Abraham

« Marche en ma présence. » Genèse 17,1

"Ton nom sera Abraham"

Genèse 17, 1-8

Lorsque Abram eut atteint quatre-vingt-dix-neuf ans, le Seigneur lui apparut et lui dit : « Je suis le Dieu-Puissant ; marche en ma présence et sois parfait. J’établirai mon alliance entre moi et toi, et je multiplierai ta descendance à l’infini. »
Abram tomba face contre terre et Dieu lui parla ainsi :
« Moi, voici l’alliance que je fais avec toi : tu deviendras le père d’une multitude de nations. Tu ne seras plus appelé du nom d’Abram, ton nom sera Abraham, car je fais de toi le père d’une multitude de nations. Je te ferai porter des fruits à l’infini, de toi je ferai des nations, et des rois sortiront de toi.
J’établirai mon alliance entre moi et toi, et après toi avec ta descendance, de génération en génération ; ce sera une alliance éternelle ; ainsi je serai ton Dieu et le Dieu de ta descendance après toi.
À toi et à ta descendance après toi je donnerai le pays où tu résides, tout le pays de Canaan en propriété perpétuelle, et je serai leur Dieu. »

Méditation

précédente suivante

Marche en ma présence et tu seras parfait !

Abram a maintenant fait ses preuves. Dieu l’adopte. En signe de cette adoption, il lui donne un nom nouveau, Abraham. Pas de quoi marquer une grande rupture avec le nom d’avant. D’Abram à Abraham, qu’est-ce qui a changé ? Peu de choses d’un point de vue phonétique. Un petit « ah » en plus. Ce « ah ! » qui en français dit la surprise. Toutefois, en hébreu le sens n’est plus le même, nous disent les biblistes. Un Abram, « père des hauteurs » devient alors un Abraham, « père des multitudes ». C’est une promesse de grande fécondité, ce nom nouveau. Le nom d’Abraham venant de Dieu, il sanctifie ce que fut Abram, le marcheur de Dieu. Et Dieu ne lui donne alors qu’une consigne : « Marche en ma présence et sois parfait. » Être parfait, n’est-elle pas écrasante, la demande ? Pas à la mesure de ce que peut un homme, fût-il bon comme Abram, et donc vouée à l’échec ? Car si Abram n’a pas été parfait, de la perfection où Dieu l’entend, Abraham ne le sera pas non plus.
Mais il faut bien comprendre ce que Dieu demande à son élu au moment où il l’adopte en lui donnant un nom. Il ne lui dit pas : marche en ma présence et en plus, « sois parfait », telle une condition. Et si elle n’était pas respectée, elle viendrait invalider l’adoption et la promesse d’une immense fécondité spirituelle. Dieu dit à Abraham : « Continue sur la voie d’Abram, marche en ma présence et ainsi tu seras parfait. Je serai ta perfection. Si tu marches avec moi, la Sainteté du seul Saint sera avec toi. Si tu erres, je te remettrai sur la route. Si tu tombes, je te relèverai. Si tu pèches, tu seras pardonné. »

Méditation enregistrée dans les studios de Radio RCF Lyon

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Il reste 1500 caractères)

54 commentaires

La Sainteté c'est la parole que Dieu disait a Abraham "marche en ma présence et sois parfait "
O christ, toi la splendeur de tous les saints, tu nous donne de marcher en ta présence! Marcher en la présence de Dieu
marcher avec Dieu, c'est cela être parfait! Etre parfait ce n'est pas avoir réussi sa vie,ce n'est pas avoir acquis telle ou telle réussite morale,spirituelle, peu importe. Mais de marcher en présence de Dieu "tu es mon Dieu! je n'ai pas d'autre bonheur que toi"quel bonheur de savoir que dieu est la a chaque pas"il se tient a ma droite c'est pourquoi tu n'abandonnera pas mon âme au pouvoir du mal,car"tu la combleras de joie devant ta face"
je suis très loin d'être parfait, mais rester petite se vider de toute ambition,de toute recherche, de tout prestige, recevoir jour après jour ce bonheur de Dieu humblement en étant petite à côté de lui qui s'est voulu petit pour nous si nous savons trouver cela en sa présence de cette marche cela est notre bonheur qui commence en nous notre vie éternelle, nous pouvons habiter l'amour de Dieu "comme le Père m'a aimé moi aussi je vous ai aimé, Demeurez dans mon amour, je n'ai pas d'autre bonheur que toi seigneur "
ayons le courage de marcher en présence du Seigneur avec la croix, j'espère pour chacun de nous que l'action de l'esprit, la prière de Marie, notre mère nous accorde cet grâce de marché, de construire dans la paix...

Par brig 20 juin 2017 à 17 h 51 Répondre à ce commentaire

Les sacrements me viennent à l'esprit ,
surtout celui de la confession , celui de
l'onction des malades , une façon de dire
Dieu , par les mains de nos prêtres , j'étais malade et vous m'avez guéris , seul accueilli , dans l'errance , et vous m'avez
relever ...Ah frère Pascal , Le Bon Dieu voit tout .Plus loin il y aura une Vierge qui par sa perfection deviendra la Mère
d'une multitude , par l'onction de l'Esprit Saint , ainsi faisant Jésus ne va pas que vers "les siens , Il va partout ou la
Misère , le rejet , la maladie , l'abandon , et par La Parole , relève , console , édifie , redonne toute dignité au vrai sens
de ce qu'est aimer vraiment , et se sentir aimer ! Ensuite c'est témoigner de tout ce que Dieu , fait pour tout un chacun
méchants , gentils , le soleil se lève quand même .La sainteté ?Jésus dira , quand le "Consolateur viendra , retenez bien
ceci :Le Consolateur , c'est dire ...de remonter ces manches .Qui est celle -ci qui monte du désert , appuyée sur son bien-aimé?

Par fred 20 juin 2017 à 9 h 35 Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce que 'posséder le pays le Canaan'? Cette terre que promet Dieu à Abraham ne sera pas sienne dans le sens du monde, temporel, et pourtant il s'agit bien de temps et d'habiter son temps, avec Dieu. Canaan, innocent et maudit, est devenu l'esclave de ses frères - sa vie ne lui appartient plus. Dépossédé de lui-même par les actes qu'il n'a pas commis mais dont il porte les conséquences. N'en est-il pas ainsi, d'une certaine manière, de tous ces actes qui affectent nos vies, y laissent des traces indélébiles, et que pourtant nous n'avons pas commis? Ils façonnent nos vies par ces conséquences que nous subissons, nos manières de réagir, que nous ne contrôlons pas. Dépossédés.
Et pourtant cette terre maudite porte des fruits. Entre les mains de Melkisédeq, ils sont bénédiction, partagée, propagée. Partagée, pour la vie d'une multitude. N'est-ce pas cette même multitude que promet Dieu à Abraham? Etre esclave alors n'est plus condamnation, être esclave est mission. Et cela change tout. "[M]arche en ma présence et sois parfait." C'est habiter cette terre en présence de Dieu qui la fait sienne. Sienne avec Lui, sienne par Lui, comme cette perfection promise ne peut venir que de Lui. C'est l'habiter avec Dieu en conscience pour que se propage le vie, pour que ces fruits que Dieu promet à Abraham de lui faire porter nourrissent ceux à qui est liée sa vie. Sans tenter de maîtriser ce qui ne peut l'être. L'accepter. Simplement s'avancer, en Sa Présence. Libéré.

Par Audrey 20 juin 2017 à 6 h 48 Répondre à ce commentaire

CFC — CNPL

Un chant rassemble dans la nuit
Les voix dispersées :
L’Église a devancé l’aurore
Et fait monter vers le Seigneur
L’espoir du monde.
L’hymne de joie et de douleurs
Qui naît aujourd’hui
Rejoint la mystérieuse offrande
Où Jésus Christ veut, de sa croix,
Signer l’alliance.
C’est dans le Fils que nous pouvons,
Marqués par l’Esprit,
Donner notre parole au Père,
Et c’est en lui que Dieu répond
Au cri des hommes.
Nous attendons face à l’Orient
Les signes du Jour :
Jésus doit revenir en gloire,
Et l’amour seul peut dans nos vies
Gagner sa Pâque.

Par Hymne 20 juin 2017 à 6 h 14 Répondre à ce commentaire

Merci,d'être présent, chaque jour,bien fraternellement

Par brig 21 juin 2017 à 22 h 36

Bonsoir Frère !
Dès le départ, DIEU manifeste son amour, sa miséricorde infinie à Abraham : "si tu tombes, je te relèverai. Si tu pèches, tu seras pardonné".
A nous aussi, DIEU agit de même. Alors gardons toujours confiance en la miséricorde.

Par Colette 28 juillet 2016 à 23 h 19 Répondre à ce commentaire

Merci Frère Pascal , veuillez m'excuser pour ma réaction tardive "Marche en ma présence et ainsi tu seras parfait". Oui Jésus aussi a dit la même chose à ces Apôtres. "Soyez parfait comme votre Père Céleste est parfait. Être parfait est signe de Sainteté et Dieu ne veut pas perdre aucun de ses fils. Que son Saint Nom soit loué. Amen.

Par Augustine Latey 6 juin 2016 à 4 h 39 Répondre à ce commentaire

Gn 22. Dieu fait un cadeau merveilleux à Abraham, un enfant dans sa vieillesse, l'enfant de la Promesse. Abraham doit faire un long cheminement pour comprendreue ce n'est pas une chose dont il peut se servir mais un don gratuit, il n'a pas à mettre la main dessus, c'est un don.
Dieu me fait aussi un cadeau très précieux, un charisme particulier, je n'ai pas à m'enorgueillir, ce n'est pas ma chose mais un don gratuit pour les autres, je dois faire aussi un long cheminement, tomber souvent avec mon orgueil. Dieu m'apprend que tout est grâce, don, bénédiction, même les chutes me font avancer plus loin, je découvre que c'est Dieu qui fait tout, qui me conduit, malgré les éblouis et je verrai la "beauté" du chemin avec son "arc en ciel"
Féo

Par debastard 5 juin 2016 à 14 h 48 Répondre à ce commentaire

Merci Frère Pascal Marin , pour cette belle méditation , et l'explication de ce texte, belle découverte, pour moi, bon dimanche à vous . Rita

Par Giuliani Rita 5 juin 2016 à 14 h 15 Répondre à ce commentaire

Merci Frère Pascal Morin pour vos explications sur ce texte de la Genèse 17,1-8. Je viens de découvrir une chose que je ne savais pas !: la différence entre Abram et Abraham! Je savais seulement que lorsque le Seigneur veut s'approprier une personne pour une mission spécifique, il se révèle à la personne ou fait un autre signe qui montre que cette personne est une mise à part, parce que Dieu veut faire de lui son instrument, comme fut le cas de Simon, il a lui donné un nom nouveau: Pierre.
Mais pour Abram je ne savais pas que ce nom signifie: père des Hauteurs! Et voilà Abram est devenu Abraham: père des multitudes! Quelle découverte ! Merci!

Par Kalumbu Mujinga 4 juin 2016 à 10 h 20 Répondre à ce commentaire

Merci frère Marim,

Merci beaucoup du si bon message. Vous venez de me faire comprendre la grande différence entre Abram et Abraham. Je suis si heureuse de savoir, également, que si je marche avec Dieu, tout me sera pardonné car Il sera présent pour tout effacer. Comme je dormirai bien avec cette pensée.
Rhéa

Par Rhéa 3 juin 2016 à 2 h 55 Répondre à ce commentaire

MERCI ! " PERE DES HAUTEURS...........père des multitudes.....

Par mic 2 juin 2016 à 23 h 17 Répondre à ce commentaire

Merci pour ces 3 textes, je fais un résumé de ce qu'ils me disent :
(Gn 14,18) Comme la Parole de Dieu est pour chacun de nous et qu'il me faut la faire mienne, il me semble que le texte avec Melchisédech est comme un baptême, ce signe indélébile qui fait de nous des enfants de Dieu. Dieu me choisit personnellement comme Il a choisi Abram et me donne la force dans le combat contre les ennemis, la dime est la reconnaissance de ce don : l'action de grâce, la louange la bénédiction, à peine un dixième de tous les dons que Dieu me fait.
(Gn 15,13-17) Teste et mise en route avec tous les combats que cela engendre. Mais la Paix dans la Foi, la Promesse, et la Présence sont là, même si Dieu semble absent, c'est la marche dans le désert et la caillasse, dans la soif et la faim. C'est un chemin semblable à celui d'Abram que nous vivons chaque jour, chacun différemment mais c'est le chemin promis par Jésus : le chemin de Croix, c'est aussi un chemin de Vie et un chemin de Vérité, un chemin d'Amour.
(Gn 17,1-8) Après cette longue marche dans le désert dans le combat, Dieu nous accueille dans une relation d'amitié avec Lui, d'alliance d'amour. En nous approchant davantage de la Source, nous connaissons mieux son Cœur. Qu'est-ce qu'être père de la multitude si ce n'est porter le monde dans la prière, dans la bénédiction, l'offrir continuellement à Dieu. C'est ainsi que nous devenons féconds et qu'il n'y a plus de frontières. Dieu change le nom d'Abram et promet de donner au vainqueur un caillou blanc portant un nom nouveau. (Ap 2, 17)

Par Féo 2 juin 2016 à 19 h 11 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette méditation qui sans votre explication serait restée comme un ordre infaisable " et sois parfait "!

Par Francoise K 2 juin 2016 à 17 h 33 Répondre à ce commentaire

Dieu nous adopte et nous demande d'être parfaite .pour cela marche en ma présence .
Tu le seras , encas d'erreur de ta part : je te relèverai,te pardonnerai , te remettrai sur la route.
Pourquoi douter et ne pas avancer avec confiance .

Par desbonnets 2 juin 2016 à 17 h 14 Répondre à ce commentaire

Je trouve que ce texte présente une certaine contradiction. Dieu dit d'abord à Abraham qu'il sera le père d'une multitude de nations. C'est la nouvelle alliance de Dieu envers l'homme, une réparation de l'histoire d'Adam et Eve et de Noe ; il nous confie à nouveau la terre, à nous les descendants d'Abraham qui a su faire preuve d'humilité et de courage dans son obéissance à Dieu pour se détacher du connu et aller vers l'inconnu. C'est l'histoire de toute vie vécue.
Mais la fin du texte semble se rapporter plus spécifiquement à Abraham comme père du peuple juif, peuple élu par Dieu, promesse à l'appui de l'attribution du pays de Canaan ? Selon moi, cette double lecture (sens symbolique et historique) est à relever.

Par Antoinette 2 juin 2016 à 15 h 04 Répondre à ce commentaire

Merci frère pour ces expliquations, merci de nous rappeler que Dieu nous a donné un nom bien précis dès notre conception et qu'il est à nos côtés pour vivre ce nom à chaque instant, merci Fred pour la méditation à partir de ce texte, Kat namur

Par Kat namur 2 juin 2016 à 7 h 12 Répondre à ce commentaire

Quelle heureuse interprétation du message de Dieu à Abraham:"Je serai ta perfection, Je te remettrai sur la route, Je te pardonnerai."Et ce message vaut aussi pour nous. Vraiment notre Dieu est un Dieu de Miséricorde

Par dourte léon 1 juin 2016 à 22 h 56 Répondre à ce commentaire

Entre savoir d'être parfait ou imparfait , il reste un fait : choisir ce que l'on veut .
Ensuite ce qui est de servir Dieu , Lui nous donne l 'essentiel , qui est de marcher
selon sa foi , dans le sacrement du baptême reçu .Avoir l'Esprit Saint , c'est donner
au Seigneur , non plus un AH ! Mais un oui , pour accomplir au mieux Sa Parole ,je
rapperai simplement que Dieu est Amour , donc l'inverse se voient dans des œuvres ,
des chemins ou au final , c'est la perdition , Dieu nous demande d'être miséricordieux ,
pour cela il faut Le connaître , le chercher , comprendre , là ou je suis , ou vous êtes , mais
aussi et surtout avant tout , faire de cette relation , avec Dieu , Un chemin personnel , tous
nous recevons des coups , des blessures , des trahisons , des Judas , tous nous avons des amitiés ,
des coups de cœur , avec une telle ou un tel , mais a la fin , il faut sortir pour aller vraiment chercher ceux qui
n'ont rien pour plaire , les malades , les pauvres , les sans abris , et j'en passe . Car long et Le Chemin , et comme
dans toutes situations , on ne sait jamais ce qui nous attends , je pense à ces gens en exil , qui ont peur de nous ,
car on le voit bien , personnes n'ose , les connaître , ce qui est une fameuse remise en question pour tout un chacun .
L'amour na pas de nombres , de calcul . mais que dire Si notre cœur nous accuse Dieu est plus grand que notre cœur ..Beh moi aujourd'hui , ma pensée et qu'il est grand temps de ré-humaniser nos cœurs , et ce sur toutes nos routes .
Devenir son image , demande d'être, comme Jésus , marcher avec Lui dans l'écoute et son enseignement , Le relevé , l'élever au dessus de Tout . Mais oui , il y a un mais , Il n y a que Dieu qui est parfait , donc la perfection , la chercher , reste le
moyen de rester sur le Chemin , menant là ou Dieu veut nous conduire ...dans Un seul Esprit ..Le sien , on y arrivera , ah quel labeur , Viens Esprit Saint dans nos cœurs ....Et envoie du Haut du ciel un rayon de Ton Amour ...Courage pour ceux qui n'en n'ont plus .....Merci frère Pascal , et tous et toutes , bonne nuit .

Par FRED 1 juin 2016 à 21 h 28 Répondre à ce commentaire

Notre Père céleste quand il a une mission à donner il donne un nouveau nom. ce qui est merveilleux Dieu ne nous laisse jamais seul dans les épreuves, il nous donne une vraie assurance Père très bon lent à la colère et plein d'amour tu veux le bonheur de l'homme!!!Merci pour ta compassion !!!Merci pour ce très beau commentaire !!!

Par Marie-Noëlle HONORE 1 juin 2016 à 21 h 21 Répondre à ce commentaire

baptisés, et qqs sacrements, nous devenons compagnons de Dieu, donc nous devenons à son image! alors, nous sommes sous son influence, mais oui, Chantal , on est sur le sentier de la "sainteté", c'est la ressemblance..... OU la contamination avec qui l'on approche!

Par ronze 1 juin 2016 à 19 h 04 Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup pour votre commentaire Frère Pascal!
Il me donne un apaisement car je fais partie de ces personnes qui ont de la difficulté à être heureux pleinement! cherchant à longueur de jounée mes défauts et souffrant de mes obscurités!
Dans le nouveau testament, il est demandé "d'être parfait"! Alors, c'est un peu difficile parfois de vivre en paix avec cela!
Je pense alors que c'est impossible aujourd'hui, mais que nous sommes sans doute sur le chemin de sainteté! je l'espère en tous cas!
Merci encore
Chantal

Par chantal 1 juin 2016 à 18 h 53 Répondre à ce commentaire

merci pour cette explication du passage du nom ABRAM à ABRAHAM et ce qui en résulte pour nous.
Claudine

Par Vansteenkiste Claudine 1 juin 2016 à 18 h 00 Répondre à ce commentaire

Bravo pour cette explication concernant le nom d'Abraham à partir d'Abram et l'interprétation en hébreu qui en dit long sur le destin de celui qui portait ces noms et qui est devenu "père des multitudes" dont nous faisons partie. Merci Frère Pascal !

Par Elisabeth 1 juin 2016 à 17 h 41 Répondre à ce commentaire

Ne jamais nous abandonner, demeurer fidèle à nos côtés, Toi, Seul Seigneur le peut, ton impondérable miséricorde nous rend forts et nous conduit vers la perfection ! Une perfection dont nous devons nous laisser imprégner par l'Esprit Saint ! Merci à Toi Seigneur pour ta patience !

moniquej

Par moniquej 1 juin 2016 à 17 h 12 Répondre à ce commentaire

Merci pour tous ces textes cela nous fait du bien.

Merci. Au revoir

Par Madeleine Legendre 1 juin 2016 à 16 h 56 Répondre à ce commentaire

Je suis très heureuse de vous lire, quel bonheur et merci de nous amener vers Dieu qui nous aimes. Merci. Gemma

Par Gemma Archambault 1 juin 2016 à 16 h 44 Répondre à ce commentaire

je vous une pense a marie therese une priere pour cest enfans et la famille

Par bulte christelle 1 juin 2016 à 16 h 44 Répondre à ce commentaire

ABRAM par ta fidélité en Dieu, tu nous as ouvert la voie du futur : « DIEU T’ADOPTE ». Tu deviens ABRAHAM – Père des multitudes – La première Alliance de Dieu avec ses enfants et promesse de grande fécondité, c’est toi qui l’a reçue ! Oui, tu es bien notre guide ; ensemble nous marcherons avec toi vers notre Dieu, car tu es devenu le père de toutes les nations.
Seigneur, en levant la tête nous trouverons tes étoiles pour éclairer notre route et au sol, le sable fin où poser nos pieds. Nous ferons bien des erreurs, des chutes, nous nous perdrons bien souvent tout au long de notre route, mais nos cœurs sont marqués de ton Amour pour toujours et c’est vers Toi qu’ils aspirent

Je me sens souvent sourde et aveugle devant les écritures. Merci Frère Pascal de me les rendre un peu plus audibles.

Par Madeleine AULANIER 1 juin 2016 à 16 h 41 Répondre à ce commentaire

Nous ne sommes pas parfait, mais nous marchons en Ta présence Seigneur, et Tu nous fais avancer. Merci, nous te rendons grâce. Merci encore à tous les contributeurs, UDP

Par MARIE 1 juin 2016 à 16 h 37 Répondre à ce commentaire

Merci frere Pascal pour votre méditation !
avoir confiance en Dieu et savoir qu'il marche avec nous, nous précédant, nous portant sur le chemin de la sainteté !
c'est tres simple, avoir confiance !
merci

Par Dominique LP 1 juin 2016 à 14 h 40 Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Avez vous pense de concorder les textes avec un chant meditatif, un avant et 2 par apres...
Pourquoi: Le chant reste dans la tete
Les textes peuvent etre oublies
Merci

Par Najwa 1 juin 2016 à 14 h 07 Répondre à ce commentaire

Quel bonheur de vous lire, je pars au travail avec mes problèmes mais me sachant si bien accompagnée, c'est le coeur plus léger! Merci, et à plus tard pour mon commentaire.

Par monette 1 juin 2016 à 13 h 57 Répondre à ce commentaire

Merci, frère Pascal de cette belle méditation. Je retiens que marcher en présence du Seigneur, c'est continuer notre marche habituelle mais avec le souci de vivre en présence de Dieu, donc agir en tout temps avec lui comme avec le meilleur de nos amis et croire en l'amitié qu'il nous porte depuis toujours et pour toujours.

Par Rose-Alma 1 juin 2016 à 12 h 35 Répondre à ce commentaire

C'est rassurant : la perfection nous sera donnée si nous restons près de Dieu. Nous pouvons nous en éloigner. Mais nous pouvons aussi y revenir. Cela semble simple. L'est-ce vraiment ? Beau sujet de méditation.

Par DELORME Marie 1 juin 2016 à 12 h 05 Répondre à ce commentaire

Personne n'est parfait, seul Dieu est parfait, c'est pourquoi il nous aide à marcher à ses côtés même si nous chutons, si nous nous éloignons, Dieu reste présent à côté de nous et Dieu attend patiemment que nous revenions vers Lui.
Merci Seigneur pour ta patience et que l'Esprit Saint nous éclaire afin de marcher sur le bon chemin.
Anne-Marie

Par Anne-Marie Duviviers 1 juin 2016 à 11 h 27 Répondre à ce commentaire

Nullement besoin d’être "bibliste" pour remarquer qu'un détail dans Genèse 17 rectifie l'erreur historique que font les arabes quand ils revendiquent leur filiation (spirituelle) à Abraham.
Les ismaélites ne sont donc pas les descendants spirituels d'Abraham mais "d'Abram" (en tant que sémites)...tout comme Ismaël n'était pas le fils de Sarah (femme légitime d'Abraham) mais de Agar une servante égyptienne.
De plus Ismaël étant né avant l'alliance de la circoncision, c'est à dire avant la promesse de Dieu concernant le peuple élu = Israël)... il est né alors que la femme d'Abraham ne s'appelait pas encore Sarah mais "Saraï " et que son époux ne s'appelait pas encore Abraham mais "Abram" (Genèse 16 v15 + 21 v12).
Il s'agit d'une alliance de paix et de bénédictions entre Dieu et Abraham, destinés à sa descendance légitime = Israël le peuple qu'il a élu (Genèse 15.4 + 17 v19 à 21).
C'est une promesse qui ne concerne donc pas les Ismaélites parce-qu'ils ne sont pas les héritiers directs.
Mais comme Abraham signifie père "des" multitudes, les arabes (musulmans ou autre) peuvent devenir enfants d'ABRAHAM s'ils acceptent (au même titre que toutes les autres nations du monde) la seconde alliance inaugurée par le Messie Yeshoua qui était en son temps la représentation (l'accomplissement prophétique) du grand sacrificateur Melkisédek (Jean 4 v22).
Cette seconde alliance correspond aussi à cette même promesse de Dieu faite à Abraham, mais concerne "LE GRAND ISRAËL" ; c'est à dire le peuple élu (les juifs) ainsi que toute la multitude des autres nations (non juives) qui ont cru à cette promesse devenue nouvelle alliance = l'évangile du Christ (Romains 3 v29 + 4 v16).

Par XY 1 juin 2016 à 11 h 21 Répondre à ce commentaire

"Marche en ma présence et sois parfait...Si tu erres, je te remettrai sur la route. Si tu tombes, je te relèverai. Si tu pèches, tu seras pardonné". Toute la Miséricorde de Dieu se trouve dans ces paroles. Je erre sur cette terre, je suis en route, je marche en présence de Dieu mais je ne suis pas parfait. Je tombe souvent, et je pèche aussi fréquemment, je suis un handicapé sur cette route, je ne boite même pas c'est pire... Mais, j'ai la ferme conviction que malgré mon indignité Dieu m'aime et qu'Il répande sur moi sa miséricorde même si ma foi faibli parfois... Merci mon Dieu pour tout, donne moi la grâce d'être à l'écoute de l'Esprit Saint afin de marcher réellement en ta présence et être vraiment proche de la perfection à défaut de ne pas l'être.

Par Gilles 1 juin 2016 à 11 h 16 Répondre à ce commentaire

"marche en ma présence, sois parfait"
j'aime une telle traduction. la perfection, Dieu me la donne"... ce n'est pas à la force des poignets que tu seras comme Dieu te désire... marcher avec Lui, voici le chemin indiqué et qui donne la paix.
Merci !

Par benedicte lelièvre 1 juin 2016 à 10 h 45 Répondre à ce commentaire

"Marche en ma présence et sois parfait "
Malgré nos maladresses, notre marche parfois boiteuse, le seigneur désire nous rassurer, lorsque nous trébuchons courons - nous dans les bras de notre père céleste? Marcher devant la face de Dieu, le monde aujourd'hui nous juge selon notre apparence. ....notre seigneur pour sa part regarde au coeur. Dieu nous demande simplement, d'être transparent dans notre marche avec lui,d'être sincères, que l'esprit de Dieu me guide dans ma marche. Petite serviteurs de la miséricorde

Par brig 1 juin 2016 à 10 h 43 Répondre à ce commentaire

Une marche d’obéissance une marche parfaite avec DIEU une marche sans détour est celle que DIEU nous demande pour changer nos vies et vivre surtout dans sa présence

Par MAKAGNON CHRISTIANE LEA 1 juin 2016 à 9 h 53 Répondre à ce commentaire

bonjour,
J'aime bien votre interprétation du texte..;.elle me va bien. Pourtant, elle est difficile à comprendre car il est bien écrit : marche et sois parfait et non marche et tu seras parfait.
Je le lis comme étant une double injonction de marcher et d'être parfait. Votre interprétation donne beaucoup plus de souplesse. Mais le texte dans sa langue originale a t-elle cette même indulgence ?
Merci pour votre éclairage.

Par christine 1 juin 2016 à 9 h 46 Répondre à ce commentaire

Même si l'interprétation va au-delà du texte original, qu'importe, elle fait chaud au coeur, et c'est ce qui aide à marcher, en hypothermie, on ne peut pas beaucoup bouger !

Par Isabelle Houezo 1 juin 2016 à 11 h 23

Du baume sur nos blessures. Comme un enfant heureux de la réconciliation avec ses parents après une faute, nous découvrons l'amour de Dieu, exigeant mais immense. Merci Frère Pascal ; vos paroles aident à reprendre la route. Belle marche à tous.

Par mahona 1 juin 2016 à 9 h 28 Répondre à ce commentaire

Très belle Meditation...merci d'être encore avec nous pour nous instruire ..l'histoire d'Abraham est magnifique..comme toutes celles de la bible...marchons à l'exemple d'Abraham sur le chemin de la Sainteté en sachant que Dieu ne nous abandonne jamais ..et comme lui laissons nous conduire par la main Divine..dans cette terre d'abondance d'amour et de joie..qu'est la maison de notre Pere..
Bonne journée Dieu vous benisse
Anne

Par Anne 1 juin 2016 à 9 h 15 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette nourriture matinale .....
Et j'ignorais ces 2 noms : Abram. Abraham . Quel bonheur de découvrir encore et encore ....
Bien unie avec tous

Par Lamure 1 juin 2016 à 9 h 02 Répondre à ce commentaire

merci Frére

je marche avec toi seigneur même ci cela peut paraitre fou pour d'autre

hier j'étais a une sépulture d'un papi
sa petite fille de nous dire

Papi tu es la partout dans la nature le vent les fleurs
dans toute la création

Par albatre 1 juin 2016 à 8 h 39 Répondre à ce commentaire

Dieu donne à chacun une vocation qui s'enracine dans une histoire...Cette vocation est plus ou moins bien perçue selon l'écoute que nous avons, le temps de recueillement....Mais à notre échelle nous avons une mission à remplir et pour l'éclairer nous avons besoin d'un suivi par un témoin de Dieu
Mais c'st souvent dans l'obscurité que nous percevons l'appel que le seigneur nous adresse !

Par wattenne 1 juin 2016 à 8 h 35 Répondre à ce commentaire

Les parents sont là comme un mur , pour arrêter l'enfant lorsqu'il se met en danger. Qu'il est dur d'être en conflit avec ses propres enfants et pourtant , dans ce nom , je ne suis pas d'accord , c'est un équilibre qui vas se construire pour l'enfant. Maman de 54 ans 2 garçons.
Merci Seigneur de me remettre sur la route
merci Seigneur de me relever
merci Seigneur de me pardonner , comme un Pére Abba
Merci à vous tous.
Belle journée

Par rigal 1 juin 2016 à 7 h 53 Répondre à ce commentaire

Et cet été ... pourquoi ne pas marcher, en Eglise, sur la montagne, au pas des goums ...

Une belle invitation que je vous fais ce matin à "visiter" le site www.goums.org et pourquoi pas rejoindre un groupe ?
Un appel reçu, des invitations, de la réflexion que je peux vivre depuis 2011 régulièrement ...
Je témoigne de cette simplicité de vie pendant une semaine, en Eglise, dans la nature, et je rends grâce à Dieu !

"MARCHER DEVANT TOUJOURS DEVANT" A+ Thomas

Par Thomas 1 juin 2016 à 7 h 00 Répondre à ce commentaire

Bonjour Thomas, merci pour ce lien. C'est vrai que prier quand on marche à quelque chose de très particulier: dans le rythme, dans l'engagement de toute sa personne, dans le regard et la compréhension de ce qui nous entoure. Tout seul, en église ou pas. Quand on marche avec d'autres marcheurs parler de Dieu est plus simple. C'est un joili lieu d'évangilisation aussi...sortir de mon église et marcher avec Dieu.

Par Anne 1 juin 2016 à 7 h 41

Seul Dieu est parfait et "nul n'est bon que Dieu seul", c'est le Fils qui le dit. Seul Dieu est parfait car seul Dieu est vraiment bon. De cela, Abraham, le fils que Dieu vient d'adopter, peut témoigner.
Alors, si Abraham peut être parfait, c'est, me semble-t-il, parce qu'il accueille cette bonté, le don qui lui est fait. Parfait de l'accueillir, et d'en témoigner à sa descendance. D'en témoigner non en discours, mais en le vivant, en lui donnant corps, en lui donnant chair, en lui donnant tout ce qu'il est.

"Marche en ma présence," dit Dieu. Pour marcher - même sans bouger - il faut un corps, il faut faire corps. Si perfection d'Abraham il y a, alors elle est dans la relation. Elle est dans le don, dans l'offrande. Offrandes consenties tout au long de sa route avec Dieu, et don de vie donnée par Dieu, accepté, transmis, don de la vie de chair et de sang en ses deux fils, en tous ses fils au fil du temps.

Autant que les grains de poussière de la terre, autant que les étoiles, descendance infinie que celle d'Abraham, mais pas indéfinie. Chaque grain, chaque lueur, un homme, un cœur, un corps en qui bat la vie de Dieu, sa présence. Homme à qui il est offert de vivre cette vie en Sa Présence. De la vivre en son présent, d'en faire son présent. Lien unique, charnel, de personne en Personne de Dieu.

"Choisis donc la vie," dira Dieu par la bouche de Moïse. Ce choix qu'Abraham déjà vit. Le choix est sien, le choix est celui de chacun. Le choix est liberté, ici et maintenant.

'Quand on est mieux ici qu'ailleurs. Quand un ami fait le bonheur. Qu'elle est belle la liberté,' chantait Brassens.
'Ici' mouvant, et pourtant enraciné à jamais, et 'maintenant', toujours au présent. Au présent, de tout temps, le sien, le tien, le mien. Ici, maintenant, en Dieu, avec Dieu. Qu'il est beau, le don de Dieu. Qu'elle est belle, la liberté de Dieu!

Juste quelques réflexions matinales... Merci frère Pascal pour cette riche méditation! Belle journée à tous!

Par Audrey 1 juin 2016 à 6 h 47 Répondre à ce commentaire

Merci pour cette superbe méditation.
Je sais bien que je ne serai jamais parfaite, de cette perfection de Dieu, mais je sais aussi que le Seigneur est toujours avec moi, c'est Lui et Lui seul qui me sanctifie quand je Le laisse agir en moi. Merci Seigneur pour ce que Tu fais à chaque instant de ma vie et pour le don de Ton Amour inconditionnel !

Par Evelyne 1 juin 2016 à 6 h 45 Répondre à ce commentaire

tu seras parfait, je serai ta perfection je marcherai avec toi , marche en ma présence Merci et bonne journée merci

Par ROYER Bernadette 1 juin 2016 à 6 h 31 Répondre à ce commentaire
voir tous les commentaires