Jérémie

« Tu iras vers tous ceux à qui je t’enverrai. » Jérémie 1,6

Les confessions de Jérémie

Jérémie 20, 7-9

Jérémie dit à Dieu : « Seigneur, tu m’as séduit, et j’ai été séduit ; tu m’as saisi, et tu as réussi. À longueur de journée je suis exposé à la raillerie, tout le monde se moque de moi.
Chaque fois que j’ai à dire la parole, je dois crier, je dois proclamer : « Violence et dévastation ! » À longueur de journée, la parole du Seigneur attire sur moi l’insulte et la moquerie.
Je me disais : « Je ne penserai plus à lui, je ne parlerai plus en son nom. » Mais elle était comme un feu brûlant dans mon cœur, elle était enfermée dans mes os. Je m’épuisais à la maîtriser, sans y réussir. »

Méditation

précédente suivante

Dieu pour passion

«Seigneur, tu m’as séduit et j’ai été séduit ; tu m’as saisi, et tu as réussi ».
Ces mots de Jérémie sont non seulement les plus célèbres de son livre, mais ils peuvent aussi servir de clé, de sésame, pour percevoir quel feu anime les écritures bibliques. Ces mots disent l’insolite de la foi où un homme peut chercher Dieu à corps perdu et être dévoré de passion pour sa Parole, dominé par elle comme d’une violente addiction, ainsi que le confesse encore Jérémie : « La Parole du Seigneur était comme un feu brûlant dans mon cœur, elle était enfermée dans mes os. Je m’épuisais à la maîtriser, sans y réussir ».
La tonalité érotique, qui peut s’entendre ici, résonne aussi un peu partout à travers la Bible. L’exemple le plus manifeste de cette « érotique spirituelle » tient à la présence dans le corpus biblique d’un « épithalame », à savoir un chant d’amour dialogué, que l’on chantait lors des fêtes de mariage. C’est le Cantique des cantiques.Il y a certes de l’étonnant dans la tonalité érotique des mots bibliques pour dire l’amour de Dieu, notre amour pour lui, son amour pour nous.
Comment une parole, qui assume la séduction et en fait même l’apologie, peut-elle se rencontrer chez l’austère Jérémie et par quel prodige le chant d’intense désir sensuel du bien-aimé et de la bien-aimée du Cantique peut-il jouxter dans la Bible Le livre de la Sagesse ? Nous apprenons par là que l’amour pour Dieu et la passion pour sa Parole s’enracinent là même où sont ancrés les amours et les passions humaines, c’est-à-dire dans le corps désirant.
La pensée biblique ne nie pas le désir, mais elle veut le porter tout au contraire à son maximum. Là où le désir de l’homme se fait passion d’être transformé en sa Miséricorde, à la suite du Christ, vivante icône du Dieu très saint.

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Lyon

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

66 commentaires

Ce passage me fait penser au psaume 62:

Mon âme à soif de TOI, SEIGNEUR MON DIEU!

Oui, ce désir de rencontrer Dieu, d'être en LUI, nous met en recherche, mais aussi en manque.

Nous sommes parfois incompris, comme Jérémie, quand nous Te chantons, Seigneur, mais Tu es là pour nous aider à aller de l'avant!

Seigneur, TON AMOUR INFINI nous envahit, nous réchauffe, puissions-nous partager Ta LUMIÈRE ! Amen

Par MARIE 14 septembre 2017 à 13 h 17 Répondre à ce commentaire

C'est pour cela que Jésus à dit , Je suis venu pour jeter un feu sur terre , et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé .
Le cantique des cantiques , un homme et une femme , qui se cherche , rencontrant des obstacles , donc une séparation
qui engendrent des souffrances . L' âme soeur de Dieu , c'est l'amour , la ferveur , la vérité et le chemin .
Ne dit-on pas : Dieu est Esprit !
La vérité quand elle est bafouée au Nom de Dieu , demeure un feu qui embrase , mais qui par la souffrance purifie , et
donne à l'amour cette paix profonde , mais qui en témoignant Vraiment , rejoint la passion du Christ , La Croix glorieuse .
Je n'ai donc qu'une excuse , pour m'avoir au départ fait passer pour un homme , la souffrance , d'une femme , dans celle
du Christ . Mais aussi celle d'un homme dans celle de Marie . L'amour sans conditions , l'amour conditionné !
Pour être libre de ce que Je suis dans la grâce de Dieu , l'époux et l'épouse se rencontrent pour engendrer :La Parole .
Les chaînes , les jougs de ce monde , et l'Esprit de Dieu , qui nous fait membre d'une famille , sa famille Sacrée , la vie ,
dans ces réalités , ces tourments , ces joies . Celui qui croit en Moi , fera les oeuvres que Je fais .
Ainsi une personne qui ne reçoit pas d'assistance , dans les dangers , qui combat pour La vérité , sera comme ces ouvriers
ayant une Lampe allumée , mais qui auront à se battre , même si certains les tueront en pensant rendre un culte à Dieu .
L'actualité le démontre, chaque jour.

Par fred 14 septembre 2017 à 8 h 00 Répondre à ce commentaire

Fred, votre commentaire m'incite à vous demander si vous connaissez le beau cantique:

1-Quel est ce feu sur le bois de la croix, Brûlure d’amour.
Quel est ce feu au jour de Pentecôte, Brûlure d’amour.

Comme je voudrais que le FEU de l'ESPRIT embrase tout.

2-Quel est ce feu, dans le cœur de Marie, Brûlure d’amour.
Quel est ce feu , dans le cœur des Apôtres, Brûlure d’amour.

5-Quel est ce feu, dévorant notre terre, Brûlure d’amour.
Quel est ce feu, détruisant les frontières, Brûlure d’amour.


En union de prières

Par MARIE 14 septembre 2017 à 14 h 26

Merci Marie , pour ce chant magnifique .
Je vous répondrais , que prendre la suite du Christ , c'est oser s'indigner , s'écrier , pour défendre la dignité humaine dans le monde , sous toutes ces formes .Mais que la peur de perdre la vie , engendre une acceptation de ce qui peut devenir une routine , voir souffrir d'autres personnes , atteintes d'injustices , qu'elle soit sociale , familiale , et ne rien faire , par peur de
n'être pas comme les autres , il est courant de nos jours d'entendre dire , que des gens ayant été agresser ne sont pas secourus ! Que du contraire c'est la fuite .Les oeuvres de Jésus ,dénoncent nos peurs , pour éveiller nos consciences , la
politique de l'Autruche , du singe , qui ne voit pas , n'entends pas , ect . Et c'est la cata . Il aura fallu des Saint Martyrs , pour
que des milliers , millions de personnes puissent jouir des actes de ceux-ci ! D'autres ont sacrifié , une dolce vita , pour
mettre en oeuvre des projets :comme mère Teresa de Calcutta ,fondatrice des missionnaires de la charité .
La loi du Seigneur est parfaite elle restaure l'âme , celle des hommes, change constamment ,et parfois déshumanise
ce qui à des limites , en chargeant trop , sans tenir compte de ces besoins . La pentecôte , nous parle du Spirituel , de
l'Esprit Saint , qui demeure , en ceux qui de part le monde , donnent leurs vie. Faire du bien ;oser faire le premier pas ..

Par fred 14 septembre 2017 à 16 h 40

Jérémie, prophète tourmenté et vrai. Mise à nu qui se donne à voir en chacun des mots de ces versets. Et le prophète de ne faire qu'un avec ses mots, des mots de feu, lui pour qui la parole de Dieu était "en [son] cœur comme un feu dévorant". Mots de souffrance et de joie intenses, jaillis du plus profond de son être, de ses "os". Un débordement, tel Anne qui "épanch[ait] [son] âme devant le Seigneur" (1S1, 15). Elle aussi connaît l'insulte et la raillerie, et jusqu'au temple même où sa prière passe aux yeux d'Eli pour de l'ivrognerie.
L'ivresse et le feu dévorant, toute la vérité d'un être devant Dieu qui, du fond de sa peine, de son désespoir même, sait pourtant, comme Jérémie, le Seigneur "avec [lui] comme un héros puissant" (v.11). Jérémie qui peut en un verset chanter, louer Dieu "car il a délivré l'âme du malheureux de la main des malfaisants" (v.13) et s'écrier "Maudit soit le jour où je suis né!" le suivant. L'un ne va pas sans l'autre. Ce feu que Jérémie s'efforçait en vain de contenir, s'adresse tout autant à Dieu qu'à ces hommes qui n'entendent pas ce qu'il lui faut leur dire.
Et c'est bien là, au fond de l'abîme, du tourment exposé totalement, librement, chair à vif, plaie béante, que le Seigneur "qui scrut[e] le juste voi[t] les reins et le cœur" (v.12), sauve et délivre. N'est-ce pas là au plus profond, au plus concret de la vie de Jérémie, de la nôtre, qu'agit en lui, en nous, son "Défenseur", par la main de celui à qui Jérémie a "exposé [sa] cause"?

Par Audrey 14 septembre 2017 à 7 h 03 Répondre à ce commentaire

HYMNE : APRE SURGEON
CFC — CNPL

Apre surgeon
du jardin d'agonie,
arbre sans rameau
en qui tout porte fruit,
Croix de Jésus Christ,
tu plonges tes racines
dans le rocher
et le rocher devient
terre propice aux semailles.

Signe d'alliance
de l'Esprit et du sang,
pôle du monde,
axe du temps,
jalon d'un passage
et d'un dépassement.
Croix de Jésus Christ,
tu es le mémorial
de notre avenir.

Croix si haut dressée,
bras si large ouverts,
croix où s'est écrit
le commandement nouveau,
tu traces la voie
de Dieu dans l'homme.

Montrant le prix
de l'homme en Dieu,
Croix de Jésus Christ,
tu annules
la dette des anciens jours,
tu nous rends
débiteurs de l'Amour.

Sceau d'infamie
et sceau de gloire,
tu déclares le Seigneur
Serviteur.
Signature de Dieu
au bas de son histoire,
tu nous appelles
à vivre aujourd'hui
dans la mort d'un Autre
devenu nôtre,
Croix de Jésus Christ.

Par Hymne 14 septembre 2017 à 6 h 00 Répondre à ce commentaire

Jér 20:7 : Seigneur, je me suis fait avoir , j'ai été roulé.......par toi..( texte : "j'ai été séduit").

Tel est le sens du texte. Pas une interprétation sentimentale et efféminée comme vous le faites.......

Méfiez-vous du baratin et des appréciations plus ou moins fades, flatteuses et peu critiques des lecteurs

Par rocca serra 1 septembre 2016 à 14 h 31 Répondre à ce commentaire

Merci frère Pascal Marin, pour cette belle méditation, Dans notre quotidien , ouvrir un passage,..ouvrir son coeur à Dieu , le " Christ " ..si je regarde en arrière, je constate que ce sont tout les obstacles qui mon conduit sur le chemin de la Foi , et tout devient différent, c'est un point d'appui pour ma vie , j'ai trouvée la force dans la prière, l' Adoration, la messe, mon coeur est plein de joie et de reconnaissance , " la persévérance porte du fruit, je ne me sens plus seule., merci Seigneur de m'aimer. ... Rita

Par Rita Giuliani 30 août 2016 à 18 h 34 Répondre à ce commentaire

Najoi, quel beau témoignage ! Si vous voyez Dieu dans toutes les personnes et tous les évènements de la vie : heureux ou souffrants, c’est parce qu’il est très présent dans votre propre vie.
« … je ne sais si c’est seulement de l’amour, du désir, de l’adoration ou bien un sentiment qui m’envahit grâce à ma FOI ???? » dites-vous ! Je pense que c’est un bon amalgame de tout cela : l’esprit d’enfance spirituelle, la pureté du cœur.
Très souvent, je n’ose pas commenter à l’heure tardive à laquelle je peux répondre. Aussi parce que tout a déjà été dit. Mais je me nourris de tous ces commentaires. S.V.P. ne cesser pas de les partager, peut-être qu’un jour je pourrai être un peu plus active sur ce site. Mais vous êtes tous et toutes dans ma prière et ma reconnaissance. Que le Christ, par la Vierge Marie, Notre Mère, vous bénisse et vous comble de grâces.

Par Micheline (Canada) 28 août 2016 à 20 h 13 Répondre à ce commentaire

Merci Micheline (Canada) , c'est ce que je sens , & je ne sais pas comment ça aurait été ma vie sans le Christ .
Moi aussi je lis presque tous les commentaires , je pense dans ma prière à tous ceux qui ont des problèmes & qui ont besoin de prier pour eux .
Fred nous a quitté & son commentaire d'adieu m'avait bcp touché .
Bonne soirée !!

Par Najoi 28 août 2016 à 21 h 26

A Audrey
Tout simplement j'aimerais vous souhaiter une bonne reprise de votre activité d'enseignante ( ce que j'ai cru deviner dans vos messages)Que ce soit à n'importe quel niveau, il faut donner beaucoup de soi-même dans cette profession, y croire en dépit des contraintes, car c'est un avenir, un monde à qui l'enseignant apporte sa touche.
Avec l'assurance de mes prières, je vous souhaite de garder votre enthousiasme.
Sabine

Par parent.sabine 28 août 2016 à 18 h 04 Répondre à ce commentaire

Merci Sabine! C'est en effet bientôt la rentrée, et cela fait déjà quelques jours que je la prépare. Je suis instit' dans une petite école de campagne, 3 ou 4 niveaux dans ma classe selon les années et la direction de l'école, je ne m'ennuie pas... C'est un travail difficile, et stressant, où la pression administrative s'ajoute à l'angoisse des parents et aux difficultés des enfants, mais qui réserve parfois de ces moments qui disent que l'on ne se bat pas en vain. L'enfant arrivant en souffrance dans l'école parce que, dyslexique, elle ne pouvait apprendre à lire et qui se met à y venir en souriant. Celui qui, au bout de deux ans (dans ma classe, on ne lâche rien... ^^) semble enfin avoir compris ce qu'était un verbe, ou la fierté de celui qui simplement a réussi à progresser à force de travail.
Depuis que j'ai découvert les sites de Retraite dans la ville, c'est commencer ma journée par ce temps de prière et de méditation qui la nourrit toute entière. C'est vous lire tous qui en est sa respiration de fin de journée, en rentrant du travail.
Merci à tous pour vos témoignages, vos prières, et merci Marjeanne pour vos mots.
Vous êtes tous dans ma prière ce soir.

Par Audrey 28 août 2016 à 20 h 49

Seigneur , je ne les trouve pas les mots … je ne sais si c’est seulement de l’amour , du désir , de l’adoration ou bien un sentiment qui n’envahit grâce à ma FOI ????
Ce qui nous unit dépasse tous les mots , les paroles & les expressions ….
.Seigneur c’est à travers cet AUTRE que je Te confesse mon Amour …..
Je Te vois en LUI , en ELLE je te vois en cet AUTRE .
Mon frère , ma sœur , mes enfants , mon conjoint & aussi en TOUS , TOUS LES AUTRES ( les petits & les grands ,les pauvres & les riches ,les malades , les handicapés , les heureux & les malheureux ) Mon Dieu je ne Te vois pas seul , je Te vois en EUX , en MOI , en NOUS ……
Seigneur , Tu m’as donné la vie , & je te dois cette vie …
Je méritais peu & Tu m’as bcp trop donné & tu me donne encore ….
Seigneur Tu T’es montré aussi dans les fragilités de ma vie , Tu es présent dans mes souffrances , dans mes épreuves , dans mes choix ,parfois si difficiles .
Aide nous Seigneur à Te voir avec les yeux de notre cœur !
Soutiens notre force , guérit nos faiblesses & garde –nous la joie de notre foi . !
Bon dimanche à NOUS TOUS !!

Par Najoi 28 août 2016 à 18 h 01 Répondre à ce commentaire

Je joins ma prière a celles de notre "petite communauté", même si tous ne ressentons pas tous la même chose, nous sommes tous sur ce site, du moins je le crois, pour la même raison : le partage de notre foi en Dieu.
Merci Marjeanne pour votre beau témoignage, oui, qu'est devenu Fred?
Je n'oublie jamais dans mes prières les prêtres et les religieuses qui m'ont donné beaucoup de leur temps et de leur grand soutien dans ma vie, même si certains ont rejoint le Père, ils sont toujours dans mon coeur!
Bon dimanche à tous!

Par monette 28 août 2016 à 10 h 20 Répondre à ce commentaire

Je rejoins Antoinette : il y a un seul Dieu mais de nombreux chemins pour nous conduire vers Lui. Et je m'unis aux pensées et prières de Marjeanne nous invitant à prier les uns pour les autres et pour nos frères et sœurs engagés dans la vie religieuse. Que Dieu les aide ; qu'IL nous aide. Bon dimanche.

Par mahona 28 août 2016 à 9 h 20 Répondre à ce commentaire

Notre alliance avec Dieu doit bien reposer sur un accord profond, une attirance personnelle. On évoque toujours la séduction du mal, qui joue sur nos tendances non assumées. Mais le bien aussi ne peut nous parler, et nous ne pouvons lui répondre, qu'à travers notre nature propre. C'est pourquoi il y a des sages, des héros et des saints. Dieu s'est adressé, pour les premiers, à leur intelligence, pour les seconds, à leur combativité, pour les troisièmes, à leur bonté. Je me rappelle avoir feuilleté un livre sur les enfants maltraités. Il y était relaté le cas de jumeaux handicapés, que leur famille avait cachés durant des années. L'auteur disait : "Comment se fait-il que durant tout ce temps, il ne se soit pas trouvé dans l'entourage une personne assez affectée dans son intelligence pour refuser l'absurdité de la situation, ou assez affectée dans son sens de la justice pour se révolter contre le sort fait à des enfants sans défense, ou assez affectée dans sa sensibilité à la souffrance pour se mettre à la place de ces petits privés des soins nécessaires ?
Peut-être Jérémie a-t-il été rejoint par Dieu dans son sens de la justice ? Il s'adresse par exemple au roi en lui reprochant de s'être fait construire un palais en faisant travailler ses sujets sans les payer.
Il n'y a pas une voie unique vers Dieu (ou : "Tous les chemins mènent à Rome").Je trouve ça réconfortant, car je n'ai pas besoin de chercher à être une autre, seulement de faire fonds sur mon meilleur côté.

Par Antoinette G 28 août 2016 à 8 h 52 Répondre à ce commentaire

Chers amis, frères et soeurs qui marchez dans la Bible avec moi, merci pour vos encouragements, merci de partager vos joies et souffrances, vos doutes, votre espérance. Oui, Vernet, le Seigneur essuera toute larmes et comblera tout ce besoin d'amour, Merci Lyonyx pour vos prières. Moi aussi ce matin, je vais vous emporter avec moi, je vais vous déposer sur l'Autel du Vivant et Miséricordieux Seigneur, comme une offrande d'amour. A tous ceux qui nous ont fait part de leur misère, de leur souffrance, je pense en particulier à Rosalie, Gilles, Monette, Brig, Cl@udio, Fred, où est-il maintenant ? A-t-Il rejoint le Seigneur ?
J'en oublie sûrement; et à tous ceux qui n'ont pas osé se dévoiler. J'ai une pensée pour ce père qui attend le retour de son fils prodigue et qui a gardé toute sa foi, son action militante et missionnaire au sein de la communauté et qui voudrait tant voir enfin un réél changement dans l'église. Moi aussi. Bravo !
Je ne voudrai pas oublier tous ceux, celles qui nous offrent de beaux commentaires, que je ne félicite pas assez, Audrey, Blandine, Mahona...Amis, prions les uns pour les autres. Un grand merci à nos frères et soeurs dominicains (es) pour leur bonne initiative.

Par Marjeanne 28 août 2016 à 8 h 29 Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas un langage très religieux, et je suis peut-être à côté de la plaque. J'espère tout de même être utile, car j'essaie vraiment de donner le meilleur de moi-même

Par Antoinette G 28 août 2016 à 9 h 02

Bon dimanche a vous Marjeanne, Antoinette G,et vous touse et toute,le partage entre nous,est important, tout nos commentaires on une place, rien n'ai perdu,sa nous porte a la réflexion, est nous aide a avance, rien n'ai perdu dans l'amour de Dieu, merci Lise,moi aussi comme vous les commentaires de Fred me manque, ,il y a un bon moment que nous marchions ensemble, sur ce chemin de foi,je profite, d'avoir une pensée pour Elly aussi j'espère que vous allé bien, la vie fait que nos chemin ce sépare, merci a vous touse pour vos commentaires et prière

Par brig 28 août 2016 à 10 h 48

Et bien moi je ne sais toujours pas si je l'ai vraiment rencontré le Seigneur...

Par ???? 28 août 2016 à 8 h 24 Répondre à ce commentaire

Pour Antoinette G , vos contributions sont très utiles, soyez-en sûre, chère Antoinette, et les exemples que vous proposez pour les illustrer sont vivants.

Chacun de nous apprend aux autres: à travers nos expériences différentes chacun de nous fait partie du corps du Christ, comme le dit le beau cantique "chacun de nous est membre de ce Corps".
Merci encore à chacun!
Et UDP

Par MARIE 28 août 2016 à 10 h 18

Moi je doute en permanence... !!!!!
Un prêtre m'a dit un jour, : "le doute fait partie de la foi pas la peur, si vous saviez comme je doute" !
.
Le hic c'est que j'ai peur aussi... Je ne sais plus trop ou j'en suis, souvent ; et puis ma résistance principale est ce sentiment d'injustice et de misère du monde ! Je ne trouve aucun sens à cela. Dur !

Par Blandine 28 août 2016 à 17 h 48

moi aussi j'ai rencontré le Seigneur il y a 35ans,et je n'ai pas oublié ce jour de comme union,IL est devenue l'espérance et la joie de ma vie cependant ma vie est aussi remplit de souffrances et je crois que Dieu m'aide à les assumer mais je crois qu"a la fin de ma vie IL essuiera toutes larmes et que mon âme sera unie à LUI à tout jamais et dans un bonheur éternel sublime,ce sera l'union

Par vernet 28 août 2016 à 0 h 12 Répondre à ce commentaire

"Seigneur, tu m'as séduite et j'ai été séduite, tu m'as saisie et tu as réussi"; je fais miennes ces paroles de Jérémie; oui Seigneur, j'ai été séduite alors que je n'étais qu'une toute jeune fille et depuis, mon Dieu, je n'ai cessé de t'aimer, d'aimer ta Parole, ton enseignement et te servir de tout mon coeur, de toutes mes forces. J'ai toujours essayé de taire ta volonté.Ma vie n'a certes pas été un long fleuve tranquille, tant s'en faut; j'ai connu la pauvreté,la trahison, la maladie, risqué la mort à plusieurs reprises. J'ai eu des périodes d'intense désespoir, croyant que je ne m'en sortirai plus. mais même dans ces moments, je savais que tu viendrais à mon secours.
Comme Jérémie, j'ai eu aussi des moments, de révolte, de colère. Toi, Dieu tu entends les cris de ceux qui souffrent et tu comprends.

J'ai hésité à parler de moi, de me mettre à nu, mais les textes de demain, nous invitent à l'humilité; alors, tant pis !
J'avais 15 ans quand j'ai fait la connaissance d'une petite soeur de l'Assomption et pendant deux ans, j'ai été sa catéchumène; ça été une période merveilleuse, faite d'échanges, d'amitié et même longtemps après, pendant de nombreuses années; c'est elle qui m'a lancée, qui m'a donné le courage, l'envie de m'engager au sein de l'Eglise.
C'était une sainte, une belle âme. Cette rencontre a bouleversé ma vie. Chère petite soeur Dominique Secrétain.C'était ma première belle rencontre...

Par Marjeanne 27 août 2016 à 22 h 33 Répondre à ce commentaire

Bonsoir Marjeanne, je lis assidûment vos commentaires si riches et profonds et saisis l'occasion de vous le dire après ce très beau témoignage que vous nous partagez. Vous serez dans ma prière demain.

Par Lyonyx 28 août 2016 à 1 h 29

Exhotation
Et maintenant bénissez le Dieu de
l'univers ,
lui qui fait partout de grandes choses ,
qui a exalté nos jours dés le sein
maternel
et agit avec nous selon sa miséricorde .
Qu'il nous donne la joie du coeur
et fasse de nos jours arriver la paix
en ISRAËL pour les jours de l'éternité .
Que sa miséricorde demeure fidèlement
avec nous et que nos jours durant , elle
nous délivre .
Siracide : 50. 22/24.

Par Simon 27 août 2016 à 11 h 05 Répondre à ce commentaire

MERCI POUR CETTE BELLE PRIERE

Par MÉLISSA CÉCYRE 27 août 2016 à 2 h 47 Répondre à ce commentaire

la parole du Seigneur attire sur moi la moquerie................oui,c'est vrai! Ce sont nos petites croix.

Merci pour ce chemin ensemble,on se sent plus fort!

Par mic 26 août 2016 à 23 h 00 Répondre à ce commentaire

Que c'est beau, "elle était comme un feu brûlant dans mon cœur je m'épuisais à la maîtriser sans réussir " quand on à été séduit par le Seigneur c'est impossible de le garder pour soit ce feu d'amour est faits pour propager dans le monde entier on ne peu pas le maîtriser quelque soit le prix à payer...raillerie,insulte, rejet...Laissons Dieu nous séduire et acceptons d'être saisi par lui Amen !!!

Par Marie-Noëlle HONORE 26 août 2016 à 22 h 30 Répondre à ce commentaire

Oh comme il est palpitant et passionné ce commentaire de Jérémie. Comme il est prodigieux de relire la Parole au coeur de notre 'corps désirant'.
C'est si souvent ce corps de désir qui fait désordre dans l'image de la foi. C'est ce qui me peine le plus dans cet écartèlement de libre penseur épicurien et de mystique brûlée vive par le feu ardent de ce Dieu aimant plus que tout chacun de nous.
Vivre librement sa foi et vivre avec un corps qui désire ne s'accorde pas avec l'austérité proclamée par l'église qui refuse d'aimer et d'intégrer dans l'Amour mes amis gays.
Je ressens vivement cette douleur immense de ceux qui croient, qui ont la foi chevillée au corps mais dont la sexualité déborde des limites imposées par le dogme catholique. Séparée bientôt divorcée je ressens encore plus vivement la blessure profonde qui m'interdira de communier. Quelle absurdité ces excommunications et ces humiliations quand Dieu n'est qu'Amour, vibrant, palpitant...
Merci pour cette lecture et cette méditation, je prie à chaque instant, chaque souffle, chaque battement de coeur pour une Eglise unie dans l'Amour, réunie dans la prière et capable d'intégrer tous ceux qui vivent au coeur de la Passion du Christ, quelque soit leur sexualité ou leur statut.

Par Nathalie Henry 26 août 2016 à 20 h 27 Répondre à ce commentaire

Bravo et merci pour ce témoignage, chère Nathalie. L'Église aimante est à vos côtés, elle ne se confondra jamais avec l'Église dogmatique et séparatiste.

Par Bernard (Bruxelles) 26 août 2016 à 21 h 23

Étre divorcée n'empêche pas de communier ; c'est une éventuelle relation avec un autre que l'ex-mari qui cause problème.

Par Suze 27 août 2016 à 5 h 50

Cher Bernard,
Merci pour ce message qui me soutient si chaleureusement. Il est heureux que l'église au sens large soit dans l'Amour et non dans le dogme.
Je rêve d'une église qui soit comme à Taizé capable de se réunir sur l'essentiel avec TOUS les chrétiens. Nos divisions ne servent pas à faire grandir l'Amour mais accentue les peines et blessures de ceux qui se sentent exclus de ces petits cercles d'élus.
Union de prière.

Par Nathalie Henry 27 août 2016 à 9 h 25

Chère Suze,
Merci pour cette réponse.
Oui en théorie on peut communier si on est divorcé. En pratique mes amies divorcées marchent les bras croisés et ne reçoivent plus la communion. Pourquoi? Parce que plus bruyantes et nombreuses sont les voix qui crient contre le partage et l'amour en "dénonçant" et en mettant à l'index ceux ou celles qui tenteraient de recevoir la communion.
Cette situation d'intolérance est courante. Comme la situation d'intolérance profonde à l'égard des homosexuels.
Union de prière.

Par Nathalie Henry 27 août 2016 à 9 h 42

Réunir sur l'Essentiel. Mille fois oui...
Le pape François a dit en parlant des homosexuels : "qui suis-je pour juger",
et nous, qui sommes nous pour juger ?
Le cercle peut s'ouvrir, il suffit de dire et redire... Alors les exclus changeront peut être de camp jusqu'à ce que l'on comprenne que que l'essentiel n'a pas grand chose à voir avec tout ça.

Par Blandine 27 août 2016 à 10 h 05

Seigneur, qu'à la manière de Jérémie, ta Parole soit pour nous comme un feu brûlant qui nous fait désirer de plus en plus ta présence au plus profond de nous-mêmes et augmente de plus en plus notre amour pour toi. En UDP avec toutes et tous.

Par Jean-Louis 26 août 2016 à 16 h 51 Répondre à ce commentaire

Chaque époque a eu, je pense, ses orateurs sacrés ou prédicateurs pour traduire, avec leurs mots, leur amour de Dieu. Ils/elles ont parlé ou écrit la passion qui les animait avec leurs propres termes, essayant de communiquer ce qu'ils éprouvaient. Comme l'écrit Frère Pascal, "l'amour pour Dieu et la passion pour Sa parole" ont emprunté les moyens des passions humaines, le cœur et l'esprit, "le corps désirant". C'est bien avec son corps que Ste Thérèse de Lisieux désire s'unir à Jésus dans la souffrance. Certains écrits peuvent nous paraître trop exaltés ; nous aurons peut-être de la difficulté à les faire coïncider avec Dieu "pur Esprit". Que nous les trouvions excessifs ou inappropriés, ils sont le témoignage de l'engagement total et de l'amour de ces hommes et femmes à ce Dieu qui remplissait leur vie. Quand Jérémie s'écrie "je ne penserai plus à lui... elle était comme un feu brûlant dans mon cœur", est-ce que ce ne sont pas ces mêmes paroles que nous nous disons pour lutter contre une passion envahissante ?

Par mahona 26 août 2016 à 16 h 42 Répondre à ce commentaire

Il est si bien décrit , le parcours de l'Amour de Dieu dans ce texte.
Il est si vrai que nous sommes d'abord séduits (es) C'est mon cas
Cet Amour suscite le désir et nous rend plus ouverte a capter le message
la vie et la présence de Dieu. Je contemple le tissage merveilleux qui accomplit
cette relation d'Amour unique et plus désirable que l'or.

Par Cécile Breton 26 août 2016 à 16 h 38 Répondre à ce commentaire

"Tu aimeras le Seigneur de toute ton âme, ta force, ton intelligence", autrement dit avec tout ton être.

Par Antoinette G 26 août 2016 à 15 h 54 Répondre à ce commentaire

à Blandine
Contrairement au Français où le mot Amour englobe plusieurs variations, en Grec ancien il y a 3 mots (au moins)
Eros: l'amour lié au sex
Agapé: L'amour divin, spirituel
Philia! L'amour de la chose, l'amitié

Par JMB 26 août 2016 à 15 h 46 Répondre à ce commentaire

Je voudrais aimer, Seigneur !
J'ai besoin d'aimer, Seigneur !
tout mon être n'est que désir,
Mon coeur et tout mon corps...
se tendent dans la nuit....
vers une inconnue à aimer !
Mes bras battent l'air...
et je ne puis saisir d'objet à mon Amour !
Je suis seul, et je voudrais être deux.
Je parle et personne n'est là pour m'écouter !
Je vis et personne n'est là pour accueillir ma vie !
Pourquoi être si riche d'Amour....
et n'avoir personne à enrichir !
D'où vient cet Amour ?
où va t il ?
Je voudrais aimer, Seigneur...
J'ai besoin d'aimer, Seigneur,
Ce soir, Seigneur, je te donne...
TOUT mon Amour inemployé !!!
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 26 août 2016 à 15 h 41 Répondre à ce commentaire

petit partage pour Claudio , Je suis aussi comme chaque être humain en attende d'aimer et d'être aimée ,d'être écoutée , appréciée etc... et je ne sais pas comment faire pour bien faire . Déjà écouter l'autre avec attention . respect ...Mais j'ai découvert que Dieu me disait : de me " laisser aimer par Lui ".... et aussi de me laisser toucher par sa parole , que mes plus grands bonheurs viennent de Lui , Ils sait où nous toucher avec une infinie délicatesse pour nous remettre en vie .
Vous pouvez demander à l'Esprit Saint des signes de l'amour de Dieu pour vous, avec une petite lumière pour bien voir...
Peut être que Dieu nous a fait avec un manque pour que nous nous adressions à Lui pour le mode d'emploie ,...
Il nous envoie son Fils !

Par Jacqueline 28 août 2016 à 19 h 11

"Là où le désir de l’homme se fait passion d’être transformé en sa Miséricorde"


Ah! Chère Blandine, ce matin vous me donnez envie de jouer au chat et à la souris, à moins que ce ne soit à qui aura le dernier mot... Ou alors à ce jeu où l'on chante: "je porte, je porte, la clef de St Georges, quand je l'aurai assez portée je la laisserai tomber au pied d'un rocher. Ne regardez pas le renard qui passe mais regardez-le quand il est passé..."
Mais jouer, et rire ou sourire, trouver un peu de légèreté au milieu des tracas de ces derniers temps, de ce matin, du quotidien, sans se soucier de demain...

Par & 26 août 2016 à 12 h 05 Répondre à ce commentaire

Bien vu et puis rire et sourire ok...
Voir dans la méditation de ce jour ce clin d'œil aussi, cette malice qui ouvre justement vers autre chose... Ça me plait bien !

Par Blandine 26 août 2016 à 12 h 20

Pour aller plus loin avec le Cantique des Cantiques, je conseille de lire les sermons qu'a écrit st Bernard de Clairvaux, une oeuvre qu'il n'a pu achevé.
Un texte rempli de surprise, un poème d'Amour
St François de Sale a lui aussi écrit sur le Cantique des cantiques

Par Jean Michel 26 août 2016 à 12 h 02 Répondre à ce commentaire

Le mot érotique ou érotisme a été largement déformé mais sa signification première du grec concerne uniquement ce qui se rapporte à l'amour.
Ça ne me gêne absolument pas l'emploi de ce terme ici.
Le cantique des cantiques est un merveilleux poème et en ce sens et avec une lecture dépouillée, on n'y voit que du beau, du vrai, du fondamental.
Je trouve la méditation du jour authentique et puis cette sensualité fait bien pendant à l'austérité de Jérémy !

Par Blandine 26 août 2016 à 11 h 15 Répondre à ce commentaire

Comment se laisser sans cesse séduire par le Seigneur?
Comment vivre un amour de plus en plus profond avec celui que l'on aime?
sa me ramène quelques années en arrière, être amoureuse de cette homme que j'ai épousé, lire et relire ces lettres d'amour
échangées, est gardé toutes ces lettres jaunissent entouré d'un beau ruban rouge,bien romantique ce temps de bonheur toujours présent, mais aujourd'hui je suis resèduite par cette amour universel, lire et relire la Parole de Dieu, contenue dans la sainte Écriture ety découvrir tout cet amour de Dieu pour son peuple, pour chacun de nous,pouvoir passer du temps dans un coeur à coeur avec le seigneur, que ce soit dans la prière, Silencieuse qu'est l'oraison, ou dans l'adoration du st sacrement, dans l'eucharistie, me laisser séduire par le christ, a travers, tout les regards est les rencontres de chaque jours, est d'essayer
de faire de ma propre vie une très belle lettre d'amour adressé a toi Seigneur.
"Seigneur, tu as voulu me séduire et je me suis laissé séduire "
Nous pouvont touse dire "Vas-y fonce!Laisse-toi séduire n'eteins pas le feu dévorant qui brûle au plus profond de ton être. ..
il en va de ton BONHEUR!!!

je suis tout a fait d'accord avec jm ,le mot érotique,me dérange dans le commentaire, très belle prière Célestine merci de nous la partager. ..petite serviteurs de la miséricorde

Par brig 26 août 2016 à 10 h 56 Répondre à ce commentaire

Chère Brig,

Heureuse de vous retrouver sur le site. J'ai bien lu et relu votre commentaire et je l'ai apprécié.
Vous parlez si bien de l'amour humain, de l'amour de Dieu et de sa parole qui ouvrent à l'amour universel.

Par Lise 26 août 2016 à 21 h 27

Jérémie exprime à la fois le désir irrépressible d'aimer Dieu et de l'annoncer aux hommes mais aussi la souffrance d'être incompris.

Seigneur fais de nous des serviteurs courageux de Ta parole.
UDP avec chacun de vous

Par MARIE 26 août 2016 à 10 h 26 Répondre à ce commentaire

Bonjour
Je ne suis pas d'accord avec le terme "érotique" utilisé qui, si on reprend les définitions de Platon, associe un plaisir des sens , une dépendance du corps pour un besoin terrestre de se reproduire (résumé approximatif, je l'avoue).
Pourquoi n'avoir pas utilisé le mot "Agapé" qui répond plus, à mon avis, à votre message?

Par JM 26 août 2016 à 10 h 17 Répondre à ce commentaire

Amour et séduction s'additionnent et cohabitent ensemble..
Savoir aimer, aimer d'amour fraternel, c'es ce qu'il y a d plus beau entre deux êtres.
La séduction, ne veut pas nécessairement dire l'envie du corps de l'autre, mais plutôt de son être, sa pensée, son amour.
Aimons-nous les uns les autres, sachons nous séduire pour ouvrir nos cœurs.

Par SYLVESTRE14 26 août 2016 à 10 h 03 Répondre à ce commentaire

Je partage avec Sylvestre ce témoignage, OUI Aimons- nous les uns les autres, sachons nous séduire pour ouvrir notre coeur
L'évêque dans son homélie lors d'une visite pastorale disait" SOYONS AIMANT"mais c'est aussi à construire, si on n'est pas bien dans son corps, c'est difficile, mais avec la grâce de DIEU tout est possible.Que tout ces témoignages nous aident à
grandir avec patience

Par suzanne K. 26 août 2016 à 15 h 21

merci Célestine pour ce beau texte, voilà qui nous ramène à notre réalité d'homme libre, et même derrière les barreaux nous sommes libres. nous qui courrons en tout sens pour donner un sens à notre vie nous percevons mal la réalité de notre liberté.
merci célestine, vous êtes plus libres que nous en fait. apprenez nous votre liberté.

Par paumier 26 août 2016 à 8 h 55 Répondre à ce commentaire

Le mérite ne m'en revient pas. Je l'ai simplement reprise sur internet.
Elle a été partagée dans notre diocèse pendant le carême, à travers une démarche de l'aumônerie des lycéens, qui se sont fait le lien entre les détenus et les paroissiens qui se trouvaient à la messe ce dimanche-là. En échange nous leur avons écrit des petits mots d'encouragement en lieu et place de l'homélie du dimanche. Belle initiative qui fait réfléchir.
J'aime notre Eglise quand elle est concrète.

Par Célestine 26 août 2016 à 21 h 40

Dans le thème de la semaine, mais un peu à contre-temps :

PRIERE des PERSONNES DETENUES
de la Maison d’Arrêt de Villepinte.

Nous sommes derrière les murs et nous venons vers vous à travers ce texte dans ce temps de Pâques.

Ton amour me prend,
Tu me regardes dans ta grande tendresse.
Mon Père abreuve-moi de tes paroles de liberté.

J’ai enduré toutes les injures, la torture et la pauvreté,
mais jamais je n’ai cessé de t’aimer.
Pourquoi dois-je tant souffrir pour exister ?
N’y a-t-il pas un autre chemin pour te plaire ?
Pourtant, je continue à te prier et à t’aimer.
Es-tu vraiment celui que j’attends ?
Architecte et artisan de mon cœur, tu es venu à moi
et de ta voix douce, tu m’as créé sans douleur.
Alors mes oreilles se sont ouvertes,
ma bouche, fermée incapable jusqu’alors,
à ta parole s’est ouverte.
Tu as mis au monde ma louange,
et de cette naissance des mots est venu le fruit de ta Bonté.

Par Célestine 26 août 2016 à 8 h 38 Répondre à ce commentaire

Bonjour Célestine , merci de nous faire découvrir cette prière , même hors les murs c'est celle dont j'aurais eu besoin très tôt dans la vie pour mieux appréhender ll'existence : libérer la parole profonde qui n'est pas la haine , passer à travers tout , prendre vraiment chair. Le Seigneur nous soulage par le partage ! bonne journée

Par Catherine 26 août 2016 à 9 h 54

Merci, Célestine, pour cette belle prière qui nous permet d'être unis à vos intentions.
Que le Seigneur vous donne tout son AMOUR.
Qu'il vous abreuve et nous abreuve de ses paroles de liberté.

Seigneur accorde la force de Ton Esprit saint à ceux qui souffrent d'enfermement.
Rends nos cœurs libres et pleins d'Espérance.
UDP avec chacun de vous

Par MARIE 26 août 2016 à 20 h 34

Je comprends à travers ce récit que c'est Dieu qui nous apprends à donner. Il n'y a pas de combat, il faut se laisser "séduire".

Par CARI 26 août 2016 à 8 h 28 Répondre à ce commentaire

C'est vrai, si Jérémie avait été raisonnable, il se serait gardé d'ouvrir la bouche pour proclamer la parole de Dieu, vu tous les ennuis que ça lui rapporte. Mais il ne peut faire autrement, même s'il est la voix criant dans le désert.
Si ma foi reste au niveau intellectuel, elle n'a pas assez de force pour que je puisse m'appuyer dessus et changer ma façon de vivre. Je n'en suis pas encore à désirer me donner entièrement, mais je ressens une insatisfaction. Je me rappelle la parole du Christ : "Qui veut garder sa vie pour soi la perdra".
Pour les prières à tonalité érotiques, il y a aussi celle très connue de Ste Thérèse d'Avilla : "Fais-toi capacité, je me ferai torrent..."

Par Antoinette G 26 août 2016 à 8 h 10 Répondre à ce commentaire

Merci mon Père, d'avoir parlé comme cela du désir, moteur de la progression.
Portez-vous bien.
Laure

Par Laure Magrou-Teze 26 août 2016 à 8 h 08 Répondre à ce commentaire

On ne peut pas faire boire un âne qui n'a pas soif. C'est vrai, le désir est le moteur de la progression. La spiritualité, ce n'est pas un objectif à atteindre, mais un moteur pour garder la force ou le goût de vivre. Je ne peux me reposer sur rien d'autre, car "l'homme ne se nourrit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu".
Egalement St Augustin : "Tu nous a fait pour toi, et notre coeur est sans repos tant qu'il ne repose en toi" (chanté parfois à la messe).
Je n'ai pas vraiment compris cette dernière phrase de la méditation ("Là où le désir de l'homme...". Mais je suis contente de participer à ces échanges sur la Bible, la plupart du temps, j'apprends beaucoup et cela m'entraîne à des réflexions que je n'aurais jamais faites seule.

Par Antoinette G 26 août 2016 à 15 h 51

Trés beau. Il faudrait se le répéter chaque jours :

NOUS APPRENONS PAR LA , QUE L AMOUR POUR DIEU ET LA PASSION POUR SA PAROLE S ENRACINENT LA MÊME OU SONT ANCRES LES AMOURS ET LES PASSIONS HUMAINES ,C EST A DIRE DANS LE CORPS DÉSIRANT.

Merci cela met une clarté sur l' Amour si défigurer, vous nous remettez sur le bon chemin . SUPER !

Par sabrina 26 août 2016 à 7 h 22 Répondre à ce commentaire

Aimer exige de se donner, de s'offrir, de se mettre à nu, dépouillement sans retour, de s'ouvrir. C'est aimer ainsi que de chercher Dieu. Pas de faux-semblants, ni de fausse pudeur. "Je suis noire et pourtant belle", dit la bien-aimée du Cantique, la peau brûlée par le feu qu'il lui a fallu chaque jour traverser. Et pourtant, oui, aux yeux du bien-aimé, elle est belle, à nulle autre pareille. Si l'amour humain souvent pousse à se montrer sous son meilleur jour, l'amour de Dieu exige vérité et nudité. La vérité est nue, et c'est nu que s'approche la parole, en attente. Là où tout ce qui fait l'être est offrande.

Le désir de Dieu ne nie pas le corps, au contraire. N'est-ce pas dans nos corps malmenés, usés, endoloris, que s'écrit, que s'écrie notre vérité? La faim de Dieu qui m'est un jour venue était sensation physique, réelle, qui venait du plus profond de mon être.

Dieu se donne, Dieu se livre, entièrement. Il ne peut y avoir rencontre qu'en se donnant pareillement. Pas à pas, dans nos réalités fragiles, humaines. Qu'importe si ma manière de me donner est maladroite, balbutiante, si elle est vraie. Me donner, c'est Dieu qui me l'apprend, chaque jour un peu plus.

Par Audrey 26 août 2016 à 7 h 07 Répondre à ce commentaire

Recommandation de St Vincent de Paul aux soeurs de la Charité: "Aimons Dieu mes soeurs, aimons Dieu, mais que ce soit aux prix de la sueur de notre front, de la fatigue de nos bras..." (citation de mémoire).

Par Antoinette G 26 août 2016 à 17 h 54

Sans Toi, je ne peux rien, avec Toi, tout est possible! Lorsque Ta Parole m'habite toute entière, le mal n'a plus d'effet sur moi.
Seigneur, ouvre mes lèvres que je chante Tes louanges à tout jamais!

Par Antoinette 26 août 2016 à 6 h 34 Répondre à ce commentaire

Seigneur tu m'as donné la vie. Tu m'as connue bien avant que je naisse. Tu sais tout de moi. Une parcelle de toi vie en moi même si je n'en ai pas conscience.

Comment pourrais-je alors te résister si tu as choisi de me séduire ? Tu es comme ce torrent à qui rien ne résiste. Tu es le feu. Tu peux tout mon Seigneur et mon Dieu.

Seigneur ouvre mes lèvres..

Par Marilou 26 août 2016 à 5 h 11 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires