Josué

« Dieu nous a protégés tout le long du chemin. » Josué 24,17

Le passage du Jourdain

Josué 3, 14-16 ; 4, 10-11 ; 18

Quand le peuple leva le camp pour passer le Jourdain, les prêtres portaient l’arche d’Alliance en tête du peuple.
Or, le Jourdain coule à pleins bords pendant toute la saison des moissons. Dès que les prêtres qui portaient l’arche furent arrivés au Jourdain, et que leurs pieds touchèrent l’eau, les eaux s’arrêtèrent en amont et se dressèrent comme une seule masse sur une grande distance, à partir d’Adame, ville voisine de Sartane ; et en aval, les eaux achevèrent de s’écouler vers la mer de la Araba, la mer Morte. Le peuple traversa à la hauteur de Jéricho.
Les prêtres qui portaient l’arche d’Alliance restèrent debout au milieu du Jourdain jusqu’au plein accomplissement de tout ce que le Seigneur avait commandé à Josué de dire au peuple, selon tout ce que Moïse avait commandé à Josué, et le peuple se dépêcha de passer.
Et quand tout le peuple eut fini de passer, l’arche du Seigneur passa avec les prêtres et reprit sa place en tête du peuple.
Or, dès que les prêtres qui portaient l’arche de l’Alliance du Seigneur remontèrent du milieu du Jourdain – dès qu’ils en détachèrent la plante de leurs pieds pour gagner la terre sèche – , les eaux du Jourdain reprirent leur place et coulèrent, comme auparavant, tout au long de ses rives.

Méditation

précédente suivante

Une révélation au-delà des flots

Qui a vu le Jourdain, torrent impétueux descendant de l’Hermon, sait qu’on peut s’y noyer. Peuple de terriens, les Hébreux ont peur de la mer et des eaux. Les forces du mal y résident. Mais Dieu, où pourra-t-il se révéler le mieux dans sa toute-puissance créatrice et salvatrice, sinon là où il triomphe du mal ?
Ainsi, la sortie d’Égypte et l’entrée en Terre promise sont marquées toutes deux par l’épreuve victorieuse d’une traversée des eaux maléfiques. Et que l’arche d’Alliance s’engage dans le lit du Jourdain en tête du peuple, voilà qui fait écho à une histoire plus ancienne.
Du livre de la Genèse, nous avons appris en effet qu’une arche a déjà dominé les eaux de la noyade. C’est l’arche de Noé surmontant le Déluge. Le thème de l’Alliance est intimement lié au récit du Déluge. L’Alliance apporte un dénouement heureux à la tragédie.
En elle, Dieu décide de ne plus jamais déchaîner les eaux vengeresses. Désormais, il laissera à l’homme la responsabilité de la justice. Lui, Dieu, par la sainteté de son nom, aura souci de tous ces humains, en qui il a placé son image.
Quoi qu’il en soit des faiblesses des uns et de la méchanceté des autres, il fera lever son soleil sur tous, les bons et les méchants.
Après le Déluge, sous les couleurs de l’arc-en-ciel, symbole de l’Alliance, Dieu révèle son vrai visage. Il n’est pas ce juge sévère qui sauve Noé le juste et fait périr tous les injustes. Ce Dieu-là est une fiction, une idole suscitée par nos propres requêtes de moralité et d’équité. Elles sont nobles, ces requêtes, mais c’est à nous d’en assumer la charge.
Le Dieu qui fait passer son peuple de l’autre côté des eaux dangereuses, lui, n’a pas d’autre nom que« Miséricorde ».

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Lyon

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

62 commentaires

Merci Jésus pour être si Miséricordieux!St Esprit eclairez nous pour réagir devant les injustices d'une façon respectueuse.

Par Lucie D'Aoust 5 août 2017 à 4 h 12 Répondre à ce commentaire

Amen

Par Michel Nozil 1 août 2017 à 21 h 40 Répondre à ce commentaire

Seigneur qui ne cesses d’éveiller dans ton Église de nouveaux modèles de vertu, fais-nous suivre les exemples de saint Alphonse de Liguori, remplis-nous d’ardeur pour le salut de nos frères, et nous obtiendrons comme lui le bonheur du ciel.
Amen.

Par Oraison 1 août 2017 à 16 h 37 Répondre à ce commentaire

Bonne fête a ce grand saint,j'aime c'est écriture qui m'inspire beaucoup "semeur d'espérance "plein de bonté et fidèle de l'eucharistie, bénis nous aujourd'hui

Par brig 1 août 2017 à 20 h 53

Le passage du jourdain

C'est abandonné l'idée de diriger sa vie sans le conseil divin
C'est choisir de prendre des décisions selon la lumière de la parole de Dieu qui nous donne l'éclairage sur notre marche a suivre
C'est se dépouillé de l'ancienne vie pour revêtir la nouvelle en christ
Mourir a l'ancienne existence pour laisser se développer cette vie d'en haut le saint -esprit est une véritable résurrection spirituelle ou nouvelles naissance
Nous avons touse besoin d'un nouveau départ parfois dans la foi et dans l'amour pour le seigneur, et pour faire cette expérience il convient de passer par le jourdain de notre vie,et de permettre le face a face avec Dieu dans le recueillement et le contact avec la parole conduisent à vivre cette dimension
Bien souvent ma route et coupé par les torrents, mais j'ecoute celui qui dit" je ne te laisserai point,je ne t'abandonnerai point"
et les eaux se retiront devant toi
Ce chemin du salut,passer à travers celui qui descend est prendre la route nouvelles et vivante qu'il faut emprunter,car je ne veux mourir dans le désert. .....bien fraternellement

Par brig 1 août 2017 à 15 h 52 Répondre à ce commentaire

tout à fait d'accord avec la méditation

Par prudencepetitpas 1 août 2017 à 14 h 36 Répondre à ce commentaire

PRIONS POUR LA PAIX DU MONDE

PLUS DE PRETRES.....ETC......LES GENS MALADES ET VIOLENTS ETC.....

LES RICHES TROP DURS................

Par VENDITTI 1 août 2017 à 13 h 53 Répondre à ce commentaire

Oui, je le crois, c'est bien le Dieu de miséricorde qui se donne à voir en ces textes, si difficile que cela puisse paraître à 1ère lecture, à 1ère vue. La violence est celle du monde, celle qui peut-être a laissé des traces en moi, en chacun de nous. Josué, "Dieu sauve", pour moi, dit Dieu présent au cœur de cette violence du monde. Il ne s'agit pas de faire comme si elle n'existait pas, il s'agit de l'envisager avec Dieu. C'est bien cette terre-là qu'il nous donne, non pour que la violence la domine, mais pour qu'avec lui elle devienne terre d'où jaillit la vie. C'est bien ce qu'exprimait fr. Pascal, l'an dernier, me semble-t-il, lorsqu'il parlait de Dieu qui révèle "sa toute-puissance créatrice et salvatrice" "là où il triomphe du mal". Lui aussi qui, dans le 1er texte proposé (et redonné ce dimanche) nous emmenait, avec Josué, sur le terrain d'un autre combat, celui du combat spirituel.
Cette terre promise est notre propre chair, qu'il n'est pas à fuir, qui est à faire sienne, pleinement, entièrement, quelle que soit la violence qui l'ait marquée. Non pour en effacer toute trace - elle a été; elle nous a, malgré nous, façonnés - mais que pour que ce sol porte fruits. J'avais manqué de place, dimanche, pour poster la fin de ma méditation, je le fais aujourd'hui:

Par Audrey 1 août 2017 à 7 h 37 Répondre à ce commentaire

Cette reconquête de ma propre chair est implacable, car, prévient Dieu, "si vous ne chassez pas devant vous tous les habitants du pays, ceux d'entre eux que vous aurez laissés deviendront des épines dans vos yeux et des chardons dans vos flancs, ils vous presseront dans le pays que vous habiterez" (Nb 33, 55). Si j'entends par ennemi ce qui m'empêche de vivre, alors oui, et ô combien, ces paroles de Dieu sont-elles des paroles d'amour, des mots de vie!

Par Audrey 1 août 2017 à 7 h 38

A l'exemple de Marie :L'Immaculée Conception pure et sans tache , annoncée par Tobie , Esaie , c'est le voeux
de Dieu , que nous puissions par cette nourriture spirituelle , dire :Oui comme Marie , qui fait dire à Jésus , qu'Il
voulait une église pure et sans tache .Accueillir le don de Dieu , n'est qu'autre que Le Testament véritable sur toute
chair , y mettre l'Esprit de Dieu , qui exalte la terre entière , sur tout ce qui respire .
Y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime , or par Jésus Dieu crée des liens spirituels
par Marie , la foi innocente , un oui , qui sont les forces du bien nous donnant le libre arbitre de choisir , la vie , la mort .
Au coeur de ce monde , bien des ouvrages , des hauteurs et profondeurs , des sciences , des philosophies , et j'en passe
pour définir , le consubstantiel , dit autrement ;inséparable .Qui donc nous séparera de l'amour de Dieu ?
Elles sont nobles ces requêtes , mais c'est à nous d'en assumer la charge .Tous tes enfants seront disciples du Seigneur
et grand sera le bonheur de tes enfants .C'est dire , Un Père et Une Mère comblées de grâces .Gloire à Toi Seigneur qui fais éclater les louanges et qui réjouis l' existence , à Toi l'honneur et la force ! O Toi qui apporte La Lumière Divine .
Dieu est Amour .TOUT va par deux , pour ne faire qu'Un .

Par fred 1 août 2017 à 7 h 37 Répondre à ce commentaire

Hymne à Marie
Auteur : Saint Cyrille d'Alexandrie

Je te salue Marie, Mère de Dieu,
trésor vénéré de tout l'univers,
lumière qui ne s'éteint pas,
toi de qui est né le soleil de la justice,
sceptre de la vérité, temple indestuctible.
Par toi, les bergers ont rendu gloire à Dieu.
Par toi est béni dans l'Evangile,
Celui qui vient au nom du Seigneur.
Par toi sur toute la terre se sont fondées des Eglises.
Par toi les Apôtres ont pu annoncer le salut aux nations.
Comment chanter dignement ta louange,
ô Mère de Dieu,
par qui la terre entière tressaille d'allégresse .

Par Hymne 1 août 2017 à 5 h 50 Répondre à ce commentaire

Bonsoir Frère,
Merci pour cette belle méditation.
La miséricorde de DIEU est infinie.

Par Colette 10 septembre 2016 à 0 h 35 Répondre à ce commentaire

Je dirais seulement que le texte est lu beaucoup trop vite !
On n'a pas le temps d'assimiler ni de comprendre bien le texte.

Par COULON Véronique 14 juillet 2016 à 19 h 28 Répondre à ce commentaire

Bonjour, Véronique . Hier, au soir j'ai lu votre commentaire .
Voici, comment je pratique . J'écoute le texte plusieurs fois , puis le lis et relis pour bien le
comprendre, et ensuite j'écris sur un carnet ce qui me parait essentiel

Par Paulette 05 15 juillet 2016 à 6 h 45

La question que pose Milie (8h11) est précisément l'enjeu de toutes les interpellations que suscitent les écrits controversés de la Bible. Je ne puis croire que toute la Bible soit inspirée, ou alors cette inspiration a été résolument contournée et biaisée par les scribes chargés de transcrire la Parole divine. Car comment croire que Dieu lui-même veuille s'affirmer comme un Seigneur-saigneur, chef des armées d'Israël, tuant et saccageant, infligeant les catastrophes naturelles, décidant de massacrer les premiers-nés des ennemis de son peuple ?

Par Bernard (Bruxelles) 14 juillet 2016 à 12 h 15 Répondre à ce commentaire

"Ce Dieu-là est une fiction, une idole..." : j'avoue que je suis parfois un peu perdue. Toute la Bible n'est-elle pas d'inspiration divine ?

Par Milie 14 juillet 2016 à 8 h 11 Répondre à ce commentaire

Comme dans la bible, la vie de chacun de nous est faite de traversées, de passages, d'une rive à l'autre, d'un pont à l'autre. Ces traversées, ne se font pas sans souffrances, sans doutes, sans lassitude, au risque de s'arrêter au milieu du fleuve et de se faire engloutir. Mais Dieu veille. Malgré les turpitudes, les peurs, les difficultés à bien tenir les rames, quand nos bras sont fatigués, lourds et que la route nous semble interminable, sans issue. Dieu ne nous nous lâche pas. Dieu veille.
Le projet de Dieu, qui nous a créés par amour, c'est que nous soyons tous sauvés. Laissons-nous guider par le Seigneur, bon et miséricordieux. Faisons-lui entièrement confiance, il est notre gardien, notre forteresse.
"Abaissez-vous donc sous la main puissante de Dieu, pour qu'il vous élève en temps voulu. Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous". Nous dit Saint Pierre dans son exhortation aux anciens.
Même quand la mer est démontée, que les vents contraires nous menacent de noyade, même quand nous croyons qu'il dort dans sa barque, le Seigneur veille, il marche sur les eaux et nous prend par la main.
Après la tempête, l'arc-en-ciel. Il nous connaît, il veut notre bonheur. Nous avons tous une terre promise à conquérir.

Par Marjeanne 13 juillet 2016 à 22 h 41 Répondre à ce commentaire

Merci Marjeanne pour ce commentaire très juste, très éclairé et profond. Il répond à beaucoup de nos questions.
Ma grande reconnaissance pour cette intervention.

Par Lise 14 juillet 2016 à 14 h 44

Année de la Miséricorde proclamée par notre Saint Père le Pape François.
Merci de nous reconduire à la Genèse pour que notre vie quotidienne soit marquée par le Seigneur Jésus Christ.
Prions ensemble pour que tout le peuple de Dieu vive la Miséricorde.

Par SYLVESTRE14 13 juillet 2016 à 21 h 05 Répondre à ce commentaire

Oui notre Dieu a souci de son peuple et ne cesse de nous révéler son Amour de Père, mais le plus souvent l'homme veut attribuer au Père toute catastrophe,tout mal, qui se produit...Il est le Dieu qui fait lever son soleil sur les juste et les méchants et c'est à nous de saisir la main qu'il nous tend, et de vivre comme il nous le demande:aimer vous les un les autres comme je vous ai Aimé !!! Amen !!!

Par Marie-Noëlle HONORE 13 juillet 2016 à 20 h 51 Répondre à ce commentaire

Seigneur Jésus, je te cherche avec passion, Augmente ma confiance en Toi.Pardonne-moi mes fautes et Marche à mes cotés
Merci Seigneur Jésus de travererser le Jourdain en ma compagnie.Vierge Marie tiens-moi par la main

Par dourte léon 13 juillet 2016 à 23 h 53

Audrey - Paul : pour que la journée s'achève plus sereinement :
'Ecoute, ecoute, ne fais pas de bruit. On marche sur la route, on marche dans la nuit.... Ecoute, les pas du Seigneur vers toi ; il marche sur la route, Il marche près de toi.... Ils ont laissé leurs cris de guerre, pour des chansons de paix............." Dans le silence de nos cœurs, le Seigneur s'adresse à chacun de nous, mais parfois nous avons du mal à l'entendre. Belle et paisible soirée à nous tous.

Par mahona 13 juillet 2016 à 20 h 50 Répondre à ce commentaire

Merci Mahona.

La lecture de ce matin est providentielle.
Le Christ, Dieu-homme, Dieu parmi nous dit aujourd'hui :
En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Je suis heureux, apaisé, de penser que nous sommes nombreux, sur la berge, à trouver - ensemble à Sa rencontre - un repos nécessaire, avant de nous remettre en marche. Il est d'ailleurs déjà présent dans notre plus proche prochain.

Bonne journée à tous, là où nous sommes.

Par PPaul (Belgique) 14 juillet 2016 à 8 h 05

Bien sûr ce sont des textes symboliques et non historiques. L'Ancien Testament nous montre l'évolution du concept de Dieu unique, ce qui est une avancée fondamentale dans la pensée humaine. L'homme a toujours eu besoin de divin, mais c'est le rapport au divin qui change à partir de là. A la place de la multitude de dieux des mythologies, à qui on offrait des sacrifices pour se les concilier (croyances fondées sur la peur,et qui étaient avant tout à but social : les dieux protecteurs de la cité), il apparaît cette idée de Dieu proche de l'homme, je veux dire dialoguant avec lui, et en même temps ne pouvant être nommé (défini) ni vu ni compris ("mes pensées ne sont pas vos pensées"). Dans cette évolution, il est normal qu'au départ, la représentation de Dieu soit encore très humanisée et en rapport avec l'identité d'un groupe humain particulier . Le changement est quand même en germe et il sera beaucoup plus net dans le Nouveau Testament.

Par Antoinette G 13 juillet 2016 à 20 h 05 Répondre à ce commentaire

Les images d'un "dieu pervers" évoquées par certains passages de la bible, ont suscité beaucoup d'émois. Votre commentaire Antoinette - oh combien judicieux et lumineux - tombe à pic. Merci.

Un mystique chrétien avait l'habitude de dire de la Bible : "Pour utile que soit un menu, il n'est pas pour autant bon à manger". (Anthony De Mello : "Dieu est là, dehors").

Par Marie-Thérèse L. 14 juillet 2016 à 8 h 57

J'abonde dans le sens de votre commentaire, Antoinette G.et j'avoue que j'apprécie tous ceux que vous faites. Continuez, je vous suis...

Par Suze 3 août 2017 à 4 h 37

Chers amis,

Je rêve que suis assis sur une des rives du Jourdain.
Laquelle, je ne sais pas vraiment.
Je ne suis pas certain d’avoir envie de suivre la masse du peuple qui transporte l’Arche d’Alliance en entonnant des chants de victoire.
Je prévois qu’ils vont attaquer des villes et tenter de justifier la violence qu’ils engendreront.
J’entends même un prêtre dire à la foule que le Dieu qui les conduit s’appelle Miséricorde.
Je sui s d’accord avec lui, mais je ne le comprends pas comment il peut nous parler de cela en ce moment. Je prévois tant de souffrances…
Et j’en ai déjà vu beaucoup dans ma vie.

Je sais qu’ils vont sans doute me critiquer, et me dire que je ne suis pas solidaire ou je ne crois pas assez en Dieu.

J’attends quelqu’un qui m’accompagnera,
qui me pardonnera mes doutes, mes fuites et mes hésitations.
Quelqu’un qui s’adressera à moi personnellement, plutôt qu’à une foule.
J’attends quelqu’un qui m’aimera assez pour que je me remette en route.
Quelqu'un qui m’aidera à retourner là-bas, devant, au milieu de mes frères, pour tenter de partager non pas les fruits d’une victoire, mais la joie d’un royaume d’amour entre chacun de nous.

Chers amis,
heureusement, le Fils est venu.
Il est présent, aujourd’hui, avec chacun de nous.

Bonne soirée, vraiment.

Par Paul (Belgique) 13 juillet 2016 à 18 h 49 Répondre à ce commentaire

"J’entends même un prêtre dire à la foule que le Dieu qui les conduit s’appelle Miséricorde. Je suis d’accord avec lui, mais je ne le comprends pas comment il peut nous parler de cela en ce moment. Je prévois tant de souffrances…"

Cher Paul,
Votre phrase m'interpelle, peut-être parce que ce soir j'éprouve vraiment le besoin de la sentir cette miséricorde. Mais je me dis justement que c'est bien là, au milieu de la souffrance, quand le cœur crie, et le corps se fait lourd, qu'elle apparaît comme la plus essentielle. Parce qu'elle n'est pas un mot, elle est la seule réponse à cet appel de tout l'être, cette supplique, cette douleur. Cet appel, cette douleur, les psaumes ont les mots pour le dire: "Mon âme est collée à la poussière, vivifie-moi selon ta parole/ [...] Mon âme se fond de chagrin, relève-moi selon ta parole" (psaume 119). Et les lire, les dire, avec le psalmiste, c'est déjà tendre la main vers cette miséricorde, tendre les mains, alourdies de moi, mais offertes, nues. Et c'est sentir une paix, enfin, descendre sur son cœur. Un baume envelopper la douleur.

Alors ce soir, si vous me le permettez, j'irai m'asseoir à vos côtés sur les bords du Jourdain. J'essaierai de me taire. Regarder l'eau couler est déjà une prière. Et d'autres sans doute viendront s'asseoir à nos côtés. Et dans la lumière du soir, dans la chair de nos frères, dans le bruit de l'eau, il sera là, présent. Je crois même que nous sourirons. L'espérance, plus forte que tout. Miséricorde, oui, est son nom.

Par Audrey 13 juillet 2016 à 19 h 55

Merci, Audrey.
" J'attends quelqu'un ... ". Je voulais dire : j'attends le Christ, présent en chacun de nous et en nous, jusque dans nos souffrances...
Je peine, en ce moment, à lire les explications exégétiques ...
En plus, j'ai eu l'impression de lire un dernier collage, à la fin d'un discours trop compliqué : " mais vous savez, Dieu est quand même gentil...". Pardonnez-moi si je vous heurte, Frère Pascal.
Rien n'est lisible, dans nos vies, sans la Lumière du Christ.

Je suis sans doute un peu à cran.
Mon meilleur ami est décédé hier, d'un stupide accident de vélo.
Je voudrais surtout que priions, chacun, tous ensemble, pour lui.
Seigneur Jésus, tiens moi la main dans ma pauvreté.

Vous êtes la bienvenue, pour que nous attendions ensemble le Fils, avec tous ceux qui le veulent.
Il est en nous et entre chacun de nous.
Je vous remercie, chère Audrey, pour votre message plein de bienveillance.

Bonne nuit à tous, vraiment. Vraiment.

Par Paul (Belgique) 13 juillet 2016 à 22 h 59

Cher Paul,
Je prierai pour votre ami, pour vous, pour nous tous. Pour l'accompagner, lui, et donner force à vous et à tous ceux que son départ plonge dans la peine.

"J'attends quelqu'un, j'attends le Christ", c'est bien ainsi que je l'avais compris et, justement, je me disais que la miséricorde commençait peut-être par l'attendre ensemble, par laisser nos pauvretés à tous se rejoindre. Et les déposer, ensemble, au creux des mains de Dieu. Ensemble les confier au cœur de Dieu.

Merci pour vos mots, Paul. Merci Mahona, merci Marjeanne. Je m'en vais laisser le Jourdain bercer ma nuit. Puisse-t-il apporter la paix à la vôtre aussi.

Par Audrey 13 juillet 2016 à 23 h 27

Cher Paul,
j'aimerais soulagé votre peine,perdre brusquement, quel qu'un que nous apprécions, que nous aimons, un ami fidèle, quand,nous sommes dans la peine,dans cette souffrance, il n'y a pas accès de mots,votre ami,cher Paul,n'est pas loin, de vous,il a simplement passer l,autre rive,comme nous touse un jour nous ,nous retrouverons, a discuté encore au bord du jourdain,dans une grande joie et une très grande paix,oh toi ma douce vierge Marie, consolatrice dans la souffrance, prier pour cette familles, et tout ceux qui l'entoure, petite serviteurs de la miséricorde je prie pour vous ..brig

Par brig 14 juillet 2016 à 8 h 47

En pensant à votre ami, Paul, qui s'en est allé et à tous ses proches :

"C' est dans son Amour que je tends les bras,
C'est vers un Amour que je marche en m'en allant". Jean de la Croix.

Par Marie-Thérèse L. 14 juillet 2016 à 13 h 14

Merci à tous ceux et celles qui m'ont envoyé des signes de soutien et d'encouragement.
Cela m'aide également à préparer plus serainement la messe de son départ, avec la famille de mon ami.

Dieu est avec nous tous.

Bonne nuit.

Par Paul (Belgique) 14 juillet 2016 à 23 h 12

Cher Paul
J'ai lu et relu votre commentaire . Je veux bien moi aussi m'asseoir à vos cotés sur le
bord du Jourdain avec Audrey et tous ceux qui le veulent .
. En silence , en pensant avec vous à
votre meilleur ami , en priant Dieu de l'accueillir .
Perdre quelqu'un que l'on aime , c'est dur...
Pourquoi cet accident de vélo , pourquoi maintenant ? Que Dieu vous donne sa paix , le
courage . Je crois que Jésus est aussi assis avec nous sur le bord du Jourdain, et votre ami. Bien unie avec vous tous pour l'au revoir .. Je vous embrasse . Paulette 05
est là aussi , invisible mais encore plus présent .

Par Paulette 05 15 juillet 2016 à 7 h 30

On reparle beaucoup du déluge dans les commentaires, et on se réjouit à juste titre du dénouement voulu par Dieu à l'issue des épreuves : l'alliance à nouveau promise à toute l'humanité.
Mais on oublie de rappeler que c'est Dieu lui-même, selon les Écritures, qui est à l'origine des fléaux qui s'abattent tantôt sur une humanité indifférenciée (le monde entier, à l'exception de la famille de Noé), tantôt sur Israël (puni pour ses fautes), tantôt sur les ennemis du "peuple élu" (avec génocides à la clé) .
C'est donc chaque fois la schizophrénie qui est à l'œuvre : le "Dieu" Jekyll se transforme en "Dieu" Hyde, la divinité tue puis guérit, comme dans de nombreuses mythologies qui nous font sourire.
Tant mieux pour celles et ceux qui se contentent de voir l'aboutissement du vrai message divin tel qu'il a été incarné dans les Évangiles, mais pourquoi faut-il nous faire croire, par ces récits imaginaires de l'Ancien Testament, que Dieu est versatile au point de devoir se repentir ?

Par Bernard (Bruxelles) 13 juillet 2016 à 16 h 28 Répondre à ce commentaire

Seigneur, tu fais lever ton soleil sur les bons et les méchants. Tu veux, Seigneur, faire passer chacun de nous sur l'autre rive car quelles que soient nos faiblesses, nous sommes tous tes enfants. Merci, Seigneur, pour tant d'amour et de miséricorde pour chacun d'entre nous.
En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 13 juillet 2016 à 16 h 26 Répondre à ce commentaire

"Où Dieu pourrait-il se révéler le mieux ds sa toute puissance créatrice et salvatrice, sinon là où il triomphe du mal?"Cette phrase résonne en moi; aujourd'hui où je reçois des nouvelles de la fille de nos amis (37ans) qui lutte avec une force magnifique contre le cancer , ce mal qui triomphe en elle ! Que te demander pour elle et les siens, Seigneur ?:
Seigneur que ta volonté soit faite!

Ce jour aussi où nous recevons en famille des photos de notre fille Marie accompagnée de son mari et de leur petite fille de 5 ans, qui rencontrent pour la deuxième fois, le petit garçon sud-Coréen qu'ils adoptent et qu'ils ramèneront en Italie en septembre!
oui Seigneur, je crois que tu triomphes du mal.

Par Hélène 13 juillet 2016 à 16 h 17 Répondre à ce commentaire

L'Arche de Noé, la Traversée de la mer morte, la Traversée du Jourdain par l'Arche de l'Alliance, comme on dit toutes ces merveilles répétitive, c'est comme on dit aujourd'hui du grand n'importe quoi. Merci à vous, frère Pascal de nous en parler un autre sens (à vous et à d'autres). La littéralité tue, le fondamentalisme tue ou rend fou.
Autant que je le comprend, Jésus entendait chez les femmes et les hommes qu'il rencontrait autre chose que l'immédiat de ce qu'il donnaient à voir à la société de son temps. Mais les jugements d'aujourd'hui sont-ils si différents ? Pourquoi sont-ils si nombreux les docteurs de la loi et leurs émules qui veulent bien écarter le fondamentalisme des textes qu'ils étudient et ne jugent leurs proches qu'à travers des apparences formelles ? C'est du pareil au même...

Par Michel (occitanie) 13 juillet 2016 à 15 h 38 Répondre à ce commentaire

Merci pour la belle méditation.
Dieu est amour.
Je crois à la Miséricorde.

Par Micheline 13 juillet 2016 à 14 h 34 Répondre à ce commentaire

il n'y avait rien à dire sur Josue pour que la méditation soit sur Noe ?
Si ces deux histoires sont des légendes inventées par l homme Dieu est-il une légende ?
je crois que Dieu n'est qu'amour (FVarillon et MZundel)
je crois en la miséricorde
mais je n'ai pas du tout compris
Dommage pour moi

Par Micheline 13 juillet 2016 à 14 h 01 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette méditation Frère Pascal. Que Dieu vous bénisse

Par Louise 13 juillet 2016 à 13 h 02 Répondre à ce commentaire

En ce temps-là , Jésus prit la parole et dit :
Je te bénis , Père , Seigneur du ciel et de la terre ,
d'avoir caché cela aux sages et aux habiles , et de l'avoir
révélé aux tout petits . Oui Père tel a été ton bon plaisir .
Faut-il y voir la réponse , dans cette méditation sur le
faire Miséricorde , et la recevoir ....ou les deux . . .
Et faire une rencontre avec Dieu ..Ce passage dans Matthieu ,11, 25
nous fait l'effet soit d'un mystère , soit d'un acquit , de la Miséricorde
divine , non pas dans le tintamarre , mais dans cette "fameuse simplicité
qui ouvre , les cieux ...Le firmament à tout les possibles de Dieu ...
Merci Seigneur , Père , Fils , Esprit Saint , de cette Trinité , qui nous
donne le ton sur le royaume des cieux ..

Par lait maternel 13 juillet 2016 à 12 h 46 Répondre à ce commentaire

Bravo et merci

Par VUILLEMIN 13 juillet 2016 à 11 h 19 Répondre à ce commentaire

"Sur les routes de l'alliance
Ta lumière nous conduit
Nous marchons pleins d'espérance
Tu nous mènes vers la Vie" /.../
"Bienheureux dans ta lumière les marcheurs qui gardent foi!"
http://jppjp.free.fr/ch_messe/slrdla.htm

Qu'il est bon de méditer, avec votre aide précieuse frère Pascal, ces passages au cours desquels le peuple traverse les obstacles, avec l'arche d'Alliance, conduit et aidé par Dieu.

Puissions-nous nous en souvenir, car aujourd'hui Seigneur Tu nous conduis et Tu nous aides à franchir les épreuves de nos vies, nous te rendons grâce pour ton AMOUR infini et ta MISÉRICORDE!

UDP avec chacun de vous.

Par MARIE 13 juillet 2016 à 10 h 16 Répondre à ce commentaire

En groupe de partage de la Parole, nous avons travaillé cette année sur la Genèse, et le récit du Déluge en particulier a suscité de nombreuses interrogations et discussions sur ce Dieu qui punit et fait périr, si différent du Dieu que Jésus-Christ nous dévoile!... Non, comme le dit Frère Pascal, Dieu ne veut pas la mort des méchants, il n'est ni dans les tsunamis, ni dans les tremblements de terre... il est pour la vie, et sa toute-puissance est celle de l'Amour. Les auteurs des écrits de Genèse étaient vraiment inspirés pour avoir compris cela et l'avoir traduit en s'appuyant sur des récits mythologiques empruntés aux peuples voisins.

Par Ed. 13 Juillet 2016 à 10.13

Par Edwige MOENECLAEY 13 juillet 2016 à 10 h 13 Répondre à ce commentaire

Année de la Miséricorde. Le soleil se lève en effet pour tout le monde ; qu'un rayon éclaire la journée de chacun et repousse dans l'ombre ce qui fait mal. "Je mets mon espoir dans le Seigneur ; je suis sûr de sa parole". Les Hébreux ont fait confiance à Josué et traversé le Jourdain qui leur faisait peur. Donne-nous Seigneur le courage d'affronter nos peurs.

Par mahona 13 juillet 2016 à 9 h 45 Répondre à ce commentaire

Je suis tout à fait d'accord. Si Noé a été sauvé, ce n'est pas parce qu'il était juste, mais parce que menant une vie juste, il a été capable d'écouter la parole de Dieu, lui annonçant le déluge et lui disant de construire une Arche pour avoir la vie sauve et sauver la Création. C'est notre fidélité à la loi divine qui nous sauve de nos tendances destructrices ("Choisis la vie").
Dieu n'est pas à notre service pour rétribuer les uns et punir les autres : le Christ l'explique constamment (par ex. la parabole des ouvriers de la 11eme heure, ou sa réponse à l'homme qui lui demande de se prononcer en sa faveur dans un partage de succession). Mais par son alliance avec nous (si nous demeurons en lui), il peut nous porter (nous faire conserver l'espoir) pour traverser les situations qui nous submergeraient . C'est l'histoire bien connue des pas sur le sable : un homme revoit sa vie en rêve, il voit qu'il a été accompagné par le Christ, mais parfois, aux moments les plus sombres de sa vie, il n'y a qu'une trace de pas, et le Christ lui dit qu'alors il le portait sur ses épaules.

Par Antoinette G 13 juillet 2016 à 9 h 23 Répondre à ce commentaire

mercie Frère pour ce beau commentaire .
DIEU est un DIEU riche en bonté et miséricorde , qui déja le septime jours s'est reposer et as tous remis entre les mains des hommes .
seulement l'homme est une créature faible a cause de la tentation a laquel il fut soumise , mais cette tentation fait éclater la victoire de DIEU , c'est dans ses faiblesse que l"homme est fort .
DIEU remet tout entre les mains des hommes , mais rien n'arrive dans se monde sans qu'il le permet , tout est soumis a lui .
chaque épreuve contribue a faire éclater sa gloire , l'homme n'est pas livrer a lui meme , le christ est présent dans chacune de ses épreuve , et ce n'est plus vers un serpent d'airain que l'homme peut se tourner mais vers la croix vivante et un christ victorieux .
il est aux coeur de nos vie et nous invite a chaque instant a déposer nos fardeau au pied de la croix .
il nous assure de la victoire quand il nous dis , je serait avec vous tous les jours , jusqu'a la fin du monde .
il viens donner un sens a nos épreuve et la force de les traverser .
les temps de la fin serons comme les temps de Noé as il dis , ce navire ballotté par les flot d'un monde sans dessus dessous , un monde soumis aux puissance des ténèbre , balançant ses flots contre se navire ou DIEU as mis a l'abrit tous ceux qui veulent suivre son appel et lui faire confiance .
il as assurer que les portes du séjour des morts ne prévaudrons pas contre se navire .
notre époque est elle comparable a celle de Noé , quand les forces du mal sont descendu s'accoupler avec les femmes des hommes , la question se pose de nos jours le monde ne se cache plus pour afficher et en faire publicité de se a qui as trait au monde des ténèbres .
mais soyons assurez que DIEU agira en son temps et que son navire ne périra , il navigera audessu des flots et sera déposer su une terre ferme .

Par Ryckeboer C 13 juillet 2016 à 9 h 22 Répondre à ce commentaire

Extraits du commentaire de Mgr Ratzinger au sujet de Fatima : " Le Malin a du pouvoir sur ce monde parce que notre liberté se laisse continuellement détourner de Dieu. ... Dans ce monde, vous trouverez la détresse mais ayez confiance, moi je suis vainqueur du monde (la Très Sainte Vierge parlant de son Cœur Immaculé)".

Par mahona 13 juillet 2016 à 12 h 39

Reconnaître les signes des temps....Je regarde vers Rome....je regarde vers la Russie....la barque est vraiment ballotée....Pénitence! Pénitence! a dit la Vierge. Écoutons- la...elle nous placera dans l'arche de Noé ( le Christ Sauveur) .Que notre coeur demeure dans la paix.

Par Suze 13 juillet 2016 à 19 h 42

Intéressant ce passage du Jourdain que je ne connaissais pas et qui fait penser au passage de la Mer Rouge avec Moïse. Merci de nous l'avoir fait découvrir.

Par élisabeth 13 juillet 2016 à 9 h 01 Répondre à ce commentaire

"A nous d'en assumer la charge". Comme ils pèsent ces mots pour nous renvoyer à l'épaisseur de notre mortalité. Ce Dieu d'Amour qui nous sauve nous renvoie à la Patience infinie, chaque petit pas vers la Grâce nous conduit vers l'Alliance avec l'Eternel.
Mais comme elle est longue cette route, comme je trébuche O Très Haut, je suis la maladroite, aux yeux embués de larmes, le corps lourd et épuisé. J'ai l'impatience des enfants, ma foi toute neuve n'a que vingt ans, j'ai la passion incandescente des mystiques et l'âme brulante des révolutionnaires.
Père Sébastien me dit récemment avec justesse que l'on doit avancer comme une mère porte ses enfants, le plus petit qui ne sait pas encore marcher, il faut l'accompagner, ralentir le rythme et se soumettre corps et âme à cette autre volonté, même minuscule. Cette parole comme cette lecture aujourd'hui m'éblouissent et me renvoient à ma démesure, je ne peux tout accomplir aujourd'hui, j'ai cet immense désir de l'Amour de Dieu pour tout combler, tout résoudre sur terre, éteindre toutes ces souffrances. Comme il est merveilleux et douloureux d'attendre la Miséricorde infinie, nous devons la préparer patiemment, tisser une tapisserie d'amour en nous liant par la prière, en réconciliant tendrement un à un tous nos frères et soeurs, en nous réconciliant à nous-même...
Merci Frère Pascal et tous les Gracieux qui marchent de nous inviter sur ce chemin de paix, de sagesse et d'apprentissage de la patience. Que Dieu vous garde dans sa Lumière et sa Bonté. communion de prière.

Par Nathalie Henry 13 juillet 2016 à 8 h 34 Répondre à ce commentaire

Après le déluge , il y a les couleurs de l'arc en ciel symbole de l'alliance .... Que le Seigneur nous aide dans notre quotidien parfois difficile afin que le soleil se lève enfin ..... <<MISÉRICORDE>> ...... AMEN

Par Ninine 13 juillet 2016 à 8 h 27 Répondre à ce commentaire

Nul ne peut vraiment connaître les œuvres du Seigneur . Nous qui sommes
sans cesse en train de discuter un point , un détail , un avis , nous montre
que l'homme en cheminant seul , est bel et bien misérable .
L' arche de l'alliance , est devenue par la sagesse , notre église , et le Jourdain ,
le baptême , par Jésus , Le Chemin à suivre , par l'Esprit Saint , Un tout , qui est
dans cette Miséricorde de Dieu . L'humanité contre elle-même , l'humanité pour
Dieu . Im m'arrive de penser à ces Saints , du siècle écoulé , ceux qui mettaient
en pratique , La Parole , comme Saint François , et de le remettre dans ce siècle !
Comment serais - t 'il vu ! .; avec les raisonnements actuels ? Notre société banalise
de plus en plus , le côté ; sacré , voir même ridiculise prenant Jésus , pour mire .
Entre le vrai et le faux , c'est l'image qui est notre repaire , tout se joue , tout se
met en disposition de ce que l'on voit , entendons . Et le plus grand commandement reste
Tu aimera Le Seigneur Ton Dieu de tout ton cœur , et de toute ton âme ; et de toute ta pensée .
Ainsi ton prochain , devient non plus une image , mais un être rempli de toutes ces émotions
véridiques , qui regarde Le Chemin à suivre , pour faire la volonté du Père . La divine Providence
alors prends des allures multiples , pour conduire l'humanité spirituellement dans du "solide " .
C'est l'amour sous toutes ces formes , c'est la charité , la vérité , la justice ...Alors c'est vraiment
le Royaume de Dieu , qui s'approche entre l'âne et le Bœuf ; pour s'incliner , et dire Mon Seigneur
et Mon Dieu ....et le Pierre M 'aimes -tu , prends des allures divine en tout un chacun , en toute
simplicité de cœur , d'âme , d 'Esprit ...dans un Totus tuus , je vous salue ...Dieu est Amour infini .
Merci frère Pascal , je me laisse aller , dans cette image de Dieu , en Dieu , pour Dieu Trois fois Saint .
Assumer la charge ? On est plus fort ensemble , que seul ....Pour faire de ce Royaume , du solide .
Sursum corda ...

Par Fred 13 juillet 2016 à 7 h 49 Répondre à ce commentaire

L'arche: La première, a pénétré dans les eaux, et ouvre un passage au peuple, l'entrée de christ dans la mort nous frayé un
chemin nouveau et vivant, a présent nous traversons avec lui,sans plus connaître "L'amertume " merveilleuse garantie ,
de la sécurité du peuple, et pour nous ,la mort ne peut nous engloutir,christ s'y est tenu a notre place,notre prince de la VIE ,
Mon Dieu mon sauveur, tu a souffert et mort sur la croix, pour nous la délivrance, la vie,le bonheur, ..les eaux n'ont pu éteindre
le fleuve, n'a pu submergé, L"AMOUR FORT,comme la mort qu'il l'avait conduit dans ces flots afin de nous arracher.
Oui je peu dire, mort au péché, et je vis,non pas moi ,mais christ vit en moi ,
Dieu vivant, Dieu d'amour ,L'amour triomphe toujours ...

Rédempteur, fidèle, l'épouse -ici bas,soupir et t'appelle, viens, ne tarde pas,Alors ton Église sera dans ce jour,à jamais admis,
Aux "PARVIS D'AMOUR " ....petite serviteurs de la miséricorde

Par brig 13 juillet 2016 à 7 h 30 Répondre à ce commentaire

Merci frère Pascal, pour ceux très beaux textes d'aujourd'hui, je n'oublie pas, Dieu et Amour, et Miséricorde, fraternellement brig

Par brig 13 juillet 2016 à 7 h 36

Ce a quoi je tiens et que je retiens c'est l'Alliance c'est elle qui guérit tout

elle apporte un dénouement heureux c'est ma requête s.v.p.

Elle passe par la miséricorde de Dieu qui a pour seul appellation AMOUR MISÉRICORDE

C'est sa nature même d'être sauveur Merci Merci de soulever ces paroles de Dieu

qui réveillent notre confiance , notre foi.

Par Cécile Breton 13 juillet 2016 à 7 h 19 Répondre à ce commentaire

L'arche est vaisseau. Entre Noé et l'arche d'Alliance, il y a un autre vaisseau, la frêle embarcation qui sauve Moïse bébé des eaux. Moïse qui recevra les dimensions de l'arche et y fera placer la Loi.
Vaisseaux de vie que ceux-là. Et c'est bien le principe même de la vie que porte en son sein l’arche d’Alliance : celui qui sauve. Ce principe est une Personne, portée en chacun comme l'arche l’est par les prêtres. Lui qui met la Loi au cœur de l'homme, ce cœur qui devient son arche. L'arche cœur de l'homme, le cœur arche, est une image féconde pour les théologiens dès l'Antiquité, eux qui étudient aussi les rapports entre les dimensions de l'arche de Noé et celles données à Moïse et les lient à St Paul: "que le Christ habite en vos cœurs" pour comprendre "ce qu'est la Largeur, la Longueur, la Hauteur, et la Profondeur, vous connaîtrez l'amour du Christ" (Ep 3, 17).

Seul le cœur peut se faire assez large pour accueillir les dimensions de Dieu. Seul Dieu peut le configurer à ses dimensions, ce cœur réceptacle de la Loi. La Loi fut gravée dans la pierre, mais des cœurs de pierre, Dieu fait des cœurs de chair. C'est là qu'est gravée la vraie Loi. Là qu'elle prend chair et donne vie. Là que l'homme accueille Dieu en son sein et l'y laisse habiter, l'y laisse le transformer à la mesure de son amour.

"Dieu sauve" - Josué, Jésus. Avec le premier, le Jourdain se traverse à pied sec. Avec le second, c'est plonger avec lui en ses eaux qui fait passer chacun de la mort à la vie, en lui, par lui, avec lui. Lui qui dort au fond des barques et apaise les tempêtes. Lui qui marche sur les eaux et nourrit le pêcheur, qui sauve le pécheur. Lui qui a vaincu la mort et qui vit, en nous, pour nous.

Par Audrey 13 juillet 2016 à 7 h 17 Répondre à ce commentaire

Et grand merci, fr. Pascal, pour votre méditation si riche!
Belle journée à tous. Prières pour tous, avec tous (prenez soin de vous, Brig!)

Par Audrey 13 juillet 2016 à 8 h 24

L'accomplissement de tout ce que le Seigneur nous demande ....
Marcher avec lui , chaque instant de nos vies .
Témoigner de sa présence , en priant ardemment l'Esprit Saint de parler en nous.
Mettre au monde , Jesus , comme Marie nous l'a donné, en acceptant humblement ce que nous sommes et les viscissitudes de notre pèlerinage sur cette terre ....
Si tu ne retiens les eaux impétueuses des épreuves, ô Dieu d'amour, comment pourrions-nous marcher paisiblement vers le jour béni de la Rencontre.
Nous te louons, Seigneur pour ton alliance, en Jesus le Christ qui nous a donné sa Vie , LA VIE .

Par Nicole.B 13 juillet 2016 à 7 h 07 Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Bravo pour l'animation de ces pages que je consulte toujours avec beaucoup de joie.
Je voudrais vous signaler un point.
Dans la newsletter, la méditation est avant le texte (ce n'est pas le cas sur votre page web). Est-ce un problème technique ou est-ce voulu de votre part ?
Cela me perturbe en tout cas.
Très bonne journée.

Par Matthieu Douillet 13 juillet 2016 à 5 h 07 Répondre à ce commentaire

C'est que vous n'avez pas beaucoup de péchés sur la conscience. Moi, ce qui me perturbe ce sont mes péchés et ils sont aussi innombrables que les démons. Priez pour moi ! et pour bien d'autres et pardonnez mon impertinence

Par Michel (occitanie) 13 juillet 2016 à 15 h 07
voir tous les commentaires