Noé

« Noé marchait avec Dieu. » Genèse 6,9

La sortie de l'arche

Genèse 8, 15-22

Dieu parla à Noé et lui dit :
« Sors de l’arche, toi et, avec toi, ta femme, tes fils et les femmes de tes fils.
Tous les animaux qui sont avec toi, tous ces êtres de chair, oiseaux, bestiaux, reptiles qui rampent sur la terre, fais-les sortir avec toi ; qu’ils foisonnent sur la terre, qu’ils soient féconds et se multiplient sur la terre. » Noé sortit donc avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils.
Tous les animaux, tous les reptiles, tous les oiseaux, tout ce qui va et vient sur la terre, sortirent de l’arche, par familles.
Noé bâtit un autel au Seigneur ; il prit, parmi tous les animaux purs et tous les oiseaux purs, des victimes qu’il offrit en holocauste sur l’autel.
Le Seigneur respira l’agréable odeur, et il se dit en lui-même : « Jamais plus je ne maudirai le sol à cause de l’homme : le cœur de l’homme est enclin au mal dès sa jeunesse, mais jamais plus je ne frapperai tous les vivants comme je l’ai fait.
Tant que la terre durera, semailles et moissons, froidure et chaleur, été et hiver, jour et nuit jamais ne cesseront. »

Méditation

précédente suivante

Marchons en chantant !

L’arche s’ouvre et la vie se répand à nouveau sous la mer, sur la terre et dans le ciel. Ce recommencement est plus qu’un nouveau commencement, c’est une bénédiction renouvelée, celle du cinquième jour de la création quand Dieu avait béni les animaux par ces paroles : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez les mers, que les oiseaux se multiplient sur la terre. » *
L’histoire n’est jamais condamnée à se répéter et à échouer indéfiniment. Là où Adam et Ève, tentés par le serpent s’approprièrent le fruit de l’arbre, ** Noé construit un autel pour sacrifier des animaux au Seigneur. Là où l’on vit l’orgueil et l’égoïsme, l’on voit désormais l’humilité et l’offrande. Là où l’on vit la rupture de l’alliance de l’homme et de la femme avec leur Dieu, l’on voit désormais l’arc-en-ciel, signe de « l’alliance éternelle entre Dieu et tout être vivant qui est sur la terre. » *** Ces animaux, sortant de l’arche en même temps que Noé, l’homme juste, sont aussi le signe de la responsabilité que nous avons toujours vis-à-vis d’eux aujourd’hui.
Comme nous le rappelle le pape François, nous ne sommes pas appelés à être des profiteurs, mais des intendants de la création : « Ensemble, avec toutes les créatures, nous marchons sur cette terre en cherchant Dieu, parce que si le monde a un principe et a été créé, il cherche celui qui l’a créé, il cherche celui qui lui a donné un commencement, celui qui est son créateur. Marchons en chantant ! Que nos luttes et notre préoccupation pour cette planète ne nous enlèvent pas la joie de l’espérance . » ****

*Gn 1,22
**Gn 3
***Gn 9,16
****Encyclique Laudato Si
Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Tours S. Martin


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

53 commentaires

Que le Seigneur soit hautement loué Lui qui m'a guidé à vous rejoindre.( je suis de la fraternité laïque dominicaine Ste Marie Madeleine de Yaounde Merci frères.

Par Pierre NJOFANG 8 juin 2017 à 15 h 18 Répondre à ce commentaire

Ai-je remis ma vie et celle des êtres dont je suis responsable entre les mains de Dieu ? Autrement dit, ai-je accepté que des portes se ferment sur moi, pour ma protection ? Suis-je capable d'entendre qu-il est temps pour moi de sortir du refuge, afin de marcher sur une terre nouvelle, dans la confiance d'une alliance ? Ai-je remplacé mon orgueil et mon égoïsme par l'humilité et l'offrande ? Est-ce que je crois en l'amour inconditionnel de Dieu, au lieu de vivre dans la peur ?
Je dis cela parce que je n''ai jamais été assurée d'avoir un sol ferme et sec pour pouvoir tenir debout. Mais il y a cette affirmation venue du fond des âges : " Je marcherai avec mon Seigneur sur la terre des vivants"

Par Antoinette G 8 juin 2017 à 8 h 26 Répondre à ce commentaire

Comme c'est beau frère Nicolas ;
oui , la louange , les hymnes , la prière , reste pour les hommes ;un moyen de remercier Dieu
et d'avoir soif de Dieu . Tout comme Marie de dire : Le Tout -Puissant a fait des merveilles
pour moi de grandes choses . Saint est Son Nom . Ainsi nous sommes des adorateurs en pensée
et en Esprit , mais aussi par l'inspiration de ce trésor que nous portons dans des vases d'argile ,
tirée de la terre avec l'Esprit de Dieu , dans Une Vigne , un Cep , qui féconde par la bouche des
tout petits , les merveilles de Dieu . Plus besoin d'holocauste , car par Jésus le royaume de Dieu
est au milieu de nous .
Heureux tous ceux qui craignent le Seigneur et suivent ses chemins .
Tu te nourris du labeur de tes mains .
Heureux es-tu ! A toi le bonheur . (psaume 127_128.)C'est en soi déjà une terre nouvelle ..
Merci frère Nicolas . Prions pour l'église , les consacrés et surtout pour que la Vigne suscite
des vocations au diverses saveurs et parfums que Dieu arrosera de ces bénédictions .

Par fred 8 juin 2017 à 7 h 35 Répondre à ce commentaire

"Puis je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle" (Ap 21, 1)...
L'arche s'est posée. La terre a séché. Noé a ouvert le toit de l'arche, a vu cette terre où maintenant il peut marcher. Cette terre sèche, ferme sous les pas. Le monde a fini de tanguer. Il n'est plus le jouet des flots, perdu dans l'immensité, si petit, si fragile. L'étonnement le saisit à la vue de cette terre: "il regarda, et voici que la terre était sèche!" (Gn 8, 13). La peur peut-être aussi. Où est-il? Ce monde neuf, il ne le connaît pas. C'est Dieu qui lui dit de sortir de l'arche. Dieu qui lui fait faire sur cette terre nouvelle ses premiers pas. Dieu qui lui dit de l'habiter, de la faire sienne.
Sa vie, et celle de ses proches, ceux dont il a la charge, en obéissant à Dieu, en entrant dans l'arche, Noé les a remises entre les mains de Dieu. Sur cette terre nouvelle, sa vie, de nouveau, sa vie nouvelle, c'est Dieu qui la lui donne. Pourtant Dieu n'ouvre pas la porte de l'arche qu'il avait fermée sur lui (Gn 7, 16). C'est Noé qui le fait à sa voix. Noé qui entend Dieu, et de nouveau, en confiance, marche avec Lui, marche à son temps, marche à son pas. Ce monde nouveau n'est pas sien ; il est sien avec Dieu. En construisant l'autel, il fait de son premier acte sur cette terre donnée un acte sacré. Et si la mort lui est associé, c'est bien, à travers ce fumet qui s'élève, le lien avec Dieu, la vie reçue de Dieu, qui, par ses mains, est affirmée.

Par Audrey 8 juin 2017 à 6 h 48 Répondre à ce commentaire

Dans ce mouvement : de l'intérieur à l'extérieur, il y a un appel à la liberté, un appel à la vie. Une naissance, un renouveau. Nous pouvons noter à maintes reprises le mot "sort" : un désir de vivre des merveilles que Dieu reconnait puisqu'il avait provoqué le déluge. Non semble t il dire la création a été trop bien créé. Dans un premier temps il demande à L HOMME de sortir c'est à dire Noé et sa famille et ensuite les animaux, ensuite il parle de la création. Cela semble paradoxale vu que Dieu créa d'abord dans genèse la nature, les animaux et ensuite son chef d'oeuvre l'homme. En somme il a fait surgir (sortir) la nature, les animaux, les plantes en premier temps et après l'homme. Et dans ce récit de Noé par rapport à l'arche il fait sortir d'abord Noé (l'homme) puis les animaux. Dieu veut certainement nous donner une explication nous rappeler le pouvoir de l'homme sur les animaux, les plantes bref..... Ensuite Noé honore Dieu de ce qu'il est "il est Dieu". Dieu va dans les sens (l'odorat). Dieu fait une promesse, et un constat jamais je ne maudirai le sol. Un constat "le coeur de l'homme est enclin au mal dès sa jeunesse. Dieu reconnais la richesse de la nature. "Tant que....jour et nuit jamais ne cesseront. "Bénédiction" Nous marchons en cherchant DIeu. La joie de l'espérance.

Par LONGCHAMPS 8 juin 2017 à 2 h 00 Répondre à ce commentaire

Le 28 septembre j'ai vu un double arc en ciel l'un aux couleurs très vives et un arc entier d'un bout à l'autre le second plus discret c'était magnifique j'ai pu louer bénir rendez grâce au Seigneur pour cette alliance qu'il a conclut après le déluge que la terre ne serait plus détruite. Merci Seigneur pour cette nouvelle création que tu nous à donné avec Noé merci Seigneur de contempler de respecter dans l'émerveillement la beauté de ce que tu ne donnes.

Par Fred 4 octobre 2016 à 15 h 03 Répondre à ce commentaire

Frère Nicolas vous avez une magnifique voix qui nous nous fait réfléchir sur un réalité non observée à la sortie de l,Arche,qui nous invite au respect des animaux pour ce qu'ils sont. Moi ça m'invite à ne pas profiter d'eux et de lnature mais à être des intendantsde ;a dréation Merci pour cette belle pag e d'Écriture que j'ai saisie autrement.

Par Normande Dallaire 24 mai 2016 à 5 h 08 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce bel espoir et cette belle espérance à toute l'humanité entière

Par ANNETTE 23 mai 2016 à 10 h 08 Répondre à ce commentaire

Je ne pense pas que Dieu qui nous demande de veiller sur la création aime que des animaux innocents lui soient offerts en victimes ???? Et je ne crois pas non plus qu'il trouve agréable l'odeur de ce charnier ????

Par Giudici Marie 22 mai 2016 à 18 h 20 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette belle méditation sur la création, Oui prendre le temps de s'arrêter, de s'émerveiller ,chanter, ensemble pour tout ce qui est beau, gratuit, don de DIEU. Le pape François, nous interpelle pour redécouvrir les rogations au mois de Mai,
ou la nature ressuscite, et les oiseaux nous gazouillent pour dire Merci .
Que tes oeuvres sont belles, que tes oeuvres sont grandes, Quel beau chant ! MERCI SEIGNEUR

Par suzanne K. 22 mai 2016 à 17 h 48 Répondre à ce commentaire

Ce foisonnement d'animaux est une merveille;mais pourquoi a-t'il fallu en mettre à mort?

Par Noëlle M. 22 mai 2016 à 16 h 16 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce beau texte, bien que j'aime moins la présentation que celle des précédents

projets où il y avait la lecture et après la méditation,il me semble aussi qu'il y avait un psaume chanté.

je n'arrive peut-être pas a l'ouvrir correctement!!!!Enfin je ressens un manque,mais je vais

m'habituer!!!! Nous pouvions aussi envoyer des intentions de prières!!

Merci,

Bernadette G.

Par garnier 22 mai 2016 à 16 h 13 Répondre à ce commentaire

Ce foisonnement d'animaux est une merveille;mais pourquoi a-t'il fallu en mettre à mort?

Par Noëlle M. 22 mai 2016 à 16 h 13 Répondre à ce commentaire

Quel beau texte que ce renouveau voulu par Dieu et cette promesse de Dieu de ne plus maudire le sol à cause de l'homme.
Dieu nous laisse libre d'agir. Je remercie souvent Dieu devant un beau paysage, de belles fleurs et je m'émerveille de la création que Dieu a fait pour nous. Prenons conscience que la nature crée par Dieu et que Dieu nous confie, ne nous appartient pas mais est là pour nous aider à vivre en harmonie avec elle. Protégeons là pour que les générations futures puissent à leur tour s'émerveiller. Soyons joyeux et louons Dieu et toute sa création.

Par Anne-Marie Duviviers 22 mai 2016 à 14 h 16 Répondre à ce commentaire

prendre le temps de s'arrêter , espérer et continuer d'espérer , merci pour cette belle méditation , enrichissante , merci frère Nicolas,

Par Rita Giuliani 21 mai 2016 à 20 h 55 Répondre à ce commentaire

Oui, merci pour cette création qui nous est offerte et prenons-en soin! Marchons ensemble pour chercher Dieu en chantant;
quelle belle proposition, la joie de croire ensemble.
La musique avant et après la lecture de la Parole m'aide à me mettre mieux à l'écoute, puis en prière, pour poursuivre et écouter la méditation.
Je suis touchée par "Dominique k" qui a acheté une Bible pour poursuivre le chemin, c'est merveilleux de voir que ce site porte du fruit, merci!!!!

Par monette 21 mai 2016 à 18 h 36 Répondre à ce commentaire

Mis à part la musique énervante et à vrai dire inutile qui encadre les lectures, je tiens à souligner la très grande qualité technique et l'excellente interprétation de ces lectures.
Les méditations sont, quant à elles, profondément nourrissantes et porteuses de sens.
Merci à vous.

Par Richard D. 21 mai 2016 à 16 h 26 Répondre à ce commentaire

Oui, nous devons respecter notre Terre et tous ceux qui y vivent, hommes et animaux, toutes les formes de vie ! Nous devons ré-apprendre à respecter la Création, arrêter de tout "bousiller" pour gagner toujours plus d'argents, pour posséder toujours plus de choses en se faisant la guerre !....La guerre ce n'est que ça ! Toujours pour une histoire de possession, de pouvoir...la folie des hommes !....le déluge !

J'ai achetée une Bible pour pouvoir vous suivre tout au long de cette marche !
Merçi, cher Frères et Soeurs, vous m'êtes un réconfort.
Dominique K.

Par Dominique K 21 mai 2016 à 14 h 46 Répondre à ce commentaire

Cela me rappelle la célèbre chanson (à mon époque) des Rolling Stones, je crois, "Combien de morts un canon peut-il faire, avant que l'on oublie sa voix ? Ecoute mon ami, écoute dans le vent, la réponse est ds le vent". C'est vrai, la sagesse ne nous vient pas la plupart du temps par vertu, ms parce que la souffrance nous a rendus exsangues. Au plus je résiste au changement nécessaire, au plus l'ardoise s'alourdit. C'est vrai au niveau individuel comme au niveau des nations (je pense par exemple à la guerre du Liban, qui a duré 15 ans et causé des centaines de milliers de morts, avant que les gens se décident à tenter une réconciliation).
Idem pour les dégats causés à notre unique terre qui nous porte et nous nourrit tous, et que nous devons partager avec les autres êtres vivants. L'expression juste devrait être à mon avis, non "défense de l'environnement", ms "protection de NOTRE environnement". Un déluge est sans doute nécessaire...

Par Antoinette 21 mai 2016 à 7 h 46 Répondre à ce commentaire

Cette chanson date de 1964, et j'avais 16 ans. Elle est de Bob Dylan, un chanteur qui a marqué cette génération de (mai) 68. Elle fut traduite en français par Richard Anthony. Une époque assez folle mais souvent généreuse et en pleine recherche de sens. L'Eglise, sous l'impulsion du Pape Jean XXIII n'était pas en reste, en ouvrant les portes de Vatican II.

Par Paul (Belgique) 21 mai 2016 à 22 h 54

Seigneur que je puisse toujours respecter ce que tu m'a donné en marchant dans tes pas et avec toi.

Par Dominique 21 mai 2016 à 6 h 53 Répondre à ce commentaire

Oui marchons vers notre Créateur en bon intendant que nous sommes plein de respect pour toute créature.
Sois présent à nos cotés Esprit de vérité.
Léon

Par dourte léon 21 mai 2016 à 1 h 32 Répondre à ce commentaire

Merci frère Nicolas.

Seigneur donne-moi la main afin que je marche en chantant, en harmonie avec toutes tes créatures.

Par Marilou 21 mai 2016 à 0 h 10 Répondre à ce commentaire

Bonsoir Frère Nicolas !
Vivre en pleine nature n'est-ce pas merveilleux. DIEU est bon et miséricordieux, Il ne nous veut que du bien. Il nous accueille les bras grands ouverts au cœur de la nature.

Par Colette 20 mai 2016 à 22 h 27 Répondre à ce commentaire

oui marchons en chantant , notre Dieu est un Dieu qui veut le bien de l'homme, essayons de faire alliance entre nous pour que notre joie demeure .... Merci mon Dieu pour tous ces dons Amen !!!Merci pour cette belle méditation !!!

Par honoré Marie-Noëlle 20 mai 2016 à 22 h 23 Répondre à ce commentaire

J'aime vraiment ce texte, cela permet d'être plus attentif à la nature de la préserver et surtout d'être responsable de nos actes. Le Seigneur nous donné une belle terre préservons la, merci Seigneur. Tout est grâce.

Par Danielle 20 mai 2016 à 20 h 53 Répondre à ce commentaire

Marchons en chantant, le nez au vent ! ceux qui ont fait du scoutisme, en connaissent des refrains entraînants qui font oublier la fatigue ! prendre la vie du bon côté, se laisser emmener par le Seigneur, Lui seul, sait ce qui est bon pour nous. Ouvrons nos coeurs comme Noé a ouvert l'Arche, laissons le soleil de Dieu pénétrer au plus profond, au plus intime de notre être.
Savoir oublier les erreurs, les fardeaux dont on s'est laissé alourdir; profitons de la beauté de la création ! Quelle profusion de merveilles, fit le Seigneur.
Marchons en chantant la gloire de Dieu, créateur de toute vie. Seigneur, Dieu de l'Univers, que grâce te soit rendue pour toutes beautés; pour les champs de blé, merci ! pour toute amitié, merci ! Béni, sois-tu Seigneur.

Par Marjeanne 20 mai 2016 à 19 h 19 Répondre à ce commentaire

Merci pour ce beau texte de méditation.... Il est infiniment dommageable que les "grands" de ce monde, les chefs d'états ne se sentent pas respectueux envers ce monde crée par Dieu, ils se sentent le droit de tout saccager, polluer, détruire, rompre l'harmonie de cette création dont nous sommes que les "participants"...
Que le Seigneur leur ouvre les yeux et le coeur, pour que nos enfants puisse continuer à voir la création de Dieu avec une belle figure...
Avez vous vu au Canada les dégâts dans l'exploitation des schistes bitumineux ?
et en Allemagne l'état lamentable de grandes étendues après l'extraction du charbon dans les mines à ciel ouvert....
Ce ne sont que 2 exemples vus récemment... il y en a bien d'autres.... Hélas !!!

Par Cl@udio 20 mai 2016 à 18 h 16 Répondre à ce commentaire

Belles paroles,belle méditation.Oui nous partageons cette terre soyons respectueux et reconnaissant.de ce qui nous est donné .
Merci à notre Seigneur .

Par Janou 20 mai 2016 à 17 h 50 Répondre à ce commentaire

Vous m,aidez a prendre le temps de m.arrêter et méditer la parole de Dieu Merci a tous
Thérèse de Montréal

Par therese hervieux 20 mai 2016 à 16 h 52 Répondre à ce commentaire

" Marchons en chantant ! Que nos luttes et notre préoccupation pour cette planète ne nous enlèvent pas la joie de l’espérance...". Ne nous laissons pas fasciner par nos devoirs envers la Terre. Il me semble plus important, même au cœur de ce que nous faisons pour respecter la nature, de rester dans la lumière de l'Espérance. Le Fils est présent dans notre vie de tous les jours.
Bonne journée à tous, vraiment.

Par Paul (Belgique) 20 mai 2016 à 15 h 39 Répondre à ce commentaire

Je vis un bon moment de méditation et de priére en votre compagnie . Merci de nous
permettre ce temps de priére universelle . Michel.

Par Michel V. 20 mai 2016 à 15 h 38 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette belle méditation. Oui, Dieu a renouvelé tous dans la vie de l'homme après l'ouverture de l'arche de Noe. La fécondité et la vie ont pris place dans toutes choses. La miséricorde de Dieu et son amour pour l'humanité est immense. Que son Saint Nom soit glorifié et loué.

Par Augustine Latey 20 mai 2016 à 15 h 27 Répondre à ce commentaire

Merci!
Votre méditation me ramène à une émission à la télé allemande sur les grandes catastrophes dans l'univers, à l'origine de notre terre et de l'homme d'aujourd'hui. J'ai découvert que la vie sur terre a été rendue possible par la collision de la terre avec une autre planète, qui s'est désintégrée. Les chercheurs y soulignaient combien tout au long de l' histoire et encore aujourd'hui les humains sont exposés, vulnérables et fragiles, de tous temps soumis aux lois de l'univers. Humilité! Mais la conclusion de l'émission a été: chaque catastrophe ouvre à un nouveau commencement. Espérance!
Immensité qui me fait chavirer et me donne le vertige. Que sommes-nous dans cet univers, grains de sable et poussières d'étoiles... Mon Dieu, qu'est-ce que l'homme que tu penses à lui, que tu te confies à lui et confie à chacun un coin de terre, et d'autres humains?
Les humains veulent explorer l'univers jusqu'à l'infini. Orgueil démesuré ou te cherchent-ils, toi, le Dieu Créateur, au bout de leur quête? Humilité et adoration§
Nous prenons conscience aujourd'huicombien il est important de préserver notre planète terre qui devient trop petite. Faut-il continuer à croître et multiplier? Des populations entières sont déplacées, au risque de leur vie et du dénuement, sur terre et sur mer. Des hommes et des femmes, des enfants marchent de longues routes (en chantant?) et ne trouve pas le repos espéré.
Espérance, Dieu Très-Haut et intercession:: Tu tiens le monde dans tes mains, tu tiens toute vie dans tes mains; "Tant que la terre durera".

Par elly 20 mai 2016 à 14 h 13 Répondre à ce commentaire

superbe commentaire, oui nous sommes tous frêres en Dieu, pas qu entre hommes mais avec toute la création.

Par claude 20 mai 2016 à 13 h 39 Répondre à ce commentaire

Quatre contes : "Bonjour ma petite peur", "Le ballon rouge et la bulle de lumière", "La porte close et la grotte illuminée", "Le paradis est ici et maintenant ou jamais." Leur héros est un enfant ordinaire, celui qui habite toujours en nous et dont nous étouffons parfois la voix. Sur ses pas, nous affrontons les mêmes obstacles et nous nous posons les mêmes grandes questions : pourquoi avons-nous peur ? Comment ne pas craindre de perdre ce que l'on possède ? Que faire de notre colère et de notre insatisfaction ? Avec lui nous découvrons des réponses aux énigmes de la vie et nous réalisons que le bonheur est aussi simple qu'un regard d'enfant porté sur les choses.

Par Tikirasta 20 mai 2016 à 12 h 16 Répondre à ce commentaire

A l'abri dans l'arche,Noë n'est pas inactif,quand il en sort c'est pour retrouver une terre nettoyée et rendre au Seigneur une action de grâce en offrant ses animaux les plus purs...
Seigneur aide-nous à voir le beau côté des choses,à trouver le positif autour de nous, et comme Noë, te rendre grâce tous les jours.

Par Geneviève Dauneau 20 mai 2016 à 11 h 34 Répondre à ce commentaire

Petit, n'écoute pas les grands parler, va-t-en jouer dans le jardin, il y fait meilleur ce matin.
Écoute le vent quand il va tomber, il te dira où il va se coucher.
Tant pis si tu ne comprends pas très bien, tu reverras le vent demain.
Petit, n'écoute pas les grands gémir, va-t-en courir dans le jardin, il y fait si beau ce matin.

Par Willy 20 mai 2016 à 11 h 00 Répondre à ce commentaire

Vieillissante moi aussi , j'aimerais transmettre a mes Pts Enfants et Arrières pts Fils

la confiance la foi en Dieu que ma transmis mon Gd Père

l’espérance qui fait vivre chacun de nous , nous aide nous fait rebondir dans notre aventure

prions tous et croyons en Dieu

Par albatre 20 mai 2016 à 10 h 53 Répondre à ce commentaire

En vieillissant je découvre plus que je n'ai su le penser plus jeune, le rôle de transmission des générations précédentes, chacune comme Noé préservant la vie, la mettant à l'abri et la laissant partir, repartir, dans l'aventure qui lui est offerte.
Frère Nicolas vous savez très bien dire le cheminement spirituel que nous offre le banal combat de la vie. C'est bien d'être gestionnaire, ce n'est pas tout à fait honteux d'être esthète, il me semble qu'il nous est offert d'être dans la pensée de Dieu quand tous les jours nous participons à la vie.

Par Michel (occitanie) 20 mai 2016 à 10 h 38 Répondre à ce commentaire

Renaître : Dieu créateur, libérateur, souffle et sources de vie dans le ciel et sur la terre,
Prendre le temps de comtempler la beauté de la nature,devant mais yeux chaque jours,je vois, les sommets des montagnes, les chants des rossignol, l'odeur du muguet, et la lavande en fleurs, les bruits du champs de blé, la vigne qui donnera bientôt de bon fruits, face à tant de Bénédiction, comment ne pas être reconnaissant?
Je suis ce pèlerins, un chant de louange sur mes lèvres qui monte alors jusqu'à toi mon Dieu,lui disant ,ma reconnaissance pour toute ta bonté, cette victoire sur les intempéries, le déluge des fois de notre vie.
Dire merci a Dieu c'est aussi une expression de notre foi,d'espérance et comme noé, de confiance en notre Dieu,
Pour offrir au monde un bouquet de joie aux couleurs de l'arc- en-ciel.
Seigneur change notre sort une fois encore comme tu ranimes les ruisseaux asséché, bien souvent mon coeur, car celui qui pleure quand il sème, crira de joie,quand il moissonnera,chargé de ses gerbes de blé,
Que le seigneur soit loué, pour tout les bien fait,pour les petits "plus"dans notre vie et notre foi,
je pense à notre pape francois, qui pour moi représente tellement bien l'arc en ciel ,entre les hommes et les femmes porteur d'espérance et de paix.
Merci mon Dieu pour tout l'amour que tu porte a chacun de nous.... belle journée a vous,petite serviteurs de la miséricorde

Par brig 20 mai 2016 à 10 h 32 Répondre à ce commentaire

un peu de lecture ...............................essayons de le lire
CAMILLE

Par bages-limoges 20 mai 2016 à 10 h 25 Répondre à ce commentaire

Sortie de l'arche...
La terre à nouveau offerte à notre attention, à notre émerveillement, à notre soin pour un nouveau départ ensemble, en bonne intelligence...car Dieu nous fait confiance !
Et comment répondons nous à cette confiance qui nous est faite ? En ne voyant pas le cadeau, en le piétinant, en le meurtrissant pour en tirer le plus de profit possible...
Alors Dieu dit "Peut-être qu'ils écouterons mon Fils ?..."

Par SophieD 20 mai 2016 à 9 h 28 Répondre à ce commentaire

"Tant que la terre durera..."

Par Jean-Pierre Clerc 20 mai 2016 à 9 h 10 Répondre à ce commentaire

L'arche s'ouvre et la vie se répand à nouveau !
Me voici , mais chez moi il pleut toujours, la tempête n'est pas finie, les flots rugissent contre la coque de ma fragile embarcation.
Merci de me rappeler que la Vie est dans les mains de notre Créateur, et que c'est l'essentiel :
Pèlerins chahutés, dans les épreuves que nous n'avons pas choisies, je sens bien que la force dont j'ai besoin est dans cet Amour infini qui nous conduit . Il est , il appelle dans un incessant recommencement, à une réciprocité qui nous sauve , au coeur de nos déluges .
Merci de cet espace de partage , de prières les uns pour les autres .

Par Nicole B. 20 mai 2016 à 8 h 23 Répondre à ce commentaire

Comme Noé, marchons dans les pas de Dieu pour donner un sens à notre vie.
Manifestons pacifiquement notre désir de vivre en Dieu, avec Dieu, pour Dieu.

Par SYLVESTRE14 20 mai 2016 à 8 h 13 Répondre à ce commentaire

La sortie de l'arche ..
découvrir ce que Dieu , nous offre ; dans ces œuvres , sa création .
Toute la beauté mise à notre disposition , l'arc -en - ciel qui nous émerveille
dans l'harmonie , ces couleurs , après la pluie...ce sont les couleurs de l'amour .
Portant cela n'a pas suffit , pour laver les péchés qui suivirent , malgré toutes
les merveilles de Dieu .
De nos jours à ceux de Noé , on constate que le bilan reste un choix , choisir le bien ;le mal .
Les béatitudes sur la montagne , nous donnent aussi de transfigurer au travers du Christ ...

Dans genèse 28, 15: Je ne t'abandonnerai pas tant que je n'ai pas accompli ce que Je t'ai Promis.
C'est que toutes les promesses de Dieu , Il les accomplit , mieux encore , Jésus , nous confirme ; que celui
qui a soif vienne à Moi , et qu'il boive ...Celui qui croit en Moi !
Or croire , c'est aimer , comme Marie , Qu'il me soit fait selon Ta Parole ...Le VERBE FAIT Chair ..Or La Parole
c'est Dieu ...Le chemin des sources d'eaux vives , l'unité , le respect , mais le choix n'est pas sans risque , puisque
la vérité , est mal comprise , voir rejetée , malmenée , les Saints en ont fait les frais , pour nous montrer que le combat
est un combat d'amour , de justice pour tous , pour donner au sortir de L'arche , de voir Dieu dans toute sa beauté , et
transfigurer l'âme du Christ , le Corps du Christ , l'Esprit de Dieu , qui se donne à qui Le recherche , l' Esprit Saint ...Dans toutes nos différences , afin d'apprendre , les uns des autres , que rien n'est impossible à Dieu ...Sainte Rita vous le dira , Bernadette , et bien d'autres , confirme qu'ils ont cru et n'ont jamais abandonnés Dieu , pour choisir la facilité des sans soucis ...Car c'est renier Dieu , ces dons , mais surtout son amour , sa miséricorde infinie qui sur la Croix , fit coulé le Sang et l'EAU ...pour nous ..Pain de vie , Eucharistie , alliance dans des liens d'amour ...Chantons Alléluia au Seigneur .
Merci frère Nicolas , c'est si beau de chanter au Seigneur , quand à la lutte , Il en fera jaillir Sa force , Sa Face , son Amour .
Nous sommes tous différents (Je suis ce que Je suis par la grâce de Dieu ) à être un signe de l'alliance ..Nouvelle .

Par FRED 20 mai 2016 à 8 h 11 Répondre à ce commentaire

Comme c'est vivifiant, comme la source qui bondit dans le ruisseau.
Merci, ça remet debout. Alléluia

Par rigal 20 mai 2016 à 7 h 57 Répondre à ce commentaire

Je marche sur le chemin que Dieu m'a tracé, mon Créateur.
Sur cette terre qui est la nôtre, nous avons une grande mission.
C'est ce qui fait ma joie et ma raison de vivre. Merci mon Dieu
d'être dans ma vie.<

Par Irène Lemieux 20 mai 2016 à 6 h 50 Répondre à ce commentaire

Sitôt à terre, Noé offre. Noé, partenaire de Dieu, car il parle son langage, le langage du don. Il parle sans paroles, il parle en actes. Là où Adam et Eve voulaient s'approprier la connaissance, Noé vit la reconnaissance. Il sait d'où vient la vie, cette vie, offerte à lui et aux siens, il voit l'œuvre de Dieu dans sa vie, et il en rend grâce. C'est son acte premier.

Si alliance entre Dieu et l'homme il y a, c'est parce que Dieu en Noé, malgré toutes les faiblesses de l'homme, a trouvé quelqu'un qui lui ressemble. L'arc-en-ciel qui scelle l'alliance est alors bien ce pont entre ciel et terre, entre Dieu et l'homme à son image.

Vous citez le pape François, frère Nicolas, et c'est St François qui de suite me vient à l'esprit. Laudato Si, "Loué sois-tu, mon Seigneur" - Cantique des Créatures qui semble encore, par la main de Noé, s'élever du fond des âges.

Comme Noé, voir Dieu en sa vie, en toute vie. A sa suite, se savoir argile entre ses mains, se vouloir meuble entre ses doigts - Dieu, potier de sa vie. Accepter sans comprendre, sans voir où va le chemin. S'ouvrir à Dieu, et avancer, malgré les larmes, malgré la souffrance, c'est aussi être comme Noé.
Si sacrifier des animaux si péniblement sauvés à peine débarqué peut sembler louange étrange - étrangère à nos sensibilités d'aujourd'hui - son acte continue à parler. D'une situation de mort, de toutes nos situations qui appartiennent à la mort, offertes à Dieu, naît la vie.

Reconnaître en Dieu un Père, le laisser agir en ma vie, pour ma vie, accueillir ce don qui toujours m'est fait, peut-être est-ce bien là la seule vraie condition pour porter du fruit.
Et rendre grâce pour la beauté de l'arc-en-ciel qui un jour luit, soleil de Dieu à travers l'eau des pleurs. Oui, vraiment, "Loué sois-tu, mon Seigneur."

Par Audrey 20 mai 2016 à 6 h 45 Répondre à ce commentaire

Merci, Audrey, de nous rappeler notre heureuse dépendance de Dieu : cette heureuse et inouïe paternité - maternité qui fait de chacun de nous un de ses enfants tant-aimé, comme aime à nous le dire l'évangéliste Jean. Quel réconfort alors de ne pas se savoir seul (e) dans la tourmente, que quelqu'un (et pas n'importe qui! ) nous y accompagne ! Et même de garder l'espérance que celle-ci peut être source d'une bénédiction renouvelée et d'un nouveau départ. Gardons vivante cette certitude d'un amour plus fort que tout qui nous conduit sur un chemin de vie, même dans nos périodes les plus obscures ...et commençons par rendre grâce comme Noé dès que nous percevons ces premiers jaillissements de vie. Merci frère Nicolas.

Par Marie-Laure 20 mai 2016 à 10 h 53

Bon.....jour,
Levée matinal avec le réveil de la Nature , silence , odeur , merci Seigneur pour ces mille beautés , plantes , animaux ...et n'oublions pas nous sommes une très belle création
Union de prières

Par annie 20 mai 2016 à 6 h 35 Répondre à ce commentaire

OUi nous sommes tous responsables e la terre. Est-ce qu'enfin il y a un réveil de toutes les nations du monde pour adopter des mesures pour la conserver. Mais chacun de nous a sa part à faire. Dieu nous l'a confiée.NOÉ nous invite `faire
fleurir la terre.
Merci pour cette belle réflexion

Par Normande Dallaire 20 mai 2016 à 3 h 58 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires