Moïse

« Dieu vit qu’il avait fait un détour. » Exode 3,3

Le buisson ardent

Exode 3, 1-7

Moïse était berger du troupeau de son beau-père Jéthro, prêtre de Madiane. Il mena le troupeau au-delà du désert et parvint à la montagne de Dieu, à l’Horeb.
L’ange du Seigneur lui apparut dans la flamme d’un buisson en feu. Moïse regarda : le buisson brûlait sans se consumer.
Moïse se dit alors : « Je vais faire un détour pour voir cette chose extraordinaire : pourquoi le buisson ne se consume-t-il pas ? »
Le Seigneur vit qu’il avait fait un détour pour voir, et Dieu l’appela du milieu du buisson : « Moïse ! Moïse ! » Il dit : « Me voici ! »
Dieu dit alors : « N’approche pas d’ici ! Retire les sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sainte ! »
Et il déclara : « Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob. » Moïse se voila le visage car il craignait de porter son regard sur Dieu.
Le Seigneur dit : « J’ai vu, oui, j’ai vu la misère de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu ses cris sous les coups des surveillants. Oui, je connais ses souffrances.

Méditation

précédente suivante

Tours et détours

À tous points de vue, j’avais raté ma vie. J’étais prince d’Égypte et me voilà devenu gardien de moutons. Je vivais dans des palais et maintenant je dors dans une tente. J’étais puissant et depuis ma fuite d’Égypte, je ne suis plus qu’un migrant, un errant. J’ai cherché moi-même à faire le salut de mon peuple, le peuple des Hébreux, et je n’ai abouti qu’au meurtre. Désormais j’attends la mort, dans ce désert, rejeté et loin des miens.
Sur mon chemin ordinaire, j’ai vu la puissance humble d’un feu qui brûle sans se consumer. J’ai cessé de regarder ma vie consumée par le feu de ma colère et j’ai fait un détour vers l’extraordinaire. Dieu me vit. Il m’attendait pour m’adresser sa parole.
Dieu est le Dieu de mon père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob. Oui, je suis de ce peuple des Hébreux et leur Dieu est mon Dieu.
Ce peuple dont Dieu a vu la misère et a entendu les cris sous les coups des surveillants, ce peuple dont Dieu connaît les souffrances, ce peuple auquel j’appartiens et vers lequel je suis maintenant envoyé.
Je suis le bon berger, car Dieu a fait de moi aujourd’hui le berger de son peuple. Je ne suis plus un étranger, car Dieu a fait de moi aujourd’hui le chef de mon peuple. Je suis plus puissant que tous les princes de la terre, car Dieu est le seul roi, le seul sauveur, et il a fait de moi aujourd’hui son messager. Je n’attends plus la mort dans ce désert, mais je conduirai mon peuple vers la terre promise, à travers le désert ».

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours S. Martin

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

61 commentaires

Merci Seigneur!

Par Nozil Michel 18 juillet 2017 à 21 h 03 Répondre à ce commentaire

Chère Brig,
A l'Eucharistie de ce jour, j'ai demandé à Jésus de vous prendre et vous cacher dans son côté ouvert...ainsi en sécurité , quoiqu'il vous arrive, vous vivez. Chaque jour depuis que vous fréquentez les blouses blanches, j'intercède auprès de Marie en priant le chapelet pour qu'elle vous enveloppe de sa protection. Priez aussi pour celles et ceux qui partagent votre foi. Courage et persévérance.Affection et tendresse.

Par Suze 18 juillet 2017 à 17 h 16 Répondre à ce commentaire

Egypte, terre d'exil. Terre de survie, en son temps. Il n'en était pas d'autre possible. Egypte, terre de souffrance dont monte les cris de ceux qu'elle a asservis. N'en est-il pas ainsi de tous ces lieux - fussent-ils de l'esprit - que nous avons un jour rejoints, parce qu'il n'en était pas d'autre possible, parce qu'il en allait de notre survie, et qui nous emprisonnent? Lieux de solitude. Et la chair qui crie quand la voix ne peut pas. Et le corps qui parle quand les mots ne viennent pas.
"J'ai vu," dit Dieu à Moïse, "et j'ai entendu". "Oui, je connais ses souffrances." Nos souffrances. Oui, elle est sainte la terre où Moïse reçut ces mots. Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob, Dieu de Moïse dans la rencontre qui s'amorce. Dieu de chacun. Il n'est pas d'exil dont on ne revient, pas de servitude dont on ne peut briser les liens. Dieu appelle à la rencontre, dans son feu ardent qui ne consume pas, qui ne réduit pas l'être au néant, d'être là, en sa présence. Dieu qui voit et entend la souffrance et qui, avec lui, promet la libération.
"Me voici," dit Moïse, appelé par son nom.
Me voici, Toi qui m'as appelée par mon nom. Qui t'appelles toi, lui, elle, chacun d'entre nous. Vraiment elle est sainte la terre sur laquelle nous nous tenons.

Par Audrey 18 juillet 2017 à 7 h 28 Répondre à ce commentaire

Que pensez-vous des interprétations de la torah qu'on trouve dans "Le Fil de Pénélope" d'Emmanuel d'Hooghvorst? (Beya Editions)

Par Pr S. Feye 15 février 2017 à 20 h 44 Répondre à ce commentaire

Après le meurtre de l'égyptien Moise vécut 40 ans en exil, humble gardien de brebis, 40 ans à regarder le soleil se lever et se coucher, 40 ans à écouter le silence des pierres du désert, 40 ans à marcher sur une terre aride et sèche, 40 ans d'une vie silencieuse et cachée.La colère en lui s'était consumée depuis longtemps.... Mais le désir brûlant de se libérer et de libérer son peuple étais toujours là.Un jour il emmena son troupeau au-delà du désert, et parvint à la montagne de Dieu, le mont Horeb. Et là ce fut la grande rencontre: "ce buisson qui brûlait sans se consumer" Moise avait près de 80 ans! Mais ce buisson qui brûle sans se consumer n'est-il pas le reflet du propre coeur de Moise, le reflet de notre propre coeur? Un buisson c'est sec, c'est épineux, c'est rébarbatif mais c'et aussi prêt à s'enflammer à la moindre étincelle ! et là l'étincelle viens de Dieu!, du Feu de Dieu! un Feu qui ne consume pas, un Feu que rien n'alimente, , que rien n'éteins, un Feu immuable, constant , déterminé qui purifie, rajeunit, rafraîchit. Porteur de la flamme divine, âgé de 80 ans Moise est maintenant prêt à accomplir sa mission...Rendons grâce à Moise qui toujours aspire et porte l'espérance au-delà de tout et contre tout....
qui nous dit qu'il n'y a d'âge pour se mettre en marche vers la terre promise..Rendons grâce à Dieu!

Par Ida 3 septembre 2016 à 15 h 52 Répondre à ce commentaire

Hello Frère Nicolas !
Que de paradoxe pour Moïse, néanmoins il garde confiance au DIEU Créateur, d'Abraham, d'Isaac & de Jacob. La manifestation de DIEU au buisson ardent l'a métamorphosé, c'est un autre homme prêt à accomplir sa mission, faire sortir le peuple hébreu de l'esclavage et le conduire en Terre Promise.
Moïse est la figure de JESUS, la lumière qui jaillit du buisson et l'étoile éclatante qui conduit les bergers & les mages à la crèche. Quelle merveille, DIEU est vraiment AMOUR.
Soyons unis et prions les uns pour les autres.

Par Colette 29 juillet 2016 à 23 h 13 Répondre à ce commentaire

merci beaucoup que Dieu lui même vous comble de tout c est grâce

Par Michel MBENTY 23 juillet 2016 à 20 h 27 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas Burle , très belle méditation...... Vivre notre destin comme un mystère, reconnaître la signification de notre vie, faire grandir notre Foi .... Dans la bible, Dieu nous y parle....grâce aux épreuves, qui fut pour moi, une expérience de vie, je comprend mieux ce qui est essentiel, .... c'est " Dieu, " il est notre force, tout est don de Dieu..... car pour moi tout ce que Dieu a crée est bon , avec Dieu, je me sens en sécurité ..Merci mon Dieu. .Rita

Par Rita Giuliani 2 juillet 2016 à 14 h 02 Répondre à ce commentaire

Avec Dieu on gagne tout n'ayons pas peur de tout perdre pour le suivre....Nous sommes tous en mission sur cette terre comme Moïse !!!Seigneur aide nous à être de bon guide pour nos frères Amen!!!

Par Marie-Noëlle HONORE 1 juillet 2016 à 19 h 33 Répondre à ce commentaire

Pourriez vous m'aider comment faire : je veux écouter la méditation ou la lecture. je clique sur écouter mais ça revient aux textes seulement. Merci pour votre aide. Danièle

Par RASOLOARIVONY Danièle 1 juillet 2016 à 18 h 03 Répondre à ce commentaire

Quel beau texte. Moïse accepte la volonté de Dieu de conduire son peuple vers la terre promise. Dieu nous parle et nous ne l'écoutons pas toujours car nous pris dans le travail quotidien. Faisons silence et écoute Dieu qui nous parle et osons le suivre.
Anne-Marie

Par DUVIVIERS 1 juillet 2016 à 11 h 09 Répondre à ce commentaire

" Dieu a fait de moi.............."

Qu'Il continue à me modeler.

Par mic 1 juillet 2016 à 0 h 09 Répondre à ce commentaire

Pour moi, ce texte, semble écrit pour moi ! Non, je n'ai pas tué, mais le péché me colle à la peau Moïse, lui défendait un frère il était écoeuré de ce que ses "adoptants" faisait à sa race ! Dieu veut agir avec notre faiblesse. Moïse en fuite et nous pécheurs. Il nous demande de parler à son peuple. Moïse disait ne pas savoir parler, et moi je dit souvent "Mais je ne sais pas convaincre ! Me demande-t-il vraiment de convaincre ? Me voici Seigneur ... donne-moi de comprendre ce que tu veux et le courage de le faire ! Merci.

Par Ninon 30 juin 2016 à 18 h 44 Répondre à ce commentaire

Excusez-moi.
J 'en reviens à ma question technique déjà posée le 26 juin à 16 h 55. Je remercie Chantal pour sa réponse mais je ne suis pas sûre de m' être bien fait comprendre.

Ce jour à 17 h 37, clic sur mon commentaire. Je "tombe" sur un autre texte de l'Exode (3, 7, 9-12) : "La mission de Moïse" avec 8 commentaires. Donc il y a chaque jour toujours deux textes.
Mais comment accéder directement à ce 2ième texte, lequel n'est jamais annoncé
Je ne vois qu'un seul moyen : envoyer un commentaire.
Merci pour votre bonne attention.

Par Marie-Thérèse L 30 juin 2016 à 18 h 09 Répondre à ce commentaire

Bonjour Marie Thérèse, je vais essayé de vous expliquer, le 1er texte il y a une méditation, et le 2 eme jour il y a que le texte seul de la bible, ou vous pouvez laisser un commentaire, pour moi en haut de l'ordi il y a une petite flèche aux je clique dessus ^et j'arrive sur le texte du jour,je ne c'est pas si je me suis fait comprendre, peut être quelqu'un pourra mieux vous expliquer, bien fraternellement brig

Par brig 30 juin 2016 à 19 h 07

Oh merci Brig ! Ravie en découvrant votre d'emploi. Et ça marche !
Je ne suis pas très futée avec l'ordi.
Bonne nuit.

Par Marie-Thérèse L. 30 juin 2016 à 21 h 14

"N'approche pas d'ici ! Retire les sandales de tes pieds car le lieu où tu te tiens est une terre sainte ! "

Ce verset m'a directement projetée vers une citation de Maître Eckhart : "Prions Dieu d'être délivré de Dieu".
Dieu devenu la proie de toutes les fausses images que nous nous faisons de Lui. Que de crimes aussi, ont été commis en son nom et le sont encore ! et pas seulement de la part de Daech ! Les "bons chrétiens" s'y sont mis aussi avec ardeur même ...
Et ce Dieu, "l'Au-delà de tout", s'est fait tellement proche de l'homme, qu'Il a élu domicile en lui. "Dieu gît caché dans le fond de l'âme ..."* Invitation aussi au respect de l'humain et de toute la création,domaine sacré, émanation du divin.
La vie spirituelle ne peut faire l'économie de ces images de Dieu qui demandent sans cesse à être purifiées. Ne font-elles pas partie du chemin ? Dieu se laisse découvrir, mais à partir de ce que nous sommes, à travers nos particularités, nos bizarreries ..."Notre Dieu est un Dieu du présent. Tel que tu es, Il te prend ... Jette-toi en Lui, tel que tu es".*

* Aussi citations de Maître Eckhart.

Par Marie-Thérèse L 30 juin 2016 à 17 h 37 Répondre à ce commentaire

Ce texte sur MoÏSE est intéressant pour comprendre le rôle qu'il a pu avoir sur le peuple juif. Bien sûr il a su reconnaître Dieu à travers le buisson ardent mais Dieu s'est manifesté à nous en la personne de jésus, nous avons parfois un peu de mal à nous en souvenir quand les évènements que nous avons à vivre nous accablent, pourtant Jésus ne nous abandonne pas.

Par élisabeth 30 juin 2016 à 16 h 33 Répondre à ce commentaire

DIEU, m'a appelé, viens- suis,
J'ai eu cet appel après 6 ans de veuvage, j'étais toute ma vie, (mère au foyer), aussi une vocation, disponible pour ma famille
mon mari, 3 enfants , mon père, et ouverte au service en paroisse, la garde de 3 petits enfants.Au moment où ils entraient
au collège ,j'aurais dû prendre une décision ? On vient vers moi pour une responsabilité EAP Solidarité- Diaconie , j'ai dis OUI
toujours dans le sens l'ATTENTION, SERVICE, DISPONIBILITE sur la Communauté de Paroisses, ça m'a aidé beaucoup
pour sortir de la solitude, je l'ai pris comme cadeau du ciel, et par les épreuves je peux donner beaucoup à ceux qui en on besoin. MERCI SEIGNEUR, c'est un OUI pour la VIE

Par suzanne K. 30 juin 2016 à 16 h 31 Répondre à ce commentaire

Ma brigitte, je suis là moi aussi ma petite amie, mes prières pour toi montent vers le ciel tous les jours, ces souffrance donne les à Jésus fais lui confiance il te les prendra.
Tu vois bien Dieu est un Dieu d'Amour et comme le peuple hébreux il te sauvera.

Par Josiane 29 juin 2016 à 22 h 51 Répondre à ce commentaire

Oui josiane, aujourd'hui j'ai oublié de dire merci a tout ceux qui prie dans le silence, et qui sont là depuis des années, et je pense que demander de prier pour moi sur le site et en union de prière, nous faisons partie toute deux des serviteurs de la miséricorde, prière que nous faisons plusieurs fois dans la journée, des que nous recevons un appel ,pour les souffrant, et mourant, si vraiment je n'avais pas confiance en dieu 'j'aurais déjà abandonné depuis longtemps je pense,et la prière josiane n'ai tel pas une confiance total en DIEU. ...heureusement que je peu parlé librement de ma souffrance avec le seigneur, lui il n'ai pas la pour me juger ainsi! !!

Par brig 30 juin 2016 à 7 h 50

Quel rebondissement dans l'histoire de Moïse, choyé, honoré comme un prince, et voilà qu'il est obligé de fuir, de tout quitter, tout laisser pour sauver sa vie. Mais Dieu veille sur lui, il a une mission à lui confier.
Moïse, en attendant mène une vie toute banale, il se marie, a un fils et pour gagner sa vie, il fait paître le troupeau de son beau-père. Quel changement !
Aussi quand il voit ce spectacle extraordinaire, ce feu éblouissant, ce buisson qui ne se consume pas, la curiosité l'emporte, il fait un détour. Il s'entend appeler du milieu de la flamme : Moïse, Moïse et Dieu se fait connaître : "Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, d'Isaac, de Jacob". l'Eternel dit j'ai vu les souffrances de mon peuple qui est en Egypte. Dieu a compassion.
Parfois, dans la vie, il faut faire des détours et même plus, changer carrément de cap.
Dieu écoute, Dieu voit nos souffrances il entend nos gémissements, nos cris de désespoir, de colère; il voit notre abattement quand la maladie ou le deuil nous accable, nos révoltes devant les injustices. Dieu nous parle de coeur à coeur, il nous soutient, nous encourage, nous remet sur les rails. Son amour sera de toujours à toujours, il viendra sans cesse à notre secours, il répondra sans fin à notre appel.

Par Marjeanne 29 juin 2016 à 21 h 17 Répondre à ce commentaire

Sonia, Marie, Monette, Mahona,Audrey, Marie Agnès, Marie Thérèse,
Vous m'aider tellement a reprendre courage, a mieux supportée la souffrance,je crois a cette force qui apaise que vous me donner en cette union de prière, je suis émue par vos témoignages, merci encore
Célestine votre belle prière je les relue plusieurs fois aujourd'hui, c'est important de rayonner même a travers la maladie,
je garde précieusement votre prière, je prie aussi pour vous toute,ce soir dans ma petite prièr , nous sommes bien dans cette marche, une grande familles, je vous serre bien bien sur mon coeur, ..bonne soirée, ..Fraternellement brig

Par brig 29 juin 2016 à 21 h 10 Répondre à ce commentaire

Merci Paulette 05 pour les intentions de prière, en union avec vous fraternellement brig

Par brig 1 juillet 2016 à 9 h 47

Il me faut moi aussi faire un détour pour que j'entende au plus profond de mon coeur ton appel Seigneur. Tu m'appelles par mon prénom mais trop souvent mes préoccupations m'empêchent de percevoir ta parole. Et pourtant, tu m'attends toujours, espérant que je répondrai à ton appel pour devenir moi aussi ton envoyé à travers le peuple de tes enfants. Que ton Esprit ouvre mes yeux et mes oreilles pour reconnaître les signes que tu m'envoies.

Par Jean-Louis 29 juin 2016 à 20 h 56 Répondre à ce commentaire

Moïse est devenu gardien de moutons, mais cela lui donne le temps de réfléchir. Il voit qu'il a en lui un feu qui ne se consume pas : sa nature le porte vers la défense des autres. Il peut ainsi dépasser ses propres sentiments pour répondre à l'appel du meilleur de lui-même : devenir le libérateur et le berger de son peuple opprimé et en exil. N'empêche qu'il aura bien des obstacles à franchir et que ça ne sera pas une partie de plaisir. Mais c'est lui qui dialoguera avec Dieu et donnera au peuple juif les tables de la loi.

Par Antoinette 29 juin 2016 à 19 h 40 Répondre à ce commentaire

"Ce peuple dont Dieu a vu la misère et a entendu les cris", merci pour votre méditation qui nous interpelle, frère Nicolas Burle: Dieu nous entend, nous attend, il fait de chacun de nous, quelle que soit sa condition, un messager.

Seigneur, lorsque le découragement nous gagne Tu es là.
Donne à chacun de nous Ta force pour que nous avancions avec Toi quel que soit le chemin! UDP avec chacun.

Par MARIE 29 juin 2016 à 18 h 11 Répondre à ce commentaire

Je rend témoignage...
Début dans la vie professionnelle : " En sabots ..et une charrette à bras ....... ! " - Sans "bagage" universitaire, simple autodidacte.... Les circonstances de vie... m'ont conduit à occuper sur simple pression de mon entourage... les plus hautes fonctions dans un département, puis... la responsabilité de plusieurs entreprises pendant 25 ans...!!!
Humainement cela n'a pas d'explications rationnelles ... sinon qu'ne une main invisible était là, pour me conduire et me faire "cheminer " en même temps spirituellement , me permettant aussi de ne jamais oublier dans mes différentes responsabilités ...mes humbles origines.....

Tout est dit d'ailleurs, dans le Psaume 138..

" Seigneur, tu me sondes et me connais,
que je me lève ou m'assoie, tu le sais,
tu perces de loin mes pensées ;
que je marche ou me couche, tu le sens,
mes voies te sont toutes familières

La parole n'est pas encore sur ma langue;
et voici, tu le sais tout entière....
...
C'est toi qui m'as formé les reins,
qui m'a tissé dans le sein de ma mère...
...
... scrute-moi, connais mon cœur,
scrute-moi, connais mon souci ;
vois que mon chemin ne soit fatal,
et conduis-moi sur le chemin d éternité.
...
... Rendons à César, ce qui ...
- Que ceux et celles qui sont dans le doute ne perdent pas courage pour avancer ... " Je suis avec vous jusqu'à la fin des temps...., dit le Seigneur "....

Par breizh 29 juin 2016 à 17 h 27 Répondre à ce commentaire

Merveilleux texte et riche. Merci frère Nicolas. Avec Dieu qui chemine avec moi, pourquoi avoir peur? Désormais,
je mets ma confiance en ce Dieu qui est amour...et surtout qui est FIDÈLE. Il ne m'a jamais déçue...j'en ai eu souvent
la preuve. Quand surgit le doute dans mon cœur, je chante intérieurement: "Je mets mon espoir dans le Seigneur.
Je suis sûre de sa Parole." Et l'agitation et le calme revient en moi.

Par Suzanne 29 juin 2016 à 16 h 54 Répondre à ce commentaire

"...et j'ai entendu ses cris sous les coups des surveillants. Oui, je connais ses souffrances".
De biens des manières, beaucoup d'entre nous connaissent bien des souffrances. Ici même Brig (qu'elle me pardonne d'utiliser sa parole) en témoigne, oh combien ! Et pour autant ils et elles ne se découragent pas d'y donner un sens, d'en faire une offrande. Cellle-là, celui-là a contemplé le buisson ardent.
Autour de moi, très près, et presque en moi si j'ose dire, je sais des souffrances indicibles. Ont-elles toujours un sens ? J'espère infiniment que la miséricorde de Dieu le leur donne, ce sens sacralisé, qu'elles mêmes ne connaissent pas. Je fais partie d'un groupe (laïque) de parents d'enfants (adultes) "psychiques". Oui, il y a beaucoup de souffrance et aussi beaucoup d'admirables persévérances chez les accompagnants (mais aussi chez les "malades" eux-mêmes).
"Les cris sous les coups des surveillants" au Moyen Orient actuel (et ailleurs) par qui vont-ils être entendus ? Les hôpitaux psychiatriques ont rendu invisibles les coups des surveillants mais les pratiques carcérales qui y règnent ne valent souvent guère mieux malgré les apparences. Le refus de voir et d'entendre est général.
"Le seigneur dit : j'ai vu, oui, j'ai vu la misère de mon peuple..." C'est mon Espérance que Dieu voit la misère d'Israel, de son peuple et le guide.

Par Michel (occitanie) 29 juin 2016 à 16 h 29 Répondre à ce commentaire

C'est une bonne initiative et je vous encourage à poursuivre ces méditations.
C'est enrichissant pour les croyants dont je suis mais aussi ceux qui croient autrement. Le message biblique peut les atteindre. Bon courage Nicolas.
Henri.

Par Caffart 29 juin 2016 à 15 h 42 Répondre à ce commentaire

merci Frère Nicolas de Tours

je m’imprègne de vos Méditations et malgré ça il m'arrive de douter

ce matin je suis aller Prié faire une demande dans une petite chapelle (en Anjou )

je doutait et c'est a ce moment que j’ai pensé a nos anciens , qui faisais confiance en Dieu a la vierge dans cette chapelle il y a 200 ans ils Priais se relevais avançais

Seigneur notre Dieu et Marie votre Mère je vous demande votre protection pour Samedi 2 juillet que cette journée soit belle et pleine d'Amour

Par albatre 29 juin 2016 à 15 h 08 Répondre à ce commentaire

Dieu rejoint Moïse dans sa misère.
Moïse se serait-il laissé atteindre s'il était resté un Prince aux yeux des hommes ?

Il est possible que les efforts que je déploie pour me sauver dans ma barque occupent l’entièreté de ma réflexion.
Et je me trouverai certainement des raisons inquiétantes pour prolonger mes efforts.
Peut-être même, Seigneur Jésus, vais-je penser que Tu dors un peu trop profondément…
« Fais quelque chose ! ».

« Pourquoi as-tu peur, mon enfant ? Je suis avec toi. »

Seigneur Jésus, ouvre mon pauvre esprit à Ta Présence.
Tu as partagé avec nous, il y a deux mille ans, la faim, la soif, la peur, l’injustice et la violence.
Je sais que face à mes difficultés, Tu ne viens pas pour effacer mes problèmes.

Ton pardon m’a permis d’accepter le souvenir de mes souvenirs anciens.
Un pardon qu’aux yeux des hommes, tu as payé de Ta vie parmi nous.
Tu as tout donné.
Aujourd’hui Tu es avec nous.

Je sais qu’avec Toi, - en Ta Présence -,
je peux me tourner vers ce qui m’inquiète dans ma vie d’aujourd’hui
avec un cœur apaisé.

Bonne journée à tous, vraiment.

Par Paul (Belgique) 29 juin 2016 à 15 h 03 Répondre à ce commentaire

Cher Paul
En ce jour de la fête de St Pierre et Paul Je viens vous souhaiter une bonne fête.
Ce matin, à la messe , j'ai confié au Seigneur toutes vos intentions. C'est une chance
d'avoir St Paul comme patron . Ses lettres sont vraiment pour moi une ligne de conduite
et une nourriture et pour vous ? Que le Seigneur vous éclaire et vous soutienne dans vos difficultés.... merci pour tous vos commentaires ... Fraternellement . Paulette

Par Paulette 05 29 juin 2016 à 21 h 27

Merci, Paulette ! Votre message m'a touché.
Je ne sais pas pourquoi mes parents m'ont choisi ce prénom.
En fait, quand j'étais enfant, je n'en aimais pas trop la sonorité.
Et je me suis toujours demandé : " qu'est-ce qu'un saint ? ".
Je me le demande encore souvent.
Et je n'aime pas trop les images colossales.

Hier matin, j'ai reçu un mail d'un des mes petits-enfants (12 ans).
Avec le vôtre, il était le seul.
J'ai été très ému par son texte. Pourtant il ne vit vraiment pas dans un milieu chrétien.
" Hello Papy !
Je te souhaite une bonne Saint-Paul
Je t'avoue que je ne m'y connaît pas bien en tout ces trucs de Saints
mais j'espère que tu passera une bonne journée ainsi que Mamy ! Tu pourras m'expliquer cela,
le plus vite possible et en direct de préférence ! ... ".

Il m'avait donc invité à réfléchir.
Je lui ai répondu ceci, entre autres :
" ... Ce qui m'intéresse, chez lui, c'est cette étonnante "conversion" (un changement de vie).
Et ses talents de voyageur et d'orateur.
Son courage, aussi, jusqu'à la fin de sa vie... "

Laissez venir à moi les enfants.

Dans ce sens, je peux accepter la présence du colosse.
Bonne fête, Paulette.

Par Paul (Belgique) 30 juin 2016 à 8 h 10

En lisant cette meditation je ne peux m'empêcher de penser à tous les migrants chassés de leur pays à cause de la guerre, je ne peux m'empêcher de penser aussi à tous ces attentats dans le monde qui tuent des innocents.
Meme si jai la foi je trouve Dieu bien silencieux ...

Par Jean Claude 29 juin 2016 à 13 h 35 Répondre à ce commentaire

Dieu et toi .
Dieu seul peux donner la foi
mais tu peux donner ton témoignage .
Dieu seul peut donner l' espérance , mais tu peux
rendre confiance à tes frères .
Dieu seul peut donner l(amour , mais tu peux semer l'union .
Dieu seul peux donner la force , mais tu peut soutenir
un découragé .
Dieu seul est le Chemin ,
mais tu peut l'indiquer aux autres .
Dieu seul est la Lumière , mais tu peux rendre aux autres le désir de vivre .
Dieu seul peut faire ce qui paraît impossible
mais tu pourras faire le possible .
Dieu seul se suffit à Lui - même .
Mais Il préfère compter sur toi .
(Congrégation du Saint Esprit .)Auteur ...

Par Lait maternel 29 juin 2016 à 18 h 15

Oui Dieu connaît toutes les souffrances de son peuple de tous les temps . Aujourd'hui, il est là en nos coeurs, il n'abandonne jamais ceux qu'il aime, quelle que soit leur situation.
Le feu de son amour est une singulière puissance "je suis plus puissant que tous les princes de la terre..." dites vous Fr. Nicolas. Comment ne pas penser à "Il renverse les puissants de leur trône". Je crois qu'il s'agit aussi de vivre ce renversement de situation, en notre intimité , pour rayonner de cette puissance qui n'est pas celle de ce monde, brutale et violente. Long chemin de conversion... Mais c'est bien le sens de notre vie, traverser tous nos déserts, témoigner, et tendre vers la Terre promise avec tous ceux que nous auront entraîné et tous ceux qui nous auront porté... C'est bon de pouvoir le dire, cela me permet de mesurer la distance entre les paroles et leur accomplissement... Mais ce n'est pas décourageant, bien au contraire, cet horizon est extrêmement stimulant "Je suis plus puissant(e) que tous les princes de la terre"! Puissance qui inonde de la Joie et de la Paix,assurance retrouvée: conséquence du "détour vu " par Dieu, Père des Vivants de son Amour. Puissions- nous rester à proximité de ce buisson ardent, au milieu de tous nos déplacements, "aujourd'hui".

Par béatrice 29 juin 2016 à 10 h 47 Répondre à ce commentaire

Ce qui aurait pu paraître un échec sur toute la ligne, Dieu qui donne toujours avec munificence, transforme toute situation en bien . Dieu ne connaît pas le mal. Nous avons des exemples multiples dans la Bible de Sa bonté. St. Paul un assassin par procuration, St. Pierre le renégat et tant d'autres avant et après eux. Il en a fait des êtres lumineux. Dieu seul sait ce qui se passe dans les coeurs...
Eva

Par Eva 29 juin 2016 à 9 h 46 Répondre à ce commentaire

JESUS est notre nouveau Moise, Il nous conduit vers la terre promise celeste, merci Seigneur pour tant de tendresse, nous te bénissons toujours et à jamais, et nous te rendons grace..

Par joele 29 juin 2016 à 8 h 55 Répondre à ce commentaire

Jean 1 .
Au commencement était le verbe et le verbe était auprès de Dieu .
Par Lui tout a existé , et sans lui rien n'a existé de ce qui existe .
En lui était la Vie et la Lumière était la Lumière des hommes ...
Et la Lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont point
arrêtée
Suprême demande .
Père , ceux que tu m'as donnés , je veux que là où je suis , ils y soient
aussi avec moi , afin qu'ils contemplent ma gloire , que tu m'as donnée ;
parce que tu m'a aimé avant la fondation du monde .Père juste , le Monde
ne t'a pas connu , mais moi je t'ai connu , et ceux -ci ont reconnu que c'est toi
qui m'a envoyé .Je leur ai révélé TON Nom et le révélerai , pour que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux ; et moi aussi en eux ..
Brig , tout est Un dans l'Esprit Saint , c'est ce que le bon berger , veut nous communiquer ,
au travers de La Parole , le buisson , est ce Je Suis ; je n'ai pas de mots , pour vous
soutenir , mais j'ai cette certitude ; rien ne nous séparera de L'amour de Dieu ...
Pour ce qui est des consacrés , et des chefs de l'église , nous ne pouvons que prier ,
afin que ceux-ci dans leurs enseignements(Osée ) , puisse être ce buisson ardent , qui distingue ce qui est saint ...des bergers , sous le bâton et la houlette du ...Très - Haut ..
MOÏSE...La Loi , Jésus non pour abolir la loi , mais pour une remise en question ...pas
pour juger le monde , mais le sauver ....Psaume 45, 17:puissent tes enfants prendre la place de Tes pères , Tu les établiras princes par toute la terre .
Je rendrai Ton Nom célèbre de génération en génération _aussi les peuples Te loueront durant des siècles des siècles !Promesses divines ISAÏE 44 ;3
Je répandrai mon Esprit sur tes descendants , et ma bénédiction sur ta postérité .Amen
Ps: psaume 51 , 8 .

Par fred 29 juin 2016 à 8 h 44 Répondre à ce commentaire

Dieu me vit . Il m'attendait pour m'adresser sa parole .....
Donnes-moi d'entendre ta parole dans chacun de mes frères , des personnes que je rencontre .....
AMEN

Par Ninine 29 juin 2016 à 8 h 42 Répondre à ce commentaire

Merci Frère Nicolas.
Ce que j'aimerais être le bon berger, et servir Dieu.
Seigneur fais de moi ce berger humble qui saura devenir un membre de ton peuple.

Par SYLVESTRE14 29 juin 2016 à 8 h 35 Répondre à ce commentaire

"Je suis le bon berger", cette parole est pleine d'espérance, elle me rappelle un psaume, merci pour la méditation
Françoise

Par Defferrard Françoise 29 juin 2016 à 8 h 20 Répondre à ce commentaire

Seigneur je me présente à toi , telle que je suis. Éclaire en moi ,la sagesse, l'Amour de l'autre différent,la patience, envers les autres et moi même. Merci Seigneur.
Je sais que tu m'aimes et ton regard me reléve ,MERCI.

Par rigal 29 juin 2016 à 8 h 20 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas de ces méditations. Elles nous inspirent et donnent force spirituelle, morale et physique. .. Par votre intermédiaire le Seigneur nous aide, nous élève et nous accompagne sans cesse.

Par nicole 29 juin 2016 à 8 h 06 Répondre à ce commentaire

puissions-nous enlever nos sandales, ... et entendre le Seigneur nous dire " j'ai vu, ... Je SUIS, ..." !

Par M-Flore 29 juin 2016 à 8 h 03 Répondre à ce commentaire

De tout coeur, Merci à vous frère Nicolas. Cette méditation me fait découvrir toujours davantage combien le Seigneur nous aide a trouver les chemins dans nos nuits.

Par Fauvette 29 juin 2016 à 7 h 55 Répondre à ce commentaire

"J'ai cessé de regarder ma vie, consumée par le feu de ma colère " et je suis , je l'entends ,appelée dans ce désert où brûle un FEU , extraordinaire celui ci : ce n'est pas la fumée de la combustion qui s'élève, mais l'eau d'une source profonde qui s'écoule, doucement . Oui , Seigneur tu entends nos prières , tu vois nos souffrances , notre misère , et dans le Feu Ardent de ton Amour tu nous sanctifies.
Oui , merci pour ces larmes qui , ce matin me parlaient de Ta Présence dans mon coeur , tu es là, et je suis vivante !

Par Nicole.B 29 juin 2016 à 7 h 30 Répondre à ce commentaire

Bonjour a vous,
Le feu est le symbole d'une rencontre intérieur, il symbolise la présence de Dieu et la puissance de son amour. Dieu est comme un feu brûlant qui purifies ,qui envoie et qui rend force,racontrer Dieu regarder de près cet amour qui nous surpasse,être happés vers un autre espace tout incendié d'amour.... l'humain corps et esprit, ne peut soutenir le regard d'amour sans désirer ardemment poursuivre le chemin avec lui,de l'autre côté du monde,regard tourner vers l'éternel.
Seigneur sentir ta présence, être touché par la brûlure profonde de la flamme transformante, et me faire vivre par ta lumière, ma demande pour aujourd'hui seigneur. ..
je vous rajoute un petit mot,je suis heureuse d'être de retour parmi vous sur le site,malheureusement plus opérable suite a mais nombreux cancers, le verdict de lundi a été très lourd car sa continue, du a de grosses allergies on ne peut pas soulager mais douleur physique, je vous remercie pour toute vos prières, elle mon porté dans ce rude combat. Petite serviteurs de la miséricorde

Par brig 29 juin 2016 à 7 h 25 Répondre à ce commentaire

En union de prière Brig, qu'Il vous garde dans son amour et dans la sérénité, bises

Par Sonia 29 juin 2016 à 8 h 40

Courage...
"Seigneur Jésus,
inonde-moi de ton Esprit et de ta vie.
Prends possession de tout mon être,
pour que ma vie ne soit qu’un reflet de la tienne.

Rayonne à travers moi, habite en moi,
et tous ceux et celles que je rencontrerai
pourront sentir ta présence auprès de moi.
En me regardant, ils ne verront que Toi seul,
Seigneur!

Demeure en moi et alors je pourrai,
comme Toi, rayonner,
au point d’être à mon tour une lumière
pour les autres.
Lumière, Seigneur, qui émanera
complètement de Toi.
C’est Toi qui, à travers moi, illuminera les autres.

Ainsi ma vie deviendra une louange à ta gloire,
la louange que Tu préfères,
en te faisant rayonner
sur ceux et celles qui nous entourent.
Par la plénitude éclatante de l’amour
que te porte mon coeur."

(Cardinal Newman: Revue « Prier », oct. 1996, p. 16).

Par Célestine 29 juin 2016 à 8 h 46

Nous continuons à prier pour vous et avec vous, Brig. Seigneur, accompagnez Brig à chaque instant, Esprit saint donnez-lui force et lumière, Marie entourez-la de tendresse.

Par MARIE 29 juin 2016 à 9 h 02

Bonjour Brig, heureuse de vous retrouver à nouveau.
En union de prières, vraiment de tout mon coeur, vous êtes dans mes pensées!

Par monette 29 juin 2016 à 10 h 49

Votre courage, brig, votre abandon à l'amour de Dieu qui vous porte dans vos souffrances sont une source où puiser quand l'on se sent accablé. Qu'IL vous tienne longtemps par la main sur le chemin de votre vie.

Par mahona 29 juin 2016 à 11 h 04

Bonjour Brig
Je suis très contente de vous retrouver sur notre site. Je continuerais de prier pour vous et votre mari. Vous êtes très courageuse. Je vous embrasse bien fraternellement.Marie-Agnès.

Par Marie-Agnès 29 juin 2016 à 13 h 02

Nous sommes avec vous, Brig, et avec votre mari, par le cœur et la prière. Puissiez-vous sentir la chaleur de toutes nos pensées. Si vous le permettez, je vous embrasse.

Par Audrey 29 juin 2016 à 14 h 43

Vous voilà de retour parmi nous, Brig. A tous ces messages de sympathie, je joins le mien, Vous nous avez marqués par votre abandon, votre confiance dans la situation difficile que vous vivez.

Par Marie-Thérèse L. 29 juin 2016 à 17 h 39

Bonjour Brig .
Votre magnifique message m'a émue. Votre foi en Dieu, votre vie intérieure ,votre confiance
en Dieu . Vous êtes sur la croix , mais votre cœur rayonne de l'amour de Dieu ,de sa paix,
de sa sainteté . Merci pour votre témoignage . Je me joins à tous les amis de ce site frères
et sœurs vraiment , pour supplier Dieu, Jésus et sa mère d'être à vos cotés pour vous soutenir, vous donner la force pour supporter les souffrances physiques ,morales et spirituelles ,et que vous gardiez votre fraicheur et pureté d'âme !
Unie dans la prière avec vous , et tous les frères et sœurs de ce site. Fraternellement .
Paulette

Par Paulette 05 30 juin 2016 à 9 h 21

Le regard de Moïse, celui de Dieu, donnent corps à la rencontre. Moïse "regarda" et "fit un détour pour voir", ce que vit le Seigneur. "Pourquoi?" se demande Moïse, en homme qui veut comprendre. L'homme, ballotté depuis l'enfance, n'est pas un mouton. Les moutons ne sont pas à lui, mais il les mène. Il sort du sentier que d'autres ont décidé pour lui. Sa rencontre avec Dieu, c'est dans un élan de liberté qu'elle a lieu.

A Dieu qui l'appelle, il répond "me voici". Instant grave et sacré. C'est les pieds nus que Moïse doit se présenter, au plus près de la terre brûlante du désert. Par respect, crainte de Dieu, mais peut-être lui faut-il aussi sentir la brûlure de son propre désert en sa chair, lui qui ne sait pas qui il est, qui, en effet, n'est plus rien. Et la scène de m'évoquer Rébecca. Elle aussi, libre, avait dit "j'irai", traversé le désert, questionné, puis voilé son visage. Pas facile d'être vu.
Dieu a vu Moïse, comme seul Dieu voit, au plus intime, là où ce regard semble d'abord mettre en lumière tout le gris que le cœur charrie. Feu que ce regard, mais feu qui ne consume pas, qui ne détruit pas. "J'ai vu la misère de mon peuple" lui dit Dieu, ce peuple auquel il appartient. 'J'ai vu ta misère, ta souffrance, Moïse, toi qui m'appartiens', donc.

Les pieds nus sur la terre brûlante de nos déserts, cœur ouvert, libre, n'est-ce pas ainsi que tout homme qui cherche Dieu répond en vérité à son appel? Là où voir commence par se laisser voir. Par laisser voir sans honte la profondeur de sa misère que seul le regard de Dieu peut sonder. Et l'abandonner à sa tendresse, humblement, mais sans peur d'y être consumé.

Par Audrey 29 juin 2016 à 6 h 35 Répondre à ce commentaire

merci, Audrey, pour le dernier paragraphe de votre méditation. "les pieds nus sur la terre brûlante de nos déserts..."

Par anne-claire 29 juin 2016 à 10 h 13
voir tous les commentaires