Trois disciples

« Moi je suis le chemin, la vérité et la vie. » Jean 14,6

Le chemin, la vérité et la vie

Jean 14, 6-14

Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres.
Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Quand vous me demanderez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai.

Méditation

précédente suivante

Jésus, passeur, passant

Il est des hommes, des communautés aussi, gourous en tout genre qui se disent être la voie, la vraie. Il est des hommes qui prétendent qu’il faut venir à eux sans réserve et sans condition. Qui retiennent vers eux. Pour eux. Qui se prennent pour le tout, l’absolu. Ces hommes-là, ces groupes-là tuent la liberté, la conscience critique. Ils font taire la petite musique qui en soi murmure qu’il faut fuir, prendre ses jambes à son cou et ne plus se retourner. Mais Jésus alors ? Ne dit-il pas : « Je suis le chemin, la vérité et la vie ? »
Oui, mais toute la différence est justement là : car ce n’est pas vers lui qu’il mène, mais vers le Père. Ce n’est pas pour lui qu’il est la vérité, mais pour que les humains que nous sommes puissent connaître et chercher encore, avec leur intelligence et leur rationalité autant qu’avec leur cœur et leur sensibilité.
Et de quelle vie est-il le témoin ? Sinon de la vie donnée en faveur de tous. Non pour lui-même. Jésus est un passeur qui nous fait passer au-delà, vers l’intimité avec le Père.
Jésus est un passant qui ne retient personne, pas même ceux qu’il aime et qu’il verra partir lors de son arrestation au mont des Oliviers. Pas même sa mère ou le disciple qu’il aimait, quand, à l’heure de mourir, il les enverra tous deux vers l’avenir. Contrairement à tous gourous et autres voleurs de la générosité et de la foi sincères qui retiennent pour eux sous prétexte de servir Dieu, Jésus, lui, dilate le cœur et l’âme afin qu’ils avancent librement dans l’existence. Plus même, il affirme que nous ferons des œuvres plus grandes encore que les siennes.
Aucun gourou ne laisse son disciple aller au-delà de lui-même. Jésus si, car il ne compare pas. Il offre tout de lui-même et ne prend rien. Il donne. Redonne. Voilà « l’œuvre plus grande », la vie, notre existence, habitée de son esprit et à notre tour donnée et redonnée au monde afin qu’il vive.

Méditation enregistrée dans les studios de Radio Notre-Dame Paris

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

51 commentaires

Versets cles pour demontrer a qui en doutait encore qu'il est Dieu et qu'en finalite le chemin de Dieu part de lui pour en arriver a lui. Et que tous les hommes seront juges par lui et par ses Paroles

Par Michalet Christian Luc 8 février 2019 à 9 h 24 Répondre à ce commentaire

C'est magnifique, soeur Véronique, je ne me lasse pas de vous écouter, que cela me fait du bien. Que c'est beau ! oui, Jésus est un passant, un passeur, Il est passé en faisant le bien, en donnant, en se donnant.
J'ai pris le "train en route", si je puis dire. J'ai tout juste mis quelques lignes sur votre première méditation, car depuis une semaine je suis aux antibiotiques à cause d'une laryngite. Ce soir, je n'ai pas pu résister de venir m'unir à vous tous, ne serait-ce que pour lire vos commentaires. Ca fait du bien. Ca redonne du souffle. Ca requinque ! Merci.
Ils sont nombreux ces prophètes de malheur, ces gourous qui ne sont motivés que par la haine, l'intolérance, l'avidité et qui se prennent pour des dieux, qui se croient tout permis. Qui méprisent ceux qui sont différents, qu'ils pensent leur être supérieurs.
Malheur à eux qui séduisent la jeunesse et la mène vers la perdition. Quel contraste avec notre Jésus qui nous montre le chemin qu'il faut prendre pour aller vers le Père; il ne nous accapare pas, il passe, il nous laisse toute notre liberté. Il nous invite à le suivre pour notre bonheur, car il est le Chemin, la Vérité, la Vie. Il faut passer par Lui pour aller vers le Père.
Merci encore à tous. Bonne nuit, union de prière.

Par Marie Jeanne 13 janvier 2018 à 23 h 41 Répondre à ce commentaire

J'ai toujours bcp apprécié vos livres ainsi que votre style reconnaissable - et inimitable - entre tous. Merci à nouveau pour cette méditation si puissante et qui remet bien les choses à leur juste place : Jésus n'est pas un gourou !.. Il est Celui qui nous mène vers le Père, et qui nous laisse libres de le suivre ou pas..

Par Philippe J 13 janvier 2018 à 18 h 12 Répondre à ce commentaire

Je tenais juste à transmettre un immense merci à vous tous , et principalement à Sœur Véronique ...
Chacune de ses méditations me touche profondément ... pleines de bon sens , de sensibilité, de connaissance de la Parole et de l'être humain, et surtout reflétant la Grâce et l'amour du Père !
Encore merci et que Dieu renouvelle vos forces pour cette nouvelle année !

Par sylvianetorrini@hotmail.com 12 janvier 2018 à 7 h 56 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce temps de méditation, ou nous cotoyons Jésus dans la contemplation, , apprenons lentement a marcher dans ses pas, méme si nous ne reconnaissons pas toujours les signes qu'ils nous donne ,nous trébuchons pour mieux nous relever,malgré son calvaire, il vient relever chacun , accueillons toujours sa miséricorde avec humilité,il demeure aux cotés,de chacun d'entres nous qui le cherchons , le perdons, le retrouvons sans cesse,Il est le CHEMIN, la VERITE, la VIE, que sa lumière rayonne sur nos visage, et viennent habiter les coeurs

Par LAURENT Huguette 12 janvier 2018 à 7 h 42 Répondre à ce commentaire

Jésus est le chemin qui mène au Père, c’est ce chemin que je veux suivre. Je sais que Toi, Jésus, avec le Père ne font qu’un. N’as-tu pas dit « Qui voit le Fils voit le Père, » ? Nous sommes dans ce temps de Noël où nous fêtons Ta venue parmi nous Tu nous as apporté ta Lumière. Tourne ton Visage vers chacun de nous, réchauffe nos coeurs et nos âmes et que nos actes de chaque jour soient porteur d’un rayon de ta lumière pour nos frères. Loumad
Fait par Loumad

Par Madeleine AULANIER 11 janvier 2018 à 20 h 26 Répondre à ce commentaire

Bonsoir, Très très URGENT. Une maman Jennifer doit se faire avorter mardi prochain elle est enceinte de 2 mois 1/2. La maman ne veut pas elle pleure en permanence. Son mari Yoann lui fait des scandales ignobles pou l'obliger à se faire avorter. Le drame c'est qu' elle était enceinte il y a peu elle s'est faite avortée. Elle a un problème de vision en dehors de la maison dehors elle n'y voit pas très bien. Son mari et elle avait divorcé ils se sont remis ensembles. Ils ont 3 enfants. Merci pour vos prières. Union de prières

Par Frédérique Novelli 11 janvier 2018 à 19 h 26 Répondre à ce commentaire

Prions pour Jennifer et son mari et pour ce bébé qui voudrait naître et qui n'a rien demandé! Vierge Marie, ayez pitié de cette femme traumatisée qui ne veut pas tuer une 2 ème fois!

Par ricardo 13 janvier 2018 à 22 h 30

Merci Frédérique de nous faire part de ce drame. Nous ne pouvons que prier pour que ce petit enfant de Dieu puisse vivre.
Que notre Mère la Sainte Vierge lui vienne en aide.

Par Marie Jeanne 13 janvier 2018 à 23 h 53

Parfois, je suis comme saint Thomas : Seigneur je ne sais pas où tu vas, je ne sais pas le chemin, je ne connais pas la vie...
Seigneur je te pries de m'éclairer, de me montrer ton chemin, qui sera mon chemin et ainsi aller vers la vie, tavie éternelle...
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 11 janvier 2018 à 13 h 54 Répondre à ce commentaire

Tu es "le chemin, la vérité, la vie," Seigneur, nous voulons Te suivre chaque instant, par Ton Esprit saint nous savons que tu donnes à chacun force et courage! Merci pour toutes les grâces reçues.

Par MARIE 11 janvier 2018 à 11 h 30 Répondre à ce commentaire

Merci: se laisser habiter par l'Esprit, s'abandonner pour le laisser agir en nous, pas toujours facile....

Par claudemarie 11 janvier 2018 à 10 h 08 Répondre à ce commentaire

Il y a une phrase dans les Evangiles qui dit " Lorsque je reviendrai, est ce que je trouverai la foi dans le monde". Prions. Odile

Par Odile 11 janvier 2018 à 8 h 12 Répondre à ce commentaire

J'ai aimé la méditation,oui, mais je me demande, est-ce à cause de notre manque de foi que nous ne pouvons pas faire la paix dans le monde?

Par Carmen 11 janvier 2018 à 3 h 11 Répondre à ce commentaire

Heureuse de vous retrouver, Brig, Fred, Audrey, Paul et vous tous, internautes et bien sûr l'équipe de "Marche dans la bible,
je souhaite à chacun une heureuse et sainte année 2018 !
La phrase que je retiens ce jour est "Jésus est un passant qui ne retient personne, pas même ceux qu'il aime"
et "Jésus dilate le cœur et l'âme afin qu'ils avancent librement dans l'existence".
Cela est une grande preuve d'amour, Jésus laisse la liberté à chacun de le suivre sur le chemin. Ainsi qu'une maman doit laisser partir ses enfants vivre leur vie, par amour pour eux, par respect de leur liberté.
Cela n'a rien à voir avec un gourou, qui ramène à lui des personnes qui se laissent influencer par sa personnalité, et qui les privent de cette liberté. Enfin, ceci n'est que mon humble avis, à chacun sa propre sensibilité.
Union de prière avec tous.

Par monette 10 janvier 2018 à 23 h 54 Répondre à ce commentaire

Merci, je n'avais jamais vu cette phrase dans ce sens. Le chemin au lieu d'être long, paraît plus facile.

Par Texier 10 janvier 2018 à 23 h 48 Répondre à ce commentaire

Jésus marche vers la maison du père, il marche vers Dieu qui n'est qu'amour!
Pour marcher vers Dieu Jésus lui offert sa vie et à accueilli l'amour en lui
"Je suis dans le père, et le père et en moi"
Pour marcher vers le père, Jésus a aussi semé l'amour accueilli,autour de lui
"Si vous ne me croquer pas,croyez du moins à cause des oeuvres elle meme"
Pour marcher vers Dieu,nous pouvons donc nous appuyer sur Jésus avec confiance,nous pouvons l'imiter,aimer son prochain, accueillir, l'esprit saint, prier,aimer sont prochain,donner et donner encore,car le chemin de Jésus vers Dieu est VRAI!....unie dans la prière

Par Brig 10 janvier 2018 à 22 h 12 Répondre à ce commentaire

PS: L'église en détresse reste une réalité , de par le monde , des gens souffrent , sont martyrisés , et sont dans l'exode .
Des familles compte sur .....Les biens portants ; quels que soient le nom utilisés pour désigner , un malfaiteur , un menteur ,
un tricheur , un traître , un faux prophète , les faits sont violents .
Brigitte , désolée , mais Jésus est Le Verbe de Dieu fait Chair , rien à voir avec un gourou .C'est "le passeur , unique , le seul Chemin . J'ai beaucoup de respect pour les autres religions , et m'y intéresse , pour simplement en savoir plus , mais surtout
pour mieux savourer , la richesse de La Parole , des Saintes écritures . Chacun selon sa foi , apprends un enfant et il ne s'en détournera jamais . De nos jours le "bouquet et sans frontières , les choix multiples , et l'on voit bien des dérives partout .
Puis qui sait ! toutes ces religions sont aussi un moyen de tester notre foi , notre fidélité , car on croit que l'herbe est plus verte ailleurs .Reste fidèle au Seigneur me revient ,ainsi faisant on ne risque pas de rencontrer des lions affamés .Pour nos enfants , il est très important d'avoir comme exemple :la fidélité en toute simplicité de coeur .

Par fred 10 janvier 2018 à 20 h 31 Répondre à ce commentaire

Tout à fait , Jésus nous laisse la liberté et nous donne la paix par son Esprit-Saint.
Merci Seigneur de nous avoir donné la liberté et d'avoir créé le monde à ton image.

Par Georges 10 janvier 2018 à 17 h 02 Répondre à ce commentaire

j'ai été surprise par le sujet de la méditation, j'avoue que je sais qu'il y a des personnes qui usent de stratagème pour utiliser
les personnes en quête de réponses et de spiritualité, bien des personnes se sont retrouvés emprisonner par ces sectes ou gourous, mais pour moi ce site s'adresse déjà à des personnes qui croient en dieu (père fils et saint esprit) ;
d' où ma surprise !
pour moi chrétienne, je sais que dieu nous laisse faire notre chemin et nous attends derrière la porte de notre coeur.
il nous laisse le libre choix d'aller vers lui et de cheminer avec lui. il ne demande rien, c'est lui qui nous donne son amour
et c'est avec cet amour que nous nourrissons notre foi. à chaque eucharistie il nous nourrie, il écoute nos prières, nous apporte les réponses, nous aide à surmonter les difficultés du quotidien et nous prépare pour la vie éternelle.

Par leelou 10 janvier 2018 à 16 h 46 Répondre à ce commentaire

Merci Seigneur.... Tu m'as laissé cheminer... Tu as guidé mes pas sans que je sache... Mes "réussites ???... je me les attribuaient ?..; alors que Tu m'avais pris par la main et c'était Toi qui discrètement dans ces chemins tortueux de la vie me conduisais ...tel un berger...
Dans mon orgueil... Tu m'as laissé de nombreuses fois franchir la "ligne jaune".. . "Combien de fois me demandait mon confesseur ?..."
OUI, Tu es bon et... patient Seigneur... MERCI

Par breizh 10 janvier 2018 à 14 h 49 Répondre à ce commentaire

Bonjour Paul ('Belgique).
Je suis heureuse de voir votre "découverte" si simplement partagée. C'est important pour nous de voir dans le concret
quelqu'un que touche en profondeur la Parole de Dieu. Oui Elle est vivante et "fait ce quelle dit". Peu importe la manière dont on l'exprime à notre tour pour les autres. Elle fera son chemin certainement chez plusieurs d'entre nous, et certainement dans mon chemin de conversion et de transparence. Dieu est Vivant. Ecrire à des inconnus est nouveau pour moi, mais c'est une réponse à la grâce qui passe! !

Par marmonette 10 janvier 2018 à 14 h 25 Répondre à ce commentaire

Bonjour, Marmonette,

je vous remercie vraiment pour votre commentaire.
Oui, la seule chose importante pour moi
et d'essayer de nous réjouir ensemble
de la présence du Fils parmi nous.
Et vous avez raison : envoyer sa pensée à des gens que l'on ne voit pas
n'est pas toujours, pour moi non plus, une chose aisée.
Mais j'y gagne - assez souvent - quelque chose
par le petit temps bien nécessaire
de méditation et parfois de prière qui précède l'écriture.

Bonne nuit

Par Paul (Belgique) 10 janvier 2018 à 20 h 49

Même si j'apprécie vraiment les méditations de soeur Véronique, je trouve dommage qu'un mot soit mesinterprete. Le mot "gourou' ne signifie rien d'autre, au départ que ce que vous nous dites de Jésus. N'est un véritable gourou, en Inde, que celui, ou celle, qui conduit son disciple vers lui même et vers Dieu. Jésus est un vrai gourou, "le" vrai gourou, si on préfère. Bien sur qu'il en existe de faux! C'est un peu comme les faux prophètes. On ne dira pas qu'il faut se méfier des prophètes, mais de ceux, et ils existent dans toutes les religions et toutes les voies, qui font de leur mission un pouvoir. Pourquoi deformons nous le sens des mots?
Bon, excusez ma réaction. Merci encore de vos commentaires.

Par Brigitte Brugni 10 janvier 2018 à 13 h 15 Répondre à ce commentaire

Conduis-nous là où nous craignons d'aller
Auteur : Jean Grou

Par ton Esprit,
Seigneur Jésus,
conduis-nous là où nous craignons d'aller.
Calme nos mers agitées, dissipe nos brouillards,
éclaire nos chemins sombres, comble nos vides,
éveille nos coeurs endormis.
Seigneur Jésus,
fais-nous dire ce que nous craignons de dire.
Habite nos mots, fais germer en nous ta Parole,
ouvre nos lèvres, qu'elles dénoncent la haine,
et qu'elles chantent ton Amour.

Par Partage 10 janvier 2018 à 12 h 33 Répondre à ce commentaire

Merci soeur Véronique de m'avoir fait connaître les chemins du Père par votre méditation,qui m'a fort nourrie .
Jésus est vraiment le passeur il nous laisse libre arbitre de notre vie à choisir si l'on veut suivre le chemin pour aller vers le Père. Il nous dit aussi qu'il n'est pas le Père mais qui l'a vu à vu le Père, vraie dualité .
Jésus est un passant il ne retient personne , il agit va même se livrer à ses bourreaux pour nous sauver. Nous donner la vie ainsi qu'à notre tour, suivons ses pas , ce chemin qui conduit vers le Père n'est pas autre que l'amour.
Eliane Dogué

Par Dogué 10 janvier 2018 à 12 h 27 Répondre à ce commentaire

Merci Sœur Véronique de mettre au point Jésus,son ministère tourné vers le Père ,complètement désintéressé et les gourous qui ne laissent aucune liberté à leurs disciples et rapportent tout à eux même.
Ils sont tellement dangeureux tant leurs discours sont faciles!

Par Geneviève 10 janvier 2018 à 11 h 55 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette belle méditation!
Jésus est un passant qui ne retient personne,
il est aussi un passeur qui ne retient personne!

Par aneth 10 janvier 2018 à 11 h 53 Répondre à ce commentaire

Une méditation qui me parle profondément au coeur.
Oui, j'ai eu à faire à une personne qui ne me permettait pas d'exister !...
A une personne qui ramenait tout à elle et qui écrasait.
Merci Jésus d'être le chemin, la vérité et la vie qui nous conduit au Père.
Avec toi, on respire !....
Dilate-mon coeur !....

Par FAVIER Odile 10 janvier 2018 à 11 h 49 Répondre à ce commentaire

Merci Véronique pour cette belle méditation " Je suis la chemin la vérité et la Vie" ces paroles de aident à cheminer chaque jour vers le Père
Vous nous aidez par vos méditations profondes

Par Renee Kirsch 10 janvier 2018 à 11 h 27 Répondre à ce commentaire

Belle méditation, soeur Véronique ! Merci pour cette vérité sur les gourous et les soit-disant hommes de Dieu.
"Contrairement à tous gourous et autres voleurs de la générosité et de la foi sincères qui retiennent pour eux sous prétexte de servir Dieu, Jésus, lui, dilate le cœur et l’âme afin qu’ils avancent librement dans l’existence. Plus même, il affirme que nous ferons des œuvres plus grandes encore que les siennes.
Aucun gourou ne laisse son disciple aller au-delà de lui-même. Jésus si, car il ne compare pas. Il offre tout de lui-même et ne prend rien. Il donne. Redonne."

Que Jésus vienne en aide à tous ceux qui les suivent et se dépouillent pour eux.

Bonne, Heureuse et Sainte Année 2018 ! Amour, Paix, Joie et Bonheur !
Que le monde respecte et écoute le Pape, premier Vicaire de Jésus-Christ sur terre.
Que Dieu bénisse le monde ?

Encore merci !

Par AATBA 10 janvier 2018 à 11 h 17 Répondre à ce commentaire

Non aux Gouroux!
Vive Dieu qui a besoin de Nous Et Nous laisse la Liberté
Sœur Véronique vous êtes Pour Nous un souffle de Vérité !
Merci,Merci

Par Delon Colette 10 janvier 2018 à 10 h 55 Répondre à ce commentaire

PS : pour faire écho à ce que dit Sr Véronique sur les gourous, je me rappelle avoir assisté, quand j'étais beaucoup plus jeune, à un cycle de formation spirituelle organisée par une association, maintenant classée comme une secte. Le contenu était de grande qualité (je veux dire ce n'était pas fumeux), mais c'était l'aboutissement qui n'allait pas : il fallait se dévouer au développement de l'association, pour rendre ce qu'on avait reçu. Or, dans les vraies formations spirituelles, le choix est laissé aux gens, perce que le service est quelque chose de très personnel, en fait, c'est même la manifestation de la liberté de chacun. En fonction de mes affinités, je peux décider de soutenir telles ou telles causes, mais c'est toujours du service au monde. Comme je tiens à ma liberté, je n'ai pas poursuivi avec cette association !

Par Antoinette G 10 janvier 2018 à 10 h 48 Répondre à ce commentaire

Mon Dieu,

je dépose devant Toi la dureté de mes certitudes.
Tu sais comment je les ai construites,
à partir des joies et des peines de ma vie.
Tu sais aussi que je les ai parfois nourries
avec des paroles de sagesse glanées ici et là,
ou avec les textes de notre tradition chrétienne.

Bien souvent, je me laisse entraîner
par ce trésor bien rempli de mes pensées,
si belles soient-elles ! -
pour juger les agissements de mes frères.

Je reconnais qu’au même moment, chers amis,
il m’arrive parfois d’être si inquiet …
… de savoir ce que l’on pense de mes pensées... !
" Que pensent-ils de ce que j'écris ? Suis-je dans le bon ? "

Même Toi, Seigneur Jésus, - le Fils de Dieu ! –
Tu as dit à la femme : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Seul Dieu est bon ».

Comme nous le rappelle aujourd’hui Sœur Véronique,
Tu me demandes de déposer cette valise de questions inutiles
et de partir à Ta suite, avec Toi, Présent au milieu de nous.

Tu ne nous proposes pas la paix à la façon du monde.
Tu ne nous proposes pas non plus la croix.

Mais Toi seul nous as donné Ta paix
celle de l'Amour et du Pardon,
pour pouvoir porter notre croix ensemble.

Bonne journée, vraiment.

Par Paul (Belgique) 10 janvier 2018 à 10 h 46 Répondre à ce commentaire

BRAVO pour votre méditation soeur Véronique : Je prie pour qu'elle soit entendu par eux qui ne connaissent pas le Christ.

Par Anne 10 janvier 2018 à 10 h 33 Répondre à ce commentaire

En ce moment, je suis inondée de mails de relance, provenant de gens qui "font leur beurre" avec la spiritualité. Je ne dis pas qu'ils n'aient pas de bonnes intentions : ils croient certainement en leurs produits (livres, conférences, formations). Mais à partir du moment où c'est du commerce, pour moi, cela les déconsidère. En effet, les promesses merveilleuses que si j'achète ce qu'ils vendent (tarif promotionnel à l'appui), ma vie en sera changée... et bien, c'est de la publicité, qui comme chacun sait, est souvent trompeuse. Je dois me rappeler que Dieu est le seul sauveur, en la personne de Jésus. Et l'eau de la vie est donnée gratuitement, à qui fait l'effort d'ouvrir son coeur et d'utiliser son intelligence.
Cela ne veut pas dire non plus que je n'ai pas à soutenir de mes dons, en nature ou argent, l'Eglise et les associations qui se consacrent au service de l'humanité et du monde. Mais c'est pour apporter ma participation, non dans l'espoir fallacieux d'être prise en charge. Mes problèmes ne pourront être réglés que dans mon alliance avec l'Esprit en moi. Si je vis pour Dieu, je vivrai par Dieu. C'est réconfortant de croire que Jésus n'est pas venu pour les justes et les bien-portants, mais pour les malades et les pécheurs.

Par Antoinette G 10 janvier 2018 à 9 h 40 Répondre à ce commentaire

un immense Merci pour vos commentaires que je diffuse soit à des catéchumènes soit à des personnes qui se posent des questions sur dieu sur marie ,sur Jésus mille Mercis

Par thiebaut 10 janvier 2018 à 8 h 39 Répondre à ce commentaire

En écoutant ce passage, nous comprenons combien les cœurs sont "lents à croire"! Car Jésus a déjà insisté sur sa relation à son Père:" Il y a moi et Celui qui m'a envoyé";"si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi le Père"; "Je dis ce que le Père m'a enseigné et Celui qui m'a envoyé est avec moi; il ne m'a pas laissé seul parce que je fais toujours ce qui lui plait"; "Moi et le Père , nous sommes un"; "le Père est en moi et moi dans le Père, qui m'accueille , accueille Celui qui m'a envoyé"...C'est dire la difficulté à saisir l'inconnaissable!Bien que vivant à ses côtés, des hommes sont encore "empêchés de voir" qui est vraiment Jésus! Alors, pour nous? qu'en est-il aujourd'hui? les questions posées par Jésus sont sans doute pour nous aussi: "ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi"? où en sommes-nous dans cette question? quelles œuvres réalise t-il dans nos vies? Esprit-Saint, éclaire l'intelligence de nos cœurs pour nous aider à comprendre où est le vrai chemin, la vie qui grandit, qui libère; où est la vraie joie?
Merci sœur Véronique pour cette méditation qui nous met en garde contre toute forme d'oppression, d'erreurs de discernement, pour que nous "cherchions" encore, inlassablement." Jésus offre tout de lui-même et ne prend rien; il donne, redonne" dites-vous. Jésus n'est pas un "gourou", il veut pour nous la Vie , pleinement.

Par Emma 10 janvier 2018 à 8 h 23 Répondre à ce commentaire

MERCI soeur Véronique pour cette belle méditation dans laquelle je me retrouve bien.
Oui cheminer avec Jésus c’est dilater son cœur, c’est faire l’expérience de la liberté des enfants de Dieu, c’est vivre largement dans le Souffle de Vie pour être en Vérité avec soi-même et avec les autres.
Belle journée à tous !
Colette

Par Guillot Colette 10 janvier 2018 à 8 h 22 Répondre à ce commentaire

très beau texte! vive la "petite musique"

Par Vincent 10 janvier 2018 à 8 h 22 Répondre à ce commentaire

Dieu est en nous en chacun de nous, avec nous il nous accompagne et fais des oeuvres que nous pouvons regarder ,aprés
Je rend Gràce
belle journée

Par jnc 10 janvier 2018 à 7 h 32 Répondre à ce commentaire

Le Père qui demeure en Jésus "fait ses propres œuvres", ces œuvres que chacun peut faire, dit Jésus, et plus encore, s'il croit en lui. Peut faire par lui : œuvres demandées en son nom. Lien qui nous fait entrer dans la grande chaîne, la grande circulation du don. Bénédiction venue du Père et qui, comme Jésus, retourne à lui.
"De même que la pluie et la neige descendent des cieux et n'y retournent pas sans avoir arrosé la terre, sans l'avoir fécondée et l'avoir fait germer pour fournir la semence au semeur et le pain à manger, ainsi en est-il de la parole qui sort de ma bouche, elle ne revient pas vers moi sans effet, sans avoir accompli ce que j'ai voulu et réalisé l'objet de sa mission." (Is 55, 10)
N'est-elle pas Jésus, cette parole féconde qui se fait pain à manger? N'est-elle pas chacun de nous qui l'entendons en vérité? Lui offrons nos cœurs, nos vies, pour se réaliser?
"Passeur" de vie, "passant" inlassable de nos chemins qui sont siens, nous ouvrent à une vie plus grande, en lui, avec lui, par lui, Jésus. N'est-il pas cette liberté dont Paul Eluard disait "Je suis né pour te connaître / Pour te nommer" ? N'est-ce pas notre chair en laquelle tu écris ton nom, Seigneur, en laquelle tu t'écris : Liberté.

Merci sr Véronique pour cette méditation magnifique!
Pensées et prières pour tous, et avec tous.

Par Audrey 10 janvier 2018 à 7 h 27 Répondre à ce commentaire

Merci soeur Véronique ,
ces gourous sont des voleurs , ils font partie de ceux qui tue l'Esprit .
Notre secours est dans le Nom du Seigneur , pourtant bien des innocents deviennent des victimes , croyant servir Dieu .
C'est pour que nous soyons libres que Jésus est venu annoncer et accomplir par amour de la vérité , puisque Dieu est
amour , Il épanoui ,Il ouvre l'esprit , le coeur , l'âme .
J'ai connu bien des gens sous l'emprise de gourous , et je me suis pas retirée en arrière pour dire ; c'est Faux .Il est de notre
devoir dans ce que nous vénérons , adorons ,d'oser , même si les conséquences sont des crachats , des insultes , car derrière
chaque victimes , il y a une famille des enfants en danger !
Témoigner c'est n'est pas renier , renier c'est rien faire , c'est comme tuer l'esprit .Puis quand on aime Dieu , c'est Lui qui prends en main , bien des communautés par peur de scandales , par peur du pouvoir acquis de certaines sectes , se taisant crée un abîme .La vie donnée en faveur de tous , non pour servir d'esclaves , mais bien Dieu , sans forcement faire ceci , cela , c'est le coeur qui parle , c'est la bouche qui exprime ce que l'Esprit Saint qui par la grâce de la passion , nous
donne de comprendre , la pauvreté , la misère par manque de compréhension , la religion sans approfondissement peut
être et hélas l'est , , un véritable chemin d'enfer .
Prions l'amour du Christ qui surpasse toute connaissance dans l'unité du Saint Esprit,car Dieu se laisse trouver .

Par fred 10 janvier 2018 à 7 h 23 Répondre à ce commentaire

Prière de ce jour, bonne journée.

Par Florine 10 janvier 2018 à 4 h 59 Répondre à ce commentaire

La méditation de ce jour, bien que bien détaillée, ne m'apparaît pas évidente de compréhension.

Par Florine. 10 janvier 2018 à 4 h 56 Répondre à ce commentaire

Le prisme présente multiples facettes, il en est de même pour l'homme, des paroles qui vont à l'encontre de leurs actions.

Jésus, lui, n'avait pas ce travers, mais il en est mort, crucifié par des humains incroyants, incultes de toute droiture.

Par Allergique 10 janvier 2018 à 4 h 47 Répondre à ce commentaire

Jean est le plus mystique des évangélistes, donc difficile à comprendre. Je crois en la Trinité, Dieu source de vie, Dieu en moi, Dieu entre nous. La vérité, la justice et l'amour, valeurs indissociables l'une de l'autre, unité sans cesse recréée...Mais la question est : "Est ce que j'en vis ?". Ou, en reprenant les mots d'Audrey, est-ce que je vois ce que fait Jésus dans ma vie ?Sans doute pas, mais ce doit être comme la graine qui germe dans l'obscurité, invisible mais à l'oeuvre en moi.

Par Antoinette 12 janvier 2017 à 16 h 38 Répondre à ce commentaire

Il faut prendre le temps, par périodes, pour revoir le déroulement de notre vie. Et c'est à moment-là que je m'aperçois que , oui,
Jésus était bien à mes côtés, Il m'a fait rencontrer de belles personnes, et aussi pouvoir partager fraternellement et en confiance nos joies et nos épreuves.
C'est bien là le vrai chemin.
Merci Audrey, union de prière !

Par monette 12 janvier 2017 à 14 h 43 Répondre à ce commentaire

Il est difficile de reconnaître que les événements de notre vie, n'arrivent pas toujours par hasard. Tendre l'oreille, fermer les yeux et prier le Seigneur, dans les moments difficiles ou heureux apportent souvent réconfort sagesse apaisement pour affronter l'avenir.
Sans Toi Seigneur, la vie est obscure. Je te remercie pour Ta lumière qui m'éclaire sur mon chemin d'espérance, d'amour et de partage. Amen

Par chantal 12 janvier 2017 à 7 h 44 Répondre à ce commentaire

"Suis-moi". Et Philippe a suivi Jésus. "Vous verrez". Et Philippe a vu Jésus nourrir la foule qui venait à lui. Il l’a vu guérir, ramener les morts à la vie. Il a partagé sa vie. Et il n’a pas compris ce que ses yeux ont vu. Pas vu, réellement. Le Fils et le Père sont un. Indissociables. Comme est indissociable toute action de l’homme ancrée en Dieu, de Dieu qui habite en lui.

"Tu fais ta demeure en nous, Seigneur," scandait le chant qui a accompagné tout notre Avent. La rencontre est échange, communion, "vous demanderez", "je le ferai". Nous, pauvres bicoques bringuebalantes, aux fenêtres aveugles mais aux mains qui se tendent, aux cœurs qui attendent, qui crient, qui supplient. Aux cœurs qui, malgré tout, plus fort que tout, espèrent.

Philippe n’a pas vu. Voyons-nous toujours ce que fait Jésus dans nos vies ? Le voyons-nous tout de suite ? Je ne le crois pas. Il m’a fallu plus de trente ans pour voir la grâce qui me fut un jour faite, la grâce d’un chemin qui menait à Lui. Pour commencer de le voir, à dire vrai, seulement. La richesse du chemin se dévoile en le parcourant, en marchant avec Celui qui l’ouvre, Celui qui l’offre, et s’offre, Lui qui est ce chemin.
Alors, ce matin, me vient cette prière. Apprends-moi, Seigneur, je t'en prie, à te voir dans ma vie.

Prières ce matin pour tous ceux qui souffrent, Brig, Monette, et tant d’autres. Que notre présence à tous, ici, soit chaleur dans nos vies.

Par Audrey 12 janvier 2017 à 7 h 00 Répondre à ce commentaire

Je reprends votre phrase, chère Audrey, pour chacun de nous:
Apprends-nous, Seigneur, à te voir dans nos vies.

Seigneur, nous avons confiance en Toi.

Père, Fils et Esprit ouvrez nos yeux à votre Lumière à chaque instant, joyeux ou douloureux de notre vie. Amen

Par MARIE 12 janvier 2017 à 11 h 33
voir tous les commentaires