Jonas

« Jonas se mit en route pour fuir à Tarsis. » Jonas 1,2

Le signe de Jonas

Matthieu 12, 38-41

Alors quelques-uns des scribes et des Pharisiens prirent la parole et dirent à Jésus : "Maître, nous désirons que tu nous fasses voir un signe." Il leur répondit : "Génération mauvaise et adultère ! elle réclame un signe, et de signe, il ne lui sera donné que le signe du prophète Jonas. De même, en effet, que Jonas fut dans le ventre du monstre marin durant trois jours et trois nuits, de même le Fils de l'homme sera dans le sein de la terre durant trois jours et trois nuits.
Les hommes de Ninive se dresseront lors du Jugement avec cette génération et ils la condamneront, car ils se repentirent à la proclamation de Jonas, et il y a ici plus que Jonas !

Méditation

précédente suivante

Un signe après coup

Les interlocuteurs de Jésus veulent voir un signe qui fonde sa crédibilité mais Jésus ne veut pas leur en donner. Il ne veut pas leur en donner davantage que Jonas ne l’a fait quand il s’adressait aux païens de Ninive. Jésus appelle à suivre leur exemple : se convertir à sa Parole, tout simplement parce qu’elle est vraie, sans exiger d’autres garanties que sa véracité. « Comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : ‘Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas’. » * Des signes, au tout début, il n’y en a pas. Mais, à la réflexion et de manière très subtile, un signe apparaît quand même, après coup, non pas pour les Ninivites mais pour les lecteurs, c’est à dire pour nous. Matthieu nous appelle à percevoir que la résurrection de Jésus se trouve préfigurée dans le miracle de Jonas, vomi sur le rivage après trois jours dans la baleine. Un autre signe se fait jour ensuite, qui s’adresse aux juifs incrédules : c’est la conversion du grand nombre de païens qui deviennent chrétiens, comme les païens de Ninive s’étaient eux aussi convertis.
Nous sommes appelés à comprendre l’Ecriture, à marcher à son rythme et à percevoir ses développements. Le Nouveau Testament éclaire l’Ancien, tout comme l’Ancien permet de mieux comprendre le Nouveau. Jonas est une figure de Jésus. Le chrétien est envoyé annoncer la Parole de Dieu dans les mêmes conditions. Il n’a pas d’autre autorité que la pertinence de ce qu’il dit. Il ne peut s’appuyer ni sur des prodiges pour impressionner, ni sur des arguments d’autorité. Sa parole peut cependant être entendue comme décisive et venant de Dieu, quand il est question de vie et de mort, et qu’elle touche au cœur car elle dit vrai.

* Luc 11, 29
Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Bruxelles.


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

43 commentaires

Merci soeur Marie Monnet pour cette belle méditation.... il nous faut du temps pour comprendre l'ancien testament, et le nouveau , c'est un long pèlerinage sur la terre, la vie de notre Seigneur Jésus, ses souffrances pour nous sauvés , les prières m'ont aider , et Dieu m'a donné la force d'avancer car j'ai mis toute ma confiance en lui .... la parole de Dieu est vérité... Rita

Par Rita Giuliani 17 octobre 2016 à 17 h 50 Répondre à ce commentaire

Quelque fois nous aussi nous voudrions un signe, quelque chose qui nous dit que Jésus est là avec nous..;
Hélas nous ne savons pas reconnaitre les petits signes qui sont dans notre vie de chaque jour !!!
Seigneur aides nous à voir et à trouver et à suivre le sens de tes signes dans ma vie ...
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 5 octobre 2016 à 13 h 18 Répondre à ce commentaire

Je vous rejoins breizh, dans votre commentaire... Oui notre vie est remplie de signes de la main du Seigneur. Gr.mamie de 91 ans, j'aime,dans la prière ou l'adoration, revisiter ce long parcours, et je vois une multitude d'êtres, "Relais de l'Amour de Dieu",tout au long de ma vie...Aux jours de joie, mais aussi et surtout aux jours d'épreuves et de révoltes...! Tous ces êtres et évènements qui m'ont aidée à entrer toujours plus avant dans la "Connaissance de Jésus et de son Amour pour nous les hommes"Les retraites aussi qui m'ont redonnée des forces pour me remettre "debout" après le décès de mon mari, il y a près de 40 ans.Comme vous j'aime bcp le psaume 138. Je reste fidèle à " Marche ds la Bible" et à tous les commentaires que j'apprécie beaucoup et que je prend dans ma prière chaque jour. je vous confie aussi ma nombreuse famille...Merci à sr Marie et à tous les internautes.

Par mamikou 2 octobre 2016 à 20 h 18 Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup Mamikou,en union avec vous dans la prière ,fraternellement ,brig

Par Brig 2 octobre 2016 à 21 h 10

Sa présence en nous est le plus grand signe ….
Son Amour est le plus beau signe ….
Notre Foi en lui …. notre communion , notre oui »
Il est venu vers nous , & demeuré en nous & parmi nous ….
& nous l’avons « laisser faire . »
La Foi comme l’Amour se vivent ,
sans comprendre ,pourquoi , comment
& d’où se présentent tous ces signes !!!
Seigneur , augmente en nous la foi !!
Douce soirée à nous tous

Par Najoi 2 octobre 2016 à 19 h 01 Répondre à ce commentaire

Le Vent te le dira !
Des quatre continents , il te susurrera tout sur ton aura .
Le ciel , la terre , le feu s'uniront , pour te faire connaître
le temps et la science de toute choses .
Quand les étoiles scintilleront ; tes yeux regarderont
autrement ce qui t'entoure .
Les êtres s'uniront à la mémoire de ceux d'hier et d'aujourd'hui ,
pour te bénir et ne faire qu'un avec eux .
Ton âme chantera et ton esprit se réjouira
d'avoir un corps à l'image de l'"Eternel-le " perfection .
Alors tu chantera des hymnes à quatre temps ; de ces saisons qui tirent
de la terre , l'eau , le feu , l'air .
Tout recommencera dans chaque naissance .
Alors tu te reconnaîtras tel que tu étais à l'origine de ta conception :
Un être rempli de la Lumière de Dieu , rempli de ton soleil , de ta lune ,
de tes constellations , pour tracer le chemin d'un retour inespéré , a la source
d'eaux vives . .Dieu soit béni ! Béni soit son Saint Nom ! Béni soit Jésus Christ
vrai Dieu et vrai homme ! béni soit le Nom de Jésus ! Béni soit son très saint Coeur !
Béni soit Jésus dans le très Saint sacrement de l'autel ! Béni soit l'esprit Saint Créateur !
Béni soit l'Auguste Mère de Dieu , la très Sainte Vierge Marie !
Béni soit sa sainte et immaculée Conception !
Béni soit sa glorieuse Assomption ! Béni soit le Nom de Marie , Vierge et Mère !
Béni soit Saint Joseph , son époux très chaste , Béni soit Dieu dans ses anges et dans ses Saints .
Notre Dame de Lourdes ,vous êtes l'oeuvre la plus pure de Dieu , en Jésus , par Jésus , en Jésus .
Merci de nous attendre , pour nous donner la réjouissance dans le Seigneur , par les sacrements de l'immuable
mystère représentant du verbe fait chair , le Christ .

Par T.A. 1 octobre 2016 à 21 h 01 Répondre à ce commentaire

Corinthiens 3 16:
Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu
et que l'Esprit de Dieu habite en vous ?
Dieu est omniprésent , il n'appartient à personne à
personne de juger , mais inspirer par son amour ,
en Jésus nous avons accès dans ce que nous
cherchons : le vrai amour , pur et sans tache , c'est
donc une recherche personnelle , mais qui ensuite se donne
en partage , oui , Dieu est descendu , pour nous regarder
avec cette tendresse , cette patience qui est unique :
Nos nuits sont ainsi éclairées , illuminées , quel que soient
nos conditions de vie , Il est Là .Celui qui adhère , dans ce libre
arbitre , est un rayonnement de Dieu , chacun de nous est un
compositeur , un musicien , une prière , c'est dans ce mouvement
que le vent souffle où il veut , et tu entends le bruit , mais ne sais d'où il vient
, ni où il va .Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit .
Le livre de Job est une réponse , celui du Christ une affirmation :
En ce temps là Jésus prit La Parole et dit :
Je te loue Père , Seigneur du ciel et de la terre , d'avoir caché cela aux sages et aux
intelligents et de l'avoir "révélé aux tout-petits .Oui Père c'est ainsi que tu en as disposé
dans ta bienveillance .Tout m'a été remis par mon Père .Nul ne connaît le Fils si ce n'est
le Père , et nul ne connaît le Père si ce n'est le Fils , et celui à qui le Fils veut bien le révéler .
Que dire ? Je sais que Tu peux tout et qu'aucun projet n'echappe à tes prises ,.
Qui est celui qui dénigre la Providence sans y connaître rien ..Job 42.
En udp du vent de Dieu , partout où souffle la vie .

Par fred 1 octobre 2016 à 6 h 49 Répondre à ce commentaire

"... Celui qui adhère , dans ce libre
arbitre , est un rayonnement de Dieu , chacun de nous est un
compositeur , un musicien , une prière ..."

Merci, Fred, pour votre partage apaisant.
Je sais bien que je parle parfois un peu fort.
Je serais désolé que quelqu'un se soit senti agressé.

Je pense à vous, sœur Marie.
Merci pour votre travail, vos recherches, votre érudition.
Je vous aussi remercie de m'avoir permis
d'exprimer ce que je vis profondément.
Un peu comme dans un choeur, à différentes voix.
Ou comme des enfants dans une cour de récréation, puisque c'est la lecture de ce jour ... :-)

Mais surtout :
" Si deux ou plusieurs se réunissent en mon nom,
je suis là, au milieu de vous ".

Bonne journée à tous, vraiment.
Joyeuse et apaisante.

Par Paul (Belgique) 1 octobre 2016 à 11 h 12

Puisque nous serons en étroite pensée avec les pèlerins de Lourdes,là aussi on attend des signes ...on s,attend toujours à voir se lever un infirme,prendre son brancard et marcher...mais on ne repart pas de Lourdes comme on y est venu,on repart plein d'espérance et d'une joie profonde,c'est là le vrai signe....

Par Penelope 1 octobre 2016 à 4 h 59 Répondre à ce commentaire

Merci de nous nourrir à chaque jour de paroles d'espérance dans un monde si perturbé.
Le sujets choisis sont si bien choisis pour garder notre lampe allumée.

ps. Félicitations à Sœur Marie Monet. Ses lectures, sont claires, bien articulées et lentement
ce qu'on souhaite pour les malentendants.
Vous êtes une Fontaine de beauté.

Par Michaud Madeleine 1 octobre 2016 à 1 h 22 Répondre à ce commentaire

Notre vie est pleine de signes de la main du Seigneur... que nous n'avons pas vu (où voulu voire ! ), et que les succès professionnels ou autres que nous nous sommes attribués par orgueil personnel... n'étaient en réalité qu'une intervention d'un Dieu miséricorde ?...
L'âge aidant (88 ans) lorsque nous avons tout loisir de regarder dans le "rétroviseur" et de faire le bilan... nous nous rendons compte assez facilement de la main qui nous accompagnait tout au long de notre chemin et dans les choix que nous avons du faire... IL était présent à nos côtés.
... relisons le psaume 138, pour humblement nous remettre à la place qui est la nôtre....
...." tous mes chemins te sont familiers"
... "C'est toi qui a créé mes reins,
"qui m'a tissé dans le sein de ma mère "
... "...ta main me conduit,
"ta main droite me saisit" ....

Par breizh 30 septembre 2016 à 23 h 20 Répondre à ce commentaire

Bonjour, breizh, 88 ans,c'est pour moi un grand âge de la sagesse, est d'un grand vécu, que le seigneur vous garde et vous bénis ..Fraternellement brig

Par Brig 1 octobre 2016 à 13 h 39

"....Je reconnais devant toi le prodige, l'être étonnant que je suis...." Nous nous rendons compte, rétrospectivement, de l'aide que nous avons reçue à certaines occasions mais nous avons aussi mis en action le proverbe "Aide-toi et le Ciel t'aidera". Pas de miracle, pas de solution apportée "sur un plateau" mais un travail de longue haleine mobilisant beaucoup de forces avec la réussite ou l'insuccès au bout. Que serions-nous Seigneur sans Ta tendresse ?

Par mahona 1 octobre 2016 à 15 h 44

" marcher au rythme de l'écriture.............." cette proposition me plaît!

MERCI

Par mic 30 septembre 2016 à 23 h 04 Répondre à ce commentaire

De signe il n'y en aura pas d'autre, alors puisons dans l'écriture Sainte, la parole de vie, qu'elle change les cœurs avec la rencontre du Christ, et que nous devenons des prophètes de la bonne nouvelle...Amen !!! Merci pour cette belle méditation ...

Par Marie-Noëlle HONORE 30 septembre 2016 à 22 h 16 Répondre à ce commentaire

Notre foi chrétienne entraîne une conversion spirituelle dans laquelle nous sommes morts au péché et au monde,
mais vivant a Dieu, (paul écrit colossiens 2-12)"Ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscité en lui avec lui,,par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts, Puisque nous faisons partie de la vigne,notre ressurection devient signe pour cette génération, apartir du moment où nous débutons notre marche avec Dieu, nous constituons le signe que le monde peut voir.nous pouvons apprécié la vie nouvelle en christ en observant la vie de ses disciples. Dieu qui a sauvé jonas du poisson peut nous sauver, la puissance de Dieu et toujour a l'oeuvre aujourd'hui, a chaque moment de notre vie,nous pouvons touse vivre l'expérience miraculeuse de jonas.Le signe de jonas nous pouvons donc le recevoir comme un vigoureux encouragements dans nos vie a cheminer, a nous orienter patiemment, pauvrement
vers le bien ,malgré notre grande faiblesse a la suite de l'appel du seigneur que nous voulons suivre ...
A travers tout cela le Seigneur conduit notre histoire de l'humanité a son terme.
Merci Seigneur pour toute ta bonté, miséricordieux envers touse et chacun, et aussi de sauver notre monde d'aujourd'hui. ..
petite serviteurs de la miséricorde

Par brig 30 septembre 2016 à 20 h 56 Répondre à ce commentaire

Je sais bien que la parole de Dieu est souvent opaque pour certains d’entre nous (dont je fais partie !) mais en ce qui concerne le Livre de Jonas, que j’aie lu et relu bien souvent , malgré vos méditations, Sœur Marie Monnet qui sont toujours si belles, malgré celles de notre famille de ce site, je ne vois pas très bien la nourriture que je pourrais tirer de ce texte Je sais que je ne peux pas tout comprendre, alors, Seigneur je sème, je sème ma Foi en TOI », celle que tu m’as donnée par ta grâce ; je sème sans me retourner, car je sais que tu es là et JE CROIS EN TOI

Par Marie-Madeleine 30 septembre 2016 à 20 h 13 Répondre à ce commentaire

Je crois que ce petit livre de Jonas est simplement un récit d'apprentissage. Jonas est une "tête de pioche" restée au stade de l'adolescence, et Dieu, patiemment, lui enseigne le sens et la valeur de la vie.

Par Antoinette G 30 septembre 2016 à 21 h 11

Comme cette réaction est bien humaine ! Il nous faut toujours des preuves, des signes...
Qu'il est difficile aussi de percevoir les signes de l'action de Dieu aujourd'hui ! Et nous qui sommes chargés d'annoncer la Parole de Dieu, quand nous le faisons (souvent avec des pieds de plomb, comme Jonas) nous n'avons pour convaincre que notre seul témoignage, notre propre foi. Et nous ne pouvons savoir si on a réussi!
Comme disait un des prêtres que j'ai rencontré: "nous semons laborieusement, avec toute notre bonne volonté, mais ce n'est pas à nous de récolter!"
Puisse la Parole de Dieu qui passe par notre bouche toucher le cœur de ceux qui l'entendent et l'écoutent!

Par Mamie Ed 30 septembre 2016 à 18 h 22 Répondre à ce commentaire

Il faut donc croire sans voir ; c'est ce qu'on appelle la foi.

Par mahona 30 septembre 2016 à 15 h 15 Répondre à ce commentaire

Non, on ne croit pas sans voir : il suffit de regarder la toute petite partie de ce que l'on peut voir de l'univers. Qui a fait cet univers ? Dieu. Les savants cherchent ce qu'il y avait avant le bing bang. Il ne peuvent répondre à cette question : il y avait Dieu, tout simplement.

Par DELORME Marie 30 septembre 2016 à 19 h 40

« Le Nouveau Testament éclaire l’Ancien, tout comme l’Ancien permet de mieux comprendre le Nouveau ».
Moise a reçu la Thora. Ces dix commandements ont structuré le comportement du peuple élu.
Ils ont d’ailleurs, par la suite, constitué les fondements de la Convention des Droits de l’Homme.
Les textes sont tous très intéressants à lire et à connaître.

Mais ils n’ont pas « produit » la Présence du Fils parmi nous.
Ils ont été le berceau du message nouveau, inattendu, absolu :

« Aimez Dieu. Aimez-vous les uns les autres. Pardonnez. Partagez. Guérissez les malades ».

« Jonas est une figure de Jésus ».
Mais Jésus est bien plus que la continuation historique de Jonas.

Il y a 2000 ans, ceux qui ne s’appuyaient que sur la sagesse des textes sacrés
ont essayé d’éliminer le Christ.

« Le chrétien est envoyé annoncer la Parole de Dieu dans les mêmes conditions.
Il n’a pas d’autre autorité que la pertinence de ce qu’il dit ».

Je suis certain que le chrétien a besoin, en plus du signe de Jonas,
de l’expérience personnelle l’Amour et du Pardon.
Jusque dans la pauvreté de son cœur.
Cet Amour et ce Pardon que le Fils nous propose
et qu’Il nous a chargé d’annoncer dans le monde.
Rien d'autre.
Mais de tant de façons différentes, intégrées à nos vies personnelles.

Et pour cela, il ne nous demande pas d’érudition particulière.
Même si cette connaissance biblique que nous partageons
n’est pas un obstacle pour accueillir la Présence du Christ.
Des mages étaient présents à Sa naissance.

Pour cela, le Fils nous a envoyé l’Esprit – un Esprit qui souffle où Il veut.
Les plus pauvres d’entre nous sont également capables d’entendre la Parole et de la partager.

Le Fils nous a dit : « Je ne suis pas venu abolir la Loi, mais l’amener à sa perfection ».

Non, je ne mets pas d’obstacle ou de contradiction entre l’Ancien et le Nouveau Testament.
Mais je rends grâce à Dieu pour Sa Présence.
Jusque dans ma pauvreté.

Fraternellement, à tous, vraiment, je souhaite une belle bonne journée.

Par Paul (Belgique) 30 septembre 2016 à 14 h 34 Répondre à ce commentaire

Juste un petit mot pour vous Paul. Est-ce vous qui demandiez où il est écrit que Jésus était venu pour nous ? Voir Lettres de St Paul apôtre aux Romains 5,5b-11. Désolée si ce n'était pas vous.

Par Marilou 1 octobre 2016 à 19 h 39

Bonsoir, Marilou,

je (me) demandais pourquoi on emploie toujours l'expression que " le Christ est venu pour le rachat de nos péchés ".

Bonne nuit à tous

Par Paul (Belgique) 1 octobre 2016 à 20 h 30

Encore un mot : Jonas est un type bourré de défauts, et pourtant l'Esprit Saint a été capable de l'atteindre, de le mettre en mouvement et de lui ouvrir l'esprit. Il est probable cependant qu'il ne s'est pas transformé en colombe, mais Dieu fait avec ce que nous sommes. Le miracle est dans le changement de nos pensées et de nos actes, si nous lui faisons confiance pour apprendre et pour donner. Moi aussi, j'ai eu beaucoup trop dans ma vie une attitude d'attente passive (fondée, comme Jonas, sur la plainte et l'exigence), avant de comprendre que Dieu ne cherche qu'à m'aider, mais a besoin de mon adhésion libre.
Le mouvement se prouve en marchant. Si Dieu m'a fait à son image, je peux être un signe (même bien imparfait) de sa présence, comme le dit Marie.

Par Antoinette G 30 septembre 2016 à 12 h 27 Répondre à ce commentaire

Aimez-vous les uns les autres, si deux ou trois se réunissent en mon nom, je suis avec eux.

Vivons de la Vie de Dieu, soyons des signes de sa présence!

Ce lien de 2015 est en accord avec votre belle méditation, sœur Marie:
http://www.synodelac.fr/fichs/11669.pdf

UDP avec chacun de vous!

Par MARIE 30 septembre 2016 à 11 h 20 Répondre à ce commentaire

Étrangement, mais faut-il dire étrangement, je retrouve dans le texte évangélique et le commentaire de sœur Marie, une attitude très fréquente dans la vie de tous les jours entre les interlocuteurs. L' un demande des preuves de ce qui est énoncé, l'autre est incapable d'en fournir car il n'a à donner que sa parole.
Parfois cependant la parole est efficace, la parole vaut preuve, quand elle est dite avec autorité, quand c'est une parole d'expert (médecin, technicien, savant, etc...). Mais elle peut-être dévoyée, pervertie ou "systématisée" (avec tous les sens du mot).
Alors on n'entend pas, on ne comprend pas, on ne voit pas, avec mille bonnes raisons, que dans l'Autre c'est Jésus qui se cache, Jésus qui nous parle, Jésus qui souffre, Jésus qui attend un retour d'Amour. On veut des preuves, on veut rester terre à terre, les pieds sur terre, en attendant que la terre nous ensevelisse !
Et moi je crains que ma tombe soit creusée mais en même temps j'ai un grand espoir, je veux dire une grande espérance qui dépasse le sentiment futile (et la peur de la mort, bien sûr...)

Par Michel (occitanie) 30 septembre 2016 à 11 h 18 Répondre à ce commentaire

Je reprends ma dernière phrase : " c'est sa vie et sa mort, puis sa résurrection, qui témoigneront que l'amour de Dieu est, malgré les épreuves, la vérité indestructible ".

Par Antoinette G 30 septembre 2016 à 10 h 16 Répondre à ce commentaire

Jonas ne s'était converti (n'avait accepté d'obéir à Dieu) qu'après avoir frôlé la mort, ensuite sa prédiction (qui ne faisait pas dans la dentelle) a été capable d'amener les Ninivites à se repentir de leurs mauvais comportements.
Jésus de même parle rudement aux pharisiens et scribes : il est à remarquer que ce sont ces gens instruits et pieux qui demandent des signes (des miracles) comme preuve qu'il n'est pas un imposteur. Mais à la réflexion, c'est justement les imposteurs qui ont besoin de faire croire à des prodiges pour assurer leur position (par exemple, les magiciens, les devins).
L'autorité de la parole vient de ce qu'elle est vécue, et de rien d'autre. Il n'y a pas besoin d'être parfait, mais uniquement de s'engager. Les Ninivites ont cru Jonas grâce à ce courage assez inouï de venir leur annoncer la destruction de leur ville, lui petit prophète étranger et inconnu .Jésus aussi a des comportements inouïs, car ils remettent en cause l'ordre social. Mais il a bien plus de mal que Jonas, parce que juif, il parle à des juifs, et puis sa prédiction ne repose pas sur la peur,. Il cherche plutôt à convertir en profondeur par l'amour, et de fait, il fait des disciples qui abandonnent tout pour le suivre. Avec des miracles, on peut faire marcher une foule, mais celle-ci se détournera aussi vite de lui quand elle sera déçue. Donc, effectivement, c'est sa vie et sa mort seules qui témoigneront que la vérité est indestructible.

Par Antoinette G 30 septembre 2016 à 9 h 52 Répondre à ce commentaire

Ouvrir mon coeur et mon intelligence( modeste) à la parole que tu nous adresses;
Afin que chacun de nous puisse en tirer sa nourriture pour cette seule journée, le reste nous sera donné en sus.
Alors merci pour vos éclairages, pour votre perception du texte,c'est bien plus qu'une aide, surtout au temps de sécheresse.
Merci de nous entrainer à cette lecture de l'ancien testament en nous montrant le lien avec le nouveau testament.

Par Jean Michel 30 septembre 2016 à 9 h 49 Répondre à ce commentaire

Il est fondamental de lire et relire les textes saints en confrontant nos ressentis... En en tirant la " substantifique moelle", ou du moins en essayant. Mais parfois, il est tres difficile de s'éloigner d'une lecture primaire, naïve et artificielle.

Par Blandine 30 septembre 2016 à 9 h 01 Répondre à ce commentaire

Se convertir à la parole de Dieu car elle est vrai .... Que le Seigneur nous aide à mieux comprendre , à savoir écouter ....
Le don de l'écoute , savoir se concentrer pour mieux comprendre ..... AMEN

Par Ninine 30 septembre 2016 à 8 h 31 Répondre à ce commentaire

Comme vous Ninine je retiens "se convertir" et" savoir écouter" prions ensemble. merci

Par marie françoise 30 septembre 2016 à 8 h 43

Il n'est point besoin d'entendre, toucher ou voir pour croire.
Que notre cœur soit toujours ouvert pour accueillir Dieu.

Par SYLVESTRE14 30 septembre 2016 à 8 h 16 Répondre à ce commentaire

Les prêtres d'autres continents ,jadis ignorant Jesus,
La foi qui n'est pas morte dans les pays oµ l'on interdisait de croire. Des Signes, oui Seigneur tu nous en donnes

Par elan 30 septembre 2016 à 7 h 39 Répondre à ce commentaire

La Parole qui touche au coeur et qui dit VRAI .
Celà a l'air très simple , et c'est simple ....
Sans le coeur à coeur avec Toi , Seigneur , nous nous perdons dans la complexité de notre nature.
Tu viens par la Grâce de ta présence nous libérer.
Merci .

Par Nicole.B 30 septembre 2016 à 7 h 17 Répondre à ce commentaire

Belle phrase: Nous sommes appelés à comprendre l'écriture ,à marcher à son rythme....
Merci pour cet éclairage.... pas à pas Seigneur , donne nous de prendre ton rythme......

Par sabrina 30 septembre 2016 à 7 h 07 Répondre à ce commentaire

En repensant au chemin parcouru ces derniers jours avec Jonas, c'est Dieu qui enseigne, encore et toujours, qui pour moi s'en dégage. Qui enseigne par amour pour ces hommes qu'il ne cesse de venir chercher, à qui il ne cesse d'offrir tout ce qu'il est, d'inviter à marcher avec lui pour se révéler à eux, pas à pas. Dieu qui va jusqu'à envoyer son propre Fils, son Verbe, sa Parole qui s'incarne pour être et dire tout ce qu'il est. Dire ce qu'est vivre. Ce qu'est dire oui à Dieu, ce choix radical qu'ont fait les Ninivites. Pas un engagement de façade pour paraître, mais un oui qui engage tout leur être. Ce qu'est traverser la mort, au bout de toute souffrance, pour ceux qui souffrent et avec eux. Le dire en le vivant lui-même, jusqu'au bout, Parole incarnée totalement.

"[I]l y a ici plus que Jonas" dit Jésus, mais ce qu'est un prophète qui proclame la Parole et est entendu, Jésus le dit aussi à travers son exemple. Quelqu'un avec ses peurs, ses incompréhensions, ses certitudes infondées parfois, mais quelqu'un qui accepte de se laisser guider par Dieu, de se laisser enseigner par lui dans un dialogue constant. Quelqu'un qui, aux yeux du monde à la vue courte, peut prêter à rire, mais qui est sincère et qui est vrai. Vrai de ce qu'il vit avec Dieu. Un être de chair qui aime et qui souffre et apprend peu à peu à connaître Dieu, à marcher avec lui et accueillir sa Vie. Un être qui, par sa chair, apprend à donner cette Vie, à laisser Dieu la donner à travers lui.

"Sa parole peut cependant être entendue comme décisive et venant de Dieu, quand il est question de vie et de mort, et qu’elle touche au cœur car elle dit vrai," dites-vous, Sr Marie, et voilà bien des paroles vraies! Merci.

Par Audrey 30 septembre 2016 à 6 h 52 Répondre à ce commentaire

Des signes! L'homme en a toujours voulu pour croire et ce, malgré l'évidence des Ecritures. On dit de Jésus dans les évangiles qu'il accomplissait de grands signes: des miracles. Et pourtant il y en avait toujours pour douter, même ceux de Nazareth : "N'est ce pas le fils du Charpentier ?"... Nul n'est prophète dans son pays...
Même Matthieu a douté de la résurrection et a dû voir les stigmates dans les mains de Jésus pour croire.

La foi pour moi est celle qui écoute avec le coeur. Lorsque quelqu'un lit les Écritures avec foi, je pense que l'Esprit Saint est là et que nous ressentons ces paroles au plus profond de notre être.

Comme la Sainte Vierge Marie a dit OUI que votre volonté soit faite, sans avoir besoin d'un signe, elle a dit oui quand l'ange lui est apparu car elle a ressenti la véracité de ce qui lui arrivait comme une évidence, du plus profond de son coeur.

Moi aussi je dis oui aux Ecritures qui ne sont autres qu'un " code de la route" plein de sagesse pour une vie meilleure, une vie pleine d'amour, de sagesse et de partage entre frère, pour rendre grâce à notre Père Éternel par Jésus Christ son fils bien-aimé.

Laissons nous imprégner de SA Parole.

Par Marilou 30 septembre 2016 à 6 h 08 Répondre à ce commentaire

@ Marilou (6h08) :
"Même Matthieu a douté de la résurrection et a dû voir les stigmates dans les mains de Jésus pour croire."

Je pense que vous vouliez dire Thomas ?
Figurez-vous que cette petite erreur me fait particulièrement sourire. Non que je cherche à me moquer de vous, loin de là, mais mercredi de la semaine dernière, nous fêtions justement la Saint-Matthieu. Comme j'en ai l'habitude, j'incorpore souvent dans la prière de mon chapelet quotidien des invocations au saint du jour. Or, ce jour-là, au lieu de Matthieu, c'est le nom de Thomas qui me venait à chaque fois sur les lèvres, sans que je puisse me l'expliquer ! Cela m'agaçait particulièrement, je n'étais pas loin de pester comme Jonas !
Peut-être ces deux saints apôtres m'adressent-ils aujourd'hui un signe plein d'humour par votre intermédiaire, sans que je leur demande. Voilà en tout cas un joli clin d'œil pour illuminer cette fin de semaine, et que je souhaitais partager avec vous !

Par Xphoros 30 septembre 2016 à 21 h 27

@xphoros
Effectivement c'est un lapsus que je ne m'explique pas! Une faute d'orthographe passe encore... je parlais bien sur de St Thomas. Un clin d'œil.. pourquoi pas! Un signe peut-être ?

Par Marilou 1 octobre 2016 à 19 h 52

Autrement dit :
comblez ma joie en vivant en plein accord , ayez
un même amour , un même coeur ;
recherchez l'unité .
Comportez -vous comme Jésus -Christ , lui qui est de condition divine
n'a pas considéré comme une proie à saisir d'être l'égal de Dieu , mais
il s'est dépouillé , prenant la condition de serviteur devenant semblable
aux hommes , et reconnu à son aspect comme un homme (voir Ph2).
Agissez en tout sans murmures , ni réticences , afin d'être sans reproche
sans compromission , enfants de Dieu sans tache au milieu d'une génération
dévoyée et pervertie , où vous apparaissez comme des sources de lumière
dans le monde .Vous qui portez La Parole de VIE .
Romains 8 28
Nous savons du reste que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment
Dieu , de ceux qui sont appelés selon son dessein....
Puis dans Cor 14, 3: Celui qui prophétise parle aux hommes :
il édifie , il exhorte , il encourage . Ailleurs on peut lire que l'Esprit Saint en nous
prie , par des soupirs ? Je vous souhaite donc à tous , dans vos soupirs , une
bonne journée , pleine d'encouragements , c'est dire aussi , que notre coeur
veille , à l'écoute du Bien -aimé qui frappe ...

Par fred 30 septembre 2016 à 5 h 00 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires