Paul

« Jésus t'est apparu sur le chemin par lequel tu venais » Actes des Apôtres 9,17

Paul à Athènes

Actes 17, 16-23

Pendant que Paul attendait Silas et Timothée à Athènes, il avait l’esprit exaspéré en observant la ville livrée aux idoles. Il discutait donc à la synagogue avec les Juifs et ceux qui adorent Dieu, ainsi qu’avec ceux qu’il rencontrait chaque jour sur l’Agora. Il y avait même des philosophes épicuriens et stoïciens qui venaient s’entretenir avec lui. Certains disaient : « Que peut-il bien vouloir dire, ce radoteur ? » Et d’autres : « On dirait un prêcheur de divinités étrangères. » Ils disaient cela parce que Paul se faisait le messager de « Jésus » et de « Résurrection ». Ils vinrent le prendre pour le conduire à l’Aréopage. Ils lui disaient : « Pouvons-nous savoir quel est cet enseignement nouveau que tu proposes ?
Tu nous rebats les oreilles de choses étranges. Nous voulons donc savoir ce que cela signifie. » Tous les Athéniens, en effet, ainsi que les étrangers de passage, ne consacraient leur temps à rien d’autre que dire ou écouter la dernière nouveauté. Alors Paul, debout au milieu de l’Aréopage, fit ce discours : « Athéniens, je peux observer que vous êtes, en toutes choses, des hommes particulièrement religieux. En effet, en me promenant et en observant vos monuments sacrés, j’ai même trouvé un autel avec cette inscription : “Au dieu inconnu.” Or, ce que vous vénérez sans le connaître, voilà ce que, moi, je viens vous annoncer.

Méditation

précédente

Donner sa parole

Certains jours, j'envie les croyants des autres religions. Sur le marché médiatique du religieux, comment rivaliser avec la douceur apaisante du bouddhisme zen ? Comment expliquer simplement la Trinité, cœur de la foi chrétienne, communion d’amour entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit, quand il semble bien plus simple de se représenter Allah transcendant ? Comment ne pas admirer le sens profond de la communauté chez les Juifs quand nos frères chrétiens tendent peureusement le bout des doigts à la paix du Christ ? Pour bon nombre de nos contemporains, le christianisme apparaît comme une vieillerie. Comme cette armoire normande familiale, certes bien charpentée, mais infiniment moins pratique et tendance que l'armoire suédoise vite montée et peu encombrante. La Bonne Nouvelle n'apparaît plus ni bonne ni nouvelle à tous ceux qui préfèrent les nouveautés exotiques et les modes majoritaires. « Ce que vous vénérez sans connaître, voici ce que moi, je viens vous annoncer. »
Cette parole de Paul nous encourage : la foi naît de la prédication, de la parole. La prédication n'est pas l'art de convaincre mais d'adresser à tous la parole. Donner la parole à tous pour que d'autres prennent la parole. Donner sa parole, c'est-à-dire promettre à d'autres ce qui nous a été promis par le Christ : « Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit.  » *. Plus de honte, plus d’envie, plus de peur : les chrétiens sont héritiers d’un trésor magnifique. Que Jésus soit le trésor de notre vie !

* Jn 6, 47
Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours S. Martin


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

119 commentaires

Le christianisme apparaît comme une vieillerie . A l'heure de la customisation du relooking bon nombre de vieillerie prennent de la valeur en se remettant au goût du jour Il est de notre devoir de chrétien de PENSER d ANIMER de PRIER autrement afin de témoigner et de donner notre parole dynamique aux plus jeunes ,de donner tord aux "anciens" ui se plaignent des eglises vides
restons et devenons les témoins vivants du christianisme .

Par freyburger 20 mars 2017 à 21 h 04 Répondre à ce commentaire

Bonjour frère Burle,
Aprés avoir été touché par la grace divine en l'an 2000 moi l'ex libertaire dépravé au bord du suicide une immense foi m'a habité puis s'est émoussé.j'essaie jour après jour de raviver cette foi immense .Pourtant je dois vous l'avouer dans ce contexte actuel cela est difficile.Pas plus tard qu'hier dans un supermarché j'ai entendu de la part d'ne dame d'un certain age des propos homophobes vis à vis d'un jeune chanteur stéphanois qui reprenait la chanson de Florent Pani"aimer est plus fort que d'etre aimé" diffusé dans le haut parleur du supermarché.Que de propos haineux dans c monde.Difficile de faire passer le message du Christ aime ton prochain comme toi même.Bon dimanche à toute la communauté.

Par LOPEZ 19 mars 2017 à 6 h 45 Répondre à ce commentaire

bonjour frère Nicolas
J aime bien ce passage et c est vrai Jésus est un trésor que les non croyants ne soupçonne même pas mais il faut l alimenter et le faire fructifier pour savoir l annoncer et en vivre
Je vis une période difficile en ce moment car je voudrais guérir de mes peurs d enfance et ce n est pas évident même avec l aide de Dieu
Je désire quitter la fonction publique pour travailler autrement car je n en peux plus
Je prie le Seigneur de me donner la force de tenir et de garder l espoir qu' il ne m abandonne
pas à mon sort
que je puisse répandre le trésor que Jésus me donne chaque jour
amen
que Dieu vous bénisse
Sylvie

Par Millon 18 mars 2017 à 19 h 04 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas
"La prédication n'est pas l'art de convaincre mais d'adresser à tous la parole"...
tout à fait d'ailleurs Jésus n'a pas dit " je serais un pêcheur d'homme" mais il s'adresse à des pêcheurs en leur disant "je ferais de vous des.." ( pêcheur, prêcheurs.. sourire.. c'est proche)
Donc même s'il y a appel , Jésus passe par des intermédiaires humains, comme si dès le début il voulait "s'effacer", ne pas être "omnipotent" et "omniprésent"..
Que fait un pêcheur ??il jette des filets , la mer symbolisant souvent "la mort" dans la Bible alors je me dis si nous autres "poissons" nous nageons dans "notre mer", insouciants à nous même ...et bien le jour où la Foi nous prend dans ses filets (les poissons que nous sommes ne voient pas les filets avant d'être pris dedans)...
les pêcheurs nous sortent de notre milieu où nous étions si bien (un peu comme quand nous naissons quittant le confort du liquide amniotique) ... alors cela peut nous "déranger" ..ce n'est pas "facile" ( la Foi n'est pas un opium contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes) ...mais dans ce cas on nous sort de l'eau pour "renaître"...
Pour moi le christianisme a cette particularité du Dieu trine, du Dieu "relation"..M Zundel décrit cela tellement bien...
Nous n'avons vraiment pas à rougir de notre religion, de nos traditions et surtout de tous les trésors de la spiritualité chrétienne...
enfin c'est mon humble avis ...
merci à vous pour les filets que vous tendez jusque sur "la toile"

Par Stéphane 16 mars 2017 à 17 h 45 Répondre à ce commentaire

Ouais ! A l'heure des voitures
hybrides trop cher . . . .c'est bon de conduire son chameau pour
retrouver le chemin de dieu !
Pas vrai, isacck ?

Par Alkos 7 mars 2017 à 5 h 31 Répondre à ce commentaire

Je voyageais beaucoup dans les années 60/70 et découvrais l'Asie qui m'a ouverte les portes du bouddhisme. J'ai ainsi découvert et pratiqué le yoga et surtout la méditation mais jamais je n'ai délaissé le Christ. La lecture de l'expérience d'un bénédictin le père Sault il me semble, qui avait suivi les pas d'Alexandra David Néel et vécu dans un ashram pendant un an, m'avait convaincu de la richesse contenue dans la méditation et aussi ...le jeûne. Jusqu'à mes 65 ans je jeûnais un jour par semaine et même plus. Je peux témoigner des bienfaits du jeûne mais aussi de la richesse de la méditation et ..du silence qui m'ont rapproché de Dieu et de la transcendance.
Je ne m'inquiète donc pas de ces "nouvelles" pratiques. Les jeunes trentenaires, hélas, souffrent de l'absence d'éducation religieuse que leurs parents, soixante-huitards zélés, ont cru bon de ne pas leur inculquer....Je les rencontres à l'accueil de mon église et les envoie vers le prêtre. Sereine, je suis convaincue qu'un jour toutes ces brebis égarées comprendront que "l'homme ne vit pas seulement de pain" (Mat. IV 4).
Edith

Par IBERT-COURCHINOUX 4 mars 2017 à 18 h 18 Répondre à ce commentaire

La prédication c'est le partage et la pratique de la connaissance de la parole qui mène à l'amour de Dieu

Par martine. 4 mars 2017 à 11 h 13 Répondre à ce commentaire

Merci pour le beau message oui Jésus estu mon tout J ai été perdu dans la religion communiste Dieu m a sauvé Et maintenant que est-ce que je fais avec ce cadeau je l enfouie en terre ou je continue les oeuvres de Christ Apporter autour de moi son amour sa paix 1 Corinthiens 13

Par Marcela 4 mars 2017 à 7 h 55 Répondre à ce commentaire

Ce que vous dites est exacte....mais il arrive un jour ou jésus frappe tellement fort a notre porte que tout s'éclaire. Nous avons tous ce moment, et a nous de dire oui...........Cela m'est arrivé alors que je ne m'y attendait absolument pas, et ma vie a fait un tournant.

Par Bernadette 3 mars 2017 à 3 h 25 Répondre à ce commentaire

bonsoir frère Nicolas
Ce que je trouve difficile, c'est d'aller jusqu'au bout de cette phrase. Ce qui a été promis par le Christ : "il a la vie éternelle celui qui croit".
Je sais et j'ai bien compris que si j'ai la foi, je suis sauvée une fois pour toute, quel que soit ce que j'ai pu faire.
Mais comme bien souvent on retombe dans des travers, j'ai toujours l'impression que ce n'est pas possible, puisque je ne me libère pas complètement de mes mauvais côtés, qu'ils reviennent.
Je sais bien que Dieu est tout Amour et que pour lui il suffit que j'espère en Lui, ça Lui suffit. Mais comment être bien face à lui au jour du grand passage.
bonne soirée
Christine

Par Christine 2 mars 2017 à 18 h 58 Répondre à ce commentaire

Wow! Combien vrai et réconfortant comme partage mais aussi un peu stressant et choquant pour des personnes qui comme moi, père de trois belles filles, voit en cette réalité leur vie d'aujourd'hui (et de demain?). Prions pour que nous voyons en ce Carême 2017 une renaissance de notre expression et manifestation positive et radieuse de notre foi. Qu'on soit fier de démontrer qu'il ne s'agit pas de vieilleries mais d'une foi ancrée sur un chemin vécu mais orientée sur demain pour la vie d'aujourd'hui!

Par Éric 2 mars 2017 à 8 h 30 Répondre à ce commentaire

Sacré Paul et surtout grand fin Esprit de DIEU qui donne aux hommes de DIEU des paroles simples et profondes.

Par Emmanüel 1 mars 2017 à 10 h 11 Répondre à ce commentaire

Merci pour vos paroles qui illuminent le texte pour notre aujourd'hui. "Jésus est le trésor de notre vie" - à nous de Le partager de tout notre coeur, comme Saint Paul.

Par Ines 28 février 2017 à 1 h 49 Répondre à ce commentaire

Merci, pour ces richesses, Jésus est le trésor de notre vie, c'est sa parole qui nous rend fort.
Aurevoir

Par Madeleine Legendre 19 février 2017 à 9 h 29 Répondre à ce commentaire

HYMNE : L'HEURE S'AVANCE : FAIS-NOUS GRÂCE
C. Duchesneau — CNPL

L'heure s'avance : fais-nous grâce,
Toi dont le jour n'a pas de fin.
Reste avec nous quand tout s'efface,
Dieu des lumières sans déclin.

Tu sais toi-même où sont nos peines :
Porte au Royaume nos travaux.
Sans toi, notre œuvre serait vaine :
Viens préparer les temps nouveaux.

Comme un veilleur attend l'aurore,
Nous appelons le jour promis.
Mais si la nuit demeure encore,
Tiens-nous déjà pour tes amis.

Dieu qui sans cesse nous enfantes,
À toi ces derniers mots du jour !
L'Esprit du Christ en nous les chante
Et les confie à ton amour.

Par Hymne 3 février 2017 à 19 h 03 Répondre à ce commentaire

Je viens de voir que le site est toujours ouvert, ainsi je peux vous dire que moi aussi je continue à prier pour toutes celles qui nous partage leur souffrance, brig, monstre, pénélope et tous les autres, merci aussi à Audrey de continuer à nous faire part de ses méditations quotidiennes, amicalement et en union de prière avec chacun, Kat

Par Kat namur 3 février 2017 à 16 h 15 Répondre à ce commentaire

Bonsoir kat,
Je viens de lire les derniers messages. Si on ne le supprime pas sur notre ordinateur, on peut toujours y avoir accès. J'ai encore ceux de l'Avent. Ils restent affichés assez longtemps.
Comment va Sélia ?

Tu as raison Kat de penser à ceux qui sont accablés par la maladie, la mort, toutes souffrances.
A Brig, Monette , à Pélélope qui doit trouver la maison bien vide... Et à tous ceux qui sont dans la peine.

Merci à toi Audrey pour ton lumineux commentaire; oui, continuons à prier les uns pour les autres.

Ce soir, j'ai une réunion liturgique pour préparer la messe du sixième dimanche, je vais me préparer.

Bonne nuit à tous sous le regard bienveillant de notre Seigneur. Qu'il nous garde et nous bénisse.

Fraternellement

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 3 février 2017 à 19 h 34

Merci Marie-Jeanne, de penser à moi m'aide à ne pas tourner en rond et à me sentir plus fort, normalement l'Amour du Père devrait être mon "tout" mais j'ai toujours besoin du soutien d'autres priants. Sélia va "normalement", on serait tellement heureux si elle pouvait nous dire ce qu'elle ressent, mais elle ne parle pas et comme beaucoup d'autistes elle vit dans son monde, mais quand on va la rechercher le weekend elle fonce sur nous et nous pousse vers la porte afin de partir le plus vite possible. En toute amitié, Kat

Par Kat namur 3 février 2017 à 20 h 50

Merci ma chère Kate,
oui moi ,aussi de temps en temps, je reviens sur le site,pour relire est approfondir, la parole,je me sens peu être moin seul, je pense bien a vous touse,merci a vous aussi de prier pour moi,fraternellement

Par brig 10 février 2017 à 8 h 12

Offert... De la crèche à la croix, et aujourd'hui au Temple, Jésus est offert. Sa vie est offerte, son corps présenté à tous. Tout-petit, par les mains de Marie, elle qui sait dans sa chair ce qu'est s'offrir.
Offert... Et des hommes déjà le reçoivent. Lumière dans la nuit de Noël pour les bergers, "lumière qui se révèle" dans les bras de Syméon. Lumière qui chaque jour nous guide et nous relève. Corps offert pour nous, corps qui souffre avec nous. Pour que nous le recevions. Pour qu'à notre tour, nous nous offrions. La vie est là.

La 'Marche' est achevée, mais je ne crois pas le site fermé, puisque nous pouvons toujours y poster. D'ailleurs, si elle s'est arrêtée là, peut-être est-ce là l'occasion de revenir en arrière et de prendre ces petits chemins que les textes ont ouverts et que nous n'avons pas encore empruntés? D'explorer ceux que nous avons pu manquer au fil des mois. Et de continuer à prier les uns pour les autres. A prier ensemble.

Prières et pensées pour vous Monette, Pénélope, Brig, pour tous ceux qui souffrent.
Prières pour tous et avec tous.

Par Audrey 2 février 2017 à 6 h 39 Répondre à ce commentaire

Audrey,
Le clip de fin n’a pas arrêté notre Marche qui se prolonge dans le silence.
Comme vous, je relis les textes et les médiations anciennes ainsi que les textes cités en référence par les astérisques. N’est-ce pas une manière de rester un peu en lien avec les amis de ce site ? L'élan étant pris, il m'a semblé naturel de continuer la marche jusqu'à la Présentation au temple.
En effet, la fête qui prolonge le temps de Noël nous incite, tels Siméon et Anne, à aller vers le Seigneur, «descendu dans l’ombre pour nous porter sa lumière » et offrir son salut à tous. Et votre proposition de donner notre vie à Dieu comme Siméon et Anne me plait bien.

Par ailleurs, en ce jour de la Présentation au temple, l’Eglise fête aussi les personnes « consacrées ».
A cette occasion, j’adresse aux communautés mes remerciements pour leurs œuvres et en particulier pour l’accompagnement spirituel réalisé grâce à ce site.
L’offrande de ce jour : mes prières et mes pensées cordiales pour tous.

Par Martine Marie 3 février 2017 à 11 h 07

À tout hasard j,ai ouvert le site et voilà qu',il reste encore des amis qui ne peuvent se quitter....
Du fond du coeur ,je dois vous remercier pour tant de prières,pour tant de soutiens ....Je me sens forte et en grande Paix....Comment dire....Je ne me sens pas veuve du tout....Je suis habitée....curieuse ,cette impression....
A la messe,ce soir,je vous déposerai tous au pied de l,autel en action de grâce...
Qu',il est bon de se laisser porter !!!!!

Par Penelope 4 février 2017 à 7 h 09

Je joins ma prière aux vôtres, et vous dis à toutes quatre un grand merci! Comme il est bon que de se savoir continuer à marcher ensemble. Je suis repartie en arrière, vers le livre de Ruth, semaine que j'avais manquée l'été dernier. Il est porteur d'une telle espérance, d'une telle beauté.
Et oui, continuons, à prier, ensemble, et pour tous et chacun.
Un très beau dimanche à tous et toutes - lumineux, forcément!

Par Audrey 5 février 2017 à 7 h 43

Ma chère Audrey,
oui comme vous, j'ai besoin de faire une petite marche en arrière, relire encore,les passage, qui me manque, mais l'écriture aussi, le partage, qui me manque beaucoup, mais il nous faut aussi un temps de réflexion, une pause sur notre chemin, mais je ne vous oublie pas dans mes petites prière, fraternellement

Par brig 10 février 2017 à 8 h 19

Merci, Brig! Je ne vous oublie pas non plus.
Une pensée, une prière pour tous les "marcheurs" en ce dimanche matin!
Que le Seigneur vous garde tous en sa tendresse.

Par Audrey 12 février 2017 à 10 h 46

Bon....jour,

SANS AMOUR JE NE SUIS RIEN, comme dit Fred , merci , j'ai eu envie , malgré que le site soit fermé , de vous laisser un ptit mot , je crois fermement à la force de la prière, à la communion des Saints , dans nos souffrances nous ne sommes pas seul(es)
Je vous embrasse
Union de prières

Par annie 1 février 2017 à 9 h 25 Répondre à ce commentaire

Monette,bien que le site de nos Dominicains soit fermé,la parole vole encore puisque Fred vous a répondu...c'est magnifique !!!!!! Quelle belle chaîne de soutien avons nous là .....Je vous embrasse....

Par Penelope 1 février 2017 à 6 h 48 Répondre à ce commentaire

Courage Monette ,
tenez bon , comme le dit Brig , pas facile ce combat , mais il peut être moins lourd , quand
d'autres visible et invisible prie , tous solidaire de ce que nous sommes tous dans nos fragilités
et dans les meurtrissures , égarés , je sais de quoi je parle , et combien le réconfort peut être
un soutien , une force , sans doute est-ce pour cela que Jésus , nous demande de nous aimer
les uns les autres , il y a tant de tourments , qui accompagnés peuvent être moins lourds , moins
destructeurs , sachez donc qu'en pensée , et dans le coeur , je prie pour vous , comme Marie-Jeanne
pour Brig , je dirai que , l'ange du Seigneur veille , Brig remerciez votre amie Josiane , car par elle , nous
avons ainsi tous porter nos prières au Seigneur .Voyez quand une voix crie ce n'est plus dans le désert .
Bien que le carême soit à l'horizon , préparer Le Chemin du Seigneur , c'est comme un jeûne spirituel , qui nous fait
tous se rapprocher , afin de ne pas faiblir Là où l'indifférence tue , Dieu nous affine sur le sens de l'amour , et ce
quel que soit nos situations géographiques , c'est sans doute cela qui est Faire Corps , dans Un seul Esprit :
c'est dire que ce qui est impossible aux hommes Dieu , l'a rendu possible par sa tendresse ; unir , et fortifier .
et nous encourager tous dans cet espérance , comme dit Brig , petits serviteurs de miséricorde , c'est aussi
donner son pain , habits , à ceux qui sont nus . (désemparés ) .Sans amour je suis rien .

Par fred 31 janvier 2017 à 21 h 05 Répondre à ce commentaire

Toujours un grand merci, oui le site est fermé, mais nos,vos parole sont là, plein de réconfort, oui laissons aussi notre coeur, ouvert a tout nos cri, nos pleur, nos joie,notre espérance, je relie,les commentaires, pour approfondir là parole, qui panse nos blessure, a très vite ,fraternellement

Par brig 1 février 2017 à 14 h 24

Je vous remercie beaucoup pour votre compassion, cela me fait chaud au coeur pour recommencer une journée, pouvoir mieux accepter l'épreuve et ne pas baisser les bras!
Hier soir j'en ai versé des larmes, pas la peine de "positiver",mais se confier, personne ne peut affronter cela en comptant sur sa seule force, merci encore
Union de prière
monette

Par monette 31 janvier 2017 à 11 h 41 Répondre à ce commentaire

Monette,je vous serre très fort dans mes bras,n,ayons pas peur de nos larmes,pour moi aussi tout est aller très vite .remercions tous ceux qui nous soutiennent dans ce site....

Par Penelope 31 janvier 2017 à 8 h 33 Répondre à ce commentaire

Je ne sais si quelqu'un lira ceci, mais je suis si triste ce soir, que j'ai besoin de confier mon mari à vos prières.
C'est très dur de voir la personne aimée décliner aussi vite en un mois.
Je veux soutenir Brig aussi, ainsi que Pénélope, ainsi que tous en union de prière!!
monette.

Par monette 30 janvier 2017 à 23 h 49 Répondre à ce commentaire

Je prie pour ta famille, Monette.

Par Zoe 31 janvier 2017 à 6 h 03

Monette,
La traversée de l'épreuve de la maladie est difficile. J''adresserai mes prières de ces jours à Marie afin qu'elle prenne votre famille et nos ami(e)s sous sa protection. Avec l'expression de ma sympathie.

Par Martine Marie 31 janvier 2017 à 7 h 07

Je prie pour vous, Monette, et pour votre mari.

"Je lève les yeux vers les montagnes : d'où le secours me viendra-t-il ?
Le secours me viendra du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.
Qu'il empêche ton pied de glisser, qu'il ne dorme pas, ton gardien.
Non, il ne dort pas, ne sommeille pas, le gardien d'Israël.
Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage, se tient près de toi.
Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper, ni la lune, durant la nuit.
Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ta vie.
Le Seigneur te gardera, au départ et au retour, maintenant, à jamais."

(Psalm 120)

Par Lena 31 janvier 2017 à 11 h 18

Merci Monette
c'est quelque mots un peu de réconfort, je vous comprends tellement bien Monnette, atteinte depuis trois ans de cette maladie a l'âge de cinquante sept ans, est sa continue toujours, plus opérable, donc on brûle les tumeurs, c'est terrible pour mon époux, de me voir souffrir, est moi j'ai la douleur de faire souffrir les autres, combien de fois mon époux pleur en cachette, est je me dit pourquoi mon Dieu, est aussi les mots dans mais prière me manque, il semble que tout est perdu ,confus, où donc est tu seigneur! Mais ma colère, mais pleur, sa fait du bien aussi, car au fond de nous il y a cet lumière, qui nous aide a tenir debout, je vous soutient dans votre douleur, on a le droit de craqué sur ceux qu'on aime,
merci aussi Monnette pour vos prières, je pense bien a vous, fraternellement courage

Par brig 31 janvier 2017 à 13 h 35

Que le Seigneur vous donne force et courage par son Esprit saint, chère Monette, qu'il veille sur votre mari et sur vous, que Marie vous entoure de sa tendresse.
Nous prions de tout notre cœur pour vous et pour tous nos frères et sœurs du web.
Seigneur entends nos prières monter vers Toi!

Par MARIE 31 janvier 2017 à 16 h 24

Frère Nicolas Burle,

Votre méditation de ce jour m’a interpellée de manière particulière, mais il m’a fallu dépasser une barrière faite d’hésitation et de réserve pour répondre à votre sollicitation. En effet, je témoigne que je fais partie des individus passés par des chemins de traverse avant de rencontrer le Christ. A la décharge de ces personnes "errantes", si elles n'ont pas été initiées à la foi chrétienne et que néanmoins elles éprouvent un désir spirituel, il leur est difficile de se frayer un passage parmi la multiplicité des offres. Certains chemins sont attirants parce que colorés, parce que leur accès est simple et surtout parce qu’ils sont bien signalés.

Même si chaque expérience faite m’a apporté des éléments intéressants, elles n’ont pas offert le sentiment d’unité que j’ai éprouvé dans la spiritualité chrétienne, découverte après bien des détours. Vous avez raison, souvent nous laissons flotter notre attention qui ne tarde pas à être happée par l’appel du large et de l’ailleurs en des lieux où la dislocation menace l’intégrité de l’être alors que «les chrétiens sont héritiers d’un trésor magnifique».

Le catéchuménat m’a permis d’en découvrir plusieurs aspects. Par exemple : le respect envers soi ou envers autrui, la joie et la sérénité qui émanaient des accompagnateurs n’étaient pas une image de façade, mais bien le reflet de leur vie intérieure.
Alors comment diffuser cet héritage comme l’écrivent plusieurs lecteurs ?
A mon échelle, je le fais dans la famille et auprès des ami(e)s, notamment, lorsque les personnes sont frappées par un événement dramatique (perte, conflit, divorce, maladie…). En ces cas, l’accueil, l’écoute, la disponibilité, les soins…ouvrent un espace à travers lequel la parole peut susciter l’intérêt et revêtir une forme thérapeutique tel un baume salutaire posé sur une plaie.
Et Dieu fait le reste.

Brig, Merci pour votre message et à bientôt.

Par Martine Marie 30 janvier 2017 à 16 h 27 Répondre à ce commentaire

Bonjour, Apprend moi seigneur a dire un grand MERCI ,a vous touse sur le site,

Merci pour le pain, le vent,la terre, et l'eau,
Merci pour la musique et pour le silence,
Merci pour le miracle de chaque nouveau jour,

Merci pour les gestes et les mots de tendresse (cher internautes )
Merci pour les rires et les sourires,
Merci pour tout ce qui m'aide a vivre (pour ceux qui m'entourer, aussi le corps médical )
Malgré les souffrances et les détresse,
Merci à tous ceux que j'aime et qui m'aiment,

Et que ces mille merci ,
Se transforme en une immense action de grâce
Quand je me tourne vers toi,
La source de toute grâce,
Et le rocher de ma vie,

Merci pour ton amour sans limite
Merci pour la paix qui vient de toi,
Merci pour le pain de l'eucharistie,
Merci pour la liberté que tu nous donnes,

Avec mes frères et soeurs je proclame ta louange, pour notre vie est entre tes mains,
Pour nos âmes qui te sont confiées, pour les bienfaits dont tu nous combles, et que nous ne savons pas toujours voir,
Dieu bon et miséricordieux ,que ton nom soit béni à jamais. ...

Cette prière, pour vous touse, si nombreux a avoir répondu à l'appel a la prière, qui a été entendu, par ma chère amie Josiane, merci qui ma portée, le jour de ma nouvelle interventions il y a quinze jours, avec trois cancers,pas facile pour moi tout les jours, mais je me sens vivre encore dans temp d'amour, la foi du christ, et notre sainte mère, aussi les saints et saintes,mon ange gardien qui me suporte mon guide tout les jours, merci pour ceux qui m'entourer pas tache facile,,
a vous touse amie du site,a toute l'équipe de toute l'année de marche dans la bible, comment vous dire un grand merci,
pour ceux manifique bouquets de prière du coeur, grâce a vous touse,mais journée on été bien ensoleillé, .

Seigneur, comme le peuple d'Israël au désert, je sais que tu m'accompagner a chaque étape de ma vie,je me souviens aujourd'hui du chemin parcouru, je te rend grâce pour toutes ces fois où tu m'a libéré et consolée,
Ces jours où tu m'as permis de repartir et où tu m'as relevé tant de fois.
En toi,je mets a nouveau ma confiance pour les jours à venir,je sais que demain encore tu seras sur la route avec moi.
Seigneur, je marcherai dans tes pas et tu me guideras toujours, merci,
A bientôt vous retrouvez touse,j'espère de tout coeur, je pense aussi a ceux qui prie dans le silence, et l'humidité, je joint ma petite prière tout spécialement au malade, est a nos chères âme disparu qu'il repose en paix.
Je vous embrasse bien fraternellement a très vite sur le site, votre petite serviteurs de la miséricorde. .........

Par brig 30 janvier 2017 à 15 h 17 Répondre à ce commentaire

Très chère Brig,

Je n'en crois pas mes yeux ! mon Dieu, est-ce bien vous ? Merci, merci mon Dieu pour ces bonnes nouvelles. Merci à votre amie Josiane qui a pu vous transmettre nos messages.
Nous avons tous prié pour vous de tout notre coeur. Prenez bien soin de vous, qu'on vous retrouve bientôt sur la toile, chère petite serviteurs de la miséricorde.

Je vous embrasse très tendrement. Que Dieu vous bénisse !

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 30 janvier 2017 à 16 h 44

A très vite vous retrouvez Marie Jeanne, sur le site,vos mots me touche toujours le coeur, savoir que nous prions les un pour les autres, fait du bien,de le resentir, par l'esprit saint qui nous guide,je pense moi aussi a vous dans ma petite prière, je vous embrasse fraternellement

Par brig 1 février 2017 à 14 h 33

Stimulée par les textes et les méditations diffusés via la saison « Marche dans la bible », j’ai découvert les Actes des Apôtres sous un angle nouveau. Leur mise en perspective avec les épîtres de Paul m’a aidé à percevoir la singularité de cet évangéliste par rapport aux trois évangélistes qui furent des disciples de Jésus.
Paul n’a pas connu le Maître, aussi n’a-t-il pas témoigné de sa vie. Il a relaté l’effet que produisait la réception de la parole dans son for intérieur. A partir du dialogue trinitaire implanté au plus profond de son être, dans le silence du moi, il reconnaissait la dualité qui l’habitait et le poussait dans des directions opposées ; il parvenait ainsi à faire un constat lucide de ses erreurs.

Ses écrits, alliant avec perspicacité faits concrets et vie intime, éclairent l’enseignement et l’œuvre de Jésus, notamment le mystère de la Résurrection et la notion de salut. Je retiens des lectures de cette saison que la trame des textes de Paul suit son parcours intérieur, esquissé ici de façon rapide en quatre étapes : reconnaître les errements, accueillir l’Esprit Saint, accepter d’être aimé pour mieux aimer autrui et recevoir le salut.
Les lettres de Paul, par leur caractère intimiste, me touchent profondément. Sa connaissance du Dieu ancré dans son existence m’aide à mieux saisir le dynamisme vital induit par le dialogue intérieur entre les trois instances : charnelle, psychique et spirituelle. Pour le lecteur que je suis, il pousse les frontières et ouvre le monde sur l’infini.
Soeur Marie Monnet en ouverture de cette saison avait annoncé l'ouverture des portes et l'éloignement des limites. Le but est atteint.

Aux Dominicains toute ma reconnaissance pour vos orientations de lecture et votre accompagnement respectueux.
Aux participants ami(e), merci pour les temps de partage et de prières que vous offrez avec générosité.

Par Martine Marie 30 janvier 2017 à 10 h 55 Répondre à ce commentaire

Pardon de m'être trompée, les évangélistes furent quatre et non trois, Paul qui n'appartient pas à ce groupe ni à celui des douze a

Par Martine Marie 1 février 2017 à 15 h 41

Pardon de m'être trompée, je n'avais pas relu le message : les évangélistes furent quatre et non trois. Paul n'appartient pas à ce groupe ni à celui des disciples de Jésus, les douze apôtres dont il porte pourtant le nom.

Par Martine Marie 1 février 2017 à 15 h 48

J'ai suivi assidûment cette Marche dans la Bible d'une très grande richesse -MERCI - et suivrai la prochaine avec joie.

Un petit bémol : à qui faire part d'une remarque "technique" ?
En pointant sur Figures bibliques, on voit l'ossature de tout le programme.
Et en cliquant sur un des noms de la liste, une nouvelle page s'ouvre avec ce nom, le dessin qui l'illustre, un résumé sur cette personne et "Les Textes" : tous les textes proposés.

Pour Pierre, 11 textes sont annoncés.
Or il y en a 12, ce que l'on trouve en cliquant sur le premier texte de la série et en passant au suivant par le signe ">".
Il manque "La profession de foi de Pierre", le 8 novembre 2016.
J'ai essayé et suis tombée sur quelqu'un d'incompétent.

Pour Paul, ne devait-il pas y avoir un texte le samedi 28 janvier 2017 ?
Et il manque dans la page récapitulative "Paul s'adjoint Timothée", le 24 janvier 2017.

Ma question : à qui s'adresser pour un pb technique qui n'a pas sa place ici ?

Par FM 30 janvier 2017 à 9 h 07 Répondre à ce commentaire

Bon....jour,

@ Brig, @ Pénélope,

Si je puis me permettre Pénélope , votre Mari est dans la lumière , je prierai pour vous . Si Brig vous lisez les messages de Retraite dans la Ville , je pense bien à vous , vous me manquez , vos paroles étaient si douces , je vous joins dans mes prières

P:S je suis heureuse à l'idée d'être à nouveau venue sur le site...

Union de prières

Par annie 30 janvier 2017 à 8 h 25 Répondre à ce commentaire

Merci. Le Seigneur est passé à travers deux de vos témoignages. A bientôt donc.

Par Josiane 30 janvier 2017 à 8 h 20 Répondre à ce commentaire

Chère Brig,
Chère Pénélope et vous tous marqués par l'âpreté de l'existence,

Je vous garde dans ma prière. Souvenons-nous qu' Il "nous accompagne dans l'obscurité de cette vie comme un soleil sans couchant, comme une lampe qui ne peut s'éteindre ..."

Par Esperanza 30 janvier 2017 à 8 h 04 Répondre à ce commentaire

Ce 29 janvier,au petit matin ,mon mari,au bout de 56 ans de mariage ,nous a quitté...le cancer a eu le dernier mot sur ce pauvre corps....les enfants préparent la cérémonie,c'est réconfortant...j'ai de la peine à prier,je m,en remets à vos prières...à bientôt...

Par Penelope 30 janvier 2017 à 7 h 31 Répondre à ce commentaire

Je prie bien pour vous est votre famille, nous même dans la douleur, la perte de notre grand ami ,samedi soir,du a un cancer, un père pour moi,on lutter ensemble contre cette horrible maladie, malheureusement il ma laisser seul aujourd'hui, il me manque, mais je c'est,qu'il a retrouvé un monde merveilleux de paix et d'amour ,plus de souffrance, courage, je pense bien a vous fraternellement

Par brig 30 janvier 2017 à 15 h 31

Chère Pénélope,

Je viens t'apporter tout mon réconfort et ma tendresse. On peut bien nous dire que ceux qui nous ont quittés sont dans la lumière, c'est vrai, cela nous aide à garder l'espérance. Mais ce moment de la séparation est tellement douloureux, tellement insupportable de savoir qu'il ne sera plus à nos côtés, à partager notre vie, rire et pleurer des mêmes choses, s'émerveiller de la vie. Nous sommes des vivants; la mort, c'est un "accident", nous sommes faits pour la vie. Courage ! il en faut. Je comprends que tu aies de la peine à prier; pleure, laisse couler tes larmes, ça te fera du bien.Pleure.
Moi, le jour de sa mort, j'ai perdu mes larmes et ce, pendant huit ans. C'est quelque chose de terrible, d'indicible; avoir un coeur énorme , la gorge serrée et pas une goutte aux yeux. Il a fallu que je subisse un choc douloureux en apprenant la mort subite pendant son sommeil d'une jeune amie de 49 ans pour que je me mette à hurler et mes larmes se son remises à couler, abondantes. Merci mon Dieu.
Les larmes sont un don de Dieu. Jésus lui-même a pleuré.

Restons tous unis dans la prière et que le Père miséricordieux nous console et nous bénisse.

Je t'embrasse

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 30 janvier 2017 à 17 h 55

Chère Pénélope,
Je me joins à Brig et Marie Jeanne, et à tous ceux qui prient pour vous, pour votre mari, toute votre famille, dans le silence. Vous avez de la peine à prier, dites-vous, mais je crois la douleur prière, de celles qui, sans mots, parlent au cœur de Dieu. Je pense très fort à vous. Avec tendresse. Audrey.

Par Audrey 30 janvier 2017 à 20 h 35

Merci Marie Jeanne pour cette belle prière et cette "B" Attitude! Je l'ai lu à l'anglaise ce "B", qui alors se dit "bee", comme l'abeille... La 'Marche' se termine là pour cette saison, mais à nous de continuer à nous nourrir du miel de la Parole en attendant le Carême, à être ces petites abeilles du Seigneur qui la propagent.

J'ai relu la suite du discours de Paul à l'Aréopage. Si Dieu, dit-il, "a fixé des temps déterminés et les limites de l'habitat des hommes, c'était afin qu'ils cherchent la divinité pour l'atteindre, si possible, comme à tâtons et la trouver; aussi bien n'est-elle pas loin de chacun de nous. C'est en elle en effet que nous avons la vie, le mouvement et l'être."
Notre vie vient de Dieu, et va vers lui. A nous de chercher à vivre en Dieu, lui qui vit en nous.

"Dieu fait maintenant savoir aux hommes d'avoir tous et partout à se repentir, parce qu'il a fixé un jour pour juger l'univers avec justice, par un homme qu'il y a destiné, offrant à tous une garantie en le ressuscitant des morts," dit-il encore. Se repentir... Repentir vient du verbe "partir". Se repentir n'est-ce pas alors se mettre en chemin vers celui qui vient, et qui est le Chemin? Lui qui a traversé la mort pour nous sauver. "Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés." Lui, qui se donne en nourriture, est cette justice. Il est la Vérité. Il nous appelle à la chercher, à le chercher. En lui nous avons la vie, car il est la Vie. Dieu "n'habite pas dans les temples faits de main d'homme". Sa demeure est en nous.

Un immense merci à tous pour ces mois passés à cheminer ensemble! Qu'elle fut belle cette route! Mais elle n'est pas achevée, nous marcherons encore ensemble. Unis dans la prière en attendant ce jour.

Par Audrey 30 janvier 2017 à 6 h 38 Répondre à ce commentaire

Merci Audrey, tu as tapé en plein dans le mille ! Bingo ! C'était bien ça. " Bee" .
A chaque abeille d'apporter son rayon de miel, son rayon de soleil pour embellir la vie et rendre gloire au Créateur. Cette fête qui a rassemblé 23 000 personnes, du plus jeune, moins d'un mois à la plus ancienne, plus de cent ans, Eglise de Dieu, aujourd'hui, Eglise en marche. L'Eglise de demain.

Merci à toi pour tes commentaire si précieux qui complètent bien les méditations et rendent les textes plus accessibles à tous. Pardon, si je te tutoie, tu dois avoir environ l'âge de mes fils ? comme institutrice ? Je suis curieuse. J'aime les gens et j'aime le leur dire. Je suis comme ça.

Merci à vous frères et soeurs dominicain (e)s. A vous tous pour vos témoignages, vos prières.

A bientôt ! Je t'embrasse

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 30 janvier 2017 à 18 h 36

Merci beaucoup Marie Jeanne! Instit', en effet (en campagne), et bébé du début des années 1970... Et j'aime beaucoup que l'on me tutoie! :-)
Oui, soyons ces petites abeilles qui travaillons ensemble à cette vie!
Je vous embrasse également, et je me permets d'embrasser Brig aussi, dans ce petit post, qu'il a été bon de lire à nouveau! Prenez bien soin de vous!
Prières pour tous, avec tous.

Par Audrey 30 janvier 2017 à 20 h 42

Merci pour la réponse !

Tu peux aussi me tutoyer, j'aime bien, je trouve que ça crée des liens.

"BEE" ATTITUDE A TOUS !

Courage à Brig, à Monette, à Pénélope. A tous ceux qui sont dans le peine.

Fraternellement

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 31 janvier 2017 à 17 h 35

L'arbre à vocations
Auteur : Mgr Anselme Sanon, Burkina Faso

Où est-il, l'arbre des prêtres ?
Dans quel champ trouver l'arbre à religieuses ?
Dans quelle forêt, ces arbres rares
qui produisent prêtres, religieux et religieuses,
catéchistes et évangélistes;
mamans et papas catéchistes ?
L'avez-vous jamais vu ? Jamais rencontré ?

Tous les jours, on me demande à moi, évêque
de le faire pousser cet arbre !
Mais où est le terrain, le trou, l'arbre, le fumier ?
Chaque année, on me dit de grimper dessus
pour y cueillir des prêtres et des soeurs
et on me pousse à aller le secouer
pour qu'il en tombe des apôtrese.
Et je m'en vais parcourir les chemins
et je vais d'une communauté chrétienne à l'autre
et je visite les familles les unes après les autres.

N'avez-vous pas chez vous mon arbre
l'arbre qui me manque dans mon verger ?
N'êtes-vous vous-mêmes l'arbre rare
qui doit être planté dans mon champ ?
Familles, soyez la bonne terre.
Communautés chrétiennes, soyez une pépinière.
Educateurs, apportez la bonne eau;
femmes et hommes,
enfants et jeunes,
parents et éducateurs,
cherchons ensemble l'arbre à vocations,
en priant et en faisant quelque chose,
en faisant confiance en Dieu sans calcul.

La graine-l'appel de Dieu sera semée,
et elle donnera l'arbre de la vocation.
A l'ombre de la grande Croix,
au soleil glorieux de la Résurrection :
Que le coeur qui aime l'Eglise dise : Oui ! Amen!

Par Amen 29 janvier 2017 à 19 h 15 Répondre à ce commentaire

Marie Jeanne, grand merci de penser ainsi à ious.
Et j'adopte le slogan la "B"Attitude à cent pour cent !! Tu as raison c'est cela le secret du bonheur.
Je me permets de t'embrasser et que Dieu te bénisse.
Union de prière avec tous!
monette

Par monette 29 janvier 2017 à 18 h 45 Répondre à ce commentaire

Chers tous,

Ce matin, je suis allée à la messe ; elle était dans ma paroisse, plus facile pour moi. Sinon, elle a aussi lieu le samedi soir. Je n'aime plus conduire le soir surtout l'hiver.
Je l'ai faite dire pour le onzième anniversaire de la mort de mon mari (22 Janvier); demain, c'aurait été son anniversaire.

Quelle belle messe, des textes magnifiques qui nous interpellent. Merveille que ces Béatitudes, perle de l'Evangile. Le portrait de notre Seigneur point par point.

J'ai bien pensé à vous tous, chacune, chacun et plus particulièrement à ceux qui nous ont fait part de leurs souffrances, de leurs blessures... et à tous les autres qui n'osent pas, mais qui partagent ce site avec nous.

J'ai aussi une jolie carte représentant le baptême du Seigneur par Jean, copie d'un vitrail de Notre Dame de Paris où j'ai inscrit les noms de ceux qui avaient été plus cruellement blessés par la perte d'un enfant, celles qui ont été souillées dans leur pureté, leur intégrité. Je ne veux pas les oublier. Leurs sont inscrits dans le coeur de Dieu, je m'unis à Lui.

En Octobre 2012 le diocèse de Lyon s'était rassemblé à Eurexpo "Paroisse de l'Esprit Saint des Portes de Lyon". après avoir réfléchi avec "le marathon de la Parole" sur les béatitudes.

Le slogan : garder la "B" Attitude !

Chers tous, gardons la "B" Attitude, c'est le secret du bonheur !

Que Dieu nous garde tous, unis dans son amour.

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 29 janvier 2017 à 17 h 39 Répondre à ce commentaire

Accorde - moi Seigneur ,mon Dieu,
Une intelligence qui te connaisse ,
un empressement qui te cherche ,
une sagesse qui te trouve ,
une vie qui te plaise ,
une persévérance qui t'attende avec patience ,
&
une confiance qui te possède à la fin .
Saint Thomas d'Aquin .

Par Najoi 29 janvier 2017 à 15 h 32 Répondre à ce commentaire

En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! »

Par Béatitude ...(évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu, 4,12_23. 29 janvier 2017 à 12 h 11 Répondre à ce commentaire

Oui CE DIEU INCONNU Paul a su le reconnaître et s'en est fait le hérault et c'est vra qus nous pourrions nous laisser tenter par des divinités plus accessibles mais Dieu a su se révéler à nous par son Fils JESUS Merci Seigneur !

Par élisabeth 29 janvier 2017 à 9 h 48 Répondre à ce commentaire

Dieu Trine...Source de VIE,d'AMOUR

A l'image de notre relation: toi...moi...et l'Esprit qui circule (ou pas...)entre nous.

Pour moi la TRINITE est le modèle de la relation que le disciple du CHRIST doit avoir avec son prochain s'il veut,en vérité,transmettre le feu de l' AMOUR.

Par mic 28 janvier 2017 à 23 h 29 Répondre à ce commentaire

Tout à fait en accord avec le frère nicolas nous sommes frileux mais pas fanatiques et nous ne forçons perssonne à porter une distinction ostentatoire, merci pour l'annonce sur la toile pas assez percutante, notre Dieu est amour et commpation, et il nous aime,
malgré notre culte au dieu qui n'est pas inconnu et qui s'appelle argent et conssomation. j'aimerais tant que nous ayon la sagesse des athéniens anciens pour ce Dieu inconnu que nous annoçons si timidement.

Par louange 28 janvier 2017 à 22 h 59 Répondre à ce commentaire

Consécration à Jésus
Auteur : Sofranhe

Je suis tout à toi Jésus.

Je t'offre mes yeux,
pour qu'ils contemplent Ta gloire.

Je t'offre mes oreilles,
pour qu'elles entendent Ta voix.

Je t'offre mon nez,
pour qu'il respire Ton amour.

Je t'offre ma langue,
pour qu'elle proclame Ton nom.

Je t'offre mes mains,
pour qu'elles Te servent.

Je t'offre mes pieds,
pour qu'ils Te suivent.

Je t'offre mon corps,
pour qu'il soit Ton temple.

Je t'offre mon coeur,
pour qu'il soit Ta demeure.

Je t'offre ma vie,
pour qu'elle Te glorifie.

Par Consécration à Jésus . 28 janvier 2017 à 16 h 56 Répondre à ce commentaire

A Nicole B,
Babichou,
Mamoune

Un grand merci pour votre gentillesse et votre indulgence. J'ai eu beaucoup de déboires et de souffrances dans ma vie, mais j'ai eu surtout le bonheur de faire de belles rencontres qui m'ont permis d'approfondir ma foi et d'avancer sur le chemin de la connaissance. De beaux partages enrichissants.

Que le Seigneur vous garde et vous bénisse !

Bien fraternellement

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 28 janvier 2017 à 15 h 06 Répondre à ce commentaire

Oui frère Nicolas Jésus est notre trésor, c'est Dieu avec nous dans notre vie. Lorsque je sors, je ne Le laisse pas dans un placard comme s'Il me faisait honte: je vis ma foi en premier lieu par des actes. Par exemple je n'ai pas honte de dire que je CROIS en un seul Dieu qui est Père Fils et Saint Esprit. Dernièrement j'ai pris un Uber (taxi occasionnel) et c'était un jeune musulman très croyant. Nous avons eu une longue discussion le trajet durant plus d'une heure. Lorsque je suis descendue, il m'a remerciée en me disant que je lui avais donné beaucoup d'espoir par mon témoignage et qu'il allait réviser son jugement sur les chrétiens. J'étais dans la joie! Il faut peu pour témoigner car Jésus est avec nous et nous donne force, mot et courage. N'ayons pas peur!

Par Marilou 28 janvier 2017 à 5 h 42 Répondre à ce commentaire

Chère Kat,

J'ai lu le message que tu m'as posté hier, ça ne va pas très fort. Comment va ta petite fille ?
Tu avais du souci à un moment donné. J'espère que ça maintenant. Sois courageuse, ne
t'inquiète pas, le Seigneur veille et si tu n'arrives pas à prier comme tu voudrais, tu n'es pas la seule dans ce cas. Nous avons tous des moments de fatigue de découragement.
La communauté est là, elle prie pour et avec toi.

Que le Seigneur te réconforte et te bénisse.

Je t'embrasse

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 27 janvier 2017 à 21 h 06 Répondre à ce commentaire

C'est vrai que quand on est dans une certaine sécheresse spirituelle on compte beaucoup sur la prière des autres priants et je t'en remercie. Notre petite Sélia est toujours à la Cité de l'espoir et nous attendons une place pour elle à Ciney qui se trouve plus près de chez nous et qui nous semble mieux adapté à ses handicaps, enfin c'est ce que nous espérons. Merci en tout cas de n'avoir pas oublié notre petite fille, Kat

Par Kat namur 27 janvier 2017 à 21 h 59

Merci frère Nicolas pour vos éclairages si profonds et si parlants.

Par Madeleine Guilhaumaud 27 janvier 2017 à 20 h 50 Répondre à ce commentaire

Ah frère Nicolas, ne dites pas une chose pareille ! Mon Dieu, non, pour rien au monde , je ne changerai de religion ! je les respecte toutes; j'en ai même côtoyé de près surtout l'Islam et le Judaïsme toute ma jeunesse en Tunisie et en Algérie dans le plus profond respect, festoyant avec eux et eux avec nous pour les grandes fêtes. C'était une époque où les gens s'aimaient, se respectait.
J'ai même fait partie d'un groupe mixte de jeunes catholiques et protestants, dont deux pasteurs : Georges et Aimé. J'ai fait partie de leur chorale. Nous nous retrouvions pour des moments de détente à Hippone se terminant toujours par une notre père en tutoyant Dieu ! qu'on se gardait bien d'en parler à nos curés; mais nous partagions la même foi en Christ.
Le christianisme, c'est ma raison de vivre. Ce Dieu trinitaire que j'adore.
Au lever et au coucher quand je trace sur mon corps ce signe de Croix : "Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit", lentement, c'est toute ma foi, mon amour qui s'expriment dans ce geste et les paroles qui sortent de ma bouche. C'est ma prière.
Notre Seigneur nous avez dit : "le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas".
Ces paroles ont pris racines en moi.Cette Parole, il faut la proclamer, c'est un trésor qu'il faut partager, lui faire prendre l'air; ne pas l'enfermer; elle est pour tous, il ne faut pas se l'approprier. Christ est mort pour tous; la Bonne Nouvelle, c'est le salut de l'homme.
On dit beaucoup de choses sur le christianisme, surtout sur les cathos; que ce sont des bondieuseries...Le christianisme a plus de 2000 ans, mais il n'a pas vieilli. Il y a peut-être moins de pratique, mais un renouveau est en marche, très visible dans notre ensemble paroissial : un catéchuménat actif, de nombreux adultes ont été baptisés cette année, des couples engagés pour la préparation au mariage, au baptême, une catéchèse dynamique, des équipes liturgiques bien rodées, des groupes de prières, des rencontres oecuméniques...
Il faut dire que nous avons la chance d'avoir à la tête de cet ensemble un jeune curé et des prêtres formidables, malheureusement pas assez nombreux, mais les laïcs sont biens actifs aussi. L'Eglise aux nombreux visages.
Voilà notre Paul à Athènes, ville livrée au idoles, avec le caractère qu'on lui connaît il est exaspéré, mais courageusement, il proclame son message, c'est pour ça qu'il est venu.Il ne va pas se défiler. J'ai même trouvé leur dit-il un autel "A ce Dieu inconnu".
Ce que vous vénérez sans le connaître, voilà ce que moi je viens vous annoncer.
Ce Dieu que nous vénérons est amour et miséricorde, comme nous l'a rappelé le pape François : "Entrer par cette porte signifie découvrir la profondeur de la miséricorde du Père qui nous accueille tous et va à la rencontre de chacun personnellement. Ce sera une année pour grandir dans la conviction de la miséricorde.
Oui, frère Nicolas, nous sommes les héritiers d'un trésor magnifique, je crois de tout mon coeur.

Bonne soirée à toutes et à tous, union de prière.

Par Marie Jeanne 27 janvier 2017 à 20 h 19 Répondre à ce commentaire

MERCI pour votre témoignage de foi qui me touche beaucoup. Je le reçois profondément dans mon coeur. Que Dieu vous bénisse .

Par Nicole.B 28 janvier 2017 à 1 h 21

Merci à Marie-Jeanne pour son témoignage réconfortant et enthousiaste.Ça me fait du bien.Que Dieu vous bénisse ,vous et votre communauté.

Par babichou 28 janvier 2017 à 6 h 24

Merci à vous Marie-Jeanne (beau prénom qui me fait penser à ma maman) pour la foi vibrante qui vous anime, vous qui avez été oecuménique avant l'heure! Votre exemple nous booste ! Merci encore.

Par Mamoune 28 janvier 2017 à 9 h 58

Je pense que La Parole doit se concrétiser par des actes
et en tout premier lieu dans l'église à l'occasion des offices. Ainsi notre curé nous a parlé d'une scène qui l'a choqué: une paroissienne, une habituée, arrive à la messe accompagnée d'une personne qui ne fréquente pas la messe habituellement. Arrive une habituée: au lieu d'accueillir la nouvelle avec gentillesse, elle la repousse sans ménagement: "c'est ma place!" Après un tel accueil, la nouvelle aura-t'elle envie de revenir? si c'est ça être chrétien mieux vaut être un incroyant bien élevé.

Par Coetmeur Evelyne 27 janvier 2017 à 19 h 39 Répondre à ce commentaire

Credo écologique
Auteur : Archidiocèse de Munich

Je crois que le Père Créateur
a confié la Terre à l'homme
pour qu'il la gère avec conscience,
la développe avec harmonie
et la mène à son accomplissement
en préservant sa richesse et sa beauté.

Je crois que Jésus Christ représente
l'espérance pour notre monde.
Mort sur la Croix en communion
avec toutes les créatures,
Il nous libère par son Amour sans limites.
En union avec le Créateur,
Il nous associe à Sa puissance
capable de vaincre les maladies,
la haine, la déception ou la résignation.
Par sa résurrection,
Il nous éveille à une vie nouvelle.

je crois au Saint Esprit qui ouvre nos yeux
sur le cadeau divin du pardon,
éclaire nos comportements et nous introduit
à la liberté des enfants de Dieu.
Divisions et frontières
disparaissent grâce à Lui,
qui accompagne toutes formes de vie.

Pour la Gloire de Dieu
et l'achèvement de la Création.

Par Amen 27 janvier 2017 à 19 h 26 Répondre à ce commentaire

Bonjour,
La foi nait de la parole mais avant tout du témoignage.Bon nombre de personnes qui ne m'ont guère enseigné par la parole mais dont la vie entière était toute baignée de cette douceur de l'évangile m'ont permis de cheminer sur ce chemin de lumière.

Par HEUZÉ 27 janvier 2017 à 18 h 50 Répondre à ce commentaire

Merci Frère Nicolas pour la force de ce texte. C'est exactement ce que je pense; Nous avons un trésor avec cette Parole et souvent elle n'est plus réellement entendue autour de nous.
A nous d'y aider
fraternellement
François

Par François Carré 27 janvier 2017 à 17 h 52 Répondre à ce commentaire

C'est vrai, frère Nicolas, qu'il est compliqué de comprendre pour nous et parfois d'expliquer à d'autres, la Trinité, la virginité de Marie, son immaculée conception ou tout autre mystère biblique. Mais faut-il tout comprendre et tout expliquer en religion et dans la vie ? D'autant que l'entendement humain est limité.
C'est bien aussi de laisser la parole à l'autre, aux autres. Quoi de plus énervant, un débat où tous les participants parlent en même temps ! Cela n'apporte rien ! Dans la Bible, même les propos de ceux qui s'opposent au Christianisme, de manière générale, nous permettent de réfléchir à notre foi et révèlent leur utilité. Nous vivons entourés de personnes croyantes, de différentes confessions, ou non croyantes, qui nous enrichissent aussi par leurs diversités. D'ailleurs Jésus lui-même vit dans un monde cosmopolite, entouré de Grecs, de Romains et de Juifs entre autres, et Dieu choisit parfois un non chrétien pour se manifester ! Nous avons besoin des autres, quels qu'ils soient , c'est notre réalité, Dieu n'a pas voulu un monde, uniforme, mais un monde varié où la parole de chacun a sa place.

Par Isabelle 27 janvier 2017 à 17 h 20 Répondre à ce commentaire

Je veux juste rajouter que je connais un grand nombre de prêtres et que je les apprécie beaucoup, Dieu merci.

Par monette 27 janvier 2017 à 17 h 18 Répondre à ce commentaire

Je me permets de reprendre cette phrase:"nos frères chrétiens tendent peureusement le bout des doigts à la paix du Christ".
Voici que cette phrase me ramène à un souvenir "cuisant" et qui m'a profondément heurtée.
Cela s'est passé il y a quelques années dans l'Eglise à laquelle j'étais une très fidèle paroissienne, même en semaine.
Le prêtre qui allait célébrer l'office est venu avec un grand sourire, serrer la main des personnes assises à ma gauche et à ma droite....en passant ostensiblement devant moi en tournant la tête.....!!!
J'appréciais énormément ce prêtre, ses homélies étaient vraiment très riches et convaincantes, vraies.
Jamais je ne me suis sentie aussi humiliée que ce jour-là. Très peinée de voir l'exemple que peut donner un homme d'Eglise.
Aime ton prochain comme toi même.....Je lui ai pardonné, j'ai même prié pour lui, c'est vrai que je ne suis pas du "milieu mondain" à laquelle appartient sa famille, mais Dieu aime chacun de nous, c'est ce que dit la Parole.....
Je voulais juste témoigner de la "tiédeur" des chrétiens, croyez-vous que cela donne envie d'exploser de joie ????

Par monette 27 janvier 2017 à 17 h 12 Répondre à ce commentaire

Courage petite soeur !

L'Eglise en a vu d'autres ! Le Seigneur tient bon la barre du navire. Les "vieilles bigotes" passeront, la Parole du Christ ne passera pas. Les jeunes prennent le relais, il y a comme un vent de renouveau depuis les JMJ de Cracovie. Haut les coeurs ! bon vent à tous !

Je t'embrasse

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 28 janvier 2017 à 13 h 49

Marie-Jeanne, tu as bien raison, ce n'est pas pour autant qu'il faut baisser les bras, au contraire
tu vois je suis toujours là, fidèle !!
Je t'embrasse également, et belle journée, un jour après l'autre.

Par monette 28 janvier 2017 à 14 h 40

"Quand nos frères chrétiens tendent pieusement le bout des doigts à la paix du Christ"
Oui, je vous rejoins tout à fait, Frère Nicolas! J'ai parfois envie de leur pincer les doigts très très forts pour les réveiller (certains, pas tous, mais je les trouve tout de même trop nombreux encore les tièdes et ils ne vous regardent même pas dans les yeux!) Mais finalement, on ne peut pas porter une Paix que l'on ne vit pas ou si peu. Laisser passer la Paix du Christ au travers de nos vies, gestes, paroles, engagements, en un mot: témoigner . J'en reviens toujours au même: pour donner, redonner il faut d'abord avoir reçu , avoir accueilli la Paix du Christ et décider de marcher avec Lui: Verbe fait chair, en actions et en paroles, Lui, Parole Vivante du Père.

Par Béatrice S. 27 janvier 2017 à 16 h 33 Répondre à ce commentaire

Je suis "agacée"par cette phrase "comment rivaliser avec la douceur apaisante du bouddhisme zen ?" et les lignes qui suivent... .
Le bouddhisme apporte une "douceur", peut être? mais aussi une discipline personnel et responsable et cela dans la simplicité .
Je suis plus interpellée par la qualité de Présence qu'un humain témoigne à un autre humain, grâce à la gestion de ses émotions et ses humeurs face à un environnement et un monde qui explose et cela afin de témoigner envers et contre tout respect, amour, fraternité, solidarité . N'est ce pas là les couleurs du Royaume de Dieu?!

Aujourd'hui comment témoignons nous dans notre quotidien, sans nécessairement argumenter par des paroles souvent creuses, de la Présence de ce Dieu fait Homme parmi nous, de cette Résurrection au cœur de ma souffrance et de mes peurs? De la Trinité au sein de mes relations amicales mais aussi professionnelles?! Une parole sonne faux et blesse par son inauthenticité si on n'est pas congruent.

Par Anne Dubruille 27 janvier 2017 à 16 h 26 Répondre à ce commentaire

Dans ce passage des Actes, Paul se montre fin pédagogue. Il sait que ses auditeurs athéniens sont passionnés de discussions philosophiques et religieuses, et il se prête au jeu : il les félicite d'être des hommes très religieux, au point d'adorer un deu inconnu sans le connaître... Eh bien justement, ce dieu inconnu c'est celui-là même que Paul vient leur annoncer, le Dieu créateur de l'univers, qui met dans le coeur de tout homme le désir de le chercher et qui se laisse trouver.
Cette prédication de Paul devrait nous servir d'exemple et nous donner l'audace d'annoncer Jésus-Christ, le "trésor de notre vie"! Mais comme c'est difficile de dire sa foi face à un auditoire indifférent ou contraire à nos idées ! Aide-moi Seigneur à être plus courageuse.

Par Mamoune 27 janvier 2017 à 14 h 35 Répondre à ce commentaire

"La foi naît de la Parole" et "Donner sa parole c-à-d promettre à d'autres ce qui nous a été promis par le Christ". Merci Frère Nicolas de nous encourager à nous nourrir de cette Parole de Jésus qui nous fait vivre et nous donne le courage de la propager autour de nous car cette Parole fait grandir en nous la foi et nous conduit vers la Vie éternelle. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 27 janvier 2017 à 14 h 32 Répondre à ce commentaire

Cher Jean-Louis, Jamais vous écrirez le mot "prière" et non pas UDP ! Quel dommage ces affreux sigles dont de nombreux frères et/ou soeurs ne savent pas ce que cela veut dire comme nombre de nos frères et soeurs ainés...
C'est comme cela que l'on s'éloigne de la religion...
Je vous confie dans mes prières et ne vous juge pas.

Par Marie-Jo 27 janvier 2017 à 22 h 08

Chère Marie Jo, Comme Jean Louis dont j'apprécie les commentaires succincts mais livrés en toute humilité et avec foi, il m'arrive d'utiliser cette abréviation. Souvent nous pouvons avoir des commentaires qui paraissent réducteurs, par souci de ne pas faire trop long et de ne pas gêner ceux qui nous liraient. C'est l'apanage de la timidité et de la grande pudeur dans nos sentiments. En tout cas pour ma part. Pardonnez-moi pour les précisions mais je me suis sentie obligée d'intervenir.

Par Marilou 28 janvier 2017 à 5 h 11

Vous avez tous de beaux commentaires J'ai presque honte de ce que je vais vous dire avec humour Moi je préfère bien être chrétienne que juive !!!!Quand je vois toutes les contraintes qu'ils ont qu'Est-ce c'est compliqué !!"Notre" Dieu est bien plus simple rien à faire d'autre que d'aimer son prochain Pas facile mais au moins on ne se complique pas la vie avec des rites

Par Josiane 27 janvier 2017 à 14 h 21 Répondre à ce commentaire

Frère Nicolas, c'est exactement ce que j'avais envie d'entendre aujourd'hui...
Merci, pour cette analyse méditative...
La Foi grandit avec la Parole de Dieu.....
Ouf, je suis apaisée..
UDP
martine

Par Bouquin 27 janvier 2017 à 14 h 03 Répondre à ce commentaire

Quel beau texte à méditer sur la Parole, un grand merci!
La foi naît d'une expérience de rencontre avec Dieu que la Parole peut favoriser...

Par Lisette G. Clouatre 27 janvier 2017 à 13 h 54 Répondre à ce commentaire

Eh bien merci de nous booster ! Confirmation de lz vocation dominicaine. La Parole et la parole. C"est vrai ns sommes, je suis frileuse trop souvent pour dire ma foi. Allez Paul viens à notre aide.

Par Franjoli 27 janvier 2017 à 13 h 41 Répondre à ce commentaire

Quel beau texte à méditer sur la Parole, un grand merci!

Par Lisette G. Clouatre 27 janvier 2017 à 13 h 39 Répondre à ce commentaire

J'ai quelques difficultés avec la Prédication Vous écrivez :
"La foi nait de la prédication, de la Parole"...Mais le Verbe s'est fait chair ...Alors les mots !!!

Par THIEBAUTGEORGES Monique 27 janvier 2017 à 13 h 15 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette très belle méditation !

Par Daniele 27 janvier 2017 à 13 h 10 Répondre à ce commentaire

Mais pourquoi faut-il se comparer, rivaliser avec les autres religions ? l'important n'est-il pas de gagner en amour, pour soi et donc envers les autres, et peu importe la voie que chacun choisit pour y parvenir. Et si toutes les voies, les religions étaient complémentaires et non rivales ? Arrêtons les guerres de religions et apprenons à être contagieux de bonne santé !

Par Christine 27 janvier 2017 à 12 h 06 Répondre à ce commentaire

Ma

Par Christine 27 janvier 2017 à 12 h 01 Répondre à ce commentaire

Je peux m’imaginer Paul, sur l’Agora,
abordant les Athéniens en disant : « Votre dieu inconnu, moi, je le connais … ».
J’ai presque en vie de sourire, – admiratif, tout de même –,
en regardant mon saint patron s’engager dans une petite castagne théologique …

Avait-il une chance de convaincre les chalands,
en restant dans le domaine de la spéculation philosophique ?
Quelques Athéniens ont sans doute pris le temps de s’asseoir, ce jour-là,
pour le plaisir d’une conversation intellectuelle …
avant de retourner tranquillement à la maison pour le repas du soir…

Seigneur Jésus, Tu ne nous demandes par de convaincre,
mais de témoigner.

De témoigner de Ta Présence,
Dieu parmi nous, réel et vivant.
Et ce témoignage ne s’écrira pas sur une pierre
ou au pied d’une statue.

Seigneur,
donnes-nous l'Esprit,
afin que ceux que nous rencontrons
puissent lire le témoignage de Ta Présence parmi nous.

En rentrant chez eux pour prendre le repas avec leurs proches,
ils se diront : « J’ai vu comme ils s’aiment ».

Mon témoignage aux autres
commence en retrouvant, dans ma pauvre prière,
Ta Présence au plus profond de mon existence.

Là où je T’ai découvert,
alors que je souffrais tant.
Là où je me sentais pauvre et indigne.
Là où Tu m’as pardonné.
Là où Tu m’as guéri.

C’est vraiment une bonne nouvelle !

Bonne journée à tous, vraiment, vraiment.

Par Paul (Belgique) 27 janvier 2017 à 11 h 32 Répondre à ce commentaire

"Que Jésus soit le trésor de notre vie."

Seigneur aide-nous à T'écouter et à Te partager à tout instant dans nos vies! Amen

Par MARIE 27 janvier 2017 à 11 h 25 Répondre à ce commentaire

Oui, c'est difficile d'affirmer sa foi dans le monde d'aujourd'hui parce que nous n'avons pas appris à le faire, parce que le monde change si vite, parce que nous n'osons pas...

Et pourtant..
Je suis allée en pèlerinage en Ethiopie: la foi simple et profonde de ces chrétiens orthodoxe m'a interpellée, j'ai retrouvé mes racines chrétiennes dans tant de peintures à même les murs des églises.

Je reviens d'un séjour en famille dans l'île de La Réunion où j'ai repris des forces: les églises sont pleines, les gens accueillants et dynamiques, les célébrations joyeuses...bref, ayons confiance!

Conclusion:toutes nos petites initiatives sont importantes, relisons la parabole du semeur, nous devons continuer à semer même si nous ne voyons pas germer, cela ne nous appartient pas; inventons d'autres chemins pour annoncer la Bonne Nouvelle.
Bonne journée
Chantal

Par Chantal 27 janvier 2017 à 9 h 14 Répondre à ce commentaire

Merci à Chantal pour ce beau commentaire que je partage sur ses ressentis . Fraternellement Jacqueline

Par Schuler jacqueline 27 janvier 2017 à 9 h 56

Bonjour !
Quel rafraîchissant et nourrissant exercice que celui de vous vous lire tous les deux madame Chantal et Frère Nicolas ! Merci pour l'élan. Le coeur, l'esprit et l'âme sont «tout contents» (expression plutôt Québécoise».

Je suis heureux de croire. Je suis suis privilégié de pouvoir croire. Pour une autre fois, je redis et écris de nouveau: «Sans la foi, je suis un «homme» mort.» Il ne s'agit non plus de l'opium de monsieur Marx. Puissent Dieu, le Christ-Jésus et l'Esprit m'aider à être témoin.
Mes respects
Gaston Bourdages, auteur.
P.S. C'est la 1ère fois que Jésus m'est présenté comme «le trésor de ma vie». C'est le cas.

Par Gaston Bourdages 27 janvier 2017 à 10 h 56

Oui, c'est difficile d'affirmer sa foi dans le monde d'aujourd'hui parce que nous n'avons pas appris à le faire, parce que le monde change si vite, parce que nous n'osons pas...

Et pourtant..
Je suis allée en pèlerinage en Ethiopie: la foi simple et profonde de ces chrétiens orthodoxe m'a interpellée, j'ai retrouvé mes racines chrétiennes dans tant de peintures à même les murs des églises.

Je reviens d'un séjour en famille dans l'île de La Réunion où j'ai repris des forces: les églises sont pleines, les gens accueillants et dynamiques, les célébrations joyeuses...bref, ayons confiance!

Conclusion:toutes nos petites initiatives sont importantes, relisons la parabole du semeur, nous devons continuer à semer même si nous ne voyons pas germer, cela ne nous appartient pas; inventons d'autres chemins pour annoncer la Bonne Nouvelle.
Bonne journée
Chantal

Par Courte Chantal 27 janvier 2017 à 9 h 13 Répondre à ce commentaire

Que l'espoir en Dieu nous guide

Par SYLVESTRE14 27 janvier 2017 à 9 h 09 Répondre à ce commentaire

il y a au cours des parcours alpha un thème et c'est le premier - le christianisme une religion fade, dépassée, ringarde - je ne vais pas vous refaire la conférence, mais pour vous dire, c'est à nous qu'il revient de rendre notre foi vivante par de multiples actes, la charité, la bonté, etc.... ne restons pas enfermés dans nos vieilles bulles, faisons les éclater de joie
vous les chrétiens vous êtes tristes, c'est pas vrai.... bonne journée,

Par dominique 27 janvier 2017 à 8 h 51 Répondre à ce commentaire

Témoigner!quel échec quand ni mes filles,ni mes petits enfants ne sont rester fidèles à la promesse de leur profession de foi!quel chagrin ,quel remord.
Priez,frère,pour mères et grands-mères qui connaissent ce sentiment d'échec.
Merci pour ces méditations (et cette pointe d'humour qui est votre marque)

Par Annie2 27 janvier 2017 à 8 h 19 Répondre à ce commentaire

Les mots que tu nous dis ont fait naître l'Eglise.
Mais qui es-tu Jésus, pour nous parler ainsi?
Comment peut-être acquise la Foi qui la construit?
Es-tu celui qui vient pour libérer nos vies?

Les mots que tu nous dis engagent au partage.
Mais qui es-tu Jésus, pour nous parler ainsi?
Vivrons nous le message que tu nous as transmis?
Es-tu celui qui vient pour libérer nos vies?

Les mots que tu nous dis nous mènent jusqu'au Père.
Mais qui es-tu Jésus, pour nous parler ainsi?
Saurons nous vivre en frères que son amour unit?
Es-tu celui qui vient pour libérer nos vies?

Les mots que tu nous dis demandent qu'on te suive.
Mais qui es-tu Jésus, pour nous parler ainsi?
Et l'impossible arrive aux cœurs que tu saisis.
Tu es celui qui vient pour libérer nos vies.
Merci frère Nicolas , moi aujourd'hui malgré ma vie , mes aléas , mes dos d'âne , je crois que La Parole
est comme une épouse fidèle , qui inspire à chanter ,louer , écrire , peindre , le Visage du Christ .L'amour
ne vient -il pas surprendre ! Comme des amoureux , qui ne trouvent aucune frontière pour projeter une
alliance , un mariage , ainsi Jésus surprend , partout dans le monde , faisant foi , que le coup de foudre
sacré reste humainement ;Une Porte , Un chemin , une vérité , qui fait de tout être ,l'expression du Dieu
Unique , non plus inconnu , mais vivant en chacun de nous par la grâce de l'Esprit Saint d'amour .
Saint Saint Saint est le Seigneur ...Psaume 40, 12: Ton amour et Ta vérité sans cesse me garderont .
Tobie , et tant d'autres par l'endurance , la vigilance , la crainte ....Passion du Christ
fortifie -nous ,ô bon Jésus exauce-nous ,dans tes blessures cache-nous , ne permets pas que nous soyons
séparés de TOI .Marie , mère de Dieu par ton oui , Ta grâce , forteresse de nos forces fragiles , prie pour nous .
Vierge Marie du Bel Amour ..., Le Seigneur est avec vous .toutes ces prières , paroles méditées , sont un témoignage
qui exprime aussi le respect des autres , tout en louant Dieu pour ces merveilles ..C'est dire : Que Ton Nom soit sanctifié .
Avoir un "Patrie dans le coeur , un mémorial , qui porte l'Amen l'amen l'amen ...en vérité je vous le dis celui qui croit en moi
a la vie éternelle ...Aimez -vous les uns les autres , comme je vous ai aimés .

Par fred 27 janvier 2017 à 8 h 15 Répondre à ce commentaire

Bon...jour,

Je rejoins le message déjà posté hier , être moi-même , avoir un visage qui aspire à la confiance , à l'ouverture , malgré les difficultés , j'essaye d'être une personne à l'écoute , voici des paroles sur le sourire qui me tiennent à coeur , pour moi c'est ça , du moins j'essaye l'Evangélisation!!!

Il ne coûte rien et produit beaucoup

Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne

Il ne dure qu'un instant mais son souvenir est parfois immortel

Un sourire, c'est du repos pour l'être fatigué , du courage pour l'âme abattue , de la consolation pour le coeur endeuillé

C'est un véritable antidote que la Nature tient en réservé pour toutes les peines

Et si l'on vous refuse le sourire que vous méritez soyez généreux , donnez le vôtre

Nul , en effet , n'a autant besoin d'un sourire , que celui qui ne sait pas en donner aux autres

Union de prières

Par annie 27 janvier 2017 à 8 h 07 Répondre à ce commentaire

Bon Soir .Je me permet de vous remercier pour ces quelques mots que vous avez écrit sur le sourire :)
Certains de mes élèves ou collègues me posent parfois la question quand je viens au devant d' eux :
"Comment faites vous pour avoir autant le sourire ?"

Je sais que à présent que je peux leur donner un début de réponse ...
Merci :) :)

Par Pascalinette 30 janvier 2017 à 0 h 36

merci à " bâtir sa maison sur le roc" merci, merci, vous avez la pêche et louange à Dieu pour cet âne auquel vous vous comparez.. Merci à Audrey : "il est tant de manières de témoigner"...
Où commence le fait d'être disciple qui implique de témoigner ? Quand j'ai fait le KT à mes enfants ? Quand je me suis engagée dans la paroisse ? Quand j'ai divorcé puis 5 ans après ait refait la paix et ré épousé mon mari ? Quand j'ai essayé de re introduire l'unité ? Quand j'aide ceux qui m'ont autrefois critiquée ? Quand j'essaie de me rendre très proche de F en fin de vie et de sa maman veuve et âgée qui a besoin de soutien, ou les "vieux" de la maison se retraite abandonnés de notre société consommatrice ? Non je ne peux pas danser de joie, ni rire de mes fausses notes... Comment parler Dieu à tous ces gens qui je côtoie ???
Comment parler à celle qui est fin de vie dans un corps meurtri ?
Mais Dieu est déjà là, en elle, elle ne le sait pas... Elle est patiente, elle dit merci tout le temps, s'inquiète pour ceux qui la visitent disant "vous êtes gentille, ce n'est agréable de venir voir quelqu'un comme moi"... je peux dire à sa maman je prie pour vous, je fais prier pour vous, maison ne peut pas témoigner n'importe comment ...
Je peux briser F si je suis maladroite...
Quand je vais les voir, je vois Jésus en agonie et Marie au pied de la croix qui porte son enfant dans cet accouchement douloureux du mystère humain... de la mort à la vie... et je suis là sans grands moyens. L' Amour est là Vivant dans cette chambre entre passage de soignants si doux, respectueux, souriants, puis la maladresse de l'orthophoniste qui heureusement ne viendra plus... les visites qui aident moralement la maman à tenir le coup, cette maman qui passe 8h par jour près de sa fille et n'a pas pu/voulu" abandonner" sa fille depuis 1 mois... N'est-ce pas le visage de Marie ??? et cela, même si sa foi est très chancelante ?
Que ceux qui prient soient des porteurs : ces 4 porteurs qui ne pouvant entrer dans la maison, font un trou dans le toit et descendent le paralytique... Lui était paralysé, impuissant, incapable d'approcher de Jésus, et ceux là des gens ordinaires
font pour lui, ce qu'il ne pouvait pas faire...
Je ne comprends pas quand à l'église, en réunion, on nous dit : il faut témoigner... j'aimerai bien que quelqu'un m'explique.

Par jeanne 27 janvier 2017 à 7 h 49 Répondre à ce commentaire

Nous sommes nombreux, nombreuses à témoigner de notre Foi.Beaucoup d'hommes, de femmes témoignent aussi , sans savoir, de l'Amour de Dieu pour les hommes.
Ils, elles obéissent à un appel intérieur : Dieu envoie son Amour à tous et chacun y répond à sa convenance.
Pas besoin d'avoir fait des hautes études théologiques, mais seulement d'écouter son être intérieur.
Rassemblons nos prières avec tous les actes d'amour et remercions Dieu de la liberté qu'Il nous donne.

Par Micheline 27 janvier 2017 à 8 h 50

Merci Jeanne pour votre témoignage si émouvant. Chacun témoigne à sa façon et votre présence est un témoignage de foi et de charité. On ne s'improvise pas porte-parole de la Bonne Nouvelle mais on peut prendre la parole pour rétablir des faits discriminatoires ou malveillants sur l'Eglise, ses représentants ou simplement notre entourage. Ne pas oublier que nos frères et sœurs en Christ qui ont choisi de consacrer leurs vies à la prière ou au service de la religion sont aussi des êtres humains avec leurs caractéristiques propres ; les mots ou les actions employés pour nous inciter à partager cette foi peuvent nous paraître inadéquats ou nous choquer. A l'époque de Paul, cela a dû quand même être un grand étonnement d'entendre ses prédications ; il y avait déjà une religion d'Etat et d'autres façons d'honorer des dieux. "Il a la vie éternelle celui qui croit" ; d'autres religions promettent aussi une vie éternelle heureuse ou une réincarnation pour une vie meilleure. "Je ne fais pas baptiser les enfants ; ils choisiront plus tard". Le baptême est l'acte qui nous fait devenir enfants de Dieu. Cette eau qui nous lave du péché originel devrait être une source où puiser. La source peut se tarir si on n'y fait pas attention. Je ne crois pas à l'échec total d'une éducation ; nul ne sait l'évolution d'une personne et ne peut dire si des choses apprises ne serviront pas un jour. "Plus de honte,.... plus de peur d'être chrétien". St Jean Paul II et d'autres avant lui ont dit "N'ayez pas peur".

Par mahona 27 janvier 2017 à 11 h 23

Vintage encombrant ou bien source vivante, ma foi? Il me semble toujours qu’annoncer la Bonne Nouvelle commence par la vivre. Simplement, pleinement.
"Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur", "Le Puissant fit pour moi des merveilles". Dieu qui la sauve, les merveilles de Dieu dans sa vie, voilà ce que Marie proclame. La Vie de Dieu qui relève l'humilié, qui nourrit et libère, Marie la porte en sa chair. Ses mots ne sont pas discours bien-pensant, ils sont sa vie même. Ce "trésor" de Jésus dans notre vie, n'a-t-il pas pour nom "Incarnation"? Les Athéniens s'en approchent sans le savoir, je crois, eux qui pensent "Résurrection" être nom du dieu dont Paul est le messager, qui la personnifient. Elle est Jésus Vivant. Elle vit en tout homme.

Aventure unique, personnelle, et qui en même temps fait de tous des frères, liés par bien plus que le sang. Merveille que la vie de Dieu, la vie en Dieu, incarnée, charnelle.
"Ce que vous vénérez sans le connaître"... Dieu est à l'œuvre dans votre vie, dans toute vie, que vous en ayez conscience ou non. N'est-ce pas là ce que Paul leur dit? La merveille de votre chair, la merveille de cette Terre, qui réjouit vos cœurs et vos yeux, c'est Lui. La source qui coule en vous vous appelle à la connaître. Ouvrez-vous à sa Vie.

Si forts les mots de Paul pour dire Dieu dans sa vie. Il est tant de manières de témoigner. Tout le monde n'est pas appelé à se tenir debout au milieu de l'aréopage, mais à vivre Dieu qui vit en nous, oui ! Alors témoignons : vivons!

Par Audrey 27 janvier 2017 à 6 h 48 Répondre à ce commentaire

Amen

Par Baijot Louis-Marie 27 janvier 2017 à 6 h 45 Répondre à ce commentaire

J'avance, comme un âne
Auteur : Cardinal Etchegaray

J'avance, comme l'âne de Jérusalem dont le Messie,
un jour des Rameaux, fit une monture royale et pacifique.
Je ne sais pas grand'chose, mais je sais que je porte
le Christ sur mon dos
et j'en suis plus fier que d'être bourguignon ou basque.
Je le porte, mais c'est lui qui me mène : je sais
qu'il me conduit vers son Royaume et j'ai confiance en lui.
J'avance à mon rythme. Par des chemins escarpés,
loin de ces autoroutes où la vitesse vous empêche
de reconnaître monture et cavalier.
Quand je bute contre une pierre, mon Maître doit être
bien cahoté, mais il ne me reproche rien.
C'est merveilleux comme il est bon et patient avec moi :
il me laisse le temps de saluer la ravissante ânesse
de Balaam, de rêver devant un champ de lavande,
d'oublier même que je le porte.

J'avance, en silence. C'est fou comme on se comprend
sans parler ; d'ailleurs, je n'entends pas trop
quand il me souffle des mots à l'oreille.
La seule parole de lui que j'ai comprise semblait être pour
moi tout seul et je puis témoigner de sa vérité : '' Mon joug
est facile à porter et mon fardeau léger.'' (Mat. 11,30).
C'est comme, foi d'animal, quand je portais allègrement
sa mère vers Bethléem, un soir de Noël. Jules Supervielle,
le poète ami des ânes, l'a bien deviné : '' elle pesait peu,
n'étant occupée que de l'avenir en elle''.

J'avance, dans la joie.
Quand je veux chanter ses louanges,
je fais un boucan de tous les diables, je chante faux.
Lui, alors, il rit de bon coeur, d'un rire qui transforme
les ornières en piste de danse
et mes sabots en sandales de vent.
Ces jours-là, je vous jure, on en fait du chemin !
J'avance, j'avance comme un âne
qui porte le Christ sur son dos.

Par bâtir sa maison sur le roc . 27 janvier 2017 à 6 h 28 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce très joli texte, à la fois profond et humoristique. Je me rappellerai : "je porte mon Seigneur, mais c'est lui qui me mène".

Par Antoinette G 30 janvier 2017 à 7 h 38

N'oublions jamais la phrase de Bernadette: "Je suis chargée de vous le dire et pas de vous le faire croire".
Disons qui est Jésus Christ pour nous, sans jamais chercher à convaincre l'autre. Mais, que notre vie soit exemplaire pour lui donner envie de vivre autrement.

Par Dincher-Misons Michelle 27 janvier 2017 à 5 h 51 Répondre à ce commentaire

Merci de ces messages matinaux qui comme aujourd'hui font partir les angoisses de la nuit. Merci de votre vie de prière.

Par Pardo 27 janvier 2017 à 5 h 29 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires