Noé

« Noé marchait avec Dieu. » Genèse 6,9

Les préparatifs du déluge

Genèse 7, 6-10

Noé avait six cents ans quand eut lieu le déluge, c’est-à-dire les eaux sur la terre.
Noé entra dans l’arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, à cause des eaux du déluge.
Des animaux purs et des animaux impurs, des oiseaux et de tout ce qui va et vient sur le sol, un couple – un mâle et une femelle – entra dans l’arche avec Noé,
comme Dieu l’avait ordonné à Noé.
Sept jours plus tard, les eaux du déluge étaient sur la terre.

Méditation

précédente suivante

Entre ici, Noé !

Qu’est-ce qui te retient encore quand le déluge menace ? Regarde une dernière fois ces champs, ces forêts, ces villages et ces villes. Regarde ce monde qui passe : il est magnifique. Combien plus grand et plus magnifique sera le monde qui t’attend après le déluge !
Entre maintenant dans l’arche sombre et vaste comme un tombeau. Entre ici, Noé, avec ce que tu as de plus cher, ce que tu chéris. Entre pour confier ton trésor. Tu as peur de la mort ? Tu as peur de t’enterrer en quittant le monde ? Ne comprends-tu pas qu’il te faut te cacher pour être ensuite exposé ? Tu n’es qu’une poignée pour qu’il soit manifeste que de toi, donc de moi le Seigneur de la vie, va naître un peuple immense. Plus nombreux que les étoiles du ciel, plus nombreux que le sable de la mer. Entre dans ce tombeau pendant les cent cinquante jours durant lesquels les eaux monteront. Puis la pluie cessera. Alors, au bout de quarante jours, tu ouvriras l’arche pour laisser à nouveau voler la colombe sur les eaux, comme en cette veille du premier jour où mon « souffle planait au-dessus des eaux ».
Et sept jours plus tard, dans son bec, je te rapporterai, dans ton tombeau, un rameau de paix et de vie.
« Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai remonter, ô mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre. Vous saurez que je suis le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai remonter, ô mon peuple ! Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai ! »

*Gn 1,2
**Ez 37,12-14
Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours S. Martin


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

130 commentaires

Prière du Pape Clément 6
merci a chacun de vous ,pour tout votre soutien est votre petit mots de gentillesse, dans la méditation précédente, prier bien pour moi,est pour nous touse,mon combat malheureusement continue, une nouvelle tumeur, je serai hospitalisée a nouveau dans quelques semaines pour quelques jours, mais le morale est le sourire sont toujours o rendez vous,votre petite serviteurs de la miséricorde

Par brig 7 juin 2017 à 15 h 47 Répondre à ce commentaire

Dieu est Dieu. Il a son plan sur chacun. Alors que Noé est extrêmement agé il le choisit pour conduire l'arche. Il prend soin de la sauver avec sa famille. Et dans son amour infini et sa sagesse, il réunit non seulement sa famille, mais les animaux par couple. Ne pourrait on pas comparer l'eau du déluge comme un purificateur. Comme l'eau qui sort du temple dans ézéchiel. Nettoyer purifier. Pour faire place à la sainteté.
Ouvre nos tombeaux et fais sauter les verrous, qui empêche de reconnaitre tes enfants, je veux te connaitre toi le seigneur des seigneurs, le bon berger. Sur tes prés d'herbes fraiches tu me fais reposer, vers les eaux du repos tu y conduis mon ame. Met en moi ton esprit. Ton esprit qui me permet de retrouver mes facultés et je vivrai, j'annoncerai ton nom au peuple. Donne du repos à mon corps, mon esprit mon ame. Au commencement était le verbe et le verbe était la parole "j'ai parlé et je le ferai". Je compte sur toi, je n'ai trouvé personne sur qui compter si ce n'est toi. Peut être que j'attends trop la perfection pardonne moi. JE COMPTE SUR TOI

Par LONGCHAMPS 6 juin 2017 à 21 h 26 Répondre à ce commentaire

ps:Marie est l'Arche de la nouvelle alliance , on passe d' Eve à Ave , c'est donc le : salut .
Ainsi quand nous prions Notre Dame , son pouvoir d'intercession demeure ce qui est
l'intercession par excellence , car pure et sans péchés , Elle est le Tabernacle qui porte
Jésus ...Donc par le baptême ...si je prend de l'ancien testament ceci , ne tremblez pas
devant eux , car au milieu de toi est le Seigneur ton Dieu , et si je pense à l'annonciation
faut juste comprendre ce que la foi , produit ...c'est dire que l'un ne va pas sans l'autre !
Jésus est Marie ; ainsi le rosaire nous donne de prier pour le salut du monde .Fameux
coup de main pour apprendre à déployer ces ailes .

Par fred 6 juin 2017 à 18 h 40 Répondre à ce commentaire

Le déluge par les eaux !
Celui que nous connaissons actuellement , au milieu de la création qui comme le dit le pape François :Laudate Si
(Loué Sois-Tu )sur le soin de la maison commune ...
Nous portons ce que nous aimons en nous et tout autour de nous , nous portons Jésus en nous , et nous devrions
tous dans cette maison commune avoir le respect qui est le partage quel que soient la religion , la culture , partout
dans le monde , l'eau , l'air que nous respirons reste un patrimoine essentiel , qui abreuve et donne à toute la nature
une place , une fleur , un fleuve , une forêt , et toutes les merveilles qui respirent . Je pense à cette réconciliation en
ouvrant l'Arche , l'équilibre , c'est vivre que tout ce qui respire loue Le Seigneur . Tobie ne l'oubliez pas devient aveugle
pourtant plus loin , il retrouve tout , mieux encore . Vous êtes La Providence Divine , sachant ce qui est a César et ce qui est a Dieu , nous avons reçu pour transmettre , transformer les coeurs de pierre en coeurs de chair ...des colombes , dans un
rameau qui donne l'espérance d'une Vie éternelle .
Au temps de la faveur je t'ai exaucé , au jour du salut je t'ai secouru .Je t'ai façonné et j'ai fait de toi l'alliance d'un peuple .
(Is 49; 8) .C'est dire que vous êtes des colombes portant Un Rameau...Bonne route .

Par fred 6 juin 2017 à 8 h 28 Répondre à ce commentaire

"En l'an six cent de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois, ce jour-là jaillirent toutes les sources du grand abîme et les écluses du ciel s'ouvrirent." (v.11).
Il est des déluges dans nos vies dont on peut dire le jour et l'heure, des déluges qui font date. Des dates inscrites au plus profond de notre chair. Ils sont notre genèse, notre génération. Naissances à nous-mêmes au rythme de nos âges. Le temps se mesure en vies d'hommes, en celui de Noé. Vies d'hommes inscrites dans le temps de Dieu, indissociables. Des vies d'hommes pour la vie d'autres hommes, pour la vie de la Création même, pour la vie de Dieu qui se donne.
Les eaux jaillissent de la terre, se déversent du ciel, comme si les eaux séparées au deuxième jour semblaient de nouveau ne plus vouloir faire qu'un, semblaient vouloir se rejoindre, non pour la mort, qui semble partout présente, qui paraît tout emporter, mais pour la vie.
"Amour et Vérité se rencontrent,
Justice et Paix s'embrassent;
Vérité germera de la terre,
et des cieux se penchera la Justice" (Ps 84).
"Ayant été baptisé, Jésus aussitôt remonta de l'eau; et voici que les cieux s'ouvrirent : il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui." (Mt 3, 16).
Un même mouvement, qui semble joindre ciel et terre.
Il est des déluges dans nos vies qui sont des rendez-vous. Des rendez-vous avec Dieu, à traverser avec Lui, où contre toute apparence sa vie se donne à nous, et nous, à Lui.

Par Audrey 6 juin 2017 à 6 h 58 Répondre à ce commentaire

Audrey, merci pour ce commentaire très éclairant. C'est vrai , les moments de chaos apparents nous chassent de nos certitudes confortables. Ce sont des moments en réalité de re-création, lorsque "amour et vérité se rencontrent, justice et paix s'embrassent". Destruction de l'ordre ancien, longue gestation en repli pour atteindre une terre nouvelle... Pendant tout ce temps, l'essentiel étant de préserver le germe de vie, dans l'abri d'une paix intérieure appuyée sur la confiance et la patience. Dans mon cas, le déluge est imminent, puissé-je m'y préparer aussi bien que Noë inspiré par le Seigneur.

Par Antoinette G 6 juin 2017 à 9 h 31

Avec notre prière, chère Antoinette. Elle est vie qui circule, toujours. Puisse-t-elle vous soutenir en ces jours.

Par Audrey 6 juin 2017 à 20 h 14

Los textos no hablan de muerte sino de vida de esperanza. Dios hará florecer de nuevo la vida, pero no se puede revivir para seguir siendo igual. Esto es muy consolador en un mundo de tanta tragedia y muerte. GRACIAS!

Par Amparo Angel Bernal 6 septembre 2016 à 22 h 13 Répondre à ce commentaire

Merci pour cet excellent commentaire!

Par DAVID 30 mai 2016 à 22 h 58 Répondre à ce commentaire

L'arche : un immense tombeau noir.
Le vol de la colombe : le souffle de Dieu qui planait au-dessus des eaux lors de la création du monde.
Le rameau rapporté par la colombe : la paix et la vie.

Ces analogies sont belles J'ai toujours vu les images de l'Ancien Testament (la création du monde en 7 jours) comme de belles légendes que j'admirais, pensant que les anciens cherchaient déjà Dieu. Mais ce ne sont pas des légendes : Dieu leur parlait.

. N'ayons pas peur de la mort. Dieu nous a promis la vie éternelle avec Lui.

Par Marie Delorme 24 mai 2016 à 20 h 11 Répondre à ce commentaire

avant le déluge, l'arc en ciel n'existait pas
la mer et le ciel n'étaient donc pas séparés comme aujourd'hui
la lumière du soleil ne pénétrait pas le ciel
car le ciel était couvert constamment, envahit d'eau en suspension
il fallait faire rentrer plus de lumière dans ce monde
faire apparaitre un champ de conscience
pour que l'homme puisse voir ses actes
la méchanceté sans conscience ne se voit pas

Par sylvie 6 juin 2017 à 9 h 30

Salut Frère Nicolas !
De l'Ancien Testament vous nous dévoilez déjà le Nouveau. Le Visage du Christ, le Saint Esprit, du coup le Mystère da la
Sainte Trinité.
Merci pour cet approfondissement biblique.

Par Colette 20 mai 2016 à 22 h 16 Répondre à ce commentaire

« Noé entra dans l’arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, à cause des eaux du déluge.» (Gn 7, 7). La description de l’arche comme un tombeau me parle beaucoup. Cela me rappelle la mort de Jésus et son tombeau vide… je vois l’importance de profiter de toutes les occasions que le quotidien me présente pour communier à cette Passion du Christ qu’apporte la Salut au monde… La lecture d’Ézéquiel 37, 12-14 vient éclairer plus encore mon esprit… et j’entends : De la mort jaillit la vie. Et mon cœur se remplit d’espérance… Merci mon Dieu! Merci frère Nicolas!

Par Sara 20 mai 2016 à 17 h 31 Répondre à ce commentaire

merci de nous rappeler que la vie n'est pas prédéterminée, pré- établie- formatée, une fois pour toute comme nous sommes tentés de le penser dans notre monde si totalisant.

bonne journée, avec Noé, sortant ....
MF

Par MFlore Ernoux 20 mai 2016 à 12 h 59 Répondre à ce commentaire

merci , très belle méditation , à vous J.B. , belle journée

Par Rita Giuliani 20 mai 2016 à 12 h 03 Répondre à ce commentaire

Très belle méditation , merci à vous , belle journée , frère Nicolas,

Par Rita Giuliani 20 mai 2016 à 11 h 59 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette méditation....qui active nos raisons de vivre l'instant présent dans la joie et l amour du Christ...que cette Arche est belle.

Par Kwaster 20 mai 2016 à 8 h 01 Répondre à ce commentaire

Et les filles de Noé?

Par tryoen 19 mai 2016 à 22 h 18 Répondre à ce commentaire

Belle méditation très bien lu .

Merci

Par Petit 19 mai 2016 à 17 h 43 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette méditation, elle nous invite à réfléchir et à imaginer l'instant.

Par SYLVESTRE14 19 mai 2016 à 15 h 44 Répondre à ce commentaire

Ce qui me retient ? Mais la vie, tout simplement : celle que je connais, avec ses joies et ses peines ; la vision des "champs, des forêts, des villages et des villes". Ce monde qui est magnifique ne passe pas ; c'est nous qui le quittons avec amertume, regret et douleur souvent. Ste Thérèse de l'Enfant Jésus aurait dit "J'entre dans la vie" au moment de mourir. Quelle espérance ! Quelle foi ! Cette vie qui nous quitte sans que nous l'ayons envisagé, victimes d'accidents ou d'attentats. Croire "en la résurrection de la chair, en la vie éternelle" : c'est une foi bien ancrée au fond de l'être pour accepter les vicissitudes avant de renaître. Au fond de notre arche "sombre et vaste" Dieu nous laisse entrevoir des jours meilleurs : le repos après avoir lutté ; la naissance d'un monde meilleur où nous trouverons une place. Ce rameau d'olivier est bien fragile. Pourra-t-il résister à la tempête ?

Par mahona 19 mai 2016 à 14 h 46 Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup cette méditation si riche de sens. L'arche est effectivement l'élément principal de cette histoire de Noé. Quand le déluge est près de s'abattre sur nous, sur moi, l'urgent est bien de sauver l'essentiel , c'est à dire le germe de vie. Je dois quitter ce qui m'immobilise (ce à quoi je m'accrochais de façon illusoire pour ma sécurité), pour trouver un refuge dans ce qui me permet de flotter sur les évenements, c'est à dire l'abandon du contrôle au profit de la confiance dans les principes spirituels éternels. Cependant, pour être capable de se laisser guider par Dieu en période de danger, il faut l'avoir déjà pratiqué en période de paix ; c'est la parabole de la maison bâtie sur du sable et celle bâtie sur le roc. C'est pour cela que Noe peut être sauvé. Dieu parle à tout le monde, mais encore faut-il vivre de façon à pouvoir l'entendre.

Par antoinette 19 mai 2016 à 14 h 39 Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup cette méditation si riche de sens. L'arche est effectivement l'élément principal de cette histoire de Noé. Quand le déluge est près de s'abattre sur nous, sur moi, l'urgent est bien de sauver l'essentiel , c'est à dire le germe de vie. Je dois quitter ce qui m'immobilise (ce à quoi je m'accrochais de façon illusoire pour ma sécurité), pour trouver un refuge dans ce qui me permet de flotter sur les évenements, c'est à dire l'abandon du contrôle au profit de la confiance dans les principes spirituels éternels. Cependant, pour être capable de se laisser guider par Dieu en période de danger, il faut l'avoir déjà pratiqué en période de paix ; c'est la parabole de la maison bâtie sur du sable et celle bâtie sur le roc. C'est pour cela que Noe peut être sauvé. Dieu parle à tout le monde, mais encore faut-il vivre de façon à pouvoir l'entendre.

Par antoinette 19 mai 2016 à 14 h 38 Répondre à ce commentaire

Oui, le texte est interpellant. Mais sans Jésus parmi nous, que pourrions-nous faire ?
Bonne journée à tous, vraiment.

Par Paul (Belgique) 19 mai 2016 à 11 h 49 Répondre à ce commentaire

Merci!

Par Finnbar 19 mai 2016 à 10 h 29 Répondre à ce commentaire

Félicitation pour vos belles méditations qui renforcent ma vie spirituelle quotidienne; avec joie je les écoute.

Par sr Frédérica Daboni 19 mai 2016 à 10 h 26 Répondre à ce commentaire

Et puis, quand les temps mauvais s'annoncent, l'intelligence est de me laisser guider par Dieu, en renonçant à ma sécurité illusoire liée à l'immobilisme sur mes possessions et en me construisant une barque, refuge mobile capable de flotter sur les évenements, en attendant dans la confiance que les eaux refluent ... Ce qui n'empêche pas d'être prudent, de s'assurer qu'il y a une terre proche où je je peux débarquer...

Par Antoinette 19 mai 2016 à 10 h 12 Répondre à ce commentaire

Le Seigneur nous apprend à envisager la séparation, début d'une vie nouvelle...

Par Marie-Line 19 mai 2016 à 4 h 30 Répondre à ce commentaire

Trè beau texte, bien dit.
Le dernier paragraphe est très profond. Les paroles du Seigneur vous frappent et vous conduisent à réfléchir et à méditer sur nous, sur notre vie.
Les paroles du Seigneur ne passeront jamais.

Gabrielle S;

Par Gabrielle 19 mai 2016 à 3 h 56 Répondre à ce commentaire

Je suis tout à fait d'accord avec toi Gabrielle. C'est rassurant de lire ce message du Seigneur et ton idée est très bonne de méditer sur nous et sur notre vie.
Merci de ton commentaire.

Par Micheline 19 mai 2016 à 4 h 07

Alors vous saurez que je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai ! » La phrase qui ma touché. Il faut savoir attendre Il répond toujours.

Grand est le Seigneur

Par bernadette 19 mai 2016 à 0 h 27 Répondre à ce commentaire

MERCI! Tu es le Seigneur..............tu as parlé et je sais que tu le feras.

Par mic 18 mai 2016 à 23 h 39 Répondre à ce commentaire

Après l'expulsion du"paradis terrestre", l'homme retombe à nouveau dans ses travers, obligeant Dieu à "resévir".
Mais Il le fera toujours en accompagnant sa punition d'une nouvelle promesse:"quand j'ouvrirai vos tombeaux"
càd quand vous sortirez de l’arche,"je mettrai en vous mon esprit,et vous vivrez; je vous donnerai le repos sur votre terre.
Et cette confirmation solennelle: "alors vous saurez que je suis le Seigneur:j'ai parlé et je le ferai"
Vraiment notre Dieu ne nous abandonnera pas.
Léon

Par dourte léon 18 mai 2016 à 22 h 55 Répondre à ce commentaire

Quand dans vies, il y a trop de querelles, trop de méchanceté et que la joie s'en va en pleurant, que la vie n'a plus de sens, plus de saveur, nous nous enfermons nous-mêmes dans nos tombeaux. Il n'y a que Toi, Seigneur, qui puisse nous redonner goût à la vie, à nous en faire sortir, à nous libérer de tous fardeaux par ton souffle puissant. Que l'esprit de Pentecôte, l'Esprit créateur donne à chacun d'avancer vers le Jour du Seigneur.

Par Marjeanne 18 mai 2016 à 22 h 21 Répondre à ce commentaire

Seigneur tu nous invite à te faire confiance, tu es notre Père et tu sais ce donc nous avons besoin, alors laissons nous guider, et être disponible à ton écoute car tu es le Seigneur des seigneurs....Merci pour ces belles méditations!!!

Par honoré Marie-Noëlle 18 mai 2016 à 22 h 19 Répondre à ce commentaire

Ne comprends -tu pas qu`il faut te cacher pour etre ensuite expose?
Encore une fois merci pour l`eclaircissement de ce passage.

Par Nath 18 mai 2016 à 22 h 01 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas...pour être honnête, qd j'ai lu votre méditation ce matin, je me suis dit : "de quoi il parle ? La mort, peur de la mort" , et comme souvent, ce qui m'avait gêné a rejoint un point sensible ...: mourir à soi-même et un effort "en cours" suite à une autre belle lecture sur le respect (Christus, dernier numéro, je frime !) - ce respect de nous vis à vis de s autres et de nous même, qui est une attention, une écoute, une attente, un combat .On devrait tous avoir une arche dans son garage, à côté du scooter, au cas où.
Amitiés
Philippe

Par Philippe 18 mai 2016 à 21 h 04 Répondre à ce commentaire

Que je prenne conscience d'appeler chaque jour l'Esprit pour vivre surtout en cette période difficile pour moi.Merci.

Par DEVOS Colette 18 mai 2016 à 20 h 49 Répondre à ce commentaire

Mille mercis pour tout ce que vous faites . Nous apprenons à se rapprocher de la parole de jésus. Merci du tout coeur.

Par Suzanne 18 mai 2016 à 20 h 32 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce passage.je ne l ai compris que a la relecture audio...Jesús ayudame a ser más pequeña y a confiar más en Ti.

Par De sagazan 18 mai 2016 à 19 h 56 Répondre à ce commentaire

Non, je crois rêver un mauvais rêve: vous commentez l'Ancien Testament comme des Témoins de Jéhovah! A quand la datation de la création de la Terre selon la Bible? C'est cela, selon vous, l'évangélisation de notre temps??? Vous trouvez sans doute qu'il n'y a pas assez d'églises vides et trop de prêtres ? Fraternellement,
Roland.

Par ROLAND 18 mai 2016 à 19 h 50 Répondre à ce commentaire

Oui, avec Roland, abordons lucidement cette aberration : d''un côté, nous chantons un Dieu qui n'est qu'amour ; de l'autre, nous persistons à considérer comme sacrées et dignes de commémoration, en les acceptant telles quelles, les imprécations, menaces et vengeances prêtées au Dieu de Noé. Apparemment, les méditations et la plupart des commentaires font l'impasse sur cette forme de schizophrénie. Mais vu les congratulations omniprésentes dans les témoignages, je me réjouis qu'au moins cette mythologie intolérante et intolérable serve à susciter des solidarités et des encouragements face à toutes les souffrances exprimées. Alors, au-delà des frustrations et des révoltes que j'ai déjà exprimées par ailleurs, je reste de tout cœur avec notre communauté d'internautes.

Par Bernard (Bruxelles) 18 mai 2016 à 22 h 49

Pour répondre à Roland 19h50 et Bernard, je reprends mes notes d'un cours génial suivi à l'IET de Bruxelles: Le Dieu de l'Ancien Testament est le même que celui du Nouveau bien sûr, il n'y a pas deux dieux différents, mais Dieu se fait connaitre, se révèle aux hommes progressivement en utilisant leurs connaissances du moment! Ce texte de la Genèse est la reprise d'un mythe très ancien ( dans les années 1700 à 1600 av JC) sur le déluge, mythe qui a traversé toutes les cultures puisqu'il est connu en assyrien, babylonien, hittite, hourrite... Les anciennes cités ont connu des déluges qui ont tout détruit et les hommes ont cherché des sens à ces événements en inventant ces mythes. Ce texte de la Genèse est un patchwork de ces textes très anciens, les auteurs de la Genèse connaissaient leurs classiques! Ce qui est important, c'est ce que ce texte nous dit de Dieu, ce que Dieu a de différent par rapport aux dieux antiques! Les dieux voulaient se débarrasser des hommes qui les empêchaient de dormir par des épidémies ou des inondations; Dieu, Lui, déçu par sa création qui dans sa liberté a basculé vers le mal, décide d'intervenir pour enrayer ce mal mais voit le juste et veut le sauver! Et le juste, ce n'est pas celui qui a gagné ses mérites à la force du poignet, c'est celui qui accepte de marcher avec Dieu, de mettre sa confiance en Lui; n'est-ce pas une magnifique bonne nouvelle!!! Oui, Dieu est bon!

Par Anne-France 19 mai 2016 à 14 h 46

Il m'est bien difficile de commenter le texte car je suis âgée (87) et mon inspiration est parfois difficile, par contre en écoutant le frère Nicolas, le témoignage de méditation de Noé est formidable. c 'est toujours émouvant. Merci de nous aider nous les personnes âgées à prier à tous les jours.
Merci pour votre travail en cette année de miséricorde.

Par Gemma Dassylva Archambault 18 mai 2016 à 19 h 44 Répondre à ce commentaire

Met à nous Seigneur, ton Esprit et remonte nous de nos tombeaux. Seigneur nous avons besoin de ta consolation et de ton repos. Seigneur, tu es toujours fidèle à tes promesses et nous avons confiance en toi seul . Merci pour cette vivante méditation.

Par Augustine Latey 18 mai 2016 à 18 h 03 Répondre à ce commentaire

Merci de nous introduire dans le coeur de Dieu, et de nous faire comprendre les paroles de la Sainte Bible Parole de Dieu.
Ça me plonge dans l'intimitée du coeur de Dieu.

Par Thérèse Pelchat,s.s.s. 18 mai 2016 à 17 h 49 Répondre à ce commentaire

Que toutes les chaines qui me tiennent encore dans le déluge pour ne pas que je vois la gloire de DIEU sois brisées au nom puissant de JESUS CHRIST de NAZARETH amen

Par MAKAGNON CHRISTIANE LEA 18 mai 2016 à 17 h 28 Répondre à ce commentaire

Ce deuxième texte me touche personnellement encore plus... .......car il va falloir que je qui ma maison, son jardin fleuri, mes objets familiers ....je dois aller à l'hôpital pour une intervention chirurgicale.... nous savons quand on y entre, mais pas souvent quand on en sort...
C'est alors que la confiance au Seigneur se fait plus impérieuse et plus forte, comme Noé qui a résisté aux moqueries de ses contemporains au sujet de sa construction mais il avait foi en ce que le Seigneur lui avait dit de faire...
Merci SEIGNEUR !!!

Par cl@udio 18 mai 2016 à 17 h 13 Répondre à ce commentaire

merci pour se texte

Par ormile yvelle 18 mai 2016 à 16 h 47 Répondre à ce commentaire

Merci !
Continuez comme ça !

Fraternellement

Par Bernard 18 mai 2016 à 16 h 23 Répondre à ce commentaire

Une comparaison qui éveil l"esprit en sois et apporte une certitude de demain sans fin dans un monde tourner vers Dieu,vers son amour et de tous les peuple en naîtra un seul qui vivra a jamais.

Par jcaron 18 mai 2016 à 15 h 42 Répondre à ce commentaire

"Tu n'es qu'un' poignée pour qu'il soit manifeste que de toi donc "de moi" le Seigneur de la vie, va naitre un peuple immense"....un vrai parcours sans fin les uns avec les autres

Par Pestel nicole 18 mai 2016 à 15 h 00 Répondre à ce commentaire

Dieu " communion d'AMOUR " traverse avec nous tous nos déluges, toutes nos désespérances et désespoirs, il habite même avec nous dans nos tombeaux, il combat avec nous tous les maux, ttes les injustices etc !!! Merveilleuse proximité de notre Dieu venu , en JESUS épouser toute notre humanité d'où faire face et faire confiance: avec LUI , par LUI, en LUI Merci à tous M.B

Par Bonny Marcelle 18 mai 2016 à 14 h 55 Répondre à ce commentaire

Ce texte retenti en moi d'autant plus que je le reçois en pensant à une de mes sœurs gravement atteinte, peut-être qui doit vivre cette démarche, d'entrer dans l'arche...sombre et vaste, comme...dans le tombeau...Etre cachée, pour être ensuite exposée...comme le grain de blé en terre, caché, pour être exposé, livré, et donner du fruit...Qu'ensemble nous vivions ce cri de la foi : je crois, mais viens en aide à mon peu de foi...Ouvre nos tombeaux, de guerres, de souffrances, de rejets des autres...fais nous remonter, ramène nous sur la terre, Ta Terre...

Par Gruson 18 mai 2016 à 14 h 48 Répondre à ce commentaire

Et Il le fait toujours. Il ne nous abandonnera jamais Même quand Il nous semble.loin et sourd!

Par Jean Michel 18 mai 2016 à 14 h 37 Répondre à ce commentaire

entrer dans l'arche, c'est comme se retirer dans sa chambre en fermant la porte pour se mettre à l'écoute de Dieu. Pour moi, c'est un signe d'espérance éternelle. Merci pour cette méditation

Par Vansteenkiste Claudine 18 mai 2016 à 14 h 36 Répondre à ce commentaire

Après ces paroles notre espoir est ranimé.

Par Monique 18 mai 2016 à 14 h 24 Répondre à ce commentaire

Ce texte est rempli d'espérance. Merci de nous le partager et de l'avoir lu avec tant d'intériorité afin que je le reçoive avec foi.

Par Paulin Élizabeth 18 mai 2016 à 14 h 16 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce commentaire plein d'espérance.

Par MICHEL 18 mai 2016 à 14 h 01 Répondre à ce commentaire

Comment ne pas penser à toutes ces personnes qui quittent actuellement leurs terres dans la peur mais aussi dans l'espoir que leur descendance survive au drame qu'ils fuient ?

Par Suzanne 18 mai 2016 à 13 h 51 Répondre à ce commentaire

« Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai ! » J’ai envie d’ajouter : « Je vous envoie mon Fils ». Il est venu parmi nous. Mais je n’ai pas accepté de Le reconnaître. J’ai préféré me cantonner dans mes paisibles certitudes. Sa patience m’a toutefois permis de comprendre que mes constructions personnelles ne sont que de fragiles abris. Par Son annonce inconditionnelle de l’Amour et du Pardon du Père, le Fils ne m’a pas proposé de me reposer sur mes terres. Il m’a invité à m’ouvrir aux autres et à Dieu. J'essaye. Il a apporté Sa Paix non pas sur mes terres, mais à la porte de mon cœur. Bonne journée à tous, vraiment.

Par Paul (Belgique) 18 mai 2016 à 12 h 51 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette méditation qui me rejoint pleinement. L'Esprit Saint me convoquant à une conversion quotidienne, il est si aisé de s'installer dans mes certitudes !!
Mais vivre dans la Foi , dans ma tempête actuelle est mon seul chemin de paix .

Par Nicole.B 18 mai 2016 à 18 h 29

Ce texte me rejoint alors que le Seigneur m'appelle à quitter une maison que j'aime pour aller vivre avec des personnes retraitées. Je dois quitter une maison, un quartier, une paroisse qui me sont chères pour entrer bientôt là ou Dieu m'attend. C'est là que je terminerai ma vie en attendant celle qui ne finira jamais.

Par ROSE-ALMA LEMIRE 18 mai 2016 à 12 h 33 Répondre à ce commentaire

bon courage Rose Alma pour cette prochaine vie; étant dans l'éventualité de confier mon épouse alzheimer à un établissement spécialisé, je mesure tout le courage qu'il va vous falloir pour redémarrer une autre vie, refaire des amis... Que Dieu vous assiste dans ce chemin : Il est là auprès de tout. Fraternellement

Par LACROUX 18 mai 2016 à 16 h 04

De tout cœur avec vous, Rose-Alma. Je vous ai confiée à la prière des internautes (Pr!ère dans la ville). Je vous embrasse.

Par Marie-Thérèse L 19 mai 2016 à 18 h 39

J'aimerai s'il vous plaît avoir un éclaircissement. Depuis deux jours, je viens lire ce que nous propose "Marche dans la Bible". Il me semble que tout ne me parvient pas correctement. J'entends, ce qui est noté par les uns et les autres comme méditation, à la place de la parole de Dieu que je ne reçois pas. De plus, j'ai de la difficulté à lire les commentaires des internautes car les heures de publication sont mélangées ; je lis des remerciements pour ce que les uns et les autres écrivent et quatre ou cinq commentaires plus haut je lis ce qui correspond à l'interprète cité. Cela vient-il de chez moi ? Merci de m'éclairer Colombine44

Par PRAUD 18 mai 2016 à 12 h 32 Répondre à ce commentaire

Il m'est pénible de risquer de refroidir l'enthousiasme de la plupart des commentaires. Bien sûr, je suis sensible à ces fortes images de confiance envers et contre tout, à cette acceptation d'entrer dans le tréfonds de sa misère avec la certitude d'être sauvé au bout de l'épreuve. Mais qui a créé la tourmente dans cette Bible écrite par des humains ? Qui a orchestré le châtiment ? Qui a des états d'âme purement anthropomorphiques qui lui font regretter un jour ce que lui-même a voulu ? Qui sont ces scribes de l'ancien temps qui ont osé présenter notre Dieu aimant comme un manipulateur pervers ?

Par Bernard (Bruxelles) 18 mai 2016 à 12 h 04 Répondre à ce commentaire

Nos tombeaux!Ces retraits obligés .Prisons mortelles.Quoi en tirer humainement ,si ce n'est que peurs,désespoirs,vengeances,etc.Mais toi Seigneur ,tu vas nous sortir de cette noirceur pour nous faire voir à nouveau la beauté du monde ,ta création .Merci pour cette méditation qui nous ramène à nos sources.

Par Yolande prevost 18 mai 2016 à 12 h 04 Répondre à ce commentaire

J'aurai tellement aimé être aussi obéissante que Noé, la peur m'empêche de donner entièrement mon cœur au Seigneur donne-moi la force et le courage de prendre du temps pour écouter tes instructions, de m'inspirer de ta parole et te faire confiance. Noé a tout abandonné .Merci pour cette méditation on aurai dit que c'est la première que je l'entend ,elle me permet d'augmenter ma foi, merci encore

Par Granville Mireille 18 mai 2016 à 12 h 04 Répondre à ce commentaire

Magnifique...cela me manquait... Lumiere pour éclairer nos peurs et nos angoisses...merci merci...frère Nicolas...touchant poignant et émouvant...cela nous fait réfléchir...et nous invite à plus de confiance en Dieu... Merci aussi à Jean Baptiste Germain.. Dieu vous bénisse fortement .. Anne

Par Anne 18 mai 2016 à 12 h 02 Répondre à ce commentaire

Cela fait plaisir de retrouver l'équipe qui nous propose des méditations bien construites et pleines du Seigneur. Cela nourrit notre foi nous achemine vers l'Amour du Seigneur. Merci

Par Soeur Marie Luc 18 mai 2016 à 11 h 42 Répondre à ce commentaire

Merci pour cet beau texte et aussi pour cette méditation. Dieu nous invite à sortir de l'ombre du tombeau pour venir à sa lumière pour nous éclairer notre vie. Que Dieu nous donne la force de son Esprit pour continuer de croire et partager la Parole de Dieu avec notre entourage.

Par Anne-Marie Duviviers 18 mai 2016 à 11 h 39 Répondre à ce commentaire

En lisant cette méditation, j'ai l'impression de renaître. Comme si, par ces paroles, Dieu me dit de regarder le présent, ce que j'ai là,sous les yeux,et de le voir avec un regard nouveau. Comme si je sortais d'une carapace,d'un carcan,qui me mettait des barrières,des oeillères. Cela m'interpelle,me donne l'envie de m'étirer,comme après un long sommeil. Regarder la création,le monde enfin !! Merci. Belle journée en union de prière!

Par monette 18 mai 2016 à 11 h 21 Répondre à ce commentaire

Merci ,merci de m'aider à vivre le quotidien ! ..Je ne sais pas vraiment si on sort du tombeau (je suis paralysée depuis 1O ans ))et vous m'aidez à donner sens à ce combat qui rejoint celui de tant de réfugiés ,de souffrants à travers le monde Je viens la beauté du monde (et les saints ,vous ,oui ,vous !)

Par desmichelle colette 18 mai 2016 à 11 h 09 Répondre à ce commentaire

Bonjour, Merci pour cette méditation grâce à laquelle, j'ai pu relire ce passage de la Genèse qui montre comment Dieu se proche de l'homme, de moi, si je reste à son école, si je me laisse enseigner par Lui, si je laisse sa Parole me pénétrer jusqu'à l'intime. Cette promesse faite par le Seigneur dans Ez, ma fortifiée A Lui haute gloire, louange éternelle

Par Boromé 18 mai 2016 à 11 h 07 Répondre à ce commentaire

quel réconfort: et quelle espérance! c'est si bon, et tellement réconfortant.....

Par ronze 18 mai 2016 à 11 h 01 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce beau debut qui nous promet la sortie de nos tombeaux. Que la lumiere de l'ESPRIT illumine nos coeurs et nos vies!

Par BUCHIN 18 mai 2016 à 10 h 45 Répondre à ce commentaire

Le déluge, si on vit de façon égoïste, nous disparaison sans rien laisser,pas tués physiquement, mais disparaît sans vraiment transmettre, le déluge c'est la mort,Dieu seul nous donne la vie éternelle, dans notre vie,ce qui peut nous aider à ne pas être engloutis par le mal,ce qui peut nous aider a"flotter"a avancer aux dessus des eaux ténébreuses,c'est de prendre la main de Dieu, c'est de marcher avec lui ,c'est de dire oui à son Alliance et de jamais l'oublier, aujourd'hui, tenir la tête a la surface de l'eau,et très dur,tel et ma vie, pour ne pas sombré dans ce déluge, qui est pour ma part un combat de tout les jours, Mais toi ma colombe, toi ma belle,ma douce,quand le jour viendra, emporte moi dans t'on envol vers la lumière et la paix. Que la bénédiction de l'éternel soit sur vous,touse petite serviteurs de la miséricorde

Par brig 18 mai 2016 à 10 h 45 Répondre à ce commentaire

Un grand Merci au Frère Nicolas pour cette magnifique méditation. Tous les textes de la Bible ne sont pas facile à méditer ,mais formidable. La Puissance ,la beauté de ce monde qui nous attend, est impossible de s'imaginer.Je me contente de prier, Tous les matins et Vos méditations vont m'aider à mieux suivre les Textes Bibliques, qui sont difficiles à traduire. Je n'ai jamais suivie de réunion Biblique, et maintenant j'ai un grand désir de découvrir tous les textes ,car j'ai souvent entendu dire, se sont des images mais ça n'a pas eu lieu. Surtout la Genèse et l'exode. Merci de m'éclairer par Vos formidables Méditations, aujourd'hui voici la première que je viens de recevoir, et je suis très contente. Chantal Froment.

Par Froment.chantal 18 mai 2016 à 10 h 37 Répondre à ce commentaire

Regarder en arrière une dernière fois, laisser le passé être le passé (Est-ce possible?)... pour se tourner résolument vers un avenir inconnu, prometteur. Vivre avec confiance et espérance dans l'arche du présent, où des humains, trop d'humains sont exposés à la mer déchaînée de notre temps... et épargnés, ouvrir les mains pour lâcher la colombe annonciatrice de vie et de paix. Esprit de Dieu, viens ouvrir nos tombeaux.

Par elly 18 mai 2016 à 10 h 16 Répondre à ce commentaire

Combien je vous rejoins Elly... laisser le passé, est-ce possible ? moi, Anne-Claire, qui suis habitée de la nostalgie de ce passé heureux, celui qui provoque les larmes, celui de la maison habitée d'enfants, de leur belle énergie... et le passé de souffrance, les mauvais passages encore si terriblement présents et prêts à surgir comme des animaux sauvages qui déchirent mon cœur alors que je pensais les avoir apprivoisés. Et cependant, je sais, oui je sais que le Salut est là.... Oui, Christ, fils de Dieu, Ressuscité, ouvre mes pauvres mains qui retiennent en vain toutes ces choses. Fais-moi comprendre, alors que je suis au seuil de l'automne, que vivre en Toi, pour Toi, par Toi, est l'unique essentiel. Je prie pour vous Elly, priez alors pour moi.

Par anne claire 18 mai 2016 à 10 h 27

Les eaux montreront , la pluie cessera pour laisser la colombe de la paix revenir vers nous avec son brin de tendresse , d'amour , de miséricorde , de réconciliation..... oui j' ai besoin retrouver la paix au fond de mon cœur , retrouver la confiance de personne qui me sont chère et que j'aime tellement .....AMEN

Par ninine 18 mai 2016 à 10 h 09 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette méditation cher frère. Aujourd'hui comme Noé nous sommes dans un bateau avec des tempêtes, les d'accalmies de la vie. Nous sommes à l'abri de tout et demain nous sommes dans la rue sans famille, dans le dénuement le plus total... ainsi va la vie. N'ayons pas peur car le Christ est avec nous car il nous l'a promis... "jusqu'à la fin du monde". Ne perdons pas la Foi, il est là au cœur de nos vie. Confions lui notre fardeau. Le Père dans son infinie miséricorde nous l'a envoyé. Sachons nous abandonner en Lui. Il est la vérité et la vie. Prions pour ceux qui ont perdu l'espérance.

Par Marilou 18 mai 2016 à 10 h 07 Répondre à ce commentaire

Remarque technique concernant l'ordre d'impression des commentaires : AVANT : leur lecture était beaucoup plus aisée : il suffisait de mémoriser l'heure à laquelle à laquelle s'arrêtait la consultation pour la reprendre au bon endroit. De plus, le commentateur faisait lui-même la distinction entre messages concernant la méditation et ceux se rapportant aux réponses en mentionnant le nom et l'heure du message de l'interlocuteur. MAINTENANT : il faut lors de chaque consultation revenir chaque fois au point de départ de la liste et repérer les messages en retrait. Plus le nombre des consultations est est élevé, plus la démarche est fastidieuse. Qu'en pensez-vous ?

Par Marie-Thérèse L 18 mai 2016 à 10 h 00 Répondre à ce commentaire

Oui, je suis de votre avis, difficile de s'y retrouver dans les commentaires pour moi aussi. Comme je travaille, je pense que je laisserai juste mon commentaire, en lisant tout de même les autres , mais sans chercher à y répondre, un peu complexe.Dommage,mais merci pour le travail de l'équipe de"marche dans la Bible"

Par monette 18 mai 2016 à 11 h 08

Il faut que notre esprit descende au plus profond de nous-même dans cette arche où toi Seigneur tu viens nous rejoindre pour nous emmener après notre mort sur la terre où tu nous donneras le repos. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 18 mai 2016 à 9 h 56 Répondre à ce commentaire

« Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai remonter, ô mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre. Vous saurez que je suis le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai remonter, ô mon peuple ! Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai ! » Quelle belle déclaration d'amour de Dieu pour son peuple, pour ses enfants! Ô mon Dieu, mon amour, je veux t'aimer comme Tu m'aimes, me donner à Toi en faisant ta Volonté. Accorde-moi la grâce de t'aimer car je ne sais pas comment t'aimer, est-ce qu'il me suffit de dire que je t'aime? que le Souffle de l'Esprit me guide sur les chemins qui mènent vers Toi. Merci pour toutes tes merveilles dans nos vies et pour ta Miséricorde infinie envers nous. Ô Dieu d'amour merci pour ta fidélité envers ton peuple... Gloire et louanges à Toi pour les siècles des siècles. Gilles

Par Gilles 18 mai 2016 à 9 h 55 Répondre à ce commentaire

L'arche a accouché d'un charmant petit monstre, joie de toute sa famille! Renouveau de vie après un terrible drame familial! Une grande famille presque totalement décimée par la volonté d'un père et de ses fils qui ont jugé préférable de ne pas poursuivre ensemble l'aventure de la vie. Et voilà qu'apparaît après cette grande épreuve un joli bébé à la tête de poupon, gracieux et attendrissant. La fierté et l'espérance renouvelée de ses parents. Son père attentif à veillé sur sa croissance, l'a guidé, lui a pardonné en toute circonstance ses bêtises. Mon Dieu! Comme il l'a aimé cet enfant, et pourtant... Cet enfant est un monstre au coeur de pierre. Jetez le à l'eau et la pierre de son coeur est si lourde qu'elle l'entraînerait immanquablement au fond des gouffres abyssaux rejoindre sa famille engloutie. Pourquoi ce père aimant s'obstine-t-il à le repêcher à chaque fois qu'il boit la tasse, à chaque fois que son penchant naturel l'entraîne vers le fond? Qu'a-t-il de plus que les autres pour être ainsi relevé sans cesse? A-t-il enfin compris ce père aimant que ce n'est pas en noyant ses enfants que l'on fait disparaitre leur coeur de pierre. Leur coeur de pierre, tout de minerai de fer constitué, finira peut-être par fondre au contact d'un coeur ardent s'ils acceptent de se laisser approcher. Quel enfant somme nous? L'enfant dur et sûr de réussir sans aide de personne dont le père a respecté la volonté de se laisser engloutir, l'enfant aussi adorable que détestable qui a toujours besoin de son père sans pour autant vouloir le reconnaître ou l'enfant imparfait, désobéissant mais près à se jeter dans les bras du père et se laisser toucher au coeur?

Par Agathe 18 mai 2016 à 9 h 53 Répondre à ce commentaire

@ agaNe sommes-nous pas tout cela à la fois au cours d'une vie ? Nous sachant aimés malgré tout, n'avons-nous pas tendance à vouloir aller trop loin, juste pour voir ?

Par mahona 18 mai 2016 à 19 h 02

@ Agathe : quel enfant sommes-nous ? Mais ne sommes pas tout cela à la fois au cours d'une vie ? Nous sachant aimés malgré tout, n'avons-nous pas tendance à "profiter" d'une situation confortable ? L'enfant au cœur de pierre a terriblement besoin d'amour mais comment s'ouvrir à l'amour quand on n'a connu que déceptions, rebuffades et échecs ? Il se peut que le père de naissance baisse les bras, impuissant, mais le Père Créateur nous a fait cadeau de son Fils pour nous faire connaître Sa miséricorde. A ma connaissance, on ne trouve pas dans les textes de propos laissant croire que Dieu regrette de l'avoir fait. Empêtrés dans nos états d'âme, nous avons du mal parfois à nous laisser aimer. Se laisser aimer, c'est accepter d'être regardé par l'Autre comme nous sommes et non comme l'image que nous voulons donner. Mais quelquefois, je doute que cet amour de Dieu ne soit plus perceptible tant sont grandes les difficultés.

Par mahona 18 mai 2016 à 19 h 32

Mahona, bien sûr que nous sommes tout à la fois tout ces enfants! Mais depuis la nuit des temps nous traînons nos faiblesses, notre péché, nos petitesses comme des boulets et surtout sans réelle envie de changer. Malgré les avertissements, malgré les sanctions, malgré la perte que nous organisons nous même de nos propres vies, nous persistons dans nos mauvaises voies et nos erreurs. Et bien pire nos attitudes sont de plus en plus dures pour nos frères. Je le ressens avec une acuité particulière cette année, année de la miséricorde oblige! Seigneur que notre misère est grande, que notre envie de changer est molle, combien peu nous sommes intéressant! Pourquoi nous aimes tu encore et malgré tout Seigneur?
J'ai moins de difficultés à comprendre le déluge et l'éradication de l'homme qu'un amour si fort et si fidèle. Seigneur, qu'avons nous donc en nous pour être tant aimés?

Par Agathe 18 mai 2016 à 23 h 58

Quand dans le monde il se passe des évènements si terribles (guerres, attentats, esclavage, réfugiés) ce texte nous interpelle face aux détresses de notre temps. On aimerait tant qu'un nouveau Noé soit appelé et qu'il sauve les hommes de bonne volonté ainsi que les animaux (et notre terre) en péril ! Que le Seigneur nous donne sa paix, Evelyne

Par Evelyne 18 mai 2016 à 9 h 50 Répondre à ce commentaire

Il me fait penser à ce qui nous attend à la fin de ce monde. Je prie beaucoup car je suis immobile sur mon lit d'hôpital , pour des intentions qui me sont proposées et aussi pour ce monde qui va très mal . Serais-ce bientôt " le déluge" ? Le texte d'aujourd'hui , m'y fais penser Soyons dans la Paix du Christ MONIQUE - Belgique

Par Denis. Belgique 18 mai 2016 à 9 h 26 Répondre à ce commentaire

Noé a entendu la voix du seigneur , il a écouté , il a cru en sa parole et il a suivi le projet de dieu sur sa vie.FAIS MOI CONNAITRE TES CHEMINS Pour moi c'est une grace immense d'entendre la voix du seigneur et de pouvoir le suivre sans condition.!.Je demande au seigneur d'avoir cette foi inébranlable , pour le suivre sans conditions... Quand j'ai découvert que l'Arche de Noé et les tombes de sa famille ont été RETROUVES en 1986 sur CETTE montagne . j ai compris l'importance de l'obéissance qui vient avec la FOI : confiance absolue.En DIEU ET EN SON AMOUR INCONDITIONNEL.Que dieu soit loué pour cette retraite , merci

Par Marijo 18 mai 2016 à 9 h 22 Répondre à ce commentaire

c'est un texte plein d'espoir et une colombe de la Paix MERCI

Par ANNETTE 18 mai 2016 à 9 h 17 Répondre à ce commentaire

Bonjour Comment rétribuer toute cette belle symbolique à nos vies d humains? 150jrs puis 40 jrs puis 7 jours pour que la colombe ramène paix et vie? Jésus va ouvrir nos tombeaux??? Pardon mais j ai besoin de comprendre par rapport à ma vie.. Merci

Par Kimyen Sartorius 18 mai 2016 à 9 h 13 Répondre à ce commentaire

merci frères et Sœurs de votre prière de votre soutiens Hier 17 /05 mon pèlerinage vers Notre dame du marillais il étais 14h Faire confiance en Dieu en L’Homme et avancer merci seigneur pour ce bonheurs cette joie que j’éprouve ! cette paix !

Par albatre 18 mai 2016 à 9 h 08 Répondre à ce commentaire

Bon....jour, Pensées et Prières pour un grand homme dont les Obsèques sont ce matin à 10H30 , Frère Eloi , franciscain , je vous recommande ses livres pleins d'Espérance , de joie , de réflexions... Union de prière

Par PIOC 18 mai 2016 à 8 h 56 Répondre à ce commentaire

tous nous sommes submergés par nos propres déluges, de soucis, d'angoisses, de colère face à notre monde corrompu et violent. alors laisserons nous à ceux qui nous agressent la première place. c'est par l'amour que nous donnerons aux autres que nous arrêterons le déluge. aimons-nous les uns les autres.

Par dominique paumier 18 mai 2016 à 8 h 50 Répondre à ce commentaire

Mes déluges : la mort de maman, de Jean-Jacques... (un cataclysme)...la PPR de Jean-Paul, la chimio de Péïto, le cancer de Marido...l'exil de Sylvain, le chagrin de Marie, la mauvaise humeur de JL, l'agacement d'Adrien. Que de larmes, Seigneur ! Des larmes de joie aussi pour une famille retrouvée autour des jeunes mariés à la Pentecôte. Finies les brouilles, noyeées les rancoeurs, un coeur tout neuf pour accueillir le frère, la belle-soeur, la nièce, le neveu et tous ces petits-enfants si plein de vie. Merci Seigneur pour eux tous, bénis-les, protège-les, aime-les.

Par Marilyn 18 mai 2016 à 8 h 43 Répondre à ce commentaire

Le déluge menace : Mardi je monterai dans le tombeau noir , soutenu des colonnes magestueuses de la pauvre et fragile "justice "humaine. Il me faudra supporter d'entendre déchirer 40 ans de vie donnée . Merci pour cette méditation qui arrive à pic . J'aurai intérieurement cette espérance de voir arriver la colombe, avec le rameau de VIE dans son bec . J'espère en la prière fraternelle de tous ceux qui aiment , à la suite du SEIGNEUR, et tous ceux qui n'ont d'autre recours que d'accepter ce qui leur arrive . Le Maître est passé par là. Il ouvre le chemin de la Vie : je saisis ce fil si fragile de la foi , et j'espère dans la force de l'Amour de Dieu en nous. Je demande vos prières et m'unis à tous ceux qui souffrent .

Par Nicole.B 18 mai 2016 à 8 h 41 Répondre à ce commentaire

Bien avec toi Nicole Il faut passer par les épreuves, les ténèbres pour aller vers la purification. Mes prières t accompagnent. le Seigneur n est jamais bien loin et ne nous abandonne jamais. Bonne et Sainte journee.

Par Gisele 18 mai 2016 à 8 h 52

Les commentaires m'aident à bien comprendre. l'arche de Noë, pour moi, était une fable mythologique, car nous la retrouvons dans d'autres civilisations. Merci de m'ouvrir le regard.

Par Micheline 18 mai 2016 à 8 h 53

L'amour est plus fort que tout, Marilyn ! je l'ai vécu et "en passant de la tête au coeur" à chaque déluge, la lumière sous mes pas a mené à la liberté et vérité notre famille... Je vous dépose dans ma prière confiante et espérante . coco

Par coco 18 mai 2016 à 9 h 03

Cette histoire est simplement grotesque. Je ne comprends que des gens adultes gobent un pareil cinema. En quoi cette histoire stupide apporte de l'aide du reconfort une piste pour comprendre l'existence . C'est lamentable qu'a l'heure actuelle on raconte encore de pareille connerie. Vous êtes simplement une entreprise de démolition. Je ne vous envie pas. Bon courage

Par POYE jacques 18 mai 2016 à 8 h 40 Répondre à ce commentaire

Noé avait SIX CENT ans !!! Comment dire et expliquer cela aux enfants ???

Par WOJCIK 18 mai 2016 à 8 h 39 Répondre à ce commentaire

Ces paroles de Dieu â Noë, s'adressent à nous si nous croyons en Lui. Dans la tourmente, abandonnons nous et faisons confiance, "j'ouvirai vos tombeaux...je vous fonnerai levrepos sur votre terre....par la colombe (l'Esprit-Saint) "je te rapporterai...un raleau de paix et de vie". Bruno l'a expêrimentê, douloureusement, et en témoigne. Merci,et courage à toi, Bruno ! Merci aussi, Audrey, pour ce beau commentaire qui parle si bien.

Par SLP 18 mai 2016 à 8 h 32 Répondre à ce commentaire

Quelle belle espérance pour nous tous quand j'entends : regarde ce monde qui passe; il est magnifique . Combien plus grand et plus magnifique sera le monde qui t'attend ..... On peut se réjouir un monde meilleur nous attend nous serons comblés d'un si grand Amour. Dieu est Amour.

Par Irène 18 mai 2016 à 8 h 29 Répondre à ce commentaire

Lâcher prise c'est ce que le Seigneur nous demande. Aide moi a lâcher prise comme Noé Seigneur, surtout en ce moment et je verrais te grâce.

Par Dominique 18 mai 2016 à 8 h 08 Répondre à ce commentaire

Bonjour , Sois sans crainte , me vient au cœur , des déluges , des temps lointains , présent ... L'Esprit de Dieu planant sur les eaux , l'ombre du Très -haut te couvrira de son ombre ! La vie , la mort , joies , souffrances ,guerres , paix , je me promène avec ce petit moi , et je coule , mais quand je lève les yeux , le ciel raconte la gloire de Dieu , de l'infiniment petit que nous sommes , Il nous offre , Un Rameau sorti de la souche de Jesse , Jésus sauveur , marchant sur les eaux , Jésus recevant le Baptême , et une colombe venant sur Lui . C'est la victoire de L 'amour qui croit que jamais rien ne nous séparera de l'amour de Dieu . Par le Baptême , quels que soit mes déluges , ceux des autres , je mets ces mots si simple , gardez la foi ,l'amour du Christ , reste à jamais ,un voyage éternel dans son éternité , pour devenir Béatitude , tous des enfants de Dieu ... Merci Frère Nicolas , se cacher , s'exposer , désormais Dieu le royaume de Dieu est parmi nous ..Seigneur éternel est Ton Amour n'arrête pas l'œuvre de Tes Mains (psaume 137) La Prière est née de La Foi , Noé avait cette foi , or la foi vient de Dieu...Dieu est amour .

Par FRED 18 mai 2016 à 8 h 05 Répondre à ce commentaire

Merci Fred pour votre commentaire bonne journée

Par brig 18 mai 2016 à 10 h 50

Merci

Par trimaille 18 mai 2016 à 7 h 58 Répondre à ce commentaire

Du déluge au délire.

Par Jlm 18 mai 2016 à 7 h 42 Répondre à ce commentaire

"Ce monde qui passe." me rappelle : Il n'y a pas de début ni de fin; Hier est de l'histoire et demain est un mystére! AUJOURD'HUI EST UN CADEAU! Je ne sais plus de qui sait. Belle journée.

Par rigal 18 mai 2016 à 7 h 27 Répondre à ce commentaire

La Croix fut un grand déluge ! Quelle injustice ? Quelle souffrance ! Mais la VIE a triomphé ! L'Amour nous a envahis ! Déluge d'eau et de sang qui nous a tous libérés !

Par Nanou 18 mai 2016 à 6 h 53 Répondre à ce commentaire

L'arche comme un tombeau... Il est bien remuant, ce cercueil-là. Ca braille, ça brait et ça brasse là-dedans! Monde en gestation, monde qui retient son souffle - ce souffle que Dieu lui a donné. Ambiance de commencement pour enfin, au signe de la colombe, briser la poche des eaux, briser la poche sur les eaux. Plus cocon que cercueil, cette arche, finalement. La vie transformée par la présence de Dieu. La vie renouvelée par la confiance en Dieu. La vie remise entre ses mains, et sauvée par Dieu. Il y a déjà du Moïse dans ce Noé-là. Coquille de noix ballottée par les flots, l'arche est berceau. Alors, comme Noé, faire confiance. Quand tout submerge, quand tout menace, remettre ma vie entre les mains de Dieu. Laisser son Esprit guider ma barque. Avec lui, il n'est pas de Styx pour cette barque-là, il n'est pas de mort, qui la retiendra. Laisser derrière soi ce qui appartient à la mort, faire taire le bruit du monde, et tendre l'oreille au bruissement de la colombe. La Vie, elle sait. La terre ferme de Dieu, en Dieu, son chemin, elle le connaît. Seule réalité dans un monde qui tangue. Point d'ancrage quand l'horizon paraît sans fin. Le centre du monde est là, au creux de moi. Il est Dieu en mon arche. Il est Dieu en ma chair. Son Esprit pour seul compas. Son Esprit pour guider mes pas. Sa voix pour me montrer la voie. Son souffle pour donner la vie.Se donner à lui, et recevoir sa vie. Donner sa vie, et vivre, enfin.

Par Audrey 18 mai 2016 à 6 h 37 Répondre à ce commentaire

Chère Audrey, Merci pour votre magnifique commentaire.

Par Marie-Noëlle 18 mai 2016 à 6 h 59

Merci Audrey pour votre commentaire. Il est très beau. Grand merci.

Par Guilhelme 18 mai 2016 à 7 h 08

MERCI POUR CE BEAU COMMENTAIRE.MON DELUGE A MOI IL Y A QUATRE ANS AU SUICIDE DE MON EPOUSE ET 10 MOIS APRES CELUI DE MA FILLE????OUI LE SEIGNEUR ACCOMPLIT DES MERVEILLES DANS NOS VIES.OUI JE SUIS REVENU A LA VIE TRANFORMEE AIME DE DIEU...... SEIGNEUR AIDE NOUS A REMPLIR UNE NOUVELLE ARCHE OU TOUS CES DELAISSES CES LAISSES-POUR -COMPTE VIENDRAIENTRENATRE A LA VIE A LA VRAIE VIE INTERIEURE

Par BRUNO 18 mai 2016 à 7 h 18

Merci pour cette belle méditation et le témoignage d'Audrey Je suis dans une arche de tourments "divorce" mais comme le dit si bien cette méditation, entrer dans le tombeau et en ressortir pour voir de nouveau la lumière. Merci pour ce rayon puissant de lumière qui transforme nos vie.

Par Christelle 18 mai 2016 à 7 h 47

Merci Audrey pour cette chouette "échographie" de l'arche. Frère Nicolas j'entends plus Jonas que Noé dans ce grand tombeau, non? Bonne et belle journée à chacun.

Par Anne 18 mai 2016 à 7 h 48

Merci Audrey pour vos commentaires sur lesquels je me précipite juste après avoir écouté la méditation. Votre fidélité me soutient et je puise souvent dans votre prière de quoi mieux vivre ma journée . Votre aide m'est très précieuse.

Par grannie 18 mai 2016 à 9 h 07

Bonjour Audrey, oh toujours aussi beau chaque jour,belle journée a vous

Par brig 18 mai 2016 à 10 h 56

Merci à tous, du fond du coeur. Je ne sais que dire, sinon merci encore. Et que je prie pour vous, avec vous, qui avez confié vos déluges de souffrance à cette page. Que le Seigneur vous enveloppe de sa tendresse et vous donne force.

Par Audrey 18 mai 2016 à 14 h 09

Merci , mon Dieu , d'être présent dans nos déluges , de répondre à nos appels . Mais pourquoi tant de souffrances ? Cela ne s'arrêtera donc jamais ? Quand serons-nous tous "UN" ?

Par Marie-Françoise 18 mai 2016 à 6 h 29 Répondre à ce commentaire

Bonjour, Noé avait peut-être pitié de ces Hommes qui allaient mourir noyés, et c'est pourquoi il tarde à entrer dans l'Arche? Même si ce n'est pas lui qui décide quand commence le déluge... Et pourquoi donc seules 8 personnes ont été "sauvées des eaux"? Dieu serait-il si cruel? Certes pour Noé et les siens ce fut plus serein, mais il a du être pris pour un sacré illuminé à construire un bateau pendant 100 ans et de taille si gigantesque...? Pourquoi ne pas parler de pénitence à ce sujet? Noé fait pénitence, mais les autres que font-ils pendant tout ce temps d'avant le "châtiment"? Cordialement,

Par Colcombet Jean-François 18 mai 2016 à 6 h 00 Répondre à ce commentaire

«Votre méditation me fait réfléchir, me fait du bien. Je suis une personne aveugle et la Parole m'interpelle et me nourrit. Merci à vous tous les moines de Lille

Par Irène Lemieux 18 mai 2016 à 5 h 32 Répondre à ce commentaire

Il y a des déluges dans nos vies. En peu de temps, tout bascule et plus rien ne sera comme avant. Un décès, le départ d'un enfant, la perte d'un emploi... Dieu le permet. Pourquoi? impossible d'y répondre. Mais comment le vivre? Avec la foi, la confiance en Dieu, et l'espérance du Royaume, qui est déjà là, ce monde du ciel présent sur terre, malgré ces déluges, ces impasses, ces contradictions. Oui entrons dans ce tombeau, mourrons au passé, confiants en l'avenir car c'est Jésus qui nous conduit, Lui qui est le chemin et la porte! Avec la main maternelle de Marie pour nous guider et nous consoler, tous les déluges peuvent être surmontés si nous acceptons ces déluges. C'est la première phase du deuil en psychologie, par la foi c'est l'essentiel pour avancer en toute sérénité, quoi qu'il arrive, car Dieu nous attend au bout de la route.

Par Lucie Lemieux 18 mai 2016 à 5 h 04 Répondre à ce commentaire

Je suis bien contente de pouvoir suivre avec vous les textes de la Bible. C'est vrai que dans la vie il y a beaucoup de déluges et il faut garder confiance en Dieu et apprendre à s'abandonner dans ses bras. Il ne faut pas oublier qu'Il est le Chemin, la Vérité et la Vie. Sans Lui, on ne peut rien et il est facile de se décourager mais avec le Seigneur on peut tout. Merci mon Dieu d'être toujours là et si patient avec vos enfants de la terre.

Par Brisebois 18 mai 2016 à 5 h 24
voir tous les commentaires