Jonas

« Jonas se mit en route pour fuir à Tarsis. » Jonas 1,2

Ninive se convertit

Jonas 3, 5-10

[A la prédication de Jonas], les gens de Ninive crurent en Dieu; ils publièrent un jeûne et se revêtirent de sacs, depuis le plus grand jusqu'au plus petit. La nouvelle parvint au roi de Ninive; il se leva de son trône, quitta son manteau, se couvrit d'un sac et s'assit sur la cendre. Puis l'on cria dans Ninive, et l'on fit, par décret du roi et des grands, cette proclamation: "Hommes et bêtes, gros et petit bétail ne goûteront rien, ne mangeront pas et ne boiront pas d'eau.
On se couvrira de sacs, on criera vers Dieu avec force, et chacun se détournera de sa mauvaise conduite et de l'iniquité que commettent ses mains. Qui sait si Dieu ne se ravisera pas et ne se repentira pas, s'il ne reviendra pas de l'ardeur de sa colère, en sorte que nous ne périssions point?" Dieu vit ce qu'ils faisaient pour se détourner de leur conduite mauvaise. Aussi Dieu se repentit du mal dont il les avait menacés, il ne le réalisa pas.

Méditation

précédente suivante

Se convertir

Cette histoire de Ninive est d’une terrible actualité puisque la ville s’appelle aujourd’hui Mossoul, en Irak, et qu’elle est assiégée par les armées internationales. Les chrétiens l’ont évacuée quand l’EI l’a occupée et elle est maintenant menacée d’être réduite en cendres. Les convoitises sont exacerbées par le pétrole qui se trouve dans le sous-sol… Le livre de Jonas n’en parle pas, mais il vaut la peine de le lire. C’est le plus petit livre de la Bible (à peine trois pages) et il est l’un des plus denses aussi.
Il fourmille de paradoxes : les païens, ennemis d’Israël, sont sauvés par Dieu « qui se repent » parce qu’ils se convertissent. Ils écoutent la parole d’un prophète juif. Ce prophète ne veut pas aller chez eux, mais il y est contraint. Il est déçu qu’ils soient sauvés : il est prophète malgré lui.
Tout est possible donc, et c’est vrai non seulement pour Mossoul, pour Jonas, pour Ninive, mais surtout pour le monde entier, peuplé de non-juifs, de non-chrétiens, de non-croyants, capable, comme l’immense ville, de se convertir et d’éviter la destruction finale. Il ne faut pas désespérer : il est possible que les païens se convertissent.
Il est possible que le prophète aille là où il est envoyé. Il est possible que sa parole soit entendue. Il est possible que Dieu soit écouté : « Les gens de Ninive crurent en Dieu. »
Que font-ils ? Ils jeûnent, ils ne mangent, ni ne boivent plus. Aucun être vivant, pas même le petit bétail, ne consomme plus. L’économie n’est pas seulement ralentie, en pleine décroissance, elle est tout à fait arrêtée. Il ne se passe plus rien, symbole de la mort anticipée. Et Dieu est pris à témoin de ce changement complet.
Serons-nous capables d’une telle retenue, de tout stopper un jour, pour empêcher la violence, cesser de polluer, d’exploiter des pauvres et des enfants, pour conjurer la ruine, bloquer dans l’œuf tout mouvement de mort ? Nous pourrons ensuite repartir d’un autre pied, pour vivre sainement et ressusciter.

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Bruxelles.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

65 commentaires

Merci Soeur Marie Monnet, pour ce beau partage, belle méditation , rendre grâce à Dieu , être uni par la prière, à notre Dieu le Père , " Abba " , le fils Jésus-Christ, et l' Esprit Saint car dans notre monde actuel c'est le Combat de Dieu.. mettre sa confiance en Dieu .. Rita

Par Rita Giuliani 5 octobre 2016 à 19 h 44 Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour la lumière de votre méditation lue avec tant de douceur . Que ces mots éclairent nos coeurs afin de voir ce qui fait barrage à l'action du Seigneur pour nous ouvrir à notre conversion ... Merci beaucoup !

Par Dody 3 octobre 2016 à 10 h 04 Répondre à ce commentaire

Oui Dieu a sauvé Ninive de la destruction...
POURQUOI tarde t-il à sauver Mossoul ?
malgré toutes les souffrances des habitants
malgré toutes nos prières pour que cesse cette tuerie....
Alors continuons à prier sans nous lasser...
là-bas "ILS"ont besoin de nous tous !!!
Seigneur sauve les !!!
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 29 septembre 2016 à 22 h 30 Répondre à ce commentaire

A Mahona,
Merci, Mahona, pour votre réponse au sujet de la destruction de Ninive et pour l'adresse du site, lequel me permettra d'étoffer mes recherches.

A Fred,
Sublime, la prière de St Thomas d'Aquin.

Par Marie-Thérèse L. 28 septembre 2016 à 18 h 19 Répondre à ce commentaire

Faut-il obliger les gens à se convertir ?

Par PEINGNEZ 28 septembre 2016 à 10 h 57 Répondre à ce commentaire

A Fred ce matin : oui, nous sommes tous pécheurs,
"mais des pécheurs PARDONNéS"

me disait un confesseur récemment ... ne l'oublions pas !

Merci Seigneur, nous te rendons grâce pour tant de bienfaits.

Par Lyonyx 27 septembre 2016 à 22 h 21 Répondre à ce commentaire

Merci, Marjeanne.

" Il faut déjà, que de notre côté, nous nous convertissions, que nous nous débarrassions de tous nos préjugés, de nos jugements; qui est bon, qui est mauvais ? Qui sommes-nous pour juger ? Dieu veut sauver tous les hommes... ".

Ce que vous partagez est lumineux.

Bonne nuit à tous.

Par Paul (Belgique) 27 septembre 2016 à 21 h 59 Répondre à ce commentaire

Jonas, c'est bien notre jumeau, il traîne les pieds pour aller à la rencontre d'un peuple païen, l'ennemi héréditaire pour qu'il se convertisse; lui, c'est un bon croyant, il aime Dieu, le seul l'unique, alors que les ninivites sont les adorateurs de plusieurs dieux; ils font le mal, et bien tant pis, si l'Eternel les punit ! pourquoi aller leur demander de se convertir, ils n'auront que ce qu'ils méritent ! on le voit bien comment nous réagissons quand des innocents sont tués, victimes du terrosisme; par des meurtriers sanguinaires; on voudrait les voir périr à leur tour.Il nous faut faire appel à toute notre miséricorde dont nous sommes capables pour prier pour ces gens-là afin qu'ils se convertissent, et ce n'est pas facile; Il faut déjà, que de notre côté, nous nous convertissions, que nous nous débarrassions de tous nos préjugés, de nos jugements; qui est bon, qui est mauvais ? Qui sommes-nous pour juger ? Dieu veut sauver tous les hommes; il nous demande de changer nos comportements, vouloir sauver ceux qui sont en danger de mort par manque de soins, de nourriture, parce que dans nos pays riches nous gaspillons à tout va. Savoir respecter la création en "jeunant" peut-être de trop de bien-être; savoir économiser les énergies en ne laissant pas toutes les pièces éclairées, couler l'eau à flot, manger raisonnablement; il y a tant de jeunes qu'on peut faire pour sauver la planète.
Convertir nos comportements, nous laisser transformer par Dieu. Savoir écouter son message de paix; savoir être le prochain de tout homme quelqu'il soit.
Jonas, c'est l'éternel homme avec ses peurs, ses doutes, ses entêtements...Et il y aura toujours des "Ninive" à sauver. Et un Dieu éminemment bon, éminemment miséricordieux qui ne veut pas la mort du pécheur.
Merci mon Dieu de vouloir nous sauver.

Par Marjeanne 27 septembre 2016 à 21 h 49 Répondre à ce commentaire

O très clément , rappelez-moi quand je fuis ,
attirez-moi quand je résiste
relevez-moi quand je tombe
soutenez-moi quand je marche.
Ne m'oubliez pas quand je vous oublie ,
ne m'abandonnez pas quand je vous abandonne ,
ne me méprisez pas quand je pêche .
Auteur : Saint Thomas d'Aquin .

Par fred 27 septembre 2016 à 19 h 47 Répondre à ce commentaire

Au sujet du commentaire de Mahona : 26 sept. 14 hres 44.

Vous écrivez Mahona, que finalement Ninive a été rasée parce que les habitants ont repris leur vie de débauche. J'ai cherché en vain ce passage. Pourriez-vous me donner la référence ? Merci.

Par Marie-Thérèse L. 27 septembre 2016 à 17 h 39 Répondre à ce commentaire

Mes connaissances très fragmentaires m'ont fait rechercher de la documentation sur Ninive.
Dieu a suspendu son jugement après la repentance des habitants de Ninive et l'exhortation de Jonas.
C'est le prophète Nahum, sous le règne du roi Juda, qui prophétisa la destruction de Ninive. Selon ce que j'ai lu, elle eut lieu un siècle et demi après la prophétie de Nahum.
J'ai consulté plusieurs sites et notamment www.bible-notes.org/article -446-nahum-la-destruction-de-ninive-et-la-délivrance
J'ose espérer que les sites visités se référant à la bible ne contiennent pas trop d'erreurs.
Fraternellement
Alep vit des heures terribles. Union de prière pour ceux qui souffrent.

Par mahona 27 septembre 2016 à 19 h 11

CRIONS VERS DIEU AVEC FORCE & PROUVONS LUI NOTRE AMOUR EN VALIDANT NOS ACTES ….
Le jeun c’est que :
chacun se détourne de sa mauvaise conduite & de l’iniquité que commettent ses mains .
Le monde ne manque pas de nourriture autant qu’il en manque d’Amour ( D’ALTRUITISME ).
Le monde manque de JOIE … la vraie joie …..
Le globe terrestre se réchauffe , alors que nos cœurs se refroidissent …..
SE CONVERTIR
Faire pour autrui ce que le Seigneur fait pour nous . AIMER , DONNER & PARDONNER .
Aide –nous Seigneur à continuer la mission , le chemin nous paraît encore long , trop long & pas facile .
Aide –nous …. Notre espérance demeure en Ta miséricorde .
Belle journée à nous tous !!

Par Najoi 27 septembre 2016 à 13 h 59 Répondre à ce commentaire

Bravo, vous avez bien résumé
Ayons de l'affection entre nous ( voisins et autre ) , soyons compréhensibles et indulgents ( paille et poutre )déjà là il y a du travail à faire. pour moi c'est sur .
A bientôt

Par Micheline 27 septembre 2016 à 14 h 06

Nous rendons grâce à Dieu , le Père de notre Seigneur , Jésus Christ ,
en priant pour vous à tout instant .Nous avons entendu parler de votre
foi dans le Christ Jésus et de l'amour que vous avez pour tous les fidèles
dans l'espérance de ce qui vous attend au ciel ; vous avez déjà reçu
l'annonce par La Parole de vérité , la Bonne nouvelle qui est parvenue
jusqu'à vous , qui porte du fruit et progresse dans le monde entier .
C'est un langage ancien , mais aussi toujours d'actualité , la conversion
c'est un langage qui dit : vous êtes le temple de l'Esprit Saint .....Quel
que soit l'oeuf ,notre amour , lui permettra de sortir , de sa coquille ...
Il restera ce langage qu'est celui de la croix ..., qui peut sembler folie ,
Il restera le langage du monde , qui peut sembler cohérent , mais il
n'en reste pas moins celle de l' Esprit , qui affirme que nous sommes
enfants de Dieu , des petites églises , en route , tantôt doutant , tantôt
exaltant , animée par ce souffle , du mouvement de l' être qui se tourne
vers Dieu , chercher à mieux vivre , c'est de faire de notre nourriture , la
volonté du Père ....Sachant qu'un prophète , n'est jamais chez lui bien
accueillis , prions pour ces gens , ces artisans , visible et invisible , qui
dans le monde , donne leur vie , soit à côté de chez eux , soit au bout du
monde , laissant fleurir tous les possibles à vivre ...

Par T. 27 septembre 2016 à 7 h 48 Répondre à ce commentaire

Heureusement qu'avec DIEU................tout est possible !

PRIONS....!

Merci

Par mic 26 septembre 2016 à 23 h 41 Répondre à ce commentaire

Quelle belle explication d'un texte qui travers les siècles vient recouper notre actualité - quelle série de "quiproquos " décourageants , surprenants qui font leur chemin pour aboutir là où le Seigneur le voulait - Cette relecture redonne courage , espoir, joie - Je vais relire ce petit livre avant de m'endormir - Merci -

Par Jacqueline 26 septembre 2016 à 23 h 14 Répondre à ce commentaire

Texte biblique d'une vibrante actualité...Méditation qui nous invite à réagir et à nous convertir...Merci pour ce commentaire !
Marie-France

Par Marie-France 26 septembre 2016 à 22 h 11 Répondre à ce commentaire

Sur votre conseil, j'ai lu le Livre de Jonas merci.

Ce soir j'apprends que Ninive se trouvait là ou est maintenant Mossoul. Alors , me vient cette question :
Pourquoi ce pays où s'est déroulé toute notre histoire biblique, pourquoi aussi ce pays où a vécu Jésus,
pourquoi ce pays des premiers chrétiens, pourquoi ces pays sont-ils en guerre , guerre atroce qui n'en finit pas ?

Par Marie-Antoinette Caillebotte, 26 septembre 2016 à 21 h 49 Répondre à ce commentaire

tout cela est si bien dit qu'il n'y a rien a rajouter, merci pour ce moment de grâce, merci ma soeur

Par michel 26 septembre 2016 à 21 h 41 Répondre à ce commentaire

Votre méditation ma soeur me fait penser à ce chant : "la paix, la paix, donne-nous Seigneur la paix, pas la paix qui vient du monde, mais la paix qui vient de TOI".

J'ajoute aussi Ô Père Éternel, donne nous l'espérance et l'amour qui vient de Toi, par Jésus-Christ ton fils notre Seigneur.

Donne ta paix à tes enfants de Mossoul, à tous ces enfants innocents qui souffrent de peur, de faim, de froid. Garde le Gabon ce petit pays qui est en train de basculer dans l'horreur sous l'œil impavide des grandes puissances.

Ô Marie Immaculée conception, priez pour nous qui avons recours à vous. Priez pour nous Notre Dame de la délivrance, afin que nous soyons affranchis de toutes nos tribulations.

Priez pour ceux qui tuent, car ils ne savent pas ce qu'ils font.

Seigneur entend nos prières qui montent vers toi.

Par Marilou 26 septembre 2016 à 20 h 46 Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui je prie de cette façon, pour différentes personnes qui ne connaissent pas Dieu et cette façon de faire m'aide
à aller plus en profondeur, il n'y a pas de recette toute faite,mais en se laissant inspirer par le Saint Esprit nous pourrons
avoir des surprises. ...ma prière pour convertir les coeurs
petit serviteurs de la miséricorde

Par Brig 26 septembre 2016 à 20 h 44 Répondre à ce commentaire

Merci Paul de Belgique, c.est ma prière du soir, elle m'a redit que la vie est aimer l'autre, sans le juger, sans le dire de droite ou de gauche, de musulman ou de bouddhiste, de catholique ou de protestant.
Il n'y a qu'un Dieu , et son nom nul ne le connais, mais Il parle au coeur de tout homme, et l'homme lui répond avec sa culture, son pays de naissance.grace a tous ces personnes humbles et laborieuses le monde tourne et Dieu est toujours près de nous

Par Micheline 26 septembre 2016 à 20 h 15 Répondre à ce commentaire

Il est urgent aussi pour nous de donner à Dieu la première place dans nos vie, pour cela il faut des renonciations, que notre vie soit prière,et, de jeûner au moins une fois par semaine pour que le cœur de l'homme devienne miséricorde pour que la paix revienne...Tout est possible si nous restons dans l'obéissance à la parole de Dieu et que nous appliquons notre rôle de prophète Seigneur aide nous à vivre sainement notre vie de baptisé (d'enfant de Dieu) !!!Amen!!! merci sœur Marie Monet pour cette belle méditation !!!

Par Marie-Noëlle HONORE 26 septembre 2016 à 19 h 55 Répondre à ce commentaire

Mais c'est le pauvre peuple de Mossoul qui ne mange plus et ne consomme plus.... !

Par Gisèle 26 septembre 2016 à 18 h 35 Répondre à ce commentaire

Le jour va sur sa fin, d'habitude (et quand je suis chez moi, ce qui n'est pas toujours le cas) j'ouvre mon ordinateur plus tôt. J’écoute et je médite le texte proposé. Quand c'est sœur Marie qui s'exprime pour le commentaire, d'avance je me sens en confiance et je suis poussé à me convertir.
Cette fois-ci non plus, je ne suis pas déçu. Je lis aussi les 32 commentaires. Je vois bien que nous ne sommes pas tous pareils et que mon ressenti n'est pas celui de tout le monde. Récemment dans une situation délicate, pour me situer par rapport à un hospitalier psychiatre et à ce qui m'était dit de lui, je me présentais ainsi :"je suis chrétien, les juifs sont mes frères, les musulmans mes cousins, les bouddhistes sont ma façon de penser et les athées mon moi profond".
Je pense très sincèrement que je serai converti "pour de bon" le jour où je ne me contenterai pas de dire "je suis chrétien" mais quand Jésus lui-même m'appellera par mon nom en me disant "viens mon frère".

Par Michel (occitanie) 26 septembre 2016 à 18 h 24 Répondre à ce commentaire

Micheline, vous avez raison « il ne faut pas juger ». Oui, des païens il y en a encore de nos jours, mais ils n’adorent pas les mêmes dieux et de la même manière que ceux des habitants de Ninive. Sommes-nous entièrement détachés du « dieu argent », du « dieu puissance » du « dieu orgueil » du « dieu égoïsme, etc etc......... et tant d’autres dieux, les faux dieux de notre temps !!!!
Lorsque je regarde tout ce qui se passe actuellement sur notre planète, je me pose la question Pour nous n’est-il pas nécessaire de nous convertir ? Descendons en nous-mêmes voyons ce qui ne va pas en nous, ce que nous devons changer afin que nos actes soient en accord avec le désir de NOTRE DIEU d’AMOUR. Notre façon de vivre, seraient la preuve de notre conversion. Faisons cela, chacun en soi et tous ensemble pour tous, pour que

DIEU TROUVE ALORS 10 JUSTES PARMI NOUS, POUR SAUVER NOTRE MONDE

Par Marie-Madeleine 26 septembre 2016 à 18 h 07 Répondre à ce commentaire

« Serons-nous capables de bloquer dans l’œuf tout mouvement de mort ? »,
nous demandez-vous, Sœur Marie.
Vraiment, votre question… « me pose question ».
Est-ce vraiment cela, jeûner ?

Je crois que jeûner, c’est me débarrasser de l’encombrant,
pour pouvoir accueillir la Vie.
Et la Vie, c’est celle de la Vigne,
celle à laquelle nous sommes unis,
celle dont nous sommes les sarments.

On ne lutte pas contre la nuit.
On allume une lampe,
on accueille et on aménage la chaleur et la lumière.

Vous dites, plus loin : « Nous pourrons ensuite repartir d’un autre pied,
pour vivre sainement et ressusciter… »

Je crois plutôt que ma joie, dans ma vie quotidienne,
ne dépend pas de ma capacité à fournir des efforts.
Même s'il me faut en faire, des efforts, tous les jours.

Le Fils est venu me rejoindre dans ma pauvreté.
Ma joie vient de la Paix qu’Il nous donne
et nous laisse en héritage.
Une joie bien concrète, très quotidienne,
à partager entre nous.

Il ne s’agit pas, pour moi, de m’entraîner à « bloquer en moi la mort ».
Il s’agit d’accueillir aujourd’hui la vie.
La vraie Vie.
La Vie ne demande qu’à vivre.

Ma joie, Sa paix, je peux la vivre, en Sa Présence,
dans les gestes de tous les jours.

Avec mon plus proche prochain.
Et à ma porte.
Et jusqu’à Mossoul, si c’est par là que Dieu me conduit.
Oui, tout est possible.

Ma résurrection, notre résurrection
nous conduit vers un bonheur insoupçonné,
qui peut déjà commencer aujourd’hui,
comme une aurore, comme un germe entre nous.

Elle est dans la Présence miséricordieuse de Dieu parmi nous tous.

Je nous souhaite à tous une bonne soirée, vraiment.

Par Paul (Belgique) 26 septembre 2016 à 17 h 54 Répondre à ce commentaire

Merci Paul. Chacun de vos mots éclate de vérité.

Par Marie-Thérèse L. 27 septembre 2016 à 17 h 10

Merci, Soeur Marie d'être aujourd'hui à l'image de Jonas,prophète pour nous rappeler que nous aussi chrétiens nous avons à nous convertir; à réfléchir si notre comportement est toujours respectueux de la nature, de la création; si par notre façon de vivre, d'acheter des biens de consommation, de faire fructifier notre épargne nous ne cautionnons par l'exploitation économique des travailleurs, le travail des enfants et la mise au chômage des travailleurs pour plus de profit. Que cette conversion nous permette de renaître à une autre vie. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 26 septembre 2016 à 17 h 40 Répondre à ce commentaire

A Paul, 15h41 J'avais bien compris que Ninive était Mossoul. Ce que je vois moins bien c'est la comparaison entre Ninive, ville offensant le Seigneur, et Mossoul ville évacuée par les chrétiens et assiégée actuellement. La ville de Mossoul actuelle se trouverait dans la même situation que Ninive autrefois ? Le rapprochement "économie et religion" m'interpelle également. C'est sans doute le mérite de la méditation de sœur Monnet : faire réagir.

Par mahona 26 septembre 2016 à 16 h 48 Répondre à ce commentaire

Je ne comprends pas très bien la comparaison entre Ninive et Mossoul. Ninive a été finalement détruite car "pour Dieu le malheur est venu sur elle parce qu'elle était une ville de sang, pleine de fausseté, de violence et de rapine". "Les chrétiens ont évacué Mossoul quand l'EI l'a occupée et est maintenant menacée d'être réduite en cendres". "Les gens de Ninive crurent en Dieu" : une première fois ; selon les Ecritures, ils ont repris ensuite leur vie de débauche et la ville fut rasée. J'aimerais également comprendre le sens du mot "païen" utilisé dans la méditation. (que les païens se convertissent). A une période où l'on cherche l'oecunisme plutôt que le rejet de l'autre religion, seuls les chrétiens seraient dignes d'être sauvés de l'anéantissement ?

Par mahona 26 septembre 2016 à 14 h 44 Répondre à ce commentaire

Ninive, c'est aujourd'hui Mossoul. C'est la même ville qui a changé de nom.

Par Paul 26 septembre 2016 à 15 h 41

LEs chrétiens ne sont pas forcément dans les églises...beaucoup le sont dans leurs actes, leurs comportements Parce qu'ils sont vrais... Et ils ne seront pas les seuls à être sauvés. Des tas de gens sincères authentiques peuplent la planete et c'est sans doute pour cela que le monde est toujours debout.

Par Blandine 26 septembre 2016 à 16 h 03

Bonjour, merci pour ces bonnes méditations !
Une petite remarque pour celle qui concerne Ninive : Soeur Marie dit : "Tout est possible (...) pour le monde entier, peuplé de non-juifs, de non-chrétiens, de non-croyants, capables, (...), de se convertir et d’éviter la destruction finale. Il ne faut pas désespérer : il est possible que les païens se convertissent."
J'aimerais mieux dire : "Tout est possible (...) pour le monde entier, peuplé de chrétiens, de juifs, de non-juifs, de non-chrétiens, de non-croyants, capables, (...) de se convertir et d’éviter la destruction finale. Il ne faut pas désespérer : il est possible que chacun de nous se convertisse. " Je suis d'accord avec Gandhi qui dit que si les chrétiens vivaient réellement leur foi, il y aurait beaucoup de conversions !

Par Hélène COYDON 26 septembre 2016 à 14 h 00 Répondre à ce commentaire

"que les païens se convertissent" que les païens ? il y a des "païens " qui répondent au désir de Dieu avec sincérité et sans se regarder le nombril . Il y a des croyants, qui forts de leurs connaissances, se permettent de juger et de se placer plus haut. Que veut dire - se convertir - ????????????

Par Micheline 26 septembre 2016 à 13 h 53 Répondre à ce commentaire

Conversion = retournement, volte-face. Il y a la façon de vivre "selon la chair" et "selon l'esprit". Je crois que c'est valable pour toutes les religions. Par exemple, moi, si je savais n'avoir plus que 40 jours à vivre, est ce que je vivrais de la même façon qu'actuellement ? Je ne pense pas. Cela ne veut pas dire vivre dans la mortification, mais plutôt vivre en accord avec moi, avec le monde...Etre un témoin et un serviteur, connaître la paix et la joie . Si ma façon de vivre ne correspond pas à ça, j'ai besoin de me convertir, de me demander : "quel est le véritable but de ma vie ?"
Maintenant, pour nous chrétiens de souche, le chemin peut être plus long que pour quelqu'un sans culture religieuse, parce que nous sommes trop habitués. Le Christ l'a dit "Nul n'est prophète en son pays". C'est peut-être justement parce qu'ils sont sans idées préconçues que ces païens de Ninivites se convertissent si facilement (à comparer avec toutes les difficultés rencontrées par les autres prophètes pour amener le peuple juif à se repentir).

Par Antoinette G 26 septembre 2016 à 14 h 50

Encore un mot : les Ninivites ne sont pas de mauvais bougres, puisqu'ils se convertissent illico presto. Par contre, Jonas, lui, est beaucoup plus coriace ! Les Hébreux auraient -ils la tête plus dure que les païens ? D'où l'on voit que ceux qui sont censés croire ont souvent plus de difficultés à se convertir vraiment que les non-croyants. Constatation reprise par le Christ : les certitudes sont plus un obstacle qu'un avantage.

Par Antoinette G 26 septembre 2016 à 13 h 09 Répondre à ce commentaire

"Peuple à la nuque raide" disait le christ... Nous les chrétiens sommes parfois bien semblables, avec nos certitudes, nos pensées bienséantes quand, je persiste et je signe, il faudrait s'affirmer, dire et redire ce que signifie le mot chrétien avec les fondamentaux que sont les textes du nouveau testament. Je pense en vrac comme ca, au discours du pape à la curie romaine, courageux et percutant. Nous manquons parfois, de cet esprit déterminé, celui qui ferait changer petit à petit ce monde malade de démesure... Alors s'arrêter, pour réfléchir, forcer la décision, faire pression sur les "grands" de ce monde, transander la pensée, se faire entendre, mieux que nous le faisons... Oser quoi ! Mais nous sommes si souvent raillés ! Jonas a fini par y aller, nous y allons aussi, par de petites sentes caillouteuses mais nous ne savons pas nous désencombrer et peut être nous satisfaisons nous un peu vite... Qui sait ?, peut être que Dieu attend que nous soyons plus déterminés ?
"Si tous les gars du monde partageaient un beau matin leur bonheur et leur chagrin", idéalisme mais apres tout pourquoi pas ?

Par Blandine 26 septembre 2016 à 13 h 52

C'est très juste, Antoinette G, souvent nous sommes "installés" dans notre pratique, alors que nous devrions nous convertir chaque jour, "nous laisser renouvele par le Christ" comme l'écrit St Paul. La remise en question est un exercice profitable qu'un regard neuf peut permettre!!! UDP

Par MARIE 26 septembre 2016 à 13 h 56

Suite de mon partage : mon but de vie était bien de me tenir égoïstement et peureusement dans un cocon de confort : comme Jonas, je n'étais pas encore "née d'en haut". Ce prophète malgré lui fait sourire, car il réagit comme un enfant. Je crois même que cette mission dont Dieu le charge était avant tout pour lui, pour le faire grandir, lui apprendre en effet à agir et penser avec Dieu. Il n'y a pas que les Ninivites qui doivent se transformer ! Humour de Dieu...
"Tu dois être le changement que tu veux voir dans le monde" (Ghandi, je crois). Pour le drame de l'Irak, ça doit être la même chose ? Tout arrêter, et voir ce qui se passe ? Après tout, c'est vrai, quand on est égaré ou dans une impasse, la chose à faire est de commencer par s'arrêter pour observer et réfléchir, et de là, une issue favorable peut apparaître...

Par Antoinette G 26 septembre 2016 à 12 h 00 Répondre à ce commentaire

Le message de Dieu , reste celui
d'écouter ce que l'Esprit dit aux églises , à commencer
par celles de notre foi , croire , être , exister , agir . Oui mais
le tumulte , les diverses situations , nous montrent bien que
partout , il y a "famine " , , je retiens Nicole , surface
consacrées à cultiver ! , et là je pense à nous tous si impuissant devant toutes
les réalités de ce monde , où la souffrance même et parfois , instrumentalisée.
Prophète malgré lui , pour comprendre que ; les premiers incrédules : c'est
nous-mêmes en train de douter , de tout ce qui est écrit , qui Est de rester fidèle .
Surtout face à un bouquet , offert par des faux prophètes . La souffrance est un
partage , celle de Dieu , sous toutes ces formes ,mais aussi une manière de nous parler
coeur à coeur , dans ce que vraiment nous sommes appelés à êtres apostoliquement ,
dans la vie de chaque jour , être cette prière dans le silence , être en cherchant ce qu'Il
y a de plus beau , c'est l'amour , écouter , prendre le temps de recevoir la paix du Christ ,
être nu , pauvre , en apparence , aller 2 par 2 , c'est savoir que l'Esprit Saint est en nous ,
éviter la destruction finale , reste celle de prendre soin de nos églises , en vivant en plein accord,
dans un même amour et dans une Même coeur , celui de Dieu . L'amour , afin de ne pas se laisser décourager ,
mais bien de servir cette espérance , de l'appel à l'unité, un appel à une vie nouvelle , à un monde meilleur ...
La bible , La Parole sacrée est là , pour dire ce qui est , non pas pour nous décourager , mais pour rester
fidèle , de l'époux et de l'épouse ....voir Jean 15 ; 16 (ce n'est pas vous qui m'avez choisis , c'est moi ......)
C'est cela la bonne nouvelle .

Par T. 26 septembre 2016 à 11 h 39 Répondre à ce commentaire

A quoi sommes-nous appelés à être, vous demandez-vous, T.? à prendre soin de nos églises? à répondre à l'appel à une vie nouvelle? à réaliser un monde meilleur?
Soyons concrets. Pour moi, modestement, prosaïquement, cela passe par la façon de me nourrir. Si nous renonçons à la nourriture carnée, notre "empreinte écologique" se réduit sérieusement. notre Planète ne pourra pas nourrir 9 milliards d'omnivores, par contre elle pourra accueillir un grand nombre de végétariens. je ne voudrais pas être intégriste. Changer de mode de vie et de façon de me nourrir ne me rend pas automatiquement une sainte et je ne voudrais pas à mon tour me barder de certitudes. Mais il me semble que c'est une voie qui passe par le partage, par l'Amour.

Par Nicole Durup 26 septembre 2016 à 13 h 58

Bravo, Nicole, ça au moins, c'est du concret.
Je recommande à tou(te)s les internautes belges la lecture du numéro de septembre de Bio info ("magazine belge du mieux-vivre"), pour y découvrir notamment l'article "Tous végétariens en 2050", remarquablement documenté.
Notre bonne vieille Terre n'a que cette solution pour nous garder vivants, l'alimentation carnée constituant un gouffre de gaspillage et de souffrance animale – n'en déplaise au mythe d'Abel, qui put soi-disant se gagner les faveurs divines par ses sacrifices de viandes, tandis que le malheureux Caïn, offrant ses fruits et ses cultures, était rejeté comme un malpropre !
Tiens, la Bible a pourtant aussi le culot de nous présenter un Dieu qui se repent de ses erreurs de jugement (cf. la lecture du jour), tout n'est donc pas perdu !

Par Bernard (Bruxelles) 26 septembre 2016 à 22 h 18

Dans l'Ancien Testament, il y a effectivement quelques histoires de personnes , qui sont les plus courtes et les plus denses, je veux dire les plus instructives pour nous (par exemple le livre de Noémi et celui de Jonas).
Je me reconnais en Jonas, et la réaction des Ninivites m'impressionne. Je sais bien que je suis depuis longtemps une mauvaise voie,, pourtant j'ai encore tendance à tergiverser, tant que je crois avoir du temps devant moi. Alors que sans doute, seule une volte-face radicale me permettrait d'éviter de mal finir, et que j'ai déjà perdu beaucoup de temps de vie. Suis-je obligée d'attendre la catastrophe pour , acculée, trouver le courage de me convertir ? Et même sans catastrophe, "Après moi le déluge" n'est pas une attitude bien responsable.Je repense à l'Evangile de ce dimanche, le riche et le pauvre Lazarre. Mon but de vie était bien de me tenir dje crois

Par Antoinette G 26 septembre 2016 à 11 h 36 Répondre à ce commentaire

Merci, sœur Marie, "bloquer tout mouvement de mort, ressusciter avec le Christ. Nous pouvons mettre ce passage en parallèle avec celui du Deuteronome:
Moïse disait au peuple d'Israël : " Je te propose, aujourd'hui, de choisir ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Écoute les commandements que je te donne, aujourd'hui : aimer le Seigneur ton Dieu, marcher dans ses chemins, garder ses ordres, ses commandements et ses décrets. Alors, tu vivras et te multiplieras ; le Seigneur ton Dieu te bénira dans le pays dont tu vas prendre possession. Mais si tu détournes ton cœur, si tu n'obéis pas, si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d'autres dieux et à les servir, je te le déclare, aujourd'hui : certainement vous périrez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez traversé le Jourdain.
Je prends, aujourd'hui, à témoin contre toi le ciel et la terre : je te propose de choisir entre la vie et la mort, entre la bénédiction et la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c'est là que se trouve la vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob". Deuteronome 30 19

Dieu nous met face à des choix, puissions-nous avoir la grâce de choisir la vie, même dans les épreuves les plus lourdes. UDP

Par MARIE 26 septembre 2016 à 10 h 59 Répondre à ce commentaire

Il existe un moyen, pour nous autres nantis qui mangeons à notre faim ou même parfois davantage, de remédier dans une modeste mesure à la famine et à la pollution. Jeûner, on ne peut pas pendant très longtemps. mais on peut s'abstenir de manger de la viande. Il ne faut pas le faire n'importe comment, se renseigner pour faire des repas tout de même équilibrés. Toutes ces surfaces consacrées à cultiver industriellement du soja, rendues aux petits paysans pour leurs légumes ! Toute cette énergie gaspillée à conserver la viande! (je ne parle même pas de la souffrance animale évitée) C'est une manière d'honorer Dieu et de prier, que de réfléchir à un nouvel équilibre du monde, plus sain, plus pacifique, et moins violent!

Par Nicole Durup 26 septembre 2016 à 10 h 37 Répondre à ce commentaire

A nicole, vous voulez reduire la polution et pouvoir nourrir toute la planete. Etant moi meme agricutrice, je pense que nous ne pouvons pas refaire le monde, Dieu a creer tout ce qui existe sur la terre et chaque etre chaque chose a son utilite. Aujourd'hui je pense que certain animaux sont mieux traites que les humains. Vous suggerez de ne plus manger de viande carne, alors que notre corps a besoin de proteines. Revenons aux bateaux a voiles, aux caleches et aux chevaux , la couche d'ozone et l' air que l' on respire seront moins pollues
bonne soiree

Par emj lorraine 27 septembre 2016 à 20 h 48

J'ai dis le chapelet pour Mossoul pour l'Irak pour Alep je crois qu' à Dieu rien n'est impossible. Malgré les drames quotidiens. Je demande pardon au Seigneur pour mes péchés à cause de mes péchés je suis solidaire avec tous les hommes c'est à cause de ça que tant de drames existent dans le monde comme les maladies et tous les maux que nous connaissons. Je crie vers toi Seigneur en te suppliant d'avoir pitié de nous. Par ta passion ta mort et ta Résurrection tu ais vainqueur de la mort et de Tout MAl. Loué sois tu Seigneur de Gloire.

Par Fred 26 septembre 2016 à 10 h 28 Répondre à ce commentaire

Donne nous seigneur de nous plier a tes volontes

Par DANIELLE 26 septembre 2016 à 10 h 13 Répondre à ce commentaire

Ninive... Mossoul ! Tout est possible mais en attendant que de monstruosités !
Mossoul attend d'être délivrée de daech par les forces alliées ! C'est prévu pour début octobre. Des annees de calvaire !
Combien de morts, d'enfants enlevés, de petits garçons et de petites filles arrachés à leurs parents... Transformées en esclaves de combat ou en esclaves sexuelles !
Combien de réfugiés chrétiens, non chrétiens vivant un quotidien accablant ?
Mais où es tu Seigneur ? Comment peux tu supporter cela ?
Et nous, que sommes nous et que pouvons nous faire devant ce scandale...
Crier vers toi, tu connais notre révolte... Mais sommes nous assez de révoltés ? Et surtout sommes nous assez révoltés ? Pris dans l'engrenage de notre propre vie, nous ne savons plus, nous ne pouvons plus... Tant d'horreur !
Je suis en colère et le désespoir est là, face cette démesure et cette incompréhension d'un Bon Dieu qui me parait tellement absent...
Ninive la convertie est devenue Mossoul, riche en pétrole, convoitée, mais pleine de ses sacrifiés, de ces innocents qui paient pour ceux qui massacrent...
Mais que fais tu donc Seigneur ?

Par Blandine 26 septembre 2016 à 10 h 05 Répondre à ce commentaire

Ce commentaire est d'autant plus d'actualite que la ville d'ALEP meurt sous les bombes ..ALEp,la premiere lettre de l'alphabet hebraique- ALPHA grec , le nom du UN ,symbole divin . N'estce pas premonitoire , à l'image de nos folies,de l'idolatrie pour le pouvoir, l'argent ..le petrole??Il est encore temps de se convertir et d'esperer AMEN

Par buchin domi 26 septembre 2016 à 9 h 42 Répondre à ce commentaire

Je retiens"pour bloquer dans l'oeuf tout mouvement de mort"....
Mon Dieu donne moi ta lumière.
Et de repartir d'un autre pied.

Par marie 26 septembre 2016 à 9 h 39 Répondre à ce commentaire

Je suis tout à fait d'accord, la pénitence a pour but de bloquer dans l'oeuf tout mouvement de mort. C'est bien la demande qui crée l'offre. Donc ma responsabilité est de savoir vers quoi prioritairement tend ma vie : vers les réalités d'en haut ou celles d'en bas ? Je pense que c'est cela la conversion.

Par Antoinette G 27 septembre 2016 à 9 h 40

Intéressant ce livre de Jonas qui est d'une terrible actualité ! "Serons-nous capables ....de bloquer dans l'œuf tout mouvement de mort ? c'est la question que doivent se poser les Irakiens confrontés aux désastres de leur pays... Pourtant Dieu voit leur misère et selon le livre de Jonas, "Dieu se r epentit du mal dont il les avait menacés, il ne le réalisa pas" alors, gardons confiance en l'avenir."

Par élisabeth 26 septembre 2016 à 9 h 29 Répondre à ce commentaire

merci ma Sœur

votre message nous invite a beaucoup de sagesse

seigneur donne nous la Foi nécessaire , la confiance

L’espérance qui manque aujourd’hui a notre Monde

Par albatre 26 septembre 2016 à 9 h 22 Répondre à ce commentaire

Saurons nous faire preuve d'une telle sagesse pour mériter la résurrection ?

Par SYLVESTRE14 26 septembre 2016 à 9 h 09 Répondre à ce commentaire

Bien parlé, ma soeur! ...Alors, commencez par donner l'exemple, si ce n'est déjà fait, en jeûnant "avec le coeur"(au pain et à l'eau), le mercredi et le vendredi, selon le conseil de la Vierge Marie apparue à Médjugorje le 14 août 1984(notamment).(lire: "jeûner avec le coeur")
"Que les gens je?nent sévèrement mercredi et vendredi."(Marie-14 août 1984-Medjugorje)

Par Michel Adam de Villiers 26 septembre 2016 à 9 h 06 Répondre à ce commentaire

Tout est possible , il ne faut pas désespérer ...... Que le Seigneur nous aide à y croire !!!!! AMEN

Par Ninine 26 septembre 2016 à 8 h 42 Répondre à ce commentaire

Merci pour l'actualisation du Livre de Jonas. Veuve depuis trois ans, j'ai consacré ma vie à Dieu pour l'évangélisation et la paix dans le monde. Je prie, eucharistie, office divin et 1 h d'oraison quotidiens pour que ma vie devienne transparence de Dieu, j'offre tout et je prie. Je m'unis à vous tous et vous toutes qui, dans le silence du quotidien, donnez votre vie pour que le monde rencontre ce Dieu extraordinaire d'amour et de miséricorde. Très fraternellement. Michèle

Par MONCHALIN 26 septembre 2016 à 7 h 45 Répondre à ce commentaire

Trés beau . Bravo de mettre Dieu en premier.
Bonne continuation Michéle

Par sabrina 26 septembre 2016 à 8 h 22

peux t' on dire que ce texte est une invitation à la prière qui nous coute (jeune complet) puisque on se sent désarmé devant de telles situations ? Pourrait t-on multiplier les lieux de silence pour tous pour demander de changer nos cœurs de pierre? Et si cela pouvait marcher ?

Par piketty marc 26 septembre 2016 à 7 h 41 Répondre à ce commentaire

Puissions nous Seigneur à l'exemple des habitants de
Ninive nous convertir et revenir à toi.

Par andre 26 septembre 2016 à 7 h 03 Répondre à ce commentaire

Efficace, Jonas. Très. Prophète malgré lui? Peut-être. Pourtant toute son ardeur à la tâche se voit à son pas qui lui permet de faire en un jour ce qui en demanderait trois. On peut y voir, certes, la marque de sa réprobation de sa mission : il bâclerait. Mais une autre lecture n’est-elle pas possible ? Jonas, fort de ce qu'il a appris de Dieu, lui obéit sans protester et, s'il traverse cette ville "divinement grande" - à la mesure de Dieu - en un jour, c'est peut-être bien parce que c'est à un pas divin lui aussi, au pas de Dieu, qu'il marche à présent. Mais obéir ne fait pas de lui un pantin. Il reste Jonas, avec toute sa personnalité, aussi prompt à juger Ninive qu’il se jugeait lui-même. Se convertir ne veut pas dire qu'il ne reste aucun chemin à parcourir, et c'est ce chemin avec Dieu qui nous est montré là.

Jonas désapprouve mais il se laisse mener là où il lui faut, non là où il souhaiterait, aller et, ce faisant, laisse Dieu agir à travers lui. Et peut-être est-ce bien là l'essentiel: s'ouvrir à Dieu pour le laisser agir à travers soi. "Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes voies ne sont pas vos voies" (Is 55, 8). Impossible pour l'homme d'appréhender les desseins de Dieu mais marcher avec lui, le laisser agir à travers soi, c'est, comme Jonas, apprendre qui est Dieu pas à pas.

Conversion signifie retournement et ce changement radical quand Dieu fait irruption dans une vie, les ninivites en témoignent. Du plus grand au plus petit, c'est là un renversement total. L'apparence de la mort - le jeûne, la cendre - traduit le choix qu'ils ont fait. Ils ont choisi la vie. Et choisir la vie avec Dieu c'est bien, oui, traverser la mort, avec lui.

Par Audrey 26 septembre 2016 à 6 h 41 Répondre à ce commentaire

Chère Audrey,

Merci pour ce commentaire qui complète celui de soeur Marie.
" Se convertir, ne veut pas dire qu'il ne reste plus de chemin à parcourir "
Toute notre vie est chemin vers le Seigneur, toute notre vie est découverte de ses grâces et de la profondeur de sa miséricorde.

Par Lise 26 septembre 2016 à 9 h 41

Oui, même dans les plus grandes épreuves nous pouvons choisir la vie avec le Christ!!!! Merci, Audrey U DP

Par MARIE 26 septembre 2016 à 10 h 37
voir tous les commentaires