Jonas

« Jonas se mit en route pour fuir à Tarsis. » Jonas 1,2

Jonas rejeté sur le sable

Jonas 2, 6-11

Jonas dans le ventre du poisson dit alors : « Les eaux m'avaient environné jusqu'à la gorge, l'abîme me cernait. L'algue était enroulée autour de ma tête.
A la racine des montagnes j'étais descendu, en un pays dont les verrous étaient tirés sur moi pour toujours. Mais de la fosse tu as fait remonter ma vie, le Seigneur, mon Dieu.
Tandis qu'en moi mon âme défaillait, je me suis souvenu du Seigneur, et ma prière est allée jusqu'à toi en ton saint Temple.
Ceux qui servent des vanités trompeuses, c'est leur grâce qu'ils abandonnent.
Moi, aux accents de la louange, je t'offrirai des sacrifices. Le vœu que j'ai fait, je l'accomplirai. Du Seigneur vient le salut. » 
Alors le Seigneur parla au poisson, et celui-ci rejeta Jonas sur la terre ferme.

Méditation

précédente suivante

Morts ou vivants

Le prophète Jonas avait peur de Dieu : il pense dans toute la première partie de son chant que Dieu est une menace pour sa vie. Et voilà qu'il découvre en fait que Dieu est son sauveur. Il fait l'expérience que Dieu seul peut le tirer de la peur et des ténèbres dans lesquelles il s'est enfermé lui-même ! Cette rencontre bouleversante avec le Seigneur va transformer Jonas et lui donner le courage d'accomplir la volonté de Dieu. C'est exactement cela la conversion ! Découvrir le vrai visage de Dieu, toujours nouveau, toujours magnifique. Découvrir que Dieu est toujours là, même quand on ne le savait pas. Nous sommes appelés à témoigner de cette conversion autour de nous. C’est exactement cela l’évangélisation ! Comment faire ? D’abord en proposant à une personne qui se confie à nous de prier pour elle. Je vous promets qu’elle en sera toujours touchée et honorée. Mais aussi témoigner que, grâce à la prière, grâce à la foi, je suis vivant. Pleinement vivant.
J’étais dans la peur et le doute, et à telle occasion, Dieu m’a donné la paix et la lumière. J’étais prisonnier de la colère ou de la jalousie et Dieu m’a libéré. J’étais dans l’impasse du péché et Dieu m’a ouvert un chemin. J’étais seul et abandonné et maintenant que je crois en Jésus, j’ai quelqu’un dans ma vie ! Ce n’est pas l’homme qui cherche Dieu, c’est Dieu qui est venu chercher l’homme. Jusqu’au plus profond de mes ténèbres, le Seigneur Jésus est descendu et il a fait remonter ma vie. Nous avons reçu la vie éternelle. Ne soyons plus jamais muets comme des morts.

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours S. Martin

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

68 commentaires

Bonjour à tous ! Je suis nouvelle ici ... Je connais souvent la détresse, comme dans "le ventre de Jonas" , car je fais ce qu'on appelle des "crises d.angoisses" et je me suis retrouvée plusieurs fois à l'hôpital pour tachycardie et quand celà arrive je me demande si je vais mourir, alors dernièrement, face à cette peur et à ce grand malaise qu'on ne peut connaître que si on l'a vécu, car c.est comme si la mort me faisait peur... Lorsque mon cœur s'emballe et que je tremble. Je me dit que de toutes façon, soit je finirai par un malaise et donc je ne serai plus consciente, soit je meurt et me rappelle que je vais vers Dieu, et que par la grâce de Jésus Christ je suis sauvée. A ces moments, je prie et c.est un vrai combat entre ce que je ressens et les symptômes de mon corps et ce dont je me rappelle des promesses de Dieu. Alors je ne sais pas pourquoi j'ai ces moments : est-ce d'origine physiologique et l'effet du dérèglement hormonal sur mon cerveau, car je suis en ménopause depuis 2 ans + "spasmophilie" ... Et que des centaines voir des milliers de personnes vivent ces mêmes états très pénibles d'après les témoignages sur les forums... Ou la cause est-t-elle psychologique car je me fais du soucis pour mes enfants et surtout pour un qui est devenu musulman... Et que je priés pour eux, ou alors est-ce des "entités" qui m'attaqueraient à certains moments, si on croit aux anges déchus, aux "puissances et aux dominations" qui sont indiquées dans la Bible et que Jésus Christ a vaincu... ou peut-être ce sont les 3 causes additionnées :physiques hormonales, psychologiques et spirituelles... Je témoigne ce que je fais "lorsque je suis dans le ventre de la Baleine", comme Jonas... Je précise que je ne suis pas dépressive ... Je me réfère alors à méditer sur "l'armure de Dieu" décrite dans la Bible : - L'Épée de Vérité dans la bouche qui est la Parole de Dieu qui consiste à dire "il est écrit" et citer une des promesses parole de Dieu écrite dans la Bible , - "La cuirasse de la Justice" car nous sommes rendus justes aux yeux de Dieu par le sang et la grâce de Jésus Christ notre sauveur (contre les Accusations et la culpabilité destructrice et la peur du jugement de Dieu et des hommes) - "le casque du Salut" qui protège nos pensées - " les chaussures de l'Evangile de Paix" qui symbolise comment on doit "marcher" sur terre et avancer dans la vie

Par Muriel 11 octobre 2016 à 8 h 46 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas Burle, belle méditation ... grandir , porter du fruit , grâce à la prière dans l'unité, en priant les uns pour les autres, Dieu nous donnes la force d'avancer , mon coeur est rempli de Paix, de joie, car le Seigneur est intervenu dans ma vie ...merci Seigneur pour ton Amour pour nous tous.... Rita

Par Rita Giuliani 5 octobre 2016 à 20 h 12 Répondre à ce commentaire

Dieu a pris sur nous tous nos péchés par son Fils Jésus.
Aimons-nous nos corps souffrants, nos tempéraments inquiets, colériques, grognons, aimons-nous notre solitude? Aimons-nous cette impression de ne servir à rien? Dieu a aimé Jonas peureux. Donc Dieu les aime Lui, Il est venu pour les pécheurs, pour nous qui sommes imparfaits et ne voulons pas de cette imperfection qui est bien nôtre pourtant. Il aime mon corps qui fait mal, qui ne sait plus marcher comme il faut, cette bouche qui dit n'importe quoi, Il aime mes n'importe quoi, Lui. L'amour divin est plus grand que notre amour humain. Son Amour est de toujours à toujours. De nos beautés à nos péchés les plus noirs. Nous aimons-nous nous-nous-mêmes comme Il nous aime? Si nous n'acceptons pas d'entrer dans le regard miséricordieux qu'a Dieu pour nous comment pourrions-nous partager sa Miséricorde pour notre prochain? Dieu aima Jonas, Il aima les peurs, les replis craintifs de Jonas. La perfection n'est pas de ce monde. Pour comprendre la puissance de l'amour, il nous faut comprendre que Dieu aime nos péchés car ils sont nôtres aussi sûrement que nos vertus. L'Amour aime et guérit, recrée. La Joie d'être sauvé, c'est ça, cet amour Tout-Puissant. Qu'on nomme MISÉRICORDE parce qu'il aime même
nos misères.

Par Suzanne 26 septembre 2016 à 14 h 25 Répondre à ce commentaire

Bonsoir Suzanne,

Je partage tout à fait ce que vous dites, que Dieu nous aime tout entier avec nos infirmités, nos péchés, nos paresses, cette bouche qui dit n'importe quoi; c'est vrai; on le regrette après. Ce corps qui fait mal; aujourd'hui, le mien m'a beaucoup fait souffrir; j'ai eu de la visite, mais j'étais tellement fatiguée que je ne l'ai même pas apprécié.. Au lieu de rendre grâce à Dieu, il me tardait d'être seule et de me reposer, ce soir, je n'ai pas sommeil. Il y a des jours comme ça.. D'autre fois, je me plains d'être seule; inconstance humaine. Dieu nous aime, laissons-nous aimer. Aimons-le en pensant à ceux qui ont besoin d'une main qui se tende, d'une oreille attentive, allons à leur rencontre; aimons-les, c'est notre façon de lui dire merci. Oui merci Seigneur !
Bonne nuit

Marie Jeanne

Par Marjeanne 26 septembre 2016 à 23 h 25

Seigneur dissipe les ténèbres de mon coeur..
Seigneur libère moi de mes doutes et de ma rancoeur...
Seigneur montre moi le chemin de lumière et de vie...
Seigneur aide moi à le suivre le mieux possible...
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 25 septembre 2016 à 22 h 06 Répondre à ce commentaire

Je viens de relire votre méditation pour la énième fois, frère Nicolas; ainsi que les commentaires de nos frères et soeurs internautes, je constate que ces peurs qui nous paralysent, nous empêchent d'être nous-mêmes. Peur du qu'en dira-t-on, peur de ne pas être à la hauteur, peur de nous engager, de témoigner, d'évangéliser...Tout cela parce que nous n'avons pas assez confiance en Dieu. Ce Dieu qui est si proche de nous, qui vient nous chercher dans les gouffres les plus noirs, les plus profonds. Gouffres du péché, de la dépression; qui n'y a pas été confronté ?
Tant que nous doutons, nous sommes comme Jonas. Qui suis-je moi, pour aller annoncer la Bonne Nouvelle ? Oui, on le peut, on le doit, mais pour cela, il faut avoir rencontré Dieu. Avoir compris à quel point il nous aime, à quel point, il nous fait confiance; Il faut souvent avoir traversé des épreuves, des souffrances dont ne savait comment s'en sortir, pour faire l'expérience d'un Dieu aimant, miséricordieux, lent à la colère et plein d'amour. Nous n'avons pas fini de découvrir ce Dieu Amour qui vient nous chercher au plus profond de notre misère, Lui, le miséricordieux;
J'ai mis du temps à lui faire confiance, vraiment, totalement. Je n'ai pas peur de parler de ma foi, dire que je suis pratiquante; de dire comme vous le suggéré, frère, à des personnes dans la peine, que je prierai pour elles, et c'est vrai que cela leur fait plaisir; je suis à l'aise dans ma paroisse, dans ma communauté; il m'a fallu des années pour vaincre ma timidité. J'accueille les nouveaux arrivants en toute simplicité, toute fraternité. C'est ma mission, je l'assume avec bonheur. C'est ce qui m'a permis d'anvancer, de me libérer de mes colères, de mes complexes.
Jonas avait témoigné de sa foi en disant : "Je suis" Hébreux"; je fais de même, je n'ai pas peur de dire que je suis chrétienne.
Ne chantait-on pas dans ma jeunesse : Je suis chrétien...
Mon Dieu, je suis à Toi, j'ai plus de quatre vingts ans et je me sens confiante comme une enfant dans tes bras, car Tu es mon Père. Gloire et louange à Toi !

Par Marjeanne 25 septembre 2016 à 19 h 48 Répondre à ce commentaire

CEUX QUI SERVENT DES VANITES TROMPEUSES ,
C’EST LEUR GRÂCE QU’ILS ABANDONNENT . »
& cela me rappelle la parole de frère Nicolas :
« Le Seigneur n’a nul besoin DES EMPLOYES "…….
Qui transforment la JOIE de la MISSION à une carrière avantageuse .
Les employés . Ceux qui servent des vanités trompeuses me font peur …..
J’ai peur des (trompe – l’œil) (des faux –semblants) qui cachent les réalités durables .
J’ai peur de ceux qui n’ont jamais eu peur ….
J’ai peur de ceux qui ont abandonné la grâce ….
De ceux qui empêchent les missionnaires d’aller au bout de leur mission ….
J’ai peur de ceux qui haïssent , se Vengent ,
J’ai peur de ceux qui manipulent ,
J’ai peur de la méchanceté & du mensonge .
J’ai peur de l’ingratitude , de l’infidélité & de la trahison …..
J’ai peur du péché , & de la tentation du diable ……
&
Le Christ nous dit : « N’ayez pas peur . »
La CONVERSION , c’est de quitter L’EMPLOI pour se lancer dans L’ENVOI ……
L’ENVOI EN MISSION …..
Permettre à l’amour de retrouver sa place en Nous & d’abord EN NOUS ….
Lui permettre de régner , en le vivant avec l’autre , & le tout autre .
« S’il y a une joie imprenable dans notre mission , elle consiste à faire pour autrui ce que le seigneur fait pour nous –mêmes , avec nous-mêmes dans notre histoire .
Alors la MISSION n’est pas autre chose que la JOIE , & la JOIE est bien dans la MISSION AVEC DIEU . »
Bon dimanche à nous tous !!

Par Najoi 25 septembre 2016 à 12 h 43 Répondre à ce commentaire

....C'est vrais, la peur rend muet...."N'ayez pas pas peur", disait St Jean-Paul II. Ne soyons donc pas "morts". Allons vers les autres, vers l'étranger, ceux qu'on rejette parce qu'on a peur..Ouvrons donc nos esprits...
Merci pour cette méditation, elle m'a beaucoup éclairé.
J'ai aussi découvert cette belle prière de St François d'Assise, elle est pour vous :

Prière du matin

Seigneur dans le silence de ce jour naissant, je viens te demander la paix, la sagesse, la force. Je veux regarder aujourd'hui le monde avec des yeux tout remplis d'amour : être patient, compréhensif, doux et sage, voir au-delà des apparences tes enfants comme tu les vois toi-même et ainsi, ne voir que le bien en chacun. Ferme mes oreilles à toute calomnie, garde ma langue de toute malveillance. Que seules les pensées qui bénissent demeurent en mon esprit. Que je sois si bienveillant et si joyeux que tous ceux qui m'approchent sentent ta présence. Revêts-moi de ta beauté, Seigneur et qu'au long du jour je te révèle à mes frères.

Bon dimanche à tous.

Par Dominique KIEFFER 25 septembre 2016 à 12 h 04 Répondre à ce commentaire

merci, mon Frère, de cette méditation pleine de foi,de joie et d'espérance ,merci du chemin que vous nous communiquez.Merci de vos prières et en union avec tous ceux et celles que vous aidez.

M.

Par M. de Brosses 25 septembre 2016 à 11 h 49 Répondre à ce commentaire

"D’abord en proposant à une personne qui se confie à nous de prier pour elle. Je vous promets qu’elle en sera toujours touchée et honorée."
Ça c'est dans votre "petit monde" à vous. Dans le mien, la personne au mieux se taira par respect et politesse, pour ne pas vous rire au nez ou vous envoyez paître (peut-être dans des près d'herbe fraîche) en vous disant: " qu'est-ce que j'en ai à foutre de tes (vos) prières! Ça me fait une belle jambe!"
Ou alors elle s'en ira en se disant: " je suis vraiment trop con! Qu'est-ce qui m'a pris d'aller me confier à ce type!"
Mais ce sont probablement des périphéries trop lointaines de vous, pour vous...

Par Etranger 25 septembre 2016 à 10 h 41 Répondre à ce commentaire

Ne soyons plus muets comme des morts .
Je pense à Lazare , cette fameuse histoire du riche ...
La pauvreté et la richesse .
Puis de ceux qui ont reçu et qui ne partage rien , de cette
nourriture qui est donnée par Dieu ...Une façon de revoir
l'or et l'argent , les talents , la gloriole .Vivre la charité
c'est vivre Dieu , là où l'injustice , prends des allures ,
de variétés , devant un bon repas , n'oublions pas les
ailleurs de tant de gens , courbés , affamés de ce monde,
qui souffrent des multiples injustices , comme disait un tel:
on n'a plus le droit d'avoir faim aujourd'hui , ne faisons pas
l'erreur , du riche .Pensons aux milliers et milliers de Lazare
qui parfois habitent , prés de chez nous . Vivre Dieu , vivre sa
gloire , sa Lumière , pour tous . Spirituellement en vérité et en
esprit dans l'unité du Saint Esprit .N'enterrons pas ..les talents
de notre humanité , quel que soit nos expériences , nous
pouvons par les uns et les autres par Jésus avoir accès au Notre
Père , grâce à la foi , dans la prière .

Par T. 25 septembre 2016 à 7 h 09 Répondre à ce commentaire

Frère Nicolas,
Peut-être que votre expérience à vous est celle de ne pas avoir cherché Dieu et de croire ou d'avoir expérimenté que Dieu est venu vous chercher. Mais mon expérience à moi est d'avoir cherché Dieu, de l'avoir immensément désiré et d'avoir expérimenté dans ma chair son immense joie à me répondre. Bien sûr moi aussi je pleurais de joie.

Catherine

Par Catherine 25 septembre 2016 à 4 h 33 Répondre à ce commentaire

Merci Père pour ce beau text. Il m'a beaucoup aidé dans mês rappots avec mês amis.
Bien fraternellement
Sr.Joanna

Par Sr.Joanna 24 septembre 2016 à 23 h 05 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas pour cette belle méditation! Je ne savais pas que dire à quelqu'un que je vais prier pour lui est déjà de l’évangélisation. Je suis alors sur la bonne voie même s'il est reste encore du chemin.

Par Gilles 24 septembre 2016 à 12 h 00 Répondre à ce commentaire

Merci, frère Nicolas,

votre texte m'a ému, et rappelé bien des souvenirs, de douleur et de guérison.

Pendant que je traversais l'enfer de ma dépression, je n'étais pas seul.
Je remercie mon épouse pour sa présence inconditionnelle,
le thérapeute - agnostique - qui m'a écouté,
et la Communauté qui m'a permis de percevoir que le Fils était Présent,
sans jugement dans mon enfer.

J'y ai découvert le sens de la phrase du Credo : Il descendit aux enfers.
Pas dans une grotte impersonnelle à la Jérôme Bosch.
Il est venu à moi jusque dans mon enfer.
De même qu'Il est Présent à chacun de nous, où que nous soyons.

Jésus aussi a connu la peur.
Au désert, probablement,
au Jardin des Oliviers, certainement.
Jusqu'au dernier moment,
celui de la peur absolue : " Père, Tu m'as abandonné ... "
avant de Lui remettre son esprit.

Je ne vais pas dire que je n'ai - et que je n'aurai - plus jamais peur.

Je n'ai plus peur ... d'avoir peur ...

Je ne suis plus seul.
Nous ne sommes pas seuls.

Il nous donne Sa Paix.
Lorsque je la reçois et que je l'accepte,
je retrouve ma confiance.

Merci, mon Dieu, vraiment.

Bonne journée à tous et toutes.

Par Paul (Belgique) 24 septembre 2016 à 9 h 12 Répondre à ce commentaire

merci pour cette méditation qui me rend pleine d'espoir, il me vient à l'esprit ce beau refrain :
Trouver dans ma vie ta présence
Tenir une lampe allumée
Choisir avec toi la confiance
Aimer et se savoir aimer.
Merci Seigneur, de me tenir tous les jours la main.
Chantal

Par lagriffol 24 septembre 2016 à 6 h 18 Répondre à ce commentaire

BONJOUR ET MERCI
Je répond au commentaire, ( PAR LAGRIFFOL) Je vais dans le même sens que vous, il faut croire en une présence invisible
J'étais seule et abandonné de ma vie en couple ça fait 12 ans . J'ai mis des paroles de confiance en moi et aujourd'hui je donne un sens à ma vie pour les enfants, paroisse, communauté de paroisses, et je témoigne que j'ai quelqu'un dans ma vie qui s'appelle ( EGLISE ) qui m'ouvre à une vie relationnelle, et le SEIGNEUR est mon guide sur nos chemins de vie

Par suzanne K. 25 septembre 2016 à 8 h 48

SEIGNEUR APPRENDS_NOUS à prier
Seigneur , tu le sais , je ne sais pas prier ,
comment , alors , puis-je parler aux autres de la prière ?
Comment puis-je apprendre aux autres
quelque méthode pour prier ?
Tu es , Seigneur , le seul à savoir prier .
Tu as prié , la nuit sur la montagne .
Tu as prié au long des plaines de Palestine .
Dans le jardin de ton agonie , tu priais
et tu as prié sur la croix .
Tu es , Seigneur , le seul maître de la prière .
Et à chacun de nous tu as donné
comme propre maître
l' Esprit Saint .
Ainsi , Seigneur , maître de prière ,
adorateur du Père en esprit et en vérité ,
c'est dans la seule confiance en toi ,
dans la confiance en l' Esprit qui vit en nous
que nous pouvons balbutier ;
de nous exhorter mutuellement
à nous partager ce don qui vient de toi
eu égard à cette merveilleuse réalité.
La prière est la possibilité que nous avons de
converser avec toi ,
Seigneur Jésus notre sauveur ;
de converser avec ton Père et l' Esprit Saint ,
dans la simplicité et la vérité .
Marie notre Mère et maîtresse dans la prière ,
sois notre aide , notre lumière , notre guide sur ce chemin
que tu as parcouru , toi aussi , avant nous ,
pour connaître Dieu le Père et sa volonté .
Auteur : Carlo Maria Martini .

Par Servante du Seigneur 24 septembre 2016 à 6 h 05 Répondre à ce commentaire

Heureux es-tu Jonas.Je ne sais pas si Jonas a vraiment existé. Mais son "histoire nous montre jusqu'où va l'Amour de Dieu
pour nous amener à Lui. Quelqu’un peut-il m'éclairer au sujet de l’existence de Jonas. Merci pour tout éclaircissement. L. D.

Par dourte léon 23 septembre 2016 à 23 h 25 Répondre à ce commentaire

Merci Seigneur !Tu m'aimes et je t'aime.

J'aime l'idée que je peux être un canal pour que Dieu passe à travers moi .............

Par mic 23 septembre 2016 à 23 h 20 Répondre à ce commentaire

oh, merci Frère,
je devrais m'appeler Jonas!!!!!!
Ma baleine à moi s'appelait (s'appelle) cancer...
Les prières de mon entourage, de mes amis m'ont portée, m'ont sauvée.
A mon tour je prie pour eux, pour elles qui souffrent..
Mais quelle délivrance, qu'elle grâce de se savoir aidé et aimé par notre Seigneur.
UDP
martine

Par martine Bouquin 23 septembre 2016 à 22 h 27 Répondre à ce commentaire

Merci, vous m'encouragez... depuis deux ans, j'ai pris l'habitude quand je passe à la Caisse d'un magasin, je dis toujours "je suis croyante, je vais prier pour que Dieu soit votre bonheur"... je n'ai jamais fait l'objet de moqueries... l'an dernier en août le vendeur d'une imprimerie m'a même dit "je voudrais apprendre à prier, je ne sais pas comment faire"... surprise, j'ai marqué un temps de silence puis je lui ai dit que non loin il y avait le chapelle romane du Carmel ND de Surieu... il m'a dit "je veux bien y aller, mais je dis quoi ?" Je lui ai répondu : "Asseyez-vous dans l'église, Jésus s'occupera de vous"... et j'ai prié pour lui disant à Jésus de faire sa part du chemin avec lui. J'ajoute que l'évangelisation par l'accueil et un visage souriant (car l'évangile c'est vraiment une BONNE NOUVELLE) est un bon transmetteur d'évangile... mon rêve le plus fou parce que je ne suis pas grand chose : "être transparence de Dieu", que je disparaisse mais que Lui passe... Je prie avec vous de tout coeur. Michèle

Par MONCHALIN 23 septembre 2016 à 22 h 18 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce partage de priants, ce texte et cette méditation qui nous éclaire subtilement et poétiquement. J'aime beaucoup le ton de ce commentaire qui nous incite à la prière en se recentrant sur nous-même, "pleinement vivant". C'est cet éclairage sur le monde et moi-même, tout en subtiles profondeurs, qui me rappelle mon éveil à la foi, il y a 20 ans.
Avant de croire au miracle de Dieu, je ne savais pas que j'avais une âme et je tressaillais de peur devant l'infini. J'ai toujours des moments de doutes et de découragements mis la musique de fond de mon existence a changé radicalement quand j'ai compris que cet Amour infini me cueillait, me recueillait au creux de Sa main. Ce fut un éblouissement dont je me souviens encore avec ravissement. J'eus la chance inouïe d'être accompagnée par un grand maître spirituel, chaleureux et drôle, un merveilleux dominicain, mon ami le frère Antoine Lion. Qu'il repose en paix ce guide fabuleux qui sut se tenir à la porte, m'accueillir et m'écouter avec mes bouleversements et mes peurs. J'ai grandi depuis dans la foi mais il me semble que l'on redevient tout petit, grain de sénevé, quand on se laisse de nouveau gagner par l'émerveillement des premiers jours, cette foi toute neuve, cet appel grandiose dont on ne sait pas encore très bien que faire.
J'étais une femme engagée dans l'action, supra militante fière de son organisation tambour battant, je ne suis plus si sûre d'être utile au service de Dieu dans mon énergie et ma fureur, alors je prie, je prie inlassablement et ce qui s'est brisé en moi doucement s'apaise, cette petite voix tendre de la Bonté me réconforte, et je trouve mille joies dans la louange.
En suivant l'histoire de Jonas, j'apprends à lâcher prise, à ne pas vouloir tout faire et entreprendre, j'apprivoise mes peurs et je me souviens de l'essentiel. Dieu est AVEC nous sur le frêle esquif de nos vies, qu'importe les jugements étroits qui définissent la réussite sociale si l'on sert bien un seul maître, le Christ. Communion de prière.

Par Nathalie Henry 23 septembre 2016 à 20 h 19 Répondre à ce commentaire

Certains intervenants ne se manifestent plus en effet : Louis par exemple.
Que la route ne leur soit pas trop rude. Bonne soirée à tous : l'été s'attarde.

Par mahona 23 septembre 2016 à 20 h 13 Répondre à ce commentaire

j'ai bien aimé mais il faut voir qu'il n'y a pas de poisson tout est image nous sommes noyés et emprisonnés dans notre doute notre péché nos peurs merci de tirer ver le haut les images bibliques je prie pour vous et pour le monde

Par louange 23 septembre 2016 à 18 h 42 Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous, lecteurs, enseignants,commentateurs.

Il y a longtemps que je n'ai pas fait de commentaire.
Rassurez-vous, je continue à vous suivre régulièrement.
Je me suis simplement imposée : Silence!

Oui, les méditations me comblent de joie car elles me permettent d'entrer et de déguster les textes de la Parole...et d'essayer de les mettre en pratique au quotidien.
Alors, voilà: muets comme des morts...

Non....Avec "sa Grâce" essayons de vivre de LUI pour le diffuser dans le monde.

Union de prière. Gi

Il nous a dit" sans moi vous ne pouvez rien faire" mais avec LUI!........

Par Gi 23 septembre 2016 à 16 h 39 Répondre à ce commentaire

Heureuse que ( GI ) est de retour parmi nous ..... Je souhaite aussi le retour d'ELLY , ses commentaires nous manquent beaucoup .
Bonne soirée à Nous tous !!!

Par Najoi 23 septembre 2016 à 19 h 27

Cher Jonas, personnage unique de l'histoire du salut, qu'on imagine habituellement dans le ventre de la baleine ... En « retraite fermée » tu as fait l'expérience de Dieu omniprésent dans notre vie pour nous offrir sa lumière et nous y garder. Avec patience et confiance tu as bâti ta route, guidé par le Maître de la Vie en « témoin de l'Amour.» Tu as marqué notre imagination. Ton message, vécu dans l'originalité, est incrusté dans notre cœur et il se transmet dans l'amour de nos frères et sœurs, dans le partage de nos valeurs et dans notre fidèle engagement.

Par Jacqueline Paquet 23 septembre 2016 à 16 h 35 Répondre à ce commentaire

C'est cela le chemin de conversion: faire un petit pas de plus,comprendre un peu mieux un mot, une expression qui prend alors toute sa signification.
Cela se fait dans la douceur et avec amour,ce n'est jamais un changement radical, mais plus une ouverture, une porte qui s'ouvre à jamais .
Chacun de nous peut alors vivre le même type d'expérience que Jonas..
Du Seigneur vient le salut.

Par Jean Michel 23 septembre 2016 à 15 h 53 Répondre à ce commentaire

Moi aussi, ça me fait du bien de voir que je ne suis pas la seule à avoir peur. En fait, la peur de la vie et la peur de la mort sont liées. Celui qui vit vraiment a moins peur de mourir. Puisque vie et mort sont inséparables, le contraire de la mort, ce n'est pas la vie, mais l'amour (qui est éternel). Je crois que c'est ce que ressentent ceux qui sont proches de la mort (cf Christiane Singer ( "Fragments d'un journal inachevé").
Jonas découvre qu'il n'a jamais vécu en vérité, c'est pourquoi il crie vers Dieu, et alors Dieu l'entend. Cette mission qu'il lui a confiée était surtout pour le mettre en face de lui-même : Jonas est un dépressif (il parle beaucoup de mort), et on dit que la dépression cache souvent de la colère ou de la peur. De même que Jonas, j'ai fui mon âme parce qu'elle me dérangeait (je ne voulais pas prendre de risques). Ma vie n'ayant pas de sens, j'étais dans l'auto-destruction, mais je ne voudrais pas attendre d'être aux portes de la mort pour me décider à vivre. Ce qui implique de renoncer à l'illusion infantile de toute puissance. Je ne suis à l'abri de rien, tout peut m'arriver, mais là n'est pas l'essentiel.
Dieu manifeste beaucoup de patience envers Jonas pour l'amener vers la lumière. Puis-je espérer moins ?

Par Antoinette G 23 septembre 2016 à 13 h 02 Répondre à ce commentaire

Découvrir ta présence et ta volonté Seigneur, dans la prière, découvrir ton vrai visage, toujours nouveau, toujours magnifique dans le regard de nos frères et soeurs en humanité, voilà comment je peux témoigner de ma foi autour de moi, pleinement vivant et rempli de ton Amour. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 23 septembre 2016 à 12 h 52 Répondre à ce commentaire

Désolée, commentaire parti inopinément :..... et sa mauvaise humeur à accomplir ce qu'Il lui demande mais aussi pour les habitants de Ninive, païens. Dieu se montre patient avec Jonas et avec nous. L'amour de Dieu envers ses créatures est universel. Il nous accorde sa miséricorde par un retour sincère vers Lui. "Du Seigneur vient le salut". Dans mes chemins compliqués, parfois je Te perds de vue.

Par mahona 23 septembre 2016 à 12 h 27 Répondre à ce commentaire

Merci à tous ceux qui ont partager leurs doutes, laisser des commentaires d'encouragement que je vais méditer et merci pour votre union de prière.
Célestine

Par Célestine 23 septembre 2016 à 12 h 26 Répondre à ce commentaire

Merci,frère Thomas,pour cette méditation à laquelle fait écho en moi la suite de la 1ère lecture de ce jour.

Qohélet 3,11
11 Toute œuvre de lui (DIEU) vient bien en son temps, mais il a mis l’éternité dans leur cœur ; or l'homme ne trouve pas le sens de l’œuvre divine depuis le début jusqu’à la fin.
.(Traduction de la Bible des Peuples)
Alors j'essaie ,au lieu de m’appesantir sur mes peurs,de me réjouir d'être vivante.
Vos méditations quotidiennes m'y encouragent.Merci pour cela.

Par 2graziella 23 septembre 2016 à 12 h 20 Répondre à ce commentaire

L'intérêt de Dieu ne se manifeste pas seulement pour Jonas et sa mauvaise humeur à accomplir ce qu'Il lui demande mais

Par mahona 23 septembre 2016 à 12 h 01 Répondre à ce commentaire

Oui, qui donc n'a jamais peur?
Il y a multiples raisons d'avoir peur, au travail...si je ne suis pas capable de...,la maladie, la souffrance, les séparations, les deuils, peur de ne pas pouvoir subvenir à ses besoins de chaque jour. Hé oui, moi aussi, j'ai mes peurs!!
Mais, que la méditation est vraie et redonne confiance (sans angélisme, car tout problème n'a pas de solution).
Combien c'est bon de se remémorer que c'est Dieu qui cherche l'homme, combien de fois je me suis sentie seule, dans les ténèbres, sans joie de vivre à ressasser mes soucis, mais lorsque je prends du temps pour écouter ce que Dieu veut me dire,
je reviens vers son chemin de vie!!
Mais c'est chaque jour à recommencer, rien n'est jamais acquis une fois pour toute, il y aura toujours un grain de sable, un caillou dans la chaussure pour faire à nouveau douter!!
Courage et en union de prière avec tous!

Par monette 23 septembre 2016 à 11 h 49 Répondre à ce commentaire

Matthieu 25, 36:
J'étais nu et vous m'avez vêtu , j'étais malade et vous m'avez visité ,
j'étais en prison et vous êtes venu vers moi .
La Parole n'ayez pas peur , prends le soutien , de Simon , aidant
Jésus à porter la croix ...., ainsi on peut , en actes , être pour nos
frères et soeurs , ce soutien ........si précieux , qu'est l'essentiel du
partage .UDP

Par fred 23 septembre 2016 à 11 h 26 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette vraiment superbe méditation. Ah, si on pouvait vivre cela tous les jours ! Combien tout cela est vrai !

Par Eric 23 septembre 2016 à 10 h 55 Répondre à ce commentaire

La tablette fait des siennes il fallait lire
Seigneur, tu écoutes . UDP

Par MARIE 23 septembre 2016 à 10 h 35 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette belle méditation. Je pense au De profundis: en entendant Jonas, nous pouvons dire:

"Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, écoute mon appel, que Ton oreille soit attentive au cri de ma prière!"

Seigneur, tu écoute chacun de nous et Tu nous réponds, fais que nous t'entendions!!!

Seigneur, nous avons confiance en toi, fortifie-nous pour que même aux moments les plus difficiles nous sentions Ta PRÉSENCE! AMEN. UDP avec chacun de vous

Par MARIE 23 septembre 2016 à 10 h 32 Répondre à ce commentaire

Merci mon frère de nous rappeler que du plus profond de nos ténèbres le Seigneur Jésus Christ fait remonter nos vies.
Il ne reste jamais sourd à nos prières car il est avec nous, en nous. Je l'adore, je le prie et je l'espère.
Je pense à ces vers d'Edmond Rostand, même si le contexte n'est pas le même et au risque de paraître "réductrice" : "c'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière". L'espérance c'est un pas vers la lumière.
Dans nos ténèbres, Tu es là Seigneur pour nous éclairer. Seigneur ouvre mes lèvres...

Par Marilou 23 septembre 2016 à 10 h 13 Répondre à ce commentaire

non Célestine vous n'êtes pas seule à avoir peur..... j'ai peur quand j'attends avec angoisse une facture, j'ai peur de la fin du mois.
et si nous avions peur ensemble, et que nos peurs nous les mettions dans la main de Dieu
et si ensemble à un moment où un autre de la journée nous prierions l'un pour l'autre
et si ce matin nous confions à Marie touts nos angoisses, soit par la prière de consécration à Marie ou par un chapelet

je pense à vous amis et frères qui marchez avec la bible non seulement ce matin mais vous êtes dans ma tête et mon coeur.
DOMINIQUE

Par paumier dominique 23 septembre 2016 à 9 h 29 Répondre à ce commentaire

Toutes vos réactions rejoignent à moment donner mon histoire . Quoi dire de plus:
Heureusement Seigneur que tu me tenais la main dans l'obscurité, c'est TOI qui ma sauver.
Tans bien que mal avec ce que je suis ,blesser lézarder, j'avance à petit pas sur ton chemin d’éternité ouvert à tous ,et cela me fait t'aimer encore plus.
Merci Seigneur.
Merci à tous pour vos témoignage de VIE.

Par sabrina 23 septembre 2016 à 9 h 18 Répondre à ce commentaire

Merci

Par RICARD 23 septembre 2016 à 9 h 09 Répondre à ce commentaire

OUI, c'est bien de conversion qu'il s"agit,c'est à dire de RETOURNEMENT Dans le ventre de la baleine ,on prend conscience de ses fautes,de ses faiblesses de ses manques et c'est alors que le travail commence . Comment renverser , retourner nos peches ? On decouvre alors que chaque cri a sa reponse à condition qu'on l'ecoute . SHEMA ISRAEL les prieres juives commencent par cette exhortation . A nous d'ouvrir l'oreille , la bonne , celle du coeur pour sortir de l'obscurite . BON TRAVAIL à tous

Par buchin domi 23 septembre 2016 à 9 h 09 Répondre à ce commentaire

Ma liberté c'est d'aller vers Dieu , de me tourner ou me détourner de lui....Dieu ne s'impose .Alors comment comprendre cette phrase de votre méditation" ce n'est
pas l'homme qui cherche Dieu c'est Dieu qui est venu chercher l'homme" Moi je comprends le sens du ce que vous dîtes mais c'est en pensant aux conversations que j'ai souvent avec ma fille qui dit ne pas croire et ne pratique plus depuis longtemps...je lui souvent ( trop souvent sans doute !) que Dieu ne s'impose pas...quelle doit aussi le chercher le désirer.... j'ai sans doute tord...
Merci pour votre réponse
Bonne journée

Par Wirth 23 septembre 2016 à 8 h 47 Répondre à ce commentaire

A Célestine, Anne marie Dominique.... Et sans doute d'autres !
Moi aussi j'ai peur, la confiance me manque car face à ma propre détresse d'abord, et à la souffrance de tant et tant, aux "sacrifices" nombreux d'innocents, la Shoah, les genocides, les massacres, comment avoir confiance et continuer le chemin... ?
Quant à la communauté des chrétiens, elle n'est, parfois, pas si accueillante que cela !
Ne faut il pas montrer patte blanche et etre conforme ? Il n'est pas toujours bon de penser autrement, on dérange.
Les gens se cachent derrière une façade et le pharisianisme est de fait quelquefois.
Alors la confiance ! Dites moi comment la trouver à travers nos peurs, dites moi si la sérénité est possible quand le mal est un mystère et que le combattre est souvent impossible.
Où donc es-tu Dieu quand tes enfants sont au plus mal ? Quand ils crient vers Toi et que tu es absent ?
Je pense à ce livre "l'œuvre de Dieu, la part du diable" ou du moins à son titre. Je trouve que la part du diable, de certains hommes donc, l'emporte trop et que l'œuvre de Dieu est réellement malmenée à travers la création, comment fait donc le bon Dieu pour supporter cela ?

Par Blandine 23 septembre 2016 à 8 h 41 Répondre à ce commentaire

Le prophète Jonas avait peur ..... Oui nous vivons dans la peur , le doute , le mépris , dans les ténèbres .... Que le Seigneur nous aide à retrouver la confiance et que la PAIX règne autour de nous , dans les petits villages ou le chacun pour soi est trop dur à porter .... Si nous étions tous un peu solidaire , à l'écoute de nos voisins la vie en serait bien plus belle et cela ne coute rien .... Seigneur donne à chacun de nous l'envoie du partage , du dialogue ....AMEN

Par Ninine 23 septembre 2016 à 8 h 35 Répondre à ce commentaire

merci Frère

grâce a la prière avec vous ce matin j’aie espoir et réconfort

dans la Famille cette semaine nous avons vécu un accident un drame

si seulement tous nous nous tournions vers toi Seigneur
notre espérance

Par albatre 23 septembre 2016 à 8 h 34 Répondre à ce commentaire

Une pensée pour vous et votre familles, dans ma petite prière, fraternellement brig

Par Brig 23 septembre 2016 à 13 h 21

Union de prières!

Seigneur donne à Albâtre et à sa famille la force de traverser cette épreuve, la conscience de Ton AMOUR infini, Tu es avec eux.

Marie, entoure-les de ta tendresse.

Par MARIE 23 septembre 2016 à 15 h 23

Union de prière avec vous et votre famille
bien fraternellement.

Par monette 23 septembre 2016 à 15 h 35

"De la fosse tu as fait remonter ma vie".
En union de prières et d'espérance avec vous et tous les vôtres.

Par Marie-Thérèse L. 23 septembre 2016 à 16 h 14

Je pense fort à vous et à votre famille, Albatre. Toutes nos prières se joignent aux vôtres.
Puissiez-vous sentir la chaleur de l'amitié portée par notre communauté.

Par Audrey 23 septembre 2016 à 18 h 28

Mes prières et mes pensées vous accompagnent. Dieu est présent auprès de vous, veille sur vous et souffre avec vous.

Par Lise 24 septembre 2016 à 8 h 28

"J’étais dans la peur et le doute, et à telle occasion, Dieu m’a donné la paix et la lumière"
Comme Jonas nous sommes dans la peur et le doute, c'est alors que la lumière de Dieu nous donne la paix et à nouveau confiance.
Ne fuyons pas nos responsabilités comme Jonas, au contraire, soyons à la recherche de Dieu pour qu'il nous sauve des ténèbres.

Par SYLVESTRE14 23 septembre 2016 à 8 h 20 Répondre à ce commentaire

Bon.....jour,

Comme je disais dans un commentaire précédent " LA CONFIANCE ENLEVE LA PEUR" je l'expérimente tous les jours , je sais Dieu dans ma vie , il me le montre tous les jours , l'actualité est morose , mettons-nous au courant , mais à côté beaucoup de belles choses , personnes rencontrées , le ptit imprévu qui va te faire sourire , sachons voir autour de nous , Dieu est taquin , ne pensez pas en me lisant que tout est rose chez moi mais j'essaye de voir le positif et il y en a , déjà la journée commence avec un beau soleil...
Union de prières

Par annie 23 septembre 2016 à 8 h 19 Répondre à ce commentaire

Et bien oui, nous mettons longtemps à reconnaître le visage de Dieu-Miséricorde. Je ne dois pas être la seule à avoir eu peur de Dieu. On, - la famille- sauf les parents, beaucoup plus ouverts, le catéchisme...la paroisse...nous a présenté un Dieu sévère, justicier, et j'en passe. L'enfer et un purgatoire, à peine moins effrayant, le péché mortel et les nombreux péchés véniels...De la grâce, peu ou point. Mais vous connaissez tout cela, frères et sœurs internautes ! Je me surprends encore à avoir peur alors que j'encourage si souvent mes consoeurs, eh oui. Relisez, comme moi, Luther : "La foi est une confiance inébranlable en la grâce de Dieu" C'est rude, c'est salutaire ! C'est comme Maître Ekkehard terminait ses homélies, la grâce que je nous souhaite à tous. Bien fraternellement, Gaby

Par Gabrielle Metzinger 23 septembre 2016 à 8 h 05 Répondre à ce commentaire

ps: Saint Pierre 4, 9
N'oubliez pas l'hospitalité , car en l'exerçant certains
ont logé des anges , sans ........; le savoir .
Célestine , la peur est engendrée par l'ignorance , par aussi
toutes sortes de situations , qui nous font craindre et naître
l'angoisse , soit par rapport aux autres , mais la peur , est aussi
un moyen , en le sachant , de la surmonter , avec la grâce de Dieu .
Marie , notre Mère , avant toute chose , nous montre qu'il est tout à fait
possible d'engendrer spirituellement le Christ ...C'est une nouvelle vie
qui commence , pas à pas ........

Par fred 23 septembre 2016 à 8 h 04 Répondre à ce commentaire

Bonjour, Je me permets de mettre à nouveau le commentaire, décalé, que j'avais mis hier.
En effet, la peur isole et je me sens isolée. Je profite de cet espace pour partager mes sentiments.
Je partage également l'Espérance dont certains ne cessent de témoigner dans ce site, mais je suis fatiguée de la réalité du quotidien.

La peur. Peur d'être tels que nous sommes devant Dieu, petits, poltrons, sans doute lâches quelquefois.
N'avons-nous pas reçu cette peur en héritage de notre éducation catholique ou judéo-chrétienne ?
Peur parfois de la communauté paroissiale, des jugements à l'emporte pièce, du qu'en dira-t-on . Peur des relations vraies.
Peur de mettre les mains dans la pâte de la misère humaine. Paralysie de la peur dans laquelle on se mortifie.
Si Dieu fait peur, si la communauté paroissiale fait peur, si la solidarité fait peur, que reste-t-il ? Qu'en pensez-vous ?
La Mère de Dieu peut-être, qui ne fait pas peur, elle qui nous renvoie avec tellement d'amour à la Miséricorde .
Suis-je un énergumène particulièrement angoissée ou névrosée ou vous aussi avez-vous été parfois freinés par cette crainte ? Pardonnez-moi si ces propos blessent involontairement certains.

Par Célestine 23 septembre 2016 à 7 h 10 Répondre à ce commentaire

Célestine,non,vous n'êtes pas un cas.Moi,je suis bien normale et moi aussi j'ai peur:peur de la paroisse.Et peur de la communauté.Mais nous devons prier tous ensemble:c'est cela l'assemblée des fidèles.Et si vous souhaitez vraiment plus d'intimité,il vous faut rejoindre dans la mesure de vos possibilités une communauté religieuse où là,on se sent mieux compris,car nous sommes tous réunis pour la même raison.Assistez aussi à l'Adoration si vous le pouvez...Et enfin faites comme moi:donnez-vous aux autres,car c'est cela la fraternité,même si cela nous coûte!Bon courage.Anne-Marie.

Par Anne-Marie Abiteboul 23 septembre 2016 à 7 h 31

Merci pour la méditation et les commentaires de chacun .je me sens faire partie de la cohorte de ces gens qui ns peur ! O combien je vous rejoins dans vos doutes appréhension de toutes sortes :héritage de nos éducations ...judéo-chrétiennes ou éducation tout simplement !?!
Je pense que le manque de confiance en Dieu peut aussi être en lien avec des terreurs de l'enfance profondément ancrées ...et que le Seigneur par sa grâce , ses grâces renouvelées chaque jour , vient guérir , une à une .

"Il y a un temps pour tout "(Qohéleth): comme j entends bien cette parole ce matin ! Je pleure sur moi même encore très souvent et parfois longtemps! Puis je souris , je ris de moi même quand ces larmes ...d'auto évaluation - dénigrement -jugement s arrêtent enfin ; après cet examen ...(dur !!!)de conscience , je me remets à espérer mieux et plus de moi ,grâce à la tendresse et l'amour de Dieu .qui attend patiemment que je lui Re prenne sa main pour que je me Re lève .Car alors sa compassion me touche dans le fond
de mon cœur .C 'est intimement le sentiment de re faire partie d'une communauté qui a besoin de l'aide du Seigneur au quotidien , jour .et nuit et insomnie pour moi ;
qui avoue ses faiblesses , doutes et peurs qui m 'apporte Paix et Joie .je me lève ce matin pleine d'espérance , dont j'ai entendu qu elle est "fille de la Confiance"!
"magnifique est le Seigneur , tout mon cœur pour chanter Dieu ...!"Alleluia!

Par Dominique 23 septembre 2016 à 7 h 56

Célestine, je vous ai mis un mot hier. J'ajoute avec les autres priants que nous pouvons confier cette intention au Seigneur:
Seigneur, garde-nous dans Ta confiance, si nous sommes devenus craintifs, c'est ... (Citer les raisons de nos peurs), mais Tu peux nous faire triompher de nos faiblesses, inspire-nous les bonnes attitudes vers nos frères, jour après jour. UDP

Par MARIE 23 septembre 2016 à 10 h 21

Comme Jonas, je me suis longtemps noyée. Comme Jonas, je me suis débattue, j'ai crié. L'abîme qui aspire, les verrous qui se tirent, je les connais. Il est tant de manières de mourir, tant de manières de sombrer, de laisser le passé, le secret, vous enfermer. Et, oui, comme Jonas, le Seigneur m'a sauvée.

"Dans le ventre de la baleine, mon ami, que j'étais bien," disait une ritournelle que je chantais, enfant. C'était un mensonge. On n'est pas bien dans le ventre de la baleine, mais on apprend. Dans ses entrailles on ne peut plus ignorer les relents du passé qui prennent à la gorge. Comme Jonas, c'est là qu'il m'a fallu le regarder en face. Et accueillir la grâce. Car la force de le faire, elle m'a été donnée. Car, pas à pas, sur ce chemin, j'y ai été guidée. Si douloureux qu'il soit d'y avancer, arrive le moment où les yeux voient. Le moment où le cœur, où tout ce qui fait sa chair, sait. Que lorsque je criais, Dieu était là. Que lorsque je souffrais, il souffrait avec moi. Que sa Vie n'a cessé d'infuser la mienne. Que si je suis aujourd'hui vivante et debout, c'est avec lui, en lui, par lui, lui qui, toujours, est avec moi.

Alors, oui, comme Jonas, il me faut dire merci, rendre grâce. Car c'est bien de grâce qu'il s'agit. La grâce du pardon, la grâce de l'abandon, la grâce de la confiance, la grâce d'oser tendre la main, la grâce des rencontres que le Seigneur a mises sur mon chemin. La grâce de trouver dans sa Parole, jour après jour, la nourriture et la force pour continuer d'y avancer. La grâce d'essayer chaque jour de trouver les mots pour en témoigner.

Par Audrey 23 septembre 2016 à 6 h 57 Répondre à ce commentaire

Oui! Rendons grâce pour tous tes bienfaits, Seigneur!
Merci de nous convertir chaque jour!!!
Merci encore, Audrey UDP

Par MARIE 23 septembre 2016 à 11 h 26

Notre Seigneur et notre Dieu est toujours là. Nous, nous vivons, nous travaillons, aimons agissons, nous nous affairons comme des fourmis, et oublions que notre Sauveur est près de nous. Incroyable cette amnésie qui nous pourrit l'existence. Aide moi mon Seigneur et mon Dieu de ne jamais t'oublier. Ne jamais oublier tu es près de moi, dans tous les détails de ma pauvre petite vie, que tu veux si belle, et tu la veux belle, comme moi je le désire tant. Merci Seigneur.

Par Cristin Odile 23 septembre 2016 à 6 h 44 Répondre à ce commentaire

Dieu tient toujours ces promesses :
je répandrait Mon Esprit sur toute chair .Vos fils et vos filles prophétiseront ....
Je produirai des signes dans le ciel et sur la terre .
La louange de Marie , nous invite à devenir des enfants réconcilier avec tout
ce que Dieu est : Amour , confiance , oser enfin dire pour ceux nos routes croisent ...
L' Esprit Saint viendra sur toi , et la puissance du Très- Haut te prendra sous son ombre .
Oui frère Nicolas , Jésus le Christ , Lumière intérieur ne laisse pas parler nos ténèbres ,
Il nous donne simplement de l'aimer , l'amour dit-on donne des ailes à toutes nos prières .
Que souhaiter , sinon , cette bénédiction du Seigneur pour tous :
Que le Seigneur te bénisse et te garde !
Que Le Seigneur fasse briller son visage sur toi
et t'accorde sa grâce ....C'est être illuminer , entourer , inspirer , porter par les bras de Dieu ....
et apprendre à dire , vraiment : merci au Père , Fils , et au Saint Esprit ......

Par Fred 23 septembre 2016 à 6 h 03 Répondre à ce commentaire

Merci Frère Nicolas pour cette belle méditation: une de plus!
Le Seigneur est toujours là...Louons-le; C'est notre Sauveur!
Accomplir la volonté de Dieu, Seigneur aide-moi à la conversion!

Par Ricardo 23 septembre 2016 à 5 h 37 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires