Jérémie

« Tu iras vers tous ceux à qui je t’enverrai. » Jérémie 1,6

La vocation de Jérémie

Jérémie 1, 4-10

La parole du Seigneur me fut adressée :
« Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ; je fais de toi un prophète pour les nations. »
Et je dis : « Ah ! Seigneur mon Dieu ! Vois donc : je ne sais pas parler, je suis un enfant ! »
Le Seigneur reprit : « Ne dis pas : “Je suis un enfant !” Tu iras vers tous ceux à qui je t’enverrai ; tout ce que je t’ordonnerai, tu le diras. Ne les crains pas, car je suis avec toi pour te délivrer – oracle du Seigneur. »
Puis le Seigneur étendit la main et me toucha la bouche. Il me dit : « Voici, je mets dans ta bouche mes paroles ! Vois : aujourd’hui, je te donne autorité sur les nations et les royaumes, pour arracher et renverser, pour détruire et démolir, pour bâtir et planter. »

Méditation

précédente suivante

Profession "prophète" !

Au jeu des métiers, Jérémie a tiré une drôle de carte. Il sera prophète ! Il est effrayé par ce coup du sort, ou plutôt ce choix de Dieu. Il proteste qu’il n’a pas du tout les capacités pour cela. Prophète, c’est un peu comme avocat ou professeur, un métier de parole et lui, il est bien trop jeune encore, il ne sait pas parler. Mais l’argument est vain et vide. Car prophète, ce n’est justement pas une profession comme les autres, qui suppose formation et compétences. Le prophète, le vrai, ne peut agir que par la grâce d’un constant cœur à cœur avec Dieu.
Son expertise, au prophète, c’est un discernement hors pair. S’il y a beaucoup d’yeux qui ne voient pas ce qui est à voir, comme le dira Jésus, le prophète, lui, est doté d’un extraordinaire pouvoir de vision. Il a l’œil éclairé par la vive lumière d’un sens aigu de la justice de Dieu. Dans cette lumière critique, il perçoit le sens des événements de son temps, ce qui arrive et ce qui pourrait en conséquence arriver.
Par lui, ce qu’on ne voyait pas, ou très confusément, se révèle avec netteté. Dans le chaos des actions et des intentions, les contours et les nuances du bien et du mal, du juste et de l’injuste, se dessinent.
Libre de toute compromission, ne faisant allégeance qu’à Dieu et à la vérité, le prophète parle avec plus d’autorité que quiconque. Sa parole retentit et elle est écoutée. Voilà pourquoi les puissants ont peur des prophètes et cherchent à les écarter. Le prophète connaît la force de sa parole, mais il sait aussi sa vie exposée à la violence des violents. Il faut trouver ici la vraie raison des protestations de Jérémie. À tous égards, il y a gros à risquer à ce métier impossible. Mais plus fort que sa peur, il s’en remet à Dieu. Oui, parle, Seigneur, ton prophète t’écoute !

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Lyon

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

53 commentaires

Merci merci de nous aider à vivre de la Parole Colette D je vais écrire à mes petits enfants de notre Auvergne bien fraîche ..mais le soleil est là et jeudi nous repartons dur Meudon Unie à vous dans dans la prière je sui paralysée ,mais vaillante grâce à mon mari ,à vous aux fleurs (rares) sur le GR3O

Par desmichelle colette 12 septembre 2017 à 16 h 03 Répondre à ce commentaire

Ce soir encore reste avec nous seigneur, nous avons besoin de toi,

La vocation de Jérémie contient une parole forte,celle que Dieu destine a tous ses élu,
"Je suis avec toi"c'est la même promesse qui été faite a isaac,et a Jacob, cette promesse est la même que celle qui nous est faite en tant que chrétien, Dieu nous appelle a lui faire entièrement confiance, n'ayons pas peur de nous engager,
car celui qui nous appelle à le suivre celui qui nous envoie en mission, est avec nous et agit à travers nous.
Depassant les fragilité de cette vie,les difficultés et les obstacles, il nous conduit vers les près reposent.
Dieu nous conduit telle est notre assurance et telle est notre force**Dieu est avec nous,qui peut être contre nous**(rm8,31)

((Dieu voit le coeur. Il appelle; il pousse à la mission, il envoie... Mais il ne laisse jamais seul!!" Ne crains pas! Je suis avec toi!!

Merci Seigneur, reste avec moi...avec nous.....très bonne nuits a tout ceux qui prie en silence

Par brig 10 septembre 2017 à 22 h 23 Répondre à ce commentaire

Toujours aussi beau,merci de nous les faire partagé dans votre humilité, bien fraternellement

Par brig 10 septembre 2017 à 22 h 03 Répondre à ce commentaire

HYMNE : RESTE AVEC NOUS, SEIGNEUR JÉSUS
CFC — CNPL

Reste avec nous, Seigneur Jésus,
Toi, le convive d’Emmaüs ;
Au long des veilles de la nuit,
Ressuscité, tu nous conduis.

Prenant le pain, tu l’as rompu,
Alors nos yeux t’ont reconnu,
Flambée furtive où notre cœur
A pressenti le vrai bonheur.

Le temps est court, nos jours s’en vont,
Mais tu prépares ta maison ;
Tu donnes un sens à nos désirs,
À nos labeurs un avenir.

Toi, le premier des pèlerins,
L’étoile du dernier matin,
Réveille en nous, par ton amour,
L’immense espoir de ton retour.

Par Hymne 10 septembre 2017 à 18 h 51 Répondre à ce commentaire

N'ayons pas peur, quand nous parlons en Ton nom, Seigneur, c'est Toi qui nous envoies et qui nous insuffle Tes paroles, c'est Toi qui nous remplis de Ton AMOUR infini et qui nous "guides par le juste chemin." Rendons grâce!

Allez dans le monde entier, de tous les hommes faites des disciples! Alléluia! Amen

Par MARIE 10 septembre 2017 à 11 h 55 Répondre à ce commentaire

Un vrai prophète reste donc une contradiction , par ce que il ne recherche pas une promotion sociale , pour garnir son portefeuille .
Pour ce qui est des vocations , le serviteur n'est pas plus grand que son Maître ...pour dire :Tu connais pas ton bonheur .
Il faut avoir connu celui qui le découvre qui est cette pierre angulaire ,qui par toutes les meurtrissures , des petits , ont
ainsi par amour donnés leurs vie pour l'église. Qui est un message , qui reste , de faire tout par amour .
Marie La Première d'ailleurs dira :faites tout ce qu'Il vous dira ...Méditons , un peu , beaucoup , passionnément , je
rejoins Audrey : Parole d'amour agissante .Pour connaître enfin le bonheur .Merci frère Pascal .
Une manière de revoir , ne faites pas de ma maison une maison de voleurs dans des fausses vocations , de faux services ,
bref : des mercenaires .

Par fred 10 septembre 2017 à 11 h 27 Répondre à ce commentaire

La méditation du dimanche 10/09/17, bien que liée au texte de Jérémie, éclaire sous un angle nouveau les interrogations soulevées par les textes et les méditations tout au long de la semaine passée. Elle m’amène à relire autrement les chapitres 1 à 3 du texte de 1Samuel, notamment le passage où l’homme de Dieu vint parler à Eli (27-36). Les prêtres du Temple sont bien devenus formalistes et ritualistes, davantage attachés à la rentabilité matérielle de la pratique sacrificielle qu’à porter attention à ‘’la Demeure’’ intérieure. Englués dans la seule recherche du bien-être et du pouvoir, ils sont en quelque sorte morts à Dieu.
Cependant, « la lampe de Dieu n’était pas encore éteinte » (1Samuel 3,3) en raison de la présence de Samuel, l’enfant de la grâce. Ouvert et réceptif à la parole, il lui fut même donné d’ouvrir « les portes de la Maison du Seigneur » 1Samuel 3(15). Lecture après lecture, croisant les données, il est notoire que la transmission ne peut advenir que si l’homme vit dans le don de tout son être en Dieu, avec Lui et pour Lui, si ses actes et ses pensées s’accordent à la parole. Ainsi s’éclairent les versets 19 et 20 de 1Samuel 3. En ce dimanche, le chemin d’Anne et la prière qu’elle adresse à Dieu (1S.2, 1-10) se colorent tel un arc en ciel.
Merci frère Pascal Marin pour le texte de Jérémie et pour votre méditation..
Bon dimanche à nous tous, comme l’écrit si bien Paul de Belgique !

Par Martine-Marie 10 septembre 2017 à 8 h 40 Répondre à ce commentaire

Frère Pascal ,
que votre foi ne soit pas fondée sur la sagesse des hommes , mais sur la puissance de Dieu.
Le Verbe fait chair .Jésus souvenez-vous dira :tout est accomplit !
Le baptême , c'est ce que Jésus a voulu , qui est de vivre de L'Esprit de Dieu .
Celui _ci mène à l'unité , et s'il est divisé , cela mène aux dérives , aux courants d'air , cela engendre des refroidissements !
Jésus ne change pas , ce qu'il était hier , Il l'est et le sera toujours .Mes amis ,'allez pas à droite , ni à gauche à la recherche
d'un qui dira , Jésus est ici , est là , enfin , si j'étais ...ce que je n'ose prononcer , je vous dirais , Jésus est votre coeur , Il
est La Parole , qui chaque jour dans l'onction de l'amour que vous portez au Seigneur , inspire à psalmodier , à louer , adorer , mais surtout à célébrer le Seigneur , car Il est là où est Ton trésor ...C'est l'église .Car par le baptême vous êtes
La bonne nouvelle; en vous Dieu a accompli des merveilles .Ne touchez pas à mes oints , pourvu que ceux-ci , sachent
La vérité , et qu'ils , elles soient libre de proclamer tout l'amour de Dieu. Alléluia , faisant Une Mère et un Père Bienheureux .
Prophète , petit et grand , est -ce que ce monde est sérieux ? Crucifié , ressusciter , pour nous tous Jésus à fait de nous son royaume pour prendre soin de sa , notre Mère .

Par fred 10 septembre 2017 à 7 h 23 Répondre à ce commentaire

Le geste et la parole, intimement liés au point de se confondre. Dieu qui touche la bouche de Jérémie: "Voici, je mets dans ta bouche mes paroles," charnellement, concrètement. Agissante parole de Dieu, en son prophète, et par lui. Arracher, renverser, détruire, démolir, bâtir, planter... Des verbes d'action, qui tous suivent ce premier : "vois". La parole du prophète se reconnaît à ses fruits, très loin du ronron des paroles vaines et creuses des régimes en place, que celles-ci cherchent à flatter, endormir ou rassurer. Elle met en face de la vérité, si difficile qu'elle soit, et pour le prophète en premier. Sans concession, sans rémission. Elles exposent le prophète tout entier.
Comment le pourrait-il sans ce "constant cœur à cœur avec Dieu", que fr. Pascal évoquait si bien l'an dernier? Sans savoir Dieu là, présent, avec lui, intimement? Et c'est bien d'intimité que résonne la première parole de Dieu à Jérémie, personnelle, charnelle. Il n'est pas fruit du hasard. Sa vie est volonté de Dieu. Jérémie connu, façonné, consacré, au plus secret, avant même que sa mère sache qu'elle le portait. "Vois donc", s'exclame Jérémie. Le Seigneur a vu, vu ce que Jérémie ne peut voir encore : Dieu avec lui. Cela ne se décrète pas, cela se vit.
Me reviennent alors les mots d'un autre prophète, Isaïe: "Car tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et je t'aime" (Is 43, 4). Toute la tendresse de Dieu, pour son prophète, pour les hommes vers qui il l'envoie. La Parole, amour agissant.

Par Audrey 10 septembre 2017 à 6 h 56 Répondre à ce commentaire

On a Dieu... de magnifiques livres sur la théologie, la religion, les commentaires pieux et inspirés sur de nombreux sites chrétiens, mais les prophètes.......?
On ne les voit pas, on ne les entend pas.......
Quel est ce mur de plomb qui les cache, qui rend inaudible ou presque leur témoignage ?
Nous contentons- nous de paroles ou sommes -nous bombardés et assourdis par les témoignages ?
Seigneur.... réveille nous !

Par sabine 24 août 2016 à 1 h 24 Répondre à ce commentaire

Merci frère Pascal Marin pour cette belle méditation, être prophète est un don de Dieu, ...grâce aux prophètes depuis des siècles , Dieu veut se faire connaître,... la Bible parle souvent des prophètes , elle nous invite à lui faire confiance, car Dieu est parfait et Amour.... Rita

Par Rita Giuliani 23 août 2016 à 16 h 37 Répondre à ce commentaire

« Le prophète, le vrai, ne peut agir que par la grâce d’un constant coeur à cœur avec Dieu »
Dans mon cœur et mon esprit, cette phrase résume tout.

De par notre baptême, qui donne le sacerdoce Royal (différent du sacerdoce ministériel), en faisant de nous des prêtres, des prophètes et des rois.
La vocation de prophète, celle de tout baptisé, s’exerce, il me semble, en prêchant autant par mon vécu que par la parole Si mon vécu montre ma joie d’être sauvée par le Christ, si mon vécu montre mon espérance, ma confiance en ce Dieu Unique que j’adore et que j’aime, parce qu’Il m’aime le premier.

Car être prophète (à une petite échelle, je l’admets) c’est témoigner de l’amour de Dieu.
C’est témoigner de la nécessité de suivre ses commandements, qui ne sont qu’AMOUR, afin de vivre de la VRAIE VIE.
C’est d’Aimer dans toute la mesure de l’Amour que le Seigneur me communique.

C’est loin d’être facile, mais c’est la seule voie et la plus belle.

Par Micheline (Canada) 23 août 2016 à 16 h 05 Répondre à ce commentaire

J'ai reçu le sacrement de la confirmation et avec lui, je suis devenue une pierre vivante de l'église. Vivante parce je suis amenée à témoigner, à partager la Parole autour de moi, mais aussi à la promouvoir par des actes concrets. Je ne suis pas prophète car seul Notre Père les choisi. Le dernier prophète dont j'ai entendu parler était Jean le Baptiste!
Parle Seigneur ton serviteur écoute et proclamera tes louanges. UDP

Par Marilou 23 août 2016 à 5 h 16 Répondre à ce commentaire

Que de prophètes, dans le monde, dans toutes les religions!
Faux ou vrais? Quelle(s) difference(s)?!...
Toutes, et tous, lient de pesants fardeaux sur les épaules d'autres, des autres, parce qu'eux-mêmes sont incapables de les remuer du bout du doigt...
Ils et elles dénoncent, voire se révoltent, s'indignent, et font retomber des fautes sur des multitudes pour apaiser leur impuissance face à la dureté, l'injustice, la cruauté et toutes les souffrances du monde...
Dans le meilleur des cas, il(s) meurt(meurent) en excusant...

Par & 23 août 2016 à 4 h 04 Répondre à ce commentaire

Seigneur, encore aujourd'hui tu nous envoies des prophètes, notamment le pape François. Fortifie le dans sa mission.Envoie-lui ton Esprit, le Prophète par excellence.

Par dourte léon 23 août 2016 à 0 h 26 Répondre à ce commentaire

VOCATION...............pas métier!

Appelé..........oui, Seigneur !

MERCI

Par mic 22 août 2016 à 23 h 39 Répondre à ce commentaire

Profession prophète ! pauvre Jérémie, il n'a pas choisi d'être prophète, c'est Dieu qui l'a choisi, qui l'a appelé parce qu'il savait qu'Il pouvait assumer cette responsabilité. Dieu connaissait Jérémie avant même qu'il ne soit conçu dans le ventre de sa mère. Comme il nous connaît tous. Par notre baptême, nous sommes prêtres, prophètes et rois comme notre Christ que nous avons revêtu; mais chacun reçoit de l'Esprit des dons différents; à l'un des paroles de sagesse, à un autre des paroles de connaissance; à un autre la foi...à un autre, la prophétie... Nous dit Paul.
C'est Dieu qui sait ce que nous pouvons accomplir et c'est Lui qui nous appelle comme il a appelé Jérémie, sachant qu'il pouvait assumer cette responsabilité à risque, il faut bien le dire; les prophètes ne sont pas aimés, comme nous-mêmes chrétiens, on le voit tous les jours.
Jérémie va en faire l'expérience, comme Elie et tant d'autres.
Jérémie ne se sentait pas capable de prendre en charge une telle responsabilité, mais confiant dans le Seigneur, il se fera son porte-parole.
Cette affinité, ce coeur à coeur constant, comme vous dites frère Pascal est indispensable pour mener à bien cette mission.
J'ai ressenti la même peur chaque fois qu'on me proposait telle ou telle responsbilité, craignant de n'être pas à la hauteur; et puis faisant confiance au Seigneur, appelant l'Esprit Saint de me venir en aide, je me suis mise au service de Dieu et de mes frères avec mes petits moyens, sachant qu'Il sera toujours à mes côtés.

Par Marjeanne 22 août 2016 à 23 h 06 Répondre à ce commentaire

J'apprécie beaucoup votre intervention et j'y souscris, car c'est ce que vis aussi, et si je suis docile à l'Esprit Saint, tout devient clair et une grande joie m'habite. Ce que je n'aurais jamais pensé pouvoir faire pour les autres devient possible. Merci Seigneur'de ta confiance.

Par Ghislaine 23 août 2016 à 11 h 49

Il a choisi de dire "oui"
Bl.

Par Blandine 26 août 2016 à 10 h 14

Le prophète, c'est un guetteur qui vous averti à temps du danger et qui vous permet de vous préparer à affronter l'ennemi.
C'est aussi ce personnage mystérieux qui vous agace et vous mets hors de vous par ses avertissements quand vous prenez de mauvaises directions. Si le monde va si mal c'est parce que nous refusons d'écouter les vrais prophètes que Dieu nous envois pour écouter les faux prophètes dont leur seul but est de dominer son prochain.

Par Boniface 22 août 2016 à 23 h 00 Répondre à ce commentaire

Faut –il être prophète pour sauver le monde ?
Ne suffit-il pas d’être un bon Chrétien pour reconstruire ce monde ?
Le monde a besoin de BONS chrétiens plus qu’il en a besoin de prophètes .
Passer par la porte étroite c’est faire expérience de la miséricorde .
Nous ne sommes pas seulement de pauvres types , nous sommes aussi des pécheurs pardonnés .
Le Seigneur se sert de nos limites pour aller au secours d’autres personnes ……c’est parce que nous sommes conscients que nous sommes handicapés de quelques parts que nous pouvons donner de l’espérance aux autres .
C’est par ce petit « NOUS » que le Seigneur veut gagner les cœurs ….. IL NOUS VEUT MISSIONNAIRES .
IL NOUS FAUT RAMENER TOUS NOS FRERES AU SEGNEUR, sans s’ennuyer , sans se lasser , sans se fatiguer .
Le Christ nous a laissés 2 TRESORS :
SA PAROLE & NOS FRERES ………………
Réalisons les prophéties du Christ , NOTRE DIEU .
La Voilà NOTRE PROFESSION !!!!!
Montrons à tous les hommes notre HUMANITE DIVINE , celle qui nous a été offerte.
Bonne soirée à NOUS TOUS .

Par Najoi 22 août 2016 à 21 h 49 Répondre à ce commentaire

Je réponds au commentaire de Najoi . Je partage beaucoup de son témoignage.MERCI
Ne suffit-il pas d'être un bon chrétien pour reconstruire ce monde ?.
Passer la porte étroite c'est faire l'expérience de la miséricorde
Le SEIGNEUR se sert de nos limites pour aller au secours d'autres personnes.........IL NOUS VEUT MISSIONNAIRE
MERCI a vous frère Pascal pour cette belle méditation

Par suzanne K. 23 août 2016 à 20 h 35

Le prophète c'est celui qui est à l'écoute,et à l'obéissance de Dieu...sinon il se laissera attraper par un sentiment d'orgueil, et croire qu'il a le pouvoir de dominer, d'être tout puissant ....Et c'est toujours Dieu qui parle à travers les prophètes..Oui parle Seigneur ton serviteur t'écoute. !!!Merci pour cette enrichissement !!!

Par Marie-Noëlle HONORE 22 août 2016 à 19 h 44 Répondre à ce commentaire

Merci & pour cette méditation, elle est courte, mais dit si bien en quelques mots l’abandon total auquel nous aspirons.
ABA, ta lumière est toujours en nous, même si elle est petite, elle brille dans le noir des moments difficiles de notre vie

Par Marie-Madeleine 22 août 2016 à 19 h 34 Répondre à ce commentaire

Pardonnez-moi, mais qu'est-ce que je m'ennuie en lisant tous les commentaires...

Cher prophète Pascal Marin, je vous parlerai bien, puisque vous êtes prêt à écouter, mais que dire?!...
Je vais me faire crucifier parce que je me prends pour Dieu ou le fils (fille) de Dieu?!...

La joie de la bonne nouvelle de l'Evangile, c'est la seule chose dont j'ai envie de témoigner et qui me fasse du bien, pour oublier/dépasser les lamentations, les pleurs, les soucis, les faiblesses, les souffrances, les prières pour tous et avec tous sans effets sur moi...

Par & 22 août 2016 à 19 h 33 Répondre à ce commentaire

Oui Gilles, je rejoint les mots de Mariejeanne, qu'elle qui soit notre handicap, est difficile a porté, nous sommes dans cette souffrance, et je vous comprends, même parfois insupportable, je vous temps ma main,par ma petite prière ce soir je pense bien a vous, fraternellement

Par brig 22 août 2016 à 18 h 38 Répondre à ce commentaire

Sa vocation prophète, ce sentir appelés par Dieu ,.pour répondre à cet appel venu de plus beau,de plus haut,ils se lèvent et marchent vers les hommes (il quittent parfois beaucoup, travail, famille. ...)leur mission est de rappeler aux hommes la transcendance, la fidélité, la tendresse, la parole,l'écoute. .l'amour fou de Dieu ,comme un époux fidèle, comme une mère se penchant sur son enfant,comme un père miséricordieux, l'aliance qu'il cherche à établir avec chaque homme, il faut revenir à Dieu, construire sa vie avec lui,oser dire ce qui ne va pas... et appeler a la conversion,
"Changer de vie,laisser vous transformer par l'amour! Invitez-le dans chacun de vos jours "
Dieu parle a chacun de nous,en éclairant notre esprit, en nous tournent vers son amour infini, en l'accueillant, en transmettent,
ouvrir nos mains,les yeux, le coeur nous deviendront touse les messagers, porte-parole de Dieu. .."petit prophètes "

Souvent je pensais,
Que j'étais trop petit,
Que je n'étais pas capable,
Que je ne saurai pas réussir,

Mais voilà :
Tu m'as fait confiance!
Et tout à coup
J'ai su que j'étais capable,
Je me suis senti responsable,
Je me suis senti important a tes yeux,
C'est comme si une lumière nouvelles,
Venait caressé ma Vie .
petite serviteurs de la miséricorde

Par brig 22 août 2016 à 18 h 20 Répondre à ce commentaire

OUI, faire confiance en la Parole de Dieu...
même si l'on n'est pas prophète on peut (on doit) être "missionnaire" pour propager la Parole entendue et mise en pratique...
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 22 août 2016 à 17 h 13 Répondre à ce commentaire

Dommage que la méditation ne soit pas lue également par Fred Cacheux....
Le Fr. Pascal écrit bien, mais sa lecture est mauvaise.... Je ferme alors le son !!!

Par Père Loyola Gagné, s.s.s. 22 août 2016 à 14 h 56 Répondre à ce commentaire

Jérémy ne se vante pas de bien parler, le curé d'Ars non plus... mais il nous est demandé de savoir se mettre à l'écoute, non pas pour Jérémy ou le curé d'Ars, mais pour entendre ce que Dieu veut nous dire. Pour moi ce n'est pas toujours facile mais ce n'est pas à cause de .. mais c'est moi qui me laisse distraire

Par Micheline 22 août 2016 à 15 h 24

Comme Jérémie, n'ayons pas peur de nous en remettre à Dieu, de lui faire confiance car lui sait ce qui est bon pour nous et avec Jérémie et Samuël osons dire à Dieu : "Parle,Seigneur, ton serviteur écoute !" En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 22 août 2016 à 14 h 54 Répondre à ce commentaire

Beau commentaire de Frère Pascal Marin sur la mission du prophète .!

Grand merci cher Frère Pascal Marin.

Bien unie par la prière .

Soeur Joanna

Par Joanna de Oliveira Duboc 22 août 2016 à 14 h 35 Répondre à ce commentaire

Qui peut croire que l'on peut "arracher et renverser, pour détruire et démolir, pour bâtir et planter" sans réactions hostiles ? Prophète, pythie ? L'un parle "avec plus d'autorité " avec les paroles que le Seigneur a mises dans sa bouche ; l'autre dit ce que l'on veut entendre. Les prophètes ont-ils encore une place parmi nous ? Leur parole est souvent dérangeante allant à l'encontre de l'habitude et d'une certaine quiétude. Ouvre mon esprit et mon cœur Seigneur pour que je puisse discerner ce qu'il convient de faire ou dire, ravaler mes agacements. Apprends- moi à voir plus loin que l'apparence afin d'aimer mon prochain comme il est. Quand les paroles de Tes représentants sont triturées, interprétées, affermis notre foi pour ne pas douter.

Par mahona 22 août 2016 à 11 h 35 Répondre à ce commentaire

Profession "prophète"!...
Ça c'est la vocation de Jérémie.
Peut-être que j'ai mal entendu mais il me semble que pour moi, c'est profession "fille de Dieu", enfant du Père, engendrée non pas créée mais à l'image du Père.
Irais-je jusqu'à dire de même nature que le Père?
Oui, mais mon "naturel" se cache plus ou moins sous les conditionnements...
Ô Père, ô mon Père, prenez-donc et recevez tout...

Par & 22 août 2016 à 11 h 19 Répondre à ce commentaire

Quelle belle méditation frère Pascal! Ne sommes-nous pas aussi un peu prophète même si nous ne "savons pas parler"? Jésus nous dit/Allez, enseignez toutes les Nations...Mais seigneur, je ne sais pas comment bien t'annoncer... Le Seigneur nous répond: "Je vous enverrai l'Esprit-Saint qui vous enseignera toutes choses. Amen

Par Thomas 22 août 2016 à 11 h 18 Répondre à ce commentaire

"Prophète de malheur !" : on ne peut pas dire que les prophéties de Jérémie soient bien accueillies, au contraire, il est moqué, mis en prison plusieurs fois, car il annonce la prise de Jérusalem (conséquence de son retour à l'idolâtrie) et l'exil des juifs à Babylone. Ses lamentations sur les malheurs de Jérusalem ont même donné le mot jérémiades.
Les temps troublés suscitent nombre de prophètes, vrais (ceux qui parlent au nom de Dieu) ou faux (ceux qui parlent pour manipuler les foules). L'apocalypse de St Jean nous met en garde aussi contre ceux là. La parole de Dieu peut être rude, mais elle préserve l'espoir. D'ailleurs, les prophètes ont des résultats variés : leur parole peut avoir un succès immédiat (Jonas avec les gens de Ninive), ou arraché de haute lutte (Moïse avec Pharaon), elle peut être dédaignée (Jérémie, dont les avertissements ne peuvent rien empêcher), criée dans le désert (Jean le Baptiste)...Finalement, ce qui compte, c'est l'accueil que nous lui faisons.

Par Antoinette G 22 août 2016 à 10 h 22 Répondre à ce commentaire

Merci Seigneur de bien vouloir te servir de nous pour répandre la Bonne Nouvelle, ta Parole; c'est Toi qui peux agir en nous et par nous, malgré notre faiblesse, nos incapacités.

Par Nelly 22 août 2016 à 10 h 21 Répondre à ce commentaire

Merci Seigneur de nous donner la faculté de nous exprimer, sans que nous soyons systématiquement agressés.
Mais le plus important c'est de savoir écouter, et c'est difficile d'être auditeur, de comprendre et analyser les propos, ......
Merci Seigneur de nous avoir donner ces 2 sens qui nous permettent de te prier à haute voix et écouter ta paroles dans les prêches des prêtres, des échanges entre chrétiens et autres, des Évêques et de notre Saint Père le Pape François.

Par SYLVESTRE14 22 août 2016 à 9 h 21 Répondre à ce commentaire

Écoute , ....oui parle Seigneur je t'écoute. Jérémie fait confiance , les paroles du Seigneur le rassure: je suis avec toi dit le Seigneur. Seigneur, donne-moi la grâce de t'ecouter et de ne plus faire à ma tête . Merci Seigneur, je crois que tu vas m'aider à te donner un temps de silence durant la journée . Alléluia

Par Iréne 22 août 2016 à 9 h 17 Répondre à ce commentaire

Absolument magnifique ami "prophète " être en coeur à coeur avec celui qui nous veux prophète. La marche n'est pas dès plus facile mais le coeur embrasé de l'amour de Notre Seigneur nous allons rempli d'allégresse sur la route de la vie.
Prophète bonne journée.
DF

Par DF 22 août 2016 à 9 h 13 Répondre à ce commentaire

Parle SEIGNEUR ton serviteur écoute....

Par joele 22 août 2016 à 8 h 41 Répondre à ce commentaire

Quand le Seigneur nous guide nous n'avons rien à craindre.
Jérémie se sent tout petit, incapable de parler, mais le Seigneur le rassure: il parlera au nom du Seigneur, il transmettra sa Parole, les Seigneur lui indiquera ses chemins.

Seigneur, nous aussi nous nous sentons souvent faibles et incapables, nous comptons sur toi pour nous enseigner Tes voies, et pour nous aider à les suivre!
UDP avec chacun de vous.

Par MARIE 22 août 2016 à 8 h 26 Répondre à ce commentaire

Jérémie ! Combien de fois n'avons nous pas entendu parler de lui ! Et écouté ses protestations, Merci, Père Ridouard, près du Seigneur où vous êtes. Ce matin, ce texte résonne en moi, j'avais une "belle voix" pour proclamer la Parole de Dieu, maintenant je n'ai plus qu'une voix sonore, moins "modulable" mais encore propre à remplir une cathédrale comme on me le reproche. Ah oui, Jérémie ! Qu'il encourage ceux et celles qui proclament la Parole de Dieu, cela aussi, c'est prophétique, ce n'est pas celle du "lecteur" c'est celle de Dieu ! Bonne journée de cet été tardif qui prend ses aises dans un dernier "sprint" Et que la grâce de Dieu nous accompagne tous !

Par Gabrielle Metzinger 22 août 2016 à 8 h 09 Répondre à ce commentaire

Gilles,prophète du petit matin....Je crois que nous sommes beaucoup dans ce cas...merci de nous le rappeler....bonne journée !!!!

Par Penelope 22 août 2016 à 7 h 58 Répondre à ce commentaire

"Vois: aujourd'hui je te donne [...]". Le prophète voit le présent, il vit en aujourd'hui, dans le réel que d'autres ne peuvent ou se refusent à voir. Il dissipe les illusions. A commencer par celles qu'il a sur lui-même. Ce "cœur à cœur avec Dieu" le transforme. Cette lumière qui donne à voir le vrai, c'est d'abord lui-même qu'elle éclaire. Peut-il la supporter? L'homme a peur d'avoir mal. Il n'a déjà pas une haute opinion de lui-même, mais il a appris à vivre avec. Mal, mais il vit, ou du moins le croit-il. Moïse, comme Jérémie, tente d'y échapper.

"Avant même de te façonner [...]". Ils croient se connaître, mais le seul à les connaître vraiment est Dieu, depuis toujours. " [J]e suis avec toi", dit Dieu à Jérémie comme avant lui à Moïse. C'est d'abord cela qu'il lui faut voir, expérimenter, intégrer à sa chair. 'Arracher et renverser' les illusions qui l'emprisonnent, 'détruire et démolir' ces murs qui l'enferment. "Je suis avec toi pour te délivrer" ajoute Dieu. Ainsi délivré, l'homme peut enfin vivre. Vivre pleinement, avec Dieu, vivre de sa Vie, et la transmettre. "[P]our bâtir et planter", les deux pieds dans le réel, et fructifier.

L'illusion rassure, elle fonde le piédestal sur lequel se juchent les puissants qui ne veulent s'auréoler que de leur propre gloire. L'œil du prophète la voit pour ce qu'elle est: écran de fumée, argile que sa parole fracasse et fait retomber en poussière. Les puissants ont peur de la vérité, de la lumière qui révèle. Le risque de voir, qui seul pourrait les sauver, est un qu'ils ne veulent pas prendre. Le prophète sait ce qu'il risque, comme vous le dites si bien fr. Pascal. Mais Dieu est avec lui. Cela, il l'a appris.

Par Audrey 22 août 2016 à 7 h 32 Répondre à ce commentaire

Merci fr. Pascal pour toutes vos belles et bonnes méditations. Cela compense un peu votre absence à Lille et la bonne nourriture donnée dans vos homélies!
Bonne continuation

Par Caroline 22 août 2016 à 6 h 58 Répondre à ce commentaire

Bravo Gilles,vous avez presque tout compris.Vous irez loin!

Par Abiteboul Anne-Marie 22 août 2016 à 6 h 57 Répondre à ce commentaire

Le Seigneur a fait de moi un prophète multi-handicapé ; j'avais au moins une bonne voix, mais maintenant plus d'oreille, plus de bonne vue, plus de voix ! Que veut-il que je fasse maintenant ? Eclaire -moi, Seigneur. J'obéirai.

Par Gilles 22 août 2016 à 6 h 35 Répondre à ce commentaire

Merci Gilles pour votre commentaire; je prie à vos côtés ce matin.

Par élisa 22 août 2016 à 7 h 00

Merci Gilles pour votre "cri prière" toute simple à Dieu, puis-je vous demander d'élargir cette prière à nous afin que cette demande se transforme pour nous en " que ta volonté soit faite et non la notre, merci Kat

Par Kat 22 août 2016 à 7 h 41

Merci Gilles, nous aussi nous sommes confrontés à nos faiblesses et à nos insuffisances, chacun de nous peut dire avec vous:
"Éclaire-moi, Seigneur, j'obéirai."
UDP.
Seigneur, donne à Gilles la force de Ton Esprit saint, guide le et soutiens-le sur son chemin de vie, nous t'en prions.

Par MARIE 22 août 2016 à 8 h 13

Cher Gilles, vous vous adressez à Dieu : Que veut-il que je fasse ? mais en même temps vous nous interpellez. Votre foi est grande car malgré les handicaps qui vous accablent, vous gardez confiance Vous avez la foi de Job. Votre pauvre corps est handicapé, mais votre âme est restée pure comme celle d'un enfant : Eclaire-moi, Seigneur et j'obéirai ! C'est magnifique.
Nous sommes tous des "handicapés". Il y a bien de choses qui clochent en nous qu'il faudrait 'réparer'.
Nous pouvons dire avec vous : Eclaire-moi, Seigneur, j'obéirai ! Merci de vous abandonner ainsi. Une telle confiance ne peut rester sans réponse de la part du Seigneur.
J'unis ma prière à celles des personnes qui sont intervenues avant moi. Que notre Dieu miséricordieux, notre Père tout puissant d'amour, vous soutienne et vous bénisse. Je vous embrasse,

Marie Jeanne

Par Marjeanne 22 août 2016 à 17 h 42

Bonjour Gilles, ne vous posez pas de questions, déjà, vous m'éclairez par votre témoignage, merci!!!
Comme le dit si bien Marjeanne, nous sommes tous plus ou moins "handicapés" de quelque chose, relation, physique, communication, et j'en passe.... tout au moins je parle pour moi-même.
Vous me redonnez courage et l'envie de prier à nouveau, voyez comme Dieu sait où Il vous mène!!
Grand merci et union de prière :-)

Par monette 22 août 2016 à 18 h 32
voir tous les commentaires