Paul

« Jésus t'est apparu sur le chemin par lequel tu venais » Actes des Apôtres 9,17

Dieu appelle Paul

Ga 1, 11-19

Frères, je tiens à ce que vous le sachiez, l’Évangile que j’ai proclamé n’est pas une invention humaine. Ce n’est pas non plus d’un homme que je l’ai reçu ou appris, mais par révélation de Jésus Christ. Vous avez entendu parler du comportement que j’avais autrefois dans le judaïsme : je menais une persécution effrénée contre l’Église de Dieu, et je cherchais à la détruire. J’allais plus loin dans le judaïsme que la plupart de mes frères de race qui avaient mon âge, et, plus que les autres, je défendais avec une ardeur jalouse les traditions de mes pères. Mais Dieu m’avait mis à part dès le sein de ma mère ; dans sa grâce, il m’a appelé ; et il a trouvé bon de révéler en moi son Fils, pour que je l’annonce parmi les nations païennes.
Aussitôt, sans prendre l'avis de personne, sans même monter à Jérusalem pour y rencontrer ceux qui étaient Apôtres avant moi, je suis parti pour l’Arabie et, de là, je suis retourné à Damas. Puis, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Pierre, et je suis resté quinze jours auprès de lui. Je n’ai vu aucun des autres Apôtres sauf Jacques, le frère du Seigneur.

Méditation

précédente suivante

La naissance d’un apôtre

Comment devient-on apôtre du Christ ? Qu’est-ce qui institue l’apôtre dans sa mission apostolique ? Voilà le thème du passage de l’épître aux Galates que nous lisons aujourd’hui. Paul y expose avec simplicité à ceux qui recevront sa lettre comment il est devenu l’apôtre des nations. Il n’a pas été coopté par les apôtres. Certes il en a connu quelques-uns, dont Pierre, le premier d’entre eux. Mais sa mission, il la tient de Dieu, qui a révélé son Fils en lui.
Mais comment Dieu a-t-il révélé son Fils à ce Paul, qui lui n’a pas marché comme les autres apôtres avec Jésus de Nazareth ? Est-ce seulement du fait de cette lumière et de cette voix qu’il entend sur le chemin de Damas ? L’événement a bien eu lieu en chemin vers Damas. Mais c’est d’avoir été mis à terre, puis d’avoir été relevé de son aveuglement que cette révélation s’accomplit pour saint Paul. De même Pierre qui a renié Jésus aux heures de sa Passion, sera relevé de sa chute dans la Résurrection du Christ, signe éclatant de son Pardon.

Ainsi, comme Paul l’écrira aux Romains, la foi prêchée par les apôtres a été trempée, plongée, baptisée, dans la mort et la résurrection du Christ, pour que tous puissent vivre en ressuscités, pour que tous puissent vivre dès à présent d’une vie nouvelle. Finalement Paul, Pierre et les autres, tous sont faits apôtres d’avoir vécu eux aussi avec le Christ passion et résurrection. Et comme le dit au sujet des apôtres le bibliste Paul Beauchamp : "annoncer la résurrection n’aurait pas de sens, s’ils ne témoignaient pas qu’eux-mêmes sont devenus des vivants." *

* Le récit, la lettre et le corps, Cerf, 1992
Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Lyon


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

58 commentaires

Merci frère Pascal Marin pour cette belle méditation .... être apôtre c'est témoigner de la présence du ressuscité en tout temps, ... Rita

Par Rita Giuliani 6 février 2017 à 18 h 27 Répondre à ce commentaire

A la lumière de votre commentaire, j'ai , enfin saisi' ou du moins je pense, le sens du mot résurrection. Je ai cru comprendre, que ce n'est pas le résurrection du corps, mais celle de l'esprit,vivant, ou dirai je, une résurrection en ce sens, qu a la lumière de l' évangile, Jésus, OU DIEU,par son infinie tendresse, nous approche, comme fait le Père aimant et attentionné auprès de son enfant tombé , il le remet droit, essuie ses blessures, l écoute, et lui prodigue quelues conseils ,puis l' encourage à repartir du bon pied. Ainsi, comme l'enfant console, secouru, nous nous sentons, nouveau, confiant, essayant d'être plus fort !!!
Est ce cela ??

Par Mey madeleine 23 janvier 2017 à 9 h 48 Répondre à ce commentaire

Auteur : Philippe Lefèbvre, bibliste

Esprit Saint qui es Seigneur,
ce n'est pas ce que je pense de moi,
ce n'est pas ce que les autres pensent de moi,
qui est la vérité sur moi.
C'est ce que Tu dis de Toi :
Tu as sur moi le premier et le dernier mot.
Il n'y a rien qui soit fatal, prévu d'avance :
Tu viens ouvrir des chemins nouveaux,
rendre possible ce qui semblait infaisable.
Je Te demande et j'accueille tes dons précieux,
pour devenir un être accompli.
Fais mûrir ma chair pour qu'elle entre dans sa plénitude.
Montre-moi la réalité de chaque jour
dans Ta Lumière qui révèle la vie.
Manifeste ma personne
dans sa gloire que rien n'enlèvera.
Esprit qui rendis Marie féconde,
qui ressuscitas Jésus, viens donner la Vie

Par Prière 22 janvier 2017 à 17 h 54 Répondre à ce commentaire

nous sommes tous apotre de jesus nous devonts tous suivres son chemin

et bien relevee la tete lui qui a soufer sur la croix ils a soufer sur la croix

nous aimons la maman du ciel et le seigneur jesus son fils

nous prions pour le mondes qui est tres malades

et pour tous les personnes qui ne sont pas equilibres et pas stables

Par regis 22 janvier 2017 à 17 h 03 Répondre à ce commentaire

Carmen merci.

Par Josiane 22 janvier 2017 à 14 h 30 Répondre à ce commentaire

Oui nous devons accepter avec plaisir nos souffrances, sachant que nous ne les portons pas seuls,parce qu'elles nous servent de ponts pour se relever.
J'aimerais recevoir chaque méditation de tous les jours sur mon ordinateur.
Je veux absolument grandir dans la foi et pouvoir aider les autres à se relever.
Merci Seigneur.

Par Felicite Niyongere 22 janvier 2017 à 12 h 37 Répondre à ce commentaire

Devenir un vivant, ressusciter... quand on fait l'effort pour surmonter une grande douleur, une terrible épreuve en demandant l'aide du Seigneur, alors on se sent revivre aussi.Mais comment en parler? Comment témoigner? Pour moi c'est bien difficile.

Par Carmen 22 janvier 2017 à 6 h 31 Répondre à ce commentaire

Cher Carmen,
Comment témoigner?
À mon avis?
Si après une dure épreuve, surmontée avec effort en demandant l'aide du Seigneur, vous vous sentez revivre, alors ça se voit certainement dans votre vie "banale" du quotidien, et le témoignage se trouve là. Dans le fait que vous soyez (à nouveau) "bien vivante". Inutile d'en dire plus ou d'en faire plus.
Certains peut-être, qui vous connaissent un peu plus, en vous voyant peuvent dire ou penser quelque chose comme : "avec ce que cette personne a vécu comment peut-elle vivre/être comme cela." Certains peut-être sur un ton "admiratif", ou se demandant "comment est-ce possible", d'autres peuvent en être au contraire choqués, et trouver votre attitude trop "décalée", inadaptée, choquante, limite irrespectueuses... À chacun sa liberté de voir, d'entendre, de poser des questions, s'il le souhaite, pour en savoir plus.
C'est comme cela. Vous semez, mais ce n'est pas à vous de faire pousser ni de récolter...

Par & 22 janvier 2017 à 17 h 46

Paul ast l'exemple de la manifestation de l'Esprit saint et de la miséricorde de Dieu

Par Louange 21 janvier 2017 à 17 h 37 Répondre à ce commentaire

A Grandau au sujet des textes du dimanche. Kouamo vous a donné la bonne explication pour vous y inscrire, mais si vous désirez approfondir ces textes, vous pouvez vous connecter sur google et avoir l'homélie de chaque dimanche. Il en existe plusieurs. Je vous conseille :
"dimanche prochain" du Père Jean Compazieu ou Kérit homélie. Elles sont bien faites, vous pouvez les imprimer, elles peuvent être un soutien pour votre vie spirituelle. Si vous vous inscrivez, vous les recevrez directement sur votre ordinateur.

J'espère que cela pourra vous aider pour nourrir votre foi. Que Dieu vous garde et vous bénisse !

Bien fraternellement à vous tous en union de prière.

Marie Jeanne

Par Marjeanne 21 janvier 2017 à 17 h 06 Répondre à ce commentaire

Merci, Marjeanne, de nous avoir signalé les homélies de "Dimanche prochain". J'ai apprécié celle de ce jour et me suis abonnée d'autant plus volontiers que je n'arrive pas à recevoir correctement les homélies de "Lecture du dimanche". Suis-je la seule dans ce cas ? ...

Par Esperanza 22 janvier 2017 à 18 h 29

Pour l'Eglise
Auteur : Jean Sauvenay

Nous te prions, Seigneur, pour ton Eglise,
et pour chacun de nous qui composons cette Eglise.

Aide-nous à l'aimer telle qu'elle est,
dans ses grandeurs et dans ses faiblesses.
Aide-nous à reconnaître son unité
dans les mille visages de ton peuple.
Aide-nous à surmonter les divisions,
à éviter les jugements hâtifs
et à bannir les caricatures.
Aide-nous à découvrir, au-delà des apparences,
l'immense réseau des saintetés cachées,
qui sont les pierres vivantes de l'Eglise.

Aide-nous à ne pas la bâtir
comme un chantier programmé,
mais à la laisser pousser et grandir
sous le soleil d'un Dieu imprévisible.
Puisse ton Eglise retrouver
la fraîcheur et la force dont elle a besoin
pour annoncer l'Evangile aujourd'hui.
Qu'en renforçant les liens de l'unité
entre les évêques, les prêtres et les laïcs,
elle renforce aussi l'Espérance.

Qu'elle apparaisse aux yeux de tous
comme une porte ouverte et une source de vie.
Qu'elle soit toujours davantage
l'Eglise des pauvres et des saints.
Nous te le demandons par Marie, mère de l'Eglise

Amen.

Par Pour l 'Eglise 21 janvier 2017 à 9 h 14 Répondre à ce commentaire

Après nos "chemins de Damas " nous trouvons LA ROUTE.....

MERCI!

Par mic 20 janvier 2017 à 22 h 52 Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas la josiane qui connaît Brig. Nous sommes 2.

Par Josiane 20 janvier 2017 à 21 h 47 Répondre à ce commentaire

Quand les mots ne veulent plus rien dire
Quand on n'a plus envie de parler
Quand il fait nuit noire
Qu'on est seul
Que tout est pesant
Que tout est silence


Dieu

Par Josiane 20 janvier 2017 à 21 h 15 Répondre à ce commentaire

Dieu

Par Josiane 20 janvier 2017 à 21 h 09 Répondre à ce commentaire

Comment devient-on apôtre ? Paul, d'une certaine manière répond à cette question. Ce n'est pas lui qui a choisit, mais c'est Dieu qui l'a appelé, qui l'a choisi. C'est toujours Dieu qui nous choisis, qui nous appelle. Il l'a bien compris. C'est un tournant dans sa vie. Il comprend.
"Mais Dieu m'avait mis à part dès le sein de ma mère, dans sa grâce il m'a appelé et il a cru bon de révéler en moi son Fils..." Sa lettre au Galates est limpide. Appelé; il a répondu à l'appel du Seigneur et sans hésiter, il quitte tout, il part.Sa mission ne peut attendre.
Etre appelé, entendre l'appel. Réagir, écouter ou se boucher les oreilles, poursuivre sa vie, sa route comme si rien ne s'était passé, ou bien répondre.
Sur la route de Damas, le Christ fait irruption dans sa vie, là encore, il appelle : Saul, Saul !
Quel choc ! il est foudroyé, aveuglé. Prostré, sans boire, ni manger, trois jours à prier.
Trois jours, le temps de l'ensevelissement, l'obscurité du tombeau et la Lumière de la Résurrection. Saul était mort, Paul est ressuscité. Dieu a fait grâce. Dieu relève.
Le pardon restaure, réhabilite, relève. "Va, tes péchés sont pardonnés". C'est à moi aussi que Tu t'adresses, Seigneur, comme à tout un chacun. Merci Seigneur pour ton pardon.

Par Marjeanne 20 janvier 2017 à 21 h 01 Répondre à ce commentaire

Je suis allé "sur les pas" de Saint Paul en pèlerinage... depuis Damas....
puis en Turquie, à Chypre.... J'ai été émerveillé par tout le "travail" réalisé alors qu'il n'était pas mandaté par les Apôtres, mais par Dieu lui même ! Que de chemins parcourus à pieds surtout, que de plaies et de bosses à t il été abreuvé et cela sans se décourager, au contraire... toujours plus...
Quel homme de Dieu, quel Apôtre ! et ses lettres sont si pleines de bonnes choses
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 20 janvier 2017 à 19 h 59 Répondre à ce commentaire

"Oui, heureux l’homme que Dieu corrige! Ne va pas dédaigner la leçon du Puissant! Car c’est lui qui blesse et panse la plaie, lui qui meurtrit et dont les mains guérissent." Job 5:17-18

Par Lena 20 janvier 2017 à 18 h 48 Répondre à ce commentaire

"Annoncer la résurrection n'aurait pas de sens si les apôtres ne témoignaient qu'eux-mêmes sont devenus des vivants". C'est aussi le rôle du chrétien: témoigner que le Christ habite en nous. Et comment pourrait-on en témoigner si nous faisons une tête d'enterrement, si nous travaillons sans goût , si nous vivons au ralenti ?... Quelle triste image nous offririons à ceux qui ne partagent pas notre foi! Vivons dès à présent en ressuscités, et que cela se voit!

Par Mamoune 20 janvier 2017 à 18 h 06 Répondre à ce commentaire

Excusez, je reprends sans la faute:
"Annoncer la résurrection n'aurait pas de sens..."
J'en profite pour vous remercier pour cette méditation très profonde, frère Pascal.

Par MARIE 20 janvier 2017 à 17 h 53 Répondre à ce commentaire

"Annoncer la résurrection n'auraient pas de sens s'ils ne témoignaient pas qu'eux-mêmes sont devenus des vivants"

Oui, nous voulons vivre de Ta vie, Seigneur, entraîne-nous à Ta suite!

Par MARIE 20 janvier 2017 à 17 h 11 Répondre à ce commentaire

D'abord j'ai apprécié le ton évangélique de la proclamation. Merci, F. Pascal Marin.
Puis le texte donne bien le sens de la vocation de l'apôtre: transmettre la foi trempée, plongée, baptisée dans la mort et la résurrection du Christ. Tout est dit.
Que se lève bientôt une phalange de témoins. Je prie à cette intention.

Par Paul-Émile LEBEL 20 janvier 2017 à 16 h 34 Répondre à ce commentaire

Paul et apôtre est aussi un explorateur,son érudition le transporte dans des voyages en terre inconnue.Il a une histoire impressionnante,et il est profondément enraciné dans son être spirituel,la prière le quide, les rencontres le stimulent à parler davantage de la Seigneurie qu'est le Christ.Nous sommes aussi des `Paul`` à notre mesure,nous avons à prendre la route,à prier,à méditer sur notre voyage intérieur en terre inconnue.
alarg.

Par ginette alary 20 janvier 2017 à 16 h 24 Répondre à ce commentaire

" Annoncer la Résurrection n’aurait pas de sens,
s’ils ne témoignaient pas qu’eux-mêmes sont devenus des vivants... ".

Devenus des vivants ...
J'ai envie de dire : devenus des hommes et des femmes ouverts
à la Présence du Christ, en nous et au milieu de nous.

Bien trop souvent, avant le lever, je rumine à propos du poids de la vie.
Et les thèmes ne manquent pas pour alimenter mon triste tableau.
Les souffrances de ma famille, celle de mes proches, des patients,
les réfugiés, les incertitudes à propos de l'avenir.

En fait je regarde trop loin,
ou plutôt, je projette trop loin mon regard,
et je ne vois que les brumes de mes pensées.

Lorsque je pense à me tourner vers Lui,
qui est déjà en route vers moi,
j'entends une phrase toute simple :
" Aimez-vous les uns les autres ".

La Présence du Christ commence par mon plus proche prochain...
la personne la plus proche de moi au quotidien ...
Il nous propose la Paix, Sa Paix.
Celle dont Il est animé. Il est le Fils de Dieu.

J'entends alors, parfois :
" Ce ne sont pas uniquement ta gentillesse
et tes compétences que je te propose d'employer au cours de la journée.
C'est ta confiance dans ma Présence et l'Amour de mon Père.

La Paix de Royaume t'est proposée dès l'aube,
avant même que tu n'ouvres la porte de ta maison.
"Je suis là, me dit-Il, avec toi, et avec le premier - la première - qui est près de toi.
Les autres viendront à leur tour ".

Bonne journée à tous, vraiment.

Par Paul (Belgique) 20 janvier 2017 à 15 h 53 Répondre à ce commentaire

"D'avoir été mis à terre".
Avant de relever son ami, Dieu le met à terre. Littéralement dans le cas de Paul
Il y a bien des chemins pour se retrouver à terre dans une vie humaine.
Quand prions-nous de nous retrouver "à terre"?
Nous enseigne-t-on à louer Dieu pour être "à terre"?
Se retrouver "à terre" : le moyen d'être relever par le Père.

Par Suzanne Rouleau 20 janvier 2017 à 15 h 17 Répondre à ce commentaire

merci pour votre commentaire très pertinent, car l'humilité vient du mot humus, la terre; Dieu nous mettre à terre pour nous rappeler notre véritable condition. Il n'y a pas de quoi regarder les autres de haut, appuyés sur nos prétendues certitudes, je suppose que la vie est au contraire une remise en question permanente (le monde change, nos besoins et notre vision évoluent).

Par Antoinette 20 janvier 2017 à 16 h 26

oui je me posais des question hier soir suite a Michel Onfray

je me réfère a la vie du Christ Jésus je fait confiance au Évangiles

je crois en l'amour de Dieu et des Hommes

Par albatre 20 janvier 2017 à 13 h 46 Répondre à ce commentaire

Message parti trop tôt :.... Il aurait été intéressant qu'une personne autorisée lui apporte la contradiction. Cela aurait élevé le débat. Mais ce n'était pas le propos de l'émission. Que l'Esprit agisse pour "relever de leur aveuglement" ou de leur ressentiment les auteurs de propos qui détruisent le message du Christ et de ses apôtres ; le pardon de Jésus a relevé Pierre, Paul et beaucoup d'autres de leurs fautes. Ressuscité, Il montre que l'Amour est plus fort que la mort.

Par mahona 20 janvier 2017 à 12 h 55 Répondre à ce commentaire

"L'évangile que j'ai proclamé n'est pas une invention humaine". J'ai écouté hier soir dans une émission les propos du philosophe (?) Michel Onfray ; pour résumer ses propos (et non son livre que je n'ai pas lu) Jésus, Marie Joseph auraient été "inventés". Ilaurait fa

Par mahona 20 janvier 2017 à 12 h 41 Répondre à ce commentaire

Prière d'une lépreuse
Auteur : Soeur Véronique

Seigneur, tu es venu, tu m'as tout demandé et je t'ai tout donné.
J'aimais la lecture et maintenant je suis aveugle.
J'aimais courir dans les bois et maintenant mes jambes sont paralysées.
J'aimais cueillir les fleurs au soleil du printemps et je n'ai plus de mains.
Parce que je suis femme, j'aimais regarder la beauté de mes cheveux, la finesse de mes doigts, la grâce de mon corps : à présent, je suis presque chauve et à la place de mes beaux doigts fins, il ne me reste plus que des morceaux de bois rigides.

Regarde, Seigneur, comme mon corps gracieux est abîmé.
Mais je ne me révolte pas. Je te rends grâce. Toute l'Eternité je te dirai MERCI car si je meurs cette nuit, je sais que ma vie a été merveilleusement bien remplie.
En vivant l'Amour, j'ai été comblée bien au-delà de ce que mon coeur désirait, O mon Père.
Comme tu as été bon pour ta petite Véronique et ce soir, O mon Amour, je te prie pour les lépreux du monde entier.

Je te prie surtout pour ceux que la lèpre morale abat, détruit, mutile et terrasse. Ceux-là surtout, je les aime, et je m'offre en silence pour eux, car ils sont mes frères et soeurs.
O mon Amour, je te donne ma lèpre physique pour qu'ils ne connaissent plus le dégoût, l'amertume et la froideur de leur lèpre morale.

Je suis ta petite fille, O mon Père, conduis-moi par la main, comme une maman conduit son bébé.
Presse-moi sur ton coeur comme un Père.
Plonge-moi dans l'abîme de ton coeur et que j'y demeure avec tous ceux que j'aime durant toute l'Eternité.

Par Prière 20 janvier 2017 à 12 h 00 Répondre à ce commentaire

Que d'amour et de vie dans cette ode de foi!

Par Mario L Montmagny, Québec 20 janvier 2017 à 14 h 59

quelle belle prière à partager avec tous les malades :lépreux que nous sommes
et à partager aussi avec Raoul Follereau et ses fidèles le 29/01

Par davenne 20 janvier 2017 à 15 h 24

En y réfléchissant avec l'exemple de Paul, je me dis que je ne dois pas regretter mon passé. En effet, il est très utile de conserver une épine dans sa chair. D'abord, ça évite de "me monter le cou", parce que je me rappelle de quoi j'ai été capable seule. Ensuite, cette épine qui me fait souffrir est aussi un aiguillon pour me garder de retomber dans mes travers, pour me rappeler que j'ai de nouveaux buts de vie et y conformer ma conduite.
Comme Jean Baptiste, Paul a d'abord entendu (éclair de compréhension), puis vu (expérience réelle de l'amour incarné), ce qui l'a amené à pouvoir témoigner. Intelligence et coeur conquis, il n'a plus rien à perdre, donc il peut se donner entièrement.
J'ai bien peur que moi, j'ai encore beaucoup à perdre pour arriver à cet engagement.

Par Antoinette 20 janvier 2017 à 11 h 44 Répondre à ce commentaire

la meditation

nous somme tous les apportte du seigneur ils nous a faconnees a son images

nous devonts lui obéir notre pere du ciel mercit

nous vous aimonts seigneur

et nous prions pour le monde entiers

mercit de nous apportées beaucoup

nous vous mettons dans naux prieres
et faitte nous un signe seigneur jesus

Par arlette 20 janvier 2017 à 11 h 30 Répondre à ce commentaire

Comment Dieu s'est-il révélé à Paul ?
Comme souvent dans la Bible on a la synthèse sous forme de témoignage.
Ne perdons pas le cheminement:
Saül est d'abord tombé, il a été pris en charge par Ananie,qui l'a présenté à sa communauté.
Combien de temps y est-il resté ?
Le chemin est un cheminement + ou- long, et là comme ailleurs dans l'Evangile l 'Esprit a parlé par des chrétiens. En relisant son passé par l'enseignement de Ananie et des fréres
il est devenu un autre homme, d'où son nouveau nom: Paul et apotre.

Par GUICHARD philippe 20 janvier 2017 à 11 h 10 Répondre à ce commentaire

Que notre foi fasse de nous des vivants par la mort et la résurrection du Christ pour témoigner là où nous sommes de l'Amour de Dieu pour chacun de ses enfants. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 20 janvier 2017 à 10 h 39 Répondre à ce commentaire

Hymne : Évangile de Dieu

Évangile de Dieu,
Soleil étincelant
De justice et d'amour,
Pénètre dans nos vies ;
Au plus profond des cœurs,
Purifie et transforme.

Transcendante clarté,
À l'heure de midi.
Du plus haut de la croix
Tu baignes l'univers ;
En ton immense paix
Tu rassembles les hommes. Je copie cet hymne mis par Hymne et le fais mien . Merci.

Par Marguerite 20 janvier 2017 à 10 h 05 Répondre à ce commentaire

Paul peut assumer son passé justement parce qu'il est passé par la mort et la résurrection. Il n'a pas été "retourné" par manipulation, mais converti par la grâce de Dieu. La grâce est liée à l'être, à une expérience personnelle, pour Paul, celle de son aveuglement (il se trompait complètement sur les disciples du Christ) et aussi du pardon. Puisque le Christ et Etienne ont prié pour leurs bourreaux, lui aussi peut être pardonné. Il est libéré de son passé et se fiche du regard des autres, il ne dépend plus que de Dieu qui s'est manifesté à lui personnellement et par l'intermédiaire d'Ananie.
Moi aussi, je souffre de voir ma vie dans la clarté de Dieu, car je vois à quoi mes croyances et mes actes m'ont menée. Mais je me rappelles les paroles du Christ : "Je suis venu pour les malades et les pécheurs". Je dois croire que la vie du Christ, triomphant du mal conduisant à la mort spirituelle, est présente en moi pour me relever et me sauver. Le péché a abondé dans ma vie, je prie pour que la grâce y surabonde.

Par Antoinette 20 janvier 2017 à 9 h 36 Répondre à ce commentaire

Merci pour ces paroles si humaines et justes .
Votre sage Espérance me touche et m'encourage à marcher dans la joie enfantine (au sens noble du mot ) des amis du Christ .

Par Nicole .B 20 janvier 2017 à 12 h 21

Paul est devenu apôtre : "Mais sa mission, il la tient de Dieu, qui a révélé son Fils en lui."

Paul s'est converti grâce à Dieu qui a révélé son fils en lui.

Mon Dieu révèle ton fils en nous pour que nous soyons tous tes apôtres.

Par SYLVESTRE14 20 janvier 2017 à 8 h 41 Répondre à ce commentaire

Josiane ,
donnez -nous des nouvelles de Brig , si cela
vous est possible ...Merci .

Par fred 20 janvier 2017 à 8 h 25 Répondre à ce commentaire

Merci Fred; j'y pensais aussi. Prions de tout notre coeur pour notre chère Brig qui nous manque beaucoup. Elle a une telle foi, une telle confiance en Dieu, "la petite serviteur" de la miséricorde.

Oui, Josiane, merci de nous donner des nouvelles et dites-lui que nous pensons très fort à elle et prions pour que le Seigneur l'assiste dans cette épreuve.

Bien fraternellement

Marie Jeanne

Par Marjeanne 20 janvier 2017 à 18 h 43

Avoir été mis à terre , avoir été relevé de mon aveuglement et avoir eu la Grâce de la révélation du Christ et de Son Amour et et de Son Pardon infinis
Oui en passant et en vivant avec le Christ passion et résurrection,nous vivons en ressuscités et vivons d'une vie nouvelle.
Je suis devenu vivant.
Merci Seigneur. Bénis sois tu et ma profonde gratitude à la femme qui m'a permis d'ouvrir mes yeux et mon coeur.
je me mets en chemin pour témoigner de cette révélation
Pierre

Par Pierre 20 janvier 2017 à 8 h 23 Répondre à ce commentaire

Je vous remercie pour cette explication éclairante sur les Apôtres.

Par Hélène S. 20 janvier 2017 à 8 h 20 Répondre à ce commentaire

Là est bien LA question : vivre à la suite du Christ,
passer par la mort , et renaître à Une Vie nouvelle, en somme : accepter ce qui arrive !
Pour moi qui suis pêcheuse , et qui porte sans doute ma part de responsabilité, il me faut crier vers Le Seigneur, afin qu'il me donne la force nécessaire pour me relever de cette histoire de Vie en laquelle je croyais , et qui s'est effondrée .
Il me faut placer devant moi , l'autre , en qui j'ai cru, plus important que moi , afin de sortir de l'ornière de la rancune et retrouver un chemin de Vie : oui Être vivante à nouveau, vivante avec mon Coeur déchiré , ce qui m'est impossible.
Mais Notre Seigneur est là, et je crois qu'il nous appartient d'accepter de le suivre . En avons nous le choix , si nous voulons vivre ?
Merci Frère Pascal de cette profondeur où vous nous emmenez , et qui vient mettre en lumière des récifs où nous nous heurtons : prions pour que les vagues d'amour du Seigneur viennent les apaiser , les émousser ...

Par Nicole.B 20 janvier 2017 à 7 h 52 Répondre à ce commentaire

Bon...jour,

Un Evangile qui "me parle" La Croix et la Résurrection , La Résurrection et La Croix , merci . Je garderai en moi cette jolie phrase de Paul Beauchamp " annoncer la Résurrection n'aurait pas de sens , s'ils ne témoignaient pas qu'eux-mêmes sont devenus des vivants " c'est très FORT , je "crois" vraiment à la communion des Saints , ils nous portent , nous aident!!!
Belle journée
Union de prières ( je pense à Brig , à tous ceux qui souffrent dans leur chair , leur âme )

Par annie 20 janvier 2017 à 7 h 47 Répondre à ce commentaire

mes excuses le texte j dore et vais en parler avec notre cure ici en montagne ce vendredi jour ou nous nous réunissons mais j adorerai recevoir a nouveau le jeudi les textes de la messe du dimanche comme cela se faisait avant je l ai deja signale mais rien ne s estconcretise cela nous aide au fond de notre vallée de l ariege a préparer la rencontre du dimanche surtout lorsque le prêtre ne vient pas il 81 ans et 20 paroisses merci paravancee

Par grandaud 20 janvier 2017 à 7 h 41 Répondre à ce commentaire

bonjour Grandaud,
Pour recevoir les textes du dimanche: cliquer sur "marche dans la bible" avec le petit dessin au chameau, vous arrivez sur une page et tout en haut il y a une ligne bleue( peu visible), avec plusieurs propositions, dont dimanche: cliquer sur dimanche, vous arrivez sur une page avec les textes du dimanche, et si vous cliquez à coté de" tous les dimanches" en haut vous pouvez vous inscrire, ou aussi en cliquant tout en bas de la page sur " s'inscrire", et vous recevrez les textes toutes les semaines.
J'espère avoir été claire dans mes explications et vous être utile.
Adeline

Par kouamo 20 janvier 2017 à 8 h 44

Du fond de l' Ariège Du fond des Landes je me sens près de vous!
A Foy nous avons notre fils j' aimerai tellement qu' il y rencontre des "Bonnes gens" pour qu' il sache qu' il est aimé de Dieu et de ses parents! .......16 Rue de l' Arget!
Voilà je me sens moins seule ici à trois heures de lui!
Merci ! belle soirée et tous mes voeux 2017 christiane

Par davezac 20 janvier 2017 à 18 h 22

A Grandau au sujet des textes du dimanche. Kouamo vous a donné la bonne explication pour vous y inscrire, mais si vous désirez approfondir ces textes, vous pouvez vous connecter sur google et avoir l'homélie de chaque dimanche. Il en existe plusieurs. Je vous conseille :
"dimanche prochain" du Père Jean Compazieu ou Kérit homélie. Elles sont bien faites, vous pouvez les imprimer, elles peuvent être un soutien pour votre vie spirituelle. Si vous vous inscrivez, vous les recevrez directement sur votre ordinateur.

J'espère que cela pourra vous aider pour nourrir votre foi. Que Dieu vous garde et vous bénisse !

Bien fraternellement à vous tous en union de prière.

Marie Jeanne

Par Marjeanne 21 janvier 2017 à 17 h 12

Comment devenir apôtre !
Je pense que La Bible ,donc l'écriture Sainte :est une révélation .
Les psaumes sont des prières , bien plus profonde qui nous font
approcher , voir ressentir non seulement par rapport à nous -même
mais aussi allant vers les autres , qui est alors de Vivre La Parole .
De la mort à la résurrection , du Christ nous y voyons tous l'humanité
si fragile , si appauvrie , qui donne tant de nourrir la chair sans nourrir
l'Esprit , or c'est en nourrissant l' Esprit , que nous pouvons expérimenter
celui de l'église , qui n'est pas faite de Pierre , mais de chair , je pense à l'âme .
La conscience , l'inconscience , bref , le mal et le bien sont alors dans une
dimension autres que celle que nous connaissons .
Chacun reçoit pour donner à tous et plus à soi-même , ainsi Jésus dans les
épreuves reste fidèle au Père .L'importance du baptême , demeure cachée
si elle ne se nourrit pas de ce qui est l'essence de tout être , dans ce grand
désert Dieu n'abandonne jamais , c'est en le cherchant , qu'Il se laisse trouver .
Vous frère Pascal , et bien d'autres , comme le père jésuite , ont trouver en
cherchant , puis en cultivant dans le Partage , afin de faire parvenir le plus
possible , de faire aussi cette traversée dans le désert non plus de nos vies
mais bien d'un peuple en souffrance ..Avec Dieu , tout est épanouissement
et le fruit des entrailles , en Christ marche dans la persévérance , de trouver
Les pas de Dieu , Ta Parole est une lampe à mes pieds .
Le Corps et le Sang du Christ , l'âme du Christ , c'est l'unité qui marche tout
en cheminant dans ce signe du pardon devenir vivant même si cela demande
de mourir à soi pour renaître dans cette Vérité qui est l'amour de Dieu.
Tous appelés à être des témoins , donc des missionnaires ....Psaume84:
Amour et vérité se rencontrent ....Bonne fête aux Fabien .Les faveurs du Seigneur ne sont pas
finies, ni Ses compassions épuisées; elles se renouvellent chaque matin ...

Par fred 20 janvier 2017 à 7 h 10 Répondre à ce commentaire

"la Résurrection du Christ, signe éclatant de son Pardon."
C'est le signe éclatant que la mort n'a pas le dernier mot. Et que celui qui disait "tes péchés sont pardonnés" est vivant.
Pour moi la Résurrection du Christ n'est pas un signe de son pardon. Mais c'est peut-être le signe que l'on peut croire tout ce qu'il a dit, et où le pardon était au centre...
Pierre s'était relevé avant la résurrection de Jesus. Je pense qu'il s'est relevé en même temps qu'il a pris conscience de ce qu'il avait fait. Parce que Jesus lui avait révélé avant qu'il lui pardonnerait de le renier (et plutot 3fois qu'une!) et qu'il lui faudrait alors affermir ses frères.
Peut-être bien que si Jesus avait dit la même chose à Judas, lui aussi se serait relevé de son vivant... et il ne serait pas, lui, celui que l'on montre encore trop souvent du doigt aujourd'hui comme un paria. Jesus lui-même ne lui a pas donné les mêmes moyens qu'à Pierre pour être "relevé de son vivant".
La résurrection du Christ est le signe éclatant que la mort n'a pas le dernier mot. Si bien sûr on croit en la résurrection. Et donc celui qui disait "tes péchés sont pardonnés" est bien vivant. Et il peut le dire et le redire autant de fois que nécessaire, pour relever les "Judas" comme les "Pierre" et "Paul", ou "Jacques" et autres "Marie-Madeleine"...
À mon avis c'est cette foi-là que Pierre doit affermir chez ses frères et c'est celle-ci que Paul prêche...
C'est en tout cas la seule dont j'ai envie de parler, témoigner est un bien grand mot...

Par & 20 janvier 2017 à 6 h 45 Répondre à ce commentaire

&,
Vos interrogations aiguillent notre attention au-delà des apparences. Merci pour ce bienfait.
Quelle relation Judas entretient-il avec Jésus?
La différence entre Judas et Pierre n'est-elle pas perceptible dans la réponse donnée par Pierre à la question que Jésus lui pose : "M'aimes-tu?".

Par Martine Marie 31 janvier 2017 à 7 h 58

Hymne : Évangile de Dieu

Évangile de Dieu,
Soleil étincelant
De justice et d'amour,
Pénètre dans nos vies ;
Au plus profond des cœurs,
Purifie et transforme.

Transcendante clarté,
À l'heure de midi.
Du plus haut de la croix
Tu baignes l'univers ;
En ton immense paix
Tu rassembles les hommes.

Par Hymne 20 janvier 2017 à 6 h 33 Répondre à ce commentaire

"[A]voir vécu avec le Christ passion et résurrection", n'est-ce pas cela qui pousse chacun de nous à témoigner de Dieu dans notre vie? Dieu présent dans toutes nos morts, tous nos égarements, tombes dont il vient nous relever. Etre relevé ne veut pas dire oublier. Paul n'oublie rien de son passé. Il ne cherche ni à l'occulter, ni à l'édulcorer. Mais il sait la grâce de Dieu qui, le plongeant dans la nuit, lui a ouvert les yeux.

La souffrance de Paul à voir ainsi sa vie dans la clarté de Dieu lui appartient, leur appartient, à lui et à Dieu. Elle est lieu de la rencontre en vérité. Se savoir vivant ne commence-t-il pas par cette souffrance, aiguillon planté dans la chair, aiguillon qui dépouille et met à terre? Paul reste trois jours à prier, trois jours dans le noir, trois jours à voir sa mort en face avant qu'Ananie, "la grâce de Dieu", lui soit envoyé. Les écailles lui tombent des yeux comme une mue qui s'achève. La pierre est roulée, les forces lui reviennent.

C'est la vie du Fils en lui qui toujours a préservé Paul. A préservé le cœur d'Etienne sous les coups, celui du bon larron jusqu'à la croix. C'est elle qui toujours nous préserve, s'offre à nous pour qui s'ouvre à elle. Autant de chemins qu'il y a de vies, mais une Vie, la Vie du Christ qui les irrigue toutes et en Lui les unit. Vie du Christ qui nous relève et nous sauve, et nous envoie l'annoncer, au plus modeste de nos vies. Elles sont toutes grandes, par Lui, en Lui.

Merci fr. Pascal pour cette magnifique méditation ! Chaleur de la prière pour tous et avec tous, en ces matins de froid.

Par Audrey 20 janvier 2017 à 6 h 28 Répondre à ce commentaire

"La naissance d'un apôtres", merci frère Pascal pour ce témoignage d'amour et de foi.
Dieu nous cherche parce qu'Il nous aime. Sans amour il n'y a pas de recherche. Si nous aussi, nous recherchons inlassablement notre Père, alors Il se révèlera à nous. Jésus Christ nous relèvera et nous serons bien vivants avec Lui dans la résurrection.
Témoignons par des actes notre amour et notre foi en Dieu, et Il nous relèvera dans sa grande miséricorde. Recherchons le de tout notre cœur et Il viendra car Il nous aime.

Par Marilou 20 janvier 2017 à 5 h 01 Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup Évangile la naissance d'un apôtre! Vous écouter et la méditation aussi.Je n'ai pas répondu tout de suite cause de maladie par conte j'ai lue et méditée. Un grand merci!

Par Louisette Harrisson. 20 janvier 2017 à 3 h 02 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires