Jonas

« Jonas se mit en route pour fuir à Tarsis. » Jonas 1,2

Jonas jeté à la mer

Jonas 1, 10-15

Les hommes [du bateau] furent saisis d'une grande crainte et ils dirent à Jonas : "Qu'as-tu fait là !" Ils savaient en effet qu'il fuyait loin du Seigneur, car il le leur avait raconté.
Ils lui dirent : "Que te ferons-nous pour que la mer s'apaise pour nous ?" Car la mer se soulevait de plus en plus.
Il leur répondit : "Prenez-moi et jetez-moi à la mer, et la mer s'apaisera pour vous. Car, je le sais, c'est à cause de moi que cette violente tempête vous assaille." Les hommes ramèrent pour gagner le rivage, mais en vain, car la mer se soulevait de plus en plus contre eux.
Alors ils implorèrent le Seigneur et dirent : "Ah ! le Seigneur, puissions-nous ne pas périr à cause de la vie de cet homme, et puisses-tu ne pas nous charger d'un sang innocent, car c'est toi, le Seigneur, qui as agi selon ton bon plaisir." Et, s'emparant de Jonas, ils le jetèrent à la mer, et la mer apaisa sa fureur.

Méditation

précédente suivante

Tout tombe à l’eau

Je ne sais si c’est à cause de nous que nous sommes dans la tempête, mais je constate que tout s’écroule autour de nous en Occident. Nous avions de grands désirs, de beaux projets et des rêves immenses. « Nous ferons chrétiens nos frères », chantait-on. Et rien ne s’est passé comme prévu, malgré l’enthousiasme et la générosité, malgré les milliers d’initiatives et les milliers de bénévoles. La mer de l’individualisme est passée et le château de sable de la foi a été balayé.
Les plans humains tombent toujours à l’eau et de haut. Dieu ne joue pas de « bons tours » à Jonas pour se moquer de lui, mais pour qu’il lui parle enfin. Jonas se noyait dans les flots, mais Dieu l’a sauvé : il peut donc prier maintenant tranquillement dans le poisson, au sec. Dieu ne veut pas la mort de son prophète, mais simplement qu’il consente à accomplir la mission qu’il lui a confiée. Et non la mission que le prophète s’était créée. Dieu cherche des envoyés et non des employés.
Jonas passera trois jours et trois nuits dans le noir : le temps d’une mort et d’une résurrection. Puissions-nous persévérer dans la prière même si nous sommes dans le noir et entourés de ruines. « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts* ? » interrogeront les anges le matin de Pâques. Ne répondons pas trop vite comme si nous savions d’avance ce qu’il faut faire et dire. Que le Seigneur nous dévoile lui-même là où nous devons le chercher vivant aujourd’hui, dans notre vie et dans notre monde.

*Luc 24, 5
Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours S. Martin


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

84 commentaires

«Le château de sable de la foi a été balayé.» Oui le diable est cette fois passé par «l'individualisme». Mais est-ce le château de la Foi ou le château de l'Église universelle, la catholique en particulier ? Nos pasteurs en Occident ont-ils été de bons pasteurs ? Combien ont été tués pour défendre le troupeau et la bergerie ? N'est-ce pas ce que Jésus avait demandé à ses disciples qui voulaient devenir ses apôtres (apostolat) ? Le troupeau est maintenant dispersé.

Par Gilles Guibord 7 décembre 2016 à 21 h 29 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas Burle, belle méditation....Le Seigneur a besoin de nous dans nos vies , c'est vrai, louange à Dieu pour tout ce qu'il a fait pour moi, après de nombreuses expériences difficiles dans ma vie, je peux considérer ma vie comme un bien personnel, la Bible nous révèle la vérité et le chemin à suivre par le coeur transpercé et l'amour de Jésus miséricordieux pour nous tous ...merci Seigneur de ta présence dans nos vies....Rita

Par Rita Giuliani 26 septembre 2016 à 17 h 19 Répondre à ce commentaire

Seigneur donne moi la force de continuer à prier dans le noir et dans la tempête
Seigneur dis moi où te chercher vivant dans ma vie ou autour de moi
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 25 septembre 2016 à 21 h 57 Répondre à ce commentaire

En questionnement à tous ceux qui ont peur :
La peur, le doute, l'angoisse, le désespoir sont ils des pêchés ? Et comment y remédier ?
L'incapacité à prier authentiquement, sereinement, sincèrement est elle aussi un péché ?
La révolte est elle un péché ?
Que faut il donc faire pour plaire à Dieu ?
Merci à tous
Blandine

Par Blandine 24 septembre 2016 à 11 h 16 Répondre à ce commentaire

Merci Pelletier, que Dieu vous bénisse aussi !

Je suis inscrite dans "Marche dans la Bible" que je reçois réguliièrement, mais je n'ai pas la colonne de droite : "Lecture Audio"; mais juste sous le portrait du frère - couvent de Tours : Ecouter et dessous : Réagir. Je clique et rien ne se passe, alors que dans Signe ou Retraite dans la Bible, ça marchait. Je viens d'essayer sur un vieux commentaire, ça marche sans problème ! Par contre en passant par google, c'est OK ! c'est ce que je ferai dorénavant.

Merci encore, bonne journée. Que Dieu vous garde.
Bien fraternellement

Marie Jeanne

Par Marjeanne 23 septembre 2016 à 11 h 51 Répondre à ce commentaire

oui, je me retrouve totalement dans cette méditation. La relecture de ma vie , déjà longue , m'amène systématiquement vers un lâcher prise, un laisser faire...Dieu, dans le silence et la solitude. Merci pour votre méditation, elle vient à point pour m'éclairer.

Par marief 23 septembre 2016 à 11 h 01 Répondre à ce commentaire

Merci à vous qui m'avez laissé un message, et à tous les autres qui prierons, même sans l'avoir spécifié.

Je vous confie aussi, Diane, une amie que j'ai visitée cet après-midi. Elle passe des examens médicaux ces jours-ci. Possiblement un cancer du foie, des os ou une leucémie.
Vous voyez ma valise ne sera pas trop lourde car je vous refile mes intentions de prière.

Merci et à la prochaine.

Par Micheline (Canada) 23 septembre 2016 à 0 h 06 Répondre à ce commentaire

Kat,
Je viens d'ouvrir mes courriels. Toi et ta petite-fille, je viens de vous mettre dans ma petite valise, même si elle n'est pas encore complétée.
Garde confiance, le Seigneur sait où est l'endroit qu'il prépare pour Selia. La réponse viendra à l'heure prévue. Que le Seigneur te garde dans l'abandon et la sérénité.

Si tu le veux, j'aimerais savoir quel âge a cette petite.

Par Micheline (Canada) 22 septembre 2016 à 23 h 49 Répondre à ce commentaire

Notre Sélia va avoir 11ans fin octobre, c'est pour cela que nous cherchons un SRJ adapté à son handicap pas trop loin de chez nous car nous allons la chercher tous les week-end, merci pour votre sollicitation, je serai en prière avec vous, Kat

Par Kat namur 23 septembre 2016 à 7 h 26

Belle méditation frère Nicolas, merci. Vous dites : je ne sais pas si c'est à cause de nous que nous sommes dans la tempête; moi je crois qu'on y est quand même pour quelque chose. Si tout s'écroule, c'est bien à cause de l'égoïsme, du chacun pour soi; de l'Argent-Roi; dans un monde où les pauvres sont de plus en plus pauvres pendant que les riches prospèrent. Les paroles d'Amos que nous avons entendues dimanche dernier sont plus que jamais d'actualité.
D'un côté, l'argent, de l'autre l'insouciance; on gaspille les ressources de la planète, on pollue, on souille, on défigure la création..
Ici on galspille l'eau, le pain; là-bas, on meurt de faim, de soif; et on est tout surpris que les peuples qu'on a assoiffés, affamés quittent leurs pays et viennent chez nous espérant une vie meilleure.
Au niveau de la religion, ce n'est pas mieux, on ne baptise.plus les jeunes enfants; on n'a pas le temps d'aller au caté, trop d'activités...
" Nous ferons chrétiens nos frères". C'était un beau rêve. Rêve d'un monde plus beau, à vivre ensemble...On y croyait ferme. Mais la foi, grâce à Dieu n'est pas morte, on y croit toujours malgré nos manques de confiance en nous, malgré nos doutes, nos "séjours dans l'abîme, dans le noir"...
Dieu, comme pour Jonas, vient à notre secours, Il nous sauve, Il nous demande d'accepter la mission qu'il nous confie, de ne pas prendre des chemins de traverse; de lui faire confiance. Dieu ne veut pas la mort du pécheur. Notre Dieu est Miséricorde.

Dieu nous envoie en mission, c'est le rôle du chrétien: Sa Parole est Vie, Force. Elle nous relève, nous ressuscite. Elle nous sort du royaume des morts..
Sa voix est puissante, elle a fait sortir Jonas du ventre du poisson et Lazare du tombeau.
Soyons des envoyés, des prophètes, laissons-nous conduire par l'Esprit Saint jour après jour; que le Seigneur nous ouvre les yeux du coeur, que nous sachions le reconnaître dans nos frères.

Par Marjeanne 22 septembre 2016 à 23 h 31 Répondre à ce commentaire

Bonjour Marjeanne, que le Seigneur vous bénisse!

Jeudi 15 vous vous plaignez de ne pas avoir le son. Je peux peut-être vous aider ??

Quand vous avez un message de 'Marche dans la Bible' , ouvrez-le et cliquez sur le joli dessin en haut à gauche

( avec le chameau ). Normalement une autre page s'ouvre avec en titre de l'onglet, la lecture du jour

( le 21 c'était Jonas 1, 10-15). Ensuite, vous trouverez à droite une colonne : sous la mention " Lecture audio"

il y a Parole de Dieu / Méditation ( l'une ou l'autre en caractères gras selon le cas) et juste en dessous

cliquez sur le triangle blanc, vérifiez le son de votre ordi, comptez jusqu'à 10...

ET LA MUSIQUE SONNE !!

Que le Seigneur vous vienne en aide aujourd'hui ! très fraternellement , la parpaillote chantal p.

Par PELLETIER 23 septembre 2016 à 0 h 57

Merci pour cette belle méditation! Je prie dans l'épreuve mais dans le noir, la peur, l'angoisse ne favorisent pas la tranquillité de l'esprit, elles rendent notre prière, nos supplications moins fécondent, moins audibles à Dieu pensons-nous. Que faire dans l'épreuve quand le doute, la peur nous assaillent. J'ai compris grâce à cette méditation, il faut continuer à prier.
Je vous porte tous dans ma prière.

Union de prière

Par Gilles 22 septembre 2016 à 18 h 46 Répondre à ce commentaire

Très émue par votre commentaire de ce matin, Kat. Ma prière vous accompagne ainsi que Sélia. Oui, que le Seigneur nous dévoile lui-même, là où nous devons le chercher vivant aujourd'hui dans notre quotidien.

Par Marie-Thérèse L. 22 septembre 2016 à 18 h 16 Répondre à ce commentaire

Un grand merci, Kat

Par Kat namur 22 septembre 2016 à 22 h 01

J'aime ce commentaire qui nous donne de l'espoir dans cette période de mutation.Merci.

Par laure Hainaut 22 septembre 2016 à 13 h 15 Répondre à ce commentaire

Chacun aurait donc une mission, chacun serait un envoyé de Dieu. A nous de voir de quoi nous sommes capables, à nous de choisir en fonction de plein de choses, surtout en fonction de nos encombrements, nous sommes si abîmes. Faisons donc à notre mesure, tout le monde n'est pas Jonas, tout le monde n'est pas prophète, tout le monde ne perçoit pas Dieu comme eux... L'essentiel n'est il pas de continuer à cheminer avec nos faiblesses, et avec nos environnements qui sont parfois tellement pollueurs.

Par Blandine 22 septembre 2016 à 13 h 04 Répondre à ce commentaire

A Kat Namur : pour votre petite-fille, connaissez-vous la Fondation Jérôme Lejeune dont les bureaux sont à Paris. ? Il est le découvreur de la trisomie 21 et a passé sa vie à venir en aide aux enfants et aux familles concernés par la maladie. Les consultations sont à Paris je crois mais il y a peut-être des antennes dans les régions. Courage. Je vous mets dans ma prière

Par mahona 22 septembre 2016 à 12 h 51 Répondre à ce commentaire

Merci pour vos renseignements, oui nous connaissons la fondation "Lejeune", mais notre Sélia est trisomique grave avec un autisme également très important, comme elle est inscolarisable nous cherchons un institut où elle peut être interne avec un centre pour ces enfants là et c'est difficile à trouver, elle est prioritaire à l'IMS de Ciney mais pour le moment il n'y a pas de place dans le groupe adapté à son handicap (11ans), nous allons là chercher tous les vendredis et elle passe son week-end entre nous, ses grands parents et ses parents, dons il y a des démarches qui se font mais cela commence à devenir urgent pour elle... et c'est dans ce sens là que nous demandions de priér, encore merci pour vos prières Kat

Par Kat namur 22 septembre 2016 à 21 h 53

Bonsoir, Kat,

j'ai travaillé 10 ans comme médecin coordinateur d'un centre de jour pour handicapés adultes dans le Luxembourg.
Je n'ai malheureusement pas de connaissances similaires dans le domaine des jeunes handicapés.
Je n'oublie cependant pas votre demande.
Vous serez présentes avec Sélia et toute votre famille dans ma prière ce soir.

Bonne nuit.

Par Paul (Belgique) 22 septembre 2016 à 22 h 00

Que le seignieur devoile

Par Mitobe 22 septembre 2016 à 12 h 11 Répondre à ce commentaire

Que le Seigneur nous dévoile où nous devons le chercher vivant aujourd'hui, dans notre vie et dans le monde.
A lire tous les messages, que ce soit en famille, paroisse, dans des associations...
Je vois que le Seigneur a beaucoup de "petites mains" malhabiles mais généreuses qui agissent sans tambour ni trompette... Une main serrée amicalement, un sourire qui accompagne une visite, l'accueil du réfugié irakien ou syrien, dans le brouhaha du monde des média et de la politique politicienne c'est tellement "rien du tout" et pourtant !!!
Voilà les vraies richesses du royaume des cieux, il commence autour de nous dans un fin murmure et sans autres paroles que celles de l'amour de Dieu et du prochain.
Je pense à cette vieille femme du milieu agricole qui est depuis 3 ans dans un lit sans pouvoir beaucoup communiquer... elle s'accroche à mes mains comme un noyé s'accroche à celui qui va le sortir de l'eau... Et ce garçon de 55 ans paralysé qui a toujours le sourire... Et ce mal-voyant qui est si patient et souriant quand on passe le voir...
Dieu en toute chose, en chacun de nous, Dieu présent dans le monde. Vive Dieu !

Par jeanne 22 septembre 2016 à 10 h 36 Répondre à ce commentaire

MERCI

Par MJO Rauscher 22 septembre 2016 à 8 h 36 Répondre à ce commentaire

Merci Paul (Belgique)
Votre image de l’eau qui percole de la montagne me rejoint beaucoup. Chez moi je suis entourée de montagne, et face <a un petit lac. Un jour, quelques jours de suite, il pleut. Puis le soleil revient. Mais l’eau, percolant lentement, arrive chez moi dans les jours suivants : parfois pendant un ou deux jours, parfois pendant une semaine. Au printemps, l’eau arrive sur une longue période avec la fonte de la neige. Alors le petit lac hausse son niveau et les oiseaux migrateurs :a la plupart pour une simple halte d’une nuit, ou pour quelques jours ; d’autres nous reviennent à chaque année, comme des villégiateurs réguliers. Parfois c’est une belle surprise : un oiseau que nous ne voyons que rarement.
Chacun de ces visiteurs ailés a su attendre le moment propice. Arrivés trop tôt, la nourriture et/ou la bonne température peut tout gâcher. Arrivés trop tard, cela peut être la catastrophe, car il n’y a plus la nourriture nécessaire.

Cela m’est un rappel de mettre un frein à mon hyper activité : agir d’abord, penser ensuite, avec parfois de mauvais résultats. Je dois être, davantage, à l’écoute de l’esprit afin de connaître le bon moment, la bonne façon d’agir ou de ne rien faire, autre que prier dans le silence.
Ce rappel de la sagesse de la nature m’arrive à point donné, car depuis la mi-janvier, les évènements se sont déroulés pas mal vite. Ai-je toujours pris la bonne décision ? Je ne sais pas. Mais il est temps pour moi, de faire une pause de quelques jours pour un temps de silence, retirée ans la nature, près du sanctuaire à Marie Reine des Cœurs qui est à 11 km de chez moi, dans la montagne. Un ami, me prêer sa seconde voiture pour mon déplacement.
Le Seigneur à tout préparé. Qu’est-ce qui m’attend ? Je ne sais pas, mais j’ai hâte. Je partirai dès que les funérailles d’un vieil ami de 82 ans, auront été célébrées. Je sais que je serai portée par la prière de beaucoup de personnes, donc tous mes frères et sœurs internautes de ce site. De mon côté je vous trouverai une petite place dans mon bagage pour vous faire profiter de ce temps de silence, même à travers toutes vos obligations de la vie quotidienne.

Je suis très bavarde ce soir, mais je voulais vous partager la joie de mon cœur à la perspective de cette retraite. Paul je n’oublierai pas de ne pas répondre trop vite.
Bénédictions pour chacun de vous, amis internautes, et également à toute l’équipe des bénédictins, tout spécialement à tous ceux et celles qui oeuvrent dans l’ombre, mais qui sans leur implication MARCHE DANS LA BIBLE, ne pourrait pas exister.

Par Micheline (Canada) 22 septembre 2016 à 3 h 01 Répondre à ce commentaire

SVP. Micheline, emporte moi avec ma petite fille Sélia, qui est trisomique/autiste, dans ta retraite afin qu'elle trouve enfin un endroit où elle est vraiment prise en charge et où elle sera heureuse, merci
Merci pour toutes les interventions sur ce site, chaque jour elles m''aident dans mes réflexions et ma prière, Kat

Par Kat namur 22 septembre 2016 à 8 h 30

Que ce temps de recueillement vous soit propice et que Marie Reine des Coeurs vous ouvre le sien rempli d'amour et parfois de tristesse. Avec vous, nous déposerons dans Ses mains nos prières. Bonne pause.

Par mahona 22 septembre 2016 à 12 h 41

Un temp de prière, avec Marie Reine des coeurs, quel joie pour vous Michelin,si votre valise est un peu lourde'c'est a cause de moi,vous m'avez invité, car je suis comme vous je fait une pause de quelques jours,je suis comme jonas avalé par le poisson, temps de réflexions, comme vous entoure de montagne, ici jamais de neige,elle me manque car je viens d'un pays de neige en hiver, .Que notre sainte mère vous bénis de tout sont amour, a très vite fraternellement

Par Brig 22 septembre 2016 à 13 h 42

Merci, Micheline de nous porter dans vos prières, nous aussi nous nous unirons à vous d'intention pour célébrer Marie reine des cœurs.
Notre douce Mère nous nous tournons tous vers toi! AMEN

Par MARIE 22 septembre 2016 à 16 h 41

Micheline, s'il vous plaît, emportez-moi dans vos prières, j'en ai bien besoin car depuis un bon moment, comme Jonas,je suis dans le noir.

Confiez ma prière à Marie Reine des Coeurs. Faites une bonne retraite, priez pour nous; nous prions pour vous. Que Dieu vous garde.

Merci, bien fraternellement,

Marie Jeanne

Par Marjeanne 22 septembre 2016 à 18 h 17

Bonsoir, Micheline,

J'ai trouvé sur Internet des photos du sanctuaire à Marie Reine des Cœurs
Je vous souhaite une retraite remplie de bénédictions.
Je vous souhaite surtout la paix pour vous retrouver,
avec la joie des pauvres,
dans la Présence de Dieu.
Nous sommes avec vous.

Oui, l'espace initié par les Dominicains est une grande chance pour nous.
Un espace pour L'accueillir, et pour nous accueillir les uns les autres.
Merci à eux. La distance n'est pas grande entre Lille, la Belgique et le Québec.

Bonne nuit à tous.

Par Paul (Belgique) 22 septembre 2016 à 21 h 53

Il faut que nous soyons pas sourd à l'appel du Seigneur...il est urgent de ce jeter à l'eau c'est-à-dire de mettre notre foi en exerce pour être de bon missionnaire, des envoyés, mon Dieu en vous seul que je peux puisé la force, et l'amour,qui m'aiderons à être compatissant...Ce monde a soif d'amour et c'est à nous de montrer Jésus !!!Amen !!! merci pour cette méditation ci profonde Frère ...

Par Marie-Noëlle HONORE 21 septembre 2016 à 23 h 50 Répondre à ce commentaire

ENVOYES...............pas employés!

Merci

Par mic 21 septembre 2016 à 23 h 43 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas pour vos méditations qui remue quelque chose de profond en moi. Dieu cherche des envoyés non pas des employés.
Seigneur c'est toi qui m'appelle. Donne moi de percevoir la mission que tu as pour moi, donne moi le courage de la remplir et que ta volonté soit faite.
Tu sais que tu peux tout pour le monde. Tu es vivant au coeur de nos vies. Accordé à tes enfants la miséricorde qu'ils implorent. Seigneur prend pitié de toute cette détresse qui ravagé la vie de tes enfants. Montre nous le chemin qui mène vers toi. En union de prière avec tous.

Par Marilou 21 septembre 2016 à 21 h 31 Répondre à ce commentaire

Que Par TOI , Esprit Saint
grandisse en moi l'homme intérieur :
C'est par Jésus -Christ
que nous approchons de Dieu en un même Esprit :
Nous entrons dans la construction
du Temple Saint que nous formons par l'Esprit :
la sainte demeure de Dieu parmi les hommes ...
Esprit Saint ;fais grandir en moi l'homme intérieur .
Mets en ma main le glaive de la Parole .
Pose sur ma tête le casque du Salut .
Aide-moi à offrir prières et supplications .
Fais que j'e n'éteigne pas en moi la flamme
de ton amour , que jamais je ne contriste ,
toi qui m'as choisi pour servir L 'Evangile ,
et m'as régénéré par le bain du baptême .
DE: Robert Pannet

Par Fred 21 septembre 2016 à 18 h 51 Répondre à ce commentaire

« Ne répondons pas trop vite comme si nous savions d’avance ce qu’il faut faire et dire ».
Merci, frère Nicolas. Votre invitation m’a invité à faire d’abord silence.

A laisser percoler.
Percoler, ce n’est pas uniquement le mécanisme qui me fournira mon indispensable café du matin…
... ainsi qu’à un élégant acteur de cinéma ;-).

Percoler c’est également un terme magnifique de géologie, qui désigne le mouvement de l’eau qui vient du ciel,
qui s’infiltre doucement mais irrésistiblement dans les fissures de la montagne,
nourrissant au passage les sols et la végétation, pour donner naissance à une source d’eau claire.

Pour moi, cette image du mouvement de l’eau ressemble à notre rencontre avec Dieu.
Ce n’est pas moi qui m’élève vers Lui, c’est Lui qui vient à moi.
Ce n’est pas moi qui crée ma guérison, c’est Lui qui vient me sauver.

Il vient vers moi comme Il vient vers chacun de nous.
Je dois régulièrement me le rappeler
Il va à la rencontre de chacun de nous, sans jugement.
Cela m’aide à supporter en moi le poison de mes a priori.

Dieu me nourrit – et me guérit, petit à petit - en passant par mes petites fissures,
mes pauvretés, et l’obscurité de mes cavernes.
Puis il s’élance à l’air libre pour nourrir la vallée…
… si je n’ai pas entravé la source par le mur de mes certitudes.

Ne répondons pas trop vite, dites-vous, frère Nicolas.
Vous avez bien raison.
La vérité s’annonce le plus souvent dans le silence.
La vérité ne se trouve pas dans la croissance montagneuse de mes théories,
mais dans l’accueil de Ta Présence, Seigneur,
Celle de Ton Amour en nous et entre nous.

Ce n’est pas moi qui atteins la vérité.
C’est Toi qui me rejoins.

Bonne soirée à tous, vraiment.

Par Paul (Belgique) 21 septembre 2016 à 18 h 45 Répondre à ce commentaire

Merci, Paul pour votre belle méditation:
"Ce n'est pas moi qui atteins la vérité, c'est Toi qui me rejoins"

Le Seigneur nous appelle et nous rejoint sur nos chemins de vie!!! Alléluia!

Par MARIE 22 septembre 2016 à 16 h 23

Merci pour cette méditation qui nous fait réfléchir. Ce n'est pas facile quand l'âge est là, les douleurs physiques et morales aussi de comprendre ce que le Seigneur attend de nous, sans doute des choses très simples à notre portée. A nous de les voir et d'y répondre du mieux possible.

Par Gaudillot 21 septembre 2016 à 15 h 25 Répondre à ce commentaire

Que ton plan se réalise Seigneur et que ta volonté soit faite; en nous et autour de nous. L.D.

Par dourte léon 21 septembre 2016 à 15 h 17 Répondre à ce commentaire

Découvrons par la prière, dans le coeur à coeur avec toi Seigneur, ta Présence et la mission que tu veux nous confier là où nous vivons, tout au long de notre vie, pour ta gloire et le salut du monde. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis MERTENS 21 septembre 2016 à 14 h 52 Répondre à ce commentaire

Quelle est belle votre phrase Jean Louis et simple la mission que tu nous confies la ou nous vivons
Pouquoi toujours penser que nous ferons mieux ailleurs
Quelle merveileuse chaînes de réflexion tous les commentaires de ces internautes !
Merci et en UDP avec tous Anne du verdon

Par Anneduverdon 21 septembre 2016 à 17 h 00

merci vous nous faites réfléchir

Par Patricia Petitpas 21 septembre 2016 à 14 h 05 Répondre à ce commentaire

Quand nous sommes forcés de faire face à des situations difficiles, notre première réaction est souvent de chercher des coupables à éliminer : si ce n'est moi qui doit disparaître, c'est donc les autres. Par cette mission, qui était a priori dangereuse et qui en réalité s'est avérée facile, Dieu enseigne à Jonas le pardon, pour lui et pour les autres. Non, Dieu ne veut pas la mort du pécheur, car il comprend la faiblesse de sa créature. Si Dieu est du côté de la vie, serons nous plus royalistes que le roi ?

Par Antoinette G 21 septembre 2016 à 12 h 10 Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas tant le texte que je veux commenter, bien que étant en rupture d'engagement ne pouvant me déplacer régulièrement, je demande au Seigneur de me manifester à qui il veut: par le téléphone, la pensée ou une petite visite;mais ce sont ces figures faciles à reproduire qui sont fascinantes:"fais moi connaître tes chemins": figure de Jonas, d'Isaïe et ceux de cet été que je n'ai pas reproduits et que j'aimerai retrouver! Merci. Annie

Par Rivoallon 21 septembre 2016 à 11 h 32 Répondre à ce commentaire

Oui, comme tout cela est vrai. Je retiens particulièrement cette phrase : Dieu cherche des envoyés et non des employés....
Merci pour cette belle méditation.

Par RICHARD Martine 21 septembre 2016 à 11 h 28 Répondre à ce commentaire

"La foi comparée à un château de sable" ... , "des plans humains qui tombent toujours à l'eau"..., mais vous êtes désespérant, ressaisissez-vous et méditez davantage ce que vous écrivez !

Par Gauvain 21 septembre 2016 à 11 h 27 Répondre à ce commentaire

Oui, c'est vrai, la foi est un château de sable, toujours à réparer, consolider, fortifier. Nous oublions si souvent que
Foi = Confiance en Dieu. Si nous nous abandonnions à Dieu, nous serions moins stressés et nous verrions mieux ce qu'il y a à faire, c'est-à-dire, ce que Dieu attend de nous et non ce que nous attendons de Lui.

Par DELORME Marie 21 septembre 2016 à 19 h 01

"Si tu veux faire rire Dieu, raconte-lui tes projets" Proverbe libanais !

Par Salocin 22 septembre 2016 à 17 h 40

Pourriez-vous, s'il-vous-plaît, prier régulièrement :
- pour moi afin que je puisse toucher mes indemnités chômage, pour que je sois accompagnée efficacement dans ma recherche d'emploi, que je trouve rapidement un travail à temps plein où je serai heureuse, que je garderai, qui me permettra de subvenir à tous mes besoins jusqu'à la fin de mes jours et pour que je sois en paix,

- pour que le Seigneur guérisse totalement et définitivement la cornée des yeux de ma mère Renée, pour qu'elle retrouve une très bonne vision de près et de loin, pour qu'Il la guérisse de son arthrose à la hanche, de sa grave dépression nerveuse et qu'elle soit en paix et heureuse.

Je vous remercie

Par FRANCE Céline 21 septembre 2016 à 11 h 06 Répondre à ce commentaire

FRANCE Céline nous confions vos intentions au Seigneur et à Marie, notre maman du Ciel.

Qu'ils vous protègent et vous aident, qu'ils vous donnent la force d'affronter ces épreuves, que vous puissiez vous en sortir, ainsi que votre famille.

Gardez confiance!

Par MARIE 21 septembre 2016 à 11 h 25

"Puissions-nous persévérer dans la prière"... pour moi, il s'agit d'abord de retrouver le chemin de la prière, si difficile depuis que le cyclone de la maladie s'est abattu sur mon mari et que la vie devient de jour en jour, d'année en année, plus compliquée. Merci pour ces rayons de lumière que vous nous envoyez régulièrement, frère Nicolas et vos confrères. Et merci à ceux dont les commentaires sont aussi une nourriture, un rempart contre la peur de demain qui me guette parfois.

Par Marie 21 septembre 2016 à 10 h 54 Répondre à ce commentaire

À mon homonyme, petite sœur en Jésus Christ, écoutez le beau cantique "n'aies pas peur, laisse toi regarder par le Christ" .

Gardons confiance, le Seigneur est avec nous dans les épreuves, nous pouvons décharger le poids de nos soucis, de nos difficultés dans son AMOUR infini.

Seigneur, par Ton Esprit saint éclaire notre sœur Marie, donne lui la grâce et la force de ressentir Ta présence, allège ses épreuves, nous savons que Tu es au cœur de nos vies, au cœur de sa vie. AMEN

Par MARIE 21 septembre 2016 à 11 h 42

Il y a parfois des évidences : ce que nous avons à faire s'impose à nous, sans questionnement. Le Seigneur "n'a pas agi selon son bon plaisir" ce sont les évènements de la vie qui nous ont placés dans cette situation. Les soubresauts de l'Histoire montrent bien que rien n'a été linéaire. L'Amour peut-il toujours triompher de la force ? Ste Geneviève, ste Jeanne d'Arc pour ne citer qu'elles ont encouragé les populations à se libérer de l'oppresseur. Leurs encouragements s'accompagnaient de la prière. Ce que nous vivons actuellement est-il un appel à un sursaut d'une pratique religieuse qu'un membre de l'Eglise a qualifié de tiède récemment ? "La mer de l'individualisme", le relativisme et tant d'autres théories ont fini par prendre le pas dans les sociétés et les religions ont souvent été combattues par ceux qui veulent asseoir un pouvoir. Et moi, dans tout cela ? Quelle est ma part de responsabilité dans cet effondrement ? Pour éviter de tomber dans la répétition de l'endoctrinement reçu , j'ai sans doute cédé à la tentation "pas de vagues". Quel pouvoir avons-nous sur des enfants devenus adultes ? Alors comme Jonas, tournons-nous vers le Seigneur pour qu'Il nous éclaire.
Trois jours et trois nuits pour réfléchir, pour prier. On sous-estime souvent la force de la prière. La prière de l'adoration ; la prière de l'offrande de son travail, de sa vie telle qu'elle est. Eclaire-nous Seigneur ; donne-nous la force de faire notre part. Nous sommes comme des oiseaux dans Ta main : ne la serre pas trop fort afin que nous puissions encore chanter.

Par mahona 21 septembre 2016 à 10 h 41 Répondre à ce commentaire

"Nous ferons chrétiens nos frères"....On dit qu'il faut un siècle pour que l'esprit d'un concile passe dans les moeurs...
Je pense à celui de Vatican II qui n'est pas encore au bout de son travail dans les coeurs .
J'ignore de quand date ce refrain, mais je le trouve bien prétentieux. Ce n'est pas nous qui faisons, c'est Christ, l'Esprit Saint qui sont à l'oeuvre , c'est le Père qui attire... Nous sommes serviteurs envoyés , et notre mission nous donne d'être en Joie, comme le signale si souvent notre pape.Sinon, nous risquons de devenir des employés tristes et fades à qui il manque cette belle dynamique et ce bel élan propres aux envoyés qui ont répondu dans la joie à un appel.
De toute façon, ce n'est pas nous qui fabriquons des chrétiens, notre mission personnelle et en Eglise est d'être témoin (comme une lampe témoin, briller à partir de notre intérieur habité par un Autre à qui nous laissons de la place) de l' Amour du Christ, d'en vivre et d'en parler de telle façon que l'on vienne vous interroger, comme le disait le fondateur de la communauté de Taizé.
Autrement dit, devenir le signe vivant de la Charité , devenir SIGNE
Signe suffisamment visible pour donner envie de vivre les valeurs du royaume. Nos contemporains veulent du concret et pas de belles paroles, et ils ont bien raison !
Jonas se fait tirer l'oreille, lui dont le nom signifie "colombe", il sait bien que les menaces de la part de Dieu sont toujours conditionnelles que ce "Dieu miséricordieux "est toujours prêt à recevoir en son sein ceux qui reviennent vers lui, les pécheurs. Certes, Ninive peut lui faire peur, il peut aussi manquer d'assurance , mais je crois que l'auteur nous met aussi sur une autre piste, Jonas n'est pas très content du pardon de Dieu accordé à tous les ninivites !(4,2)
Et là, je suis renvoyée à moi-même.Est-ce que je ne dis pas parfois: celui-là, ce n'est pas la peine avant de revoir bien sûr mon jugement! Mais cela demande une conversion constante...Et j'ai envie de rajouter, c'est un beau chemin.

Par BEATRICE S 21 septembre 2016 à 10 h 21 Répondre à ce commentaire

Dieu cherche des envoyés et non des employés,..;je réfléchit à cette parole et je me situe, malheureusement plus parmi les employés, je vais faire des efforts pour mieux réfléchir à ce que veut notre Dieu et essayer de le mettre en pratique avec votre aide vos conseils, merc

Par Canet Jeanne 21 septembre 2016 à 10 h 19 Répondre à ce commentaire

J'ai l'impression aussi que cette mission est bien plus pour la conversion de Jonas que pour celle des Ninivites (qui d'ailleurs se convertissent bien plus facilement que lui). C'est pour le faire sortir du fameux triangle "victime/sauveur/bourreau" et le révéler à la vérité sur lui-même et sur le monde !

Par Antoinette G 21 septembre 2016 à 10 h 12 Répondre à ce commentaire

je suis et j étais comme jonas à partir de meditation donnée par frère nicolas B ;je suis content et je comprends bel et bien que dans le flou et noir nous devons cherche Dieu.merci pour ce verset

Par MABOYI 21 septembre 2016 à 10 h 07 Répondre à ce commentaire

Au cœur de nos tempêtes, c'est Toi qui marches, Seigneur, Tu es toujours avec nous.
Seigneur, j'ai confiance en Toi!

"Tu es là au cœur de nos vies, et c'est Toi qui nous fais vivre,
Tu es là au cœur de nos vies, bien vivant ô Jésus Christ.

Au plein milieu de nos tempêtes, Tu es là,
Dans la musique de nos fêtes, Tu es là."

Ce beau chant de Raymond Fau qui peut être entonné en toutes circonstances, et la strophe 3 qui fait rimer tempêtes avec fêtes peut nous suggérer le soleil après la tempête, l'espérance malgré les épreuves!

Seigneur, en toutes circonstances donne-nous la grâce de croire en Ta présence à nos côtés.

UDP avec chacun de vous.

Par MARIE 21 septembre 2016 à 10 h 03 Répondre à ce commentaire

Où es-tu Seigneur? Où devons-nous te chercher?
N'es-tu pas dans ces milliers de migrants qui arrivent en Europe? chez tous ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté? chez tous ceux qui souffrent?... Mais aussi dans le cœur de tout homme qui essaie d'ajuster sa vie à la tienne et qui te prie avec sincérité.

Par Mamie Ed 21 septembre 2016 à 9 h 51 Répondre à ce commentaire

Je suis comme Jonas, taraudée par la culpabilité et recherchant la punition, ou alors cherchant à fuir et à me cacher. Je crois en effet que parfois, il faut frôler la mort pour pouvoir accepter la vie, c'est à dire accepter d'être précaire et vulnérable, et que je peux connaître avec ça la paix et la joie. Jonas est un tourmenté dépressif : s'il ne fait pas la volonté de Dieu, il tombe dans la culpabilité, et s'il la fait, il tombe dans la colère, parce qu'il se prend pour Dieu ! Finalement, il manque d'humilité (il rapporte tout à lui), ce n'est pas un prophète exemplaire.
Les lanceurs d'alerte, par exemple, prennent beaucoup de risques, et même si les choses changent, eux sont souvent oubliés . "Dieu cherche des envoyés et non des employés". Un bon employé peut s'attendre à monter en grade, pas un envoyé. La mission de Jonas était d'avertir les Ninivites et la suite ne lui appartenait pas. Moi aussi, j'ai du mal à agir de façon désintéressée, sans attendre quoique ce soit. Cela me rappelle la parole de Jésus : "Vous êtes des serviteurs quelconques et quand vous aurez fait tout ce que vous pouvez, vous n'aurez fait que votre devoir". Autrement dit, avec Dieu, il n'y a ni punition ni récompense. Aimer gratuitement est ma mission, le sens de ma vie. Car me libérer de l'ego me sort de ma dépression. Dieu vit en moi et je vis en lui. Ma vie n'aura pas été pour rien.

Par Antoinette G 21 septembre 2016 à 9 h 43 Répondre à ce commentaire

Merci Antoinette pour ce commentaire si personnel et honnête, cette quête de Jonas fait aussi écho profondément en moi, il faut rechercher l'humble en nous en s'abandonnant sans grandiloquence à la prière. Que c'est violent et radical de se savoir dans la main de Dieu, minuscule et précieux, infime rouage de la bonté sur terre quand nous savons abandonner notre fierté pour ne servir qu'un Maître. Oui "accepter d'être précaire et vulnérable", faillible et humain nous donne la paix mais ce chemin de savoir a besoin d'être compris intimement en nos chairs et nos âmes. Et parfois nous nous débattons encore, s'inventant une mission plus grande que nous quand l'Oeuvre du Très-Haut est déjà esquissée, ce n'est pas à nous d'en faire le dessin, de forcer le destin à se plier à nos désirs et volontés. Qu'il est douloureux et magnifique de prier, de se relier aux plus sages que nous, de marcher dans les pas de ceux qui nous précédèrent pour nous donner l'exemple.
Merci à tous les priants patients et unis qui tissent cette toile sous l'Oeil attendri du Très Haut.
Mon coeur palpite et mon âme volette comme une libellule qui se trompe de saison, je n'ai pas de grand rôle à jouer, je ne suis rien d'autre que moi-même et je ne peux porter toutes les peines du monde, je n'ai plus d'autre ressource que de survivre à ce quotidien et d'y distiller cette mélodie de la prière sans relâche. "Le vent se lève, il faut tenter de vivre".
Merci Seigneur pour cette communauté d'internautes guidés par le maillage subtil des grands priants, merci d'exister et de partager. Communion de prière.

Par Nathalie Henry 21 septembre 2016 à 10 h 24

Trop souvent je me dis"si j'avais su ..."j'imagine que j'aurais fait autre chose de ma vie , que j'aurais agis autrement ...Cette meditation me rappelle qu'il ne sert à rien de ressasser :Ce qui compte c'est le ICI ET MAINTENANT Que puis je faire aujourd'hui? rester dans les tenebres ou tenter d'en sortir et d'agir au moins de sourire au cadeau de la vie??Merci à tous et bonne journee "d'envoyesde DIEU!

Par buchin domi 21 septembre 2016 à 9 h 42 Répondre à ce commentaire

Pour les anciens, la mer était l'enfer, lieu de tourments et de perdition .
Pour Jonas, la mer sera la mère, par ce poisson qui lui rendra la vie.
Pour nous, si habiles à détricoter les équilibres naturels, la mer devient l'amère, charriant les métaux lourds, condamnant au naufrage les victimes de nos guerres fratricides, submergeant les terres où nous continuons d'entretenir le réchauffement climatique et la pollution par notre cupidité sans limite.
Il est temps de nous laisser convertir par les prophètes de notre temps. Pour n'en citer que trois :
- Pierre Rabhi (Vers la sobriété heureuse)
- Matthieu Ricard (Plaidoyer pour les animaux)
- Alice Ferney (Le règne du vivant)
Bonne lecture !

Par Bernard (Bruxelles) 21 septembre 2016 à 9 h 35 Répondre à ce commentaire

Merci pour votre intervention et ces 3 noms cités, dignes du plus grand intérêt :-)
A ces noms, je rajoute Cyril Dion & Mélanie Laurent qui ont réalisé le formidable documentaire "Demain" !...
Or, à notre échelle, nous sommes tous appelés à témoigner et à vivre ce que nous professons.
Mais, à cause de notre faiblesse humaine et pour aller de l'avant, nous avons besoin de prophètes visibles, des "Jonas" audibles, crédibles, ils existent !!!... :-)
Bonne soirée.

En union de prières

Par Nad 21 septembre 2016 à 19 h 03

Un grand MERCI pour cette méditation

Par hembise 21 septembre 2016 à 9 h 32 Répondre à ce commentaire

que dire sinon "merci" ...

Par monique m. 21 septembre 2016 à 9 h 27 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce commentaire ou plutôt pour ce parallèle avec notre société, notre vie actuelle... Simple, 'ajusté' et vrai car branché sur la confiance en Dieu, notre Allié, Celui qui ne cesse de faire Alliance avec les hommes. Il veille et a besoin de nous pour donner corps à Son désir pour nous, pour nos frères humains. A nous d'oser entrer dans le silence intérieur que nous atteignons en descendant plus profond que les polémiques, les scoops, les vagues de mauvaises nouvelles et de relectures alarmantes de l'actualité... Pas facile d'entrer dans cette sorte de démaîtrise alors que la peur rôde !

Par T. 21 septembre 2016 à 9 h 16 Répondre à ce commentaire

ayons confiance, n'ayons pas peur de ce que Dieu veut pour nous. merci Frère pour votre beau commentaire..... un peu pessimiste sur le début.... mais tellement clairvoyant sur la fin. Seul Dieu sait ce qui est bon pour nous et même si une décision peut paraître irréelle absurde, si nous confions à Dieu notre destinée elle sera bonne

Par dominique 21 septembre 2016 à 8 h 56 Répondre à ce commentaire

Je suis, moi aussi, souvent dans l'esquive, (comme Jonas) ; rebelle à l'action. Merci pour ce rappel, aujourd'hui, frère Nicolas.
Lucas B.

Par Lucas B. 21 septembre 2016 à 8 h 51 Répondre à ce commentaire

Seigneur, que ta volonté soit faite dans mon chemin de vie.
Ne me laisse pas entrer en tentation, ni me décourager.
Fais-moi discerner ce qui sera fertile de ce qui ne le sera pas dans mes attitudes et mes actions au quotidien. Amen

Par Sonia 21 septembre 2016 à 8 h 44 Répondre à ce commentaire

Phrase d'une protestante, que je me répéte souvent . : "je n'ai plus peur , je suis guider " merci Seigneur.
Merci à vous tous pour vos réactions.

Par sabrina 21 septembre 2016 à 8 h 38 Répondre à ce commentaire

Nous sommes dans la tempête , tout s'écroule , tout nous semble impossible , tout nous fait peur ou sont nos rêves ,nos projets , nos désirs ....Persévérons dans la prière afin de croire que tout espoir n’est pas perdu ....Que le Seigneur nous dévoile lui-même là ou nous devons le chercher vivant aujourd'hui , dans notre vie et nous pourrons continuer d'avancer !!!!!

Par Ninine 21 septembre 2016 à 8 h 37 Répondre à ce commentaire

Oui, nous sommes dans le noir...Les évènements, l'actualité...sombre....nous font perdre nos repères.
Mais :"par la mer passait ton chemin, ton sentier par les eaux profondes..."
Seigneur, à quelle conversion nous appelles-tu aujourd'hui ?
Que veux-tu nous faire découvrir dans cette obscurité ?
Quel est ton projet aujourd'hui ?
Accorde-nous la grâce de rentrer dans les profondeurs de nous-même pour te rencontrer et discerner ta volonté.
Bon courage à tous,
Voune

Par Voune 21 septembre 2016 à 8 h 34 Répondre à ce commentaire

Soyons des missionnaires convaincus et non des employés que se contentent de faire, sans plus.
Dieu aide nous à te servir et te suivre dans le chemin que tu nous traces.

Par SYLVESTRE14 21 septembre 2016 à 8 h 33 Répondre à ce commentaire

« DIEU CHERCHE DES ENVOYES & NON DES EMPLOYES ……… »( Que cela est vrai !!!)
Merci frère Nicolas pour cette sublime méditation .
La RECHERCHE est mutuelle , Dieu LUI aussi nous cherche , même dans les lieux les plus lointains .
Même si nous restons bien éloignés de LUI …. Même si souvent nous l’oublions …..Même si nous sommes parfois en colère contre LUI …. Même si nous tombons souvent dans le doute …
Le Seigneur est toujours là , à nos côtés .
Le Seigneur ne perd jamais espoir , IL nous attend , IL patiente , & se réjouit de notre retour à lui .
Comme Jonas , au début il lui a fallu du temps pour qu’il se réconcilie envers lui-même , il a cherché Dieu , & il a entendu son appel …. confiant en sa miséricorde il répond à SON appel .
Le Seigneur ne nous envoie pas en MISSION sans notre accord .
Le Seigneur propose sans imposer .
Le Seigneur attend notre OUI .
Aide – nous Seigneur à bien voir la vérité sur ton chemin ….
Aide nous à valider Notre OUI pour mériter Ta miséricorde .
Belle journée à Nous tous !!!

Par Najoi 21 septembre 2016 à 8 h 24 Répondre à ce commentaire

Dieu nous joue des tours pour nous apprendre à prier ?
Si Dieu est un Dieu Amour et Miséricordieux Il ne joue pas avec les hommes.
Dans nos vies comblées ,agissons nous vraiment avec Misericode , avec respect envers autrui, ne pensons nous pas à notre confort (morale et corporelle ?) à celui de nos proches ?
Dieu ne fait pas à notre place et Il doit rire (?) de nos soit disant réflexion et méditation sur nos états d'âme .
Il n'y a pas que les baptisés qui font ce que Dieu proposent, il y a beaucoup d'hommes et de femmes qui sans proses agissent, vivent et donnent l'exemple ( dans nos églises les belles paroles fusent mais ...
Je doute souvent..

Par Micheline 21 septembre 2016 à 8 h 22 Répondre à ce commentaire

Bon....jour,

Dieu sait mieux que moi ce qui est bon pour moi , alors j'essaye de lâcher prise , de faire confiance "la confiance enlève la peur" je l'ai expérimenté et c'est vrai , essayer....
Belle journée
Union de prières

Par annie 21 septembre 2016 à 8 h 11 Répondre à ce commentaire

Merci frêres Nicolas, merci pour " puissions nous persévérer dans la prière ", merci de tout coeur à tous les internautes qui prient avec moi, Kat

Par Kat namur 21 septembre 2016 à 8 h 10 Répondre à ce commentaire

Comme c'est étrange de voir combien vos méditations tombent À PIC!!!!!
Au Coeur de l'obscurité , de l'angoisse générée par de multiples soucis à affronter seule , j'appelais ce matin le Seigneur , avec la tentation de croire qu'il est bien au dessus de tout ce qui peut m'affliger !
Votre présence dans cette rencontre d'internautes est une réalité vivante ,et IL EST là , à n'en pas douter !
Hier dans une méditation , j'ai compris qu'il me disait : donnes moi tout , tu obtiendras tout ....
Oui , peut être déjà croire en sa présence qui donne LA PAIX , et donc la force d'envisager sagement les problèmes les uns après les autres
Merci , de vos prières dont j'ai , nous avons , tant besoin : DIEU avec nous .

Par Nicole.B 21 septembre 2016 à 8 h 00 Répondre à ce commentaire

Ne pas repondre trop vite,réflexion, aujourd'hui, te chercher parmi les vivants, et me laisser guidé dans ma prière par t'on esprit, tout simplement, dans toute humilité, ...je vous salut Marie pleine de grâce que le seigneur soit avec nous ...

Par Brig 21 septembre 2016 à 7 h 56 Répondre à ce commentaire

Matthieu 8, 26:
Pourquoi avez- vous peur gens de peu de foi ?
Jésus pour qui même les vents et la mer lui
obéissent !
Celui-ci est venu pour une remise en question ,
non pas des autres , mais de soi-même , notre
confiance quand les soucis prennent l'allure d'un
ouragan , nous fait basculer , dans nos propres
angoisses , alors on crie , on se dispute avec Dieu .
Non frère Nicolas , nous ne sommes pas des employés
du moins , si c'est le cas Dieu nous donne , le moyen
de connaître Jésus , avec son propre coeur , afin de
vivre en Lui , par Lui , avant Jonas était comme ceux
"du dehors " , pleins de ce moi , et les autres , de Mon
église , et non de notre église , de ma place et non la votre
de moi en tout au lieu de Dieu .Prophète ! Il faut croire que
le Seigneur , lave sans cesse ces défauts , pour nous montrer
autrement La Parole (Jésus ) . Ailleurs Sophonie , nous parle
encore de la miséricorde de Dieu :
Il te renouvellera par son Amour , chap , 3 , 17.
Le Notre Père , chaque jour : que Ta Volonté soit faite , une
prière que le Christ , fils unique du Père d'une multitude d'enfants
à grandir dans la foi ....Ephrata .

Par fred 21 septembre 2016 à 7 h 41 Répondre à ce commentaire

Que le Seigneur nous dévoile aujourd'hui où nous devons le chercher!
là est bien toute la question.Donne moi la foi Seigneur!et permets moi de ta trouver dans le quotidien de nos jours.

Par andre fourmanoir 21 septembre 2016 à 7 h 02 Répondre à ce commentaire

merci pour cette méditation qui me pousse à aller plus loin et m'interroger si je suis dans la bonne voie pour accomplir la mission confiée ou si je me suis égarée un peu dans une mission que je me suis crée

Par gts 21 septembre 2016 à 7 h 01 Répondre à ce commentaire

Faire ta volonté, Seigneur, je le veux bien. Mais comment? Et si je me trompais? Si, croyant faire la tienne, c'était seulement la mienne que je poursuivais? Jonas pense mériter la mort. Croit que tu la réclames pour prix de son péché. Il te croit Dieu vengeur qui, comme les dieux des marins vers lesquels ils ont crié en vain, n'apaisera sa colère qu'au sang versé. Il fera nuit dans le ventre du poisson mais, plongé dans le noir, Jonas y est déjà. N'ai-je pas été comme lui? Prenant toute tempête, toute douleur, pour une punition que j'avais méritée. C'était mal te connaître. C'était aussi m'ériger en juge de moi-même, juge d'un tribunal où seul plaidait le procureur.

"[J]e prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu'il soit avec vous à jamais, l'Esprit de Vérité," dit Jésus (Jn 14, 16). L'avocat, le défenseur, le consolateur. Cette vérité est ta Vérité. Le Défenseur n'est pas envoyé pour juger, il vient dire qui tu es. La tempête n'est pas châtiment, elle est le lieu où te rencontrer, en vérité.

Jonas se livre aux mains des marins, se livre à la mer qui semble l'engloutir, se livre à tes mains. Toi seul peux entendre son cri au cœur de la tempête qui rugit. Dans le ventre du poisson, Jonas comprendra enfin. Que, loin de réclamer sa mort, c'est sa vie que tu as toujours voulu, que tu ne cesses de vouloir lui donner. La vie en plénitude, la vie avec toi, en toi, par toi. Il me montre le chemin. Quand les vents grondent en moi, quand les flots me malmènent, c'est à tes mains qu'il me faut me confier. Elles m’ouvrent à ta Vie.

Kat, Ferri, je pense à vous, à tous ceux qui affrontent des tempêtes, et prie pour vous, avec vous.
Merci fr. Nicolas.

Par Audrey 21 septembre 2016 à 6 h 58 Répondre à ce commentaire

Tôt ce matin, j'ai eu envie de me mettre à l'écoute de Dieu. Votre méditation, met les choses en place. J'avais besoin d'une parole forte. Merci frère, de me l'avoir fait entendre. Au travail, simplement, pour le Seigneur. Odile

Par cristin odile 21 septembre 2016 à 6 h 19 Répondre à ce commentaire

merci à vous tres belle lecture de verité mais pas toujours exaucée comme notre seigneur me le demande je vais donc prier pour qu'il m'aide davantage d

Par faux dominique 21 septembre 2016 à 5 h 46 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires