Ezéchiel

« Mon troupeau erre sur les Montagnes. » Ezéquiel 34,7

La mission d'Ézéchiel

Ézéchiel 2, 1-6

Le Seigneur me dit : "Fils d'homme, tiens-toi debout, je vais te parler." L'esprit entra en moi comme il m'avait été dit, il me fit tenir debout et j'entendis celui qui me parlait.
Il me dit : "Fils d'homme, je t'envoie vers les Israélites, vers les rebelles qui se sont rebellés contre moi. Eux et leurs pères se sont révoltés contre moi jusqu'à ce jour.
Les fils ont la tête dure et le cœur obstiné, je t'envoie vers eux pour leur dire :
Ainsi parle le Seigneur. Qu'ils écoutent ou qu'ils n'écoutent pas, c'est une engeance de rebelles, ils sauront qu'il y a un prophète parmi eux.
Pour toi, fils d'homme, n'aie pas peur d'eux, n'aie pas peur s'ils te contredisent et te méprisent et si tu es assis sur des scorpions. N'aie pas peur de leurs paroles, ne crains pas leurs regards, car c'est une engeance de rebelles.

Méditation

précédente suivante

Être un homme debout

Qui veut passer sa vie à terre ? Qui veut la passer à genoux dans la poussière ? Si la vie est une marche, une mise en route, alors il va falloir se lever, se tenir debout, avant de « mettre un pied devant l’autre » comme le dit la chanson. Comme le petit enfant qui, apprenant progressivement à marcher, fait la joie de ses parents, Dieu est un père aimant qui nous veut debout, tenant notre place dans le monde et nous tenant sans honte devant sa face. « La parole de Dieu chaque matin me réveille », découvrait le prophète Isaïe *: Ézéchiel refait cette même expérience en disant : « l’Esprit entra en moi et me fit tenir debout. »
Il redécouvre la force d’une parole entrée en nous au point de nous devenir intérieure, de résonner à l’âme… Qui n’a jamais surpris sur ses lèvres un verset de la Bible, un bout de psaume ou une parole de Jésus, pendant un temps de prière en silence, une promenade en forêt, au volant de sa voiture, ou dans le feu d’une conversation ?
Ces mots semblent venus sans prévenir, et c’est en fait l’Esprit de Dieu qui les souffle à notre cœur. « C’est en Dieu que nous avons la vie, le mouvement et l’être », déclare Paul à l’Aréopage d’Athènes ** : c’est le souffle de Dieu qui nous donne la vie, qui transforme nos os en chair vivante et habitée.
C’est Lui qui nous met en route : non seulement Il nous montre le chemin, mais Il crée en nous le désir d’avancer et l’énergie pour le faire en nous mettant debout. Pour cela, il faut se laisser toucher par la Parole de Dieu, l’accueillir au point qu’elle fasse partie de nous-mêmes.

*Is 50,4
**Ac 17,28
Méditation enregistrée dans les studios d'Alsace Média


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

67 commentaires

Merci ,c'est vrai s'arrêter en ces jours et laisser vivre en nous le Christ .L'Esprit Saint nous touche par La Parole et nous convie à Lui répondre tout simplement .Dieu nous est présent ,autour de nous en nous et Le rejoindre chaque jour nous met debout .
Rien ne peut nous sép

Par Genevieve 5 juillet 2018 à 9 h 18 Répondre à ce commentaire

Il ne me reste pas beaucoup de chemin a faire ( mon grand age) mais je voudrais le faire au mieux!

Par FRANCOISE COSTE 20 novembre 2017 à 8 h 37 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

"Qui n'a jamais eu sur les lèvres un verset de la Bible..." J'aimerais que vous commentiez celui qui me vient le plus souvent :
" Vanités des vanités, dit l'Ecclésiaste, tout est vanité... et poursuite du vent."

D'avance merci,
Bien à vous,

Isabelle Nail

Par Nail-Arrouy Isabelle 18 octobre 2017 à 11 h 17 Répondre à ce commentaire

Oh Seigneur aide nous à faire ta joie dans ce monde endormi, nous avons besoin de ta force pour tenir debout devant les difficultés, les obstacles, les incompréhensions ...Aide nous à prendre ta parole comme bouclier ! Oh Esprit Saint souffle ton vent de pentecôte sur nous, emporte nous dans ton élan, et mets nous en route pour annoncer la bonne nouvelle !!! Amen !!!

Par honoré marie-noëlle 22 septembre 2017 à 19 h 28 Répondre à ce commentaire

Encore un texte qui me met mal à l'aise !
J'estime que je n'ai pas le droit de traiter quelqu'un ou un groupe d'engeance de rebelles ou d'engeance de vipères.
Devrais-je donc l'accepter de la part de Jean-Baptiste ou de Dieu à qui Ezéchiel prête ces paroles de condamnation ?

Par Esperanza 19 septembre 2017 à 20 h 34 Répondre à ce commentaire

Votre commentaire est magnifique, encourageant et tellement vrai !!! Je vous en remercie pour ma journée et celles a venir !

Par Monique Lefebvre 19 septembre 2017 à 12 h 47 Répondre à ce commentaire

Désolée vraiment pour Brig... il existe des soins palliatifs qui soutiennent et soulagent les malades en fin de vie, et le personnel y est remarquablement dévoué, seulement c'est l'hôpital...
Je souhaite que Brig puisse y être admise.

Par saabine 19 septembre 2017 à 11 h 53 Répondre à ce commentaire

Merci Saabine,
pour votre aide,quand le moment sera venue tout sera mis en place, surtout il y a un centre a côté de chez nous,ou je serai bien accompagné et entouré, mais je pense que sa sera bien plus tard encore le seigneur me laisse encore le temps,
bien fraternellement

Par brig 23 septembre 2017 à 13 h 13

Brigitte est bien rentrée chez elle, cette nuit comme elle ne pouvait pas dormir elle a lu tous vos messages mais pour l'instant elle ne peut pas écrire mais si dans quelques jours le Seigneur lui en donne la force, elle essaiera de mettre un petit mot sur le site.
Elle m'a demandé de vous remercier pour vos messages si touchant et si affectueux, vous êtes dans son coeur et elle vous aime beaucoup.
Maintenant elle va attendre patiemment et avec courage la volonté du Seigneur et c'est vous par vos prières qui lui donnez cette force, merci mes amis . On lui a mis en place un traitement pour la douleur, je crois qu'ils appelle cela un traitement de confort .Continuez de la mettre dans vos prières, c'est la meilleure façon de l'aider.
Josiane

Par JOSIANE BOUSQUET 19 septembre 2017 à 11 h 25 Répondre à ce commentaire

Bonjour Josiane

Merci de nous donner des nouvelles de notre amie Brig. Soyez assurée que nous tous continuerons de la mettre dans nos prières ainsi que vous. Bien fraternellement. MARIE-AGNES.

Par POUTOT MARIE-AGNES 19 septembre 2017 à 11 h 39

Merci , chère Josiane, nous prions pour que vous puissiez continuer â soutenir notre petite sœur de la Miséricorde, notre chère Brig, et pour elle:

N’aie pas peur,
Laisse-toi regarder par le Christ ;
Laisse-toi regarder car il t’aime.
N’aie pas peur,
Laisse-toi regarder par le Christ ;
Laisse-toi regarder car il t’aime.

Par MARIE 19 septembre 2017 à 13 h 38

Grand merci, Josiane, pour ces nouvelles.
Brig est chaque jour dans ma prière, et ses proches bien sûr.
J'espère que pour Brig, se sentir chez elle est ce qu'elle préfère, s'il n'y a rien de chirurgical pour elle,
être chez soi, en palliatif est un bienfait. Les soins à domicile ont bien progressés à présent.
Que Dieu et Marie notre Mère à tous lui soient un grand soutien dans ce qu'elle subit à cause de cette maladie.
Face à cela, les proches se sentent bien démunis.
Courage et en union de prières !

Par monette 19 septembre 2017 à 14 h 17

Merci Josiane
Coucou Brig, comme vous lisez les petits messages je voudrais vous remercier pour vos interventions toujours pleines d'attention et de bienveillance à l'égard de chacune de nous, je vous lis toujours avec beaucoup d'émotion et je me sens souvent porté par vous????, merci, laissez vous porter par le Père que vous aimez tant...et par nous tous, une grosse bise de kat

Par Kat namur 19 septembre 2017 à 16 h 41

C'est magnifique de pouvoir toutes et tous rester liés à Brig par-dessus ou à travers sa maladie et sa souffrance !
Nos pensées aimantes l'accompagnent...

Par Bernard (Bruxelles) 19 septembre 2017 à 18 h 34

Il y a la communion des saints et plus proche de nous il y a cette communion de pensées et de prières pour ceux/celles de nos frères/sœurs qui sont dans l'épreuve. Aujourd'hui c'est autour de Brig que se rassemblent des membres de cette communauté. A vous Brig, si forte dans l'épreuve, et si confiante dans l'amour du Seigneur et l'affection de ceux qui vous entourent physiquement et par la pensée, que vous puissiez trouver l'apaisement des souffrances par le traitement prescrit. Que ces soins rendent les minutes plus douces. Vous n'êtes pas oubliée.

Par mahona 19 septembre 2017 à 20 h 06

Comme le dit si joliment et si justement Marie-Martine (8h 03), vos messages, Brig, sont des perles d'amitié - oui des perles précieuses - qui adoucissent les cœurs de pierre. Je vous redis toute ma gratitude. Cet après-midi, j'ai jardiné. J'avais donc l'esprit libre et j'ai vécu ce moment tout près de vous par la pensée et le cœur. Je vous serre dans mes bras.

Par Esperanza 19 septembre 2017 à 20 h 21

Chère Josiane, que vous êtes bonne, une vraie amie. Merci de nous tenir au courant et surtout de lui transmettre nos messages. Ces temps-ci, je ne participe pas beaucoup au forum, je me fatigue vite; j'ouvre l'ordinateur que pour avoir des nouvelles de Brig.

Oui chère petite soeur, je te porte à bout de bras, je ne veux pas, je ne peux pas rester un seul instant loin de toi. Je suis près de toi, je te tiens la main. Je t'aime petite soeur, on t'aime. Tu as été un exemple de foi, de piété, de miséricorde, un exemple pour tous.
Que le Seigneur t'accompagne dans ces moments de grande souffrance, de grande détresse. Sois bénie.
Ta grande soeur
Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 19 septembre 2017 à 21 h 03

Merci de me porté dans vos prières du coeur, je lis tout vos commentaires que le seigneur vous bénisse
Marie -Agnès ?Marie ?Monette ?Josiane ?Kat?Bernard ?Mahona?Esperanza?Marie Jeanne ?
tout ceux qui prie dans le silence ?Martine Marie ?Paul ?Fred?Micheline canada?Audrey ?Anneduv?
votre non et inscrit dans mon coeur merci

Par brig 23 septembre 2017 à 13 h 37

Seigneur je suis de chair et de sang. Je n'ai aucune force! Seigneur aie pitié de moi ! Mets en moi ton Esprit Saint pour me tenir debout

Par Boniface 19 septembre 2017 à 9 h 31 Répondre à ce commentaire

Maryse (17h47), vous avez écrit : « ça n'est pas difficile pour vous de vivre dans une certaine grisaille ? »
Votre attention me touche. Je ne vis pas dans la ''grisaille'', même si l’automne s’annonce tôt cette année dans ma région d’adoption. Au contraire la palette des jours est colorée, irisée, traversée par l’arc en ciel malgré les aléas de la vie. En effet, j’ai reçu du Seigneur la chance ou le privilège de pratiquer un art qui m’offre de belles joies et notamment celle de les partager avec d’autres.

Brig,
Quel que soit le dénouement, sachez que vos messages sont des perles d’amitié qui adoucissent les cœurs de pierre.

Par Martine-Marie 19 septembre 2017 à 8 h 03 Répondre à ce commentaire

Je ne me sens pas assez capable de commenter ce texte ,il me faut le relire encore plusieurs fois,une chose est certaine, la parole de Dieu aide à avancé ,à se changer , et ce texte me rend d'accord avec moi mème , c'est vrai que certaines paroles de Jésus viennent des fois à des moments inattendu , surtout lorsqu'on fait appel à l'Esprit pour nous montrer le chemin à suivre .

Par zuger 19 septembre 2017 à 1 h 22 Répondre à ce commentaire

Toujours vivant, toujours la banane, toujours debout, j’suis retapé, remis sur pieds, droit sur mes guibolles, ressuscité.
Ça me touche mais je reste debout. Je suis touchée je reste debout. Mes vêtements sont pleins de boue, ça fait mal, mais j’reste debout.
Je mets un pied devant l’autre, sans penser à demain.
Malgré toutes mes galères, je reste un homme debout.
Y'a qu'une façon pour que tourne la roue. Debout moi je prends mes quartiers, je garde ma tête, ma liberté, depuis que j'attends rien ni des étoiles ni des chiens. Debout je peux marcher, même courir à m'épuiser, mon histoire dans les mains. Je me sens bien.

Par & 18 septembre 2017 à 21 h 52 Répondre à ce commentaire

Merci chère Esperluette, Pour votre témoignage! Je suis heureux pour vous qui êtes droit (e) dans votre vie! confiance.
Merci de nous dire si vous êtes un homme ou une femme car votre pseudo & Esperluette est unisexe!
Prions!

Par Richard 21 septembre 2017 à 5 h 49

MERCI POUR CETTE BELLE MÉDITATION QUI RÉVEILLE ET STIMULE.

Par denise jouve 18 septembre 2017 à 21 h 42 Répondre à ce commentaire

Seigneur donnes moi la force de tenir debout
Seigneur envoie moi ton souffle pour que la vie s'anime en moi
Seigneur fais de moi le porteur de Ta Parole
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 18 septembre 2017 à 21 h 20 Répondre à ce commentaire

Père, Tu le sais,

j’observe la vie, le mouvement et l’être, depuis près de 50 ans,
et Ton œuvre, à la quelle Tu nous invites,
m’émerveille encore si souvent.

Des paroles, j’en ai entendues tant et tant…
… mais les ai-je vraiment écoutées ?
Je les ai si souvent perdues,
au milieu des pierres et des ronces
et de la terre desséchée de mon agitation intérieure.

Petit à petit, grâce à Ta Patience et Ton Pardon,
je peux accueillir aujourd’hui Ta Parole
jusque dans ma vie,
et parfois même jusque dans la réconciliation
avec les souvenirs de mon passé.

Si parfois, comme nous tous,
je suis confiant
comme le centurion, mon ancien frère d’arme,
je suis également le paralytique
que mes amis portent jusqu’à Toi.
Bénis chacun d’eux. Tu les connais.

C’est Toi qui viens ensemencer mon pauvre champ intérieur.
Tu es la Vie, avec nous et en nous.
En Ta Présence,
lorsque je pense à faire silence,
j’entends Ta Parole.
Je reprends confiance
et je me relève pour retourner à ma vie quotidienne,
celle où Tu te trouves vraiment.

Bonne soirée à chacun vraiment.

Brig, je pense à vous.

Par Paul (Belgique) 18 septembre 2017 à 19 h 49 Répondre à ce commentaire

HYMNE : FRAPPE À MA PORTE
P. Griolet — Fleurus

Frappe à ma porte,
Toi qui viens me déranger.
Frappe à ma porte,
Tu viens me ressusciter.

R/ Je ne sais ni le jour ni l’heure,
Mais je sais que c’est toi, Seigneur.

Frappe à ma porte
Tout le vent de ton Esprit.
Frappe à ma porte
Le cri de tous mes frères.

Frappe à ma porte
Le cri de tes affamés.
Frappe à ma porte
La chaîne du prisonnier.

Frappe à ma porte,
Toi, la misère du monde.
Frappe à ma porte
Le Dieu de toute ma joie.

Par Hymne 18 septembre 2017 à 19 h 16 Répondre à ce commentaire

J'étais attentive, comme beaucoup ces derniers jours, pour avoir des nouvelles de Brig.
Je vois que c'est difficile pour elle et ses proches, ne pas savoir, c'est dur.
De tout cœur, Brig est dans mes pensées et mes prières. Ses commentaires m'ont bien aidée à tenir, maintes fois.
Que le Seigneur allège ton fardeau et ta douleur, qu'Il t'aide à rester sereine et toujours rayonnante de ta foi.
Merci à vous Josiane, Brig a bien de la chance de vous avoir ainsi à ses côtés.
Courage et Dieu vous bénisse!

Par monette 18 septembre 2017 à 18 h 56 Répondre à ce commentaire

Frère,
Oui, on est habité par l'Esprit , et combien de fois on est frappé
par cette Parole. Plusieurs fois on l'écoute et tout à coup elle nous frappe en plein coeur, c'est l'Esprit qui souffle en notre coeur, si on est à l'écoute . Demandons L'aide de l'Esprit pour y répondre en toute sérénité. Il ne faut pas rester sur place il faut toujours avancer.
Merci pour cette Parole de Dieu.

Thérèse

Par Thérèse Pelchat 18 septembre 2017 à 16 h 17 Répondre à ce commentaire

nouvel essai

Par Antoinette G 18 septembre 2017 à 15 h 41 Répondre à ce commentaire

Voici quelques nouvelles de Brig, elle est toujours hospitalisée, mais ne devrait tarder à sortir car sa maladie a évoluée et les médecins lui ont confirmé qu'ils ne savaient plus que faire et lui ont dit qu'elle était condamnée, la médecine ne peut plus grand chose.
continuez à prier pour elle si elle revient chez elle peut-être aura-t-elle le courage de continuer avec vous je le souhaite mais si elle ne le fait pas ne lui en veuillez pas, elle est face à une situation difficile, mais on peut prier pour que le Seigneur l'allège de ses souffrances et si elle doit partir que ce soit dans la sérénité, dans la paix. Voila tout ce que je peux vous dire moi personnellement. Combien de temps peut-elle tenir, elle a posé la question, mais ils n'ont pas voulu lui dire car pour eux elle est une énigme, c'est la première fois qu'ils ont à faire à un cas pareil.
Je vous remercie pour elle continuez par vos prières qui l'aide beaucoup. Josiane

Par JOSIANE BOUSQUET 18 septembre 2017 à 15 h 01 Répondre à ce commentaire

Merci Josiane de nous donner des nouvelles de votre amie Brig. Debout, elle l'a été ; elle l'est encore dans les épreuves qu'elle traverse. Que le Seigneur lui accorde les grâces qu'elle demande pour elle, pour son entourage. Qu'Il la soutienne et la prenne par la main jusqu'au bout de la route.

Par mahona 18 septembre 2017 à 15 h 19

Aujourd'hui , j'ai été aux aguets pour justement avoir des nouvelles de Brig .
Que nous portons tous dans la prière , qu'elle que soient ces choix , dis-te
lui , que nous la portons en nous et qu'elle compte beaucoup
pour nous .Ce qui nous donne à tous une remise en question , sur la découverte de cette âme , si humble , et si fragile .
qui dans la simplicité de son coeur , nous à unis par ces commentaires , et témoignages de vie .
Et comme vous le dites Josiane , quel que soit la situation , qu'elle soit bien accompagnée , merci Josiane car aux travers des lectures de Brig , j'ai constater que vous l'avez aidée , et qu'encore maintenant votre présence est importante , pour nous aussi
d'ailleurs , car vous êtes un lien précieux et un soutien pour elle .Courage tenez bon .

Par fred 18 septembre 2017 à 16 h 49

Merci, Josiane de nous donner des nouvelles de notre chère Brig et de l'entourer, elle nous manque, transmettez-lui notre affection, dites-lui que nous prions très fort pour elle.

Notre petite sœur de la Miséricorde le Seigneur avec Marie et tous les saints et les anges veille sur vous, qu'il vous inonde de son AMOUR infini et de sa PAIX!

Par MARIE 18 septembre 2017 à 19 h 02

Merci, chère Josiane de nous donner des nouvelles de Brig, qui ne sont pas bien brillantes, hélas. Mais telle que nous la connaissons, elle serait bien capable d'intervenir encore, malgré son état. Quelle belle âme, quelle foi, quelle confiance en ce Dieu miséricordieux, en qui elle a mis tout son espoir. Tout son amour.

Brig, chère petite soeur, je n'ai jamais arrêté de te porter dans ma prière. Hier, encore, j'ai communié avec toi.
Tu nous as beaucoup, beaucoup apporté. Tu as su me consoler quand j'étais dans la peine; tu as été à l'écoute des uns et des autres, alors que c'est toi, qui avait besoin de réconfort.
Merci chère "petits serviteurs de la miséricorde".
Que le Seigneur te tienne la main. Sois bénie pour tout ce que tu nous as apporté.
Ta grande soeur Marie Jeanne

Merci chère Josiane de lui transmettre mon petit message. Que Dieu vous bénisse.

Par Marie Jeanne 18 septembre 2017 à 20 h 09

Que la volonté de Dieu soit faite quelle qu'elle soit. Depuis plus de 10 ans je soutiens une amie au point de vue religieux, affectif, psychologique, et matériel. Elle n'a pas de cancer mais un diabète qui la rend quasiment aveugle et la prédispose à accueillir tous les microbes qui passent. Elle a un coeur d'or et une foi que la maladie décuple. Elle est veuve. Sa famille la soutient. Parfois j'aimerais que Dieu la rappelle pour arrêter ses nombreuses souffrances. Je ne peux pas prier pour cela. Dieu seul est maître. Elle a 66 ans et moi 90 avec une santé relativement bonne. Pourquoi ? Pourquoi ?
C'est une des nombreuses questions auxquelles personne ne peut répondre. Pourquoi les camps de concentration ? Pourquoi daesh ? Pourquoi les tsunamis, les ouragans ?
Prions les uns pour les autres. Dieu ne nous abandonne jamais. Et Il Sait ce qu'Il fait même si nous ne pouvons le comprendre et que nous l'acceptons difficilement.

Par DELORME Marie 18 septembre 2017 à 21 h 29

Toute ces attentions, cette compassion, cette tendresse que Brig nous a exprimées tant de fois, qu'elles reviennent au centuple au chevet de notre chère compagne qui n'est pas en retraite, oh que non, mais en marche pour nous éclairer encore et toujours.
Chère Brig, il est temps de te tutoyer, puisque nous sommes frères et sœurs dans le Christ qui t'aime. Sois bénie !

Par Bernard (Bruxelles) 18 septembre 2017 à 22 h 25

Des profondes pensées et prières, une grosse bise chaleureuse et affectueuse pour Brig, un grand merci à vous Josiane, kat

Par Kat namur 18 septembre 2017 à 23 h 12

Chères Josiane, Merci pour les nouvelles, même si nous les aurions préférées autres. Je m'unis à ce que tous les commentaires précédents on mentionnés sur Brig et tous ce qu'elle nous a apporté. Et je voudrais dire à son époux que nous le portons également dans notre prière. Brig nous a souvent mentionné qu'elle souffrait de le voir souffrir. Que le Seigneur leur accorde sa force et sa paix dans tout ce qui suivra, ainsi qu'à vous-même et à tous ses amie(e)s et parents.

Par micheline (Canada) 19 septembre 2017 à 3 h 40

De tout cœur et de toute prière avec vous, Brig, et avec tous ceux qui vous entourent. Que l'infinie tendresse de Dieu vous tienne tout contre son cœur.

Par Audrey 19 septembre 2017 à 8 h 22

Qui peut nous donner des nouvelles de Brig ? Merci

Pourquoi tant de commentaires de 2016 reviennent ils monderniercommentaire de ce jour est celui de. Hymne ?
UDP avec tous Anne duv

Par Anneduv 18 septembre 2017 à 14 h 41 Répondre à ce commentaire

En tant que « Fils d’homme », petit et seul, nous n’avons pas la capacité de nous tenir debout devant Dieu. C’est la Parole du Seigneur qui nous en donne la force. Elle est un cadeau, reçu et entendu dans notre cœur où elle œuvre mue par le souffle de l’Esprit. De cette parole qui relève, il nous demande d’être le témoin auprès de ceux qui sont à terre comme nous.
Pour ce faire, il ne nous convie pas à parler à sa place auprès des personnes qui se sont écartées de Dieu, mais, comme vous l’écrivez si bien Audrey, à rendre plus droits les chemins courbes de notre vie. Peut-être aussi à travers l’étude commune de la ‘’parole qui fait sens, nous ramener les uns les autres vers le Seigneur’’.
Merci frère pour cette efficace introduction à la lecture d’Ezéchiel.

Par Martine-Marie 18 septembre 2017 à 12 h 07 Répondre à ce commentaire

Oui nous sommes petits devant Dieu,...seuls ? et l'Eglise , la communauté ? et nous sommes créés " à l'image de Dieu !!! "
Cette méditation me ravit car elle nous situe comme créature de Dieu, revisitée par son souffle et loin de ces protestations d'humilité souvent entendues.. Dieu pourrait-Il LOUPER SON OEUVRE ?
Je reconnais mes limites personnelles, mais aussi mes dons que j'essaie de développer dans ma vie.
ça n'est pas difficile pour vous de vivre dans une certaine grisaille ?

Par maryse 18 septembre 2017 à 17 h 47

Oui, merci "Bonnet".
"L'Esprit entra en moi, et me fit tenir debout" Merci Frère Marie-Augustin, pour cette magnifique méditation, une des plus belles, des plus simples, comme la parole de Dieu, et des plus profondes que j'ai pu lire de vous. Merci, "La Parole de Dieu chaque matin me réveille" Merci cher Frère. Odile

Par Odile 18 septembre 2017 à 10 h 48 Répondre à ce commentaire

Debout ! Mettre un pied devant l'autre ! Oui je crois que c'est ce que Dieu demande à chacun... même quand on circule en fauteuil roulant électrique !
N'ayez pas peur... Jésus nous l'a redit souvent ! Au thabor c'est même sa seule parole à lui, Jésus, alors que sa passion est à quelques jours et que ses apôtres auront la peur de leur vie. Il leur faudra l'aide de l'Esprit-Saint pour la surmonter. Mais alors quel exemple ils nous donnent !

Je prie pour chacun de vous.

Par ninon 18 septembre 2017 à 10 h 38 Répondre à ce commentaire

« La parole de Dieu chaque matin me réveille », et « l’Esprit entra en moi et me fit tenir debout. » : merci Seigneur car tu es là pour moi à chaque instant : tu m'accompagnes, tu me fais grandir dans l'amour partagé et je te rends grâce !

Par Bonnet 18 septembre 2017 à 9 h 48 Répondre à ce commentaire

Les textes en eux-mêmes sont beaux et parlent, mais je ne m'y retrouve pas du fait que ce n'est pas en lien avec la Parole du jour. C'est la raison pour laquelle 'ai demandé à me désinscrire. Merci
G. Guerin

Par Guerin Gisèle 18 septembre 2017 à 9 h 31 Répondre à ce commentaire

je croyais que mon adresse mail n'apparaissait pas et là elle y est je ne désire pas qu'elle apparaisse merci

Par PELISSIER 18 septembre 2017 à 8 h 15 Répondre à ce commentaire

Vous avez dû signer avec votre adresse mail: Celle-ci ne doit être inscrite que dans le cadre prévu, après celui correspondant à votre nom!
Merci de votre témoignage!

Par Richard 18 septembre 2017 à 9 h 24

Oui ,Nicole, je prie pour vous et votre mari ! Priez pour moi..."pour qu'Il me montre le chemin" ! amicalement. Flor.

Par Flor 18 septembre 2017 à 9 h 24

Dans ce texte c'est bien ce que je ressent pour moi , " C'est Lui qui nous met en route Il nous montre le chemin ,et Il crée en nous le désir d'avancer et nous donne l'énergie pour y arriver ,malgré les durs problèmes de santé , le Seigneur nous porte
même si sur le coup on ne s'en rend pas compte ! Il faut le laisser venir en nous et se laisser toucher par sa parole , même
si cela n'est pas facile . merci frère Marie-Augustin et merci à vous tous lecteurs , priez pour nous ,mon mari et moi . nicole

Par PELISSIERnicole.maurice03@orange. 18 septembre 2017 à 8 h 12 Répondre à ce commentaire

Lâcher prise .
Et je pense à Job:Prête l'oreille à cela , Job , arrête-toi et considère les miracles de Dieu.Lorsque Dieu les projette le sais-tu?
Et que dis-te vous du centurion , qui sans voir Jésus envoie dire que son serviteur est malade ! (la foi)
De Jésus (Jean 8, 41,qui leur dit: Si Dieu était votre Père , vous m'auriez aimé , car c'est de Dieu que je suis sorti et je viens .
Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous n'êtes pas capables d'écouter "ma parole .Votre Père c'est le diable et vous avez la volonté de réaliser les désirs de votre père .Oui être assis sur des scorpions (des sectes ) , allez savoir .
il me revient que l'Aigle n'en fait qu'une bouchée , comme Daniel tuant le Serpent , en lui donnant du poison , alors ?
Ne donnez pas vos perles aux pourceaux , savoir que Dieu est avec nous , vraiment , et comme dans Tobie , Il nous accompagne et de la bouche des tout petits , qui tètent Tu as fondé Ta Force .
Alors en lâchant prise , dans le silence , en regardant une icône , de la vierge Marie , mes yeux tombent à ces pieds , qui écrase un serpent ! Pour rendre à Dieu ce qui est à Dieu est à César ce qui est à César .Une prière sur chaque perle pour
méditer toutes les merveilles de Dieu.N'aie pas peur , n'ayez crainte , j'ai vaincu le monde .Gloire soit au Père au Fils et au Saint Esprit .Amen. Merci frère Marie-Augustin , aujourd'hui le salut est entré dans nos demeures .

Par fred 18 septembre 2017 à 7 h 43 Répondre à ce commentaire

C'est un homme debout qui me vient à l'esprit à l'écoute de ce passage, Jean-Baptiste. "Engeance de vipères," disait-il aux Pharisiens et Sadducéens venus à lui, les exhortant à la repentance, à la conversion du cœur. "Engeance de rebelles" dit Dieu de ceux vers qui il envoie Ezéchiel. Ne pas être entendu n'est pas signe d'échec, et sait-on jamais vraiment l'impact d'une parole sur un être? Les Pharisiens du Baptiste savaient bien qu'il y avait "un prophète parmi eux". Peut-être cela a-t-il fait bouger quelque chose en eux, créé une brèche.
Il est des paroles, parfois même enrobées de douceur, qui mordent, tels des scorpions, et des paroles vraies, rudes parfois à l'oreille, qui rendent pourtant à l'homme sa dignité, le mettent sur ses pieds, dissipent les mirages confortables dans lesquels il s'est installé. Le mettent en chemin, comme vous le dites si bien fr Augustin. Les premières veulent abattre, asseoir la force, le pouvoir, de celui qui les dit. Les secondes, telles celles de Jean-Baptiste, donner la vie.
La douleur que causent les premières, que cause le mépris, la raillerie, Dieu la sait. Il ne reproche pas à son prophète d'avoir mal. Peut-on parler vraiment sans risquer la douleur? Parler, c'est exposer sa vie, sa chair, son cœur. Mais cette douleur, Dieu la fait sienne. Ne pas la craindre, me semble-t-il, c'est la vivre avec lui. La remettre, se remettre, entre ses mains. De cette douleur-là, aussi, Dieu fait jaillir la vie.
Prières et pensées pour Brig, et tous.

Par Audrey 18 septembre 2017 à 6 h 50 Répondre à ce commentaire

HYMNE : ESPRIT DE DIEU, TRÈS PUR AMOUR
J. Cl. Renard — Le Seuil

Esprit de Dieu, très pur Amour,
Descends dans notre nuit obscure ;
Le temps nous tient, la chair nous dure,
Esprit de feu, très pur Amour !

Cœur du Très-Haut, soleil du Christ,
Console-nous du grand hiver ;
Transforme avec nous l’univers,
Vigne de grâce, Hôte infini !

Esprit de Dieu, très pur Amour,
Descends dans notre nuit obscure ;
La soif nous tient, la mort nous dure,
Esprit de vie, très pur Amour !

Notre âme attend, notre âme a faim,
Sage conseil, ô Vérité,
De voir dans la pleine clarté
Le fruit parfait de tes desseins !

Esprit de Dieu, très pur Amour,
Descends dans notre nuit obscure ;
Destin nous tient, douleur nous dure,
Esprit de paix, très pur Amour !

Unique Amour, fais-nous ta proie,
Plie notre orgueil, panse nos plaies ;
De ta vigueur viens nous brûler,
Souffle de Dieu, Flamme de joie !

Esprit de Dieu, très pur Amour,
Descends dans notre nuit obscure ;
La chair nous tient, le temps nous dure,
Esprit du ciel, très pur Amour !

Par Hymne 18 septembre 2017 à 4 h 55 Répondre à ce commentaire

Sur le net on peut télécharger avec le lien suivant:
http://www.cerbafaso.org/textes/bioethique/bible_de_jerusalem.pdf
Bonne lecture!
UDP

Par MARIE 31 août 2016 à 11 h 50 Répondre à ce commentaire

Merci avent tout ma chère amie Josiane, de mettre venue en aide,pour faire passé le message, car le commentaire ne passé pas aujourd'hui, tout été bloqué, voilà sa fait qu'il y en a deux a la suite,que le seigneur te bénis ma chère petite amie ,brig

Par brig 30 août 2016 à 17 h 02 Répondre à ce commentaire

Je souhaiterais telecharger une application de la bible

Par Fabrice 30 août 2016 à 16 h 09 Répondre à ce commentaire

Comme ceux scorpion que je suis,nous préférons ce détruire, quand nous restons sens défense. ?Mais toi seigneur tu me fait ouvrir a ta parole,pour me tenir debout, toi qui fortifie, cette parole placé dans mon coeur ,pour transmettre, même si j'étais dans ceux tourbillon de la rébellion ,j'ai tout déposé a tes pieds, ceux qui se passe entre toi et moi,nous appartient, car je suis libre a t'on écoute, je ne crains plus,comme cette main tendue, tu me nourrit en déroulent devant moi ceux ceux beau livre de la vie,de ta vie ...merci

Par brig 30 août 2016 à 15 h 38 Répondre à ce commentaire

"Ne pas rentré dans le "moule"c'est justement ceux que j'apprécie dans votre parole,ce n'ai pas de l'indifférence c'est justement la,là différence, surment fait avec amour,est beaucoup d'humour! !!!

Toute vie compte, toute vie a de la valeur aux yeux de Dieu! !!

Il n'y a pas d'autres solutions que de s'éloigner d'un milieu corrupteur! !!

Seigneur, nous sommes par fois incompris et même bafouée. ..Avec toi seigneur nous ne craignons rien! !!

Merci pour vos quatre voies ,ma mission d'aujourd'hui, pour méditer votre parole,peut être sommes nous,c'est quartre points différents ,le Nord,le Sud,l'est, et L'ouest, qui c'est cela reste le mystère! ! Être libre de choisir chacun sa voie, chacun sa route...en union a vous touse

Par brig 30 août 2016 à 15 h 11 Répondre à ce commentaire

"N'aie pas peur" dit le Seigneur à Ezéchiel
"N'ayez pas peur" nous dit le Seigneur trois cent soixante cinq fois (voir références dans Wikipedia).

En essayant de suivre Ta parole, Seigneur, nous sommes parfois incompris et même bafoués, mais Tu nous donnes par Ton Esprit Saint force et audace pour continuer.

Avec Toi, Seigneur nous ne craignons rien.
"Tu es mon Berger ô Seigneur, rien ne saurait manquer où Tu me conduis!"
UDP et merci à tous les contributeurs.

Par MARIE 30 août 2016 à 10 h 51 Répondre à ce commentaire

Le passage cité fait tout à fait suite à la vision d'Ezechiel, et il en aura encore d'autres du même genre avec la même suite.
Le livre d'Ezechiel est encore plus pénible à lire que le livre de Jérémie. Apparemment, c'est l'époque où Israël est occupé par les Assyriens, et les Hébreux ont adopté la religion de l'occupant; ils se sont complètement détournés de Yahvé, et ils adorent différentes idoles. Dieu prononce des sentences terribles à leur encontre, car il s'adresse à des gens endurcis dans le mal, qui sont dans la rébellion et qui se disent : "Bof, on peut se conduire comme on veut, Dieu ne se manifeste pas" (verset 12). Ainsi, ils défient Dieu par orgueil insensé et fondent leur confiance sur des protections matérielles illusoires.

Mais certains des Hébreux sont partis en exil dans différents pays, c'est pour eux que Dieu dit plus loin : "Je leur enlèverai leur coeur de pierre et je leur donnerai un coeur de chair, afin qu'ils suivent mes préceptes" (souvent lu à Pâques). Il commandera aussi à Ezechiel de partir. Nous sommes tous portés à faire comme les autres pour être intégrés, et parfois, pour rester fidèles à nos valeurs, il n'y a pas d'autres solutions que de s'éloigner d'un milieu corrupteur. On ne peut pas tous faire comme Jean Baptiste ! Cela me rappelle un livre d'un auteur américain, dont le personnage principal s'est retiré à la campagne après avoir mené une vie dissolue à New York. De là, il écrit à un ami : "je vais tout à l'heure aider mon voisin à installer une fosse sceptique; je n'y connais rien, mais ça me semble plus facile que de chercher à rendre le goût de vivre à des gens qui vivent comme je vivais".

Par Antoinette G 30 août 2016 à 9 h 44 Répondre à ce commentaire

Pas facile, parfois, d'être soi, lorsqu'on ne rentre pas dans le moule dans lequel le monde voudrait vous caser. Une belle boîte, une étiquette, 'et surtout ne fais plus de bruit'... Comment ne pas craindre les regards méprisants, les railleries, les paroles qui mordent, tels des scorpions? Qui ne veut simplement être accepté? C'est la peur d'être rejeté qui fait porter des masques, la peur d'avoir mal qui fait se taire.

"[J]e t'envoie," dit Dieu par deux fois à Ezéchiel. "[T]iens-toi debout," dit-il encore. Ces boîtes dans lesquelles on voudrait me ranger sont autant de cercueils. Vivre, c'est vivre debout, dépasser la honte, se dégager du mensonge qui fait de la 'norme' le bien. Vivre est une aventure avec Dieu. L'esprit qui entre en Ezéchiel est l'Esprit qui guide mes pas. Si je le laisse me parler, si je m'ouvre à sa présence, si je trouve en la Parole la force d'être moi: moi-avec-Dieu, lui qui toujours est avec moi.

"Le Seigneur est ma lumière et mon salut, de qui aurais-je crainte?" dit le psalmiste. "Ne craignez rien de ceux qui tuent le corps et après cela ne peuvent rien faire de plus," dit Jésus (Lc 12,4). Pas un passereau "n'est en oubli devant Dieu! Bien plus, vos cheveux même sont tous comptés. Soyez sans crainte; vous valez mieux qu'une multitude de passereaux" (v.6-7). Toute vie compte, toute vie a de la valeur aux yeux de Dieu. Vaincre la peur commence peut-être par cela. Recevoir cette parole et la laisser me relever. Accueillir l'Esprit et pas à pas avancer. Ma vie ne tient pas dans des boîtes. Elle est en Dieu, par Dieu, avec Dieu. Il me donne sa vie, lui que même la mort n'a pu tenir enfermé.

Par Audrey 30 août 2016 à 7 h 04 Répondre à ce commentaire

En réponse aux commentaires d'hier, à partir de celui de Micheline (Canada).
C'est parce que j'ai regardé et regarde en face ce sue je vis que je peux écrire ce que j'écris.
Ce n'est pas un combat intérieur mais bien plus souvent un "amusement" et c'était une vraie joie de penser aux textes du jour d'hier avec ce que j'ai écrit. Mais on peut y voir tout et son contraire.
Il y a longtemps que j'ai cessé de me prendre au sérieux avec les Evangiles et d'y chercher ce que je devrais dire et faire... Est-ce pour autant que je fais n'importe quoi? Non!
J'ai juste plus envie de rentrer dans un "moule religieux"...
Chacun interprétera ces mots comme il veut, c'est son droit, et le mien de les écrire, et celui des dominicains de stopper mes commentaires, tout comme ceux qui ont arrêté Jésus!...
Mais c'est peut-être ma mission!!!???...
Sinon, je verrai bien le moment venu ce que "vaut" la Miséricorde de Dieu. Et il faut beaucoup d'audace pour écrire ces mots, un brin de folie ou d'inconscience, à moins que ce ne soit que blasphème ou manque de foi, une façon de défier Dieu, au "péril" de ma vie... Mais peut-être qu'en perdant ma vie ainsi je l'a sauvé?!...
Je n'ai pas encore lu les textes de la liturgie d'aujourd'hui...

Par & 30 août 2016 à 2 h 52 Répondre à ce commentaire

Chère &, lorsque j'ai écrit mon commentaire, tôt ce matin, le vôtre n'apparaissait pas encore à l'écran, et voilà que nous nous trouvons toutes deux à évoquer ces moules dans lesquels nous ne tenons pas... Drôle, non? Ezéchiel, vraiment, fait souffler un vent de liberté sur notre marche de cette semaine, de cette liberté des enfants de Dieu qui fait que toute histoire est histoire personnelle avec Dieu. Il n'appartient à personne de juger le chemin d'un(e) autre. Votre chemin est à vous seule, à vous seule avec Dieu. Merci, simplement, d'avancer si libre parmi nous!

Merci aussi à vous, Antoinette et Marie, et merci Lise pour vos encouragements hier.
Je vous garde tous, toutes, en ma prière.

Par Audrey 30 août 2016 à 13 h 45

Connaissez vous cette blague ? (il faut aimer l'humour noir). Un désespéré est sur le point de se pendre. Arrive un prêtre qui lui dit : "Malheureux! Vous alliez commettre un péché mortel, ne savez vous pas que la réponse à tout problème se trouve dans la Bible ? Tenez la mienne, ouvrez la au hasard. Ce que fait l'homme. Et il lit "Repends toi !". C'est pour répondre à votre remarque , bien sûr, nous voudrions tous que quelqu'un nous indique précisément quoi faire, ce qui nous épargnerait l'angoisse. J'ai mis longtemps à comprendre le sens du fameux "N'ayez pas peur", alors que dans la vie, nous sommes exposés à tout. Mais l'essentiel est de notre ressort.

Par Antoinette G 30 août 2016 à 16 h 46

Chère Antoinette,
J'ai une autre version de votre blague. Elle commence pareil, mais le désespéré répond au prêtre: "je n'ai pas peur de vos paroles. Je ne crains pas votre regard. Allez apprendre ce que veut dire, c'est la miséricorde que je désire, pas les sacrifices."

Par & 30 août 2016 à 16 h 58

J'espère que je n'ai blessé personne. Cette blague est simplement un jeu de mots pour dire que rien n'est à prendre absolument au pied de la lettre, sous peine d'arriver à des absurdités. C'est d'ailleurs un des principes du comique (style Raymond Devos).

Par Antoinette G 30 août 2016 à 19 h 28
voir tous les commentaires