Nicodème, Simon & Emmaüs

« De quoi discutez-vous en marchant ? » Luc 24,17

L'entretien avec Nicodème

Jean 3, 1-9

Il y avait un homme, un pharisien nommé Nicodème ; c’était un notable parmi les Juifs. Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : « Rabbi, nous le savons, c’est de la part de Dieu que tu es venu comme un maître qui enseigne, car personne ne peut accomplir les signes que toi, tu accomplis, si Dieu n’est pas avec lui. » Jésus lui répondit : « Amen, amen, je te le dis : à moins de naître d’en haut, on ne peut voir le royaume de Dieu. » Nicodème lui répliqua : « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère et renaître ? » Jésus répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de la chair est chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. » Nicodème reprit : « Comment cela peut-il se faire ? »

Méditation

précédente suivante

Visite de nuit

Un de mes frères dominicains nous témoignait un jour que dans son aumônerie militaire, il avait “beaucoup de Nicodème”. C’est lorsque les bureaux ferment, à la fin de la journée, qu’il voit souvent des soldats ou des officiers pointer le bout de leur nez : “Padre, je peux vous parler ?” Mais ces Nicodème ne viennent pas par hasard la nuit. Ils ont vu notre frère tout le jour dans la caserne parler aux uns et aux autres, célébrer la messe, accompagner ceux qui lui demandent un conseil ou de célébrer un baptême ou un mariage. Certes Nicodème a peur du regard des autres, mais il vient tout de même parler à Jésus pendant la nuit parce qu’il l’a écouté, peut-être de loin, pendant le jour. Tant d’événements capitaux dans la Bible se sont ainsi déroulés de nuit : “Il y eut un soir, il y eut un matin : premier jour” * qui était donc une première nuit. C’est dans la nuit que Jésus naît, c’est dans la nuit qu’il ressuscite.
Nicodème avançant dans la nuit ressemble tant à tous ceux qui ont une vision obscure de la foi et qui espèrent voir se lever la lumière du Christ sur leur chemin d’ombre. “La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.” ** Le Christ brille dans mes ténèbres, et mes ténèbres sont traversées par sa Parole comme un écho dans l’abîme. Pour Nicodème comme pour moi, le Christ est dans ma vie ce pont à travers la terre et le ciel qui surplombe miséricordieusement l’abîme de ma misère. Le Seigneur est proche. Avançons.

* Gn 1,5
** Jn 1,5
Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours S. Martin


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

45 commentaires

Merci frère Nicolas Burle , pour cette belle méditation .... c'est Dieu qui guérit les coeurs brisés , il est la Lumière et la vérité, , il nous comble de sa présence ...Rita

Par Rita Giuliani 18 novembre 2016 à 18 h 44 Répondre à ce commentaire

OUI, je suis comme Nicodème, je me pose des questions...
oui, je voudrais savoir, être sûr de bien comprendre...
malgré tout je prie le Seigneur d'éclairer ma marche en avant
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 11 novembre 2016 à 10 h 22 Répondre à ce commentaire

J'aime bien Nicodème. Il est droit même s'il veut profiter de la nuit pour éclaircir ses doutes. Il porte en lui le pharisien dans le bon sens du mot. Il veut connaitre celui qui attire les foules,
Je porte moi aussi mes interrogations de nuit. Je crois en Jésus-Christ, je veux l'aimer de tout mon coeur mais voilà: j'ai tant d'errances à mon compte. J'implore le soutien fraternel et la prière des âmes droites et sincères. Merci !

Par Marguerite Carignan 5 novembre 2016 à 0 h 56 Répondre à ce commentaire

Merci simplement pour cette réflexion. Je n'ajoute rien mais il me parle droit au cœur
.

Par Cécile Breton 2 novembre 2016 à 18 h 17 Répondre à ce commentaire

Notre joie la plus grande & la plus profonde se concrétise le jour où nous découvrons pour de vrai , Le sens de notre existence & ( pourquoi NOUS SOMMES présents dans cette vie .......le jour où nous comprenons pour de vrai la vrai valeur de notre OUI .
Le Seigneur nous a fait don de la VIE & pour nous parler , IL nous a envoyé son Fils .... Le christ nous a tout dit & nous n'avons plus rien à ajouter .
Le Seigneur nous a parlé & nous a donné le TEMPS ....
le Seigneur est patient & miséricordieux , il nous a donné le temps de réfléchir , de comprendre , d'essayer , de se décider & de croire .
" Le Seigneur est proche , IL nous attend , Avançons ".
Grand merci frère Nicolas pour votre éclairage lors de la semaine .
& Bonne fête de la TOUSSAINT à nous tous .
Une pensée à tous ces êtres chers que nous aimons & qui nous ont quittés ,nous ne les n'oublions jamais !!

Par Najoi 1 novembre 2016 à 19 h 49 Répondre à ce commentaire

Nicodème, Simon de Syrène, les disciples d’Emmaüs sont en effet devant le même point d’interrogation. Ils sont intrigués, ils ne comprennent pas, et se posent des questions. Qui est vraiment Jésus ?

NICODEME : est inquiet ; qui est vraiment ce Jésus et ce qu’Il dit et fait, est-il vraiment conforme à la Loi de MoÏse ? Ne fait-il pas fausse route en le suivant ? Il est venu pour éclairer son incertitude.

SIMON DE SYRENE : pourquoi est-il là, à suivre ce Jésus qui fait tant de choses extraordinaires ? Pour savoir ....... quoi ? Il ne sait vraiment quoi penser mais Il a pitié de celui qui souffre sous le poids de la croix qu’Il porte, il tombe, Il est épuisé ! Alors, il a pitié de Lui il accepte de prendre un peu du poids de la Croix sur ses épaules ............. pour l’accompagner jusqu’au bout, il l’aime sans doute sans le savoir !

Et LES COMPAGNONS D’EMMAÜS, alors, là, c’est le noir complet. Ce Jésus, le FILS DE DIEU LE PERE, serait mort ?.... mort comme un malfaiteur. iIs souffrent parce que ce qu’ils pensent sur Jésus serait alors complètement faux ! Heureusement qu’un autre compagnon est venu leur expliquer que tout cela était déjà dit dans les Ecritures

Tous sont dans la nuit et se dirigent vers CELUI qui est la LUMIERE. C’est ce que nous faisons nous aussi lorsque nous ne trouvons plus le Seigneur, nous sommes malheureux, nous le cherchons, nous frappons à sa porte. Nous aurait-il abandonnés ?

Seigneur, lorsque je suis dans la nuit, que je ne te vois plus, c’est vers Toi que je vais, Toi ma Lumière, J’aime le Cantique des Cantiques et j’aimerais que ma vie soit ainsi. Je voudrais t’aimer et ne jamais te perdre........ mais, j’aime aussi quand tu me cherches lorsque je suis perdue............. !

Merci Frère Nicolas, merci pour toutes vos méditations, elles me conduisent......parfois hors du sujet je vous en demande pardon.

Par Marie Madeleine 1 novembre 2016 à 19 h 44 Répondre à ce commentaire

A prime abord, cette visite de Nicodème à Jésus paraît un peu ambigüe Il a envie de voir Jésus, mais au lieu de faire comme Zachée, en plein jour et qui, pour mieux l'apercevoir monte sur un sycomore; lui, vient de nuit. Incognito ? de peur de se rendre ridicule devant ses pairs. Lui, un rabbi, un maître en Israël, venir trouver le charpentier de Nazareth, que les notables ne regardent pas d'un bon oeil ?
Mais la nuit est aussi un moment qui favorise la rencontre avec Dieu, dans le calme, la sérénité. On peut échanger sans être dérangé, parler à coeur ouvert.
Rabbi, nous le savons, c'est de la part de Dieu que tu es venu comme un maître qui enseigne..Nous le savons; leur savoir, son savoir à lui Nicodème, est-il aussi vrai; sait-il, qui est celui à qui il s'adresse ? Il se réfère aux signes accomplis par le Christ; mais Jésus n'est pas satisfait. Il veut amener Nicodème à reconnaître qu'il y a ici plus qu'un rabbi, un maître qui enseigne et fait des miracles. Amen, amen, à moins de naître d'en, on ne peut voir le Royaume des cieux.Pour connaître, il faut renaître; naître d'en haut. On comprend que Nicodème soit désorienté. A moins de naître de l'eau et de l'Esprit, il ne peut pas entrer dans le Royaume de Dieu.
.
Jésus, recourt au symbole du vent pour lui faire comprendre : le vent souffle où il veut et tu entends le bruit; mais tu ne sais d'oû il vient, ni où il va. Il en est ainsi pour celui qui est né du souffle de l'Esprit.
Nous sommes nés un jour du temps et nous sommes renés le jour de notre baptême. Donne-nous Seigneur, toujours de cette eau qui nous abreuve, nous désaltère, nous purifie; donne-nous toujours ton Esprit Saint qui nous fortifie et nous conduit vers le Père.
Oui frère Nicolas, le Seigneur est proche, avançons. Merci pour tant de clarté.

Par Marjeanne 1 novembre 2016 à 18 h 55 Répondre à ce commentaire

Paul (Belgique) Merci pour ce texte plein d’espérance dans l’amour miséricordieux de Dieu.
J’apprécie toujours vos textes, remplies de vérité et tellement poétiques. Que le Seigneur, dans son infinie tendresse, vienne habiter et guérir toutes ces blessures qui pourraient encore être vous habiter. Qu’ils répandre un baume lénifiant sur toutes les cicatrices. Je vais cette prière également pour chacun et chacune qui aen a encore besoin. Bonne fin de journée

Par Micheline (Canada) 1 novembre 2016 à 14 h 32 Répondre à ce commentaire

Merci, Micheline.
Bonne nuit, dans le monde entier, heure après heure ...
Il est avec nous.

Par Paul (Belgique) 1 novembre 2016 à 21 h 45

Qui vous accueille m'accueille moi-même , et qui m'accueille , accueille celui qui m'a envoyé .
Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète , et
qui accueille un juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste .Qui donnera à
boire , ne serait-ce qu'un verre d'eau fraîche , à l'un de ces petits ,en sa qualité de disciple , en
vérité je vous le déclare , il ne perdra pas sa récompense ..Or quand Jésus eut achevé de donner
ces instructions à ces douze disciples , il partit de là enseigner à et prêcher dans leurs ville .
Matthieu 10, 40...

Par T 1 novembre 2016 à 13 h 45 Répondre à ce commentaire

J’ai compté mes fautes et j’ai lavé mon esprit.
Comme les soldats dont j’ai longtemps partagé la vie,
j’ai tenté de muscler mon esprit.

Et Tu m’invites, Seigneur Jésus, à aller plus loin encore,
pour recevoir un baptême d’Amour et de Paix ?

Où est-il ? A quoi ressemble-t-il ?

« Il ne se mesure pas, il n’a pas de forme,
mais il est comme la lumière qui produit les couleurs.
Plus encore, il est comme une braise apaisante
qui réchauffe le cœur de tous les enfants du Père.
De tous ses enfants !
Le cœur du plus proche de toi,
jusqu’à celui de tous ceux que tu ne connais pas encore ».

Mais alors, comment recevoir ce Baptême de l’Esprit,
puisque je ne peux ni le voir, ni le mesurer ?

« Suis-moi, mon petit.
Je te pardonne toutes tes erreurs.
Y compris celles que tu as essayé de laver tout seul,
comme un enfant pris en faute.
Viens. Je suis le Chemin vers le Royaume du Père ».

A la messe, ce matin,
j’ai aperçu la foule immense, venue de partout,
la foule de ceux qui avaient lavé leur vêtement,
dans l’eau et dans le Sang de l’Agneau.

J’ai même aperçu, me semble-t-il, au milieu de la foule,
le centurion qui a prononcé les paroles qui ont tant ému le Fils,
et que nous répétons à chaque Eucharistie.

Bonne journée de Toussaint à tous, vraiment.

Par Paul (Belgique) 1 novembre 2016 à 11 h 11 Répondre à ce commentaire

« Suis-moi, mon petit.
Je te pardonne toutes tes erreurs.
Y compris celles que tu as essayé de laver tout seul,
comme un enfant qui a peur s’être pris en faute.
Viens. Je suis le Chemin vers le Royaume du Père ».

Par Paul (Belgique) 1 novembre 2016 à 13 h 47

Merci, Paul, je reprends pour méditer avec vous et tous ensemble:
"Viens, je suis le chemin vers le Royaume du Père"

Nous venons humblement vers Toi, Seigneur, vers Ton AMOUR INFINI, avec le foule de ceux qui sont en Toi dans la communion des Saints.

Bonne fête de la Toussaint à chacun. UDP

Par MARIE 1 novembre 2016 à 14 h 40

"Même la Ténèbres n'est pas ténèbres devant toi" ..Je pense à la mort de ces deux chrétiens dont parlent des frères internautes, j'ai vécu, il y a bien des années ainsi la mort d'un jeune prêtre (noyade bien préparée) brillant universitaire, ouvert, beau, plutôt réservé, aimé de ses confrères...un choc que je ressens à chaque nouvelle de ce genre, et Dieu sait si j'en ai apprise depuis. Je crois de tout cœur, et même si des sœurs rigides autant qu'effarées me soutiennent le contraire, que le Seigneur leur a ouvert tout grand ses bras. Que serait Dieu s'il n'était Amour et Miséricorde. Permettez-moi de vous rappeler le souvenir d'un grand écrivain chrétien allemand Jochen KLEPPER. Il s'est suicidé avec sa femme Hanni et sa fille Renate (juives ) le 12 décembre 1942, ne voyant plus d'autres issues pour les sauver de la déportation. Is se dont donnés la mort devant leur grand crucifix...Ses derniers mots : "C'est en Le contemplant que nous terminons notre vie " En ce jour de la Toussaint que ma prière et mon souvenir vers ceux évoqués dans ce texte. De tout cœur, Gaby

Par Gabrielle Metzinger 1 novembre 2016 à 9 h 25 Répondre à ce commentaire

Je vous rejoins, Gabrielle, le Seigneur les a accueillis dans son Amour infini, comme il accueille tous ceux qui souffrent, et en ce beau jour de la Toussaint ils sont tous avec nous dans la Lumiére. UDP

Par MARIE 1 novembre 2016 à 14 h 46

Dans ce que nous vivons , même si nos réalités sont différentes , nous partageons tous
la même terre , le même ciel , la même eau , dans ce qui est des actualités , et infos , sur "le monde ;
n'oublions que ce n'est pas Dieu qui abandonne , c'est nous qui sommes simplement en regard de ce qui
se passe , des êtres soit déjà mort à leurs humanités , soit vivant dans la prière de l'église .....Universelle
dans ce qu'Elle offre aux hommes , de devenir enfants de Dieu . Ne laissons pas la vie , ce qui est Sacré
devenir une marge , un moment , mais donnons au futur de nos enfants , toute la mesure des valeurs , des
sacrements en étant ce sacrement soi même , être
dans ces os , cette chair , du Christ des témoins , de la valeur sacrée de la vie , dans toute la création , une
hymne de vie , qui laisse ainsi fleurir , toutes les saveurs d' exister , de toucher le coeur de Dieu , de ce qui est
sa chair et ces os , dans son Fils UNIQUE , qui rassemble en tous ,un seul coeur ...Le sien de la vie à la croix .
Fidèle , dans cette espérance de vivre des jours sans fin ..........

Par fred 1 novembre 2016 à 8 h 52 Répondre à ce commentaire

"C'est dans la nuit que Jésus naît, c'est dans la nuit qu'il ressuscite".

La nuit, passage obligé pour percevoir la vraie VIE. Tiens-nous par la main, Seigneur, tout au long de notre parcours plein d’embûches.

Par Marie-Thérèse L. 1 novembre 2016 à 7 h 59 Répondre à ce commentaire

Bouleversée par le témoignage de Jean Bernard Line, je ne peux que prier pour que notre Dieu de miséricorde puisse lui pardonner son geste de désespoir. Dans sa nuit il n'a pas reçu de lumière. Prions pour lui mes frères et soeurs du web, que son Saint patron, son ange gardien se joignent à nous pour cet homme repose en paix.

Bonne Toussaint à tous et à vous en particulier communautés religieuses qui entretiennent notre foi.

Par Marilou 1 novembre 2016 à 7 h 10 Répondre à ce commentaire

Oui frère Nicolas, merci car par votre commentaire j'ai eu l'impression que Jésus nous apportais sa lumière à travers vous.

Une lumière contagieuse et bienheuse car ressentant fortement sa présence, notre foyer (je veille sur ma mère malade en ce moment), s'est rempli petit à petit de parents et amis que nous n'avions pas vu depuis longtemps. Qu'elle joie de voir maman heureuse à rire au éclat.

Oui le Christ est venu nous visiter et apporter la lumière dans nos nuits. Rendons grâce au Seigneur qui nous invite à sa suite.

Par Marilou 1 novembre 2016 à 6 h 53 Répondre à ce commentaire

La terre tremble en Italie...............Ténèbres de la peur......" Le vent souffle où il veut " Que ce VENT de l'Esprit fasse passer la lumière sur ces êtres meurtris et réchauffe leur coeur!

BONNE Fête de TOUSSAINT à vous tous!

Par mic 31 octobre 2016 à 23 h 22 Répondre à ce commentaire

Oui le Seigneur est proche, il est bien présent dans nos vie,nos misères,difficultés, nos joie...Sachons le reconnaître n'ayons pas peur de dialoguer avec lui ...Il est proche de ceux qui le cherche en vérité -Avançons...Merci pour cette méditation !!!

Par Marie-Noëlle HONORE 31 octobre 2016 à 21 h 33 Répondre à ce commentaire

Le Seigneur est Mon Berger ,
je ne manque de rien .
Sur des prés d'herbe fraîche il me fait reposer ,
vers les eaux du repos il me mène ,
il y refait mon âme .

Il me conduit sur les droits chemins
pour la gloire de son Nom .
Même si je passe par le sombre ravin ,
je n'ai pas de crainte : ton bâton et Ta houlette me rassurent .
Tu prépares la table devant moi ,
face à mes adversaires .
Tu verses l'huile et le parfum sur ma tête , ma coupe est débordante .
Oui , le bonheur et ta grâce me poursuivent tout au long de ma vie ,
jusqu'à habiter dans Ta maison , Seigneur , pour des Jours SANS FIN ....Psaume 23 (22)

Par fred 31 octobre 2016 à 19 h 27 Répondre à ce commentaire

Bonsoir. Frère
Les Nicodème viens la nuit parcequ'ils ont peur et il veulent sortir de leur nuit de la vie il il vient pourquoi parcqu 'ils ont la confiance en la personne.
Les Nicodème observe , regarde , écoute
Le seigneur est toujours là quand nous avons besoin de son secours , sont soutien. Merci seigneur pour ta présence dans ma vie

Par Ocline 31 octobre 2016 à 18 h 50 Répondre à ce commentaire

"Le Seigneur est proche". Il est au plus intime de nous-même.Sa lumière éclaire nos ténèbres et assure nos pas. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 31 octobre 2016 à 17 h 25 Répondre à ce commentaire

A la suite des messages de Michel (occitanie) et françois-bernard line : on ne sait pas si dans les quelques minutes qui ont suivi l'acte et l'arrêt de la vie, il n'y a pas eu une ultime tentative, un dernier appel vers un Dieu miséricordieux ou toute autre figure sainte. Je voudrais le croire. Partis trop tôt, ils seront avec nous le 2 novembre.

Par mahona 31 octobre 2016 à 16 h 29 Répondre à ce commentaire

Jésus vient toujours illuminer mon âme lorsque je suis désespérée et à chaque fois je lui offre toutes mes larmes et ma souffrance.C'est Lui qui m'aide à remonter du fonds du puits.Merci , Jésus, d'être à mes côtés à chaque instant de ma pauvre vie ,dans la peine comme dans la joie !!! Amen

Par jocelyne Céron 31 octobre 2016 à 15 h 20 Répondre à ce commentaire

Merci Seigneur. Hier Zachee est monté dans l'arbre il était petit mais par curiosité il voulait te voir. Tu as levé la tête tu l'as vu. Tu lui as dit Zachée aujourd'hui je veux demeurer chez toi. Quelle belle grâce le Seigneur m'interpelle pour me dire qu'aujourd'hui il vient demeurer chez moi. Je suis dans la nuit en te cherchant toi tu le vois tu es la Lumière et tu viens te donner à moi. Seigneur donnés moi d'être docile et attentive à ta présence en moi pour t'ouvrir toute grande la porte de mon coeur pour que tu puisses y demeurer. Par ton Esprit augmente en moi la Foi pour être un témoin docile fidèle humble et patient pour dire ton Amour et Ta Miséricorde autour de moi. Loué sois-tu Seigneur de Gloire. Pace ê bene.

Par Fred 31 octobre 2016 à 14 h 19 Répondre à ce commentaire

Le témoignage de Francois me touche ,il se sent coupable de n'avoir rien vu.C'est dans la nuit que l'on se sent plus vulnérable ,plus fragile ,je fais cette expérience en ce moment ,victime d'un accident ,mes nuits sont longues et douloureuses ,on fait le point sur notre vie ,nos manques ,et nous sommes seule .Alors je me love dans les bras de Jesus et je lui parle ,je me sens alors protégée et plus calme ,j'accepte mes souffrance,ma fragilité .
Nicodeme vient parler á Jesus la nuit ,parce que la nuit ,on peut se confier ,la nuit c'est le calme ,la sérénité et le spirituel est plus présent dans la solitude de la nuit.

Par Janou 31 octobre 2016 à 12 h 00 Répondre à ce commentaire

Dans sa nuit de vendredi à samedi dernier, un ami chrétien très impliqué dans les affaires de l'Eglise s'est donné la mort par pendaison. J'ai été anéantie, des pensées,des culpabilités me sont venues à l'esprit. Il était mal dans sa nuit et nous n'avons rien vu !!. Je suis partie me réfugier dans une Eglise pour prier pour lui et pour nous (chorale) et aussi pour que son âme repose en paix, car pour moi il s'était déjà jugé lui même avant le JUGEMENT DERNIER, j'ai beaucoup pleuré et j'en suis ressortie apaisée. L'Esprit Saint a fait son oeuvre.

Par francois-bernard line 31 octobre 2016 à 11 h 10 Répondre à ce commentaire

Dans la paroisse de la petite ville où je termine ma vie (?), il y a peu un homme dont on parlait en mêmes termes a fini exactement de la même façon. Un ami moine m'a raconté une histoire semblable dans sa communauté. Celui-ci avait écrit à ses frères une lettre bouleversante d'amour.
Depuis Judas, pareille fin n'a pas bonne presse. Dans les bergeries bien chaudes de l'hiver nous partageons nos tiédeurs réciproques. Certains donnent leur vie à en mourir et nous ne le savons pas. Lui sait toutes choses, et j'en appelle à lui qui est le Consolateur, le Miséricordieux...

Par Michel (occitanie) 31 octobre 2016 à 14 h 49

François Bernard, Gabrielle,

J'ai lu avec beaucoup d'émotion vos témoignages. Je crois sincèrement qu'une telle nouvelle, doit nous laissés abasourdis. Comment ont-ils pû en ariver là, sans que leur entourage partageant la même foi, le même engagement, n'ait pu rien voir. Que de questions doit-on se poser.
Je veux bien croire, François Bernard, le choc que vous avez reçu en apprenant cette douloureuse nouvelle.
La dépression est sournoise; elle vous ronge de l'intérieur; personne ne s'en aperçoit; vous continuez à sourire, à faire comme si de rien n'était, je le sais. Heureusement que celà n'aboutit pas toujours au suicide. Prions, chers amis et confions-les à Celui qui est la Miséricorde infinie et ne culpabilisons pas.
Que Dieu vous garde.
Unie à vous tous dans la prière.

Marie Jeanne

Par Marjeanne 1 novembre 2016 à 16 h 36

"La lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont pas arrêtée"

Oui, Seigneur, comme Nicodème nous nous posons des questions, éclaire-nous par Ton Esprit! UDP, UDC (union de chants!!!)

1 - Dans la nuit se lèvera une lumière, L ?espérance habite la terre :
La terre où germera le salut de Dieu ! Dans la nuit se lèvera une lumière, Notre Dieu réveille son peuple.
Peuple de frères, peuple du partage, Porte l ?Évangile et la paix de Dieu. Peuple de frères, peuple du partage, Porte l ?Évangile et la paix de Dieu. 2 - L ?amitié désarmera toutes nos guerres, L ?espérance habite la terre :
La terre où germera le salut de Dieu ! L ?amitié désarmera toutes nos guerres, Notre Dieu pardonne à son peuple.

Par MARIE 31 octobre 2016 à 11 h 05 Répondre à ce commentaire

Merci,Marie,pour ces chants que vous nous remettez en mémoire.Je les apprécie beaucoup.

Par 2Graziella 31 octobre 2016 à 20 h 46

Le vétérinaire vient de partir ....
Il m'a dit que mon Berger allait bien , et qu'il était très beau , non sans humour
je lui ai répondu , que j'avais suivi ces conseils , concernant la Mue , le brosser
à contre sens , puis dans le sens du poil ... Ce que j'apprécie dans nos retraites ,
ce sont ces moments d'harmonie qui encore sans parler , dans la lumière du jour ,
nous offre un langage de langues de feu . Pourtant celui -là ne brûle pas en faisant
du mal , Il illumine le coeur de ceux qui ont besoin , outre la loi , de suivre sans
hésiter leurs Berger , par ce qu'Il détient les arrhes de L' Esprit Saint , Lui seul qui
a le pouvoir de donner une seule naissance , quels que soit son aboiement , le Maître et le chien ,
ne font qu ' Un , qui promène qui ? Mais il y a cette certitude de retrouver sur les parvis de"La maison" , une Mère
heureuse , avec Un repas complet .....Dieu quelle aventure incroyable la vie , de tenir son âme comme un enfant sur
le sein de sa Mère ...et de rester dans cette tranquillité là . Même si encore, ce langage est folie .....Salve a tutti.

Par fred 31 octobre 2016 à 11 h 05 Répondre à ce commentaire

Jésus est toujours avec moi. Pour l'écouter j'ai multe moyens dont vous. Cela ne m'oblige pas à sortir de l'ombre...Mais témoigner de lui, cela m'oblige à "sortir". Dire simplement à quelqu'un: "le bon Dieu vous aime" est parfois difficile... Et pourtant ? Je ne risque pas de me tromper !

Par ninon 31 octobre 2016 à 9 h 53 Répondre à ce commentaire

Les tenebres, nous les traversons tous un jour! doutes, peurs , epreuves ,nous sommes dans l'obscurite ...avançons cependant et gardons espoir , espoir "de naitre d'en haut, dans l'esprit " OUI, on peut RE-naitre , rt CO-naitre(naitre avec) , les paroles du Christ nous aident à aller vers la connaissance Restons dans l'esperance . Merci pour cette belle meditation

Par domi.B 31 octobre 2016 à 9 h 09 Répondre à ce commentaire

MERCI ! C'est très beau cette éloge de la nuit et cette confiance qu'elle suscite ! MERCI !

Par Marie-France MARTIRE 31 octobre 2016 à 8 h 51 Répondre à ce commentaire

Bon....jour,
Juste ces 5 petits mots "la confiance enlève la peur"
Union de prières

Par annie 31 octobre 2016 à 8 h 20 Répondre à ce commentaire

Cher Nicodème, qui a su surmonter son doute, et interroger celui qui est notre Seigneur. Quelle chance as tu eue cher Nicodème. Nous aussi dans notre nuit, restons près de celui qui est tout, et prions Le, notre Seigneur et notre Dieu.

Par odile 31 octobre 2016 à 8 h 09 Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous,priez piur moi dans le sang précieux de Jésus christ pour me libérer de mes pêchés de tout le mal qui m'en pêche d'avancer sur ma route et me donne la lumière la paix la prospérité et le goût de continuer à suivre Jésus dans le chemin la vérité et la vie et que je suis bénie amen

Par LE MIERE MARIE FRANCE 31 octobre 2016 à 8 h 01 Répondre à ce commentaire

je remplacerai volontiers la dernière phrase par: "un pont entre ciel et terre qui au passage TRANSCENDE miséricordieusement ma misère" au lieu de "surplombe " qui sous entend un certain dédain ... ce qui est totalement faux

Par hippolyte 31 octobre 2016 à 7 h 56 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce très beau texte frère Nicolas, le monde est obscure notre seigneur est la lumière et l'espoir, bonne journée

Par Rameaux 31 octobre 2016 à 7 h 54 Répondre à ce commentaire

Croire, c'est savoir que la nuit finira. C'est savoir la lumière dans le noir. C'est s'avancer, Samson aveugle, mains vides et offertes à celui qui le guide. "Seigneur Yahvé, je t'en prie, souviens-toi de moi, donne-moi des forces encore cette fois," prie Samson, avant qu'il ne fasse s'écrouler le temple de ses bras (Jg 16, 28). Consacré à Dieu dès avant sa naissance, lui que "l'esprit de Yahvé commença à (l')agiter" dès l'enfance, lui qui voit "[l]'esprit de Yahvé [fondre] sur lui" (14, 6) à chacun de ses hauts faits, sait d'où vient sa force. Sait la lumière dans la nuit de sa vie.

"[M]ême la ténèbre n'est point ténèbre devant toi et la nuit comme le jour illumine," dit un psaume (139). Il n'est point de nuit sur laquelle ne veille le Seigneur, point de nuit où il ne vient à qui le cherche, lui, "la lumière du monde". Si mes yeux ne voient pas, mon cœur sait. Il "[entend] sa voix", sans savoir "ni d'où il vient ni où il va", la voix de cet Esprit qui murmure au plus profond de soi, cet Esprit qui appelle. Sans savoir où il m'emmène, avancer quand même. Mains tendues pour te recevoir, Seigneur, guide-moi vers Toi. La force que je n'ai pas, la force dont j'ai besoin, elle me viendra de Toi. Ma force, c'est Toi.

Merci, fr. Nicolas, et très belle journée à tous, dans la lumière. Oui, avançons.

Par Audrey 31 octobre 2016 à 7 h 10 Répondre à ce commentaire

Christ notre pont
Réjouissons nous de ce bonheur transmis par le fiat de Marie,nous ne cesserons jamais
de la remercier et de remercier le Seigneur des biens dont il nous a comblés.

Par andre 31 octobre 2016 à 7 h 02 Répondre à ce commentaire

L'heure vient est là , où les vrais adorateurs , adoreront en esprit et en vérité ;
tel sont en effet les adorateurs que cherche le Père . C'est dire l'amour du Christ
nous étreint , même dans nos ténèbres nous chantons , Jésus le Christ Lumière
intérieure , ne laisse pas nos ténèbres nous parler . Pour ce qui est de renaître !
Vous êtes le sel de la terre , vous êtes assis dans cette barque à nous enseigner
nous sommes sur le rivage à vous écouter , nous dire de jeter nos filets .En vérité
et en esprit ....sachant que notre objectif n'est pas ce qui se voit , mais l'inverse .
Heureusement frère Nicolas , que Dieu donne , chaque jour , La Lumière et chaque
nuit , les ténèbres , car ceux qui dorment paisiblement , c'est qu'ils ont eu leur ration
de "poisson " , pour petit à petit , faire ce nid avec nos mains, quand nous nous
présentons pour recevoir le Corps du Christ .Pour les Nicodème , tant qu'il y a la Lumière ,
il y a de l'espoir , puisque tout est possible à celui qui croit dans ce secret du Père , qui ne veut
qu'aucun de ces petits ne se perde.

Par fred 31 octobre 2016 à 5 h 23 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires