Psaumes de David

« Quand pourrai-je m'avancer ? » Psaume 41

Apprends moi à marcher à ta suite

Psaume 118 Aleph

Heureux les hommes intègres dans leurs voies
qui marchent suivant la loi du Seigneur !
Heureux ceux qui gardent ses exigences,
ils le cherchent de tout coeur !
Jamais ils ne commettent d'injustice,
ils marchent dans ses voies.
Toi, tu promulgues des préceptes
à observer entièrement.
Puissent mes voies s'affermir
à observer tes commandements !
Ainsi je ne serai pas humilié
quand je contemple tes volontés.
D'un coeur droit, je pourrai te rendre grâce,
instruit de tes justes décisions.
Tes commandements, je les observe :
ne m'abandonne pas entièrement.

Méditation

précédente suivante

Sortir du rond-point

Souvenir de classe de philo, sujet du bac : « Être libre, est-ce faire ce que je veux ? » Réponse : thèse, antithèse, « foutaise ». Dommage de ne pas y avoir réfléchi sérieusement, car ce sujet est essentiel. Ici, en effet, s’opposent radicalement l’esprit du monde et la foi chrétienne.
Notre monde ne parle que de liberté de choix : plus j’ai le choix, plus je suis libre. C’est la liberté de l’homme dans un rond-point qui voit défiler de nombreuses sorties devant ses yeux. Certes, j’ai le choix, et même beaucoup de choix aujourd’hui, mais si je ne choisis jamais, alors ma liberté reste une illusion.
Je tourne en rond dans mon rond-point. Mais Dieu ne nous a pas créés pour être des poissons rouges dans des bocaux.
Dieu nous a créés libres de choisir. Libres de dire oui et de nous engager. Libres de donner notre parole et de ne pas la reprendre. Oui : être libre, c’est faire ce que je veux ! Mais ce que je veux vraiment ! Au lieu d’essayer toutes les sorties du rond-point, me suis-je demandé ce qui serait bon pour moi, ce qui me ferait vraiment grandir ?
À quelle étoile ai-je envie d’accrocher ma vie ? Nelson Mandela, dans son livre un long chemin vers la liberté, raconte comment il a choisi de vivre libre alors qu’il était en prison pour le reste de sa vie.
Il pouvait choisir de vivre dans la haine ou dans l’amour. Il a alors été providentiellement préparé à gouverner un jour son peuple sur le chemin de la réconciliation et du refus de la haine. Nous avons toujours le choix. Nous avons toujours le choix d’être fidèles à notre choix. Parce que notre liberté n’a de sens que dans la fidélité. Que Dieu nous aide à être des fidèles vraiment chrétiens et des chrétiens vraiment fidèles.

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours S. Martin

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

79 commentaires

O Dieu, Père de tous les hommes,
tu nous demandes de porter
l'Amour là où les pauvres sont humiliés,
la Joie là où l'Eglise est abattue,
la Réconciliation là où les hommes sont divisés.


Aide-nous à réconcilier
le père avec son fils,
la mère avec sa fille,
le mari avec sa femme,
le croyant avec celui qui ne peut croire,
le chrétien avec son frère chrétien
qu'il n'aime pas.


Tu nous ouvres ce chemin
pour que le corps blessé de Jésus-Christ,
ton Eglise, soit ferment de la communion
pour les pauvres de la terre
et dans toute la famille humaine.

Par Prière 29 août 2017 à 18 h 01 Répondre à ce commentaire

Seigneur, Toi qui es

LE CHEMIN, LA VÉRITÉ, LA VIE,

éclaire nos routes de ta présence aimante et agissante,

guide nous dans nos décisions et nos actions,

nous avons confiance en Toi! Amen

Par MARIE 29 août 2017 à 16 h 50 Répondre à ce commentaire

Dieu chemin d'amour et de fidélité,

souvenons -nous que le seigneur a justement besoin de nous pour temoignier en tant qu'être vivant de tous ses bienfaits
L'orsque Dieu nous donne de gagne la bataille, il veut que nous poussions de cris de joie et de réjouissances
Que notre vie soit donc remplie de joie et d'espérance dans le seigneur

Dieu recherches toujour notre bien,il veut le meilleur pour nous! Mais nos yeux ne le voient pas toujours.
C'est pourquoi la foi,la pleine confiance en lui,nous permet d'accepter les circonstances de la vie, les luttes, les épreuves,
Demeurons ferme dans l'amour de Dieu, car il est bon et son amour dure à toujours. ..

Vraiment, il est bon de louer l'éternel! Soyons de plus en plus nombreux en union de Louange! !!

Par brig 29 août 2017 à 14 h 55 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas ,
les ronds points me donnent la nausée ,
mais il faut quand même les contourner , pour trouver la sortie qui sera celle qui mène à la sagesse .
Vivre Dieu , c'est vivre Jésus , étant Le Chemin et la vérité , celui qui le suit ne sera jamais à la recherche
de l'Arche perdue .Dans Osée , Dieu nous emmène au désert pour parler à nos coeurs .Plus loin Jean le Batiste ,
nous prépare le chemin , lui aussi sera emprisonné , mais son témoignage restera dans notre baptême , le chemin
à suivre , pour devenir l'Arche , le Royaume du Très-Haut .
Dans notre exil , quel qu'il soit , on constate que nos patriarches ont pris bien des chemins dans l'ancien testament !
Dans le nouveau , par Jésus , c'est Lui qui vient à nous , souvenez -vous: Is: Avant qu'il m'appellent , Moi je répondrai.
Ils parleront encore que j'aurai déjà entendu .Je t'aime Seigneur , ma force !
Le Seigneur est mon Roc , ma Forteresse et mon libérateur , Il rend mon Chemin parfait ....

Par fred 29 août 2017 à 8 h 52 Répondre à ce commentaire

HYMNE : PROPHÈTE DU TRÈS-HAUT
CFC — CNPL

Prophète du Très-Haut,
Tu n'es pas la Lumière
Mais son témoin.
Avant même de naître,
Tu la révèles :
Joie sans parole !

Tu cries dans le désert,
Tout un peuple se lève
Vers le Jourdain ;
Ton baptême réveille
La soif d'eau vive :
Proche est la Source !

Voici l'Agneau de Dieu,
Tes disciples le suivent,
Tu restes là ;
Mais ton âme jubile
Quand ils l'écoutent :
Noces du Verbe !

Plus libre que les rois,
Tu contestes ce monde
Sans infini.
Ton martyre dans l'ombre
Prévient l'aurore :
Christ est lumière !

Par Hymne 29 août 2017 à 8 h 08 Répondre à ce commentaire

Marcher dans les voies du Seigneur...
"Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d'âge en âge," dit le Psaume 99 (100), "sa vérité", traduit ma Bible. Sa fidélité et sa vérité ne font qu'un. Sa fidélité est sa vérité, son essence même. De toute éternité, Dieu nous aime. Inlassablement, il nous invite à l'aimer, à lui être fidèles. N'est-elle pas là sa voie? Ses exigences, ne sont-elles pas cela? Etre fidèle c'est aimer ; aimer, c'est être fidèle à ce que Dieu est, à ce que, pour nous, il veut. Que nous vivions. "Je te propose la vie ou la mort [...]. Choisis donc la vie", dit Dieu à son peuple (Dt 30, 19), "écoutant sa voix", "car là est ta vie."
"Exigences", "préceptes", "commandements", "volontés", des mots qui sonnent comme des carcans imposés, des mots raides, comme la justice des hommes. Pourtant, c'est bien par le mot "heureux" que commence le psalmiste, "heureux" qui de suite et encore répond à "exigences". Car c'est bien d'être heureux qu'il s'agit ici. Faire les choses par amour, "de tout cœur", c'est-à-dire de toute son intelligence, inlassablement, même si cela n'est pas vu, pas reçu, pas compris, c'est cela qui rend heureux. Même dans les larmes. Car là est la vie. Faire les choses par amour, n'est-ce pas, aveuglément, chercher la source de tout amour, la source de l'amour qui coule, au plus profond de nous, qui ne demande qu'à être reçue, qu'à irriguer notre chair? N'est-ce pas, en vérité, chercher Dieu?

Par Audrey 29 août 2017 à 7 h 44 Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour cette méditation très puissante. Avec toute mon amitié de (parfois) poisson rouge.

Par Bertrand 30 août 2016 à 21 h 46 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette belle méditation, merci Rita, oui la patience j'était en pleine patience patience patience patience patience, mais j'avais confondu patience, pacifisme et passivité, jusqu'au jour où je suis devenue une patiente et maintenant je n'ai plus un seul choix m'abandonner à la grâce du Seigneur qui m'a rendu guerrière pacifique et pacifiée. AMEN

Par Detchen 17 août 2016 à 11 h 00 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas Burle, pour cette belle méditation, ... Etre libre de choisir, Dieu nous donne ce choix, pour moi, subir les épreuves de la vie m'a conduit à progresser dans la foi depuis mon enfance.. , avec de la patience,.. la patience je l'ai depuis mon enfance ,(c'est une grâce que Dieu m'a donnée certainement ) en priant et en mettant ma confiance dans le Seigneur, j'ai appris à supporter les épreuves, je suis reconnaissante et je dis merci au Seigneur pour la force qu'il me donne chaque jour dans les épreuves... Rita

Par Rita Giuliani 16 août 2016 à 16 h 53 Répondre à ce commentaire

MERCI!

Par Réal Lauzon 16 août 2016 à 15 h 24 Répondre à ce commentaire

merci pour le chemin parcouru jusqu'ici à travers la Bible! Quel thème!
Oui, le Psaume 119, et le commentaire du frère nous montrent combien le Seigneur nous appelle à la liberté et combien notre choix est libre! Que Dieu qui est fidèle nous aide à aller jusqu'au bout de notre "Oui" à Sa suite!
Merci!

Par Mettler Elisabeth 14 août 2016 à 19 h 09 Répondre à ce commentaire

Merci Frère Nicolas pour la profondeur de ce rond-point, alors que je tourne en rond à cause de mon quatrième âge bien sonné!

Par sylviane 13 août 2016 à 10 h 15 Répondre à ce commentaire

Dieu nous a créer libre de choisir;Oui c'est un Père qui nous aime il nous montre le chemin de la vie et de la mort,et nous dit choisi la vie mais tout en respectant notre liberté....nous avons toujours le choix en effet d'être fidèle à notre choix ...Que le Seigneur nous aide a être des chrétiens fidèle et vraiment libre ...Merci pour cette belle méditation !!!

Par Marie-Noëlle HONORE 11 août 2016 à 22 h 37 Répondre à ce commentaire

Mon doux Jésus. C'est toi le chemin de la vérité et de la vie. Tu es LE chemin qui mène à l'Éternel Notre Père et j'ai choisi librement.J'ai répondu à ma confirmation:" me voici Seigneur".

Par Marilou 11 août 2016 à 22 h 37 Répondre à ce commentaire

Quelle chance de NOUS trouver au milieu de ce rond point que nous appelons LE ROND POINT DE LA VIE , Le Seigneur nous a donné la vie & nous a accordé la liberté entière de lui trouver UN SENS …..
Nous sommes libres ….. nous avons le grand choix …..entre différentes sorties …..
Merci frère Nicolas de nous rappeler l’importance de ce OUI dans notre choix .
Dire NON est le chemin le plus court & le plus facile .
Nous Chrétiens ( LIBRES )…. Nous avons dit OUI au Christ….
OUI à celui qui a transformé notre vie & nous continuons à persévérer dans la joie & la difficulté de notre OUI .
OUI pour le chemin de la VERITE & DE LA VIE
OUI pour la CROIX , OUI pour le CHEMIN DE LA CROIX , OUI pour le parfait AMOUR ….
Aide –nous Seigneur à rester FIDELES à notre FOI.
Apprends –nous à rester dans la joie de notre FOI , en dépit des épreuves , dans de notre profonde souffrance, face à toutes les difficultés .
Donne –nous Seigneur La force de pouvoir pardonner , (Que c’est dur …. Que c’est dur quelquefois !!!)
Apprends –nous Seigneur à NOUS AIMER LES UNS LES AUTRES … & demeure dans notre cœur pour que nous arrivions à aimer les autres ( COMME TU NOUS A AIMES ) .
Sans TOI JESUS ,nous n’arrivons jamais , ne nous laisse pas seuls sur Ton chemin .
Aide –NOUS Seigneur à rester fidèles à notre OUI .
Bonne soirée à nous tous !!

Par Najoi 11 août 2016 à 18 h 53 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas pour cette belle méditation, je réponds à Najoi, je confirme aussi ce choix
Oui le NON est le chemin le plus court est facile
OUI, pour le chemin de vérité, de la vie, avec Joie et Croix
Reste notre guide SEIGNEUR sur le chemin de VIE

Par suzanne K. 13 août 2016 à 17 h 33

Deutéronome 30,15.16 : "Vois, je mets aujourd'hui devant toi la vie et le bonheur, la mort et le malheur. Moi qui te commande aujourd'hui d'aimer le Seigneur ton Dieu, de suivre ses chemins...."
v.19 "Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance..."
Qui désirerait choisir délibérément la mort? Nos vies étant paradoxales, nous pouvons choisir des sorties sans issue! Il est vrai que les propositions de notre monde quant à notre "bien-être" sont fort nombreuses et diverses et parfois trompeuses.
Mais toujours re-choisir la fidélité au Christ, ne pas oublier qu'il est Présent à tout ce que je vis et le solliciter, lui, est la voie royale. (Ps 118,v. 144: "Tes exigences sont la justice éternelle; donne-moi du discernement et je vivrai.")

Par Béatrice 11 août 2016 à 15 h 37 Répondre à ce commentaire

Merci !...

Par Viv 11 août 2016 à 10 h 18 Répondre à ce commentaire

Être libre c'est faire ce que je veux vraiment, peut-être, c'est plutot pour moi faire ce que je peux en fonction de ce que je veux vraiment et ce que je suis, avec mes forces et mes faiblesses. Car ce qui est à ma portée c'est de vouloir, mais pas toujours d'accomplir...
Comme le dit le vieux dicton bien terre à terre: "dans la vie on fait comme on peut pas comme on veut."

Par Isa 11 août 2016 à 9 h 13 Répondre à ce commentaire

Bonjour Isa,
Oui, c'est une phrase que je dis également "Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut" et je crois qu'elle est pleine de bon sens.Mais quand je la prononce en public, j'ai immédiatement une petite voix qui me souffle "et avec Christ, je peux plus que ce que je peux uniquement appuyée sur mes propres ressources"
Bien sûr, il ne s'agit pas d'aller au-delà de forces physiques , mais c'est bon de se savoir guidée même s'il n'est pas facile de lâcher prise pour faire place à celui qui "m'apprend à marcher à sa suite" . Pour moi, la fidélité s'exerce dans cet accueil d'une volonté autre.

Par Béatrice 11 août 2016 à 15 h 50

C'est bien marcher dans le chemin du Seigneur. Il me guide et m'inspire dans mon agir pour avancer dans la droiture, la justice et la vérité à découvrir au fur et à mesure que mes pas sont dans les siens, cette voie où il me devance. Que ma route se fonde dans la sienne. Il ne rompt pas l'Alliance.

Par Colette 11 août 2016 à 9 h 11 Répondre à ce commentaire

C'est vrai, la fidélité est la vertu de l'engagement, à distinguer de l'entêtement à en faire à ma tête !

Par antoinette 11 août 2016 à 5 h 14 Répondre à ce commentaire

Juste MERCI pour cette méditation, vous nous aidez vraiment à nous poser les questions importantes à notre chemin de foi: pour avancer de plus en plus et rejoindre Jésus en nous et dans nos frères et soeurs qui croisent notre route. Que Dieu vous bénisse

Par laurent 11 août 2016 à 1 h 08 Répondre à ce commentaire

La mention de Nelson Mandela , a moins d'ignorer totalement l'histoire vraie du chef de l'ANC , ne me parait pas très pertinente . Les Chrétiens devraient 'étudier 'et ne pas se laisser entrainer dans des "opinions" médiatiques. L’Afrique du sud et en train de sombrer dans des conflits ethniques, xénophobes et racistes effroyables.L"Africanisation systématique des cadres ont entrainé ce pays ; le plus riche du continent Africain dans une déroute économique et un chômage record .

Par Louis-Michel TRAISSAC 10 août 2016 à 23 h 30 Répondre à ce commentaire

Malgré les nombreux doutes qui souvent m'assaillent, j'ai pris librement la décision de te choisir comme chemin de Vie. Aide-moi Seigneur à tenir dans la durée et veille Seigneur sur la solidité de mon attache à Toi. L.D.

Par dourte léon 10 août 2016 à 23 h 29 Répondre à ce commentaire

"fidèles vraiment chrétiens...........chrétiens vraiment fidèles.."

MERCI

Par mic 10 août 2016 à 23 h 03 Répondre à ce commentaire

« Puissent, mes voies s’affermir à observer tes commandements »

Oui, Seigneur, tes commandements sont les panneaux routiers que tu as mis sur notre chemin. Il y en a un qui mène vers Toi et ce panneau-là résume tous les autres ! C’est un commandement nouveau que TOI, Jésus-Christ, Tu nous as donné (Jn 13 ; 34) « Aimez- vous les uns les autres comme je vous ai aimés »
Jésus, notre Berger, cette route Tu la connais, c’est celle que tu as choisie pour nous sauver.
Je veux suivre ton chemin, que ton Amour me guide, avec Toi je ne peux plus me perdre.

Par Marie-Madeleine 10 août 2016 à 22 h 31 Répondre à ce commentaire

Cette phrase de L'abbé Pierre,

"Dieu n'est pas le tout -puissant dominateur, c'est le tout puissant captif, captif des libertés,
qu'il a crée à la cime du monde,pour que le monde puisse culminer dans L'AMOUR.

je pense que quelques part a un certain moment nous sommes touse plus ou moins captif,quand notre vie bascule,
mais je c'est ,qu'il y a toujours une sortie heureuse, celle de l'amour..
Annie, Audrey, Marie -Agnès, et vous touse, ,'j'apprécie votre générosité et votre gentillesse, pour toute les prières ,et je me joints a vous dans ce partage, car il y a beaucoup de souffrance sur le site, et nous unissons ensemble pour touse,dans la prière du christ, je vous embrasse moi aussi, toujours avec le sourire du coeur. ...brig

Par Brig 10 août 2016 à 21 h 28 Répondre à ce commentaire

Merci !ma chère Lise en union avec vous ,nous avons de la chance, la liberté dans notre très belle prière, bonne nuit a touse,ou bonne journée,

Par Brig 10 août 2016 à 22 h 38

Très belle méditation, merci frère Nicolas; merci surtout de nous faire marcher dans les psaumes ! vous nous avez ouvert la route avec le bon berger et les verts pâturages, lieu paradisiaque, reposant, revigorant; où rien ne saurait nous manquer; mon Dieu, que ça fait du bien de pouvoir chanter notre louange à Dieu; le psaume nous permet une "certaine familiarité" avec Dieu. On peut le chanter, le glorifier, lui rendre grâce, le bénir...le coeur disponible, attentif à ces commandements
Aujourd'hui, le vert pâturage s'est transformé en rond-point de béton ou d'aquarium où on tourne en rond ! Mais libre à chacun de savoir ce qu'il veut ! Libres, nous sommes libres grâce à Dieu ! libres de suivre Jésus et de choisir la bonne sortie du rond-point et de s'y tenir.
S'y tenir ? Ca, c'est pas sûr tous les jours, il nous arrive parfois de nous rendre compte que ce n'est pas le chemin le plus facile que nous avons choisi; alors quoi ? rebrousser chemin ?
Dieu nous a créés libres; libres de faire des choix. C'est la liberté des enfants de Dieu. Suivre Jésus ou continuer de tourner en rond ?

Par Marjeanne 10 août 2016 à 20 h 32 Répondre à ce commentaire

Raymond Devos nous a déjà parlé de ce rond-point entouré de sens interdits sur toute sa circonférence, et donc aucune sortie possible....
OUI, bien sûr, j'ai moi aussi connu un rond-point mais avec trop de sorties dont certaines bien tentantes....
Alors il a fallut en choisir une... et grâce à un "clin d'oeil" du Ciel, c'était une bonne sortie...
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 10 août 2016 à 20 h 18 Répondre à ce commentaire

Merci,

Je veux retenir cette phrase:
notre liberté a du sens que dans la fidélité.
Que nous puissions nous laisser guider par l'Esprit qui nous rends libre.

Par Germaine 10 août 2016 à 19 h 43 Répondre à ce commentaire

j'ai lu avec un grand bonheur votre textequi éclaire mes pensées.
Oui je pense souvent de n'être pas libre,née avec des défauts et des qualités qui nous viennent de nos parents.ou autres qui nous ont précédés....

Par Lorgé-Symoen elsa 10 août 2016 à 19 h 11 Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour votre méditation très pertinente, frère Nicolas, la question de la liberté est en effet essentielle. Dieu nous guide, mais il nous laisse libres, nous pouvons lui demander d'éclairer nos choix de vie.

Je reprends votre phrase de conclusion comme prière:"Que Dieu nous aide à être des fidèles vraiment chrétiens et des chrétiens vraiment fidèles."
UDP avec chacun de vous.

Par MARIE 10 août 2016 à 18 h 42 Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup votre commentaire très positif qui nous donne l'envie de choisir ce qui fera grandir notre vie et améliorer
le monde.Merci.

Par Hainaut 10 août 2016 à 18 h 33 Répondre à ce commentaire

Merci de ce texte sur le choix de la vraie liberté. " S'agiter dans un bocal comme un poisson " quelle expression imagée et véritable ! Qui n'a pas connu cet état d'esprit ? J'étais ce poisson jusqu'au jour où, par la Main d'un Prêtre, j'ai été tirée hors de ce bocal où je me sentais libre, mais tournant en rond. Merci J.H. Il y a bientôt 12 ans, et depuis ma vie a pris un sens, la vraie direction vers l'Espérance et la Foi. Ce fut comme une re-naissance. Merci, aussi et surtout, Seigneur

Par lilou josé 10 août 2016 à 17 h 53 Répondre à ce commentaire

Oui merci pour ce beau partage ,dans l homme la liberté est grande ,mais pas facile toujours de faire le bon choix
Merci de me rappelais à quelle étoile ai-je envie d'accrocher ma vie .

Par arrossaména 10 août 2016 à 17 h 45 Répondre à ce commentaire

J'AI APPRECIE CE TEXTE SUR MA LIBERTE...SI SEULEMENT JE POUVAIS FAIRE CONNAITRE CELA DANS LE MONDE MODERNE MRECI ET ENCORE MERCI

Par Aline Savoie 10 août 2016 à 17 h 30 Répondre à ce commentaire

Pendant tant d'années j'étais ce poisson dans mon bocal (belle image de la réalité). J'avais déjà pris tellement de chemins où je m'étais perdue..., puis après ce long cheminement le Jeudi-Saint de cette année j'ai rencontré Jésus et Sa miséricorde. Coup de foudre! Quelqu'un peut-il m'expliquer cela ou suis-je devenue folle?

Par Thomas 10 août 2016 à 15 h 36 Répondre à ce commentaire

Merci Frère Nicolas de nous rappeler qu'être libre c'est faire un choix de vie, c'est s'engager dans une voie quelle qu'elle soit. Et que nous avons toujours le choix d'être fidèles à notre choix. Merci de nous rappeler qu'être libre ce n'est pas d'avoir beaucoup de choix possibles devant lesquels nous n'osons pas prendre de décision.Demandons au Seigneur d'être fidèle à notre choix de vie chrétienne pour être des chrétiens fidèles dans le Christ. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 10 août 2016 à 14 h 58 Répondre à ce commentaire

Oui, c'est dur d'être des fidèles vraiment chrétiens (en Occident) et des chrétiens vraiment fidèles (en Orient). Dur de garder sa foi dans la société de consommation et dans les persécutions. Etre fidèle à la vérité, à la justice et à l'amour, c'est bien des fois naviguer à vue, car "la loi est faite pour l'homme, et non l'homme pour la loi". La fidélité de l'homme répond à la fidélité de Dieu dans l'alliance, par l'observance des commandements du Christ (Aimer Dieu de toute sa force, son intelligence... et aimer son prochain comme soi-même). Je rappelle aussi la célèbre maxime de St Augustin : "Aime et fais ce que tu voudras".

Par Antoinette G 10 août 2016 à 14 h 41 Répondre à ce commentaire

Belle méditation sur la liberté, merci, Frère Nicolas !
Mais il est tout de même curieux que le psaume se termine par cette demande bien modeste : "ne m'abandonne pas entièrement", comme si le psalmiste acceptait d'avance d'être lâché dans une certaine mesure. Est-ce parce que la liberté humaine peut faire obstacle à l'amour de Dieu, aboutissant à ce semblant d'abandon de la part de Dieu qui est en fait la part que nous lui refusons ?

Par Bernard (Bruxelles) 10 août 2016 à 14 h 25 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette méditation
Merci pour ces psaumes
Merci

Par Micheline 10 août 2016 à 14 h 24 Répondre à ce commentaire

un dimanche un prêtre disait dans son homélie : "être libre ce n'est pas faire ce que je veux, mais vouloir ce que je fais" et çà, çà change tout !
Merci frère Nicolas pour votre belle méditation

Par Evelyne 10 août 2016 à 14 h 01 Répondre à ce commentaire

Merci Evelyne de nous faire remonter cette belle phrase: ETRE LIBRE CE N 'EST PAS FAIRE CE QUE JE VEUX ,MAIS VOULOIR CE QUE JE FAIS.

Par sabrina 10 août 2016 à 14 h 54

Vraiment une très belle méditation, tout ce qu'il faut pour un groupe de jeunes. Bravo !

Par jocsan 10 août 2016 à 13 h 39 Répondre à ce commentaire

Une magnifique et ô combien puissante méditation. Un très grand merci.

Par Philippe J 10 août 2016 à 13 h 14 Répondre à ce commentaire

Trop souvent, mes traits de caractère masquent Jésus qui marche devant selon mes prières insistantes et sincères. Le travail sur SOI, invoquer la loi du pardon pour l'AMOUR offensé en paroles, en pensées et en actions et tout livrer aux 2 cœurs de maman MARIE et Jésus pour que ce merveilleux composte me revienne sous forme d'AMOUR, de discernement,de sagesse, d'humilité, de compassion, de joie, de rires, de partages et ensuite accueillir la vie au quotidien, vivre pleinement l'instant présent et le laisser filer sans le retenir, quelque soient les évènements, biens ou moins biens. Merci Maman Marie et Jésus pour votre aide. Merci ABBA pour tout ce que l'univers m'envoie au travers du monde infiniment grand à l'infiniment petit, le monde visible et invisible, minéral, végétal, animal, les "2 pattes" auquel j'appartiens et l'évolution des espèces. Merci papa, créateur de toutes choses. Béni sois tu avec ton fils Jésus et le Saint Esprit comme il était au commencement, maintenant et toujours pour les siècles des siècles. JE SUIS l'enfant prodige qui rentre à la maison et viens cherché mon Calin, la tête posée sur tes genoux et toi, dans ton infinie tendresse, tu m'accueilles et me pardonnes TOUT ce qui est. Je rend grâce. Amen.

Par Marie-Odile 10 août 2016 à 12 h 28 Répondre à ce commentaire

Merci

Par Danielle 10 août 2016 à 12 h 28 Répondre à ce commentaire

mais comment, CONCRETEMENT,je connais la volonté de Dieu sur moi?
Françoise

Par ronze 10 août 2016 à 11 h 38 Répondre à ce commentaire

Moi aussi j'ai eu longtemps cette question qui me torturait le cœur. Je vous partage mon expérience en espérant qu'elle vous soit utile. La paix est revenu en moi depuis que j'ai compris que Dieu ne me demande pas de lui obéir au doigt et à l'œil. Il m'a plutôt donné un but : vivre à son image et à sa ressemblance. C'est le phare qui guide ma navigation et il m'a confié (à moi et pas à d'autres) le gouvernail de mon voilier. Pour parvenir à destination, il m'a donné l'Esprit qui souffle dans mes voiles, ses Écritures et la communauté comme balises, et comme instruments de bord: ma liberté, ma conscience et mon intelligence. Il veut simplement qu'en toute chose j'agisse au meilleur de moi-même. Il me fait confiance alors pourquoi ne pas me faire confiance moi aussi? Comme le chante Noël Colombier :"Dieu écrit droit avec des lignes courbes. Il nous mène où il veut par des chemins sinueux".

Par Sylvie 10 août 2016 à 14 h 55

Je suis tout à fait d'accord avec la réponse de Sylvie, que je trouve très claire et rassurante. La liberté nous fait très peur, mais Dieu nous a donné des repères et des instruments de bord pour avancer au large.
Une citation de Balzac, lue quelque part : "La conscience est notre meilleure guide, tant que nous ne l'avons pas assassinée".
C'est très différent que de rechercher des solutions toutes faites à l'exterieur, même dans la religion, qui devient alors aussi une dépendance.

Par Antoinette G 10 août 2016 à 20 h 26

Bienheureuse question qui nous a valu une telle réponse dans laquelle tout est dit et qui nous ramène à notre réalité. Merci à vous François et Sylvie.

Par Marie-Thérèse L. 11 août 2016 à 8 h 10

la synthèse qui se transforme en foutaise, je sais le faire ! c'est si difficile de faire le bon choix mais "nous avons toujours le choix d'être fidèles à notre choix parce que notre liberté n'a de sens que dans la fidélité" et c'est là toute la difficulté. "Que Dieu nous aide à être des fidèles vraiment chrétiens !" Merci, frère Nicolas.

Par élisabeth 10 août 2016 à 11 h 37 Répondre à ce commentaire

Cher Frere Nicolas,

vos paroles m'encouragent, je vous en remercie.

Par Irene Hermány 10 août 2016 à 10 h 52 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette méditation !

Par Julio SANTILARIO-BERTHILIER 10 août 2016 à 10 h 33 Répondre à ce commentaire

A Rosalie, oui c'est dur, d'accepter les décisions d'un être bien-aimé...
Je prie ,pour vous...
Je crois que nous devons toujours penser aux prsque dernières paroles de Jésus: "Ce soir tu seras avec moi..." Il ne lui a pas demandé pourquoi il avait erré sur de fausses routes... Il l'a pris comme il était...

Par ninon 10 août 2016 à 9 h 54 Répondre à ce commentaire

Merci Frère Nicolas! Oui je suis en train de tourner en rond dans mon rond-point. Rester dans la maison qui n'est pas la mienne et supporter ma soeur d'à côté avec son vouloir m'abuser? Ou partir pour avoir la paix ? Décider dans le chaud n'est pas avantageux. Je prie l'Esprit Saint me calmer et m'éclairer dans mon choix. Union de prière.

Par Danièle 10 août 2016 à 9 h 48 Répondre à ce commentaire

Il y a 2 ans notre fille a perdu les moyens de trouver la clé pour répondre à une vie autre pour mettre fin à une souffrance devenue intolérable ...
Pour tuer cette souffrance elle n'a trouvé d'autre solution que de se tuer avec :c'est la liberté de ceux qui ont perdu toute liberté ...
C'est dur d'accepter cette décision qu'on ne comprend pas et de faire son deuil .

Merci de prier pour elle ;pour nous sa famille .

Merci pour ces belles méditations .

Par Rosalie 10 août 2016 à 9 h 39 Répondre à ce commentaire

Chère Rosalie

Votre témoignage m'a vraiment bouleversée; quoi de plus dur, de plus éprouvant que de perdre un enfant, à plus forte raison, quand c'est lui qui prend la liberté d'en finir avec la vie.
Chère soeur, laissez déborder vos larmes, votre peine si ça peut vous faire du bien; mais soyez sûre que votre fille a été accueillie avec amour par notre Dieu, notre Père de miséricorde. Que nos prières vous accompagnent et vous aident à trouver la sérénité. Unie à vous de tout coeur.

Marie Jeanne

Par Marjeanne 10 août 2016 à 10 h 19

Chère Rosalie,
Marie-Jeanne, comme elle sait si bien le faire, vous a exprimé tout ce que nous aimerions vous dire. Votre message nous prend aux entrailles, comme il est dit de Jésus dans les Évangiles lorsqu'il est confronté à un deuil entraînant pour les proches une souffrance trop grande. Qu'Il pleure donc encore avec vous pour que ce partage des larmes vous offre enfin Sa paix !

Par Bernard (Bruxelles) 10 août 2016 à 12 h 31

Notre Dieu de miséricorde ne saurait rester insensible à votre douleur. Confiez lui votre fardeau et vous serez alléger. Nous prierons pour votre fille afin que Marie notre Mère l'accueille et la berce contre son coeur. En union de prière.

Par Marilou 11 août 2016 à 23 h 29

Merci pour cette méditation qui me conforte et me réconforte: la comparaison du poisson rouge dans son bocal illustre à merveille la pseudo-liberté dont on nous rebat les oreilles; enfin pas à moi, mais aux jeunes, voire aux enfants. Merci!

Par marief 10 août 2016 à 9 h 34 Répondre à ce commentaire

Amen!

Par Adam de Villiers 10 août 2016 à 9 h 21 Répondre à ce commentaire

"Note liberté n'a de sens que dans la fidélité". Oui, la liberté est liée au sens à créer, puis à suivre. C'est bien connu: l'enfant est dépendant, l'adolescent se croit indépendant, l'adulte sait qu'il est interdépendant, le vieillard retourne à la dépendance. Dans chaque stade, Dieu nous donne le sens : apprentissage, recherche, engagement, transmission, tous créateurs de liens. A l'âge adulte, le sens est dans l'engagement, pour apporter au monde le meilleur de soi.
Autrefois, les gens avaient bien des motifs d'angoisse, mais pas l'angoisse du choix, vu qu'il y en avait très peu. Maintenant, il semble y avoir une multitude de choix possibles, ce qui est paralysant, parce que choisir consomme de l'énergie (est ce que j'ai fait le meilleur choix ?). Des chercheurs ont fait des expériences dans une galerie commerciale, avec un stand présentant 30 variétés de confiture, puis un autre n'en présentant que 6 : les gens se décidaient beaucoup plus à acheter dans le second ! Moi aussi, quand j'ai trop de choix, je ne fais plus rien.
J'ai aussi beaucoup tourné dans le rond-point, je ne me demandais pas ce qui me ferait vraiment grandir, car ma priorité était plutôt de rester protégée. Mais l'absence de choix est aussi un choix à assumer.
Car il y a un revers : le choix n'est offert qu'à ceux qui peuvent payer ("La liberté, faut la payer"- Johny). Quand je ne peux plus payer, je n'ai plus le choix. Ce qui nous remet, ou nous garde, sur le bon chemin. Le Christ en a parlé aussi : "Celui qui veut bâtir une tour doit commencer par s'asseoir pour voir s'il aura les moyens de terminer". Par exemple, Martin Luther King a assumé lucidement les risques liés à son combat pour la justice, cause à laquelle il avait voué sa vie.
J'aime beaucoup ce chant de communion : "Je suis votre pain, si vous me mangez, vous ne périrez pas de défaillance, je suis votre loi, si vous me suivez, vous ne marcherez pas dans les ténèbres, je suis votre père, si vous m'accueillez, vous ne fermerez pas la porte aux autres". Je suis tout à fait d'accord avec Audrey : " Confier ma liberté à Dieu, c'est vivre pleinement", c'est à dire en sujet, pas en automate ni en girouette.

Par Antoinette G 10 août 2016 à 9 h 15 Répondre à ce commentaire

Etre libre ! Ma liberté s'arrête, là ou elle vient empiéter sur celle des autres.
Etre libre, quel bonheur à côté de ceux qui en sont privés, pour une raison ou une autre.
"Chère liberté"

Par SYLVESTRE14 10 août 2016 à 9 h 12 Répondre à ce commentaire

Très beau texte, et bel exemple, on pourrait rajouter Luther king, Gandhi et tant d'autres...
La liberté, c'est de rester authentique, vrai, de penser fondamentalement et de suivre un chemin qui éclaire, pas de tournicoter dans un rond point qui peut mener à une voix sans issue même si c'est tentant. C'est tout le probleme du choix, et je trouve qu'on peut faire référence à cette tiédeur qui nous fait considérablement hésiter, qui nous rend lâche, choisir est difficile et le chemin est semé de tentations, de fausses libertés mais nous ne sommes que de pauvres humains. Il faut réfléchir, regarder autour de soi, combattre la laideur, les artifices, le mauvais quoi ! Question de bon sens ou de... Sens bon.
Choisir ce qu est bien en toute conscience...
Merci
Blandine.

Par Blandine 10 août 2016 à 8 h 56 Répondre à ce commentaire

Dans ce psaume et cette très belle méditation de frère Nicolas, la question essentielle nous est posée:
dire oui à la vie ou non ?
Nous avons cette liberté de dire non à la vie, de dire non à l'Amour que Dieu nous donne de manière inlassable. Dieu nous a crées libres.
Aussi comme le dit fort bien frère Nicolas , quittons le rond point et faisons un choix.
Magnifique phrase de frère Nicolas qui raisonne très fort en moi:nous avons toujours le choix d'être fidèles à notre choix parce que notre liberté n'a de sens que dans notre fidélité.
Oui à la Vie , oui à l'Amour, oui à nous mêmes car Dieu nous aime tel que nous sommes.C'est au dela de toute raison!
belle journée
Pierre

Par Pierre 10 août 2016 à 7 h 53 Répondre à ce commentaire

Psaume 118,

Seigneur sans toi je suis perdu, car c'est toi qui délivre, tu est mon sauveur ,moi qui été si libre comme l'oiseau dans le vent,libre de tout mouvement, voilà l'oiseau enfermé dans sa cage, mais la porte reste entre ouverte pour toi seigneur, a la confiance, toi mon guide sur cette terre,laissé moi m'envoler, encore toi belle liberté, vers cette destination ,qui sera mon refuge,qui sera "L'éternel "......petite serviteurs de la miséricorde.

Par Brig 10 août 2016 à 7 h 52 Répondre à ce commentaire

@ Brig

Je sens votre souffrance
Je vous joins dans mes prières
Je vous embrasse

Par annie 10 août 2016 à 8 h 04

J'y joins ma prière.
Nous sommes avec vous, Brig.

Par Audrey 10 août 2016 à 9 h 06

Bonjour chère Brig
Je ne vous oublie pas et vous êtes chaque jour dans mes prières. Je vous embrasse très fort et je vous dis courage notre Seigneur veille sur vous.

Par Marie-Agnès 10 août 2016 à 9 h 55

Chère Brig,
J'ai perçu votre souffrance. Mes pensées et mes prières vous accompagnent chaque jour. Dieu, notre Père est près de vous , vous accompagne et souffre avec vous.

Je vous embrasse.

Par Lise 10 août 2016 à 21 h 35

chère Brig .

De tout cœur avec vous ,nous sommes tous avec vous.

Vous êtes comme un petit oiseau qui aimerait sortir de sa cage pour aller dehors...
Nous devinons votre souffrance ,mais vous restez tellement libre de vous blottir
dans le cœur de Jésus qui vous aime tellement . Courage , avec tous, je prie
avec vous et pour vous . Que le Seigneur vous bénisse et vous soutienne. AMEN !
Je vous embrasse. Paulette

Par paulette 05 11 août 2016 à 22 h 27

Que l'Esprit Saint vous guide et éclaire votre chemin. Ayez confiance le Seigneur est là. En union de prière

Par Marilou 11 août 2016 à 22 h 55

Notre liberté... peut être la plus belle chose que Dieu nous ai donné.. à condition bien sûr d'en faire bon usage et d'avoir toujours en point de mire le respect et l'amour des autres

Par victoria 10 août 2016 à 7 h 20 Répondre à ce commentaire

Dieu nous a créés libres. Dieu nous veut libres. Libres de lui dire oui, ou pas. Libres de le chercher, ou pas. Libres de nous offrir, de nous ouvrir à lui, ou pas. Libres de l'aimer. Libres de suivre sa voix, seule vraie étoile pour, comme les mages, traverser nos déserts, et trouver notre voie.
Libres de remettre notre liberté entre ses mains. D'une liberté étriquée, convenue, il fait alors éclater les frontières que j'y avais mises sans le voir pour, peu à peu, configurer mon horizon à l'infini du sien.

Confier ma liberté à Dieu, c'est le laisser m'aider à me libérer de tout ce qui m'enferme, de toutes les prisons que je me suis bâties, ou que j'ai acceptées, de la mort qui tant de manières cherche sans relâche à m'enserrer dans ses filets.
Lui confier ma liberté, c'est choisir la vie. Accueillir la vie venue de Dieu. Lui saura comment, à travers moi, la faire fructifier.
Confier ma liberté à Dieu, c'est vivre pleinement, pas en fantoche, esclave des dernières nouveautés, mais les deux pieds plantés dans le réel. Plantés comme la croix, au Golgotha, oui, parfois. Comme la croix pour, avec le Christ, vaincre la mort et traverser la nuit. Pour enfin naître à moi-même, par lui, avec lui, en lui.

Alors ce matin, Seigneur, comme tous les matins, je te dis oui. Ma liberté est tienne à déployer, sous l’aile de l'Esprit. Amen.

Par Audrey 10 août 2016 à 7 h 02 Répondre à ce commentaire

être libre?Qui ne le souhaiterais pas ?
Faire confiance à Dieu qui dès l'origine nous a donné la liberté .Eclaire nous Seigneur pour que nous sachions
discerner ce qui fait de nous tes amis fidèles,Apprends
nous à demander l'aide de ton Esprit tout au long de nos
jours.Qu'avec Marie nous tenions au long des jours.

Par andre 10 août 2016 à 6 h 58 Répondre à ce commentaire

Puissent mes voies s'affermir
A observer tes commandements
Mais alors , si commandement il y a , où est la liberté ?
Attentive dans mon rond point , je cherche mon
chemin , mais quel chemin ?
Alors , tout au fond de mon coeur une voix me
parle : c'est mon "JPS"
Oui j'ai choisi mon chemin , il s'appelle JÉSUS.
Ma liberté, réside dans le choix que je fais chaque jour , d'aimer . Il est ma boussole dans le simple principe de réalité.
Il me dit : Va jusqu'au bout , Aime comme moi , suis moi !
Ma liberté , c'est de rester fidèle à cette décision
de donner Sens à ma vie .
Mais , Seigneur , "ne m'abandonne pas complètement " comme le demande le psalmiste car les routes sont nombreuses , et je suis capable de ne plus écouter mon JPS .

Par Nicole.B 10 août 2016 à 6 h 23 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires