David

« Va et que le Seigneur soit avec toi. » 1 Samuel 17,37

La prophétie de Natân

2 Samuel 7, 11-15

Le prophète Natan dit à David :
« Le Seigneur t’annonce qu’il te fera lui-même une maison.
Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté.
C’est lui qui bâtira une maison pour mon nom, et je rendrai stable pour toujours son trône royal. Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils.
S’il fait le mal, je le corrigerai avec le bâton, à la manière humaine, je le frapperai comme font les hommes. Mais ma fidélité ne lui sera pas retirée, comme je l’ai retirée à Saül que j’ai écarté de devant toi. »

Méditation

précédente suivante

Le Seigneur me bâtit une maison

Que fit saint François d’Assise quand il entendit la voix du Christ qui lui demandait de reconstruire son Église ? Il se mit à refaire la toiture de la petite chapelle de San Damiano avant de comprendre que le Seigneur lui demandait de reconstruire la grande Église, celle du peuple de Dieu.
François donna sa vie pour accomplir cette tâche et, finalement, le Seigneur a construit pour lui une immense maison, celle de l’ordre franciscain. Dans ma vie aussi, je me demande ce que je peux faire pour construire une maison au Seigneur, pour l’honorer. C’est bon et juste, mais si, finalement, je laissais le Seigneur agir ?
Dieu a en effet déjà construit, pour moi, avant même ma naissance, l’Église, qui est son corps, il m’a aussi donné de naître dans ce monde et est venu habiter au plus profond de mon être par le don de l’Esprit saint *. Cette maison de l’Église ou de mon âme peut parfois être souillée mais le Seigneur « corrige » et purifie ce péché pour autant que je me tourne vers lui. Cette maison est plus stable que toutes les constructions humaines.
La « Maison du Seigneur », le Temple de Jérusalem a été détruit, tout a disparu. La maison que Dieu construite pour moi est inébranlable, car elle repose sur la promesse même de Dieu, sur Dieu lui-même, en Jésus-Christ qui est la pierre d’angle de cet édifice. Dieu a, en toutes choses, l’initiative. Seigneur, donne-moi d’habiter ta maison tous les jours de ma vie, d’être dans tes parvis, car ta promesse et ta fidélité s’étendent d’âge en âge.

* Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens, chapitre 6, verset 19 : « Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit saint, lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes. »
Méditation enregistrée dans un studio du Christian Media Center


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

35 commentaires

Un bémol, concernant le Temple de Jérusalem : il n'a pas entièrement disparu car il reste de Kotel ! Cela est évident pour un habitant de Jérusalem (frère Catel) mais pas pour ceux qui n'y sont jamais allés. Merci pour tout ce que vous nous apportez.

Par M. JAMINCHANGEART 30 août 2017 à 15 h 54 Répondre à ce commentaire

Nous trouvons dans cette méditation, la réponse à nos églises qui se vendent . se démolissent
Comme Saint-François , nous devons saisir que ce ne sont pas les structures , les immeubles
qu'il nous faut sauvegarder mais la foi de la Présence de Dieu qui demeure en nous et en qui nous demeurons
C'est la réflexion qui m'a été donnée à votre écoute.
Merci j'aime

Par Cécile Breton 25 août 2017 à 4 h 34 Répondre à ce commentaire

13. Toutes ces églises où, un jour ou l’autre, je me suis agenouillée dans le désir de te rencontrer, m’ont vraiment apporté la paix du cœur. C’est, je le réalise aujourd’hui, que dans le silence de ces temples de pierre j’avais un meilleur accès au temple de mon cœur. Le silence, l’accueil de ton amour, le temps de te dire ma joie de ta présence, mais aussi le cri de ma souffrance, te permettait de réparer, de rénover le temple de mon cœur. Parce que, par mes actions, mon vécu je peux embellir ce temple, mais je peux aussi le salir, le détérioré, où seul Toi, le Grand architecte, peut faire ce travail de restauration. Jamais tu ne m’as blamée pour ce travail à répétition que je t’imposais. Au contraire tu me redisais sans cesse ton AMOUR.
Ces temples construits de mains d’hommes, je les aime toujours, mais aussi mon temple intérieur, où j’ai de plus en plus de facilité à te rencontrer. Merci pour tout, Seigneur, et que toute la gloire t’en revienne éternellement.

Par micheline (Canada) 24 août 2017 à 15 h 46 Répondre à ce commentaire

Merci à Audrey et Micheline pour vos réponses personnelles ..et d autres qui m ont comprise dans mon appel au soutien .
Je me sens aimée et portée dans la prière de la communauté .
Que soit béni le nom de Dieu de siècles en siècles
Merci Sainte Vierge Marie .

Dominique

Par Dominique 24 août 2017 à 8 h 22 Répondre à ce commentaire

"Le Seigneur me bâtit une maison"
Pourquoi? C'est nécessaire dans les jardins du paradis? Adam et Eve n'étaient-ils donc pas nus et sans toit au-dessus de la tête?!...

Par Gnome 23 août 2017 à 21 h 52 Répondre à ce commentaire

Salutation à la bienheureuse Vierge Marie

Je vous salue, ô sainte dame, reine très sainte, Marie, Mère de Dieu, toujours Vierge, choisie du haut du ciel par le Père très saint, consacrée par lui et par son très saint Fils bien-aimé et par l'Esprit consolateur, vous en qui ont été et sont toute plénitude de la grâce et tout bien. Je vous salue, ô palais de Dieu. je vous salue, son tabernacle. Je vous salue, sa demeure. Je vous salue, son vêtement. Je vous salue, sa servante. Je vous salue, sa mère, et vous toutes, ô saintes vertus, qui, par la grâce et l'illumination du Saint-Esprit, êtes répandues dans les cœurs des fidèles, pour, d'infidèles qu'ils sont, les rendre fidèles à Dieu.

Par Prière de Saint François . 23 août 2017 à 18 h 43 Répondre à ce commentaire

Votre meditation frère Olivier, me fait revivre dans les souvenirs de st François merci

Le bâtisseur à établi une demeure digne de lui,dans une fille de sion,du non de Marie, il est venu notre Dieu faire sa demeure parmi nous, planter sa tente au milieu de l'humanité
Nous sommes appelés a devenir à notre tour des arches,des trônes divins
Sa nous bouleverse comme Marie, nous pauvres pêcheur,a nous de travailler notre coeur, St Thérèse d'avilla affirme

"Nous avons au de dans de nous un palais d'un prix inestimable tout bâti d'or et de pierres précieuse digne du maître auquel il appartient. ..songez que dans ce palais réside ce grand roi qui a bien voulu se faire père, et qu'il et assis sur le trône fort riche
qui n'est autre que votre COEUR "

L'esprit Saint vie en nous,nous sommes levtemple vivant de Dieu ici-bas il est cette fondation a partir de laquelle nous pouvons
construire notre propre destinée inspiré par l'esprit dans le fils,
partons a sa rencontre pour être les tabernacle vivant de sa présence, en nous,puissions-nous jamais trahir cette réalité qui nous a été donné pour que Dieu continue a nous façonné afin de devenir sacrement sur terre
Signe visible de sa présence au coeur de notre humanité, être temple de Vie,de Foi..bien fraternellement

Par brig 23 août 2017 à 15 h 38 Répondre à ce commentaire

Au dernier jour,ce n'est pas ce que j'aurai accompli ici-bas qui sera récompensé, mais ce que Dieu aura fait en moi
Toute la question sera alors de savoir si j'ai accueilli sa grâce et si j'ai été docile à son oeuvre de restauration
En un instant, Dieu peut faire en moi plus qu'en une vie,
Mais il a besoin de mon "OUI"suis je prêt à m'en remettre a lui ?......

Par brig 23 août 2017 à 15 h 54

Wouah!C'est beau ce que vous écrivez Brig,en particulier les réflexions de Sainte Thérèse d'Avila.Je prends conscience très fort de ce coeur(Le mien et celui de tous les hommes et femmes)habité par Dieu;il suffit de se laisser faire..c'est ce que je comprends....Magnifique....cela va faire ma journée qui a commencé dans les larmes.......comme plusieurs d'ailleurs,depuis un bon moment....

Par b 24 août 2017 à 15 h 14

courage a vous b,
une grande sainte Thérèse d'avilla, je pense bien a vous dans ma prière en espérant soulagé un peu votre peine,,que notre douce vierge marie intercède pour vous près du coeur de jésus 'bien fraternellement

Par brig 26 août 2017 à 13 h 51

Comme elles sont belles nos églises , oui frère Olivier , rien n'est trop beau pour Dieu .
Elles ont toutes une histoire , qui raconte La Gloire de Dieu .
C'est un héritage qui demande beaucoup d'amour et de ferveur ,j'en ai visité des églises
, même si souvent je pense que c'est l'inverse !
Un endroit consacré au Seigneur , pour exprimer notre spiritualité et l'enrichir par l'Eucharistie .
Il me revient de dire aussi , que l'entretien de nos églises sont aussi une part qui nous revient .
Je pense que le soutien spirituel , n'est pas que nôtre , mais aussi pour nos enfants .
Selon ces moyens financiers petits , grands , cela peut sauver d'une éventuelle fermeture définitive !
Bien-sur , il y a aussi un besoin de vocation qui reste par nos prières , celle d'avoir des prêtres , mais
aussi un peuple de Dieu , fidèle à la fraction du Pain , être responsable , et non pas rendre responsable .
Tous dans cet approche qu'est l'amour , devrions être conscient surtout de nos jours de la fragilité de
celle-ci .La choyer , la porter tout contre son coeur , qu'elle que soit son style , son âge , demeure un
témoignage vivant , de notre dévotion à offrir à Dieu , Quoi que vous fassiez , faites -le pour la Gloire de
Dieu. Saint François , merci de ce que tu nous à laissés des prédicateurs selon le coeur de Dieu .
Ce bateau c'est Ta Providence , ô Père qui le pilote .
Pour dire :Comment rendrais-je au Seigneur tout le bien qu'Il m'a fait?

Par fred 23 août 2017 à 14 h 16 Répondre à ce commentaire

Combien de temps pour bâtir une Eglise, des années, des siècles...
Depuis 2 OOO ans, Dieu a envoyé sur terre Jésus, puis multiples disciples, pour
construire son royaume, le Royaume des Cieux, pour nous chrétiens terrestres.
La Maison de Dieu, elle faite de nos âmes, de nos cœurs, de nos actions, de nos pensées, de nos paroles, de notre Foi, qui
relèvent de l' Esprit Saint.

Sans relâche, fortifions cette Maison.

Prière de ce jour, et, bonne journée.

Par Florine. 23 août 2017 à 12 h 07 Répondre à ce commentaire

La maison de Dieu est faite par les actes d'amour de tous les hommes
Elle n'est pas faite de Pierre
Sœur Emmanuelle priait dans des bidonvilles, ce sont ses actes d'amour qui construisaient la maison de Dieu

Par Micheline 23 août 2017 à 11 h 25 Répondre à ce commentaire

Reconstruire Ta Maison, Seigneur ?
C’est en moi qu’il y a sans cesse à reconstruire.

Les jugements que je porte continuellement sur moi,
et les regrets de ma vie sont là pour me les répéter.
Ils sont comme des pierres que je veux sans cesse mettre au rebut.

Pourtant, c’est au milieu de ces pauvres pierres,
dans la Lumière de Ton Pardon
que Tu as apaisé mon cœur,
et que Tu m’as aidé à me reconstruire.

Il me semble l’apercevoir :
c’est dans la joie de tous nos cœurs guéris,
que Tu construis Ton Eglise.

Il me semble voir des rois qui servent des pauvres
assis à la table de Ton Royaume.

Il me semble même voir des affamés que nul ne connaissait,
rayonnants et consolés,
s’approcher de ces mêmes rois,
pour leur offrir le pain et le vin de Dieu.

Bonne journée à tous, vraiment.

Par Paul (Belgique) 23 août 2017 à 11 h 22 Répondre à ce commentaire

" c'est toi qui m'as formé les reins,
qui m'as tissé dans le sein de ma mère "

"Seigneur, tu me sondes et me connais,
que je me lève ou m'assoie, tu le sais..."
Psaume 138 (139)

... je me répète, excusez-moi .... Tout est dit dans ce psaume....
A lire... et à relire !!!

Par breizh 23 août 2017 à 11 h 04 Répondre à ce commentaire

Oui la vie de St François est édifiante... et avec Dieu il a édifié la grande Eglise des Franciscains..
Seigneur fais ton église en moi
Seigneur tu sais que je fais partie de ton Eglise sur la terre, dans mon village et dans mon coeur.
Seigneur guides moi et protège moi et tous ceux qui me sont chers
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 23 août 2017 à 10 h 28 Répondre à ce commentaire

L'Eglise ? Je suivrai le texte en élève de collège, une fois de plus, je ne trouve pas les commentaires si "saints" que j'apprécie chez vous, mes sœurs et frères internautes. Là où je me sens et sais plus près du Christ, ce sont les églises en pierre ou en bois. Sainte Radegonde à Poitiers, si calme, blottie près de la cathédrale. Les empreintes des pieds du Christ, que ce soit légende ou non, je peux lui dire, " Tu es venu ici" et tu y restes chaque jour. Je peux te confier tant de choses. Les petites églises romanes dans le pays de Loire...que j'ai appris à connaître et à goûter depuis peu et tant d'autres, grandioses comme Saint Savin sous Gartempe, humbles et dépouillées comme Egletons en Corrèze. On s'y sent comme dans la main d'une mère et là, l'Eglise, nous tous, comme je suis heureuse de la confier à Notre Dame de......je n'ai que l'embarras du choix. Je m'en tiens aujourd'hui aux églises romanes et à la première alsacienne, le Dompeter à Avolsheim. Ma sœur internaute qui n'aime pas la poésie sera bien servie aujourd'hui ! Pardonnez-moi, surtout si vous êtes ma sœur en religion, et faites-moi la grâce d'une prière, c'est aujourd'hui à vingt et une Soeurs notre anniversaire de profession, 57 ans. Bonne et belle journée à vous toutes et tous, Gaby

Par Gaby 23 août 2017 à 10 h 21 Répondre à ce commentaire

Bon anniversaire aux vingt et une sœurs dont vous faites partie, chère Gaby, soyez assurées de nos prières.

Seigneur avec Marie, tous les saints et les anges, veille sur Gaby et toute sa communauté, nous Te rendons grâce pour tout le chemin parcouru.

Protège-les, guide-les par la force et la LUMIÈRE de Ton Esprit saint. Amen

Par MARIE 23 août 2017 à 13 h 17

Oui Gaby, nous prions pour vous toutes. Bon anniversaire !

Par ninon 23 août 2017 à 15 h 27

Si chacun d'entre nous réalisait qu'il est une des pierres de l'édifice, notre Eglise n'en serait-elle pas transformée? Pierre vivante, à la suite de François, de Dominique....Merci Frère Olivier de nous aider à méditer ces beaux textes.

Par Brigitte 23 août 2017 à 10 h 17 Répondre à ce commentaire

"Seigneur, donne-moi d'habiter ta maison tous les jours de ma vie,"

Seigneur, nous arrivons des quatre coins de l'horizon dans TA MAISON.

Merci de nous accueillir dans TON AMOUR infini, merci pour toute la force que TU NOUS DONNES par TON ESPRIT SAINT, garde-nous dans TA LUMIÈRE! Amen

Par MARIE 23 août 2017 à 10 h 11 Répondre à ce commentaire

à écouter ce récit on pourrait penser que Dieu ne veut que ce qui est grand et beau, pourtant ,je crois qu'il se plait dans la moindre des masures, des petites chapelles.Quelqu'un me disait un jour que l'église est loin des pauvresses petits, quelle était riche, qu'il n'y avait qu'à voir les richesses au Vatican;je me suis permis de lui expliquer que ces richesses ne lui appartenait pas en propre, qu'elle ne pouvait pas en faire ce qu'elle en voulait, que cela faisait partie du patrimoine comme il en existe dans tous les pays.Jésus à bien montré durant sa vie humaine que les petits, les humbles étaient plus près de lui et lui d'eux.

Par penelope 23 août 2017 à 9 h 44 Répondre à ce commentaire

Je suis heureuse de me rappeler que le Seigneur corrige nos erreurs
Merci pour ce rappel
bonne journée

Par jnc 23 août 2017 à 9 h 23 Répondre à ce commentaire

L'Eglise ? Une maison à construire ? Oui, sûrement.
Je l'ai pourtant abandonnée durant 2 ans1/2. Elle me faisait trop mal depuis mon enfance ! J'en avais assez d'être blessée.
C'est le besoin de communier qui m'a fait revenir... Communier au Christ, mais alors communier à l'Eglise !
Est-ce que bien souvent, par nos attitudes nous ne mettons pas nous-même les gens dehors ?

Par ninon 23 août 2017 à 9 h 12 Répondre à ce commentaire

Merci Frère Olivier de ces quelques remarques puissantes et éclairantes. Oui, on pense souvent que l'Eglise est le bâtiment où l'on se rend pour la Sainte Messe et l'Eucharistie, l'église est aussi notre âme, notre personne.
Nos petites églises domestiques sont nombreuses : notre famille, notre cercle d'amis, de travail, de bénévolat. Je compare votre texte à ce que m'a dit récemment une religieuse au sujet de nos conversations quotidiennes : "nous ne devrions parler que si nos paroles font grandir l'autre", en cela, la prudence verbale est déjà une petite église à bâtir. Bonne journée aux frères Dominicains de Jérusalem.

Par Gigi 23 août 2017 à 9 h 01 Répondre à ce commentaire

Ta maison Seigneur est là où je vis actuellement :
Tu as permis la purification de mon coeur et je vis un été en "exil" , ma famille étant dispersée et les choix des uns et des autres les conduisant loin de ma maison matériellle . Je n'ai jamais autant pris conscience de l'importance de la Vie de prière qui pose pierre après pierre , l'édifice d'une communion fraternelle . Les Amitiés en Christ sont solides et j'en remercie de tout Coeur le Seigneur, là au coeur de la solitude.
Bon été à tous et je compte sur vos prières pour mes enfants.

Par Nicole.B 23 août 2017 à 8 h 10 Répondre à ce commentaire

"Je n'ai jamais habité de maison depuis le jour où j'ai fait monter d'Egypte les Israélites jusqu'à aujourd'hui, mais je cheminais sous une tente et sous un abri," dit Dieu à David, verset 6. Dieu habite parmi son peuple. Il ne veut pas d'autre lieu que la chair de ceux qui sont ce peuple, ces hommes et ces femmes qui le composent, qui sont en chemin. Ils le sont avec lui. Ainsi est David, auquel le Seigneur rappelle le chemin qu'ils ont parcouru ensemble, depuis le jour où Dieu a pris David "au pâturage, derrière le troupeau, pour être chef de [s]on peuple Israël" (v.8). Me reviennent en mémoire les paroles de Samuel : "voyez ce qu[e] [le Seigneur] a fait de grand avec vous. " (1S12, 24). Ce que Dieu a fait de grand avec David, c'est Dieu lui-même qui le lui dit, qui lui ouvre les yeux.
Oui, vous avez raison, fr. Olivier, et si "je laissais le Seigneur agir?" Si je le laissais me montrer ce qu'il a fait de grand dans ma vie? Et y a-t-il rien de plus grand que d'ouvrir les yeux et de voir qu'il a ainsi marché, avec moi, sur tous ces chemins, obscurs et quotidiens, cachés aux yeux de tous sinon les siens, dans la douleur et la joie?
"Tu fais ta demeure en nous, Seigneur," chante-t-on. C'est lui qui me construit ma maison. Mon cœur n'est pas assez grand pour concevoir temple à sa mesure. Lui seul peut le modeler à ses dimensions.
Merci fr. Olivier et belle journée à tous! Avec ma prière.

Par Audrey 23 août 2017 à 7 h 40 Répondre à ce commentaire

Prier pour les prêtres

Seigneur Jésus, avec saint Jean-Marie Vianney, nous te confions : tous les prêtres que nous connaissons, ceux que nous avons rencontrés, ceux qui nous ont aidés, ceux que tu nous donnes aujourd’hui comme pères.

Tu as appelé chacun par son nom ; pour chacun, nous te louons et nous te supplions : garde-les dans la fidélité à Ton nom ; Toi qui les as consacrés pour qu’en Ton nom, ils soient nos pasteurs, donne leur force, confiance et joie pour accomplir leur mission.

Que l’Eucharistie qu’ils célèbrent les nourrisse et leur donne le courage de s’offrir avec Toi pour les brebis que nous sommes ; Qu’ils soient plongés dans Ton cœur de Miséricorde pour qu’ils soient toujours les témoins de ton pardon ; Qu’ils soient de vrais adorateurs du Père pour qu’ils nous enseignent le véritable chemin de la sainteté.

Père, avec eux, nous nous offrons au Christ pour l’Église : qu’elle soit missionnaire dans le souffle de ton Esprit ; apprends-nous simplement à les aimer, à les respecter et à les recevoir comme un don qui vient de Ta main, pour qu’ensemble nous accomplissions davantage Ton œuvre pour le salut de tous. Amen.

Par Prière 23 août 2017 à 7 h 33 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette très belle prière. Nous avons tant besoin de prêtres.

Par colombine44 24 août 2017 à 16 h 56

Bonne journée Roger

Par Joseph Sacilotto 23 août 2017 à 6 h 38 Répondre à ce commentaire

Oui bien sûr nous sommes corps et esprit la demeure du Christ, mais pour qu'il demeure en nous, il faut d'abord que nous soyons chez nous, ensuite que nous aménagions une maison solide, et enfin que nous acceptions de ne plus être seuls chez nous, pour que nos préoccupations ne prennent pas toute la place. Ainsi la Parole de Dieu peut-elle s'enraciner et porter des fruits en nous. Dieu est avec moi si je ne le laisse pas dehors, c'est à dire s'il est au centre de ma vie.

Par Antoinette G 4 août 2016 à 17 h 29 Répondre à ce commentaire

Ceux que je retiens moi du texte d'aujourd'hui,
Mais pour Natân, Dieu est le Dieu de la vie,c'est un Dieu voyageurs, quise déplace ,qui va lui même chercher les hommes,
qui marche avec eux,qui les protège.
Alors, pourquoi vouloir enfermé, ce courant,cette vie,cette liberté,
Pour Natân, Dieu n'attend pas ,une demeure, mais une multitude, il aspire a une descendance nombreuses venant de la foi
et de l'épanouissement de David (2sam7,9)comme il a aspiré pour Abraham.
Dieu qui est tout amour,ne peu vivre que s'il rencontre,que s'il communique,ceux qu'il donne, ceux qu'il partage, ceux que christ
Nous demande aussi,a nous,
Peut -on imaginer un amour ne se donnant pas?
Natân, en tout cas,ne l'imagine pas!. Pour lui,Dieu veut habiter le coeur de l'homme,
Il veut vivre en l'homme, il veut être avec l'homme (en jésus fait homme )
Oui seigneur me laisser libre de d'aimer, où je veux, quand je veux,et comment je veux, mais te suivre car t'on amour vie en chacun de nous.
"Dieu dit: "C est ton coeur que je cherche "pour moi c'est peut être là la plus belle des demeures, ....Fraternellement

Par brig 4 août 2016 à 15 h 12 Répondre à ce commentaire

"J'ai été avec toi partout où tu allais" (v.9), dit Dieu à David, lui rappelant leur parcours, leur vie commune, depuis le temps où David était berger chez son père. Qu'est cette maison que Dieu veut faire pour David ? Sa descendance, c'est entendu, mais est-ce cela seulement? Les figures de Salomon et du Christ se mêlent en cette descendance royale. Si Salomon bâtira le Temple de pierre, quelle est cette demeure que bâtit le Christ?

"J'entendis alors une voix clamer, du trône: Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il aura sa demeure avec eux; ils seront son peuple, et lui, Dieu-avec-eux, sera leur Dieu." (Ap 21, 3). La Jérusalem céleste, où trônent Dieu et l'Agneau, voici cette demeure et, si elle n'a pas de temple: "c'est que le Seigneur, le Dieu Maître-de-tout, est son temple, ainsi que l'Agneau." (Ap 21, 22). De celui qui peut y pénétrer, "je serai son Dieu, et lui sera mon fils" dit la voix venant du trône. Tous sommes appelés à être ceux en qui Dieu demeure. Tous sommes appelés à avoir part à sa royauté.

"Je suis le rejeton de la race de David", dit Jésus (Ap 22, 16), rappelant la filiation dans l’épilogue de l’Apocalypse. "Et que l'homme assoiffé s'approche, que l'homme de désir reçoive l'eau de la vie, gratuitement." (Ap 22, 17). La Cité de Dieu n'est pas vision lointaine, chimérique, elle est réalité, présente, en nous. Elle est la Vie qui coule de Dieu, en nous. Lui qui est avec moi, partout où je vais. Lui qui est avec chacun de nous, partout où nous allons.

Par Audrey 4 août 2016 à 7 h 10 Répondre à ce commentaire

Merci pour votre contribution, Audrey, cette filiation que prédit Natan nous place en effet dans la continuité avec le nouveau testament et Jésus.
Je reprends vos dernières phrases pour les méditer:
"La cité de Dieu n'est pas une vision lointaine, chimérique, elle est réalité, présente en nous. Elle est la vie qui coule de Dieu, en nous.avec moi. Lui qui est avec moi partout où je vais. Lui qui est avec chacun de nous partout où nous allons."
Nous pouvons chanter:
"Tu es là au cœur de nos vies, et c'est Toi qui nous fais vivre, Tu es là au cœur de nos vies, bien vivant ô Jésus Christ"
Seigneur éclaire chaque instant de nos vies! UDP avec chacun.

Par MARIE 4 août 2016 à 11 h 34

Audrey, toujours fidèle chaque jours, est un plaisir de vous lire,je embrasse pour vous dire encore merci fraternellement brig

Par brig 4 août 2016 à 15 h 16
voir tous les commentaires