David

« Va et que le Seigneur soit avec toi. » 1 Samuel 17,37

David contre Goliath

1 Samuel 17, 32-37 ; 48-49

David dit au roi Saül : « Que personne ne perde courage à cause de ce Philistin Goliath. Moi, ton serviteur, j’irai me battre avec lui. »
Saül répondit à David : « Tu ne peux pas marcher contre ce Philistin pour lutter avec lui, car tu n’es qu’un enfant, et lui, c’est un homme de guerre depuis sa jeunesse. »
David dit à Saül : « Quand ton serviteur était berger du troupeau de son père, si un lion ou bien un ours venait emporter une brebis du troupeau, je partais à sa poursuite, je le frappais et la délivrais de sa gueule. S’il m’attaquait, je le saisissais par la crinière et je le frappais à mort.
Ton serviteur a frappé et le lion et l’ours. Eh bien ! ce Philistin incirconcis sera comme l’un d’eux puisqu’il a défié les armées du Dieu vivant ! »
David insista : « Le Seigneur, qui m’a délivré des griffes du lion et de l’ours, me délivrera des mains de ce Philistin. » Alors Saül lui dit : « Va, et que le Seigneur soit avec toi ! »
Goliath s’était dressé, s’était mis en marche et s’approchait à la rencontre de David. Celui-ci s’élança et courut vers les lignes des ennemis à la rencontre du Philistin.
Il plongea la main dans son sac, et en retira un caillou qu’il lança avec sa fronde. Il atteignit le Philistin au front, le caillou s’y enfonça, et Goliath tomba face contre terre.

Méditation

précédente suivante

Osons défier les géants qui nous menacent

Michel-Ange a fait de David une statue immense ! Défiance de la force brute ! Disproportion entre la force de Goliath et la faiblesse de David ! Mais, en présence de Dieu, comme l’artiste le manifeste, le rapport s’inverse. Jésus est le fils de David, car il fait triompher la vie de la mort, en dépit de sa propre fragilité.
La fatalité est vaincue et ils sont nombreux à l’avoir expérimenté : Mandela a fait tomber l’apartheid et triompher le droit ; Jeanne d’Arc, humble jeune fille de Lorraine, fait couronner un roi ; Gandhi renverse l’Empire colonial britannique, avec la force de la non-violence, du jeûne et de la prière ; Martin Luther King impose les droits civiques, alors qu’il est noir, dans une société fondée et clivée par le racisme…
Et tous ces anonymes qui, dans l’épaisseur du quotidien, font avancer jour après jour, l’humanité : jeunes mères qui élèvent patiemment les enfants, aînés confrontés au grand âge, témoins fragiles mais victorieux de la vie qui passe, soignants qui, bien au-delà de leurs intérêts, donnent vie, énergie et temps ; entrepreneurs visant de nouvelles activités ; politiques qui voient l’humanité de demain ; artistes qui transfigurent le réel pour en manifester toute la saveur ; bénévoles qui proposent gratuitement leurs compétences…
Alors, nous aussi, dans nos combats les plus quotidiens, voyons grand et large, osons y croire, mettons toutes nos forces, même faibles, dans la balance ! Face aux Goliaths politiques, à l’inertie des administrations impersonnelles, des conjonctures défavorables, des marchés qui dépriment, face aux monstres inhumains, défions à notre tour la force brute pour offrir un autre visage, celui de l’innocence, de la transparence, de l’espérance, de la confiance. Et avec tous nos petits et grands moyens mis en commun, nous ferons de grandes choses.
« Les soldats batailleront et Dieu remportera la victoire » !

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Bruxelles.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

83 commentaires

Prière Notre Dame de l'assomption, 2017,

Ô Marie, mère de l'amour
Nous voici devant toi avec nos joies,
Nos désirs d'aimer et d'être aimée,
Nous voici avec le poid des jours,
Avec nos misère, nos violence, et nos guerres,
Mais l'amour est plus fort que tout,
Nous croyons qu'il existe encore,
Car l'amour vient de Dieu

Nous t'en prions :que nos maison soient habitées
De simple gestes de fraternité et de bonté,
De confiance, de bienveillance et de générosité,
Que les familles et les nations s'ouvrent au partage,
Au pardon et a la réconciliation,

Mère de l'amour,intercède pour la famille humaine,
Soutien les efforts de ceux qui travaillent,
Pour la justice et la paix,
Accorde-nous la grâce d'être fidèle à l'évangile,
Et porter du fruit qui demeure.
Amen! Alléluia. ......Notre Dame, priez pour nous. .....

Par brig 15 août 2017 à 15 h 53 Répondre à ce commentaire

"Le seigneur fit pour moi des merveilles "**aujourd'hui s'est ouvert la porte du paradis. .Marie est entre dans la gloire de Dieu **Nous te rendons grâce seigneur pour ce beau cadeau merveilleux que tu nous fais en nous donnant Marie,que cette fête de
l'assomption vienne raviver notre désir de te suivre fidèlement tout au long de notre vie,et que l'heure où nous quitterons cette terre soit notre assomption....

Bonne fête a vous touse, aussi a tout ceux qui porte ceux beau prénom de Marie, quel nous guide touse d'un coeur brûlant verssont fils jésus, ......
Bonne journée a vous en union dans cet belle journée de prière en partage. ..bien fraternellement

Par brig 15 août 2017 à 15 h 37 Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous ,
et bonne fête de l'Assomption de la Vierge Marie . Ce qui suit est un passage qui me fait encore sourire :
Toi, ô roi, donne-moi la permission, et je tuerai ce dragon sans épée ni bâton. "
Le roi dit: " Je te la donne. " Alors Daniel prit de la poix, de la graisse et des poils, fit bouillir le tout ensemble et en fit des boules qu'il jeta dans la gueule du dragon. Et le dragon creva. Et il dit " Voilà celui que vous vénériez! "
David et Goliath , Daniel et le dragon ..Une "femme "ayant le soleil pour manteau, face à un dragon , femme enceinte d'un Fils
enfant mâle .Oui nous l'avons compris , c'est Le Verbe fait chair , Jésus , et Marie , c'est nous dans toute la foi de notre Baptême , dans le oui , de notre chair et âme , puissions-nous accueillir , Le Christ , pour ce qui est des anonymes , bénévoles , qui proposent gratuitement leurs compétences , la victoire est assurée par un Magnificat en route pour aider
sa cousine Elisabeth , pour ce qui est de l'horrible Dragon rouge feu avec sept têtes et le reste qui va avec , c'est dans le désert que Dieu prépare une place .Une voix crie dans le désert ...Un appel pour vaincre tout les dragons du monde .Marie pleines de grâce , nous t'acclamons , par Jésus demeure de nos vies ...Contemplons l'église avec ces yeux sur nous .
pour savourer toute la saveur , énergie , temps , que Dieu dispose en nous par Jésus , Pain Béni , que notre Père soit sanctifier . Amen.

Par fred 15 août 2017 à 11 h 22 Répondre à ce commentaire

"David prit son bâton en main, il se choisit dans le torrent cinq pierres bien lisses et les mit dans son sac de berger [...]"(v 40)
David affronte Goliath non avec les armes de Saul, trop lourdes pour lui, mais avec les siennes. Dérisoires aux yeux de Goliath qui le méprise, elles sont celles que sa main a appris à connaître, à marcher chaque jour avec Dieu. Ce bâton, que Goliath raille (v.43), ne nous dit-il pas cela qui disparaît du texte ensuite? N'est-il pas, d'une certaine manière, comme celui que Moïse prit en main au buisson ardent? Ce bâton fait serpent qui lui fait si peur et qui redevient bâton quand il se saisit, à la parole de Dieu. Ce bâton en main, Moïse aussi a appris à marcher avec Dieu, à accomplir sa parole et libérer ce peuple dont il avait la charge comme du troupeau de Jethro. Comme David, protégeant le troupeau confié à ses mains, des lions et des ours, des griffes desquels "Yahvé m'a arraché" dit-il à Saül (v37). Goliath, avec ses armes, a appris à tuer, David, à protéger.
"[C]e n'est ni par l'épée ni par la lance que Yahvé donne la victoire, car Yahvé est maître du combat et il vous livre entre nos mains." (v47) Si David peut dire ces mots à Goliath, c'est qu'il les a vécus. C'est toute sa chair qui sait, qui dit Dieu en sa vie, son combat quotidien, et la vie donnée. Le Seigneur est maître du combat. Face à tous les Goliath de nos vies, trop grands, trop forts pour nous, notre vie remise entre ses mains, il combat pour nous, avec nous.
Beau 15 août!

Par Audrey 15 août 2017 à 7 h 50 Répondre à ce commentaire

Merci soeur Marie Monnet , belle méditation , encourageante, PS 26... Mais j'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur, sur la terre des vivants... Rita

Par Rita Giuliani 31 juillet 2016 à 17 h 49 Répondre à ce commentaire

Merci, je me sens très concernée par votre méditation, je bataille et Dieu remportera la victoire !

Par Natacha 30 juillet 2016 à 16 h 45 Répondre à ce commentaire

Quand le danger te serre de près, la peur te tenaille. Jésus l'a vécu quand il s'est mis en route vers Jérusalem: Il avait lu les Écritures et savait ce qui l'attendait. Mais il n'a pas rebroussé chemin . Au jardin, Il s'en est remis à son Père et même sur la croix , il a crié son désarroi se sentant abandonné, mais Il ne l'était pas. Le dessein de Dieu s'exécutait comme prévu de toute éternité.
ALORS, ne nous surprenons pas d'avoir la trouille ...reprenons le Ps 26 et prions:
De qui aurais-je crainte ? Devant qui tremblerais-je? Mon coeur est sans crainte. Je garde CONFIANCE. Il m'élève sur le roc. Maintenant je relève la tête. Conduis- moi par des routes sûres." Espère le Seigneur, sois fort et prend courage; espère le Seigneur".
Jésus l'a dit à Sainte Gertrude: il a besoin de notre CONFIANCE comme dans l'Évangile: c'est la foi qui sauve.
Et le potier travaille l'argile de son peuple....

Par Suze 28 juillet 2016 à 16 h 38 Répondre à ce commentaire

Merci , ma Soeur, pour votre message de courage et d'espoir. Il me relève aujourd'hui! Merci.

Par Marie José 28 juillet 2016 à 12 h 30 Répondre à ce commentaire

JESUS, fils de David, il fait triompher la vie de la mort, il a connu la fragilité. Et nous ! nous devons tenir bon si on a des convictions, dans nos combats quotidiens osons y croire, mettons nos forces. Grâce au don de la foi, et de croire en la vie
entourés d'anges visibles et invisibles. Les mots qui nous font grandir ( Espérance- Confiance- Fraternité, et nos petits et nos grands moyens mis en commun nous ferons de grandes choses

Par suzanne K. 28 juillet 2016 à 10 h 57 Répondre à ce commentaire

Bonjour Brig, j'ai suivi la messe hier soir avec vous, avec toute l'assemblée présente, très priante, émue, qui a applaudi chaleureusement le Cardinal André Vingt Trois pour son énergique et courageuse homélie devant les personnalités présentes. Bravo !
Le Salve Regina est venu clore cette célébration émouvante. Nous avons quitté Notre Dame à regret, mais le coeur plein de confiance et d'amour en ce Dieu trois fois SAINT !
Alléluia ! vive Dieu, le Père de Jésus Christ, notre Sauveur.

Marie Jeanne
Par Marjeanne 28 juillet 2016 à 10 h 51

Par Marjeanne 28 juillet 2016 à 10 h 56 Répondre à ce commentaire

Yessss et il y a "intérêt " ! Par AMOUR bien compris , comme un bon père corrige son enfant. Sinon , l'aime-t-il vraîment ?

Par CHEMALI Guy 28 juillet 2016 à 8 h 40 Répondre à ce commentaire

"Les soldats batailleront et Dieu remportera la victoire ".... Nos prières seront-elles assez forte pour remporter la victoire de la Paix avec toutes les horreurs que nous traversons en ce moment , que la paix soit plus forte que la haine !!!!!!
Vivons et gardons l’espérance en cette année de la Miséricorde que Notre père qui est visé en plein cœur avec l'intercession de notre belle et bonne étoile la Vierge Marie , nous puissions continuer notre pèlerinage sur cette terre en toute sécurité ....
Prions, prions et prions encore ...AMEN

Par Ninine 28 juillet 2016 à 8 h 37 Répondre à ce commentaire

Chers amis,

A nous qui sommes inquiets, j'ai envie de dire :
je crois que la guérison de nos peurs viendra de la confiance.
Pour nous chrétiens, il s'agit de la confiance dans la Présence réelle du Christ.
Ensuite viendra l'action.
L'Esprit de Vie et d'Amour nous inspirera pour cela.

Avant de commencer ma journée,
je vais allumer une petite bougie,
faire silence pour essayer d'accueillir la Présence.
Et puis je me mettrai en route.

Ce serait bon de savoir que nous sommes nombreux, ensemble, à le faire.

Bonne journée, vraiment.

Par Paul (Belgique) 28 juillet 2016 à 8 h 16 Répondre à ce commentaire

Ensemble. Le cœur en Dieu.

Par Audrey 28 juillet 2016 à 8 h 53

Oui, en union, ensemble, reprenons confiance

Par monette 28 juillet 2016 à 10 h 07

Bonjour, Audrey, Monette,

merci, dans la Présence.

Bonne soirée

Par Paul (Belgique) 28 juillet 2016 à 18 h 15

Face aux horreurs de ces jours derniers,les JMJ nous offrent un bain de jouvence,d,espérance,c'est peut être une réponse de Dieu face à notre désarroi.....

Par Penelope 28 juillet 2016 à 7 h 43 Répondre à ce commentaire

Comment avoir du courage même une once de courage quand on est pétrifié momifie dans une peur . Mais j aimerais tant être plus combattus...
Cette pierre qui s enfonce le parle......elle me fait aussi penser à une comète qui vient percuter la terre. Le combat serait il ailleurs?

Par LARCHER leon 28 juillet 2016 à 7 h 35 Répondre à ce commentaire

Bravo!
Véronique

Par guignard 28 juillet 2016 à 6 h 55 Répondre à ce commentaire

Oui.
Ayons le goût d'entreprendre, de donner, d'aimer, de découvrir, d'inventer, d'être en confiance, remettons notre projet dans les mains de Dieu pour qu'il soit juste.

Par Stéphane Chambry 28 juillet 2016 à 6 h 55 Répondre à ce commentaire

Sachons que nous devons mener le bon combat, le combat de la foi,et nos luttes doivent être pleine de confiance, et d’espérance pour le bien de l'humanité, trop de souffrance, d'injustice et Dieu triomphe toujours dans nos batailles.!!!Amen !!!

Par Marie-Noëlle HONORE 27 juillet 2016 à 20 h 14 Répondre à ce commentaire

Avec Toi à nos côtés, Seigneur, osons mettre nos forces à ton service pour offrir à notre humanité un visage d'amour, d'espérance, de miséricorde, reflet de Ton visage et faire triompher la Vie contre les forces du mal qui accablent notre monde. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 27 juillet 2016 à 19 h 54 Répondre à ce commentaire

& NOTRE VRAI VICTOIRE NE SERAIT –ELLE PAS CELLE DE FAIRE TRIOMPHER L’AMOUR ?
« Défions à notre tour la force brute pour offrir le visage de l’innocence , de la transparence ,de l’espérance & de la confiance .
& Nous continuons à batailler avec notre amour & Dieu remportera la victoire !!! »
Merci sœur Marie pour cette méditation encourageante qui nous remplit d’espoir & ajoute de l’éclairage à ces jours sombres .
Il n’y a que le Seigneur qui peut arracher les graines de la haine , ce mauvais ressentiment de revanche , cette volonté de vengeance qui n’arrive pas à s’éteindre , qui a duré & dure encore & encore ……
Une arme ne tue pas si le cœur de celui qui la porte est plein d’Amour …. C’est la haine qui tue ….
C’est le mal qui tue ….C’est l’absence d’amour qui tue ….
Il n’y a que l’Amour qui fait vivre .
Le Christ s’est fait chair , il s’est incarné pour nous montrer le vrai Amour …& comment aimer …
Il est venu parmi nous pour faire régner ,
L’Amour de la Vérité
L’Amour de la vie
Seigneur , Aie pitié de ce monde déchiré , Protège les innocents , Rends forts les faibles .
Eloigne –nous de tout mal & donne –nous la paix .
En union de prières pour tous les martyrs & les innocents .
Bonne soirée à NOUS TOUS .

Par najoi 27 juillet 2016 à 19 h 42 Répondre à ce commentaire

pour mettre un peu d'humour, même si ce n'est pas de l'ordre de la conversion intérieure, mais pourquoi pas? :s'unir et inventer!: voir ce lien! https://youtu.be/mupaRjP44QM
adeline

Par kouamo 27 juillet 2016 à 17 h 17 Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup, sœur Marie.

Conscients de nos faiblesses et de nos fragilités, osons offrir ensembles, "un autre visage, celui de l'innocence, de la transparence, de l'espérance et de la confiance" et de la fraternité.
Christian.

Par Christian POUJADE 27 juillet 2016 à 16 h 39 Répondre à ce commentaire

Bonjour empli de compassion à toutes et à tous.

Il nous faut œuvrer, sans en appeler au vocabulaire guerrier (voir mon autre commentaire), à la paix par des actes forts.
Face à la violence, tendons "une joue autre" (et non pas "l'autre joue", mauvaise traduction qui fausse complètement le message du Christ, cf. la remarquable analyse linguistique de Marie Balmary dans "Le sacrifice interdit"), offrons à ceux qui ne pensent pas comme nous l'occasion de saisir un autre point de vue sur notre foi et nos convictions. Mais les propos et comportements va-t-en-guerre, qu'ils proviennent de la Bible, du Coran ou de "responsables" politiques, ça suffit !

En ces temps de souffrance et de haine, le témoignage de Gabriel Ringlet, prêtre, écrivain, théologien et professeur émérite à l'Université catholique de Louvain, ce matin sur notre chaîne nationale belge, valait le détour :
http://www.rtbf.be/lapremiere/emissions_matin-premiere/nos-rubriques/l-acteur-en-direct/article_l-acteur-en-direct-gabriel-ringlet?id=9363484&programId=60

Par Bernard (Bruxelles) 27 juillet 2016 à 15 h 43 Répondre à ce commentaire

Merci Bernard de nous faire connaître cette interview...Comme David avec cette arme dérisoire qu'est une fronde, combattons le mal par le dialogue ;Que la prière nous y aide.

Par 2graziella 28 juillet 2016 à 10 h 46

Merci Marjeanne, pour les renseignements, je serai avec vous sur kto ce soir,union dans la prière

Par brig 27 juillet 2016 à 15 h 03 Répondre à ce commentaire

Bonjour Brig, j'ai suivi la messe hier soir avec vous, avec toute l'assemblée présente, très priante, émue, qui a applaudi chaleureusement le Cardinal André Vingt Trois pour son énergique et courageuse homélie devant les personnalités présentes. Bravo !
Le Salve Regina est venu clore cette célébration émouvante. Nous avons quitté Notre Dame à regret, mais le coeur plein de confiance et d'amour en ce Dieu trois fois SAINT !
Alléluia ! vive Dieu, le Père de Jésus Christ, notre Sauveur.

Par Marjeanne 28 juillet 2016 à 10 h 51

J'aimerais faire mienne cette conviction de St Augustin : "Le plus grand titre de gloire est de tuer la guerre par la parole plutôt que de tuer les gens par le glaive ; de gagner ou de maintenir la paix par la paix et non par la guerre." L'espérance est mise à mal. Que la Foi en une Trinité agissante permette de surmonter les épreuves.

Par mahona 27 juillet 2016 à 14 h 56 Répondre à ce commentaire

Oui, la vie est remplie de combats et de souffrance mais ...

Les Quatre Nobles Vérités sont :
la Vérité de la Souffrance,
la Vérité des Causes de la Souffrance,
La Vérité de l’Extinction de la Souffrance,
et enfin
la Vérité de la Voie vers l’Extinction de la Souffrance

Par Tikirasta 27 juillet 2016 à 14 h 42 Répondre à ce commentaire

Pour moi, chrétienne, (enfin chrétienne humblement en devenir!) , la Vérité est une personne: Jésus qui a pris notre chair,est mort et ressuscité. Il est mon Dieu, le Vivant, maintenant, pour moi. C'est le kérygme de la Foi. J'illustre mon propos en citant St Jean en 14,6 qui fait dire à Jésus: "Moi, je suis le Chemin, LA VERITE et la Vie .Personne ne va vers le Père sans passer par moi"
Ou, comme le dit St Paul, être chrétien c'est être" revêtu du CHRIST."
Et puis, non, la vie n'est pas REMPLIE de souffrance et de combats. La VIE est Don de Dieu et c'est parce qu"elle est divine qu'elle nous porte à travers les moments plus ou moins difficiles que nous avons parfois à traverser. Il ne s'agit pas de fuir la souffrance, mais de la traverser, et nous le pouvons car c'est avec la puissance de Vie de Dieu lui-même, au coeur de notre coeur que nous avançons, l'Espérance vrillée au coeur! Il ne s'agit pas de nier la souffrance, mais de la vivre avec Christ .
Je vous livre une citation de Paul CLAUDEL: "Dieu n'est pas venu supprimer la souffrance. Il n'est pas même venu l'expliquer. Il est venu la remplir de sa Présence."
Béatrice

Par Béatrice 27 juillet 2016 à 16 h 44

"... Face aux monstres inhumains, défions à notre tour la force brute pour offrir un autre visage, celui de l’innocence, de la transparence, de l’espérance, de la confiance."

Sr Marie, votre méditation me fait chaud au coeur et je vous en remercie !

A la lumière des événements qui ensanglantent notre pays et bien d’autres, depuis des siècles, hélas ! … Pourquoi nous étonner d’être à notre tour, la cible de la violence, de la haine meurtrière ?
Il est vrai, lorsqu’un malheur nous touche plus particulièrement, nous voilà surpris ! Réflexe très humain, pourquoi moi, nous ? Sous-entendu, ça ne peut arriver qu’aux autres !!
Mais, face la barbarie aveugle qui frappe, j'avoue que le plus insoutenable c’est la cruauté qui ne connaît aucune pitié et qui atteint toujours l’innocent… Le visage humain disparaît, dès que l’homme ouvre son cœur au mal, il perd toute humanité et devient diabolique.
Pour ma part, dans un autre registre, face à la haine, à tout ce qui me dépasse et tente de me détruire… j’ai toujours serré ces versets de l'apôtre Paul dans mon cœur, invisibles petites "pierres", ô combien efficaces !!! ? Merci à Brig qui en a cité 6 et non des moindres ! (Eph. 6, 10-18)) !
Permettez que je rajoute à cette liste précieuse, l’arme indispensable de la prière, recommandée maintes fois dans la Evangiles : « Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l'homme » (Lc 21, 36)
Dans les épreuves de ma vie, je me suis servie maintes et maintes fois, de la PAROLE arme offensive & défensive et surtout aussi du bouclier de la FOI !!! Fil rouge des Ecritures...
Cependant, il nous faut « TOUTES » les armes spirituelles, « pierres » incontournables pour lutter contre tous la horde de Goliaths (du dedans/du dehors) en exerçant l’examen quotidien, l’écoute de notre propre cœur, puits sans fond d’où peut surgir –si ns ne veillons pas- la haine dévastatrice, comme l’amour salvateur…
A nous de choisir la Vie et la propager ! Si la haine est contagieuse, une graine d’amour redonne Vie & Espoir ! :-)

« Et, parce que l'iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé (Mtt 24, 12-13)

En union de prières.

Par Nad 27 juillet 2016 à 14 h 39 Répondre à ce commentaire

"Va et que le Seigneur soit avec toi" C'est très clair, le Seigneur part combattre avec David, ce même Seigneur a déjà combattu le lion pour sauver David . Symboliquement, ces batailles livrées et gagnées ne nous invitent pas à l'angélisme, bien au contraire. Les événements présents, plus que jamais , exigent de fonder nos forces sur le Seigneur pour le bon combat: la victoire de la Vie sur toutes les forces de mort. Facile à dire...et à faire? Seuls, nous sommes démunis, mais avec le Seigneur "nous ferons de grandes choses" , ne pas répondre à la violence par la violence, garder l'Espérance envers et contre tout, et ça c'est le travail et le combat de Dieu en nous. La paix ne vient pas, ne viendra pas magiquement de l'extérieur, mais elle est d'abord à être cultivée en chacun de nous et c'est une exigence nécessaire. Combien je suis loin de ce visage de paix du Christ sur la Croix: "Père, pardonne leur, ils ne savent pas ce qu'ils font ", mais comme le disait l'un d'entre-nous," il n'y a pas d'autre chemin "car "tout est accompli". Mais il faut que cet accomplissement soit vécu à chaque génération et dans chaque vie humaine: mourir à ce que nous croyons être et nous relever pour être en Christ. Ce n'est pas parce que Jésus est mort et ressuscité que nous n'avons plus rien à faire, c'est à travers nous que doit apparaître le "visage de l'innocence" comme le dit Soeur Marie. Et ça, c'est un sacré combat! Dieu, viens à mon aide.

Par Béatrice 27 juillet 2016 à 14 h 29 Répondre à ce commentaire

... et Bouddha qui a accepté comme disciples toutes les personnes sans distinction de sexe ni de castes ...

Par Tikirasta 27 juillet 2016 à 14 h 05 Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour cette méditation. Faisons plus que jamais nôtre la parole du Seigneur : " Aimez-vous les uns les autres "

Par Gaudillot 27 juillet 2016 à 13 h 07 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette méditation, mais j'avoue être bien faible depuis hier, je l'étais le 15 juillet et ça continue, et dans l'horreur c'est l'escalade, à la "porte" de notre maison, de mon travail, ça devient compliqué à vivre. Il va falloir du temps pour gagner cette bataille, du temps pour apprendre à ne pas trop avoir peur... Notre Eglise de Rouen est touchée plein coeur.

Par Corinne 27 juillet 2016 à 13 h 06 Répondre à ce commentaire

Bonjour Corinne,nous sommes je pense très nombreux, d'être touché par tout c'est événements, qui s'enchaîne, partout dans le monde,on ne peu être pas être insensible, a cette souffrance, notre vie est précieuses au regard de Dieu, je pense a tout ces
jeunes au jmj ,qui sont rassemblés en Pologne, comment ne pas avoir peur disais certains, et d'autre chanté leur joie,il faut toujours une main tendue pour nous relevé les un pour les autres, la sera parmi nous notre seigneur miséricordieux, ensemble et uni,dans confiance, courage Corinne, je vous embrasse touse fraternellement brig

Par brig 27 juillet 2016 à 14 h 43

" Et avec tous nos petits et grands moyens mis en commun, nous ferons de grandes choses "...
Oui, sûrement. Voilà, chère Sœur, un langage fait pour emporter l'adhésion des foules.
Surtout dans le contexte actuel ...
« Les soldats batailleront et Dieu remportera la victoire » !
Ces paroles sont de Jeanne d’Arc. Elles m'effrayent un peu. Pourtant, j’ai été soldat.
J'ai eu l'impression d'entendre un tribun, qui parvient à souffler sur les braises de nos pauvres qualités
pour les emporter dans un grand mouvement. C’est très beau, j’en conviens.

Mais aujourd'hui, je pense à ce crime perpétré dans un lieu de paix :
Je suis inquiet, vaguement désespéré, et révolté...

Nous sommes des vases d'argile qui transportons un trésor, certes…
Mais si je vous suis à la lettre, chère Sœur,
et que je me jette à corps perdu dans le combat de la vie, même avec d'autres,
j'entrevois surtout un gros tas de tessons de poterie ...

C'est mon cœur que je dois guérir.
Et je suis incapable de le guérir tout seul.

Seigneur, guéris mon cœur.
Apaise ma colère, pour que je puisse parler clairement à mon prochain
Viens réchauffer mes peurs, pour y laisser pousser un peu d’espérance,
Nourris ma tristesse avec Ton amour, présent chez mes frères et mes sœurs,
Accorde-moi Ton pardon, pour guérir ma confiance.

Avant tout, aide-moi à ouvrir la porte de mon cœur à Ta réelle Présence.
Donne-nous Ta Paix pour qu’elle nourrisse notre cœur, à chacun de nous.

Accorde Ta Paix à ceux chargés de nous protéger.
Accorde Ta Paix à ceux qui se préoccupent bénévolement des autres.
Accorde Ta Paix à tous ceux qui se lèvent le matin pour aller au travail.
Accorde Ta Paix aux boulangers, ils nous feront un pain meilleur encore.
Accorde Ta Paix à chacun de nous,
sur nos parvis, dans nos rues, dans nos maisons, dans notre maison.

Alors, pour reprendre les paroles de notre Soeur Marie nous pourrons dire :
" avec tous nos petits et grands moyens mis en commun, Tu feras en nous de grandes choses "...

Bonne journée, vraiment, à chacun de nous.

Par Paul (Belgique) 27 juillet 2016 à 12 h 57 Répondre à ce commentaire

Merci , sœur Marie, pour votre méditation si encourageante en ce temps de violence. «L'amour est plus fort que la police», m'a dit un jour un itinérant alors que j'essayais de calmer un autre vraiment en colère. C'est l'amour qui, un jour, sera vainqueur de toutes ces guerres et atrocités dont les médias nous mettent plein la vue.

Seigneur, fais de nous des instruments de paix!

Rose-Alma

Par Rose-Alma 27 juillet 2016 à 12 h 41 Répondre à ce commentaire

Merci pour ces paroles qui nous accompagnent jour après jour. En ces temps de haine et de violence, merci de nous donner la force de choisir de résister, par nos idées comme par notre quotidien. Mais pas facile de ne pas passer pour des idéalistes... Confiance et espérance sont parfois des mots difficiles à partager.

Par Maëlle 27 juillet 2016 à 11 h 36 Répondre à ce commentaire

Simplement très encourageant. A

Par Thomas 27 juillet 2016 à 11 h 33 Répondre à ce commentaire

merci pour cet encouragement à ne pas baisser les bras ...reaction frequente face aux "grands de ce monde" qui dictent leurs lois et etouffent les velleites d'agir ...Gardons l'esperance au coeur . bonne journee positive !

Par BUCHIN 27 juillet 2016 à 11 h 32 Répondre à ce commentaire

Sachons faire face et resister en gardant toutes les vertus que nous enseigne l'Evangile.
Seigneur guide nos dirigeants pour qu'ils trouvent de bonnes méthodes.
La prière de Saint François d'Assise peut nous inspirer pour rester des semeurs de paix.
UDP

Par MARIE 27 juillet 2016 à 11 h 22 Répondre à ce commentaire

Voir la programmation KTO


KTO en union de prière avec tous les prêtres et fidèles du diocèse de Rouen

Pas d'autre arme que la prière

Le Père Jacques Hamel a été sauvagement assassiné, et une fidèle blessée, lors de la prise d'otage perpétrée ce matin à l'église Saint-Etienne-du-Rouvray.

Monseigneur Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, qui se trouvait à Cracovie avec les jeunes de son diocèse, a publié un communiqué en forme de "cri vers Dieu", avant de prendre un avion pour rentrer en France : "L'Église catholique ne peut prendre d’autres armes que la prière et la fraternité entre les hommes. Je laisse ici des centaines de jeunes qui sont l’avenir de l’humanité, la vraie. Je leur demande de ne pas baisser les bras devant les violences et de devenir des apôtres de la civilisation de l’amour."

Dans le Journal des JMJ ce soir à 19h40 sur KTO, les réactions de Mgr Lebrun, de Mgr Pontier, Président de la Conférence des Évêques de France, et de Mgr Ribadeau-Dumas son secrétaire général. On entendra également le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican, qui condamne cette "violence horrible", "survenue dans un lieu sacré où l'on annonce l'amour de Dieu"

Ce mercredi 27 juillet à 18h15, KTO diffusera en direct la messe à Notre-Dame de Paris présidée par le cardinal André Vingt-Trois.

En union de prière

Marie Jeanne

Par Marjeanne 27 juillet 2016 à 11 h 18 Répondre à ce commentaire

j'apprécie bcp vos commentaires ma,soeur et vous en remercie" Hier particulièrement et aujourd'hui en plein dans la sombre actualité.
Fais de nous Seigneur des David conscients de leurs limites mais ancrés en toi vainqueur par les Beatitudes, la Croix. Utopique oh oui mais le seul chemin.

Par Franjoli83 27 juillet 2016 à 11 h 01 Répondre à ce commentaire

Merci chère soeur Marie pour votre si belle méditation; oui, nous pouvons, les uns et les autres, sans être les figures admirables, célèbres que vous nous présentez, oui nous pouvons apporter chacun sa pierre contre la violence, l'intolérance, l'injustice et autres exactions que ce soit. "Yes, we can" disait le président Obama ! Oui, nous pouvons !
Notre pierre, c'est la prière, le pardon, la miséricorde, le don de soi...Tous réunis, nous sommes plus forts qu'une armée de fous sanguinaires qui disent agir au nom du Dieu bon et miséricordieux. Le Dieu de Jésus Christ est tendresse, miséricorde, douceur, lent à la colère et plein d'amour.
Frères et soeurs, le 16 Juillet, je vous proposais de prier avec François d'Assise "en pesant les mots" : "Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix" !
J'ai fait ma neuvaine en essayant de vivre comme il nous le propose; je peux vous dire que ce n'est pas si facile du tout au quotidien : ravaler sa colère, refouler les jugements hatifs... Oui, j'ai fait ma "neuvaine", je ne suis pas quitte pour autant. Cette prière ira rejoindre celles que je prie chaque soir avant d'aller dormir : le Magnificat et la prière de Saint Ignace de Loyola que nous récitions chaque soir avec mon scout de mari.

"Seigneur Jésus, apprenez-nous à être généreux
A vous servir comme vous le mériter
A donner sans compter,
A combattre sans souci des blessures
A travailler sans chercher le repos
A nous dépenser sans attendre d'autre récompense
Que celle de savoir que nous faisons votre Sainte Volonté".

Seigneur, mon Dieu que ta volonté soit faite sur la terre comme aux cieux.

Par Marjeanne 27 juillet 2016 à 10 h 52 Répondre à ce commentaire

"Heureux serez-vous lorsqu'on vous outragera, vous persécutera en mon nom..... Ce qui se produit à l'étranger vient de se réaliser en France. "Les soldats batailleront et Dieu remportera la victoire" Les batailles ne se remportent pas seulement avec des mots.

Par mahona 27 juillet 2016 à 10 h 50 Répondre à ce commentaire

Oui, sachons prier pour anéantir le Mal ,que Dieu soit toujours avec nous,il ne nous abandonne pas bien que nous ne nous en rendions pas compte. Merci pour cette belle méditation.

Par Marguerite 27 juillet 2016 à 10 h 49 Répondre à ce commentaire

Je viens d'échanger avec un ami (Denis, que vous connaissez bien, sœur Claire-Marie), un ami qui connaissait bien le Père Hamel. Je lui disais : "il faudrait pour faire face allier la tolérance et la fermeté. En serons-nous capables...?"
Alors puisque vous parlez des "politiques qui voient l'humanité de demain", il faut nous souhaiter vraiment cela, car il me semble que c'est un domaine où il y a beaucoup de Goliath, et bien peu de David.
Union de prière, particulièrement en ces jours...

Par jean-pierre 27 juillet 2016 à 10 h 41 Répondre à ce commentaire

nous remporterons la victoire sur le mal , la haine , la vengeance , la délation

par la Prière la confiance pour Dieu ! notre espérance

Par albatre 27 juillet 2016 à 9 h 57 Répondre à ce commentaire

Que votre méditation fait du bien ! Chaque jour nous voyons des lutes contre le bien , le beau et le bon. La mort violente et la guerre.
Une parole d'espérance nous rappelle que le Seigneur est avec nous et nous donne sa force et son pardon devant la barbarerie-
des hommes.

Par Fauvette 27 juillet 2016 à 9 h 56 Répondre à ce commentaire

M2DITATION PARTICULI7REMENT adaptée à ce que nous vivons aujourdhui.
Oui la Seigneur vaincra à force de prière et de gestes ,d'amour ! Mais Seigneur ne tarde pas !

Par NINON 27 juillet 2016 à 9 h 48 Répondre à ce commentaire

En ce moment de douleur avec la perte du Père Jacques Hamel, Si nous ne sommes que des David alors allons affronter les Goliath de l'EI pour les exterminer.

Par SYLVESTRE14 27 juillet 2016 à 9 h 34 Répondre à ce commentaire

David et Goliath Après cet horrible attentat d'hier à St Etienne du rouvray cela semble de circonstance....En face de la force aveugle on ne peut opposer que la prière de ce prêtre assassiné et celle de la communauté catholique qui lui rend hommage.

Par élisabeth 27 juillet 2016 à 9 h 31 Répondre à ce commentaire

"Osons défier les géants qui nous menacent."
Mais qui pourrait encore me menacer?!...
Puisque la mort est vaincue, et que tout est sauvé, il n'y a donc plus aucune menace qui puisse peser sur moi, malgré toutes les souffrances.
Plus de combats, de luttes, de batailles à mener, pas plus contre des ennemis que contre moi-même, ou des maladies, mais seulement une vie à vivre.
La Vie n'est pas un combat, mais tous les combats, luttes et autres batailles, cherchent à l'atteindre...

Par & 27 juillet 2016 à 9 h 29 Répondre à ce commentaire

La vie n'est pas qu'un combat (heureusement) mais elle est aussi un combat ( Victor Hugo : "Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent" et St Paul : "J'ai mené le bon combat"). Je suis d'accord avec la méditation de Sr Marie et les commentaires de Gilles, d'Albatre ...C'st bien notre liberté de ne pas nous soumettre à la loi de la jungle, ou à la loi du talion. Mais oui, c'est un combat, pas exactement contre le mal qui existera toujours, mais contre la tentation d'employer les mêmes armes, de finir par ressembler à ce qu'on veut combattre (et les exemples ne manquent pas de dérives catastrophiques de l'idéalisme)). Lutte aussi, en sens inverse, contre la tentation du découragement, de la soumission, du cynisme ("Cela a toujours été comme ça, les forts écrasent les faibles"). Le combat extérieur commence par le combat intérieur.
Je pense aussi à Etty Hilsum, la jeune femme hollandaise morte à Auschwitz : "Seigneur, je comprends que tu ne peux pas nous aider, mais que c'est à nous de t'aider". Servir Dieu ou servir mon ego : le critère est le respect de la vie. "Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasses" et "On reconnait l'arbre à ses fruits".
Il y a aussi du discernement à avoir : David est bien conscient de la disproportion des forces, il n'accepte donc pas le combat rapproché mais il use de ses atouts (son habileté à le fronde). Dieu ne nous demande pas d'aller au casse-pipe, mais de faire preuve d'intelligence, en plus du courage toujours nécessaire.
Pour terminer sur une note gaie : je pense au film "Merci Patron", qui illustre bien le combat victorieux d'un David contre un Goliath !

Par Antoinette G 27 juillet 2016 à 11 h 08

Face à la violence, à la terreur, à la barbarie, la douleur nous pousse à vouloir répondre par les mêmes armes que les bourreaux. Merci sœur Marie de nous rappeler ces figures qui ont choisi une autre voie que celle de la haine. Sainte Édith Stein (Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix) face aux personnes qui lui demandaient de haïr les allemands leur répondait que si elle haïssait les allemands c'est qu'ils ont gagné, en lui imposant leur haine. Une manière de ne pas répondre par la haine, à la violence par la violence. Que le Seigneur nous aide à transformer notre colère, notre indignation en un désir ardant de pardonner et faire triompher l'amour sur la haine. Le Christ nous invite à aimer et non à haïr.
Dieu de miséricorde inonde notre monde de ta Miséricorde! Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix priez pour nous!

Par Gilles 27 juillet 2016 à 9 h 16 Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'actualité en ces instants de déstabilisation de l''ennemi qui frappe au coeur de notre foi.

Par Edith 27 juillet 2016 à 9 h 15 Répondre à ce commentaire

MERCI......Rien à ajouter........

Par marie-Claude 27 juillet 2016 à 9 h 11 Répondre à ce commentaire

oui, face aux montres, montrons leu notre confiance en l'humanité et notre espérance
courage pour ce faire

claudine

Par Claudine Grosmaier-Toussaint 27 juillet 2016 à 8 h 45 Répondre à ce commentaire

Mme étant catéchiste depuis 19ans je ne touche aucun centime pour le faire, je donne mon temps mon essence gratuitement, je fais la quête pour Raoul Follereau je donne mon temps mon essence et par ce biais j'en rencontre plein de personnes bénévoles dans toutes associations catholiques, resto du coeur...et bien d'autres,des petites fourmilières qui ne s'étalent pas montrant leur bénévolat...bien sur il y a des salariés...il faut bien gérer tous ces organismes..
Il faut essayer d'en faire parti d'une de ces associations qui ne sont pas toujours relieuses... Allez passer ne serait ce qu'une journée..et vous rencontrerez plein de bonnes personnes qui ne compte pas leur temps pour les autres.
On ne montre pas assez qu'il y a des gens qui donnent leur temps avec Amour n'est pas ma soeur..?On ne montre que ce qui est mauvais...bien souvent hélas.
Bonne et sainte journée à tous.

Par Marie Fatima 27 juillet 2016 à 8 h 42 Répondre à ce commentaire

Merci ,merci de me faire partager votre espérance ! A certains jours ,j'en ai assez d'être paralysée ! dans cette Auvergne où je suis moins occupée qu'à Meudon ! ..Mais le combat est là ! et je pense à Jésus à Gethsémani ! et à tous les souffrants à travers le monde ..et puis ,la Prière !...et puis les lettres à mes petits-enfants ( 24 ) et vous qui me soutenez et à mon mari qui depuis 11 ans fait ce que je faisais

Par desmichelle colette 27 juillet 2016 à 8 h 34 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce message d'espérance puissant et calme.

Par Lucas B. 27 juillet 2016 à 8 h 29 Répondre à ce commentaire

Merci Soeur Marie , pour cette dynamique méditation emplie de douceur et d'amour .
Il est une force à laquelle nous ne croyons pas assez : celle de cette foule immense de tous les PETITS , les DISCRETS ,les PRIANTS , qui jours après jours offrent dans le Silence de la prière, tout ce qu ´ ils vivent, le bonheur comme la souffrance : ils le déposent dans le Coeur de DIEU avec Foi .
C'est cette Force qui tient le monde .
Toutes les personnes qui ont consacré leur vie à la prière , qu'elles soient bénies .
"La force des chevaux n'est pas ce qu'il aime,
ni la vigueur des guerriers, ce qui lui plaît :
mais leSeigneur se plaît avec ceux qui le craignent,
Avec ceux qui espèrent son Amour ."
Ps 146
Nous ne serons peut être pas pleinement heureux dans ce monde , mais plus nous croyons à cette puissance d'Amour que nous donne le Seigneur, plus nous demeurons en lui , plus nous collaborons avec lui , à la venue d'un monde meilleur.
Notre vraie bataille : répandre l'Amour là où est la haine .

Par Nicole.B 27 juillet 2016 à 8 h 08 Répondre à ce commentaire

Bonjour.
De Frédéric Boyer.
La plus haute forme de L' ESPERANCE c'est dans la nuit où tout es perdu, imaginer cet au dela de la consolation.
Courage

Par sabrina 27 juillet 2016 à 7 h 59 Répondre à ce commentaire

Je voudrais juste vous dire que contrairement à ce que vous dîtes : tous les bénévoles ne travaillent pas gratuitement . C'est une grande erreur que de dire cela surtout sur internet . Il faut remettre les choses à leurs vraies places et force de constater que tout n'est pas vrai ni gratuit ! .

Par Wojcik 27 juillet 2016 à 7 h 57 Répondre à ce commentaire

À Wojcik
Un bénévole qui ne travaille pas gratuitement n'est plus bénévole mais employé. Le mot bénévole signifie "de bonne volonté". Un employé, lui, gagne pas sa vie non par charité mais par nécessité. Il n'y a donc pas d'erreur dans cette phrase. Le bénévolat est gratuit par définition.

Par Chantal 27 juillet 2016 à 8 h 17

Le bénévolat est une activité non rétribuée et librement choisie qui s’exerce en général au sein d’une institution sans but lucratif (ISBL) : association, ONG, syndicat ou structure publique. Celui ou celle qui s’adonne au bénévolat est appelé « bénévole »[1].L’étymologie du mot vient du latin « benevolus » qui signifie « bonne volonté ».

Se sentir utile et faire quelque chose pour autrui est le moteur des bénévoles, lesquels s’impliquent dans des domaines d’activité sans rémunération aussi divers que le sport la culture ou les loisirs, l’humanitaire, la santé, l’action sociale, la défense des droits, la défense de l’environnement et de la biodiversité ou encore l’éducation.

Par Tikirasta 27 juillet 2016 à 14 h 25

Tout à fait d'accord avec vous, il existe certes de vrais bénévoles, des gens dévoués, qui ne comptent pas dans tous les sens du terme.
Il n'y a pas que l'argent qui entre en ligne de compte, ce peut être bien d'autres choses, par exemple:
Ne pas rester seule car la personne s'ennuie profondément, ne sait pas faire des choses seules, vouloir rencontrer des gens, être au dehors de chez soi, quitter un mari ennuyeux, aimer diriger, initier, être dans le faire, l'agir, vouloir exister, etc.........
Moi j'appelle tout ça: pas gratuit.
Mais il y a aussi des personnes contemplatives, qui ont une vie difficile qui les accapare, qui oeuvrent dans l'ombre anonymement et sourient à l'inconnu sans pour cela faire du bénévolat dans le cadre d'une association ou bien dans l'église, mais tout simplement au coup par coup lorsque DIEU place des gens sur leur route.
Il y a" l'intérieur" et "l'extérieur".
Merci. En union de prières. Marie-Claire

Par marieclairenolleau 27 juillet 2016 à 18 h 01

A marieclairenolleau et Wojcik, j'aimerais dire qu'un(e) bénévole est un(e) bénévole. Je ne reviendrai pas sur les autres définitions avec lesquelles je suis entièrement d'accord. Les arguments avancés par Marie-Claire pour dire que le ou la bénévole trouve un intérêt, je ne la partage pas. J'ai toujours combattu cette idée "que rien n'est gratuit". Le prix Nobel d'économie (1998) disait à ce propos qu'on finirait par prendre des gens pour des "idiots rationnels". Il a aussi mentionné les figures citées par sœur Marie. Quel intérêt a Gandhi, Jeanne d'Arc, Mandela, Martin Luther King et bien d'autres anonymes de vouloir risquer leur vie pour défendre les causes qu'ils ont défendu au péril de leur vie. Aucun, je le dis avec force aucun intérêt car la vie est sacrée et il faut la préserver. Risquer sa vie est don gratuit pour une cause noble, la personne ne joue pas au héros. Je pense même que ce serait stupide de risquer sa vie pour devenir un héros sans mener un combat pour une cause noble. Le prêtre assassiné par les barbares est un martyr, ses assassins ne veulent pas voir le Règne de Dieu dans notre monde. Il prône la haine alors que Dieu prône l'Amour, il blasphème en disant qu'il combat pour Dieu.
Marie-Claire les arguments que vous avancez pour étayer votre raisonnement sont aussi valables pour une personne rémunérée. Le travail au-delà du salaire qu'on gagne crée du lien social, lié le travail au seul but de gagner de l'argent ferait de nous des esclaves. Nous ne sommes pas des esclaves, car nous avons des collègues avec qui nous entendons bien et d'autres moins mais ça ne nous empêche pas d'aimer ce que nous faisons. Quand vous êtes au chômage vous n'avez plus de vie sociale, vous êtes exclu, à la marge de la société pour toute ces raisons, un(e) bénévole ne tire aucun avantage de ce qu'il fait... Ne soyons pas des idiots rationnels. Celui qui risque sa vie pour un autre ne fait pas de calcul, ne raisonne pas sur le profit qu'il va tirer de son acte sinon, il ne le ferait pas. Qu'est-ce que vous gagnerez à aider un pauvre? Rien, il n'a pas les moyens de vous payer. Pour votre bonne conscience, je ne le pense pas non plus, puisqu'à mon humble avis les actes "gratuits" n'effacent pas la mauvaise conscience. Merci

Par Gilles 28 juillet 2016 à 9 h 55

Oui David était le plus petit des ces frères , mais
il avait en lui , le sens de l'honneur , qui est me semble t 'il
le sens des valeurs , entre celles qui sont matérielles et les
spirituelles , c'est un combat à mains nues pour certains , mais
aussi un combat en vérité et en Esprit , ces adorateurs de Dieu ,
dans l'amour le plus parfait , or ceux-ci ne se battent , mais se
donne en totale offrande au Seigneur .Rendant au Seigneur ce qui
est au Seigneur , Gloire et honneur . Ainsi nous nous battons contre les désirs
de la chair et de L 'Esprit , ainsi les deux se font "la guerre " , car ils sont contraires ..
Or Jésus , nous envoyant l'Esprit Saint , dans la conversion d'un coeur à coeur ,nous
fait adorateurs de Dieu , qui est Amour , quand on aime Vraiment , on donne au Seigneur
tout nos impossibles , pour que Lui les rendent possible . C'est la filiation totale , qui ne
fait que rendre le Christ visible au travers les âges , mais qui nous fait Peuple , enfants de
Dieu , encore au travers de ce passage de David et Goliath , que dans les épreuves , les
calamités , il nous reste encore du chemin pour faire l'unité parfaite , un seul contre un géant !
Un petit berger ,ayant des frères soldats ? De plus David sera contraint de s'enfuir de son propre
peuple , par ce qu'il sera ordonner par ce Saul de le tuer ! l'éliminer ...Lui gardera toutes les ordonnances
de ces valeurs en Dieu , ayant ensuite l'occasion de tuer ce Roi , il n'en fera rien par crainte de Dieu ....Un
vocabulaire simple que celui qui aime , le respect en Dieu , mais aussi de ceux qui sont dans l 'errance
l'ignorance , Jésus ainsi vient rétablir un royaume dans ces béatitudes , mais disons -le , faisant de la croix ,
la folie pour certains , donnant aux autres , les grands , encore un moyen d'ajuster des jugements , des lois ,
des gouvernements , que sais -je , l'ordre véridique qu'est l'amour . Le libre arbitre ....Et non dans des violences
allant dans tout les sens , et ne créant qu'une échelle sans marche , sans dialogue , sans avoir le droit , de vivre
dans cette dignité , propre d'honoré Dieu , qui pourtant donne la vie à toutes choses , recommandons -nous
devant Lui à qui appartient honneur et puissance , dans l'amour vrai , de Sa Parole , Pain de vie , Verbe fait chair .

..Prions pour ces calamités qui deviennent insupportables .
Jésus - Christ fils de Dieu , prends pitié de nous ...et du monde entier .Amen
Saint Michel Archange , loyal serviteur de Dieu et défenseur de son peuple ,
protecteur des malheureux , des affligés , je me tourne vers toi avec confiance ,
particulièrement en ces moments de douleur , d'angoisse , et de tribulation . Porte -les
devant le Seigneur , au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit . Amen .
Merci soeur Marie ; faut parfois oser , demander , car entre David et le Géant , le combat de Dieu ,
à présent c'est nous dans cet amour infini . Des gouttes de rosées , des petits Jésus , portant encore
la croix , sous les insultes , les calomnies , les crachats , et j'en passe . O Mère du Perpétuel secours ,
priez pour nous , pauvres pécheurs .

Par fred 27 juillet 2016 à 7 h 55 Répondre à ce commentaire

Merci Audrey ,nous n,avons que nos mains levées et nos prières pour vaincre la haine et le fanatisme...
Vendredi,messe et jeûne,que l,Esprit Saint nous donne sa force ,que notre France redevienne notre douce France....

Par Penelope 27 juillet 2016 à 7 h 50 Répondre à ce commentaire

D'après st paul,Les 6 pierres des premiers chrétiens :

1: La vérité pour ceinture,
2:La justice pour cuirasse,
3:Le zèle de l'évangile de Paix pour chaussures,
4: La foi pour Bouclier,
5:Le salut pour Casque,
6:L'esprit qui est la parole de Dieu pour épée,

Nous pensons à notre Berger mettant sa vie pour ses brebis,les délivrant du cruel adversaire, valeur immense d'un seul agneau pour le coeur de ce bon Berger!
Il faut nous rappeler que nos victoire appartiennent a Dieu, même si nous en sommes les principaux bénéficiaires, les heureux bénéficiaires.
"Le plus beau des combats reste 'et demeure à jamais celui du coeur "Avec la prière du coeur ,nous trouvons la PAIX
"Nous formons un peuple, un royaume, un corps celui du christ, uni pour le même combat "celui de l'amour du christ.
Petite serviteurs de la miséricorde

Par brig 27 juillet 2016 à 7 h 40 Répondre à ce commentaire

"Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur." (Mt 6, 21)
Courage. Miséricorde. Deux mots fondés sur la même racine: le cœur. Le cœur de David est en Dieu. Et David se dresse, pour protéger les brebis confiées à sa garde, contre Goliath. Et David retient sa main contre Saül qui pourtant veut sa mort, contre son fils rebelle. Et David prie. Et David pleure, son ami tombé, son enfant mourant, son fils mis à mort. Là se lit son cœur, là est son courage.

Le cœur en Dieu, voilà la vraie boussole. Le chemin, et la destination. La force de tenir, de ne jamais baisser les bras. La force d'être debout et de faire encore un pas. La force et l'espérance. L'abandon et les pleurs, quand tout semble trop lourd. La confiance.

En ces jours si sombres, en ces jours si durs, avec nos seules mains, nos mains vides, pour affronter l'horreur, ne pas se soumettre à la peur, là doit être notre cœur. Le cœur en Dieu, pour pouvoir l'entendre. Voir avec ses yeux. Le laisser prendre chair en moi, et habiter mon cœur. Le laisser le remodeler, dans la peine et la souffrance. Y allumer un feu qui ne meurt pas. Eclairer la nuit, éclairer ma vie.

Par Audrey 27 juillet 2016 à 7 h 29 Répondre à ce commentaire

Ce matin, je pense et prie pour le prêtre qui a été victime de la "barbarie"...
Quelle desesperance peut conduire à perpetrer de tels actes, pour accéder au sentiment d'être quelqu'un/ de faire parler de soi....
C'est toujours le message de Julos Beaucarne... qui me vient immediatement en mémoire
"notre monde est malade... il faut reboiser l'ame humaine.... face à ce qui m'arrive, je vous demande de vous aimer à tort et à travers...." quelques bribes du message qu'il a adressé à la" chandeleur 77" après que sa femme/muse ait été assassinée...
Et depuis les evenements de Nice, j'essaie de dire en communion avec les internautes qui se sont, comme moi, sentis interpellés : la prière de St François...
J'essaie... de semer des parole d'esperance, des gestes d'amour....mais Dieu que c'est difficile, comme il est facile de tomber dans le discours nauseabond et haineux qui nous envahit...

Par Brigitte 27 juillet 2016 à 7 h 19 Répondre à ce commentaire

En union de prière les uns avec les autres pour les victimes des attentats, pour que notre monde soit toujours plus juste, beau, simple et vrai avec toujours de paix ! Oui ... soyons, tous ensemble des "David", unis les uns avec les autres, et ayons toujours foi en l'Espérance d'un monde avec la Justice, la Paix, l'Amour dans la vérité et la simplicité ! ! !

« Va, et que le Seigneur soit avec toi ! » « Les soldats batailleront et Dieu remportera la victoire » !

Bien fraternellement.

Par Thomas 27 juillet 2016 à 7 h 16 Répondre à ce commentaire

Bravo et merci Claire Marie pour la force, la vitalité, l'énergie de ce commentaire. Tu nous redonnes enthousiasme, foi dans la valeur de nos petits combats quotidiens. Ils sont d'abord et surtout à faire en nous-même ...
Ne pas céder à la tentation du désespoir...du bof...à quoi bon. Tu nous donnes énergie pour poursuivre et garder foi que l'Amour vaincra. Il nous faut aujourd'hui, encore plus, venir en aide à DIEU qui n'a que nos mains, nos voix, nos visages... Chacun là où nous sommes...oser ce que nous avons à oser...apporter notre petite goutte d'eau...
J'ai plaisir à te lire et je t'embrasse.

Par Véronique Tytgat 27 juillet 2016 à 4 h 54 Répondre à ce commentaire

Encore du vocabulaire guerrier pour parler de Dieu et pour parvenir à son royaume!
Les goliaths politiques ne sont que des hommes, et les administrations soit disant impersonnelles composées d'hommes et de femmes comme tout le monde...
Peut-être que Dieu remporterait plus facilement les victoires si les soldats bataillaient moins! La vie serait juste vie: ni victoire ni défaite puisqu'il n'y aurait pas de batailles, de combats et de guerres...
Plus de fatalité à vaincre, juste une vie à vivre!
Mais c'est encore batailler pour rien sur ce site que de laisser un commentaire,
Sur la forme on se croit différent des terroristes mais finalement sur le fond, ce n'est encore que la guerre et la bataille...

Par Isabelle 27 juillet 2016 à 0 h 33 Répondre à ce commentaire

bonjour isabelle, non notre dieu ne seme pas la terreur. il ne demande pas de violence ni verser le sang. Moi, je pense que par la parole, l'ecoute entre les peuples les croyances et la priere nous serons les plus forts. La tolérance devant l'autre, le different l'exclus, nous redonne l'espoir dans la vie au quotidien.soyons patients et prions ensemble . je te souhaite, une agréable journée.

Par faux dominique 27 juillet 2016 à 5 h 43

On peut très bien "batailler" depuis son fauteuil ou son prie-dieu, c'est une question de vocabulaire ... les malades "bataillent" contre la maladie, "bataillent" contre le Mal quand ils offrent leurs souffances pour la conversion des pécheurs... "batailles" d'experts, "batailles" juridiques ... à force d'être utilisé, ce mot perd son intonation guerrière, du moins me semble-t-il.
Soyez dans la Paix du Seigneur - même si c'est difficile après les horreurs de ce matin.

Par Lyonyx 27 juillet 2016 à 6 h 25

"La vie est un combat" ce n'est pas seulement une image, c'est une réalité...
Nous avons tous à mener un combat au quotidien et surement vous aussi Isabelle, le combat contre sois même, le combat contre des idées noires ou contre des envies irrépressibles: C'est la lutte quotidienne contre cette l'image que nous avons de nous qui ne correspond pas à l'idéal auquel nous aspirons, la lutte contre la tristesse dans certaines situations de la vie et qui pourrait nous empêcher de continuer à vivre., la lutte pour aller de l'avant les jours ou nous préfèrerions rester couché plutôt que d'affronter la vie turbulente qui nous attend au dehors...
La vie n'est pas ce temps de réjouissance sans fin ou il suffit de se laisser porter du matin au soir dans un bonheur sans limite...
Mais le plus merveilleux dans ce contexte "d'efforts" pourrai-je dire plutôt que de "combat" (ces mot ne sont qu'un problème de vocabulaire) c'est que si nous nous tournons vers celui qui est notre Père pour lui demander son aide et son soutien, nous nous santons tellement plus "fort" que cette lutte devient presque facile.
C'est lui et lui seulement qui est notre Père bienveillant et la source de notre force intérieure pour avancer.
Merci à toute notre communauté d'être là, c'est aussi une grande force de soutient.

Par MG 27 juillet 2016 à 7 h 44

Merci, Isabelle, d'avoir mis le doigt et les mots sur ce qui me gênait dans la méditation. Car pour faire passer ses réflexions d'une grande intelligence, Sœur Marie tombe dans le piège de toute la Bible : utiliser un vocabulaire guerrier. Or, le langage modèle la pensée, les modes d'expression les plus ordinaires et apparemment anodins entretiennent la spirale de la violence.
Cessons d'utiliser des mots qui tuent, cessons de cautionner l'imagerie guerrière qui nous a été imposée dans l'Ancien Testament et qui donne des armes bien réelles à ceux qui ne pensent pas comme nous.

Par Bernard (Bruxelles) 27 juillet 2016 à 10 h 27
voir tous les commentaires