Isaïe

« Préparez le chemin du Seigneur. » Isaïe 40,3

Cyrus, l'instrument de Dieu

Isaïe 45, 1-4 ; 8

Ainsi parle le Seigneur à son messie, à Cyrus, qu’il a pris par la main pour lui soumettre les nations et désarmer les rois, pour lui ouvrir les portes à deux battants, car aucune porte ne restera fermée : Moi, je marcherai devant toi ; les terrains bosselés, je les aplanirai ; les portes de bronze, je les briserai ; les verrous de fer, je les ferai sauter.
Je te livrerai les trésors des ténèbres, les richesses dissimulées, pour que tu saches que Je suis le Seigneur, celui qui t’appelle par ton nom, moi, le Dieu d’Israël.
À cause de mon serviteur Jacob, d’Israël mon élu, je t’ai appelé par ton nom, je t’ai donné un titre, alors que tu ne me connaissais pas.
Cieux, distillez d’en haut votre rosée, que, des nuages, pleuve la justice, que la terre s’ouvre, produise le salut, et qu’alors germe aussi la justice. Moi, le Seigneur, je crée tout cela.

Méditation

précédente suivante

Le Messie de Cyrus à Jésus

Comment se fait-il que Cyrus, puissant empereur des Perses, lui, un étranger pour le peuple hébreu, puisse être désigné par le prophète Isaïe comme « Messie » du Seigneur, c’est-à-dire ce roi d’Israël qui reçoit l’onction par la volonté même de Dieu ? La raison en est que Cyrus, victorieux de Babylone, va libérer les exilés de Juda et leur permettre de revenir à Jérusalem. En tant que roi, Cyrus est l’instrument du Dieu consolateur et libérateur, celui qui « ouvre les portes à deux battants ».
Un Messie n’est donc pas un roi à la manière des autres, un souverain qui gouverne et préside à l’exercice de la justice. Le seul acte politique de Cyrus envers les déportés d’Israël est de les laisser partir. Par là, il est témoin d’une justice d’une plus haute nature que celle qui fait les comptes et rétablit les équilibres dans les relations sociales, la justice-justesse du donnant-donnant.
Le geste messianique de Cyrus relève bien plutôt de la générosité radicale d’une justice qui ouvre, libère, pardonne.
En des images très parlantes pour les hommes d’un pays aride, Isaïe décrit cette justice comme une pluie généreuse, bénédiction des bénédictions : « Cieux, distillez d’en haut votre rosée, que des nuages pleuve la justice, que la terre s’ouvre, produise le salut ». Cyrus annonce celui qui est pour nous le Messie. Jésus, lui, va fuir les foules qui veulent le faire roi, mais dans sa Passion et sur la Croix, il assume le titre de roi des Juifs. Il n’a rien d’un souverain à la manière d’Hérode ou de Ponce Pilate. Il est le Seigneur des abandonnés, des exilés, des pauvres de cœur. Là, les mains nues, au plus bas de l’échelle du pouvoir et au plus haut de la Miséricorde, de sa puissance recréatrice, il manifeste le vrai visage de Dieu.

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Lyon

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

66 commentaires

Dieu a en faite démontré l obscurité de l habitude de ces ouailles par l interaction de Darius de les délivrer de leur malveillance à l égard de ces lois qui ce sont incrustées avec le temps . Par la sagesse et la bonté d individu autre que leur peuple.

Par Marc 5 novembre 2018 à 2 h 41 Répondre à ce commentaire

Je pense avoir fait sa rencontre...

Par Maëva Piron 5 octobre 2018 à 2 h 55 Répondre à ce commentaire

Que Dieu benisse

Par Past Antonio 28 avril 2018 à 16 h 49 Répondre à ce commentaire

Tout ce qui est bien, bon, noble, vrai et juste mérite d'être défendu. Cyrus a défendu une cause juste. Dieu l'a utilisé comme son instrument. Prions pour tous ceux et celles qui luttent pour la paix, la justice. En agissant ainsi, ils sont de vrais instruments de Dieu.

Par Serge-O OCGENOR 8 janvier 2018 à 22 h 58 Répondre à ce commentaire

J aimerais savoir pour saint Joseph est le petit fils Isaïe. J aimerais avoir en ordre la bible Abraham en descendant et Isaïe aussi ect..

Par Suzanne 14 décembre 2017 à 17 h 16 Répondre à ce commentaire

Toi qui vois tout, tu sais tout ,tu peux tout.
Aie pitiè de nous.
Sans toi je ne puis rien.
Avec toi toi je peux tout.
Je ne suis plus ton serviteur mais ton co créateur.
Tu as gravè mon nom sur la paume de tamarin.
Signe indélébile de ta puissance en moi.
Moi LE faible et LE fragile en toi je deviens fort et puissant.

Par Atout 22 octobre 2017 à 14 h 00 Répondre à ce commentaire

En cette cette douce soirée d'automne, j'ai une pensée dans la prière pour vous touse sur le site, votre accompagnement, dans la fraternité sera pour moi d'un grand réconfort, pour demain, j'espère vous revenir bien vite dans quelques jour de repos, car vous allé me manquer, mais je vous suivre par tout vos commentaires en union de prière avec touse,bien fraternellement

Par Brig 3 octobre 2017 à 21 h 45 Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui un chant,une musique, !Mais quel instrument je suis pour toi mon Dieu? Et pour quoi?

si vraiment nous aimons Dieu de tout notre coeur nous serons heureux que si je suis utilisé dans les projets qu'il a prévu pour moi,aussi pour nous et qui sont utiles pour l'avancement de son royaume,
Être là où il nous veut,mais libre, comme dans un bon orchestre a jouer la bonne symphonies ,car nous avons touse une chose en commun pour faire un bon orchestre et faut être en harmonie, nous avons besoin d'un bon chef d'orchestre, nous avons besoin de lui et lui de nous,c'est lui qui sera nous inspiré si nous sommes disponible et a l'écoute,
Ma guitare ne s'est pas changée en violon ou contrebasse mais elle peut jouer ou accompagné toute sortes de morceaux,
Elle fait ce qu'elle aime et ce pour quoi elle est douée, mais il faut savoir la guidé, la formé.

Seigneur je veux être accordée a ta vision pour ma vie,Aide moi,ou nous a te servir de toutes mes cordes pour que je t'accompagne dans tes projets! Qu'il en soit ainsi,Seigneur fait de nous tes instruments de PAIX. ......

Par brig 3 octobre 2017 à 15 h 55 Répondre à ce commentaire

Brig,
Merci Brig ,
le chef d'orchestre , j'en suis certaine , sait faire vibrer ce qu'il y a de plus beau , sans effort , je le sais
vous êtes la plus douée , car la vision, est déjà , un moyen de posséder ce que l'on ne voit pas .
faisant de nous tous des petits serviteurs de la miséricorde du Seigneur .Une prière , les nôtres pour
vous soutenir ...Affectueusement Fred .

Par fred 3 octobre 2017 à 20 h 01

Bonsoir chère Brig

J'ai bien prié pour vous ce soir au chapelet et à la messe. Je penserais bien à vous demain.
J'ai confié ce matin une intention de prière pour vous à un pélerin pendant le pélérinage du Rosaire.
Je me permets de vous embrasser bien affectueusement. Marie - Agnès.

Par Marie - Agnès 3 octobre 2017 à 20 h 43

"[J]e t'ai appelé par ton nom [...] alors que tu ne me connaissais pas", "Je te ceins sans que tu me connaisses" dit encore le v.5, qui manque en cet extrait. Dieu à l'œuvre dans la vie de Cyrus, dans nos vies, pour que nous apprenions, pas à pas, à le connaître, prisonniers que nous sommes, de la violence des hommes, du carcan des images qu'à Dieu on prête.
"Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : [...] esprit de connaissance et de crainte du Seigneur – qui lui inspirera la crainte du Seigneur," disait, au chap. 11, Isaïe du "rejeton" qui jaillirait de la souche de Jessé. La connaissance du Seigneur est don de l'Esprit, pour qui s'ouvre à lui. Et n'est-ce pas lui qui, dans les méandres douloureux, compliqués, de nos vies, brise les portes, fait sauter ces verrous, quand nous nous tournons vers lui?
Une porte sert autant à sortir qu'à entrer. La porte du cachot peut être ouverte, qui dit que le prisonnier sortira aussitôt? C'est bien dans ces ténèbres que Dieu vient le visiter, et quel trésor plus grand que lui-même pourrait-il alors lui donner? Quelles richesses plus grandes que de se savoir appelé par son nom, connu, aimé, de toute éternité?
Dieu était là, avec moi, dans ces ténèbres, et je ne le savais pas. Oui, elle est rosée bienfaisante sur ma terre brûlée cette lumière qui un jour me le fait voir là, habitant ma misère de sa royauté. Et la terre elle aussi de s'ouvrir, et la vie de germer. Donnée. Sauvée.

Par Audrey 3 octobre 2017 à 6 h 54 Répondre à ce commentaire

Très bonne journée a vous Audrey je vous et laissez un petit mot sur le pages de hier,
aussi a vous chèrs Fred, votre écriture sainte,sera ma méditation pour aujourd'hui, tellement riche,elle me rend plus sereine, car j'en et bien besoin aujourd'hui pour affronter là journée de demain, la peur et humaine même dans la confiance, peur de pas savoir assumé ceux qui m'attend, mais actes, mais réponse pour bien faire,ne faire de peine a personne, et de vivre les jours a venir en paix d'un coeur soulagé, je me confie a vous touse dans votre prière si je me permets, j'aime le partage ceux qui nous permet d'avancer dans la paix, bien chaleureusement a vous deux ainsi qu'a tout ceux qui nous laisse leur petit mots merci

Par brig 3 octobre 2017 à 8 h 05

Nous serons avec vous, dans la prière, chère Brig! Que la tendresse du Seigneur vous accompagne tout le jour, chaque jour.

Par Audrey 3 octobre 2017 à 20 h 43

Au plus bas de l' échelle , au plus haut de sa miséricorde .
Il est des jours , avec , il est des jours sans .
Mais Lui reste fidèle .
Mais qu'est -ce qui défigure !
Qu'est-ce ce qui donne l'agonie .
Au plus bas de l'échelle , Dieu nous montre le secours , celui qui vient d'en Haut .
Point de bruit , de discours revenchard sur la croix , Jésus agonise , et le secours
vient de Dieu.
Une goutte d'eau , pour sauver ceux qui ont soif , une pluie de bénédiction !
Une justice qui ouvre , libère , pardonne .La Charité , donne sans compter .
Quand à l'aridité , il reste toujours par l'Esprit Saint , une voix qui crie dans
le désert ; Un appel au Secours ! Le bon samaritain ..En peu de choses tu as
été fidèle , et sur beaucoup, je t'établirai , entre dans la joie du Seigneur .
Lui comble son bien-aimé qui dort ...

Par fred 3 octobre 2017 à 5 h 12 Répondre à ce commentaire

HYMNE : THÉRÈSE DE L'ENFANT JÉSUS
J.F Frié — CNPL

Thérèse de l'Enfant Jésus,
le plus
petit peut suivre ta voie
ouverte
vers le Seigneur de toute joie
qui a reçu ta vie offerte.

R/Chaque geste pour Lui,
chaque instant avec Lui
et brûler les ombres de la terre,
au feu de la prière,
dans l'Esprit !

Au Père, le grand abandon,
le don
du bien caché, tu l'as fait
d'avance,
et Lui qui voit dans le secret
a dépassé ton espérance.

Tu as demandé d'être un jour
l'Amour
au cœur de l'Église, à part
entière,
et l'Époux chaste, sans retard,
t'a consumée à Sa lumière.

Amen, amen, rappelle-nous
que tout,
jusqu'à l'extrême douleur,
est grâce
par le Seigneur, Fils du Seigneur,
Thérèse de la Sainte Face.

Par Hymne 3 octobre 2017 à 4 h 41 Répondre à ce commentaire

Merci frère Pascal Marin , pour cette belle méditation ... cette vérité nous donne des solutions , dans beaucoup de situations , Dieu nous montre qu'il connaît chacun de nous , qu'il nous aime, et nous invite à le suivre . Rita

Par Rita Giuliani 23 septembre 2016 à 18 h 14 Répondre à ce commentaire

Hier, il était déjà question du Dieu consolateur et ce Dieu fait du roi Cyrus son messie !!!
et libère les déportés pour un retour à Jérusalem dévastée et bonne à être reconstruite !
Nous aussi soyons les "messies" pour propager la Parole de Dieu et entrainer nos frères dans l'Amour !
Avec la grâce du Seigneur !!!
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 19 septembre 2016 à 21 h 06 Répondre à ce commentaire

La prière que je fais mienne : Cieux, distillez d'en haut votre rosée, que des nuages pleuve la justice , que le terre s'ouvre

et produise le salut MAINTENANT Amen !

Par Cécile Breton 16 septembre 2016 à 15 h 08 Répondre à ce commentaire

Merci a toutre l'équipe pour ce précieux partage que vous faites - unis dans la prière.
nicola CIOFFI
Via palma il vecchio3
24122 BERGAMO
Italie

Par Cioffi 16 septembre 2016 à 5 h 22 Répondre à ce commentaire

Nous pouvons être aussi les instruments de Dieu pour libérer nos frères enchaîné par toute sorte d'injustice, ,non amour,abandonnés,les exilés,et les pauvres de cœur..;pour qu'ils puissent recevoir le salut...Seigneur aide nous à ouvrir nos cœur pour que germe la justice et la paix !!!Amen !!!

Par Marie-Noëlle HONORE 15 septembre 2016 à 20 h 52 Répondre à ce commentaire

Chers frères,

Je n'ai toujours pas le son, je l'ai déjà signalé; j'ai écouté la méditation sur RCF LYON sans problème; donc ça ne vient pa de mon ordinateur. Merci de faire le nécessaire.

Bien fraternellement

Marie Jeanne

Par Marjeanne 15 septembre 2016 à 19 h 24 Répondre à ce commentaire

A Marjeanne:
monette vous souhaite une bien belle journée, ainsi qu'à vous tous bien sûr.
Je suis très touchée par votre attention à mon absence sur le site, mais j'ai parfois tant de rendez-vous et de soins, des petits soucis de santé qui viennent se rajouter, que je vous lis, mais n'interviens que peu.
Seigneur, n'en rajoute pas trop, je commence vraiment à courber le dos sous le poids de la fatigue!!!!! :-)
Je vois que & et Brig sont bien présentes, ainsi que le retour de Paul, je suis bien aise de le lire à nouveau, vraiment!!!
Bonne journée et grand merci Marie-Jeanne(j'espère que vous lirez ces quelques lignes) car j'ai tardé à répondre, pardon.
Bien fraternellement, Monique.

Par monette 15 septembre 2016 à 11 h 17 Répondre à ce commentaire

Bonjour Monette, un plaisir de vous lire,car je pensé aussi a vous,prenez bien soins de vous,la santé c'esr tellement important, j'en profite pour mettre dans ma petite prière, toute mais petite infirmière, et infirmiers, qui me visite, tout les jours en ce moment, toujours a notre écoute, avec le sourire, merci seigneur de toute c'est belles rencontre,aussi vous aussi sur lesite,uun plaisir de vous retrouvez chaque jour,j'ai une petite pensée pour Elly ,que je ne retrouve plus sur le site ,j'espère quel va bien, brig

Par brig 15 septembre 2016 à 14 h 01

Chère Monette,

Je suis heureuse d'avoir de vos nouvelles et ainsi que de Brig; prenez bien soin de vous toutes les deux. Nous sommes une grande famille et quand un manque à l'appel, il est normal de s'en inquiéter. Bon après midi à tous.

Marie Jeanne.

Par Marjeanne 15 septembre 2016 à 14 h 03

Chère momette ,

& nous tous te souhaitons une rapide guérison , que le Seigneur te comble de ses grâces & t'aide à surmonter toutes les difficultés & atténue tes soucis .
Aie confiance , Il est là ,à tes côtés pour t'aider .
Te lire me fait tjrs grand plaisir .
En UDP
Cordialement Najoi

Par Najoi 15 septembre 2016 à 15 h 34

Chacun de nous est un INSTRUMENT DE DIEU ….
VISIBLE ou INVISIBLE …..
J’ai envie de vous raconter ce qui m’est arrivé hier soir …..
Le téléphone sonne a une heure un peu tardive de la nuit …..
« Bonsoir madame , je suis le fils d’ Agnès , je vous appelle pour vous donner des nouvelles de ma mère , elle est à l’hôpital ………
Ma mère désire que vous alliez la voir , apportez lui avec vous du raisin , elle adore ça . »
J’avais rencontré Agnès en participant à une activité , mais le jour où je l’avais rencontrée pour de vrai c’était en avançant pour recevoir le corps & le sang du i Christ ( la communion ) & c’est ce qui m’a donné le courage de lui proposer de devenir membre de notre équipe du Rosaire .
J’ai passé une partie importante de la nuit à me demander ……
Qui est vraiment l’ instrument ??
LE VISIBLE ou bien L’INVISIBLE ?
Celui que nous croyons invisible devient visible …… Il est devant nous , faut le voir ……
Le IL est NOUS , Il est en NOUS , & parmi nous ….
Nous irons avec LUI ( L’invisible ) la voir …. Sans oublier le raisin ….& Le feuillet pour prier ( Le Rosaire ) chez elle ….
Chers frères & sœurs internautes ( j’ai toujours souhaité que notre prière quitte les pages , que les mots bougent & se transforment en gestes ( de tout petits gestes ) qui rendent tout ce qui est invisible….. visible .
Le Seigneur aime que notre prière se transforme à un instrument de joie .
LE CHRIST est là , IL EST VISIBLE ….
LE CHRIST c’est MOI , c’est TOI , ,C’est LUI , C’est ELLE , c’est NOUS ….
Belle journée dans la joie à Nous tous !!!

Par Najoi 15 septembre 2016 à 8 h 01 Répondre à ce commentaire

Merci pour votre message,je crois que chacun de nous est un instrument modeste de Dieu quand il va vers ses frères.Je me creusais la tête pour savoir que porter cet après midi à une malade que je vais visiter;votre idée du raisin tombe juste.Merci,Bonne journée à tous.Françoise.

Par Françoise 15 septembre 2016 à 10 h 20

Quel beau témoignage! Merci Najoi, que le Seigneur et la Sainte Vierge vous accompagnent!

Par MARIE 15 septembre 2016 à 18 h 26

Oui Najoi ;
quand l'invisible s'unit au visible , nous pouvons dire
qu'un Messie , est en route , quand l'Esprit du Seigneur
repose sur nous , alors c'est la communion .
Ainsi on devient des coeurs de chairs , et non de pierre .
Rien n'est le fruit du hasard , ce n'est qu'en regardant en
arrière que l'on retrouve l' oeuvre, mais mieux encore
La Présence de Dieu , Tu étais Là Seigneur , et je doutais ,
je n'avais pas confiance , dans les épreuves miennes et
des autres , l'empreinte de ton amour , m'a donner de porter
et d'être portée , Tu nous apprends comme Marie , à faire
selon Ta Parole .N'ayez pas crainte , je vous ai choisis , pour
que vous portiez ..La Bonne Nouvelle . Tous en Un seul corps
dans des vies diverses , mais dans des services invisiblement
visible : La prière , l'Eucharistie , la communion , reste ce qui
fait de nous des petites croix glorieuses autour de l'église , puis
dans nos quotidiens , des petites arches , comme Marie , allant
en route en son sein , Jésus .Imaginez alors l'Eucharistie !
sa puissante Miséricorde , Sa Providence , quand nous dormons
c'est Lui qui rame pour nous . Sans doute est-ce cette barque
là , qui nous rappelle sans cesse , de regarder vers Lui .....
Non vraiment faites un petit tour , de vos vies , et vous
verrez , sentirez combien Dieu nous aimes , quel chemin !
Faites tout ce qu'il vous dira : l'autorité est un instrument de
Dieu pour nous conduire au bien ...Il nous laisse donc toujours
une possibilité dans sa Sainte Patience , de remettre le compteur
à zéro . C'est ainsi que David , dans un psaume , décrit que d'âge en
âge ....Dure Sa miséricorde .

Par Visiblement invisible 15 septembre 2016 à 20 h 07

« C’est bien chacun de nous que Dieu prend par la main et appelle par son nom »
« les fruits révélés en marchant avec Dieu ne sont pas faits pour être enfermés, ce sont richesses et trésors à partager. «
« Il n'est que sa lumière pour en éclairer les recoins cachés, pour révéler les richesses que j'ignorais. »
« Quand je me croyais si seule à croupir dans l'obscurité de murs que j'avais moi-même érigés, le Roi était là, "préservant mon âme de la fosse du néant. »
Ce matin en écoutant la Parole et la méditation, je n’y comprenais rien. Il y avait 2 commentaires de poster. C’est comme si une petite porte s’était ouverte. Je suis partie pour mes occupations de la journée sans trop y repenser. Ce soir j’écoute à nouveau la Parole et la méditation et le commentaire d’Audrey me revient à l’esprit : non pas des mots précis, mais comme une lumière éblouissante qui ouvre le cœur.
Les trois phrases que j’ai citées au début de mon commentaire, ont éclairé quelques recoins de mon âme et j’en fus comme saisie. Je ne sais comment dire. Mais, alors Parole et méditation m’ont vraiment parlé. Merci frère Pascal et Audrey. Merci, également, à tous ceux qui ont postés des commentaires tout au long de cette démarche. On ne connaît pas l’heure ou le comment où Dieu vient nous ouvrir à son message d’Amour. Bonsoir ou bonne nuit, selon le cas.

Par Micheline (Canada) 15 septembre 2016 à 2 h 01 Répondre à ce commentaire

Merci, Micheline. Vos mots me rejoignent à l'heure où débute une nouvelle journée. Il pleut et pourtant elle est en déjà toute ensoleillée. Du fond du cœur, j'en rends grâce à Dieu.
Très belle journée, ou très bonne nuit, à tous.

Par Audrey 15 septembre 2016 à 7 h 15

Oui Micheline, laisser la porte ,ouverte, pour que l'esprit de Dieu nous guide,dans cette journée, belle pensé pour moi aujourd'hui, bonne journée a vous fraternellement

Par brig 15 septembre 2016 à 7 h 43

L'Esprit est libre et Il souffle où il veut Pour réaliser son plan Dieu choisit qui Il veut.Soit parmi son peuple ou en dehors de lui.
Oh quelle est grande ta liberté au mon Dieu.L.D.

Par dourte léon 15 septembre 2016 à 0 h 13 Répondre à ce commentaire

"au plus bas de l'échelle du pouvoir et au plus haut de la miséricorde "..................vrai visage de Dieu.

MERCI

Par mic 14 septembre 2016 à 23 h 46 Répondre à ce commentaire

Moi , je reconnais le Messie ,
en celui qui se donne vraiment , sans calcul ,
qui pleure avec celui qui souffre , qui ne juge pas ,
mais qui est compatissant , qui prends patience ,
Quand je regarde la croix glorieuse
Je me rappelle , que cette croix est celle qui me demande
à boire et à manger , étonnant , puisque c'est Lui mon
Sauveur , selon mon Nom , et ce que je suis même indigne ,
Lui me rends ma dignité , d'être un infime signe de cette victoire
qui triomphe , l'amour en tout est pour tous .
Que puis-je désirer , sinon , que chacun au pied de cette croix glorieuse ,
puissent voir la Mère du SEIGNEUR , mère courage , mère douleur , mère ,
fidèle , mère d'une multitude encore à éclore au pied de la croix.
Mère vivante , encore la première en chemin , pour ouvrir ces bras à des enfants
prêt à devenir des Messies , dans toutes les langues , les couleurs , de La Parole
Verbe fait chair , par la chair du Christ , dans un credo .......Visible , invisible , mais
bien au milieu de nous .

Par Invisiblement visible 14 septembre 2016 à 20 h 18 Répondre à ce commentaire

& va bien.
& change de pseudo et s'exprime un peu moins, pour retrouver un peu d'anonymat, et puis parce que ce que vous appelez des "flèches" n'en sont pas vraiment, mais la seule façon que & avait de parler de ce qu'elle a découvert et de ce qu'elle vit sans trop se découvrir...
Mais & va arrêter de parler d'elle à la troisième personne, ça pourrait paraître "pompeux"...
& retourne donc à son "pseudo-anonymat", si vous le voulez bien.

Par & 14 septembre 2016 à 19 h 11 Répondre à ce commentaire

Un grand merci de nous donner de tes nouvelles

& ne m'en veux pas si je te tutoie,
je dis tu à tous ceux que j'aime
même si je ne les ai vus qu'une seule fois

je dis tu à tous ceux qui s'aiment
même si je ne les connais pas

Bonne route et que Dieu te garde de l'ennui et du pessimisme !

Marie Jeanne

Par Marjeanne 14 septembre 2016 à 23 h 17

&, anonyme ou pas vous êtes avec nous!!! C'est l'essentiel! UDP

Par MARIE 15 septembre 2016 à 18 h 29

Bonsoir ,ou Bonjour, me voilà chers Marie Jeanne, merci de vous inquiétez pour nous,car aujourd'hui l'esprit ne ma pas donné d'inspiration pour Cyrus, pardonner car je ne suis pas ce soir le texte,mais mon regard ce tourne vers la croix du Christ. ... votre petite serviteurs de la miséricorde

C'est un grand mystère que Marie nous confie aujourd'hui en nous invitant a nous tourner vers son fils,comme chaque jours dans marche dans la bible, mystère de notre foi,tournons nos regards vers le christ, c'est lui qui nous rendra libre pour aimer comme il nous aime et pour construire un monde réconcilié, accueillir dans nos vie cette croix glorieuse, pour nous fortifier dans la parole du christ, donné nous un soufle nouveau, celui qui possède la croix, possède un grand trésor, elle est signe de pardon ,de miséricorde, par elle nous sommes guéris du péché, ,c'est sur ce bois que jésus nous révèle sa souveraine majesté, nous révèle qu'il est exaltée dans la gloire,. Oui Venez aujourd'hui adorons le,notre messie, qui se trouve au milieu de nous,qui nous aime jusqu'à donner sa vie ,il nous invite a s'approcher de lui avec confiance est de le suivre.
Car nous d'adorons au christ, et nous te bénissons par ta croix tu as racheté le monde . alléluia. ...

Par brig 14 septembre 2016 à 19 h 09 Répondre à ce commentaire

Mais, ou, donc, & ?

Elle nous manque;

plus de fléchettes dans son carquois ? plus d'inspiration ?
Pas malade, au moins ?

Une autre absente, Monette
Comment allez-vous ?

Et Brig ? pas vue aujourd'hui.

Bonne fin d'après-midi à tous

Merci à vous frère Pascal

Bien fraternellement

Marie Jeanne

Par Marjeanne 14 septembre 2016 à 17 h 09 Répondre à ce commentaire

Chère Marie Jeanne,
Merci pour cette sollicitude que je partage, entre une fronde et un sourire.
Merci aussi pour ces mots qui nous parlent, par votre inspiration, de notre frère Cyrus.

Par Bernard (Bruxelles) 14 septembre 2016 à 17 h 37

Merci mon frère pour cette méditation en ce jour où nous fêtons "La Croix Glorieuse". J'ai compris que Syrus est celui par qui la volonté du Père s'exerce et par la même, il annonce la venue du Sauveur. Le Je crois en Dieu nous le dis : "engendré non pas créé de même nature que le Père...Il a parlé par les prophètes."
Oui Jésus de même nature que le Père a vaincu la mort, Il est ressuscité et par lui, avec Lui et en Lui nous le sommes.
Il a dit au Père "pardonnes leurs car ils ne savent pas ce qu'ils font" sur la croix de la miséricorde, du pardon, geste d'amour infini pour nous les hommes et pour notre salut.
Alors prions pour que nos consciences -et la conscience des autres, s'éveillent au partage, au pardon, à l'Amour.

Par Marilou 14 septembre 2016 à 16 h 16 Répondre à ce commentaire

En toi Jésus, nous reconnaissons le Messie, l'envoyé de Dieu. Tu as toujours refusé le pouvoir temporel, en t'échappant chaque fois qu'on voulait te faire Roi. Tu es le Messie, mais un Messie crucifié: infamie aux yeux de tes concitoyens et même de tes disciples qui peinaient à comprendre.
Aujourd'hui l'Eglise fête ta Croix glorieuse, 2 mots qui à première vue semblent incompatibles, mais qui pourtant sont les piliers du christianisme: en effet, nous croyons en toi, Jésus, Crucifié par amour pour tous les hommes, Ressuscité dans le gloire de Dieu le Père et Vivant par l'Esprit Saint.

Par Mamie Ed 14 septembre 2016 à 16 h 10 Répondre à ce commentaire

Seigneur, qu'à la manière de Cyrus et du Christ, nos gestes et nos paroles ouvrent, libèrent, pardonnent pour manifester le vrai visage de Dieu. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 14 septembre 2016 à 16 h 08 Répondre à ce commentaire

Ainsi parle l'Eternel à son messie, à Cyrus qu'il tient par la main. Je t'ai appelé par ton nom. Je marcherai devant toi. J'aplanirai les chemins.
Aujourd'hui c'est Lui, l'Eternel qui aplanit les chemins. Voilà des paroles qui ont dû surprendre, choquer ! lui, un païen; l'oint du Dieu Saint ?

Titre qui ne pouvait être donné qu'à un roi d'Israël, peuple qui se considérait comme l'élu, le seul à qui Dieu avait révélé son nom.

Mais Dieu ouvre les portes les plus verrouillées, les forteresses les mieux gardées."mes pensées, ne sont pas vos pensées"

Dieu ouvre, nous ouvre à sa parole, ouvre notre coeur, notre regard. Par Cyrus, le Seigneur a créé un monde nouveau.

Nous devons être toujours ouverts au message qui nous parle d'un Dieu autre que celui auquel nous pensons et qui agit que selon nos projets et rêves personnels.

Isaïe est convaincu que le salut n'est pas seulement destiné au peuple d'Israël, mais que toute la terre doit devenir un lieu où la paix peut
régner, ou l'on fait la justice. Dieu ne se laisse pas enfermer dans nos pensées.

Dieu ouvre son coeur; son Esprit, s'ouvre à nous, il n'attend que nous-mêmes, nous nous ouvrions à Lui et aux autres.

Viens, Seigneur, ouvre mon coeur, ouvre mes mains. Me voici, j'écoute : que dira le Seigneur ? ce qu'Il dit, c'est la paix pour son peuple...

Par Marjeanne 14 septembre 2016 à 12 h 22 Répondre à ce commentaire

L'ancien et le nouveau testament se rejoignent, tout est dit, tout est éclairé d'une lumière nouvelle.

Toute ma reconnaissance.

Par Lise 14 septembre 2016 à 15 h 00

On parle toujours des dégâts collatéraux, mais il y a aussi des bénéfices collatéraux. Cyrus n'avait sûrement pas pour but exprès de délivrer les Hébreux, mais en voyant ce peuple exilé et réduit en esclavage, il a eu pitié d'eux, et dans sa générosité de vainqueur, il les a libérés. C'est une sorte de nouveau Moïse, bien que non juif, ce qui prouve que les desseins de Dieu peuvent être accomplis même par des non-croyants.
Je comprends que dans ma vie, j'ai à la fois besoin d'échecs (pour m'apprendre l'humilité) et de succès (pour m'apprendre la générosité). Tout sert au bien de celui qui aime Dieu.

Par Antoinette G 14 septembre 2016 à 12 h 01 Répondre à ce commentaire

Merci Antoine pour ce beau commentaire si juste et qui me fait réfléchir
Je comprends que dans ma vie j'ai besoin d'échecs pour apprendre l'humilité et de succès pour m'apprendre la générosité

En UDP avec tous les internautes je trouve les textes bibliques actuels bien difficiles à comprendre . .. Anneduverdon

Par Anneduverdon 14 septembre 2016 à 15 h 27

Merci Bernard,,cela m,à fait rire !!!!

Par Penelope 14 septembre 2016 à 11 h 44 Répondre à ce commentaire

"Pilate avait rédigé un écriteau.. avec cette inscription Jésus le Nazaréen roi des juifs" et lorsque Pilate l'interroge : Alors tu es roi" Jésus répond "c'est toi qui le dis". Et encore : "si ma royauté venait de ce monde, j'aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux juifs". Certains de ses disciples se sont détournés de Lui et les derniers fidèles sont bien silencieux et impuissants à le défendre. Quel est ce royaume qu'on lui attribue et pour lequel ceux qui vont parler de Lui seront persécutés ? Royaume sans frontières, sans armées où la Parole est source de vie mais est combattue encore aujourd'hui. Abandonné par les hommes mais non par Dieu, Jésus est assimilé aux brigands, à ceux qui ne comptent pas dans la société. Les desseins de Dieu ne nous sont pas connus ou paraissent obscurs : Il choisit Cyrus pour faire revenir son peuple à Jérusalem. Il est le Seigneur de tous ceux qui écoutent sa Parole, qui croient en Lui et en sa Miséricorde, pauvres ou puissants.

Par mahona 14 septembre 2016 à 11 h 33 Répondre à ce commentaire

Eh oui! Tu m'as donné un nom: Isabelle. Ainsi tu m'as appelé, par l'intermédiaire de "ceux" qui ont choisi mon prénom.
Tu m'as donné un titre, bien avant ma naissance: mademoiselle, madame...
Et dans les ténèbres, il m'a fallu du temps pour apercevoir quelques trésors et des richesses dissimulées.
Je ne crois pas avoir le coeur fier, et plus le regard ambitieux. Mais est-ce si sûr?!...
Je ne poursuis ni grand dessein ni merveille qui me dépasse.
Je regarde les "Cyrus" dans le haut du ciel... Nuages précurseurs de quelque chose ou restes de gros nuages d'orages???...

Par Isabelle 14 septembre 2016 à 11 h 24 Répondre à ce commentaire

Bonjour et merci à vous Frère Pascal. Aujourd'hui, dans la liturgie du jour une grande, très grande Fête, celle dite de La Croix Glorieuse. Croix à Laquelle je dois aussi ma survie parce que survivant je me considère, je me sais. Nous avons ici au Québec le privilège d'avoir un Monastère qui porte Ce nom: Monastère de La croix Glorieuse. Ces moines qui m'ont aidé à renaître et qui ont contribué à ce retour à la Vie. J'écris «V» en lettre majuscule car il s'agit bien de cette vie. Celle petit «v», celle de tous les jours, étant autre..
C'est le coeur, l'esprit et l'âme pleins de gratitude et de reconnaissance à l'égard de La Croix Glorieuse que je témoigne du cadeau de cette foi que La Croix et Christ m'ont accordé et nourrissent quotidiennement. Je fais silence dans mon coeur. Je fais silence dans mon esprit et mon âme se recueille. Sans prétention. De la part d'un être humain qui reviens de très très loin dans sa vie et de sa descente aux enfers.
Gaston Bourdages - Auteur.
Saint-Mathieu-de-Rioux au Québec.

Par Gaston Bourdages 14 septembre 2016 à 11 h 16 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce beau témoignage pour la très grande fête de la " Croix Glorieuse ".

Par Lise 14 septembre 2016 à 15 h 05

Seigneur de Miséricorde fait de nous des disciples du Christ.
Aide de nous à aimer et aider nos frères.

Par SYLVESTRE14 14 septembre 2016 à 11 h 05 Répondre à ce commentaire

Je songe plutôt à la parabole lue récemment à la messe, où Jésus conseille de ne pas prendre la première place, de peur que l'hôte m'en fasse partir au profit de quelqu'un d'une position sociale plus haute. Ici les Chaldéens vainqueurs d'Israël sont à leur tour vaincus par les Perses. Renversement de situations... Dieu intervient par l'intermédiaire d'humains , c'est à dire qu'il y a une justice immanente : ce que tu donnes te sera rendu, ce que tu voles te sera enlevé. Ce retour à l'équilibre est une des lois de la vie. Mais souvent, ça n'est pas ma conception de la justice !

Par Antoinette G 14 septembre 2016 à 10 h 53 Répondre à ce commentaire

Messie pour exercer la justice en ouvrant les portes, toutes les portes.

Et cette action fait naître la profusion, le salut: c'est le geste généreux de Cyrus, envoyé de Dieu qui est à l'origine du bien-être du peuple opprimé.

Seigneur, tu nous guides vers la liberté, Ta liberté, la justice, Ta justice.

Fais sauter les verrous de tout ce qui nous emprisonne pour que nous marchions avec audace à ta suite.

Enseigne-nous aussi comment être des acteurs de Ta libération auprès de nos frères.

UDP et merci à tous les contributeurs.

Par MARIE 14 septembre 2016 à 10 h 47 Répondre à ce commentaire

Bonjour !
Ce texte me fait spontanément penser à la naissance de Jésus, à la mort, et la mise au tombeau du Christ - à la Résurrection : après les ténèbres et l'enfermement, voilà les richesses, l'ouverture, la "mise en route et en marche", l'éclosion de la Vie, la Création, le Salut. La volonté de Dieu, c'est bien le Salut de tous.
M.J.

Par marlyse joho 14 septembre 2016 à 10 h 11 Répondre à ce commentaire

Je ressens le Seigneur comme un Dieu d'impuissance qui manifeste sa force dans sa faiblesse. Peut être ai-je tort mais ainsi que je comprends quelque chose à la souffrance.

Par Y.V.M. 14 septembre 2016 à 9 h 50 Répondre à ce commentaire

Petit clin d'œil pour changer de ton et de style, ce rappel d'un jeu de mots et de sentences...
Oui, Cyrus est notre frère , la preuve ci-après (avec l'aide d'une fable de La Fontaine pour terminer) :
Cyrus...
Six Russes, c'est six slaves.
S'i(l) s' lave, i(l) s' nettoie.
Si ce n'est toi, c'est donc ton frère !
Belle journée à toutes et à tous !

Par Bernard (Bruxelles) 14 septembre 2016 à 9 h 49 Répondre à ce commentaire

Pas que frondeur, notre Bernard ! mais aussi amuseur ! ça fait du bien de rire.

Amitiés

Marie Jeanne

Par Marjeanne 14 septembre 2016 à 13 h 37

Je retiens: "la générosité radicale d'une justice qui ouvre, libère, pardonne".
Et ce verset du psaume du jour: "Et lui, miséricordieux,/ au lieu de détruire, il pardonnait./ Il se rappelait: ils ne sont que chair, / un souffle qui s'en va sans retour"
Avec le prolongement du texte de Jean: "Dieu a tant aimé le monde..."
Sur ma route chaotique accepter de faire ce détour par la miséricorde, contre la peur, le découragement.

Par annick Jolit 14 septembre 2016 à 9 h 49 Répondre à ce commentaire

J'ai eu un peu peur en lisant que Cyrus était l'instrument de Dieu.
Nos dirigeants seraient-ils les instruments de Dieu ? Cela me fait frémir.
Tous nos tyrans, et les dirigeants obsédés par leurs fantasmes personnels, le sont-ils aussi ?

Puis, je me suis calmé, (*) et j'ai entrevu que Cyrus s'était mis au service d'un projet libérateur...
En ce sens, il est devenu l'instrument du projet de Dieu.

Dieu a toujours respecté la liberté de chacun de nous,
que nous soyons pauvres humains ou des personnes chargées de grandes responsabilités.

Il y a deux mille ans, Dieu a respecté notre liberté
jusqu'à mourir par les mains de ceux qui ne voulaient pas risquer de perdre leur pouvoir.
Pour nous montrer que l'Amour, le Sien, présent entre chacun de nous tous sera toujours le plus vivant.

Aujourd'hui, je vais mettre un instant de ma prière, devant la petite bougie, pour tous - tous ! - les dirigeants de ce monde.

Je veux rester attentif aux conséquences dramatiques - ou parfois heureuses - de certaines décisions.
Je demanderai au Père qu'Il inspire patiemment nos dirigeants,
et que ceux-ci puissent rester sensibles aux conséquences humaines de leurs décisions...
Même si cela peut sembler naïf dans le chaos qui envahit lentement le monde.

... et je prierai aussi pour m 'aider à ne pas toujours classer ceux-ci en "bon" ou en "mauvais"...
et de garder mon cœur dans Sa aix.

Bonne journée à tous, vraiment.

(*) Ma "retraite" m'a permis d'apaiser certaines choses en moi,
y compris dans ma façon d'aborder ma participation à notre petite communauté cybernétique.
Merci mon Dieu.
Merci pour votre accueil à la porte, hier, également.

Par Paul (Belgique) 14 septembre 2016 à 9 h 48 Répondre à ce commentaire

"et de garder mon cœur dans Sa Paix" , bien sûr...

... allez, les doigts, un peu de souplesse ... ;-)

Par Paul (Belgique) 14 septembre 2016 à 9 h 53

Merci ,Frere Pascal , en ce jour de la fete de la Croix Glorieuse , nous recevons d'autant plus dans nos cœurs la Royale Présence de Celui qui a assumé jusqu' au bout une couronne d'épines .
Oui cette royauté , pas comme celles de notre monde , donne Vie chaque jour , elle ouvre nos terres , afin que nous donnions du fruit avec le Seigneur ,qui en même temps nous libère .
Merci Audrey pour votre méditation qui me rejoint, loin dans ma terre ....
En union de prière avec chacun .

Par Nicole.B 14 septembre 2016 à 7 h 54 Répondre à ce commentaire

Cette "justice qui ouvre, libère, pardonne", Cyrus en est le premier bénéficiaire. C'est lui que le Seigneur le premier a "pris par la main" et libéré, lui qui le premier a traversé la nuit dont il peut maintenant récolter les fruits. Mais les fruits révélés en marchant avec Dieu ne sont pas faits pour être enfermés, ce sont richesses et trésors à partager. Premier témoin de la justice de Dieu, Cyrus la répand. Tout comme Jésus, qui premier, qui seul connaît le Père, donne tout ce qu'il sait de lui.

Et c'est bien chacun de nous que Dieu prend par la main et appelle par son nom, chacun de nous qu'il libère et pardonne. Si les portes s'ouvrent c'est pour que je m'ouvre à sa présence. Dans les "ténèbres" du cachot où je me suis enfermée, il n'est que sa lumière pour en éclairer les recoins cachés, pour révéler les richesses que j'ignorais mais que lui, depuis toujours, savait là. Révélées non pour être admirées mais pour avancer, à la suite du Seigneur, lui qui "march[e] devant [m]oi". Révélées comme une poignée de grains semés dans ma terre qui, baignés de cette justice-là ne demandent qu'à germer.

"Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur." (Mt 6,21) Mon trésor, le seul vrai trésor, n'est-il pas en Dieu? N'est-il pas cette rencontre quand se brisent les portes et sautent les verrous? N'est-il pas de réaliser que, quand je me croyais si seule à croupir dans l'obscurité de murs que j'avais moi-même érigés, le Roi était là, "préserv[ant] mon âme de la fosse du néant", comme dit Ezéchias en son cantique (Is 38, 17)? Ce Roi qui partage toute douleur, toute honte, toute prison.

Merci pour cette magnifique méditation fr. Pascal! Très belle journée à tous!

Par Audrey 14 septembre 2016 à 6 h 54 Répondre à ce commentaire

La Miséricorde

le grand mot de l'année
le plus difficile a vivre
Dimanche notre Gd Paroisse marche vers le sanctuaire du Marillais 49
que nous puissions accueillir ce message de Dieu

merci frère

Par albatre 14 septembre 2016 à 9 h 14
voir tous les commentaires