Isaïe

« Préparez le chemin du Seigneur. » Isaïe 40,3

La guérison d'Ézéchias

Isaïe 38, 1-5

En ces jours-là, le roi Ézékias souffrait d’une maladie mortelle. Le prophète Isaïe, fils d’Amots, vint lui dire : « Ainsi parle le Seigneur : Prends des dispositions pour ta maison, car tu vas mourir, tu ne guériras pas. » Ézékias se tourna vers le mur et fit cette prière au Seigneur : « Ah ! Seigneur, souviens-toi ! J’ai marché en ta présence, dans la loyauté et d’un cœur sans partage, et j’ai fait ce qui est bien à tes yeux. »
Puis le roi Ézékias fondit en larmes.
La parole du Seigneur fut adressée à Isaïe : « Va dire à Ézékias : Ainsi parle le Seigneur, Dieu de David ton ancêtre : J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Je vais ajouter quinze années à ta vie.

Méditation

précédente suivante

Suivre le Christ, parce que nous l’aimons.

Jérusalem est assiégée par les assyriens. Et voilà que le roi, Ezéchias, tombe gravement malade. Pourtant il est un roi qui a toujours servi le Seigneur, qui a lutté contre les idoles. Un roi droit et sincère. Ezechias semble vouloir alors, dans sa supplication pleine de larmes pour la défense de sa cause, rappeler à son Dieu la promesse faite à Salomon*, quand Dieu lui promettait alors qu’il affermirait pour toujours le trône de sa royauté en Israël, et qu’il ne manquerait jamais un descendant qui siège sur le trône d'Israël.
Mais lui alors ? Allait-il mourir sans descendant ? Sa maladie était-elle signe d’une punition sans faute ? Rappelons-nous Job. Pour ses visiteurs, les catastrophes accumulées en un instant dans la vie et le corps de Job sont le signe qu’il a péché. Lui seul résistera à cette interprétation. Et il aura raison. Alors ici, comment comprendre puisque Ezéchias était un roi intègre, comme Job était lui aussi un homme juste ?
Le texte ne donne aucun élément de réponse. Il raconte juste, mais là est l’essentiel, que Dieu va exaucer Ezéchias. Non tant pour les mérites du roi, mais parce qu’il est le Dieu qui a fait alliance. Le Dieu qui donne gratuitement. Qui ne retient pas son engagement. Il ne s’agit pas de « marcher en présence du Seigneur » pour obtenir ceci ou cela. Mais parce que notre Dieu est ce qu’il est, parce qu’il est celui de la générosité et de la miséricorde, alors nous essayons de vivre avec loyauté et de faire « ce qui est bien à ses yeux ». Tel est l’art de vivre de la vie chrétienne. Nous ne cherchons pas des récompenses et des assurances. Confiants en Dieu, le Dieu de Jésus le Christ, notre désir est de le suivre au mieux, juste parce que nous l’aimons. Et cela suffit.

*1 R 9, 4-5
Méditation enregistrée dans les studios de Radio Notre-Dame Paris


Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

55 commentaires

Merci Sr. Véronique,

un bon encouragement pour durer dans les activités
automnales qui sont bien reparties!!!
Bel automne et bon mois de marie.

Par Françoise 2 octobre 2017 à 9 h 36 Répondre à ce commentaire

Comment ne pas te louer Seigneur pour toutes les biens que tu nous fais .... Mon âme exalte le Seigneur exulte mon esprit en Dieu mon sauveur ...Oui Jésus je t'aime tu m'a retiré du gouffre de l'enfer, je te remercie mon Dieu je te demande la grâce de te rester fidèle !!! Amen !!!

Par honoré marie-noëlle 2 octobre 2017 à 1 h 57 Répondre à ce commentaire

Que ma prière vous accompagne aussi ce soir ,pour vous remercier touse ,pour votre élan de générosité, merci d'avoir répondu a mon appel a la prière, bien amicalement et fraternellement en union de prière

Par brig 1 octobre 2017 à 21 h 02 Répondre à ce commentaire

Très chère Brig",

Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu". Rom 8, 28.
C'est tellement perceptible au long du chemin que vous poursuivez, animée d'une foi rayonnante qui vous amène à la sérénité.
De tout cœur avec vous, particulièrement le 4 octobre.
Très fraternellement.

Par Esperanza 1 octobre 2017 à 18 h 25 Répondre à ce commentaire

Tout vos petits mots, je les place sur mon coeur, que le coeur de Marie et le coeur de jésus, vous bénis chacun de vous,bien amicalement

Par brig 2 octobre 2017 à 20 h 42

Chère Brig,
vous êtes vraiment l’incarnation de ma vision du la mission des malades, des personnes âgées démunies, de toutes personnes qui n’a pas la force de faire du bénévolat ou de s’engager dans une mission particulière. On oublie trop, que la prière et les souffrances offertes sont une mission indispensable dans l’Église. Bien sûr ça ne parait dans les comptes rendus d’activités, ce n’est par remercier par l’entourage. Mais je crois profondément que c’est cette mission de la prière et des souffrances offertes qui sont les plus essentielles dans le monde actuel. Cela vient de la pauvreté du cœur tant demandée par Jésus. Depuis les années que je vous lis sur notre site, je remercie le Seigneur pour vous. Une mission pas du tout facile, mais ne lâcher pas, nous avons besoin de vous et l’Église à besoin de vous. Je vous suis très reconnaissante de tous vos partages. Et bien sûr Marie Jeanne ne sera pas seule à avoir une profonde pensée le 4 octobre. Nous pouvons même débuter dès maintenant.
Bonne nuit de repos et je vous envoie beaucoup de tendresse.

Par micheline (Canada) 30 septembre 2017 à 23 h 38 Répondre à ce commentaire

Bien chère Micheline,

Comme je suis entièrement de tout coeur avec vous.

Depuis des années que nous cheminons ensemble, nous nous sommes encouragés mutuellement; nous avons partagé tant de choses. Nous avons prié les uns pour les autres, partageant les souvenirs douloureux qui nous oppressaient depuis notre enfance, expériences douloureuses que nous avons vécu les unes et les autres; nous avons osé. Osé, parce que nous savons que nous faisons partie d'une grande famille qui s'appelle Eglise et que le Seigneur marche avec nous.
Notre chère Big est un exemple de foi, de piété, de courage.

Prions tous d'un même coeur. Que Dieu nous apporte son soutien. Qu'il soit béni.

Je vous embrasse

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 1 octobre 2017 à 12 h 37

Micheline, je me permets, par votre intermédiaire de dire à Brig qu'elle est tous les jours dans mes pensées et prières ainsi que Lulu et tous les autres internautes souffrants physiquement ou psychologiquement; comme le dit Marie Jeanne, depuis des années on chemine ensemble et nous nous encourageons mutuellement, par les méditations, les prières et les commentaires bienveillants, sur le chemin de Vie vers le Père et vers nos frères, merci à vous Micheline, Brig je penserai à toi spécialement ce 4 octobre et je t'embrasse affectueusement, Kat

Par Kat namur 1 octobre 2017 à 16 h 05

Chère Brig,
Jeudi soir, à la suite de ton commentaire, de la méditation du 26/09, j'ai laissé un petit message pour toi. Un peu tard, juste pour prendre de tes nouvelles. Je vois que tu es toujours aussi dynamique, aussi confiante, merci.

Je t'embrasse,

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 30 septembre 2017 à 17 h 57 Répondre à ce commentaire

Bonsoir ma chère Marie Jeanne
C'est très gentil de prendre de mes nouvelles, mais comme on ma fait comprendre que ce site deviendrait comme un mur de lamentation, et que je comprends toujours pas pourquoi nous jugeons temps nos frères et soeurs de coeur, les belles parole c'est bien beau, mais faut t'il savoir les mettre en pratique, ceux que demande le christ, si je peu simplement vous demander si vous le voulez bien de prier pour moi,pour le 4 octobre, quand nous sommes 2au3,le seigneur sera au milieu de nous,tant que je pourrais tapé sur mon petit clavier je resterai avec vous dans la prière et l'amour pour chacun, je vous embrasse bien amicalement et heureuse de votre soutien. ..Très bon Dimanche a vous

Pour répondre a mon chère Bernard, a sa question, tout c'est mi en place cette semaine, et j'en suis heureuse, pour tour ceux qui m'entoure aussi, j'ai 61ans ,je vie le jour le jour, mais j'ai encore de très belles journées devant moi,comme aujourd'hui, dans une très grande sérénité, ceux qui m'entourer ne comprennes pas,car il connaisse pas les grâce du seigneur, une amie hier qui ma dit une très belle choses, pas croyante du tout,elle ma dit "quand je te vois je crois que c'est sa avoir la foi,sa peu pas en être autrement c'est sa qui te tiens "j'étais tellement heureuse pour elle, elle partie heureuse elle aussi, merci seigneur de nous rendre heureuse par ta grâce dans de toute petite chose de tout les jours, je vous laisse pour ce soir,bien fraternellement

Par brig 30 septembre 2017 à 21 h 37

Ma chère petite soeur aimante,
Continue à nous envoyer tes commentaires, ils sont précieux; tes paroles sont vraies, sincères, elles nous poussent à avancer malgré les souffrances, les soucis.
Tu es un exemple de fidélité, de courage.
Nous sommes un peuple en marche, nous devons nous soutenir les uns les autres.
Je prie tous les jours chère petite Brig pour toi et tous nos frères et soeurs qui marchent dans la Bible.
J'aurai une pensée particulière le 4 et j'espère que je ne serai pas la seule.
Bonne nuit petite soeur, que Dieu te garde.
Je t'embrasse

Marie Jeanne

Par Marie Jeanne 30 septembre 2017 à 22 h 39

Bien chère Brig,
Tu me remplis de gratitude pour toute cette solidarité qui s'exprime autour de toi et qui affirme, à travers toi, le lien qui nous unit aux autres internautes de notre communauté qui subissent une souffrance morale ou physique, exprimée ou non.
J'apprécie que tu dises les choses simplement, comme tu les ressens, sans emphase larmoyante mais aussi sans esquiver les vrais problèmes qui se posent à toi.
J'avais en effet réagi, suivant mon tempérament, en mettant le doigt sur la plaie pour t'encourager dans les décisions qui puissent correspondre à tes attentes réelles.
Après l'avoir d'abord critiquée, mon cher compatriote Paul avait compris mon initiative plutôt incisive.
Tu me rassures en t'adressant à moi pour dire que les choses se mettent en place.
Quoi qu'il arrive, en tout cas, tu as ta place dans notre cœur, et comme ma chère amie Marie Jeanne, relayée par Micheline, l'exprime de son côté, tu seras dans nos pensées le 4 octobre.

Par Bernard (Bruxelles) 1 octobre 2017 à 10 h 36

Faire confiance, aimer Dieu, Espérer... Dieu de la miséricorde et de la générosité...
Je ne dois pas savoir prier, je ne comprends pas pourquoi certains sont exaucés, guérissent et d’autres pas. Je ne comprends pas les´ génocides, la cruauté, le massacre d’innocents, la’ perversion etc etc... mais où donc est Dieu ?
Je crois aussi que DIEU n’est pas un beniouioui qui pardonne comme ça, d’un coup de baguette magique. Ce n’est certainement pas aussi simple. Des choses nous échappent et on met en avant le mystere,... je pense que nous ne savons pas pas »communier », « prier » que nous sommes mous, tièdes comme cassés par un formatage, des encombrements, un patrimoine familial, génétique... nous sommes des étres abîmés, certains brisés, qui errons pour trouver une lumière. Nos cris de désespoir sont ils entendus ? Nous sommes si souvent démunis ! Dire merci pour la vie ? mais quand celle ci est invivable ?
Comment faire ? Que dire par exemple aux parents de la’ petite Maelys disparue depuis plus d’un Mois ? Je sais que les hommes font le mal...
Christ a pleuré à la mort de jean Baptiste et quelle mort cruelle ! Comme celles de pierre, Paul et tant d’autres... pourquoi, mon Dieu, pourquoi ?

Par Blandine 30 septembre 2017 à 17 h 43 Répondre à ce commentaire

Oui, Blandine, je me demande souvent pourquoi ? Pourquoi ces 2 jeunes femmes égorgées aujourd'hui à 14 h. sur un banc de la Gare St Charles à Marseille ?. Il y a une raison qui parait simple, "c'es parce qu'Il laisse la liberté à tout un chacun, qu'il soit bon ou méchant". Personnellement je pense que Dieu sait ce qu'Il fait. Qu'Il a sans doute d'autres raisons que nous ne connaissons pas. Il désire nous l'aimions de tout notre coeur sans nous poser de question. Il nous a aimés infiniment le premier. Alors rendons-lui un peu d'amour en l'écoutant. Aimons-nous les uns les autres et prions pour tous.

Par DELORME Marie 1 octobre 2017 à 23 h 57

Seigneur, Tu es un Dieu aimant, miséricordieux, ton amour pour tes enfants est incommensurable. Nous péchons, Tu pardonnes, nous nous éloignons de toi, Tu nous ramènes à la bergerie. Nous pleurons, Tu consoles avec la douceur d'une mère. Tu nous connais au plus profond de notre coeur, de notre âme. Nous sommes dans le doute, l'incompréhension quand un malheur, un deuil nous frappent, nous pensons parfois que nous sommes abandonnés, nous doutons de toi; mais tu mets toujours sur notre route un Isaïe qui vient intercéder pour que tu nous accorde la guérison.
Par ton Fils Jésus-Christ, Tu es venu te faire connaître, Tu nous donné un commandement nouveau :
"Aimez-vous les uns, les autres, comme je vous ais aimés". Apprends-nous, Seigneur à aimer comme Tu nous aimes, à ne rien te demander d'autre que de faire ta sainte volonté.
Apprends-nous, comme le dit Saint Paul à ne vivre que pour toi.

Par Marie Jeanne 30 septembre 2017 à 17 h 38 Répondre à ce commentaire

Essai
Mes mails ne passent pas

Par Blandine 30 septembre 2017 à 16 h 34 Répondre à ce commentaire

breizh 19 h 30
Ma pauvre compréhension humaine est que la mission de Jean-Baptiste étant terminée, Jésus a voulu qu’il aille vers le Père, recevoir la récompense promise.
Tandis que Paul était encore davantage au début de sa mission. Le Seigneur n’a pas, non plus, empêché la décapitation de Paul, hors des murs de Rome. Mais comme vous le dites si bien, « Que de choses nous seront révélées sur l'autre rive !!! «

Par micheline (Canada) 30 septembre 2017 à 14 h 38 Répondre à ce commentaire

Oui Seigneur je veux lutter contre les idoles comme Ezéchias; apprend moi Seigneur à aimer François comme tu nous aimes. Merci Seigneur de m'avoir donné François pour vivre une alliance d'amour avec lui et toi

Par Bénédicte 30 septembre 2017 à 11 h 48 Répondre à ce commentaire

C'est vrai, l'art de vivre chrétien est d'avancer, le regard fixé sur le modèle d'un Dieu de la générosité et de la miséricorde. Comment ne pas aimer celui qui me donne de vivre pleinement ? Là est mon salaire, mais le désir de le suivre au mieux, juste parce que je l'aime, c'est très différent de mon désir d'avoir des garanties et des protections. Renoncer à l'irréalisable pour me concentrer sur ce qui dépend de moi, je veux dire de ma relation avec le Seigneur.

Par Antoinette G 30 septembre 2017 à 9 h 10 Répondre à ce commentaire

Prière à l'Esprit pour une confirmation
Auteur : Isabelle M.

Esprit Saint,
Toi qui es venu me visiter aujourd’hui
et qui sera désormais mon invité
Donne-moi la joie de connaître et reconnaître
les fruits de ton esprit.
Que je puisse les cultiver, les faire murir,
les cueillir et les partager.
Mon cœur a dit oui aujourd’hui
à ces cadeaux ensoleillés :

La Foi pour rester avec toi chaque jour
La Joie qui me permettra de rayonner autour de moi
La Paix pour tendre la main à celui que je rejetais
La Bonté pour me donner de regarder avec tes yeux
celui que je vais croiser
La Bienveillance pour que l’autre se sente toujours valorisé
La Patience sans laquelle je ne pourrais avancer
La Maîtrise de soi pour éloigner colères
et tout ce qui me séparerait de toi
Et enfin et par-dessus tout :
l’Amour, à redonner sans compter !

Par Prière 30 septembre 2017 à 5 h 38 Répondre à ce commentaire

Oui la parole de Dieu est très claire ,précise cela me fortifie chaque jour et à mieux la comprendre.

Par Prian 29 septembre 2017 à 23 h 28 Répondre à ce commentaire

Sans te voir, nous t'aimons,
Sans te voir, nous croyons,
Et nous exultons de joie, Seigneur,
Sûrs que tu nous sauves.
Nous croyons en toi.

1 - Qui écoute ta Parole, Seigneur,
Ne verra jamais la mort.
Il possède en lui la vie éternelle.
A qui irions-nous, Seigneur ?
Tu as les paroles de la vie éternelle !

2 - Qui demeure en ta Parole, Seigneur,
Dans la vérité vivra,
Et ta vérité, ô Christ, le rend libre.
A qui irions-nous, Seigneur ?
Tu as les paroles de la vie éternelle !

3 - Par la foi, Seigneur, habite en nos cœurs,
Garde-nous dans ton amour,
Donne-nous la force dans l'espérance.
A qui irions-nous, Seigneur ?
Tu as les paroles de la vie éternelle !

Marchons tous dans la confiance: avec Toi, Seigneur, nous ne craignons rien!
Avec vous tous par le chant et la prière

Par MARIE 29 septembre 2017 à 21 h 22 Répondre à ce commentaire

Pour prière &Marie
j'aime, et j'apprécie de médité, vos très belle prière, louange, chant,merci de votre présence, pour Hymne aussi, bien fraternellement

Par brig 30 septembre 2017 à 21 h 47

Sœur Véronique... Je ne parlerai pas d'Ezéchias, mais de Jean Baptiste le cousin de Jésus... le "précurseur"...
Comment se fait-il que Jésus ne soit pas intervenu pour empêcher cet assassinat ?... alors que pour Pierre prisonnier enchaîné.... mystérieusement les portes de la prison s'ouvrirent sur l'intervention du Seigneur ?...
Deux poids, deux mesures ?... Curieux, curieux !!!
Peut-être que Sœur Véronique pourrait nous donner l'explication? ... que je cherche depuis plus de 40 ans ?...
... Que de choses nous seront révélées sur l'autre rive !!!
Cordialement à... tous les "chercheurs".... ?

Par breizh 29 septembre 2017 à 19 h 30 Répondre à ce commentaire

Mis à l'épreuve nous essayons , car tous nous sommes pécheurs , les autres ?
Comme nous , ont besoin d'amour , nul n'est parfait à part Dieu.
Si je croise un passant , il est comme moi , un être de chair , de sangs , avec des sentiments des émotions , qui suis-je
pour juger , puis que m' importe son nom , sa race , Il existe par ce que Dieu l'aime autant
que nous , Donc aimer Dieu en toute simplicité de coeur , et mon prochain , si Dieu le met sur ma route , qu'il soit chrétien ou pas , il y a un échange qui reste , une expérience , un témoignage ,pour grandir dans la foi , il faut simplement faire confiance au Seigneur .La récompense non , mais il y a de la joie de faire du bien , c'est déjà un cadeau , et si l'on m'en fait de même .Ce qui est bien à ces yeux ! C'est être intègre dans ces voies , c'est donc l'unité .
Je souris en pensant aux apôtres , se disputant pour savoir qui était le meilleur , avouez quand même , sans Jésus c'est
le podium , puis quel fatigue , ) l'inverse confier tout au Seigneur , puis Vivre , être , c'est aussi cela être libre .A chaque jour suffit sa peine , ouf .

Par fred 29 septembre 2017 à 19 h 25 Répondre à ce commentaire

HYMNE : GLOIRE À TOI, SEIGNEUR DES ANGES
CFC — CNPL

Gloire à toi, Seigneur des anges,
Pour leur beauté où se déploient
La splendeur de ta présence
Et l'écho de ta voix.
Dans l'éclosion de leur louange,
Ils s'élancent près de toi.

Ils jouaient dans ton aurore
Avant que lève notre jour,
L'univers n'était encore
Qu'un projet de l'amour.
Ils adoraient le Fils de l'homme
Au sommet de leur parcours.

Frémissant devant ta face,
À pleine joie ils crient ton nom.
Que l'un d'eux descende et passe
Nous toucher d'un tison :
Alors nos lèvres rendront grâce,
Purifiées par le pardon.

Quelle paix, sinon la tienne,
Tes messagers annoncent-ils
Dans leurs chants qui nous reprennent
À la nuit de l'exil ?
La porte s'ouvre, ils nous entraînent
Jusqu'à l'arbre de la vie.

Par Hymne 29 septembre 2017 à 18 h 43 Répondre à ce commentaire

on est loin d'Ezechias sans doute mais l'hymne "gloire à toi,seigneur des anges" est si beau que je remercie celui qui l'a envoyé en cette fête de saint Michel Archange ; le monde des anges est si peu connu de nous,pauvres humains.anne

Par anne frabolot 30 septembre 2017 à 9 h 34

Soeur Véronique Margron,
vous avez écrit "nous essayons de vivre avec loyauté et de faire "ce qui est bien à ses yeux". Tel est l'art de vivre de la vie chrétienne." dans la méditation ci-dessus à propos de la maladie mortelle d'Ezéchias.Et bien,Soeur Véronique,je ne suis pas d'accord avec vous.En effet,ce que vous dites,c'est ce que fait chaque être humain.Mais pas le chrétien,il me semble.Le chrétien,c'est celui qui marche,ou qui essaye de marcher,en présence du Seigneur!
bonne soirée,anne frabolot

Par anne frabolot 29 septembre 2017 à 18 h 14 Répondre à ce commentaire

Seigneur jésus,
je viens vers toi aujourd'hui par c'ette meditation, parce que tu as les paroles de vie éternelle.
De ton sein coulent les eaux vives qui jaillisent vers la vie éternelle,
Je viens me rassasier de ta présence et de ton amour,
Seigneur que je ne puisse jamais me lasser de te chercher dans ma vie,
Aide -moi a te trouver durant ce moment de prière. ..

Que les anges du ciel aident à bénir notre Dieu et père, tu as donné mission a tes anges de veiller sur nos routes,
tiens-nous fidèle au long de ce jour,
Unis aux anges,Apprenons des ici-bas a chanter la louange du Père, du fils et du st esprit. ....Fraternellement

Par brig 29 septembre 2017 à 15 h 51 Répondre à ce commentaire

Quelle émotion Brig enlisant votre commentaire de ce jour!nous pensons tellement à vous et a vos souffrances nous prions pour vous et j'ose me faire l'interprète des internautes en vous souhaitant beaucoup de courage UDP. Anneduv

Par Anneduv 29 septembre 2017 à 17 h 48

Merci, a vous Anneduv, toute vos prières, a vous touse, que les anges du ciel vous garde en ce beau jour. ..

Par brig 29 septembre 2017 à 19 h 18

Juste parce que nous l'aimons, et cela suffit, quoi rajouter, l'amour de Jésus vaut bien un peu d'attention, de dévouement de notre part

Par gendre 29 septembre 2017 à 15 h 16 Répondre à ce commentaire

« …juste parce que nous l’aimons. Et cela suffit. «
Seigneur continue de faire grandir ton amour en moi, afin que je puisse te suivre avec toujours davantage de fidélité et ainsi augmenter toujours davantage l’accueil de ton amour. Amen.

Merci soeur Véronique pour toutes ces pistes de réflexion de la semaine.

Par micheline (Canada) 29 septembre 2017 à 14 h 52 Répondre à ce commentaire

la fin de la méditation nous dit que aimer dieu cela suffit....
mais aimer... comment... de quelle force ... de quelle nature...
parfois c'est simple... parfois c'est difficile...
Le commandement nous dit d'aimer notre prochain comme nous même...
parfois aussi c'est difficile... parfois c'est simple...
Seigneur donnes moi la force d'aimer vraiment et totalement
MERCI Seigneur !!!

Par Cl@udio 29 septembre 2017 à 14 h 32 Répondre à ce commentaire

Ce que je retiens : "AIMER, CELA SUFFIT ! O mon doux Jésus, apprends-moi à "bien" aimer, à "savoir" aimer, à m'oublier dans l'Amour...
Avec la "petite Thérèse" de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face, avec mes larmes d'amour et tout mon coeur.

Par UNE FEMME PARMI TANT D'AUTRES 29 septembre 2017 à 12 h 29 Répondre à ce commentaire

@insi que nous le dis, la méditation : " Confiants en Dieu, le Dieu de Jésus le Christ, notre désir est de le suivre au mieux ".
Et, Cela suffit.



Prière de ce jour, bonne journée.

Ps: Merci Gilles.

Par Florine. 29 septembre 2017 à 11 h 23 Répondre à ce commentaire

certes, si nous croyons en Dieu et reconnaissons que tout nous vient de lui, nous ne devons pas attendre plus que ce qui nous est donnée, et toujours remercier; cependant il y a des exemples de punitions pour ceux qui ont mal agis(dans la bible), et je pense qu'il serait normal que ceux qui ont fait le mal et fais souffrir des gens reçoivent tout au moins une punition céleste, de Dieu;il y a bien la crainte du jugement dernier(les bons d'un côté, les mauvais de l'autre);j'écoutais il y a quelques jours, sur une radio chrétienne, les paroles de Jésus "je ne suis pas venu modifier les paroles de mon Père,mais les mettre en pratique et celui qui à fait le mal doit payer pour ce qu'il à fait"; donc n'attendons pas de récompenserais une justice; nous disons bien"que ta volonté soit faite et non la mienne",parole vaine où?

Par penelope 29 septembre 2017 à 10 h 20 Répondre à ce commentaire

Personnellement je ne crois PLUS à la "punition divine". Ou en tout cas elle ne me fais plus peur...
Ce n'est plus la crainte d'une punition ou le désir de plaire qui guident mes pas mais des choix personnels pris en toute liberté...
Quant au jugement dernier, pour moi il est ce moment qui m'a lessivé psychologiquement et spirituellement (et qui aurait pu m'anéantir), avant de renaître peu à peu de mes cendres...
C'est mon parcours personnel...

Par & 29 septembre 2017 à 11 h 30

Aimer...aimer DIEU...quoi de plus difficile et de plus abstrait!! Heureusement IL nous a donne un commandement "Aimez vous les uns les autres" Je pense que c'est au travers de notre manifestation d'amour envers le prochain que s'illustre notre amour de DIEU Bonne journee à tous dans l'amour du prochain

Par buchin domi 29 septembre 2017 à 10 h 07 Répondre à ce commentaire

je suis touchée par la confiance d'Ezechias et par l"Amour de Dieu pour lui. par la patience de Dieu.

Par juliette yvonne 29 septembre 2017 à 9 h 37 Répondre à ce commentaire

Etre chrétien c'est faire de ces valeurs son lit
L'art de la vie chrétienne, j'aime beaucoup cette phrase qui met les valeurs humaine en art de vivre .Merci soeur Véronique pour vos méditations de cette semaine qui m'ont parlé de cet art .
bonne journée

Par jnc 29 septembre 2017 à 9 h 10 Répondre à ce commentaire

Quel mur dans ma Vie m'empêche d'avancer ?
Et comment vais-je le dépasser ? Et pourquoi ?
Vous nous invitez à nous tourner vers l'essentiel, Soeur Veronique, du moins c'est ce que je perçois
Prendre conscience, au fil des événements, ( visites de la providence) .. de Ce mur , l'accepter et l'envisager : je ne peux rien faire par moi-même mais alors comme Ezechias , je peux me tourner au delà de ce mur , vers le Seigneur.
Je me souviens des Hébreux dans le désert qui devaient regarder vers le serpent d'airain afin de ne pas succomber à la piqûre des serpents .Et en parallèle, il nous est proposé de nous tourner vers La Croix du CHRIST , afin de contempler là , non pas la mort , mais la VIE . Si Notre Seigneur, n'a pas fait l'économie de cette fin , c'est bien pour nous dire que "le mur " , La Croix , ne sont pas une fin mais une Naissance Avec LUI :
N'est-ce pas là l'essentiel de Notre Vie ?
MERCI à chacun de vous d'être là.

Par Nicole.B 29 septembre 2017 à 8 h 38 Répondre à ce commentaire

"notre désir est de le suivre au mieux, juste parce que nous l’aimons. Et cela suffit. "
Eurêka! Voilà pourquoi je ne désire pas suivre Jésus: je ne l'aime pas, en tout cas pas au point de l'adorer, de me prosterner, de supplier ou de rendre grâce...
Et pourtant, sans vouloir ni le suivre ni lui ressembler, ma vie, au moins par certains côtés, reste semblable à la sienne.
Là où je le suis le mieux c'est quand lui ne suit personne: il a sa propre façon de penser, de prier, d'agir, de croire en son Dieu-Père.
Il n'est prisonnier d'aucune règle et d'aucun "maître à penser"... et s'il suit la loi bien souvent il est aussi capable de la contourner...
Ce qui me suffit, à moi, c'est de croire au repos éternel, et que tout est pardonnable et pardonné...
Pardonner et accepter tout, tout en prenant ses propres décisions, non sans prendre conseil si besoin, est la seule voie viable...

Par & 29 septembre 2017 à 8 h 04 Répondre à ce commentaire

Le mieux que je peux avec la force qu'il m'a donné parce que je l'aime !

Par Durupt 29 septembre 2017 à 8 h 03 Répondre à ce commentaire

Seigneur, fais qu'en ce jour, aucune tentation qui pourrait engendrer colère et désaveux, ne vienne troubler mon regard vers Toi. Et surtout sur ce qui est essentiel. L'amour. A l'accueil des autres, que nous soyons ce regard que notre Seigneur nous demande de commettre. Ne nous tournons pas vers le mur, il ne faut pas avoir peur. Merci mon Seigneur et mon Dieu, pour toutes ces années qu'il nous faut encore, pour être digne de Toi. Odile

Par Odile 29 septembre 2017 à 7 h 57 Répondre à ce commentaire

"[C]e qui est mal à tes yeux, je l'ai fait" (Ps 50). Ce sont les mots du psaume, attribué à David, qui me sont revenus, comme en écho à ceux d'Ezéchias. David qui implore le pardon de Dieu. "[T]u ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé," dit-il encore. Les larmes d'Ezéchias ne sont-elles pas de celles-là?
Une miséricorde sans limites, une miséricorde à faire reculer le soleil dans le ciel, tel est le signe que Dieu donne de la force de sa parole pour le roi et son peuple (v7-8). Rien n'est impossible à Dieu, il n'est de vie qu'il n'arrache à la mort annoncée. Il n'y faut que Dieu et l'homme, dans la sincérité d'un cœur à découvert, d'un cœur broyé, qui se tourne vers lui.
Ezéchias se tourne vers le mur, vers ce qui obscurcit encore sa vision de Dieu? Ce Dieu au mérite que ses yeux avaient cru discerner, comme vous l'évoquez si bien, Sr Véronique. N'est-elle pas là, cette mort annoncée, en ces conceptions qui, comme un tombeau, l'enferment? Peut-être ce mur est-il aussi cet espace où n'existe plus que l'homme, dans sa douleur nue, et Dieu.
"Je te délivrerai, toi et cette ville," dit Dieu à Ezéchias (v7). Les larmes font tomber les murs, et pour bien plus que lui. Dieu l'a vu, entendu, dans sa vérité d'être la plus profonde. Comme le soleil remonte "les degrés qu'il avait descendus", Ezéchias peut alors voir, à cette lumière nouvelle, celle de la miséricorde, de l'amour sans limites de Dieu, sa vie passée, son aujourd'hui, en Dieu.
Merci Sœur, prières pour tous.

Par Audrey 29 septembre 2017 à 6 h 47 Répondre à ce commentaire

Hébreux 13
Persévérez dans l'amour fraternel. N'oubliez pas l'hospitalité; car, en l'exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir. Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez aussi prisonniers; de ceux qui sont maltraités, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps.…

Par Partage 29 septembre 2017 à 6 h 39 Répondre à ce commentaire

Je vous rappelle à tous , que c'est la fête des Archanges , ceux-ci ce sont présentés dans les écritures Saintes .
Ils ont tout à tour, fait voir que rien n'est impossible à Dieu , mais aussi dans nos épreuves , quel soit dans la maladie ,
la pauvreté , ces aléas .Comme vous le décrivez soeur Véronique , Job , et tant d'autres restent fidèle au Seigneur .
En récitant mon petit rosaire , les larmes de Gethsémané , l'angoisse de Jésus , devient nôtre .
ISAÏE qui signifie , Salut du Seigneur
Ezechias , suppliant fit rétablir le Culte Au Seigneur .
Jésus , va donner Sa vie , instituer le baptême , pour que Notre Dieu , puisse au travers de nous tous , oeuvrer , selon notre foi.
Les mystères douloureux , nous montre Le Chemin .Notre foi mise au creuset , éprouvées , fortifiées , Dieu au milieu
de nous . Merci Très Sainte Trinité , tous un jour vous rendront grâce .Prière sur La Parole de vie ; des fruits bénis de toute
parts , Dieu compte sur nous , par Jésus , Dieu Sauve , Dieu guérit , Père entre Tes mains je remets mon Esprit .Louange et honneur à Dieu. L'ange du Seigneur , annonce , l'Ange du Seigneur défend , l'Ange du Seigneur Guérit .
Ange du Seigneur
qui êtes mon gardien ,
puisque le ciel m'a confié à vous
dans sa bonté ,
éclairez-moi ,
dirigez -moi ,
et gouvernez-moi aujourd'hui .
Ainsi soit-il .
O Divine Mère , envoyer les Saints Anges , pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi !
Saints Anges et Archanges , défendez-nous , gardez-nous .Amen

Par fred 29 septembre 2017 à 6 h 34 Répondre à ce commentaire

HYMNE : VICTOIRE DE LUMIÈRE,
J.F Frié — CNPL

R/ Victoire de Lumière,
Terreur des ténèbres sur la terre,
Michel,
au moindre appel
ton cri traverse les sept cieux :
« Qui est comme Dieu ? »

Où la force ne peut suffire,
où le danger touche au pire,
tu fais lever en profondeur
la Puissance du Seigneur !

Feu vertical, ton glaive tranche
C'est au plus sec de la branche
comme à la racine du cœur
la Présence du Seigneur !

Ange de justice, rappelle
que la mort n'est pas mortelle
si l'homme attend, de son Sauveur,
la Sentence du Seigneur

Par Hymne 29 septembre 2017 à 5 h 40 Répondre à ce commentaire

Une autre réflexion : c'est dans le livre d'Isaïe qu'on trouve certains des plus beaux textes d'espoir, repris dans le Nouveau Testament et lus ou chantés à la messe. En même temps, il y a encore des pages et des pages de prédictions d'horribles calamités, pour Israël ou pour ses ennemis. On a bien l'impression que la région n'a jamais été en paix, donc que celle-ci est du domaine de l'utopie ? Je crois qu'en fait nous faisons la paix surtout quand nous en avons marre de nous entre- tuer; elle ne peut en tout cas être imposée par la force, car tant que le feu couve sous la cendre...
Quant au texte présent, nous demandons nous aussi à Dieu d'entendre nos prières, mais il ne nous exauce pas toujours ! Ezechias le rappelle : ce sont seulement les vivants qui ont besoin de Dieu, pour les garder en vie spirituellement, parfois physiquement. Ma phrase préférée : "Je marcherai en présence de Dieu sur la terre des vivants".

Par Antoinette G 11 septembre 2016 à 9 h 30 Répondre à ce commentaire

Le Seigneur entend les prières et les larmes.Réconfortant! Il y en a tant dans notre monde...............

COURAGE, l'AMOUR vaincra le mal!

Par mic 10 septembre 2016 à 23 h 44 Répondre à ce commentaire

Souvenons nous de cette merveilleuse promesse,

" Il essuiera toute larme de leurs yeux et la mort ne sera plus,il n'y aura plus ni deuil,ni cri ,ni douleur, car les premières choses ont disparu "
C'est un avenir glorieux! La guérison sera totale!

Seigneur jésus, tu as souffret aussi sur la croix pour que je sois guéri, .En ton nom,je confesse ma guérison et te bénis par avance pour ta gloire dans ma vie.
Seigneur est un Dieu qui guérit, prions ensemble, que le Seigneur étend sa main afin que ceux ci trouvent guérison, restauration, et soutient dans l'épreuve, prions pour ceux qui agissent pour les malades et pour ceux qui oeuvre à trouver des solutions durables, merci,..pour toute vos belles prière a vous touse,Bon Dimanche

Par Brig 10 septembre 2016 à 21 h 14 Répondre à ce commentaire

"J'ai entendu ta prière, j'ai vu tes larmes"

Seigneur Tu vois et tu entends tes enfants éplorés, Tu n'es pas sourd à leur appel

Nous nous adressons nous aussi en toute confiance à Toi, le Tout Puissant, Dieu d'AMOUR, viens nous sauver!

UDP avec chacun de vous, merci, Audrey, votre message quotidien nourrit notre prière.

Par MARIE 10 septembre 2016 à 11 h 00 Répondre à ce commentaire

On peut dire qu'Ezechias a la foi du charbonnier, et c'est suffisant. Il en appelle au Dieu vivant qui est le Dieu des vivants. ("Le vivant seul peut te célébrer"). La proximité de la mort nous rappelle tout le prix de la vie, et que nous ne pouvons rien donner pour la racheter. Mais parfois, on a vu fleurir un arbre que l'on croyait mort (je crois que c'est dans une chanson de Brel).
Il n'y a pas forcément une date fixée à notre mort, et sauf hasard malheureux, l'amour de la vie la prolonge souvent.

Par Antoinette G 10 septembre 2016 à 10 h 54 Répondre à ce commentaire

Le roi pleure. Le roi prie. Il ne veut pas mourir. La mort est-elle comme ce mur vers lequel il se tourne, pierre froide qui emplit toute sa vision? Mais les pierres dans la Bible sont faites pour être roulées, la mort traversée.

Le cantique d'Ezéchias qui suit ces versets est d'une grande beauté. "Le Seigneur est sur eux, ils vivent et tout ce qui est en eux est vie de son esprit. Tu me guériras, fais-moi vivre. Voici que mon amertume se change en bien-être. C'est toi qui a préservé mon âme de la fosse du néant, tu as jeté derrière toi tous mes péchés." (v.16-17)
C'est au Dieu de miséricorde, au Dieu qui donne vie que s'adresse Ezéchias. Dieu donne la vie, Ezéchias le sait: "j'ai marché en ta présence," dit-il. C'est fort de ce qu'il sait de Dieu qu'Ezéchias prie. Les larmes souvent font tomber des barrières. Elles livrent son cœur, encens à sa prière. Ezéchias vivra.

Tu me guériras, fais-moi vivre, Seigneur. C'est avec Ezéchias qu'il me faut prier ce matin. Que ses mots soient miens.

Par Audrey 10 septembre 2016 à 7 h 55 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires