Ezéchiel

« Mon troupeau erre sur les Montagnes. » Ezéquiel 34,7

La vision du char d'Ézéchiel

Ézéchiel 1, 1 ; 4-11

La trentième année, le quatrième mois, le cinq du mois, alors que moi, Ézékiel, je me trouvais à Babylone au milieu des exilés près du fleuve Kebar, les cieux s’ouvrirent et j’eus des visions divines. La main du Seigneur se posa sur moi.
J’ai vu un vent de tempête venant du nord, un gros nuage, un feu jaillissant et, autour, une clarté ; au milieu, comme un scintillement de vermeil du milieu du feu. Au milieu, la forme de quatre Vivants ; elle paraissait une forme humaine. Ils avaient chacun quatre faces et chacun quatre ailes.
Leurs jambes étaient droites ; leurs pieds, pareils aux sabots d’un veau, étincelaient comme scintille le bronze poli. Des mains humaines, sous leurs ailes, étaient tournées dans les quatre directions, ainsi que leurs visages et leurs ailes à tous les quatre.
Leurs ailes étaient jointes l’une à l’autre ; ils ne se tournaient pas en marchant : ils allaient chacun droit devant soi.
La forme de leurs visages, c’était visage d’homme et, vers la droite, visage de lion pour tous les quatre, visage de taureau à gauche pour tous les quatre, et visage d’aigle pour tous les quatre. Leurs ailes étaient déployées vers le haut et deux couvraient leur corps.

Méditation

précédente suivante

Le visage de ma prière

Connaissez-vous les symboles des quatre évangélistes ? Matthieu représenté par un homme, car son évangile s’ouvre par la généalogie du Christ. Marc figuré par un lion, car son évangile commence par « la voix de celui qui crie dans le désert ». Luc, dont le taureau évoque le sacrifice que doit accomplir le prêtre Zacharie père de Jean-Baptiste. Jean symbolisé par l’aigle, seul animal qui, dit-on, peut regarder le soleil sans se brûler les yeux et donc contempler en face le mystère de Dieu.
« Ils ne se tournaient pas en marchant : ils allaient chacun droit devant soi. »* Quatre vivants, quatre évangélistes. Quatre évangiles et une seule histoire qui s’est répandue dans le monde entier. Quatre visages et une seule figure : le Christ.
Comme Ezéchiel, nous nous trouvons à Babylone au milieu des exilés : nous espérons notre patrie qui est au ciel tandis que tout passe et meurt devant nos yeux. Seule la parole de Dieu peut nous donner la vie. Seule la parole de Dieu peut rendre vivante ma prière, car elle est parole des vivants, par des vivants pour des vivants.
Nous avons besoin de prier avec les évangiles chaque jour. Suivons Jésus pas à pas, verset après verset, jour après jour et prenons le temps de méditer par la pensée ou par écrit les enseignements de cette lecture continue. « Il faut tâcher de nous imprégner de l’esprit de Jésus en lisant et relisant, méditant et reméditant sans cesse ses paroles et ses exemples : qu’ils fassent dans nos âmes comme une goutte d’eau qui tombe et retombe sur une dalle toujours à la même place. » **

* Ezéchiel 1, 12
** Charles de Foucauld
Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours S. Martin


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

71 commentaires

Chers frères et sœurs de Marche dans la Bible,

En relisant mon message de l'an dernier je relis avec émotion la réponse pleine de gentillesse et de foi que m'avait envoyée notre chère Brig.

Je voudrais que nous unissions de prières pour la soutenir et demander au Seigneur de bien la protéger dans l'étape difficile qu'elle est en train de traverser .

Nous attendons des nouvelles par son amie.

Seigneur, avec Marie, tous les saints et les anges, entends la prière qui monte de nos cœurs

Par MARIE 17 septembre 2017 à 15 h 04 Répondre à ce commentaire

La foi reste donc un mystère du Sacré , qui s'enracine dans le Christ .
Notre monde actuel , en se séparant de tout ce qui touche la création ,
mais plongée dans un déluge industriel , cette explication d'Audrey ,oh
combien révélatrice , de ce qui élève l'homme , les quatre saisons , les
quatre vents , l'arc, la nuée après la pluie !
La vision , les visions , qui nous démontre notre "nature spirituelle , les
apparitions de La Vierge Marie , qui nous montre Jésus , nous montre
notre Seigneur et Notre Dieu .Au milieu de ce monde , Jésus n'est plus vision , Il est Onction de Dieu.
Par le baptême , par la beauté de l'époux et de l'épouse , Un .
L'institution de l'Eucharistie , Jésus bénissant le Pain , pour ensuite être Notre Pain quotidien .Une approche véridique ,pour nous montrer Sa vision du Monde .Que dire ? Mon Seigneur et mon Dieu , Ta Parole est vérité .Notre espérance , qui concrétise , les béatitudes .La bonne nouvelle.Le Visage de La Prière , c'est Jésus qui rayonne au travers la foi.L'aigle ?
L'Ambon ...
Merci frère Nicolas .

Par fred 17 septembre 2017 à 14 h 30 Répondre à ce commentaire

Tétramorphe, 'quatre formes', quatre visages, qui pourtant n'en font qu'une, n'en sont qu'un. Au point que le tétramorphe - au singulier - est devenu la manière de signifier les symboles des quatre évangélistes entourant le Christ. Quatre vivants qui avancent "chacun droit devant soi" mais dont les ailes sont pourtant toujours jointes. Vision de paradoxe, mais n'est ce pas le paradoxe qui semble toujours le mieux parler de Dieu?
Leurs mains "tournées dans les quatre directions, ainsi que leurs visages et leurs ailes à tous les quatre" et pourtant "ils en se tournaient pas en marchant : ils allaient chacun droit devant soi". Tous les chemins mènent à Rome, dit-on. Peut-être. Tous les chemins mènent à Dieu, sont droits pour qui le cherche, quelle que soit leur direction, n'est-ce pas aussi ce que nous dit la vision?
Le trône qui, dans la suite de la vision, se déploie "au-dessus du firmament qui était sur leurs têtes" est vision de lumière. Une lueur entoure la "forme d'apparence humaine" qui y siège, "depuis ce qui paraissait être ses reins et au-dessous", qui "était comme l'aspect de l'arc qui apparait dans les nuages, les jours de pluie" (v.27). "Je mets mon arc dans la nuée"... Paroles à Noé de l'alliance que Dieu "institue entre moi et vous et tous les êtres vivants qui sont avec vous" (Gn 9, 12). C'est bien cette alliance qui est ici rappelée. Dieu avec nous pour l'éternité. Emmanuel qui trône entre les évangélistes, regardant chacun de leur côté et pourtant dans l'unité.

Par Audrey 17 septembre 2017 à 7 h 36 Répondre à ce commentaire

HYMNE : VOICI LA NUIT
D. Rimaud — CNPL

Voici la nuit,
L'immense nuit des origines.
Et rien n'existe hormis l'Amour,
Hormis l'Amour qui se dessine :
En séparant le sable et l'eau,
Dieu préparait comme un berceau
La Terre où il viendrait au jour.

Voici la nuit,
L'heureuse nuit de Palestine,
Et rien n'existe hormis l'Enfant,
Hormis l'Enfant de vie divine :
En prenant chair de notre chair,
Dieu transformait tous nos déserts
En Terre d'immortels printemps.

Voici la nuit,
L'étrange nuit sur la colline,
Et rien n'existe hormis le Corps,
Hormis le Corps criblé d'épines :
En devenant un crucifié,
Dieu fécondait comme un verger
La Terre où le plantait la mort.

Voici la nuit,
La sainte nuit qui s'illumine,
Et rien n'existe hormis Jésus,
Hormis Jésus où tout culmine :
En s'arrachant à nos tombeaux,
Dieu conduisait au jour nouveau
La Terre où il était vaincu.

Voici la nuit,
La longue nuit où l'on chemine,
Et rien n'existe hormis ce lieu,
Hormis ce lieu d'espoirs en ruines :
En s'arrêtant dans nos maisons,
Dieu préparait comme un Buisson
La Terre où tomberait le Feu !

Par Hymne 17 septembre 2017 à 5 h 57 Répondre à ce commentaire

Revoir ces paroles avec un cœur toujours en attente!

Par barrot 3 septembre 2016 à 13 h 46 Répondre à ce commentaire

Rien à voir avec le texte d'Ezéchiel

Du pur baratin d'OP fatigué

Par de roccaserr 1 septembre 2016 à 21 h 12 Répondre à ce commentaire

Êtes vous bien constructif ? Que proposez vous comme commentaire en relation avec Ézéchiel ?

Par zeg 4 septembre 2016 à 8 h 10

Je suis tout à fait en accord avec ce qu'a écrit NAJOI hier soir à 21 h 44
Merci !
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 1 septembre 2016 à 21 h 00 Répondre à ce commentaire

lire et relire recommencer sans cesse, vivre avec!

Par michel gendre 31 août 2016 à 21 h 29 Répondre à ce commentaire

Plus rien à dire laissons nous pétrir et nourrir par ces quatre Évangile qui nous présente la généalogie du Christ, et nous prépare le cœur à l'accueillir il s'est sacrifié par Amour pour nous,et nous a racheté de nos péchés,et que nous devons le contempler, et rendre grâce à Dieu pour ce si grand mystère...Oui la parole de Dieu peut rendre vivante par des vivants pour les vivants qui l'accueille !!!Amen!!! merci pour cette très belle méditation !!!

Par Marie-Noëlle HONORE 31 août 2016 à 18 h 57 Répondre à ce commentaire

Bonsoir à tous,
J'ai lu et relu, j'ai écouté ses paroles du Frère Nicolas Burle : "Il faut tâcher de nous imprégner de l’esprit de Jésus en lisant et relisant, méditant et reméditant sans cesse ses paroles et ses exemples : qu’ils fassent dans nos âmes comme une goutte d’eau qui tombe et retombe sur une dalle toujours à la même place. » et j'aimerai avoir une explication.
J'essaie de comprendre qu'il faut suivre Jésus, qu'il faut faire l'effort de le suivre pour que ma prière soit vivante.
Merci de nous guider vers la bonne voie. Unissons nos prières.

Par GG 30 août 2016 à 23 h 07 Répondre à ce commentaire

Bonjour GG, j'ai aimé pour ma part cette image qui me parle : Même si la dalle est très dure , la goutte d'eau , en tombant toujours à la même place , finira par laisser sa trace ,voire , creuser petit à petit cet irréductible matériau : je reconnais là ce que je suis ; et la Parole de Dieu est cette goutte d'eau , fidèle, persévérante .... Car ki nous Aime sans fin !!!?

Par Nicole.B 31 août 2016 à 9 h 47

Continuons ( NOUS ) à avancer tout droit & sans NOUS retourner , vers une seule figure LE CHRIST .
Quatre évangélistes & UN TRESOR , un seul ……….
LA PAROLE DU CHRIST & NOS FRERES .
Suffit –il de répéter la parole toute la journée ?? la philosopher … la méditer … tourner les pages ….
Sans l’appliquer sur nos frères ???
La parole ( le contenu de l’évangile ) ne devient vivante si elle reste rédiger sur les pages , elle ne prend vie que si je l NOUS l’ appliquons sur NOS FRERES , les vivants ……
Suffit –il de demander à l’autre la perfection , sans considérer nos imperfections & en oubliant nos erreurs ?? en déformant la vérité ???
Suffit –il d’écrire des livres sur l’amour , le chanter toute la journée , & nos actes ne manifestent que
De l’indifférence & de la haine ???
Suffit –il de demander la paix en faisant la guerre ??
Lire & relire les textes de l’évangile & prêcher la vertu devant tous les hommes ne suffisent pas ,
Il faut le VIVRE NOTRE EVANGILE & LE VIVRE A CHAQUE INSTANT AVEC NOS FRERES .
C’est en notre frère que Dieu se cache , à nous de le trouver .
Aimons nos frères COMME LE CHRIST NOUS A MONTRES L’AMOUR !!
Bonne soirée à NOUS TOUS !!!

Par Najoi 30 août 2016 à 21 h 44 Répondre à ce commentaire

Dans mon église, de ma place, je n'ai qu'à lever les yeux au-dessus de l'autel pour voir la mandorle avec le Christ en Gloire, entouré des quatre Vivants, représentant les quatre évangélistes : L'aigle, le lion,l'homme, le taureau. Quand on voit cette mandorle, on pense plutôt à l'Apocalypse de Jean, qu'à la vision d'Ezéchiel, qui est plus loin de nous; mais les symboles sont les mêmes; du moins que l'église a retenus. .
Ils sont quatre, comme les quatre coins du monde, les quatre principaux vents, quatre, chiffre de la totalité. Quatre comme les quatre éléments, se fondant en UN, l'Unique, le seul Vivant.
Ils ne se retournaient pas en marchant, ils allaient droit chacun devant soi. Aller droit, savoir où on va, suivre le Christ. Une belle image de notre choix de vie; aller droit, sans se retourner.
Quatre vivants, quatre porteurs de la Bonne Nouvelle, quatre voix, un seul Evangile, un seul Seigneur.
Oui, frère Nicolas, nous avons besoin de prier avec les évangiles jour après jour, de nous imprégner de cette Parole de Vie. Je ne peux pas m'en passer, c'est vital pour moi. Ca m'est nécessaire. Quelqu'un disait dans son commentaire en parlant d'une personne à qui on demandait pourquoi elle allait à la messe tous les jours, elle avait répondu parce que "ça me fait du bien". C'était son pain quotidien.
J'ai aussi eu cette période de la messe quotidienne; maintenant mon pain quotidien, c'est la Parole du Christ. Je ne m'en lasse pas.

Unie à vous tous, frères et soeurs, dans la prière, je vous souhaite une bonne soirée et une nuit. Marie Jeanne

Par Marjeanne 30 août 2016 à 21 h 21 Répondre à ce commentaire

En relisant votre méditation Frère Nicolas, je m'arrête sur votre phrase "Seule la parole de Dieu peut rendre vivante ma prière, car elle est parole des vivants, par des vivants pour des vivants". Le Christ nous parle à nous "les vivants" à travers les évangiles et bien qu'ils aient été écrits il y a des milliers d'années, ces textes sont toujours vivants c'est ainsi que je le comprends.
"Seule la parole de Dieu peut rendre vivante ma prière, car elle est parole des vivants...;" elle, c'est-à-dire la parole de Dieu ou ma prière ? Là, je bute sur les mots et le sens voulu. Merci aux intervenants qui voudront bien m'apporter leur aide par leur compréhension de cette phrase.

Par mahona 30 août 2016 à 19 h 56 Répondre à ce commentaire

merci frère Nicolas Burle, pour cette belle méditation, Jésus est quelqu'un que l'on n'en finit pas de découvrir, d'aimer., ..Vivre en relation avec Jésus en lisant les évangiles et en prenant les paroles de Jésus au sérieux, c'est ce que le Christ veut, vivre en communion avec Dieu, avec les autres, l'Eucharistie, les évangiles, vivre la charité, l'Unité, être à l'écoute des autres, rencontrer les personnes seules, les malades, les blessés de la vie, c'est notre vie de chrétiens , et l'amour avec lequel nous le faisons , ..Seigneur je t'aime et j'ai confiance en toi.. ..Rita

Par Rita Giuliani 30 août 2016 à 19 h 20 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas. Vous me redonnez un nouveau souffle par votre méditation. J'avais oublié la signification des quatre Vivants.
Quatre visages et une seule figure: le Christ. Notre vie est un passage sur terre, c'est bon de se le remémorer, afin de ne pas gâcher ce passage plus ou moins long, éviter les"broutilles", les conflits inutiles, et essayer de vivre pleinement et avec conscience tout ce que Dieu met sur notre route.
Je ne fais pas dans l'angélisme, il y a bien sûr des épreuves, mais c'est une force que je dois apprécier, cette goutte d'eau qui tombe toujours au même endroit, c'est la Parole de vie que Dieu nous donne gratuitement, alors sachons la partager et la propager.

Par monette 30 août 2016 à 18 h 05 Répondre à ce commentaire

Curieux ce rapprochement du texte d'Ezéchiel avec la figure des 4 évangélistes, il faut dire que les évangélistes étaient pétris d'écriture sainte de l'Ancien Testament. Bravo au Frère Nicolas de nous l'avoir signalé.

Par élisabeth 30 août 2016 à 17 h 53 Répondre à ce commentaire

Chers frères pouvez vous faire passé mots commentaires d'aujourd'hui, je ne le voie pas merci brig

Par brig 30 août 2016 à 16 h 56 Répondre à ce commentaire

Pouvez débloquer mon amie Brig qui ne peut plus vous joindre et elle a besoin de méditer avec vous tous ces textes de la bible. Merci

Par josiane 30 août 2016 à 16 h 30 Répondre à ce commentaire

un immence merci !

Par leon 30 août 2016 à 15 h 59 Répondre à ce commentaire

comme Anne-Marie, merci pour ce commentaire. Je n'avais jamais rien compris à cette vision d'Ekékiel.

Par ninon 30 août 2016 à 15 h 58 Répondre à ce commentaire

je venais juste de recevoir une parole PIERRE 1-2/24 pour ma fille dont je demande à Jésus la guérison. J'ai bien ouvert ma BIBLE DE JERUSALEM que je n'avais pas ouverte depuis bien longtemps. J'ai ensuite écouté votre médication de confirmation. Cela est un grand réconfort et cette journée sera bien mieux que je ne le pensais. Gloire à Dieu.

Par decourselle josette 30 août 2016 à 14 h 36 Répondre à ce commentaire

A Marie (14 H 55),
Ai-je jamais entendu commentaire aussi beau, clair et instructif ?
Merci

Par Lyonyx 30 août 2016 à 11 h 46 Répondre à ce commentaire

J'ai appris à prier avec les paroles de la bible. Je trouve que c'est très édifiant! Poser une question à Dieu et ouvrir la Bible et vous recevrez une parole qui vous apporte une réponse. Parfois ce n'est pas évident de comprendre le sens de la parole reçue sur le champ, mais à la longue en la méditant on fini par comprendre. Je ne le fais plus souvent parce que, j'avoue que j'ai parfois peur de la réponse du Seigneur. Ceci dit, j'aime bien tiré une parole quand j'assiste à une Veillée Miséricorde de la Communauté de l'Emmanuel dont je suis membre ou en adoration dans une église qui met à la disposition des fidèles des paroles. Je peux vous témoigner que dans 95% des cas la parole reçue répond à ma préoccupation du moment quand je viens devant le Seigneur. Un petit témoignage: Je voulais me confesser lors d'une veillée miséricorde mais la priorité est donnée aux fidèles qui viennent à cette veillée miséricorde car il y a des personnes qui viennent juste pour se confesser et quand il y a du monde pour se confesser les membres de la Communauté de l'Emmanuel sont invités à le faire un autre jour car pendant la veillée tous les frères et sœurs sont au service des participant(e)s. J'étais tellement déçu. Et puis pendant l'adoration quand je suis venu devant le Seigneur pour tirer une parole. J'ai reçu cette parole: "Mon fils tes péchés te sont pardonnés". Ma joie était totale, la tristesse a disparu et puis le lendemain j'ai eu la grâce de me confesser.
Merci frère Nicolas Burle pour cette médiation.

Par Gilles 30 août 2016 à 10 h 29 Répondre à ce commentaire

Merci pour votre très beau témoignage, le seigneur écoute toujours notre appel, est sa fait tellement de bien de le savoir, ..

Par Brig 30 août 2016 à 13 h 49

Même différents, nous devons répandre la parole du Christ, chacun à notre façon,, avec ce qui nous caractérise , mais tous dans le même but, en commençant par lire les évangiles , et s'interroger sur le sens des écrits , ces eçrits parlent de la vie avec Jésus , ce qu'il a dit, Qu'il a fait et qui doit nous inspirer. Il est notre guide de vie,

Par Simone Marie 30 août 2016 à 0 h 52 Répondre à ce commentaire

Il est bon de se rappeler la signification ,l'origine des représentations des évangélistes ...........pour mieux percevoir ce qui nous est transmis .

Merci!

Par mic 29 août 2016 à 23 h 26 Répondre à ce commentaire

À &, suite aux diverses réponses à votre commentaire de 11 h 54
Dès la lecture de votre phrase finale au frère Nicolas, il m’est revenu à l’esprit cette interrogation que je sens depuis un bon moment. : Est-ce que vous n’essayez de fuir ou évitez, une interpellation profonde que vous refusez à regarder ? Vous avez le droit d’agir ainsi, mais ce serait peut-être plus sincère face à vous-même, de regarder en face ce que vous vivez.
Vos commentaires ne nuisent à aucun des internautes qui vous lisent. Cependant je ne vois pas ce que ce combat intérieur peut vous apporter de positif, à part une grosse dépense d’énergie.
Remarquez que je ne vous juge pas et je continuerai à vous lire. Bonne fin de journée

Par Micheline (Canada) 29 août 2016 à 21 h 29 Répondre à ce commentaire

Puis je dire que j'attends avec curiosité et..malice les commentaires de & ....parfois,des petits grains de sable dans les rouages sont salutaires....

Par Penelope 29 août 2016 à 20 h 10 Répondre à ce commentaire

Moi aussi, j'aime bien les esprits malicieux.

Par Blandine 29 août 2016 à 20 h 22

Que ta Parole, Seigneur, nous aide chaque jour à prier; que de jour en jour, Seigneur, elle nous fasse vivre et nous rapproche de plus en plus de Toi; qu'elle soit source de vie qui se renouvelle et nous conduise vers la seule patrie qui ne meurt pas, auprès de Toi et de tous tes enfants. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 29 août 2016 à 16 h 53 Répondre à ce commentaire

Un brin provocatrice? Moi? A peine un brin d'humour dans mes "visions"!...
"Visiblement" mon commentaire provoque... quelques réactions, mais quel était l'effet recherché? Y'en avait-il un?

Il est des choses "vitales" dont on est parfois obligé de se passer... Certains diront peut-être que cela mène à la mort, je dirais que ça mène à l'Essentiel, à la "pure réalité", pour ne pas dire la "pure Vérité"...

Par & 29 août 2016 à 16 h 49 Répondre à ce commentaire

Les 4 vivants, ça peut être aussi les 4 composantes de la vie humaine : la vie physique (le visage du taureau), la vie émotionnelle (le visage du lion), la vie sociale (le visage humain), la vie spirituelle (le visage de l'aigle). Mais toutes sont liées Ces êtres à quadruple face ont des ailes ( 2 pour s'élever vers Dieu, 2 pour se couvrir), des mains pour le servir, des jambes solides pour porter le tout et avancer. L'auteur de ce livre d' Ezechiel était assurément un mystique, ce n'est pas le même langage que dans celui de Jérémie. Mais le sens est le même : tout ce qui était caché sera révélé. A la fin de nos vies, nous serons unifiés dans la lumière de Dieu.

Par Antoinette G 29 août 2016 à 14 h 34 Répondre à ce commentaire

Bonjour
Merci pour votre encouragement à la prière. C'est vrai que je n'accorde pas beaucoup de temps à la prière par jour ! et c'est pourtant fort important..

Par vanholme marie françoise 29 août 2016 à 13 h 52 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce choix de texte et pour le commentaire qui nous éclaire car la symbolique demande des explications.

Les personnages et les ailes tournés dans les quatre directions du texte d'Ezéchiel préfigurent l'universalité de l'évangile répandu dans le monde entier par les quatre évangélistes et qui continue de se répandre aujourd'hui.

Dans notre région, lors des pélerinages, le prêtre tourne la chasse du Saint que nous célébrons vers les quatre points cardinaux, j'ignore si cette pratique existe ailleurs, c'est très émouvant, ce geste concret nous fait bien comprendre le partage à tous les continents de la bonne nouvelle et nous implique aussi.

Seigneur, comme tes disciples nous pouvons nous tourner vers nos frères et sœurs les plus proches et les plus lointains, ouvre nos regards et nos cœurs, Tu nous appelles et Tu nous envoies, fortifie-nous pour que nous soyons dignes de Ton attente.
UDP et merci à chacun de vous.

Par MARIE 29 août 2016 à 13 h 33 Répondre à ce commentaire

Merci Marie,
Car votre témoignage, me rappelle, que dans un petit village dans notre montagne, chaque année, nous faisons une processions avec le saint sacrement, est notre Dame de fatima, est nous marchons en chantant gaiement, vers le nord,le sud,l'est,et l'ouest, il y a sur chaque point,un reposoir,le prêtre bénis, est nous remercions le seigneur, pour toute cette création, oui comme vous dite,cela nous rapproche ,car de toute nos différences nous formons qu'un,très émouvant, merci de nous le rappeler. ..Fraternellement brig

Par Brig 30 août 2016 à 13 h 31

Merci pour le beau texte. Aidez nous à méditer, à suivre Jésus qu'elle est cette goutte d'eau qui tombe et retombe ?

Par cécile 29 août 2016 à 12 h 04 Répondre à ce commentaire

Cette goutte d'eau qui "tombe et retombe sur une dalle toujours à la même place" est la parole du Christ, fidèle, régulière, inébranlable, elle est de la Lumière bien captée par celle ou celui qui l'entend, je crois en cela, elle lui donne d'aller de l'avant, en suivant la symbolique, la goutte d'eau rafraichit l'écoutant,

Par Rose 29 août 2016 à 16 h 03

"Nous avons besoin de prier avec les évangiles chaque jour."
Qui est ce nous?
Ai-je vraiment besoin de prier avec les Evangiles chaque jour? J'ai plutôt plus ou moins besoin de trouver un ou des moyen(s) pour vivre chaque jour ce que j'ai à vivre, et qui ne répond pas toujours à mon désir de vie...
La foi, la religion, la prière, ne sont pas un besoin mais une réponse libre à un désir (une soif, une recherche) de l'homme...
Par contre je ressens un besoin incontestable de chercher à contester ce que vous pouvez dire, cher frère...

Par & 29 août 2016 à 11 h 54 Répondre à ce commentaire

En réponse à &.
Tout chrétien qui cherche avec foi et sincérité,étant bien conscient que cette recherche ne sera jamais terminée éprouvera un jour le besoin de lire la Bible.Pour moi c'est impératif et je considère cela comme une grâce.
Cordialement.

Par Minervas 29 août 2016 à 12 h 58

Cher(e) & En réponse à votre affirmation "la foi, la religion, la prière ne sont pas un besoin" j'aimerais vous faire part de la réponse qui m'a été faite par une personne avec laquelle j'évoquais son assiduité à la messe quotidienne : "parce que j'en ai besoin". On peut remplacer ce mot "besoin" par les vôtres "soif, recherche", il n'empêche que pour mon interlocuteur assister à la messe était pour lui aussi vital que la nourriture terrestre. Votre interprétation est tout à fait respectable mais ne peut se substituer à celle d'autrui. Quant à la contestation à laquelle vous faites allusion, n'est-ce pas votre sport favori tout au long des méditations, commentaires que vous dites ne plus vouloir lire tant vous ressentez" de l'ennui" mais auxquels vous prenez part néanmoins ?

Par mahona 29 août 2016 à 14 h 38

Un brin provocatrice, n'est-ce pas? Ce n'est pas mal non plus, ça réveille et ça secoue.
Juste, en forme de réponse à votre commentaire :
les Evangiles ne sont ni la religion, ni la foi ni la prière, ils sont le Christ qui nous parle, ils sont le Christ qui nous montre la voie, ils sont la parole agissante de Celui qui est le Verbe fait chair.... (agissante à condition de la lire et de s'en imprégner).
Pourriez-vous nous dire que vous n'avez pas besoin du Christ?
Il est la voie qui nous permet de "trouver chaque jour, un ou des moyens, pour vivre chaque jour ce que nous nous avons à vivre". Et les évangiles sont sa voix.
Et jamais la lecture n'en épuise le sens.

Par marie 29 août 2016 à 16 h 17

Désir ou besoin ?
Quelle importance car au bout du compte... Du conte... ?
Telle est la question ?
Telle est la foi, des doutes et encore des doutes. Mais sans le doute ? Comment avancer. ????

Par Blandine 29 août 2016 à 17 h 41

apprecie beaucoup le texte commenté en ce début de reprise spirituelle
et espère avancer ds la recherche de l'intimite avec Jesus ds la foi quotidiennr
merci de votre aide

a

Par ballot therese 29 août 2016 à 11 h 42 Répondre à ce commentaire

Un grand merci pour ce texte ardu mais tellement bien commenté Merci Frère

Par Odile hembise 29 août 2016 à 10 h 56 Répondre à ce commentaire

quelle est cette dalle en nous sur laquelle tombe l'eau? A La même place? Donc rien en bouge? N'avance?
Tombe et retombe cette goutte d'eau mais jamis de la même façon, toujours là uù est notre coeur.
Andrée

Par andrée 29 août 2016 à 10 h 43 Répondre à ce commentaire

La goutte d'eau retombant toujours à la même place arrive à percer la surface de la dalle. Si elle tombe en différents endroits, le résultat attendu ne se réalisera pas. Il faut percer la dureté du cœur pour permettre à l'âme de s'exprimer, de voir et d'entendre ce que ni les yeux de chair ni les oreilles ne peuvent voir ou entendre. Il faut percer la dalle de nos cœurs pour que la lumière y pénètre et plus encore pour que la lumière en sorte, il faut que nous puissions libérer Dieu en nous, qui frappe à notre porte et Le laisser nous envahir. La parole du Christ est agissante, laissons-nous façonner par elle, comme la dalle par la goutte d'eau. Dans son humilité, je crois, le Père de Foucauld, savait que c'était un travail de longue haleine comme l'action de l'eau sur la roche, lente mais certaine, parce que nous sommes et qu'il se sentait lui-même des ces hommes " aux reins et à la nuque raides", "qui voient sans voir et entendent sans entendre".

Par marie 29 août 2016 à 14 h 55

Merci Frère
De nous aider à prier et méditer chaque jour les Évangiles, afin de pouvoir suivre Jésus à chaque instant de notre vie

Par MENOUX Jean Yves 29 août 2016 à 10 h 42 Répondre à ce commentaire

"Comme Ezechiel, nous nous trouvons... au milieu des exilés". Il n'y a pas de fatalité ; le retour à une condition meilleure est toujours possible. Pour bâtir du neuf, il est souvent nécessaire de faire table rase de l'ancien. C'est la Nouvelle Alliance annoncée par Dieu. Le Fils de Dieu délivrera un message apaisé "Je suis doux et humble de cœur" sans omettre les recommandations pour un changement dans les comportements "Va et ne pèche plus". Dans le doute, nous sommes aussi en exil cherchant la parole qui nous fera entrevoir le chemin à emprunter. "Fais-moi connaître tes chemins, Seigneur" dans cette vie où "tout passe et meurt devant nos yeux". Tu as dit "Je suis le chemin, la vérité, la vie" mais que Ton message est difficile à entendre dans le tumulte de nos pensées.

Par mahona 29 août 2016 à 10 h 21 Répondre à ce commentaire

Seigneur fait moi messager de ta parole,par la voix que tu a choisi pour moi,si je fait parti de la famille des rebelles du passé,
alors guide moi avec douceur, dans ce présent, et peut être dans le futur, par ta volonté, je me suis peut être égaré quelques fois, ne voulant pas comprendre ta parole,ou même l'entendre,mais aujourd'hui enseigne -moi par t'on esprit, car ceux que tu veux je le veux aussi, car partout ou j'irais "il y aura toujours un prohète au milieu de nous "car t'on amour est universelle. .petite serviteurs de la miséricorde

Par Brig 29 août 2016 à 9 h 57 Répondre à ce commentaire

Merci Brig,pour cette prière où vous laissez le Seigneur vous guider.

Puissiez - vous toujours faire confiance à Dieu notre Père quel que soit le chemin qu'il faudra suivre.

Par Lise 29 août 2016 à 17 h 18

Merci ma chère Lise, en union avec vous sur ceux beau chemin de foi,...Fraternellement Brig

Par brig 29 août 2016 à 20 h 50

Merci Frère

dur dure ce matin de décripté la parole de Dieu

seigneur redonne moi le Desir de la priere et de la méditation

Par albatre 29 août 2016 à 9 h 51 Répondre à ce commentaire

4 Evangiles, bien sûr! Sans compter ce qui n'ont pas été retenus pour figurer dans le Livre...
Ces Evangiles, choisis par la main agissante de Dieu par l'intermédiaire de ces hommes sages qui ont pris cette décision...
Tout homme est libre de croire ou pas, et d'interpréter les "signes des temps" comme il l'entend, comme il le voit, comme on le lui montre/explique...
Et puis, las de regarder, d'expliquer, de "voir des signes" qui en sont ou n'en sont pas, l'homme peut tout aussi bien finir par se dire: "Dieu est, et cela suffit." Ou au contraire se dire que Dieu est une invention humaine et la vie faite de coïncidences, de "calculs ingénieux"...

Par & 29 août 2016 à 9 h 36 Répondre à ce commentaire

Autre remarque : les 4 vivants, pour les 4 points cardinaux. Universalité de Dieu, pressentie par le prophète (opposition avec la conception ancienne d'une divinité particulière à un pays, dieu protecteur de la cité).

Par Antoinette G 29 août 2016 à 9 h 21 Répondre à ce commentaire

Il faut tâcher de nous imprégner de l'esprit de Jésus en lisant , en méditant sans cesse ......
Donnes-nous Seigneur la force et le gout de la prière afin que nous marchions dans la bonne direction ....AMEN

Par Ninine 29 août 2016 à 9 h 11 Répondre à ce commentaire

je pensais, en lisant et entendant le texte d'Ezéchiel, que ce prophète avait bu trop de vin ou "avait fumé la moquette" blasphème, penserez-vous! et après l'écoute de frère Nicolas j'ai en partie compris la comparaison avec les 4 évangélistes. c'est simple non, il me faut regarder plus loin que le bout de mon nez! merci frère pour ce beau en enrichissant commentaire.

Par dominique paumier 29 août 2016 à 9 h 06 Répondre à ce commentaire

Ezechiel est le prophète de l'exil, et dans la souffrance de l'exil, on vit de l'espoir du retour. C'est une image du Purgatoire !
Moi aussi, je me suis beaucoup éloignée de Dieu à cause des séductions matérielles. Mais le passage pour revenir est étroit, je sais que je devrai me dépouiller de beaucoup d'attachements, avant de trouver la liberté.
L'Apocalypse de St Jean reprend en effet ces images d'Ezechiel. Je ne suis pas portée vers le mysticisme et ça m'a toujours paru très mystérieux, même incompréhensible. Merci Audrey pour cette lumineuse explication : le Christ est à la fois le berger et la porte, je suis appelée à me connaître avec mon âme comme guide et le soutien de mon humanité.

Par Antoinette G 29 août 2016 à 9 h 00 Répondre à ce commentaire

"qu’ils fassent dans nos âmes comme une goutte d’eau qui tombe et retombe sur une dalle toujours à la même place. » "
Audrey nous donne une image de ce que peut accomplir l'eau mais personnellement je ne vois pas tout à fait les choses de la même façon...

Selon en quoi et comment est la dalle et si la goutte d'eau est acide, calcaire, minérale, le résultat ne sera pas le même...
Et sur certaines dalles, l'eau n'a aucun effet. Elles ont été conçues justement pour résister aux intempéries...
Une dalle avec des trous ou des bosses peut-elle encore remplir la fonction pour laquelle elle a été "installée" à un endroit précis pour un certain usage?...
Une dalle polie, voire "trop polie pour être honnête ;-)", Ne va-t-elle pas devenir trop glissante? Dangereuse et blessante?

Par Juliette 29 août 2016 à 8 h 31 Répondre à ce commentaire

Il faut laisser une trace comme Jésus le Christ en le suivant pas à pas, en lisant la bible et en méditant chaque verset pour nous construire et creuser notre passage, comme la goutte d'eau creuse la dalle.

Par SYLVESTRE14 29 août 2016 à 8 h 23 Répondre à ce commentaire

Je veut en savoir plus du prophète abraham

Par Zidane njundem 29 août 2016 à 8 h 20 Répondre à ce commentaire

Merci frére Nicolas et merci aux internautes, je trouve que vous êtes poétique, c'est trés beau et donc je suis touché dans mon âme,! Merci à la goutte d'exister!

Par sabrina 29 août 2016 à 8 h 19 Répondre à ce commentaire

Que c'est beau ses dernières paroles : l'eau qui tombe sur la dalle !
Merci pour ces belles lectures

Par LHOSTE Marie-Annie 29 août 2016 à 7 h 56 Répondre à ce commentaire

Etre poli par l'eau de la parole, creusé, sculpté par elle, lentement, jour après jour. Cette image me ramène à celle que m'évoque immanquablement celle du tétramorphe, des Quatre Vivants de l'Apocalypse sculptés sur tant de portails d'églises médiévales. Ailés, comme dans la vision d'Ezéchiel, ils entourent la mandorle dans laquelle le Christ est assis sur son trône de gloire, la Jérusalem céleste, cette patrie de tous les exilés que vous évoquez fr. Nicolas.

Ces sculptures ne sont pas décoration, elles sont invitation, exhortation. Leur lieu est essentiel: c'est en passant par la porte qu'elles ornent que chacun entre dans l'église. La porte est le Christ lui-même. Porte vivante, une porte qui est homme, et qui est Dieu. "Moi, je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et trouvera un pâturage," dit le Christ (Jn 10, 9). Apocalypse, c'est-à-dire révélation, dévoilement, voilà l'enjeu de ce passage. Entrer dans l'église et s'avancer en elle, s'avancer là où est proclamée la Parole, passer ainsi de l'ombre à la lumière, c'est à ce chemin, à ce voyage en lui-même, avec et par le Christ, qu'est appelé chacun.

C'est un chemin de lumière. Les Quatre Vivants apparaissant dans cette clarté inouïe ne disent pas autre chose. C'est aussi ce que dit la mandorle, cet ovale en forme d'amande qui entoure le Christ. La mandorle, c'est-à-dire l'amande, le fruit précieux qui en son sein porte la lumière. Cette lumière que les évangélistes révèlent à nos yeux, à nos oreilles. Passez la porte, disent-ils, entrez par Lui, entrez avec nous, c'est la Parole qui vous façonnera.

Par Audrey 29 août 2016 à 6 h 51 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce commentaire qui fait rayonner votre lumière intérieure.

Je reviens à votre intervention du 28 août à 20h 49. J'exerçais la même profession que vous, pour moi, la préparation de la rentrée commençait après le 15 août car la tâche est immense.

Très bonne rentrée.

Par Lise 29 août 2016 à 12 h 38

merci Nicolas oui lire et relire merci !!

Par gombart francine 29 août 2016 à 6 h 13 Répondre à ce commentaire

Merci, Frère Nicolas, pour cette approche de la parole d'Ezéchiel.
Vous nous apprenez à aller au-delà du texte en lisant et vous écoutant avec le cœur.
Prions avec les Dominicains

Par Ricardo 29 août 2016 à 5 h 59 Répondre à ce commentaire

La première lecture illustre parfaitement le travail que je dois accomplir lorsque je lis ou écoute la parole de Dieu. Avec la vision d'Ezéchiel, je suis sec, je cherche à comprendre avec mon neurone, peine perdue, mon coeur est-il comme la pierre que je ne trouve rien.
Ma prière sera donc une prière personnelle.
Viens, Seigneur, ouvrir mon coeur à cette lecture, qu'elle vienne en moi, que je la rumine pour qu'elle vive en moi.

Par Jean Michel 29 août 2016 à 5 h 35 Répondre à ce commentaire

"L'homme ne se nourrira pas de pain seulement...".
Seigneur laisse moi ce don de comprendre tes paroles et de les mettre en pratique pour mieux t'aimer de toutes mes forces, de toute ma personne, de tout mon cœur, de tout mon esprit.
Te recevoir dans mon âme et t'adorer.
Merci fr Nicolas de nous garder en éveil.

Par Marilou 29 août 2016 à 5 h 16 Répondre à ce commentaire

et cette goutte d'eau tombant toujours à la même place creusera la pierre, aussi dure soit elle; ainsi en va-t-il de notre cœur endurci, la Parole de Dieu transforme nos cœurs de pierre en cœur de chair jour après jour, patiemment

Par Antoinette 29 août 2016 à 4 h 44 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires